EN TANT QUE VICTIME NON-BLANCHE, DANS CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE, DEMANDER DE LA RECONNAISSANCE N’EST PAS LOGIQUE. QU’UN PRISONNIER PUISSE CONSIDÉRER QUE SA CONDITION DE PRISONNIER SOIT UNE CHOSE DONT IL DOIVE TIRER FIERTÉ EST LE COMBLE DE LA CONFUSION.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

EN TANT QUE VICTIME  NON-BLANCHE, DANS CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE,   DEMANDER DE LA RECONNAISSANCE  N’EST PAS LOGIQUE. QU’UN PRISONNIER PUISSE CONSIDÉRER QUE SA CONDITION DE PRISONNIER SOIT UNE CHOSE DONT IL DOIVE TIRER FIERTÉ  EST LE COMBLE DE LA CONFUSION.

Citation : «  Indépendamment de tout ce qui a été dit et/ou fait, la qualité des relations entre les personnes blanches et les personnes non-blanches/noires, a été,  et est un désastre total. »
©
Neely Fuller Jr

Citation :  » Les suprémacistes blancs hommes et femmes racistes, à savoir les personnes blanches qui croient et pratiquent la suprématie blanche qui est le racisme,  sont en charge de toutes les affaires des personnes non-blanches/noires de la planète. Toute personne non-blanche naît dans un système raciste, chaque mouvement  fait par toute personne non-blanche/noire, est dominé par le racisme, dès lors qu’elle a de la couleur dans la peau et cela est vrai ou faux, et je dis que cela est vrai . » Neely Fuller Jr.

Dans la relation qui met en contact les personnes blanches, avec les personnes non-blanches, dans le monde, et du fait que cette relation soit une relation de pouvoir dynamique, pouvoir dynamique donnant toute latitude aux personnes blanches qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche qui gouverne cette relation, les personnes non-blanches ont à comprendre que cette relation est basée sur un  principe simple et précis, qui soit que toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau est maintenue en état de subjugation, en état de détention, et ce qu’elle le reconnaisse ou pas. Elle est un prisonnier dès le moment de sa naissance, elle porte avec elle un matricule qui la positionne d’office dans le rang des victimes, ce matricule étant sa couleur (jaune, rouge, noire, beige, brun)
À ce jour il n’est rien qui ne soit refusé et/ou autorisé à une personne non-blanche et ce quel que soit son titre ( Chef Coutumier par exemple) qui ne fasse pas l’objet d’une décision prise de prés ou de loin par au moins une voire des personnes blanches, car  ces personnes elles sont celles qui à ce jour décident de ce qui est, et/ou n’est pas, doit être et/ou  ne doit pas être pour les personnes non-blanches  dans le monde et ce à échelle planétaire.

265b38b8-17db-11e4-8cdf-e8ee2ee3b671

Les personnes blanches et les suprémacistes blancs (racistes) en particulier, ne se considérant et ne se classifiant pas comme comme des personnes autochtones, ni comme des tribus et encore moins comme des ethnies, ces termes servant à définir les personnes non-blanches pour signifier qu’elles sont inférieures à toute personne blanche et ce quelle qu’elle soit.

56598b469b3e9d3be78b456e

Aussi rechercher de la reconnaissance en tant que « Autochtone », qui est un terme qui sert et à servi à maintenir les personnes non-blanches dans une case qui les associe à l’image d’un individu non évolué, arriéré, en dehors de toute sorte de dits « progrès » et de dite « science », comme ces mots sont conçus par les personnes blanches, en dehors de tout type de dit « progrès » qui touche tous les domaines d’activités, et pourrait permettre à ces personnes non-blanches de se construire véritablement et selon leurs besoins propres, et leurs  connaissances propres, le premier de tous étant de pouvoir bénéficier de la JUSTICE, chose qui dans ce système est totalement inexistante.

