ACCORDER DES CIRCONSTANCES ATTÉNUANTES À UNE CONDITION INACCEPTABLE EST UNE ERREUR TROP COMMUNÉMENT FAITE PAR LES VICTIMES NON-BLANCHES DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).


ob_30694c_lynching-postcard

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Citation :
« Personne ne peut m’insulter plus qu’il n’est possible d’être insulté, car j’ai déjà été insulté dès ma ma naissance.

La plus grande insulte qui m’a été faite et ce bien avant que je naisse ayant été de faire de moi un prisonnier de guerre, un prisonnier d’un système qui a été conçu pour me maltraiter et me dominer du fait de ma couleur de peau. Et ce depuis longtemps.
C’était une insulte bien avant que je naisse. »
Neely Fuller Jr.

LA CONNAISSANCE  ET LA COMPRÉHENSION SONT L’ANTIDOTE À LA CONFUSION.



ACCORDER DES CIRCONSTANCES ATTÉNUANTES À UNE CONDITION INACCEPTABLE EST UNE ERREUR TROP COMMUNÉMENT FAITE  PAR LES VICTIMES À SAVOIR LES PERSONNES  NON-BLANCHES  DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Les personnes non-blanches et les personnes classifiées comme noires dans ce système idéologique se doivent de comprendre le monde au sein duquel elles ont été plongées et ce à quoi elles font face. Ce qui a été mis en place pour elles et dans quoi elles évoluent, les motive à leur insu et les domine. Elles ne doivent en rien se laisser tromper par les apparences.
Le problème est l’idéologie en place, son existence et ce qu’elle génère, appuyée par des artifices ( moyens) utilisés pour la maintenir en place. Dans ce système une personne blanche est mandatée directement ou indirectement du fait qu’elle soit reconnue comme telle, pour dominer et maltraiter une personne non-blanche. Cela est inhérent à l’idéologie qui maintient ce système en place, cela est un pré-requis dans ce système.

Dans ce système une personne non-blanche/noire est éduquée pour être hostile envers une personne non-blanche, et éduquée à être servante d’une personne blanche, c’est sur ce principe de base que s’appuie le système de la suprématie blanche, et rien ne sera fait par les personnes blanches qui croient et pratiquent le racisme, pour qu’il en soit autrement dans la mesure ou cela est permettre que continue à exister pour la gloire, le plaisir et le gain matériel le système de la suprématie blanche qui est le racisme.

Les personnes non-blanches sont éduquées à se fier aux personnes blanches, à les vénérer, à les suivre,  et par contre être hostiles aux personnes non-blanches comme elles.

PS : Une personne non-blanche ne peut être raciste car est sujet, servant(e) et victime du racisme.

Voir article sur :  POURQUOI LES PERSONNES NON-BLANCHES NE SONT PAS RACISTES ?

Une idéologie qui est un mode de pensée car part d’une idée, soutenue par des paroles et mise en place par des actions. Toute chose part d’une pensée et le racisme qui est la suprématie blanche est un mode de pensée actif 24/7 sur l’ensemble de la planète. Un mode de pensée qui s’appuie sur ‘idée et qui inculque l’idée que la couleur de la peau d’un individu définit sa valeur. A savoir être de couleur blanche est être un être supérieur à tout être non-blanc considéré comme inférieur et donc devant être dominé et maltraité, l’un entraînant l’autre. Cette idéologie est à ce jour celle qui est l’idéologie dominante car est répandu sur l’ensemble de la planète et est enseignée au quotidien tant aux personnes blanches qu’aux personnes non-blanches qui sont les victimes désignées de cette idéologie, même quand elles se croient protégées ou privilégiées ce qui en fait est une erreur car seul la couleur de peau compte dans ce système. Soit vous êtes classifié blanc et/ou suprémaciste  blanc (raciste), soit vous êtes considéré non-blanc et donc victime de fait.

Ce monde idéologique qui est le monde actuel est basé sur le principe suivant :

Blanc : Reconnue comme personne blanche et fonctionnant comme tel,  ont le moins de pouvoir et sont les moins rusées d’entre elles individuellement et collectivement, mais sont bénéficiaires du système du fait qu’elles sont reconnues comme personnes blanches.

