LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME « NOIRES » SE DOIVENT DE DEVENIR SCIENTIFIQUES ET CESSER D’ÊTRE ALLERGIQUES. ÊTRE DANS LA RÉFLEXION PLUTÔT QUE DANS LA RÉACTION. SORTIR DE LA BOÎTE.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. …NEELY FULLER JR »

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre : LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME « NOIRES » SE DOIVENT DE DEVENIR SCIENTIFIQUES ET CESSER D’ÊTRE ALLERGIQUES. ÊTRE DANS LA RÉFLEXION PLUTÔT QUE DANS LA RÉACTION. SORTIR DE LA BOÎTE.

Quoi que nous entendons, qui nous soit dit ou que nous observons, la compréhension de ces situations demeure la source de toute connaissance.  SE DEMANDER POURQUOI ? est le début de la connaissance. Les personnes non-blanches, doivent se rééduquer en commençant par utiliser le questionnement comme module principale dans TOUTES leurs interactions , DANS TOUTE ENTREPRISE et ce quel que soit le domaine d’activité, cela afin de comprendre.

Cesser de réagir de manière émotionnelle pour résoudre leurs problèmes mais les aborder de manière TRÈS scientifique.

TOUT PROGRÈS, TOUTE  INVENTION, SONT ISSUS DU PROCESSUS DU QUESTIONNEMENT QUI EST LA CLÉ DE LA COMPRÉHENSION.

adn

Chercher à comprendre, aller au fond des choses plutôt que de rester en surface. Activer la LOGIQUE par le processus du questionnement, la logique des causes et des effets, du POURQUOI ?

Prémisse :

 » Les personnes non-blanches se doivent d’observer les personnes blanches et ce en toutes circonstances, cela doit être un devoir, une nécessité, une constante.
Lorsque vous jouez aux échecs, les adversaires et la manière dont ils bougent respectivement leurs  pions sur l’échiquier sont ce sur quoi doit être focalisée l’attention des deux joueurs, observer la stratégie qui est mise en place, la logique de ces mouvements afin d’anticiper du résultat.

Or c’est cela que ne font  pas une grande majorité des victimes non-blanches de ce système, , à savoir qu’elles ne cherchent pas à comprendre ce à quoi elles sont la proie,  plus préoccupées à faire briller leur boulet (s’exhiber) ou préoccupées à s’occuper de regarder le boulet de leur voisin, alors qu’elles feraient mieux de se préoccuper de celui qui leur a mis le boulet au pied, et de comment il s’y prend pour que ce boulet soit maintenu.

Il est vrai que les personnes non-blanches et celles classifiées noires en particulier, observent peu, et accordent peu d’importance à ce que font  les personnes blanches, ce qui dans la  situation qui les concerne est une erreur majeure.
À contrario les personnes blanches n’ont eu et n’ont de cesse d’observer et de chercher à tout savoir des personnes non-blanches, qui de leurs mœurs, coutumes, traditions, habitudes, rites, etc…c’est d’ailleurs pour cela qu’elles les maîtrisent et les contrôlent en tout et pour tout et cela est soit vrai soit faux, qu’elles en ont une très grande connaissance. »

Les suprémacistes blancs sont infatigables dès lors qu’il s’agit de faire en sorte de maintenir leur pouvoir de domination, et ce quel que soit le domaine, ils n’ont de cesse de vouloir se trouver en avant et même entre eux ne cessent de se mettre en compétition pour être en avance. Cela et ce quoi qu’en disent les victimes demeure un de leur point fort. Leur curiosité et leur volonté de domination sous couvert de science « ethnologie » « anthropologie » de « découverte » etc  reste leur motivation principale.

Pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel, au bénéfice de leur idéologie, qui est de dominer le monde et tout ce  qui le constitue, en se considérant comme le modèle suprême, se considérant comme des êtres supérieurs.

10338858_10152513581354796_1607530862_n

POURQUOI ?

█  Parce que les suprémacistes blancs (racistes) aiment le chaos et ont éduqué les personnes non-blanches et celles classifiées comme « noires » en particulier à aimer le chaos y compris dans leurs relations, à être hostiles entre elles, aussi il n’est rien de surprenant d’observer ce qui est observable, à savoir ces manifestations de violences et de meurtres permanents commis par les personnes non-blanches globalement, d’observer le chaos sur le globe. Les personnes blanches à ce jour semblant celles les moins touchées au quotidien pourquoi ?
Le système de la suprématie blanche favorisant grandement Violence, Animosité, Pensées malsaines. Ce système est de loin le plus violent de l’univers connu à ce jour.

█ Parce que le Racisme qui est la Suprématie Blanche, n’est pas un problème à aborder de manière émotionnelle, le racisme est une science et doit être abordé de manière scientifique. Le racisme qui est la suprématie blanche n’est pas un problème d’ordre affectif, il s’agit d’un problème d’ordre idéo-logique. Cela reste important à comprendre pour éviter de se laisser confondre et de subir la confusion qui est source d’incompréhension.

COMPRENDRE PERMET D’ÉVITER DE SE TROMPER.

█ Parce que beaucoup de personnes non-blanches pensent que le fait de « haïr » une personne blanche est la solution « logique » pour contrer le racisme or cela ne l’est pas, contrer une chose est produire une chose inverse, autrement cela ne fait que renforcer la chose à contrer.

█ Parce que les personnes blanches suprémacistes blancs croient, pratiquent, ne suivent qu’une seule religion, qui est leur unique doctrine, guide spirituel, qui est la religion de la suprématie blanche qui est de dominer et de maltraiter toute personne non-blanche sur la base de la couleur de la peau. Une religion étant une forte croyance appuyée par des actions, et ils s’y appliquent, ne coupent pas un coin de cette pratique, s’y emploient minute par minute ce qui en fait la religion la plus puissante du monde, pratiquée 24/7, cela est leur RAISON DE VIVRE.

