LA SUPERCHERIE DE « L’AFFRANCHISSEMENT ». UNE RELECTURE EST NÉCESSAIRE.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Citation : « Les personnes blanches n’ont aucun respect les une pour les autres.
Alors pourquoi voudriez vous penser qu’ elles puissent avoir quelque  estime pour les personnes non-blanches ?
En fait, les seules fois où elles se réunissent c’est pour pratiquer la suprématie blanche (racisme) .  » © Neely Fuller Jr.

Titre :

LA SUPERCHERIE DE L’AFFRANCHISSEMENT. UNE RELECTURE EST NÉCESSAIRE.

Beaucoup de personnes non-blanches/noires considèrent les mots comme des vérités sans se préoccuper du contexte et de la condition de leur existence, et de ce qui est produit réellement au delà des mots, ce qui a pour effet de troubler, perturber et favoriser une lecture faussée, du fait de la non considération de ce paramètre de départ qu’est la condition au sein de laquelle elles évoluent.
Dire d’une personne qui est en prison, maintenue en détention, qu’elle est en charge d’autres prisonniers ne change rien à la condition de cette personne car elle demeure un prisonnier, au sein de la prison. Elle n’est en charge de rien elle est juste un prisonnier à qui il est confié une tâche

C’est en cela que l’affranchissement des esclaves a été et reste une supercherie, car il n’ a en fait jamais été question de se départir d’un système qui encore à ce jour bénéficie d’une amplitude considérable et provoquant une confusion magistrale, et générale dans le rang des victimes à savoir les personnes non-blanches/noires.

Oui il a été dit par certains que les dits « affranchis » faisaient subir de plus grandes souffrances à d’autres esclaves non affranchis, mais la question est :
 » QUI LEUR  ENSEIGNAIT  CE QU’ILS S’EMPRESSAIENT DE REPRODUIRE  » ?
 » DE QUI TENAIT -IL L’EXEMPLE » ?
 » D’OÙ TIRAIT IL LES RÉFÉRENCES  » ?

Ces dits affranchis, au sein de quel système évoluaient-ils ? Leur accoutrement, leurs manières, leurs idées d’où venaient elles ? Qui était le véritable  maître à penser et l’est encore ? Qui est le DONNEUR D’ORDRE FINAL ?

Un affranchi en fait demeurait un simple exécutant, un *enfant, mais ne possédait pas de réel pouvoir, ce pouvoir émanant et dépendant de celui qui l’affranchissait. Car ce dit affranchi était sous la juridiction de ceux là même qui l’avait affranchi et devait se plier à cette juridiction, il n’était nullement soustrait de sa réelle et véritable condition et ce malgré son titre d’affranchi, il restait de par l’existence du même système un esclave, a qui il avait été confié une tâche, système dont il demeurait encore la victime.

« Dès lors que vous ne pouvez décider pour vous vous demeurez un enfant. Or le système de la suprématie blanche (racisme) fait de toute personne non-blanche un enfant dans la mesure où ces personnes non-blanches ne possèdent aucun réel pouvoir de décision sur leur existence ».

Belley
Dès lors pouvait il en être autrement puisque  ce système était un système lui-même basé sur ce type de pratique, qui veuille que soit dominé et maltraité toute personne non-blanche, y compris par la participation de la victime elle-même, qui par mimétisme et endoctrinement ne voyait, et ne voit nullement que cela est pour elle aussi à son désavantage, puisque elle-même n’étant pas à l’abri, et ce malgré ce qu’elle croyait et croit encore.

Le dit affranchi n’était et n’ a été en fait qu’un pur produit de son maître qui voyait en lui un individu devant servir de vecteur de propagation, un véhicule idéologique qui ne le sait pas, servant et permettant à son détriment  que puisse perdurer un système dont lui même demeurait et demeure la victime principale. Une sorte de bombe à retardement qui s’ignore. Mais dont les dégâts ne cessent de perdurer, car programmés pour reproduire à son détriment tout ce que ce système fabrique et a fabriqué. Il est conditionné, éduqué et a été convaincu que son salut était lié à ce conditionnement, alors qu’il en est rien, bien au contraire. Prenant son rôle très au sérieux, ne voulant nullement déplaire à ses « pères », « pères » illégitimes mais pères quand même car lui disent ce qui est et n’est pas, les commande et les dirige de manière directe ou indirecte.

Quelles étaient les conditions requises pour être affranchi ?

Une participation à UN ARRANGEMENT TRAGIQUE.

OUI Tout dans ses manières de penser, parler et agir était la copie et demeure la copie conforme de celles et ceux qui l’ont dominé et continuent à le dominer à savoir les personnes blanches, suprémacistes blancs (racistes) et les suspects racistes,  ayant défini le concept à ce jour viable de la suprématie blanche (racisme).

Aussi n’est-il nullement logique de blâmer le dit affranchi, mais de blâmer les personnes aux commandes de ce  système  permettant encore que les victimes notamment celles qui se pensent sorties de la situation continuent à se maltraiter, et ce pour la gloire d’un système dédié à leur perte, à leur détriment. Comme du prisonnier qui se croit libre et encore en prison et qui méprise les autres prisonniers sans se rendre compte que sa condition demeure, gagné par le sentiment de se croire différent alors qu’il en est rien.

« Sur un navire la personne en charge de ce qui a lieu sur le navire est le capitaine, il est seul maître à bord, aussi quoi qu’il puisse se passer ou  pas est de sa responsabilité, et non de celles des personnes qui sont sous sa gouverne. Ces personnes dépendant toutes de ses décisions. »

C’est de la LOGIQUE, la logique ne commet pas d’erreur, le feu brûle, l’eau mouille. 1 et 1 = 2

Par conséquent il est nécessaire pour observer les situations de tenir compte du contexte et des conditions du contexte, toute situation est le résultat d’un certain nombre de conditions qui permettent ou pas que puisse exister ou pas une manifestation.

Les affranchis n’étant pas libres car évoluant encore au sein du même système qui leur permettait de se mouvoir, ne faisaient que reproduire par réaction ce qu’il leur avait été enseigné et qu’ils étaient contraints de pratiquer  à l’égard d’autres personnes non-blanches, afin de justifier de leur condition d’affranchis et , contenues comme elles au sein du même système et dont ils partageaient sans le savoir le même sort car eux-mêmes considérés et classifiés non-blancs/noirs  donc eux aussi victimes d’un système au sein duquel ils ne sont pas plus considérés du fait qu’ils soient affranchis, et cette donnée seule compte dans ce système; la couleur de peau déterminant la place.
Blanc = Supérieur
Non-Blanc = Inférieur et ce malgré les titres et les diplômes…

Affranchis mais sans véritable pouvoir, celui dont bénéficiaient et continuent de bénéficier les personnes blanches et que quelle se disent racistes ou pas ( une personne blanche demeurant suspect raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche). Affranchi mais non-blanc donc toujours victime.

C’est pour cela encore aujourd’hui que dure cette confusion sur le soi-disant rôle des affranchis, un rôle qui leur a été taillé sur mesure, car permettait de les mettre en avant et ce pour mieux cacher le réel et véritable démiurge, car masqué par la confusion qu’il s’ingénie à entretenir et maintenir en place par des stratégèmes. La pratique du « Shadow Figthing », ou l’ombre et non celui qui crée l’ombre est prise pour cible, prenant l’illusion pour une vérité. Les suprémacistes blancs (racistes) sont les rois de l’illusion et du trompe l’œil, ce sont de grands artificiers.
C’est pour cela que perdurent les effets de ce système qui nécessite pour s’arrêter autant de temps pour que cessent les effets, à condition que cesse les conditions qui maintiennent actives le système, cela est une condition sine qua none.

