FAIRE BRILLER LE BOULET, EN PENSANT QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

VOULOIR PROUVER ÊTRE NOIR ET FIER EST RÉAGIR ET PARTICIPER À FAIRE BRILLER LE BOULET. PRÔNER QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME, BIEN AU CONTRAIRE C’EST UNE RÉACTION QUI VALIDE CE SYSTÈME QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

2963546799_1_7_KCG2s9ef

EN EFFET : IL N’Y A AUCUNE RAISON DE CHERCHER À TIRER UNE QUELCONQUE  FIERTÉ DE LA COULEUR DE SA PEAU, DE SON CERVEAU, SES YEUX, SON NEZ, DE SOI, CAR NUL INDIVIDU N’EST RESPONSABLE DE SON APPARENCE ET DE SA PRÉSENCE SUR TERRE .

LA FIERTÉ N’EST EN RIEN UN ACCOMPLISSEMENT EN SOI.

NOUS VENONS  AVEC DES CAPACITÉS ET PARTIRONS SANS RIEN,  CE QUI RESTERA SERA JUSTE LA PREUVE DE NOTRE PASSAGE SUR TERRE ET LA CAPACITÉ D’AVOIR RÉSOLU OU PAS DES PROBLÈMES DURANT NOTRE EXISTENCE, AVEC CE QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉ. D’AVOIR PRODUIT CE QUI EST À PRODUIRE À SAVOIR DE LA JUSTICE. LA COULEUR DE PEAU N’A PAS POUR FONCTION DE CHERCHER À EN ÊTRE FIER. CET ÉTAT D’ESPRIT EST CELUI QUI ANIME LES SUPRÉMACISTES BLANCS AFIN D’IMPRIMER LEUR DOMINATION ET LA MALTRAITANCE À L’ÉGARD DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE  JUSTICE. ET LE FAIRE DE LA MANIÈRE LA PLUS CONSTRUCTIVE. IL Y A À RÉGLER DES PROBLÈMES.

Les personnes non-blanches et les personnes noires en particulier se doivent individuellement de cesser de vouloir exister en affichant ce qu’elles croient posséder, et ce afin se concentrer sur le résultat de leur production, qui doit exclusivement être consacrée à la production de la JUSTICE à l’égard d’elles-mêmes et d’autrui, ainsi qu’à l’égard de l’espace qu’elles occupent, espace appelé couramment « environnement ». Se consacrer à travailler dans le but d’affaiblir et jusqu’à son élimination totale, le système de la suprématie blanche (racisme) qui pour elles constitue une prison.  Il n’y a aucune raison de se vanter de quoi que soit, encore moins de sa couleur de peau, faire cela est incorrect, dans la mesure ou cela est un fait, se vante t-on d’avoir des yeux, un œil, des oreilles ? Et cela est-ce une manière de produire de la JUSTICE. Se vanter de sa personne,  de ses biens ou acquisitions n’est en rien une activité constructive, cela est le propre d’une personne ignorante du fait que la JUSTICE est ce qui est important,  ne nécessite aucune publicité, il y a à faire ce qui doit être fait.Se vanter  induisant une forme de mépris de l’autre  ferment de la pratique de la non-justice.

Ci dessous : (Extraits traduits de l’anglais tirés du United Independent Compensatory Code/ System/ Concept a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) p.122

*Se vanter n’est pas une activité constructive, ce qui est une activité constructive est la révélation de la VÉRITÉ, et son usage afin de produire de la JUSTICE et de l’harmonie de manière constructive.
Se vanter de la vérité est  incorrect. Il y a à faire ce qui doit être fait.
Éviter d’encourager qui que ce soit à se vanter, et aider la personne à faire ce qui doit être fait.
Se vanter la plupart du temps, causant  envie, et/ou animosité.
Se vanter ayant tendance à faire croire qu’une activité constructive est quelque chose d’autre qu’une « occupation naturelle ».© Neely Fuller Jr 1984

full_7bcf7e34a8e32907a2c878059ac645fb

Les victimes non-blanches/noires, de la planète,  se devraient de cesser d’afficher leur couleur de peau comme un drapeau, ainsi que leurs biens, leurs symboles, leurs connaissances,  comme des choses qu’elles pensent faire d’elles ce qu’elles sont, et qui ne sont rien d’autre que des  artifices souvent sans réelle substance et qui plus souvent que rarement ne servent qu’à flatter un ego, et/ou créer l’illusion que cela les rend importantes et réglera leurs problèmes au sein de ce système, et non ) produire de la JUSTICE.
Cesser de chercher à attirer l’attention sur elles, comme le ferait un prisonnier en prison qui jouerait les caïds alors qu’il est soumis, n’a aucun pouvoir.