man6

Car l’autochtone est un mot, une désignation, un concept  qui pour l’individu a qui il est attribuée, sert à le maintenir dans un espace limité, sert à lui faire subir cette non-justice, et est attribué le plus souvent voire généralement  à une personne non-blanche, et ce où qu’elle puisse se trouver sur terre.
Un autochtone est une personne non-blanche (en langage suprémaciste blanc), à qui il est demandé de rester en dehors de tout dit « progrès » selon la définition qu’en  font les personnes blanches, ce mot servant et ayant servi à pratiquer la non JUSTICE à l’encontre du dit, autochtone, lui  « l’étranger » non-blanc, le « sauvage » celui qui mérite d’être maltraité et dominé car non-blanc donc considéré inférieur, devant servir d’objet de distraction, souvent parqué dans une réserve, comme cela est le cas en Australie pour les aborigènes, aux USA pour les « indiens d’Amérique » ou en Guyane Française, pour le dit « Bushinenge » Le dit « amérindien », le dit « créole », des noms qui ont été fabriqués par les suprémacistes blancs, le dit Jamaïcain, aborigène, St Lucien, Haïtien, dominicain, camerounais, peul ou tibétain, soit Non-Blanc.

DANS CE MONDE AUCUNE PERSONNE  NON-BLANCHE QUOI QU’ELLE PENSE, DISE ET FASSE, QUEL QUE SOIT SON TITRE ET/OU STATUT, N’EST CONSIDÉRÉE COMME ÉGALE À UNE PERSONNE BLANCHE ET CE QUEL QUE SOIT LE DOMAINE.
CE MONDE EST CONÇU POUR ET À LA GLOIRE DES PERSONNES BLANCHES PRINCIPALEMENT, CAR ELLES SE CONSIDÈRENT ET CE SONT DÉFINIES, CLASSIFIÉES  ELLES-MÊMES COMME UNE « RACE » SUPÉRIEURE, LA RACE BLANCHE ET C’EST ICI QUE PREND SA SOURCE LE RACISME. ET CE FLÉAU N’A DE CESSE D’ÊTRE RÉPANDU SUR L’ENSEMBLE DE LA PLANÈTE  Y COMPRIS PARMI LES VICTIMES QUI SERVENT SANS LE SAVOIR UN SYSTÈME CONÇU À LEUR DÉTRIMENT, PRISES DANS UNE CONFUSION MAXIMALE.

rabbit-proof-fence

Image issue du film  » The rabbit Fence » Un arrangement tragique.

CELA EST POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES SERT À  FAIRE AUGMENTER LE DEGRÉ DE L’ARRANGEMENT TRAGIQUE QUE DE CHERCHER ABSOLUMENT À ÊTRE INTÉGRÉ, À FAIRE PARTIE  D’UN SYSTÈME QUI  EST CONÇU SUR LE PRINCIPE POUR ÊTRE AU DÉTRIMENT DE CES PERSONNES NON-BLANCHES  QUI CHERCHENT À L’INTÉGRER.

maxresdefault-2
Les « Buffalo Soldier » ou l’arrangement tragique. En quête de reconnaissance, car méprisées du fait de leur couleur de peau  ces personnes non-blanches/noires,  se sont inscrites et ont été inscrites sans le savoir, dans une logique faite tout à la gloire d’un système qui les reniait et continue à les renier. Le résultat ayant été qu’elles ont participé à être des servants d’un système les ayant désigné à devoir exterminer d’autres personnes non-blanches ( les dits indiens ) victimes non-blanches, comme elles du même oppresseur à savoir les suprémacistes blancs (racistes).

M-Buffalo-Soldiers

Il n’y a pas à demander à de la reconnaissance à une personne dont la motivation est de nuire à l’existence de celle et de celui qui demande cette reconnaissance .

Pourquoi aucune personne blanche ne se considère autochtone ?
Pourquoi n’est pas admis de dire d’un suédois qu’il est un autochtone, ou une ethnie , un indigène ?