L’INERTIE ET SES EFFETS.

L’inertie est la force dynamique qu’imprime un mouvement selon une vitesse variable et qui entraine un objet et/ou une personne. Une balle lancée à 100 km/h par conséquent selon cette vitesse, verra ralentir sa progression dans l’espace et ou sur la surface selon un temps qui dépendra de la vitesse initiale.

distance_darret

« De même qu’a une certaine vitesse équivaut une distance de freinage due à l’effet de l’inertie, pour que puisse s’arrêter une voiture lancée à une vitesse donnée sur la route, de même pour les victimes inscrites dans un processus qui les a conditionné et continue à les conditionner durant des siècles, il est nécessaire de tenir compte de cette même inertie.
Il n’est pas possible d’effacer d’un coup de baguette magique plus de 400 ans de domination, d’éducation et d’accoutumance à la maltraitance dans l’esprit et le comportement des personnes non-blanches. Le temps nécessaire étant proportionnel à la durée durant laquelle a été et est encore exercée cette domination et cette maltraitance, en plus des réactions que celles ci ont généré et continuent à générer, ce qui augmente le temps nécessaire à ce que prennent fin les effets de ce que subissent ces personnes.
Cela est logiquement et matériellement impossible et en cela l’abolition et l’affranchissement n’ont en rien réglé le problème qui concerne les victimes qui subissent encore à ce jour les effets dévastateurs de cette idéologie qui les condamne dès la naissance du fait de leur couleur de peau car non-blancs. » Pour que ce problème disparaisse il est nécessaire que disparaisse l’idéologie qui soutient ce système.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE ! MAIS QU’IL Y A T-IL DONC À CÉLÉBRER POUR LES VICTIMES ?

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE ! MAIS QU’IL Y A T-IL VRAIMENT À CÉLÉBRER POUR LES VICTIMES ?

1849

LE COUP DU CHAPEAU

« Faire croire à une victime qu’elle est un « associé » alors que sa condition dans le système au sein duquel elle évolue demeure la même à savoir celle de victime dans ce même système dans lequel elle est dominée et maltraitée sur la base du mépris lié à la couleur de sa peau, c’est lui faire prendre part a un « arrangement tragique. C’est l’inscrire dans une plus grande confusion, ce n’est pas lui dire la vérité mais la rendre servante, victime, et complice. »  © Mirtho Linguet.

Les suprémacistes blancs (racistes) ont semé la graine de la discorde, de LA NON-JUSTICE,  qui depuis des siècles,  a germé, a donné un arbre, dont la cime et les racines de cet arbre couvrent,  la terre entière,  étouffe, phagocyte,  et insulte toutes les formes d’existence sur la terre, en les privant de la JUSTICE élément essentiel pour une qualité de relation équilibrée dans laquelle nul ne se retrouve maltraité.
Saccageant tout ce que ce dit créateur a conçu, les individus, les arbres, les plantes, les animaux, le ciel, la terre, l’eau, le sol, le sous sol,  comme si ils avaient un contentieux avec le créateur lui-même.

LA MÉTAPHORE DE L’ENVELOPPE VIDE.

airmail-envelope-938655_960_720

Imaginez qu’une personne vous remette une enveloppe  sachant  en vérité que celle-ci est vide, tout en s’assurant de faire en sorte que vous n’ayez pas à  l’ouvrir, en vous  recommandant d’ éviter de l’ouvrir,  en vous prévenant que si vous le faites vous risquez de perdre tout son contenu, alors qu’en fait elle ne contient rien, à part de fausses promesses.

La dite abolition  n’a  été en vérité qu’un effet d’annonce,  et n’est et n’a été  nullement une VÉRITÉ, en simple une enveloppe vide.UN MENSONGE.

C’est cette  situation qui dure encore, encore à ce jour pour les personnes non-blanches/noires, qui pour un grand nombre restent persuadées qu’elles  possèdent une chose,  alors qu’elles ne possèdent rien  réellement du fait que l’enveloppe n’a jamais rien contenu d’autre que du vide.

Ces personnes non-blanches/noires, par manque de discernement et surtout d’incompréhension continuent à croire en une chose qui n’existe pas pour elles. L’enveloppe dont elles prennent tant de soin, qu’elles vénèrent tant,   a toujours été vide de toute substance. Une enveloppe qui n’a de vérité qu’une vaine promesse qui dans ce système risque de ne jamais être tenue.
Enveloppe qu’elles s’empressent de toujours faire en sorte qu’elle demeure intacte.

Une enveloppe qu’elles ont tellement adorée qu’elles en ont fait leur symbole et un mode de pensée, au point que beaucoup de ces personnes non-blanches/noires, préfèrent rester en surface pour les choses sérieuses et de s’intéresser de manière sérieuse aux choses stupides.
S’impressionnant entre elles de tout ce qu’elles pensent avoir, se vantant de tout, , mais se gardant d’aller impressionner les personnes blanches car savent que cela n’a aucun sens que d’impressionner la personne qui vous donne ce que vous possédez . Elles savent que cela n’ pas de sens car les personnes blanches l’ont déjà eu bien longtemps avant elles.

Les personnes non-blanches/noires, pensent que cela est un accomplissement que de croire en une chose qui n’existe pas. Une réaction de faiblesses. Se laissant piéger par des choses qui fonctionnellement ne disent pas la vérité de leur situation.Vivent dans un mensonge permanent, un monde virtuel, plutôt que de considérer la réalité de la situation qui depuis des siècles les concernant demeure inchangée.

Une telle tromperie ayant  fait taire et d’annuler toute curiosité qu’auraient eu à nourrir ces personnes non-blanches,  subtilement éduquées à être privées de tout esprit de recherche, de compréhension et refusant de voir la vérité de leur situation pour engager un processus devant les amener à faire en sorte que cesse cette tromperie, en POSANT DES QUESTIONS. . Une situation générant de fait une confusion maximale, une double contrainte, UN PROGRAMME, crée pour les empêcher   d’avancer, et de reculer, leur interdit de chercher à sortir de la boîte dans laquelle elles sont maintenues captives.

Dans le monde des suprémacistes blancs (racistes) un esclave qui pose des questions est un esclave dangereux.

Citation : « Ce ne pas ce que vous ignorez qui vous cause des ennuis, c’est ce dont vous êtes  certain alors que ce n’est pas vrai. » Mark Twain

Le monde au sein duquel les personnes non-blanches/noires ont  été plongées n’étant pas un monde conçu pour les aider à s’élever, mais plutôt conçu pour toujours les dominer et les maltraiter, un monde systémique de pensée structurée pour l’exercice et la pratique de la non-justice à leur égard, un monde dirigé et gouverné par les suprémacistes blancs(racistes). Un monde qui continue de favoriser le racisme au quotidien 24/7 les maintenant dans une captivité idéologique établie sur une relation de pouvoir  dynamique.

 AUSSI  QU’IL Y A T-IL DONC À CÉLÉBRER ?

De même qu’il a été donnée une dite « liberté » aux esclaves noirs au travers d’une dite « abolition » la vérité  il ne leur a en fait rien été donné, en vérité, car ce mot reste encore à ce jour pour ceux qui les ont accepté, à savoir les personnes non-blanches/noires qui sont encore des sujets, des mots dénués de toute réelle substance matérielle, et qui servent et ont servi à les tromper. Ces mots n’ayant pour véritable fonction que celle de créer une l’illusion, car la signification de ceux-ci, ne furent  jamais vraiment  définis,  ni précisés, donc emplis de zones floues laissant le champ libre à toute sorte d’interprétation et par conséquent engendrant une grande  confusion.