En faisant cela elles ne font qu’accepter de valider en réaction à ce système le port d’un boulet.
Un boulet, qui leur a été mis au pied, et qu’elles ne cessent de polir et de vénérer, considérant l’éclat du boulet comme un accomplissement en soi, alors qu’il en est rien, cela est se flatter l’égo, se tromper,  et non résoudre de manière logique le problème qui les concerne directement, qui est de se débarrasser de ce boulet, qui ne fait que les retarder et les enfoncer, et les empêche de sortir de leur situation qui globalement est misérable et pitoyable, programmées, éduquées, incitées, qu’elles sont dans ce système à ne se préoccuper qu’aux choses inutiles et non à l’essentiel qui est de CHERCHER À SORTIR DE LEUR CONDITION DE PRISONNIERS DANS UN SYSTÈME QUI EST CONÇU À LEUR DÉTRIMENT ET LES INCITE À SE DÉNIGRER À SE MALTRAITER. CE QU’IL Y A À FAIRE EST CHERCHER À TRANSFORMER LA PRISON EN LIEU DE JUSTICE.

C’est ce qui est produit au final qui compte et qui est soit constructif, soit non constructif, et qui ne doit en rien servir de ferment à augmenter la tragédie à laquelle elles prennent part et dont elles sont les victimes désignées. Chercher à impressionner l’autre, tirer de la fierté, n’est en rien une fin en soi. Les personnes qui comptent ne se souciant pas, les personnes qui se soucient ne comptant pas.

Qu’un prisonnier veuille impressionner un autre prisonnier cela n’a aucun sens, tous deux étant soumis à la même condition, ils ne possèdent rien qui ne leur vienne pas de leur gardien, y compris le droit et l’autorisation de faire ce qu’ils font.

Les personnes non blanches doivent considérer la situation au sein de laquelle elles sont inscrites de manière globale, et comprendre ce qu’est  le système de la suprématie blanche (racisme) et comment cela fonctionne, et que pour elle ce système est une prison.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing in The Isis Papers The keys for color.

Quel est ce boulet ?
Ce boulet n’est rien d’autre que cette volonté de vouloir impressionner l’autre.

Ce boulet n’est rien d’autre que cette volonté de vouloir prouver qu’elles sont des personnes noires, avant d’être des personnes.

Ce boulet est cette nécessité de négliger leur action réelle et individuelle, à vouloir se concentrer sur des stéréotypes qui voudraient que leur couleur induit une nécessité de devoir agir en fonction de celle-ci,  en négligeant la fonction première de toute chose, et qui n’ont rien à voir avec la couleur de la peau.

Ce boulet est un fardeau, un fardeau qui leur a été fabriqué, puis donné, et qui est loin d’être un cadeau, car a été conçu pour les ralentir, un boulet qu’elles polissent sans se rendre compte de leur erreur. Un fardeau qu’elles considèrent aujourd’hui nécessaire à protéger au point d’être occupées à vouloir le polir, alors qu’il ne l’est d’aucune utilité, exceptée celle de ralentir leur progression dans le monde. (Défendre la culture noire, la musique noire, la fierté, la beauté, la coiffure, etc …) et dont elles considèrent utile au point de le polir.
En quoi culture et musique ont à voir avec la couleur de la  peau ?
Et quelle est cette nécessité de tirer fierté de sa couleur de peau, une chose à laquelle elles ne sont nullement responsables.

La culture :  Est ce que pense, dit et fait un individu au moment ou il le pense le dit et le fait.
La musique : Est la capacité d’arranger les sons qui sont dans l’univers. L’homme ne fabrique pas le son le son est dans la matière des choses.

Les personnes non-blanches/noires devraient se préoccuper en priorité de modifier le cours des choses afin de favoriser l’émergence d’un monde de JUSTICE, qui remplacerait ce monde dominé par une idéologie  qui nourrit et maintient la non-justice, plutôt que de chercher à s’impressionner par ce qu’elles pensent posséder, pour se focaliser sur ce qui est à produire à savoir un monde de JUSTICE. Reconsidérer leur relation aux choses et voir en quoi elles sont motivées par le système au sien duquel elles évoluent et ce que cela produit réellement à savoir des personnes qui existent mais uniquement au travers des conditions que des suprémacistes blancs (racistes). Elles sont contenues et sont incitées à accepter de se contenir, dans des compartiments qui ne sont en rien pour elles un véritable progrès, mais une illusion faite de strass et de paillettes pour les éblouir afin de les tromper et ainsi les maintenir dans la boîte.