Parce que : L’autochtone, l’indigène, sont des catégories fabriquées et attribuées spécifiquement par les  suprémacistes blancs (racistes)  pour qualifier toute personne non-blanche. L’autochtone est en vérité une personne non-blanche, qui plus est se doit de rester cantonnée à faire des choses qui en aucune mesure ne peuvent et ne doivent servir à remettre en question leur condition de détention, ni pouvoir être ne mesure de disposer d’un dite « science » tout au plus est il un « mystique » un « medecine man », un « shaman », un « sorcier vaudou », mais nullement une personne s’appuyant sur de la dite science, cela ne lui est pas autorisé. Cela est un des pièges sémantiques utilisés pour tromper les victimes.

Que ces personnes non-blanches, appelées autochtones, revendiquent d’être reconnues  est encore une fois une supercherie, un piège, une erreur, elles ne feront que valider ce qui sert et à servir à les asservir. Car Malgré l’attribution et la dite reconnaissance, la condition ne changera en rien pour elles. Elles seront cantonnées à devoir SUBIR les décisions des suprémacistes blancs.
Ces personnes qui revendiquent d’être reconnues  ne sont et pas celles qui prennent et seront amenées véritablement à prendre la décision finale, la décision ULTIME, et leur statut ne leur confère aucun  pouvoir,  excepté l’illusion d’en posséder un.

Pourquoi revendiquer une chose si le contexte lui ne change pas et reste le même, à savoir que ce système au sein duquel elles sont inscrites et qui est à leur détriment perdure, les maintenant à l’état de sujets et ce malgré la dite reconnaissance ?

POURQUOI ?

Parce que le cadre de référence, le contexte dans lequel elles obtiennent cette reconnaissance ne change pas, et leur relation demeure la même vis à vis de ces personnes blanches qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) , car ces dernières ne considèrent qu’une chose, qui est que même reconnue comme autochtone, avec les attributions qu’elles défendent telles celle de chef coutumier, en tant que personne non-blanche elle sera de ce fait toujours considérée inférieure, un sujet, un enfant, l’esclave. En simple la reconnaissance n’est en aucune mesure la solution, cela ne compte pas. Un prisonnier à qui il est reconnu une chose au sein de la prison reste un prisonnier, il ne décide de rien et ce qu’il possède peut le lui être enlevé par celui la même qui le lui a donné, à savoir le directeur de la prison, le geôlier.

Les dits chefs coutumiers ne prennent pas les décisions majeures, et leur pouvoir n’est qu’un pouvoir d’apparat, il ne sont que des enluminures, des vitrines, dans ce système,  dans  le monde suprémaciste blanc  sans réel pouvoir dans  ce monde dominé par les suprémacistes blancs racistes dont ils dépendent pour TOUT. Des personnes servant à distraire les personnes blanches qui se disent ou pas racistes, se servant d’elles pour gonfler leur ego.

Il n’y a aucune raison de se sentir satisfait d’un nom et/ou d’un titre si la situation ne change pas à savoir si cela ne s’accompagne pas de JUSTICE.

Autochtone ou pas le problème reste entier, car le système lui ne change pas et maintient en place cette relation de pouvoir dynamique pour le bénéfice des personnes blanches, et pour le détriment des personnes non-blanches.

Ce n’est pas là que les choses sérieuses ont lieu , cela ne compte pas. Ce qui compte c’est de voir la JUSTICE à l’œuvre partout et pour tous et ce sans distinction.

Cette reconnaissance ne fera que générer plus de confusion, maintenir  plus d’illusion dans la tête des victimes non-blanches qui demandent cela, les détourner de l’essentiel, cela est leur mettre d’autres œllières, leur limiter le champ de la compréhension, les TROMPER.
Cela est les prendre par les sentiments et nourrir leur fierté, leur faire oublier la situation réelle qui est celle d’être  en prison, et d’être des sujets, des personnes qui sont sous domination totale. Que leur titre en rien ne les préservera de continuer à devoir subir les coups qui leur sont assénés chaque jour, chaque minute à chaque instant. Des coups mortels et sournois.
Ces personnes non-blanches ont à comprendre que quoi qui leur soit donné ou refusé par le suprémacistes blancs (racistes) cela est toujours au bénéfice des suprémacistes blancs qui n’opèrent et n’agissent  qu’à la seule condition que cela soit à leur avantage permanent, y compris lorsqu’ils n’agissent pas.