La pratique de cette forme d’esclavage a certes été dit abolie, mais le système qui l’a engendré lui n’a lui pas disparu et continue d’exister, et produit  ce pour quoi il a été conçu en ce qui concerne la situation des personnes non-blanches. Comme d’un prisonnier à qui il est dit qu’il est libre alors qu’il est maintenu en détention, puisque qu’il évolue toujours au sein de la prison,  son statut de prisonnier lui ne changeant pas.

Par conséquent :
Comment croire à une « abolition » qui supposait une dite « liberté » devant produire de la JUSTICE pour les victimes, alors que leur existence reste réduite, limitée, du fait de l’existence du même  système qui les maintenait et continue à les  maintenir  en situation de détention, un système qui continue à ériger un mur invisible d’exclusion à leur égard  ?

A quoi sert-il d’être libre si cette liberté n’est pas synonyme de production de JUSTICE ?

Cette dite abolition a eu surtout pour conséquence de faire revenir ces esclaves et leurs descendants chez les mêmes personnes qui les avaient mises en esclavage, ne sachant quoi faire et où aller, évoluant encore dans l’espace idéologique de ces mêmes personnes, un espace idéologique local et global, régissant l’ensemble des relations des individus de la planète, à l’avantage de certains à savoir les personnes blanches, et au détriment des autres à savoir les personnes non-blanches/noires.

Résultat :

Encore aujourd’hui elles demeurent dépendantes de leurs gardiens, deviennent des servants, des victimes, des objets de distraction, des faire valoir éduqués à faire la gloire d’un système qui les ignore totalement car conçu à leur détriment ou à faire d’eux et d’elles des servants(tes) et des victimes devant œuvrer pour la gloire d’une chose qui les ignore et les écrase sournoisement.

Un système qui les incite non à s’édifier mais à creuser pour s’ensevelir, par leur participation à un système morbide, et malsain tant pour elles que pour celles qui le défendent et y croient.  Dans le système de la Suprématie Blanche (Racisme) ce qui est glorifié étant, sang, violence, hypocrisie, mensonge et mort.
Ce mur en forme de « liberté » pourrait être vu comme une enveloppe.

Il n’y a rien à donc pour elles à célébrer, car il est question de résultat, et ce résultat jusqu’à ce jour n’a pas encore été atteint, et semble loin de l’être.
Les individus de la planète sont loin de là où ils devraient être à savoir devenir des hommes et des femmes UNIVERSELS, pour enfin produire une véritable humanité où chaque individu interagira de manière constructive en toute circonstance et en tout lieu.
Le résultat ultime à atteindre étant le remplacement du système de la suprématie blanche (racisme) par un système de JUSTICE .

La Commémoration de « l’abolition de l’esclavage » est avant tout et surtout affaire de glorification, une glorification qui sert à renforcer une pensée, un système idéologique  à l’avantage des personnes blanches celles là mêmes qui ont instauré ce système esclavagiste économique et idéologique, l’ont organisé et structuré, en s’appuyant sur une pensée qui a validé cette pratique. Pensée qui définissait l’homme noir comme un objet un meuble un animal.
Cette commémoration n’est donc en rien un accomplissement.

CELA NE COMPTE PAS.

Durant une partie de jeu, les prouesses des joueurs, les dits exploits, et ce malgré le côté exceptionnel parfois de ceux-ci, ne sont pas ce sur quoi se focaliser,  ce qui compte, ce qui est attendu, l’objectif final, c’est le résultat, c’est cela qui est attendu. Il en est de même de la dite abolition, elle n’est en rien le résultat final, ni un accomplissent,  puisque dure encore la situation de relation de pouvoir dynamique entre les personnes blanches et les personnes non-blanches, ces dernières étant encore soumises et dépendantes globalement des personnes blanches car évoluant au sein de leur système idéologique qui fait d’elles des sujets, des servants, des victimes et ce même si certaines pensent le contraire, prises qu’elles sont dans l’émerveillement fatal, l’éblouissement.

Le travail en l’occurrence consistant à faire en sorte que ce système se doit d’être éliminé, or il ne l’est pas et ne semble pas vouloir l’être   par ceux là même qui l’ont mis en place ayant le pouvoir pour le faire, et encore moins par un grand nombre de victimes s’accommodant de lui et étant institutionnalisées, éduquées à l’accepter de manière directe et indirecte, par la ruse et/ou la force.

La commémoration de l’abolition de l’esclavage n’est en aucune manière une chose à laquelle devrait participer les personnes non-blanches (noires) qui ont été et sont encore les victimes d’un système de pensée idéologique, qui a autorisé, organisé, structuré, cette pratique de manière extrêmement sophistiquée, et qui ayant  ensuite décidé de cesser cette pratique n’en ont pas pour autant cesser de continuer à exercer leur domination avec le même système de pensée, la même idéologie autorisant  cette pratique hautement sophistiquée, institutionnalisée et réfléchie.

Cette abolition n’est et n’a en aucun cas été une réponse et une solution valable, ce n’est pas une question d »étape », ni de  « geste » ni d’effort, ce qui compte c’est le résultat final qui est attendu, cela seul compte. Accepter de commémorer l’abolition de l’esclavage comme un accomplissement pour une victime, c’est  considérer qu’une  feinte est la chose la plus essentielle dans  un match, plutôt que le score final, alors qu’un match ne se résume pas à une feinte mais au résultat final.
L’abolition de l’esclavage ne compte pas!.
Le projet n’est pas terminé, l’objectif ultime n’étant toujours pas atteint et semblant loin de l’être. Les personnes qui peuvent ne voulant pas et les personnes qui veulent ne pouvant pas.

Cette abolition n’est en aucune manière à considérer comme, un accomplissement et ne doit faire l’objet par conséquent, d’aucune commémoration/célébration, ni glorification car rien n’a été réglé, à ce jour et le problème demeure entier, QUI EST L’EXISTENCE DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) qui doit disparaitre ainsi que tout ce qu’il génère et a généré. Donner de son temps et de son énergie à cela est une perte de temps et d’énergie et participer à renforcer un système nuisible.

POURQUOI ?

Parce que les personnes blanches et les personnes non-blanches évoluent dans un monde dominé par une idéologie, qui permet l’exercice d’une relation de pouvoir dynamique qui s’appuie sur le principe qu’une personne classifiée comme blanche et reconnue comme telle soit supérieure et dispose d’un pouvoir, d’un droit du fait de cette classification pour la rendre légitime pour pour dominer et maltraiter toute personne non-blanche noire, parce que non-blanche.

Parce que cette idéologie en place, gouverne globalement l’ensemble des relations des individus de la planète, une idéologie qui est fondamentalement une relation de pouvoir, un pouvoir qui s’exerce d’une part à l’avantage des personnes blanches et d’autre part au détriment des personnes non-blanches/noires. Et cela est soi vrai soit faux.

Parce que cette idéologie est pratiquée en permanence par au moins une de ces personnes classifiée comme blanche afin de maintenir de manière directe et indirecte la capacité de dominer et de maltraiter toute personne blanche et ce quelle que soit le domaine d’activité à savoir : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre et ce 24/7.

A ce jour aucune personne non-blanche et encore moins celles appelées noires ne disposent d’un quelconque pouvoir, pour une simple raison qui veuille qu’elles ne sont pas en mesure de dire aux personnes blanches ce qu’elles ont à faire ou ne pas faire. Aucune personne non-blanche sur terre ne possède cette capacité. Si elle la possède cela est du fait de près ou de loin d’une personne blanche.