Non-Blanc : Personne Victime du racisme qui est le système de la suprématie blanche, elles sont impuissantes individuellement et collectivement, prisonnières et servant(es).

Suprémaciste Blanc : Reconnu comme personne blanche et pratiquant le racisme, qui sont les plus puissantes et les plus rusées d’entre les personnes blanches individuellement et collectivement. Un suprémaciste blanc où qu’il se trouve est en soi une nation sa nation est son idéologie qu’il pratique où qu’il soit.

Il n’y a pas d’entre d’eux , ni de moitié blanc moitié non-blanc , soit vous êtes blanc soit vous êtes non-blanc.
Un dit « métis », (ce mot ne dit pas la vérité et a été inventé par les racistes) est classifié non-blanc car n’est pas reconnu comme un blanc du fait de sa couleur de peau et qu’il soit généré par un non-blanc , il en est de même pour tous les autres non-blancs tels les dits  chinois, indiens, japonais, etc… Les suprémacistes blancs étant ceux qui font les classifications. Les victimes se doivent de rester vigilantes avec ces termes qui ne servent qu’a nourrir de la confusion et entretenir l’hostilité ce qui a pour effet de renforcer le système de la suprématie blanche (racisme) et ce à leur détriment.

CE QUI COMPTE POUR UN SUPRÉMACISTE BLANC EST QUE LA PERSONNE NON-BLANCHE ET CE QUOI QU’ELLE AFFICHE POUR SE DÉFINIR FASSE CE  QUE LE SUPRÉMACISTE BLANC (RACISTE)  AURA DÉCIDÉ QU’ELLE FASSE, QUE LA PERSONNE NON-BLANCHE SE PLIE AUX EXIGENCES DU SUPRÉMACISTES BLANCS.

LA MÉTAPHORE DU CHIEN.

« QUAND VOUS POSSÉDEZ  UN « CHIEN », VOUS SAVEZ QUE C’EST UN « CHIEN »,  CELA NE VOUS EMPÊCHE NULLEMENT  DE  LE NOURRIR,  DE LE SOIGNER,  DE LUI DONNER UNE NICHE,  DE LE PROMENER, DE LE CÂLINER, NÉANMOINS,  VOUS SAVEZ  QUE C’EST UN « CHIEN.»

* CE N’EST PAS PARCE QU’IL EST DONNÉ PLUS DE NOURRITURE À UN PRISONNIER QUE CELA SIGNIFIE QU’IL N’EST PLUS PRISONNIER, LA CONDITION ÉTANT CE QUI EST À OBSERVER, ET QUI EST CELLE DE PRISONNIER EN LA CIRCONSTANCE.
C’EST SOUVENT CE MANQUE DE DISCERNEMENT, ET LA NON PRISE EN COMPTE DE LA CONDITION, QUI FAIT DÉFAUT AUX VICTIMES POUR COMPRENDRE, ET OBSERVER CE QU’EST ET COMMENT FONCTIONNE LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, POUR COMPRENDRE CE À QUOI ELLES PARTICIPENT ET CE DANS QUOI ELLES SONT IMPLIQUÉES, CAR TROP FOCALISÉES QU’ELLES SONT SUR LA PERSONNE ET NON SUR LE PROBLÈME, PROBLÈME QUI PREND SA SOURCE DANS LA CONDITION. LA CONDITION EST CE QUI DÉFINIT SA RELATION À L’AUTRE À SAVOIR LA PERSONNE BLANCHE AU SEIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE ET LES IMPLICATIONS QUI Y SONT ASSOCIÉES. COMPRENDRE  LE PRINCIPE ACTIF DE CE SYSTÈME ET SES EFFETS.

94272342

PAS DE JUSTICE PAS D’AMOUR. IL NE PEUT Y A VOIR D’AMOUR DANS UN MONDE DOMINÉ PAR LA NON-JUSTICE, OR LE RACISME EST LA PLUS GRANDE INJUSTICE, CETTE IDÉOLOGIE FAVORISE UNE INJUSTICE MAJEURE. PAR CONSÉQUENT TANT QUE CETTE IDÉOLOGIE PERDURERA AUCUNE RELATION ENTRE PERSONNES BLANCHES ET PERSONNES NON BLANCHES NE POURRA ET NE DEVRA ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME CORRECTE. L’HOMME OU LA FEMME NON-BLANCHE ÉTANT SUJET/ENFANT/ESCLAVE, DOMINÉS PAR LA FEMME ET  L’HOMME BLANC DANS UN SYSTÈME QUI EST À LA GLOIRE DES PERSONNES BLANCHES GLOBALEMENT, ET QUI FAIT D’ELLES DES MAÎTRES DEVANT SOUMETTRE LES PERSONNES NON-BLANCHES,  POUR QU’ELLES DEMEURENT DES ESCLAVES.