Un système idéologique qui détruit des millions de personnes non-blanches qui  recherchent à avoir des babioles, des gadgets, du rouge à lèvres, valoriser l’artifice l’apparence, à faire partie d’un monde qui favorise uniquement et réellement que les personnes blanches, et au sien duquel il n’est  produit en vérité aucune JUSTICE, les suprémacistes blancs n’ont aucun intérêt à ce que soit produite la JUSTICE. Pour eux seul compte leur capacité de domination et de maltraitance pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel cela pour eux est un ego trip.

ÊTRE RECONNU POUR PRODUIRE QUOI ? Car malgré cette reconnaissance cela fera t-il cesser la pratique de la suprématie blanche (racisme) à leur encontre ?

Le fait qu’elles demandent de la reconnaissance est la preuve de l’existence de ce problème qu’est le racisme, or ce problème qu’est le racisme ne devrait pas être. Le racisme qui est la suprématie blanche est la cause de cette reconnaissance que recherchent ces personnes non-blanches. La véritable solution est la disparition complète de ce système et la production d’un système de JUSTICE.

Les suprémacistes en favorisant ces courants d’idées de reconnaissance parmi les victimes car ils sont ceux qui  ont initié ce courant de manière directe indirecte,  entrainent les victimes sur une fausse piste, leur laissant croire que leurs problèmes seront réglés, qu’ils seront écoutés,  alors qu’en fait ce ne sera pas le cas,  le problème étant le maintien de ce  système et non la reconnaissance.

Un système qui encore à ce jour continue de brimer, brider, silencieusement et avec violence, met en boîte toutes les personnes non- blanches, leur donnant l’illusion que faire briller leur boulet  est ce qui la chose nécessaire plutôt que de chercher s’en défaire. Que disposer de gadgets est plus important que la JUSTICE.

Cela équivaut à voir un prisonnier chercher à se faire remarquer dans une prison pour que son matricule soit reconnu, cela ne changeant nullement sa condition de prisonnier.

les victimes cherchent à se flatter l’ego, sont incités à le faire, demandent à leur geôliers de les reconnaître, cela est réclamer son titre de prisonnier et justifier les exactions qui seront faites à leur encontre,  ce qui est malsain en soi. Le piège st sournois et vicieux.

Les victimes non-blanches avant de se laisser prendre à ce jeu, ont à comprendre les véritables intentions que visent les suprémacistes blancs (racistes) qui les maintiennent dans une situation inacceptable qu point d’en réclamer de la reconnaissance par réaction, des intentions qui sont de les détourner de l’essentiel à savoir réclamer la JUSTICE, de les inciter à se flatter de choses qui en aucune manière ne seront pour elles des solutions, cela est faire d’elles des porte parole sans pouvoir véritable, car ne décident aucunement des choses majeures qui ont lieu sur l’espace des suprémacistes blancs, espace que représente le monde, et sur lequel évoluent et sont contenues les victimes à savoir l’ensemble des personnes non-blanches,  sous les ordres des suprémacistes blancs qui sont leurs véritables chefs coutumiers car ils sont ceux qui ont la voix suprême, et prennent les décisions. Comme se flatter d’une parure qui ne sert à rien.

Cette reconnaissance est un piège qui équivaut à faire croire à un enfant qu’il décide est est décideur, alors qu’il en est  rien réellement. Leur voix n’aura aucun impact réel excepté celui de faire croire le contraire. Les suprémacistes blancs (racistes) n’écoutent qu’une voix LA LEUR, CAR SEULE LEUR VOIX COMPTE.

  • IL N’Y A PAS DE RECONNAISSANCE À RÉCLAMER IL Y À DEMANDER DE LA JUSTICE. UNE RECONNAISSANCE SANS JUSTICE EST SANS VALEUR.

IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s