Par conséquent : Les victimes non-blanches/noires n’ont rien à commémorer, puisqu’elles ne sont à ce jour pas encore sorties de leur condition qui dans le monde demeure la même à savoir être désignées à demeurer des sujets, des esclaves des enfants, des prisonniers de guerre, du fait de l’existence de ce système. Elles ne sont sorties de rien.  Tout au plus servent elles de faire valoir, sont incitées à servir à leur détriment ce qui les maintient dans cette condition de subjugation. Aussi la commémoration qui a lieu durant l’existence de ce système ne fait rein d’autre que de renforcer ce système car cette commémoration est avant tout à la gloire du système.

Les personnes non-blanches/noires, qui célèbrent et commémorent logiquement ne sont pas concernées car cela n’est en aucun cas de leur fait, elles ne sont nullement qualifiées pour participer à cela, leur participation est de l’ordre d’une manifestation grandiose d’hypocrisie en plus d’être un  arrangement tragique.

« Les esclaves n’ont pas été libérés ils ont été virés ». Floyd Mc Kissick.   Congress Of Racial Equality.

« Commémorer quoi ? Et pour produire quoi ? Aucun esclave noir n’a été consulté pour discuter des conditions qui accompagneraient ladite abolition, il ne leur nullement été donné la possibilité de négocier et de consulter les conditions de cette dit abolition/ abomination du fait qu’elle contenait en son sein une tragédie. » Mirtho Linguet

La seule chose qu’il y a à faire en priorité est de remplacer le système de la suprématie blanche qui est le racisme par un système de JUSTICE.

La seule chose qui compte est le remplacement de ce système, régler une fois pour toute ce problème.

PS : RAPPEL IMPORTANT . Lors d’une transaction c’est celui qui achète qui a le pouvoir. Le vendeur restant dépendant de l’acheteur.  Comme aux enchères l’acheteur qui a le plus grand pouvoir d’achat est celui qui rafle les mises  les plus importantes. Il est le plus puissant. Aussi si il faut blâmer une personne dans cette affaire c’est l’acheteur qu’il faut blâmer car il est celui qui décide au final d’acheter ou pas la marchandise. Pas d’acheteur pas d’achat, tout vendeur sérieux sait cela. Comme il est souvent dit en commerce et marchandage de tout genre,   » Le client (acheteur) est Roi.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

FAIRE BRILLER LE BOULET, EN PENSANT QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

VOULOIR PROUVER ÊTRE NOIR ET FIER EST RÉAGIR ET PARTICIPER À FAIRE BRILLER LE BOULET. PRÔNER QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME, BIEN AU CONTRAIRE C’EST UNE RÉACTION QUI VALIDE CE SYSTÈME QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

2963546799_1_7_KCG2s9ef

EN EFFET : IL N’Y A AUCUNE RAISON DE CHERCHER À TIRER UNE QUELCONQUE  FIERTÉ DE LA COULEUR DE SA PEAU, DE SON CERVEAU, SES YEUX, SON NEZ, DE SOI, CAR NUL INDIVIDU N’EST RESPONSABLE DE SON APPARENCE ET DE SA PRÉSENCE SUR TERRE .

LA FIERTÉ N’EST EN RIEN UN ACCOMPLISSEMENT EN SOI.

NOUS VENONS  AVEC DES CAPACITÉS ET PARTIRONS SANS RIEN,  CE QUI RESTERA SERA JUSTE LA PREUVE DE NOTRE PASSAGE SUR TERRE ET LA CAPACITÉ D’AVOIR RÉSOLU OU PAS DES PROBLÈMES DURANT NOTRE EXISTENCE, AVEC CE QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉ. D’AVOIR PRODUIT CE QUI EST À PRODUIRE À SAVOIR DE LA JUSTICE. LA COULEUR DE PEAU N’A PAS POUR FONCTION DE CHERCHER À EN ÊTRE FIER. CET ÉTAT D’ESPRIT EST CELUI QUI ANIME LES SUPRÉMACISTES BLANCS AFIN D’IMPRIMER LEUR DOMINATION ET LA MALTRAITANCE À L’ÉGARD DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE  JUSTICE. ET LE FAIRE DE LA MANIÈRE LA PLUS CONSTRUCTIVE. IL Y A À RÉGLER DES PROBLÈMES.

Les personnes non-blanches et les personnes noires en particulier se doivent individuellement de cesser de vouloir exister en affichant ce qu’elles croient posséder, et ce afin se concentrer sur le résultat de leur production, qui doit exclusivement être consacrée à la production de la JUSTICE à l’égard d’elles-mêmes et d’autrui, ainsi qu’à l’égard de l’espace qu’elles occupent, espace appelé couramment « environnement ». Se consacrer à travailler dans le but d’affaiblir et jusqu’à son élimination totale, le système de la suprématie blanche (racisme) qui pour elles constitue une prison.  Il n’y a aucune raison de se vanter de quoi que soit, encore moins de sa couleur de peau, faire cela est incorrect, dans la mesure ou cela est un fait, se vante t-on d’avoir des yeux, un œil, des oreilles ? Et cela est-ce une manière de produire de la JUSTICE. Se vanter de sa personne,  de ses biens ou acquisitions n’est en rien une activité constructive, cela est le propre d’une personne ignorante du fait que la JUSTICE est ce qui est important,  ne nécessite aucune publicité, il y a à faire ce qui doit être fait.Se vanter  induisant une forme de mépris de l’autre  ferment de la pratique de la non-justice.

Ci dessous : (Extraits traduits de l’anglais tirés du United Independent Compensatory Code/ System/ Concept a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) p.122

*Se vanter n’est pas une activité constructive, ce qui est une activité constructive est la révélation de la VÉRITÉ, et son usage afin de produire de la JUSTICE et de l’harmonie de manière constructive.
Se vanter de la vérité est  incorrect. Il y a à faire ce qui doit être fait.
Éviter d’encourager qui que ce soit à se vanter, et aider la personne à faire ce qui doit être fait.
Se vanter la plupart du temps, causant  envie, et/ou animosité.
Se vanter ayant tendance à faire croire qu’une activité constructive est quelque chose d’autre qu’une « occupation naturelle ».© Neely Fuller Jr 1984

full_7bcf7e34a8e32907a2c878059ac645fb

Les victimes non-blanches/noires, de la planète,  se devraient de cesser d’afficher leur couleur de peau comme un drapeau, ainsi que leurs biens, leurs symboles, leurs connaissances,  comme des choses qu’elles pensent faire d’elles ce qu’elles sont, et qui ne sont rien d’autre que des  artifices souvent sans réelle substance et qui plus souvent que rarement ne servent qu’à flatter un ego, et/ou créer l’illusion que cela les rend importantes et réglera leurs problèmes au sein de ce système, et non ) produire de la JUSTICE.
Cesser de chercher à attirer l’attention sur elles, comme le ferait un prisonnier en prison qui jouerait les caïds alors qu’il est soumis, n’a aucun pouvoir.

En faisant cela elles ne font qu’accepter de valider en réaction à ce système le port d’un boulet.
Un boulet, qui leur a été mis au pied, et qu’elles ne cessent de polir et de vénérer, considérant l’éclat du boulet comme un accomplissement en soi, alors qu’il en est rien, cela est se flatter l’égo, se tromper,  et non résoudre de manière logique le problème qui les concerne directement, qui est de se débarrasser de ce boulet, qui ne fait que les retarder et les enfoncer, et les empêche de sortir de leur situation qui globalement est misérable et pitoyable, programmées, éduquées, incitées, qu’elles sont dans ce système à ne se préoccuper qu’aux choses inutiles et non à l’essentiel qui est de CHERCHER À SORTIR DE LEUR CONDITION DE PRISONNIERS DANS UN SYSTÈME QUI EST CONÇU À LEUR DÉTRIMENT ET LES INCITE À SE DÉNIGRER À SE MALTRAITER. CE QU’IL Y A À FAIRE EST CHERCHER À TRANSFORMER LA PRISON EN LIEU DE JUSTICE.