AUSSI, IL EN EST NÉCESSAIRE DANS CE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME), EN CE QUI CONCERNE LES PERSONNES NON-BLANCHES ET PARTICULIÈREMENT LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES, QUI SOUVENT,  POUR CERTAINES ONT TENDANCE À NÉGLIGER CETTE RÉALITÉ/VÉRITÉ , DE COMPRENDRE QUE LE RACISME EST UN PROBLÈME IDÉO-LOGIQUE AVANT TOUT, IL NE TIENT PAS COMPTE DE L’AFFECTIF. QUE L’AFFECTIF NE DOIT NULLEMENT LES PERTURBER POUR COMPRENDRE QUE LES SENTIMENTS AFFICHÉS TROUBLENT LEUR PERCEPTION ET LES REND ENCORE PLUS VULNÉRABLES DANS CETTE SITUATION DE FAIT DÉSAVANTAGEUSE POUR ELLES.

CES RELATIONS NE FONT QU’AUGMENTER LE DEGRÉ DE CONFUSION EN FAVORISANT L’ILLUSION POUR LA VICTIME QUI PRISE PAR L’ÉMOTION EN OUBLIE SA CONDITION DANS UN SYSTÈME GLOBAL AU SEIN DUQUEL ELLE EST INSCRITE ET QUI LA MAINTIENT EN ÉTAT DE DOMINATION DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT ET CE MALGRÉ LES SENTIMENTS QUI SONT NOURRIS.

Citation : « Celui qui détruit une chose est maître de cette chose » phrase extraite du Film Dune  1984.

Les suprémacistes blancs racistes éduquent les victimes afin qu’elles servent le système de la suprématie blanche et ce quel que soit le domaine d’activité. Les personnes non-blanches sont utilisées comme le sont les outils par les suprémacistes blancs, servent d’objet de divertissement, de faire valoir. Des outils devant servir de vecteur de propagation d’un système conçu contre elles, conçu pour les maintenir prisonniers.

Voir article sur : TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE EST ÉDUQUÉE À SERVIR LA GLOIRE DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) QU’ELLE LE RECONNAISSE OU PAS, SA CONDITION EST D’ÊTRE UNE VICTIME ET UN(E) SERVANT(E) AVANT TOUT.

En effet les racistes suprémacistes blancs s’ingénient et se sont toujours ingénié à détruire (briser) et à  tromper  les personnes non-blanches et ce, afin de pouvoir les contrôler au maximum en tout,  pour les dominer en les maltraitant. Brisant la capacité de réflexion, ne disant pas la vérité et semant la confusion en permanence, les incitant à demeurer à l’état infantile, en faire des enfants.
Une méthode analogue au dressage des éléphants, au début il lui est mis une chaîne, ensuite une corde et la a fin une ficelle, ultimement il lui est  retiré la ficelle mais l’animal a inscrit à vie l’idée de la corde et ne cherche plus à s’échapper sa volonté ayant été brisée.

Le monde est un immense champs de bataille pour toutes les personnes et particulièrement pour les personnes qui naissent et son classifiées comme non-blanches/noires, cela est une réalité car ce monde, qui est avant tout, une construction idéologique, une fabrication, une projection de la pensée de certaines personnes, le fait de naître non-blanc implique de devoir être une cible permanente de la part de toute personne blanche, qui dans ce système lui exige et lui impose afin de permettre que ce système existe, de dominer et de maltraiter toute personne non-blanche/noire du fait qu’elle est non-blanche. Cela ne devrait pas être ainsi mais tant qu’est en place ce système c’est ce à quoi elles doivent s’attendre. En plus de devoir considérer que dans ce système elles sont incitées en tant que personnes non-blanches à se maltraiter entre elles pour la gloire, le plaisir et le gain matériel d’un système conçu dès le départ à leur détriment.  Elles sont des prisonniers de guerre en tant que personnes non-blanches et n’ont aucun pouvoir. Un champs de bataille pour tous car nourrit par une condition qui ne favorise rien d’autre que de l’hostilité et des réactions à de l’hostilité. Il n’y a aucune paix sur cette terre et cela durera tant que ce système qui est  en place ne sera pas remplacé par un monde dominé par l’idéologie de la JUSTICE. Un monde où les hommes auront décidé de remplacer leur relation à) l’autre pour la baser sur la production de la JUSTICE et ce en toute circonstance, pour voir enfin émerger un homme et une femme universels.

