PRIORITÉ À LA PRODUCTION DE LA JUSTICE * PRIORITÉ À LA RÉVÉLATION DE LA VÉRITÉ. / IL EST DIFFICILE DE RÉSOUDRE UN PROBLÈME QUAND LE PROBLÈME N’EST PAS COMPRIS.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

* LA PRIORITÉ MAJEURE EST LA PRODUCTION DE LA JUSTICE ET LE REMPLACEMENT DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

QUELLE QUE SOIT LA SITUATION, LE CONTEXTE, LA RELATION :
Soit l’individu  pratique la justice soit il ne la pratique  pas.

Soit l’individu  favorise des  relations constructives soit il favorise des relations non constructives, et ce peu importe les circonstances, l’espace, le lieu, le temps et/ou le domaine d’activité au sein duquel il se trouve impliqué quotidiennement, seul ou en groupe, dans l’univers connu.

Aucun label, aucun titre, aucun statut, aucune nationalité, aucune distinction, aucune intention, aucun mot, aucun symbole, n’ont de valeur si celui/celle  qui les affiche ou les manifeste pour se distinguer, se définir, n’a pas pour objectif et intention ULTIME de favoriser la production de la JUSTICE dans son rapport à l’autre.

La plupart des personnes non blanches/ noires, victimes du système de la suprématie blanche (racisme) manifestement semblent être celles qui ignorent le plus  ce qu’est et comment fonctionne le racisme qui est la suprématie blanche, ce qui a pour résultat que la plupart des personnes non blanches/noires  restent maintenues dans  la confusion en ce qui concerne leur lecture de leur condition et de la  situation, et ne cherchent pas pour la plupart  à  vouloir  changer la situation au sein de laquelle elles existent et évoluent.

La plupart des personnes non blanches/ noires, victimes du système de la suprématie blanche (racisme) semblent rester au seul niveau émotionnel avec ce problème sans comprendre et/ou observer que ce problème est avant tout idéologique, et non émotionnel, et mérite d’être analysé, disséqué, pour  comprendre sa logique, le résoudre de manière logique.

Tout dans l’univers est soumis à des lois, des principes et le racisme est un système idéologique qui dans la pratique suit des principes logiques, cette idéologie suit des règles précises qui servent à le maintenir en place et ce indépendamment de ce que peuvent croire les victimes, qui à ce jour sont soumises à celle-ci.

La plupart des personnes non blanches/ noires, victimes du système de la suprématie blanche (racisme)semblent manifestement celles qui sont globalement les plus confuses face à ce problème qui prend la forme d’un « mystère familier » car elles le voient à l’oeuvre tous les jours mais ne savent pas comment cela s’articule.

La plupart des personnes non blanches/ noires, victimes du système de la suprématie blanche (racisme) semblent persuadées que le racisme peut être éliminé par les sentiments et les apparences, ce qui a pour conséquence le maintien du statu quo et non l’éradication de ce fléau. Un statu quo qui maintient de fait la situation. Statu quo qui augmente des relations superficielles (fausses) ne permettant pas de révéler la VÉRITÉ. LA VÉRITÉ EST CE QUI EST.

Il ne s’agit pas « d’aimer » ou de « détester » une personne blanche mais de comprendre le fonctionnement de l’idéologie qui dans la pratique motive et dirige la personne blanche dans son rapport au monde avec les personnes non blanches/noires de manière directe et indirecte. C’EST LA QUESTION DE LA QUALITÉ DE LA RELATION.
Comment les victimes, sont soumises  et contraintes directement et indirectement à adhérer à cette idéologie, et comment est augmenté le degré de confusion parmi les victimes, qui se retrouvent à développer de l’hostilité entre elles et à se maltraiter sas observer ni chercher à vouloir comprendre la force, la puissance, qui les motive à agir de la sorte. Il en résulte le renforcement du système idéologique global et dominant à l’oeuvre, système idéologique dynamique, basé sur une relation de pouvoir.

PS : Le pouvoir n’est pas le problème la pratique du pouvoir est le problème, car soit il est utilisé pour produire de la JUSTICE soit il est utilisé pour produire de la non justice..

Le racisme qui est  la suprématie blanche est une relation de pouvoir dynamique, et celles et ceux qui en sont aux commande sont les personnes blanches parmi les plus puissantes et les plus rusées qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) un système qui produit de la non justice, et endoctrine les victimes à accepter la pratique de la  non justice.