C’est ce qui est produit au final qui compte et qui est soit constructif, soit non constructif, et qui ne doit en rien servir de ferment à augmenter la tragédie à laquelle elles prennent part et dont elles sont les victimes désignées. Chercher à impressionner l’autre, tirer de la fierté, n’est en rien une fin en soi. Les personnes qui comptent ne se souciant pas, les personnes qui se soucient ne comptant pas.

Qu’un prisonnier veuille impressionner un autre prisonnier cela n’a aucun sens, tous deux étant soumis à la même condition, ils ne possèdent rien qui ne leur vienne pas de leur gardien, y compris le droit et l’autorisation de faire ce qu’ils font.

Les personnes non blanches doivent considérer la situation au sein de laquelle elles sont inscrites de manière globale, et comprendre ce qu’est  le système de la suprématie blanche (racisme) et comment cela fonctionne, et que pour elle ce système est une prison.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing in The Isis Papers The keys for color.

Quel est ce boulet ?
Ce boulet n’est rien d’autre que cette volonté de vouloir impressionner l’autre.

Ce boulet n’est rien d’autre que cette volonté de vouloir prouver qu’elles sont des personnes noires, avant d’être des personnes.

Ce boulet est cette nécessité de négliger leur action réelle et individuelle, à vouloir se concentrer sur des stéréotypes qui voudraient que leur couleur induit une nécessité de devoir agir en fonction de celle-ci,  en négligeant la fonction première de toute chose, et qui n’ont rien à voir avec la couleur de la peau.

Ce boulet est un fardeau, un fardeau qui leur a été fabriqué, puis donné, et qui est loin d’être un cadeau, car a été conçu pour les ralentir, un boulet qu’elles polissent sans se rendre compte de leur erreur. Un fardeau qu’elles considèrent aujourd’hui nécessaire à protéger au point d’être occupées à vouloir le polir, alors qu’il ne l’est d’aucune utilité, exceptée celle de ralentir leur progression dans le monde. (Défendre la culture noire, la musique noire, la fierté, la beauté, la coiffure, etc …) et dont elles considèrent utile au point de le polir.
En quoi culture et musique ont à voir avec la couleur de la  peau ?
Et quelle est cette nécessité de tirer fierté de sa couleur de peau, une chose à laquelle elles ne sont nullement responsables.

La culture :  Est ce que pense, dit et fait un individu au moment ou il le pense le dit et le fait.
La musique : Est la capacité d’arranger les sons qui sont dans l’univers. L’homme ne fabrique pas le son le son est dans la matière des choses.

Les personnes non-blanches/noires devraient se préoccuper en priorité de modifier le cours des choses afin de favoriser l’émergence d’un monde de JUSTICE, qui remplacerait ce monde dominé par une idéologie  qui nourrit et maintient la non-justice, plutôt que de chercher à s’impressionner par ce qu’elles pensent posséder, pour se focaliser sur ce qui est à produire à savoir un monde de JUSTICE. Reconsidérer leur relation aux choses et voir en quoi elles sont motivées par le système au sien duquel elles évoluent et ce que cela produit réellement à savoir des personnes qui existent mais uniquement au travers des conditions que des suprémacistes blancs (racistes). Elles sont contenues et sont incitées à accepter de se contenir, dans des compartiments qui ne sont en rien pour elles un véritable progrès, mais une illusion faite de strass et de paillettes pour les éblouir afin de les tromper et ainsi les maintenir dans la boîte.

Les personnes non-blanches/noires, se doivent RAPIDEMENT ET DE MANIÈRE URGENTE sortir de la boîte des classifications créée par l’idéologie des suprémacistes blancs (racistes), faisant d’elles des personnes non-blanches/noires, sortir de ces idées qui sont rattachées à la nécessité d’exister par la couleur de la peau, dans un système où a été conçue cette idée à leur détriment, un système qui a favorisé et conçu des éléments pour que cela soit réel.
Ce boulet est un poids, car en cherchant absolument à vouloir prouver leur existence par la couleur de leur peau, elles ne font que participer à renforcer cette idéologie toute dédiée à leur encontre, sans qu’elles ne s’en rendent globalement compte, car prises dans la plus grande des confusions, trop occupées à vouloir le faire briller plus qu’à s’en débarrasser. Cherchant à ce que soit flatté leur ego, plutôt que de chercher à sortir de leur condition de victimes, et de prisonniers, d’enfants, dans un monde ou toutes leurs activités sont contrôlées et ce quel que soit le domaine d’activité. Contrôlées et gouvernées, éduquées et dirigées à demeurer des personnes infantiles, absorbées par les choses futiles, et inutiles, alors que leur sort est globalement pitoyable.

Un prisonnier est un prisonnier, qu’il fasse briller, et revendique son boulet ne change en rien sa situation, or c’est celle-ci qui est à observer.
Il en est de même des victimes non-blanches/noires, qui oubliant leur condition, mettent en avant leur couleur de peau, ou leurs accessoires, et tout ce qu’elles possèdent à ce jour, qui en grande partie leur vient des personnes blanches, qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) et qui les maintiennent dans leur situation, dans leur condition dans ce système, à savoir celles de détenus, et contents d’arborer la tenue qui lui a été donnée, par celui ou celle qui les maintiennent en détention, oubliant qu’en tant que victimes elles ne possèdent rien.
Cette manière d’agir pour sortir du problème, n’est pas une manière logique.

RÉSULTAT.

N’accorder aucune attention aux reproches et aux commentaires, rester focalisé sur la résolution du problème, car, ce n’est pas une question de personne. Il ne s’agit pas de chercher à satisfaire l’égo ni chercher à tirer de la fierté, il s’agit de résoudre un problème, de comprendre, il s’agit d’avoir une réponse,  d’améliorer la qualité de la relation, de produire de la JUSTICE.

Minimiser les conflits.

« Quand vous n’êtes pas un danger dans le système de la suprématie blanche(racisme, c’est que cela renforce leur système, car quand vous êtes ou devenez un danger pour leur système, ils vous éliminent d’une manière ou d’une autre, vous réduisent au silence, quitte à vous couvrir d’éloges. Ils ne réparent que ce qu’ils considèrent nécessaire à être réparé, et ne font rien qui ne puisse servir à maintenir en place ce qu’ils ont savamment pris le temps de construire, et qu’ils continuent à maintenir actif . »

LA SEULE RAISON DE DEVOIR VOULOIR SE DÉFINIR COMME UNE PERSONNE NOIRE À CE JOUR EST CELLE QUI VOUDRAIT QUE CETTE PERSONNE DÉFINISSE CELA COMME SYNONYME D’UNE PERSONNE QUI RÉSOUT DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES ET QUI PRODUISE DE LA JUSTICE EN TOUTE CIRCONSTANCE. UN MODE DE PENSÉE PLUS QU’UN COULEUR DE PEAU. UN ÉTAT D’ESPRIT.