PAR CONSÉQUENT LES PERSONNES NON-BLANCHES NE DOIVENT-ELLES S’ATTENDRE NULLEMENT À ÊTRE CONSIDÉRÉES AUTREMENT QUE COMME ELLES LE SONT DANS CE SYSTÈME, À SAVOIR :  QU’IL NE LEUR EST ACCORDÉ AUCUNE AUTRE  EXISTENCE,  QUE CELLE QUI LEUR A ÉTÉ DÉDIÉE DANS CE SYSTÈME. QUI EST D’ÊTRE CONSIDÉRÉE INFÉRIEURE,  PRISONNIÈRE, VICTIMES, À DEVOIR ÊTRE DOMINÉE ET MALTRAITÉE, CONFINÉE DANS UNE CONDITION,  ET CE EN DÉPIT DU FAIT QU’IL LEUR EST ACCORDÉ  DE QUOI MANGER, S’HABILLER, OU SE DISTRAIRE, ET CE INDÉPENDAMMENT DES SENTIMENTS QUI PEUVENT SE MANIFESTER ENTRE ELLES ET TOUTE PERSONNE BLANCHE, QUI DANS CE CAS EST UNE ERREUR MAJEURE CAR FAUSSE COMPLÈTEMENT LEUR APPRÉCIATION ET LES REND VULNÉRABLES. CELA NE CHANGE RIEN À LEUR CONDITION. DURANT L’EXISTENCE DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME LES RELATIONS DE CET ORDRE NE SONT PAS CORRECTES MAIS TOTALEMENT MALSAINES DU FAIT DE L’EXISTENCE DE CETTE IDÉOLOGIE QUI EST GLOBALE ET FAIT DE TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE UN ENFANT VIS À VIS D’UNE PERSONNE BLANCHE, CELA EST DE L’ABUS SEXUEL QUOI QU’ELLES EN PENSENT. CE N’EST PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE CELA EST LIÉ À LA CONDITION QUI LEUR EST ASSIGNÉE DANS CE SYSTÈME ET CE INDÉPENDAMMENT DES SENTIMENTS QUI PEUVENT ÊTRE NOURRIS.

Dans ce système de la suprématie blanche (racisme) les personnes noires ne sont pas considérées comme des personnes mais comme des « sujets/enfants/esclaves » et ce au delà des apparences. Aussi ne doivent elles pas prendre l’apparente magnanimité qui leur est affichée par un grand nombre de personnes blanches, comme un acquis. Cette apparence ne change en rien l’idée qui les concerne et qui leur est attribuée à savoir :  Qu’en tant que personnes non-blanches/noires elles sont dédiées à demeurer des sujets, des propriétés, et que l’idéologie est ce qui prime au delà de tout. Leur image étant celle qui a été fabriquée par cette idéologie et ce dans un but précis.

Ce n’est pas parce qu’un esclave est accepté à manger à la table du maître  Ou parce qu’il monte le cheval du maître qu’il n’est plus un esclave, ou que cela annule sa condition d’esclave.

10409713_751145591602742_3128746290432232990_n

Aussi ne doivent -elles être aucunement surprises du traitement qui leur est accordé dans ce système, ni de ce qui est attendu d’elles, du rôle qui leur est assigné.
Elles sont dirigées pour être maintenues en laisse et à un stade où tout est fait pour nourrir leurs instincts primaires ( jeux, sexe, divertissement, drogue, sport ..) à rester en dehors de tout ce qui pourrait leur être CONSTRUCTIF et qui touche aux affaires à l’économie, au système monétaire, cela leur est strictement refusé globalement. Elles ne sont pas autorisées à avoir le contrôle de quoi que ce soit, tout au plus  elles sont  des objets de divertissement, des faire valoir, sont utilisées. Obligées de rire même quand cela ne nécessite aucun rire, forcées et contraintes de montrer un faux visage, d’être hypocrites, de se mentir à elles-mêmes.