À ce jour les personnes on blanches/noires globalement ( car il s’agit d’observer la situation globale) , sont celles qui sont les plus en retard das le monde et ce dans tous les domaines d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/ et malgré les apparences qui font croire le contraire

POURQUOI ?

Question à se poser :

QUI DISPENSE GLOBALEMENT AUX PERSONNES NON BLANCHES / NOIRE CE QU’ELLES SAVENT ET VÉNÈRENT ?

QUI  DISPENSE VÉRITABLEMENT AUX PERSONNES NON BLANCHES/NOIRES LEUR ÉDUCATION  ?

QUI LEUR ENSEIGNE CE  DONT ELLES SE GLORIFIENT ET SE VANTENT ?

Qui définit et détermine pour elles cette éducation, et, qui sont leurs véritables enseignants à ce jour ?
Pourquoi cette éducation qui leur est dispensée ne leur permet elle pas de sortir de la situation au sein de laquelle ils/elles sont impliquées ?

Et si tout était fait pour que leur situation soit ce à quoi elles participent et à leur détriment ?

SONT ELLES ET DANS  QUELLE MESURE AUX COMMANDES DE LEUR EXISTENCE ?
Qui décide pour elles de ce qu’elles doivent savoir et ne doivent pas savoir ?
Qui décide pour elles de ce qui a et/ou n’a pas de valeur ?
Où et chez qui vont elles chercher à améliorer leur vie ? et POURQUOI ?

Comprendre ce qu’est et comment fonctionne la suprématie blanche qui est le racisme, est un processus très complexe, qui pour se faire doit passer par le filtre de l’analyse logique et non par celui de la réponse émotionnelle, car celle-ci est une réaction et non le résultat d’un processus de réflexion.

Comprendre le pouvoir de fascination et de vénération qu’exercent les personnes blanches sur les personnes non blanches, faisant que les personnes non blanches se considèrent dans l’obligation d’assumer un rôle de soumission afin de ne pas déplaire aux personnes blanches, alors que rien dans le système idéologique de pensée de la suprématie blanche (racisme) n’est fait pour garantir et fournir aux personnes non blanches une existence et des conditions dominées par la JUSTICE.

Fascination et vénération qui incite beaucoup de personnes non blanches noires à s’exhiber et à manifester ce qu’elles possèdent et qui leur vient des personnes blanches qu’elles vénèrent, par l’adoption des codes idéologiques d’un système qui fondamentalement et principalement est conçu pour  dominer et maltraiter les personnes non blanches/noires.

Fascination et vénération usurpée car à  ce jour les suprémacistes blancs
( ches) car sont les personnes blanches les plus puissantes et les plus rusées, sont celles qui  pillent toutes les ressources de la planète afin réduire les capacités des personnes non blanches devenant dépendantes des personnes blanches dans tous les domaines d’activité sur l’ensemble de la planète, et d’augmenter leur profits. Pour plus de confusion elles incitent les personnes non blanches victimes, à faire de même sous couvert de « Progrès » qui est au détriment des victimes et à l’avantage des suprémacistes blancs.

*Fascination définition  : Il s’agit d’un état manifeste qui prend sa source dans une relation du fait qu’un individu parce qu’il possède ou semble posséder une chose, active , incite, déclenche la curiosité, la vénération, d’un autre individu pour lui. Un individu suscite de la fascination lorsqu’il il génère un rapport à l’autre qui fait de lui une personne à qui il est attribué et reconnu une sorte de pouvoir qu’elle semble détenir ou détient réellement. Quelqu’un de fascinant suscite de manière directe ou indirecte de la subjugation car le pouvoir qu’il/elle exerce fait de celui et ou celle sur qui ce pouvoir agit un(e) esclave, un sujet car celui/celle sur qui est exercé cette fascination se voit attiré, impuissant, dévoué, prisonnier, soumis. En état de SUBJUGATION.

Le système de la suprématie blanche (racisme) est un processus très complexe à comprendre tant pour les personnes blanches que pour les personnes non blanches

*   D’une part pour une personne blanche car elle évolue dans un système conçu pour elle et elle intègre les codes du système à son bénéfice dès sa naissance par osmose/éducation.

*   D’autre part pour une personne non-blanche noire car tout est fait et ce dès sa naissance pour qu’elle soit maintenue dans la confusion, tout est fait pour qu’elle évite de chercher à comprendre sa condition, à un tel point qu’en tant que victime elle est éduquée à refuser de considérer le racisme comme la source majeure de tous ses problèmes quotidiens qu’elle rencontre, y compris au contact d’autres personnes non blanches.