* SE DEMANDER À CHAQUE FOIS  :

« EST-CE QUE CE QUE LE RÉSULTAT FINAL ET ULTIME, PRODUIRA  RÉELLEMENT DE LA JUSTICE ? »

« EST-CE QUE NOUS SORTIRONS INDEMNES ET SANS BLESSURES, DE CETTE RELATION, SANS AVOIR ÉTÉ MALTRAITÉ AU POINT DE PERDRE PARFOIS SA VIE  ET/OU  VOIR L’AUTRE PERDRE LA SIENNE ? »

⊗ QUAND JE SUIS SEUL OU AVEC AUTRUI QU’EST-CE QUE JE VEUX VRAIMENT PRODUIRE ? ⊗

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

FOLIE DE GRANDE CLASSE. GÉNÉRATEURS DE CONFUSION MAXIMALE. AVEC LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) POUR LES VICTIMES NON-BLANCHES/NOIRES, DANS LA RELATION C’EST 99% DE NON CONSTRUCTIF POUR 1% DE CONSTRUCTIF.

Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE.  NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

FOLIE DE GRANDE CLASSE. GÉNÉRATEURS DE CONFUSION MAXIMALE.

COMMENT PARLER DE PROGRÈS SI CE QUI EST PRODUIT NE FAVORISE GLOBALEMENT PAS DE JUSTICE ?

AVEC LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) POUR LES VICTIMES NON-BLANCHES/NOIRES DANS LA RELATION,  C’EST  99%  DE NON CONSTRUCTIF POUR 1% DE CONSTRUCTIF.

Prémisse : Un suprémaciste blanc (raciste) n’est pas un russe, ni un anglais, ni un français, ni un américain, ni un irlandais, ni un chinois, ni un africain.
Un suprémaciste blanc est surtout,  et avant tout une personne blanche non sénile, qui croit, défend, est en capacité de pratiquer l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) une idéologie qui veuille que par principe soit dominée en permanence et sous toutes les formes et ce dans tous les domaines d’activité, de manières directes et indirectes, toute personne non-blanche/noire du fait de la couleur de peau , couleur  considérée comme un justificatif dans cette pratique  idéologique pour exercer cette domination et cette maltraitance à l’encontre de cette personne non-blanche/noire. La tromperie et la confusion étant les moyens les plus utilisés car très subtils ET EXTRÊMEMENT sophistiqués, difficiles à déceler par celles envers qui ils sont mis en pratique à savoir l’ensemble des personnes non-blanches/noires.

Cette domination  est liée à la pratique quotidienne d’un ensemble de schémas de pensées, de paroles et d’actions qu’utilisent de manière volontaire ou involontaire ( par habitude/ automatisme) toute personne blanche envers toute personne non-blanche/noire, le but étant que la personne non-blanche ne soit pas en capacité de sortir ce sa situation qui est celle de demeurer, sujet, victime, servant, prisonnier, dans une situation de domination.  Cette idéologie ayant pour objectif ultime la domination et la maltraitance de l’ensemble des personnes non-blanches/noires, pour le plaisir, la gloire, le profit matériel général des personnes blanches de manière global. Le système de la suprématie blanche est un système GLOBAL car est pratiqué de manière global dans tous les domaines d’activités et ce quelle que soit la relation entre personne blanche et personne non-blanche.

PERVERSION DE HAUTE CLASSE.

LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRE,  VICTIMES DE CETTE IDÉOLOGIE QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE(RACISME), DEVRAIENT OBSERVER QUE TOUT CE QUI EST PRODUIT AU SEIN DE CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE ET CE QUEL QUE SOIT LE DOMAINE D’ACTIVITÉ ET AUQUEL ELLES PARTICIPENT, CONSACRENT DU TEMPS ET DE L’ÉNERGIE DE MANIÈRE TRAGIQUE.
*EST À LEUR DÉTRIMENT, DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT,
*EST LE REFLET DE LA PENSÉE DE CES PERSONNES BLANCHES, QUI CHAQUE JOUR LES ÉDUQUENT, LES GOUVERNENT,  ET LES MAINTIENNENT EN SITUATION DE DOMINATION, TOUT EN LES ÉDUQUANT À VÉNÉRER CETTE IDÉOLOGIE ET SONT AMENÉES EN TANT QUE PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES À SE MÉPRISER TOUT EN  DEVANT VÉNÉRER EN MÊME TEMPS,  TOUTE PERSONNE BLANCHE QUOI QU’ELLE PENSE, DISE ET FASSE. AU POINT D’EN FAIRE  UN DIEU, UNE DÉESSE. EN SIMPLE  ÊTRE UN ESCLAVE, UN PRISONNIER, UN SUJET  DE TOUTE PERSONNE BLANCHE, ENVERS QUI ELLE SE DOIT DE DEVOIR SE SOUMETTRE. C’ EST LE PRINCIPE DE BASE DE CETTE IDÉOLOGIE QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE(RACISME). EFFET DE VÉNÉRATION ET FASCINATION.

LA TRAGÉDIE DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES EST QUE SANS SE RENDRE COMPTE ELLES SONT INCITÉES ET ÉDUQUÉES À PARTICIPER À VÉNÉRER UN MODE DE PENSÉE IDÉOLOGIQUE ET TOUTES LES PRODUCTIONS QUI Y SONT ASSOCIÉES, UNE IDÉOLOGIE  PRINCIPALEMENT CONÇUE À LEUR DÉTRIMENT, CONÇUE POUR LES DOMINER ET LES MALTRAITER EXCLUSIVEMENT.

Les personnes blanches et particulièrement les personnes blanches qui croient en défendent la suprématie blanche qui est le racisme, ont toujours montré une forte propension à pervertir, corrompre tout ce qu’elles touchent. Affectant et infectant tout ce qui fait l’objet de leur préoccupation. Elles les affectent à un tel point tel qu’il est logique de se demander si ces personnes n’ont pas un contentieux avec le « créateur » lui-même.

Disent une chose et en font une autre, font croire  et incitent à faire croire ce qu’elles disent pourvu qu’elles soient crues et entendues, et ce quel que soit le domaine d’activité.

Cette propension à pervertir est telle que les victimes affectées, éduquées et endoctrinées,  s’en prennent aux autres victimes qui tentent de vouloir sortir et se prémunir de l’effet de cette idéologie.

Cette propension à pervertir rend malsaines leurs relations entre elles les personnes blanches et  les victimes les personnes non-blanches, malsaines car emplies d’hypocrisie.

Les victimes,  se laissant souvent guider, persuadées de faire partie de ces dits « progrès », « libertés », « ouverture d’esprit » et bien d’autres mots et dits processus, qui à bien y regarder de près les transforme en véritable supporter d’un système malsain, et fou et ce quel que soit le domaine d’activité, victimes servant de cobayes et d’exutoire, permettant  aux suprémacistes blancs de se défouler en toute impunité, et d’asseoir leur pouvoir sur elles.
Le mensonge allant de pair, car les preuves montrent et démontrent que les suprémacistes blancs  disent une chose et font une autre, la fameuse « langue fourchue » dont font encore allusion les dits indiens et amérindiens, lorsqu’il s’agit de parler de ce que font ces personnes blanches (racistes).
Font des promesses et ne les honorent pas, ce qui est en soi déjà un moyen pour maltraiter l’autre.

PS : Les victimes non-blanches/noires, ne devraient pas être surprises, mais s’attendre à être maltraitées par les suprémacistes blancs (racistes)qui se maltraitent déjà. Cela va de pair avec leur système idéologique, cela va avec la pensée que développent ces personnes, qui ne peuvent accepter que les choses soient en l’état, il faut toujours qu’elles les corrompent au nom de la « science », du « progrès » qu’elles fassent du tort aux choses et aux autres y compris à elles-mêmes, plus qu’elles ne   les améliorent vraiment, qu’elles les exploitent et en tirent profit. Ce  système n’est en aucune mesure favorable à  rendre efficaces pour elles-mêmes, les personnes non-blanches, il leur est fait croire cela mais en fait elles doivent servir celles et ceux  qui les dirigent (le système de la suprématie blanche/racisme),les victimes sont amenées à  être défectueuses pour elles mêmes, improductives, hautement émotionnelles en dehors de toute relation logique aux choses et aux êtres,  ce qui les  expose à d’énormes problèmes, car induisent des relations hostiles du fait que l’émotion nuit à la réflexion.