Réplique : « On lui donne de quoi manger mais les affaires de la famille ne le regardent pas » Réf : Le parrain F.F Coppola 1972.

Beaucoup de personnes non-blanches/noires, acceptent que leur présence soit synonyme d’amuseur public, d’être maltraitées,  et ce quelle que soit la circonstance ou le contexte. L’image et l’idée qui les concerne demeurant celle de personnes qui doivent coller à celle qui leur a été attribuée et qui à ce jour est maintenue de manière raffinée.

Le racisme est une idéologie, une politique, une relation de pouvoir dynamique, basée sur un principe qui fasse et rende inférieure toute personne non-blanche devant une personne blanche d’une manière ou d’une autre, sous de multiples formes souvent indicibles, difficiles à discerner mais surtout très efficaces à un tel point que de nombreuses victimes se laissent abuser par ces formes qui les trompent sur les véritables motifs qui sont véhiculés. Et depuis son établissement et son existence tout ce qui est sur terre est contrôlé par les personnes blanches qui pratiquent et sont en capacité de pratiquer le racisme.

Qui commande et décide de ce qui est et n’est pas dans le monde ?

Qui sont celles et ceux qui imposent  leur modèle à échelle planétaire en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ?

Qui sont celles et ceux qui servent de référence au quotidien à l’ensemble des individus de la planète ? Les dits amérindiens ? Les dits africains ? les dits Chinois ? QUI ?

Qui sont celles et ceux qui décident de ce qui a de la valeur et n’en a pas ?

QUEL EST LE MODÈLE QUI À CE JOUR EST EN PERMANENCE PROPOSÉ POUR RÉGIR LES RELATIONS DES HOMMES ET DES FEMMES DE LA PLANÈTE ? ET QUE GÉNÈRE T-IL, QU’A T-IL GÉNÉRÉ ?

Les hommes sur terre, ont eu à se battre certes, et ont pratiqué la non justice et ce quels qu’ils soient, blancs comme non blancs, mais depuis que la suprématie blanche qui est le racisme existe le nombre des victimes a atteint un niveau à ce jour inégalé, car le racisme a été et est une idéologie qui a favorisé et favorise la violence, la domination et la maltraitance d’autrui à un haut degré sur une base quotidienne et ce à ce jour inégalé, car pratiqué de manière sophistiquée, produisant un impact dévastateur silencieux inégalé  parmi les victimes dont le nombre ne cesse de s’accroitre. Rendues hostiles les unes envers les autres. Le racisme est l’injustice Suprême.

De ce fait il n’y a pas à se satisfaire de quoi que ce soit, de célébrer quoi que ce soit, de considérer quoi que ce soit comme un accomplissement, en tant que personne non-blanche, dans une situation aussi désastreuse et catastrophique, car ce qui compte que le problème soit réglé, car soit il l’est, soit il ne l’est pas. Il n’y à aucun sentiment d’accomplissement  et de fierté à avoir à ce jour , car le problème n’est à ce jour pas réglé et rien n’a été accompli qui montre que cela l’est.
Cette situation est sérieuse et doit être abordée sérieusement.

Nul a ce jour n’ayant réussi, (et cela est prouvé par les archives) à régler ce problème aussi est-il nécessaire de continuer les efforts pour que cela soit. Le racisme est le problème majeur et doit être le problème à résoudre en priorité, car il est la source de tous les problèmes rencontrés par les personnes non-blanches sur terre et ce quel que soit le domaine d’activité, et quelle que soient les relations d’une part avec  des personnes blanches et d’autre part entre personnes non-blanches.

* Dans  un match de foot, ce ne sont pas le nombre de passes, les amortis, les phases de jeu, les gestes acrobatiques, l’allure du joueur, qui comptent ce qui compte est le RÉSULTAT, avoir réussi à l’emporter par la victoire ou pas. Les joueurs ne sont pas payés pour cela.

* De même que lorsqu’il est demandé à  un élève de faire un devoir et de donner le résultat, que l’élève  dise faire des efforts n’est en rien une réponse valable, le résultat est la réponse à savoir soit il a réussi à résoudre le problème soit il n’a pas réussi, soit il a fait le devoir soit il ne l’a pas fait.