Les personnes non-blanches/noires, se doivent RAPIDEMENT ET DE MANIÈRE URGENTE sortir de la boîte des classifications créée par l’idéologie des suprémacistes blancs (racistes), faisant d’elles des personnes non-blanches/noires, sortir de ces idées qui sont rattachées à la nécessité d’exister par la couleur de la peau, dans un système où a été conçue cette idée à leur détriment, un système qui a favorisé et conçu des éléments pour que cela soit réel.
Ce boulet est un poids, car en cherchant absolument à vouloir prouver leur existence par la couleur de leur peau, elles ne font que participer à renforcer cette idéologie toute dédiée à leur encontre, sans qu’elles ne s’en rendent globalement compte, car prises dans la plus grande des confusions, trop occupées à vouloir le faire briller plus qu’à s’en débarrasser. Cherchant à ce que soit flatté leur ego, plutôt que de chercher à sortir de leur condition de victimes, et de prisonniers, d’enfants, dans un monde ou toutes leurs activités sont contrôlées et ce quel que soit le domaine d’activité. Contrôlées et gouvernées, éduquées et dirigées à demeurer des personnes infantiles, absorbées par les choses futiles, et inutiles, alors que leur sort est globalement pitoyable.

Un prisonnier est un prisonnier, qu’il fasse briller, et revendique son boulet ne change en rien sa situation, or c’est celle-ci qui est à observer.
Il en est de même des victimes non-blanches/noires, qui oubliant leur condition, mettent en avant leur couleur de peau, ou leurs accessoires, et tout ce qu’elles possèdent à ce jour, qui en grande partie leur vient des personnes blanches, qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) et qui les maintiennent dans leur situation, dans leur condition dans ce système, à savoir celles de détenus, et contents d’arborer la tenue qui lui a été donnée, par celui ou celle qui les maintiennent en détention, oubliant qu’en tant que victimes elles ne possèdent rien.
Cette manière d’agir pour sortir du problème, n’est pas une manière logique.

RÉSULTAT.

N’accorder aucune attention aux reproches et aux commentaires, rester focalisé sur la résolution du problème, car, ce n’est pas une question de personne. Il ne s’agit pas de chercher à satisfaire l’égo ni chercher à tirer de la fierté, il s’agit de résoudre un problème, de comprendre, il s’agit d’avoir une réponse,  d’améliorer la qualité de la relation, de produire de la JUSTICE.

Minimiser les conflits.

« Quand vous n’êtes pas un danger dans le système de la suprématie blanche(racisme, c’est que cela renforce leur système, car quand vous êtes ou devenez un danger pour leur système, ils vous éliminent d’une manière ou d’une autre, vous réduisent au silence, quitte à vous couvrir d’éloges. Ils ne réparent que ce qu’ils considèrent nécessaire à être réparé, et ne font rien qui ne puisse servir à maintenir en place ce qu’ils ont savamment pris le temps de construire, et qu’ils continuent à maintenir actif . »

LA SEULE RAISON DE DEVOIR VOULOIR SE DÉFINIR COMME UNE PERSONNE NOIRE À CE JOUR EST CELLE QUI VOUDRAIT QUE CETTE PERSONNE DÉFINISSE CELA COMME SYNONYME D’UNE PERSONNE QUI RÉSOUT DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES ET QUI PRODUISE DE LA JUSTICE EN TOUTE CIRCONSTANCE. UN MODE DE PENSÉE PLUS QU’UN COULEUR DE PEAU. UN ÉTAT D’ESPRIT.

* SE DEMANDER À CHAQUE FOIS  :

« EST-CE QUE CE QUE LE RÉSULTAT FINAL ET ULTIME, PRODUIRA  RÉELLEMENT DE LA JUSTICE ? »

« EST-CE QUE NOUS SORTIRONS INDEMNES ET SANS BLESSURES, DE CETTE RELATION, SANS AVOIR ÉTÉ MALTRAITÉ AU POINT DE PERDRE PARFOIS SA VIE  ET/OU  VOIR L’AUTRE PERDRE LA SIENNE ? »

⊗ QUAND JE SUIS SEUL OU AVEC AUTRUI QU’EST-CE QUE JE VEUX VRAIMENT PRODUIRE ? ⊗

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s