Tout ce qui est  produit par les personnes blanches dans leur  système idéologique devenu l’unique système à l’échelle planétaire qui régule les activités des individus blancs et non-blancs/noirs de la planète, est lié à ce en quoi croient et adhèrent ces personnes et qui globalement est souvent lié à la Mort, la Violence, la Perversion. Ce système est une projection mentale de ce en quoi les personnes blanches croient et comment elles conçoivent le monde.

P.S :Au delà du Divertissement c’est l’assise de leur mode de pensée, et de leur système dont il est question avant tout, et c’est en cela que les victimes sont l’objet de la CONFUSION car ne s’en rendent pas compte, pensent qu’il s’agit juste d’un amusement alors qu’elles sont incitées à  prendre part à l’augmentation du pouvoir idéologique soutenu par un mode de pensée précis. C’est pour cela que la suprématie blanche qui est le Racisme est la seule et unique religion car suivie 24/7 par l’ensemble des personnes de la planète directement et/ou indirectement.

zeutch-com justesublime-fr

Il est nécessaire de comprendre la pensée de ce qui amène à produire ces idées, le monde, l’univers psychique de ces personnes. De comprendre le piège au sein duquel sont prises les victimes, qui pensant être IN sont OUT et servent de supporter à un système de pensée malsain. Un système de pensée qui vénère la morbidité, la violence, l’horreur et est assoiffé de pouvoir non pour la JUSTICE mais pour en produire le contraire à savoir la Non-Justice, et notamment à l’égard des victimes, les personnes non-blanches/noires, qu’elles détournent de l’essentiel qui est de sortir de ce système idéologique qui les retient en détention, en les incitant à les suivre.

fr-lemagazineever-com

ob_30694c_lynching-postcard

Plus souvent que rarement ces dits progrès génèrent des désastres à postériori, les scandales médicaux, les maladies dites modernes, sont là pour le prouver. Ce système idéologique que dirigent ces personnes, produit le CHAOS.

L’effusion de sang est ne leur pose pas de problèmes, bien au contraire, elles s’en délectent, et incitent les victimes les victimes non-blanches à faire de même, en s’arrangeant pour réduire les réticences de celles-ci. Elles les convient à participer à leur conceptions morbides. HALLOWEEN en est un exemple flagrant car à ce jour imposé et adopté par un grand nombre de personnes non-blanches/noire, pensant là s’amuser alors qu’en fait il n’en est réellement rien.

Cependant le monde depuis que ce système est en place est devenu un asile, un champ de bataille permanent FOLIE DE GRANDE CLASSE.

Le système de la suprématie blanche (racisme) est à l’image de la ROME , il en est une version actualisée, où l’orgie, l’horreur, le mensonge, la mort,  sont vénérés.

1980-04-25_caligula_de_films_quad_tobis_small

ILS SE PRENNENT POUR DES DIEUX.

SONT DES ADORATEURS DE MORT. ADORENT LE SANG L’EFFROI,  ET LE MEURTRE, S’EN NOURRISSENT ET S’EN GLORIFIENT, SE DIVERTISSENT EN REGARDANT L’EFFUSION DE SANG, LES EXPLOSIONS,  DE TOUT CE QUI GÉNÈRE ET SÈME LA MORT.

scary-movie-fullscreen-1920-x-720

CE QUI EST TOTALEMENT MALSAIN, NUL INDIVIDU NE DEVANT SE RÉJOUIR ET TIRER PLAISIR DE LA MORT D’UN AUTRE INDIVIDU.

twilight-main

IL N’EST RIEN QUI NE SE FASSE SANS AUTORISATION DE CELLES ET CEUX QUI ARTICULENT ET MAINTIENNENT CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE EN PLACE, QUI EST AVANT TOUT UN MODE DE PENSÉE PERVERS UN SYSTÈME BASÉ SUR UN EGO DÉMESURÉ.  S’AUTORISENT TOUT ET N’IMPORTE QUOI, AU POINT DE REMETTRE EN QUESTION LEUR EXISTENCE PROPRE DEVANT LE CRÉATEUR. SI CELA EXISTE C’EST QUE CELA EST ADMIS. SYSTÈME DE PENSÉE IDÉOLOGIQUE  HAUTEMENT HYPOCRITE ET NOURRISSANT L’HYPOCRISIE.

REGARDENT ET FONT CROIRE QUE NON. ADORENT ET DISENT QUE NON.

SEXE : Promotion au nom de la dite liberté de l’Homosexualité ( relations homme/homme et femme/femme), avec participation et haute incitation des victimes, au point que les suprémacistes blancs (racistes) favorisent cela sous forme d’institution sous couvert de « Liberté/Libération sexuelle » qui en fait est un mot qui autorise et fait adhérer à l’inacceptable. Car pour un suprémaciste blanc liberté sexuelle est équivalent à perversion et à non-justice. Cette liberté sexuelle est en fait une non vérité, autorise d’accepter l’inacceptable.

Liberté sexuelle pour produire quoi ?
Cette dite liberté sexuelle dans le système de la suprématie blanche (racisme) amène t-elle à produire de la JUSTICE ? Où sont les preuves ?

*Pratique de la zoophilie avec promotion, les victimes étant ainsi affectées et influencées, amène t-elle à produire de la JUSTICE ?.
*Pratique de la pédophilie avec promotion, les victimes étant ainsi affectées et influencées, amène t-elle à produire de la JUSTICE ?.
*Pratique du sadomasochisme avec promotion, les victimes étant ainsi affectées et influencées, amène t-elle à produire de la JUSTICE ?.
*Pratique de la *pornographie avec incitation à la violence ( sodomie, gifles sur les fesses, strangulation….) qui sont surtout et avant tout de la maltraitance.
*Pratique de l’échangisme avec promotion, les victimes étant ainsi affectées et influencées, amène t-elle à produire de la JUSTICE ?.
*Pratique du sadisme avec promotion, les victimes étant ainsi affectées et influencées, amène t-elle à produire de la JUSTICE ?.

EN SIMPLE LA PERVERSION SEXUELLE.

QUEL MONDE VOULEZ VOUS QUE CELA PRODUISE SI CE N’EST UN MONDE DE DÉSASTRE, DE CHAOS, DE PERVERSION, DE MONSTRUOSITÉ, DE MEURTRIERS, DE CRIMES ET D’HORREUR  QUOTIDIENNE.

DES RELATIONS TOXIQUES.

caligula_289678_41557-1caligula_289682_29436-1
caligula4
caligula2

Ces pratiques ont elles pris naissance chez les personnes non-blanches ? la réponse est NON !

QUESTIONS 

 10530690_10152687691319796_2422830490356958349_n

? Un dit amérindien faisait-il et pratiquait-il la promotion de l’orgie, la scatophilie, de l’homosexualité, de la pédophilie, de la zoophilie dans sa relation à l’autre ?

? Un Peul, un Bamiliké, un Dogon, un Bantou, un Koï Koï, un Zulu, un Papou, faisait-il et pratiquait-il la promotion de de l’orgie, de la scatophilie, de l’homosexualité, de la pédophilie, de la zoophilie dans sa relation à l’autre ?