Dire combien de passes ou combien la personne travaille dur n’ayant rien d’exceptionnel, « il n’y a rien d’exceptionnel à travailler dur ni à faire des efforts », tous les jours sur terre un grand nombre de personnes travaillent dur. Une fourmi travaille dur, le corps travaille dur…

Dès lors en aucun cas se sentir frustré, si le résultat n’est pas atteint,  mais CONTINUER À TRAVAILLER à produire de la JUSTICE sans se laisser troubler, car cela seul importe, et non-chercher de l’attention et de la reconnaissance.

*En toute chose savoir ce qui est voulu, vouloir régler un problème est chercher à régler le problème et non chercher de l’attention, ou des honneurs qui sont des choses d’un autre ordre et ne sont pas ce qui a été défini au départ. Rechercher les honneurs et de l’attention en disant vouloir régler le problème étant en faire un affaire personnelle et non s’intéresser au problème, et ne pas dire la Vérité. Il est à noter  que l’honneur est un sentiment et non une action, un ferment né de de l’égo*

Car les personnes non-blanches/noires, sont extrêmement toxiques à elles-mêmes, elles transportent et sont chargées de poison, ce système leur inocule et leur propose du poison, des kits d’autodestruction, qui les pousse à s’entretuer lorsqu’elles sont en contact les unes aux autres. Aussi il est recommandé de s’éviter si il n’y a rien de constructif à faire ou dire.
Changer de mode, et d’état d’esprit et devenir des porteurs et des producteurs de JUSTICE.

À ce jour le résultat face à ce problème qu’est le racisme n’a pas encore été atteint, et tout effort pour l’atteindre ne doit pas servir de prétexte, ,  à une quelconque célébration, il n’y à rien à célébrer,  l’effort en la circonstance étant  une nécessité, un « devoir ». Et  devant une nécessité il n’y aucune fierté à tirer, il y à faire ce qui doit être fait. Une nécessité est une nécessité et sa fonction est d’être comblée, plutôt que de chercher à en tirer de la fierté.

C’EST CE MANQUE DE DISCERNEMENT QUI À CE JOUR NUIT GRANDEMENT À UN GRAND NOMBRE DE PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES, QUI SONT VICTIMES ET QUI REFUSENT DE L’ADMETTRE, CHERCHANT À SATISFAIRE LEUR EGO PAR DES SENTIMENTS QUI DONNENT L’ILLUSION D’UN SOIT DISANT ACCOMPLISSEMENT, PLUTÔT DE CONSIDÉRER LA VÉRITÉ DE LEUR SITUATION, QUI BIEN QUE DOULOUREUSE DOIT ÊTRE RECONNUE.
IL EST SAIN POUR UN INDIVIDU DE VOIR  CE À QUOI IL FAIT FACE, ET CE QUELLE QUE SOIT LA SITUATION, AVOIR UNE LECTURE ET UNE COMPRÉHENSION PRÉCISE DES ÉVÈNEMENTS AFIN DE PRENDRE DES DÉCISIONS EN CONNAISSANCE DE CAUSE.

L’idée de l’homme  considéré « noir » est une fabrication délibérée et volontaire, qui a été fabriquée non pour l’aider en tant qu’individu à le faire grandir, mais a été conçue pour le contenir dans un certain état d’esprit afin qu’il reste en retrait, et inférieur,  pour qu’il finisse par considérer cela « logique » alors qu’il n’y a aucun lien de causalité entre couleur de peau et action.
Il lui est plus que vital de sortir de ce concept préfabriqué, ce stéréotype,  afin d’accéder à se construire non comme il lui est demandé d’être mais pour accéder à devenir ce qui à ce jour lui est et lui a toujours été  refusé, sortir de la boîte, et devenir l’individu le plus constructif en toutes circonstances qu’il ait été donné de voir et d’observer sur la planète.

PAS DE RACISME PAS DE VICTIMES DU RACISME.

IL EST QUESTION DE MINIMISER LES CONFLITS,  RÉDUIRE L’HOSTILITÉ,  ET ÉLIMINER CE PROBLÈME MAJEUR.

IL EST QUESTION DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s