*Citation :  » Dans une même salle de cours ( qui est en soi un système)  un élève blanc sera « éduqué », et un élève  noir sera « entraîné ». Il sera enseigné à l’enfant blanc comment commander et à l’enfant noir il sera enseigné d’être commandé. »
( Extrait p 36 Racial psychopathic personality and other essays par Bobby E Wright)

IL EST DIFFICILE DE RÉSOUDRE UN PROBLÈME QUAND L’ÉNONCÉ  DU PROBLÈME  N’EST PAS COMPRIS AVEC PRÉCISION, LE RACISME EST UNE SCIENCE, UNE SCIENCE PRÉCISE ET EXACTE, UNE SCIENCE OÙ RIEN N’EST LAISSÉ AU HASARD.

IL EST NÉCESSAIRE POUR RÉSOUDRE UN PROBLÈME DE POSER DES QUESTIONS ET DE COMPRENDRE LE PROBLÈME.

IL EST NÉCESSAIRE POUR RÉSOUDRE UN PROBLÈME D’ÉVITER DE CONSIDÉRER LA QUESTION DE MANIÈRE PERSONNELLE ET AFFECTIVE.

Lorsqu’une question est posée, c’est la question qui doit être prise en compte et non celui qui pose la question, prendre en compte celui qui pose la question est faire une affaire personnelle du fait de la relation affective qui lie celui qui pose à la question à celui/celle à qui il est demandé de répondre à la question.

QUE VEUT DIRE NE PAS EN FAIRE UNE AFFAIRE PERSONNELLE ?

Quand est posée une question, lors d’une discussion et ce quel que soit le sujet et le contexte, la question est ce sur quoi il est important de se focaliser,  non la personne, voilà ce que veut dire de ne pas en faire une affaire personnelle. Cela permet de rester factuel et focalisé sur le résultat, la réponse. Non chercher à faire un procès d’intention ni s’en prendre à quiconque.
C’EST CHERCHER À COMPRENDRE CE QUI EST À L’ORIGINE DU PROBLÈME POUR LE RÉSOUDRE, PAS QUI MAIS POURQUOI ? C’EST SE FOCALISER SUR LES MOTIVATIONS, LES IDÉES,  QUI GUIDENT LA PERSONNE ET NON LA PERSONNE. UNE PERSONNE NE CHANGE PAS, CE SONT SES IDÉES QUI CHANGENT ET QUI ENTRAÎNENT DES MODIFICATIONS DAN SON RAPPORT À L’AUTRE ET AUX CHOSES.

Il ne s’agit pas de porter une accusation mais de chercher à comprendre les motivations, les causes et leurs effets, comprendre la logiquequi sous tend toute pensée, parole, action.

Pour comprendre une chose, il est nécessaire de définir avec précision ce qu’est la chose, autrement cela mène à s’exposer à la confusion. Dans le système idéologique de la suprématie blanche (racisme) les victimes évoluent dans la confusion et agissent de manière confuse, ce qui a pour conséquence d’augmenter le degré de la Confusion .
Une confusion qui a pour effet que les victimes du racisme sont incitées à se considérer responsable d’un problème dont elles sont victimes et qu’elles n’ont en aucune mesure généré, ni ne portent la responsabilité.

Tout au plus elles agissent en réaction mais ne sont pas responsables d’une idéologie conçue à leur détriment.

*Le racisme est la suprématie blanche, et la suprématie blanche est le racisme qui est une idéologie qui a pour principe directeur la domination et la maltraitance de toute personne non blanche sur la base de la couleur de sa peau, par toute personne blanche de manière directe ou indirecte, durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme). Système conçu pour le bénéfice direct et indirect des personnes qui se classifient comme blanches.

*Résoudre un problème est l’aborder de manière scientifique, car tout est avant tout LOGIQUE, car tout est cause et effet, l’émotion n’étant que l’indicateur de l’existence d’un problème.
Ex : Une  douleur indique l’existence d’un problème ( réponse émotionnelle/nerveuse…) , chercher à connaître et à comprendre la cause afin de trouver une solution pour que cesse la douleur est de l’ordre de la réflexion.

LA PREMIÈRE DES MESURES EST DE CESSER DE SE MALTRAITER QUE CE SOIT EN PENSÉE, PAROLE ET ACTION.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s