? Un péon, un inca, faisait-il et pratiquait-il la promotion de l’orgie, de la scatophilie, de l’homosexualité, de la pédophilie, de la zoophilie dans sa relation à l’autre ?

? QUI LEUR A ENSEIGNÉ,  CES PRATIQUES ET QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES À CE JOUR ?

QUI SONT LES PROFESSEURS ?

colonial+hunters
L’IDÉOLOGIE DE LA  SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) EST CELLE QUI INSTITUTIONNALISE ET PROMOTIONNE TOUTES CES PERVERSIONS, ASSOCIÉES POUR MIEUX TROMPER LES VICTIMES,  À DES MOTS/NOMS TELS « ‘ÉVOLUTION DE L’HOMME »,  » CIVILISATION »,  CE QUI EST UNE VÉRITABLE TROMPERIE À L’ÉCHELLE DE LA PLANÈTE À CE JOUR, PUISQU’ AYANT ÉTÉ  ACCEPTÉS  COMME UNE VÉRITÉ PAR L’ENSEMBLE DES INDIVIDUS ET NOTAMMENT LES VICTIMES NON-BLANCHES/NOIRES  DE LA PLANÈTE.
CES PRATIQUES SONT DE L’ANTI-SEXE CAR REMETTENT EN QUESTION LE PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA CRÉATION, ET DE CE QU’IMPLIQUE UNE RELATION SEXUELLE DANS SA FONCTION PRINCIPALE, QUI EST CELLE DE LA REPRODUCTION.

Les victimes non-blanches sont incitées à participer et ce à leur détriment sans voir et sans se rendre compte ces jeux ne font permettent pas la production de la JUSTICE.

Les victimes non-blanches se retrouvent à être les victimes directes par consentement en pensant que cela est correct, ou indirecte car incitées et trompées de ce mode de pensée véhiculée par toute personne blanche qui adhère à cette idéologie directement ou indirectement dans la mesure ou les personnes blanches globalement pensent apporter la « civilisation », la « connaissance », « l’éducation » qui sont en fait des mots qui servent à répandre l’idéologie de la suprématie blanche (racisme).

Au nom de la science ils favorisent la naissance de monstruosité et ce dans tous les domaines.

DIVERTISSEMENT : Favorisant dans les jeux vidéos, les films, les ouvrages, le sport qui contiennent globalement des incitations à la violence et aux idées morbide, à la nécessité de maltraiter l’autre, de lui faire du tort, à faire la Guerre, tous ces divertissements sont souvent de la maltraitance de l’autre et ce de manière directe ou indirecte, éduquent à adhérer à tout ce qui est malsain, sanglant, horrible.

6598009

6684399

video_game_wallpaper_hd_wargame_fond_ecran_hd_jeu_video_guerre

TOUTES LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES, SONT AU SERVICE DES SUPRÉMACISTES BLANCS CAR PRISONNIERS DE GUERRE D’UN SYSTÈME D’UNE PRISON APPELÉE LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE CE SONT DES SERVANTS(ES) DE CE SYSTÈME EN : ÉCONOMIE, ÉDUCATION, DIVERTISSEMENT, POLITIQUE, TRAVAIL, LOI, RELIGION, SEXE ET GUERRE. TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE À CE JOUR NAÎT EN PRISON CAR NAÎT DURANT L’EXISTENCE DUS SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME). ET CE QU’ELLES LE RECONNAISSENT OU PAS. ELLES NE SONT AU COMMANDES DE RIEN ET SONT SOUS LE CONTRÔLE DES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) ELLES SONT INCITÉES À SUPPORTER CE SYSTÈME ET CE À LEUR DÉTRIMENT.

Promotion de la compétition, de la recherche de la performance permanente. Il faut toujours qu’il y ait une personne qui soit maltraité que ce soit en pensée, parole et action.Promotion de la violence sous couvert de Jeu.

Recherche de DOMINATION sous toutes les formes,  toute domination étant de la maltraitance.

Les victimes non-blanches sont incitées à participer et ce à leur détriment à ces dits divertissement,  se retrouvant elles aussi à se maltraiter, sans voir et sans se rendre compte ces jeux ne font permettent pas la production de la JUSTICE.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS SÈMENT LA CONFUSION EN PERMANENCE ET CORROMPENT TOUT CE QU’ILS TOUCHENT, POUR LE PLAISIR, LA GLOIRE ET LE CONFORT MATÉRIEL DANS LES TEMPS MODERNES ET NE S’EXCUSENT PAS POUR CELA, CAR CELA EST UN PRÉ-REQUIS INTÉGRÉ DANS LEUR ESPRIT.

CES PERSONNES SPOLIENT, CONTAMINENT, POLLUENT, CORROMPENT, PERVERTISSENT TOUT CE QU’ELLES TOUCHENT, DÉRANGENT TOUT CE QU’ELLES APPROCHENT.
DE MÉMOIRE D’HOMME ET DANS L’HISTORIE DU MONDE, CES PERSONNES SONT LES SEULES À AGIR DE LA SORTE AU POINT DE POLLUER LES VICTIMES ELLES-MÊMES ET CE À ÉCHELLE PLANÉTAIRE.

* POUR UN SUPRÉMACISTE BLANC(RACISTE) LA VÉRITÉ NE CHOISIT PAS SON CAMP CAR SONT CEUX QUI LA DÉCIDENT. CE QUI COMPTE C’EST CE QUI EST DÉCIDÉ PAR EUX.

Les suprémacistes blancs (racistes) se gardent bien de permettre que soit remis en cause leur système par les victimes, ils s’arrangent pour que leur schéma destructeur soit accepté et promotionné, ils ne veulent pas que les personnes non-blanches puissent devenir constructives et puissent produire de la JUSTICE. Aussi en font -ils des esclaves car les maintiennent en état de domination.

PS : IL EST À NOTER QUE TOUTE PERSONNE BLANCHE QUI SE REFUSE À PARTICIPER EST ÉLIMINÉE  CAR REPRÉSENTE UN FREIN À L’EXPANSION DE LEUR IDÉOLOGIE PERVERSE.

Il ne s’agit pas de devenir « sage » mais de comprendre que ce système est mentalement malade, et rend malade les victimes, qui sont éduquées par des personnes suprêmement malades. Car les suprémacistes blancs (racistes) maltraitent et dominent tout personne non-blanche sur la base de la couleur de la peau. Les suprémacistes blancs(racistes) sont ceux et celles, qui ont mis en place ce système et de fait sont à blâmer, car ils sont ceux et celles qui gèrent cette situation, cette institution mentalement malade.
Ils sont ceux et celles en charge de ce qui a lieu sur terre et entre les individus de la planète, et en charge des affaires des personnes non-blanches/noires qui sont éduquées au sein de leur système et maintenues en prison.

Il s’agit de produire de la JUSTICE.

LES SEULES PERSONNES À BLÂMER À CE JOUR DU PREMIER AU DERNIER  SONT LES PERSONNES BLANCHES CAR SONT CELLES ET CEUX QUI SONT AU POUVOIR,   UN POUVOIR UTILISÉ DE MANIÈRE MALSAINE, À L’ENCONTRE DES PERSONNES NON-BLANCHES ET SYNONYME DE NON-JUSTICE.

CES PERSONNES SONT LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) CES PERSONNES BLANCHES QUI CROIENT DÉFENDENT ET SONT EN CAPACITÉ DE PRATIQUER CETTE IDÉOLOGIE.

LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) EST UN SYSTÈME IDÉOLOGIQUE MALSAIN.

LA JUSTICE EST MIEUX QUE LE RACISME.

IL EST NÉCESSAIRE ET URGENT DE :

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.