█ Parce que beaucoup de personnes non-blanches pensent que le fait de haïr une personne blanche leur permet de ne plus subir le racisme, et par extension veulent régler le compte des personnes blanches, alors qu’en fait il s’agit surtout et avant tout d’inciter les personnes blanches à ne plus continuer à défendre cette idéologie qui les guide et qui est la source des problèmes des personnes non-blanches. Les personnes blanches ne « haïssent « pas les personnes non-blanches, mais les considèrent inférieures et c’est cela qui est le problème, Car s’appuie sur cette idée pour entrer en relation avec toute personne non-blanche, pratiquant de la condescendance et usant de magnanimité , de sourires, et d’hypocrisie, ce qui pour résultat confond les victimes. Aussi il ne s’agit pas de « régler le compte des personnes blanches mais de les amener par le questionnement à comprendre que leur système idéologique doit disparaître. Pour être remplacé par un système de JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

█ Parce que le système de la suprématie blanche est une Relation de Pouvoir et rien d’autre, ce qui produit comme effet  que la personne blanche quelle qu’elle soit dans ce monde dominé par cette idéologie a du pouvoir sur toute personne non-blanche.  Ces personnes blanches qui croient et défendent cette idéo-logie s’emploient à maintenir en place cette relation de pouvoir de manière directe et indirecte. Maintenant en prison toute personne non-blanche, dominant, et maintenant en état de subjugation, à l’état d’enfant, de victime, même quand cela n’y paraît pas l’ensemble des personnes non-blanches, leurs sujets.

Relation de Pouvoir Direct = Sont visibles et vous dirigent.

10152593_720314891364174_773471043593450167_n

Relation de Pouvoir Indirect = Ne sont pas visibles mais vous dirigent par leurs symboles, leur mode de pensée, leur relation au monde et leur mode de représentations, leur IDÉOLOGIE.
« Celui qui contrôle vos symboles vous contrôle ».
Les personnes blanches sont incitées au sein du système de la suprématie blanche à rester en surface, à accorder de l’importance à ce qui est superficiel, en surface, à évoluer en mode « Zombie ». Elles sont plus enclines à se mettre en avant pour se faire de ‘l’impression, se comparer, se vanter de ce qu’elles possèdent,  plutôt que de s’atteler à sortir de la situation au sein de laquelle elles sont plongées et qui font d’elles, des prisonniers de guerre, servant le système carcéral au sein duquel elles sont cantonnées plus qu’autre chose, sans se rendre compte qu’elles s’enlisent plus qu’autre chose. Car l’accès qu’elles ont de ce qui leur est proposé ne leur est est d’aucune réelle utilité excepté celle de se nuire entre elles, et/où les dévier  grandement de ce qui est à a produire, à savoir est ce que tout cela permet de fabriquer un produit appelé JUSTICE ?

 

Girls1Faisant des personnes non-blanches des « Caricatures » qui tirent de la fierté de leur état,  appelant cela « Black Culture » qui dans ce cas est une culture du « RIEN ». Rien car ne produisant rien de significatif, une culture de la non-signifiance, excepté faire de l’impression  sur autrui pour Rien.

Parce qu‘il a été enseigné aux personnes non-blanches que  lorsqu’il s’agit de se divertir en tant que personne non-blanche (noire) cela devait être non-constructif , aussi doivent elles renverser cette approche et considérer que se divertir se doit d’être TRÈS CONSTRUCTIF avant tout. Car le divertissement est tout ce qui divertit, reste à considérer le résultat final de ce divertissement, qui est soit constructif soit non constructif. Il n’y a rien de divertissant à s’insulter, se maltraiter, se battre, encore moins à  se comparer et ce quel que soit la circonstance, ( se comparer est déjà maltraiter une autre personne, lui faire remarquer qu’elle est inférieur = « Je vaux plus que toi », « j’ai plus que toi », « je suis plus que toi ») il y  a à régler des problèmes et le premier de tous est L’ÉLIMINATION, LA DISSOLUTION DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE qui est le problème MAJEUR. PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE,

Parce que le racisme n’est pas une affaire de personne, le racisme est une pratique, ayant des Résultat, et le résultat  de ce qui est généré qui doit être ce sur sur quoi se focaliser, c’est ce que fait/produit la personne qui est le problème et non la personne, aussi c’est sur cela que doit être concentré le sujet, d’où la question POURQUOI FAITES VOUS CE QUE VOUS FAITES ? C’est le résultat de ce qui est fait qui est le problème, par la personne et non la personne, qui elle,  est motivée par une intention, une motivation, un mode de pensée et/ou idéo-logie. C’est la logique de la personne qui est à remettre en cause, les principes qui la gouvernent.

█ Parce que le problème posé et non la personne est ce sur quoi se concentrer en toute circonstance, savoir POURQUOI ?

POUR QUEL RÉSULTAT ?

RÉSULTAT QUI EST SOIT CONSTRUCTIF SOIT NON CONSTRUCTIF/ PRODUIT DE LA JUSTICE OU N’EN PRODUIT PAS.

Les personnes non-blanches doivent prendre la mesure de faire comprendre aux personnes qui se classifient comme blanches avec qui elles sont en contact, que tant que ce problème ne sera pas réglé, qu’il n’y aura aucune raison de vouloir les considérer ( les personnes blanches) comme des personnes de « confiance ». Puisque tant qu’existe le racisme qui est la suprématie blanche, cela est la preuve qu’il y a au moins une personne blanche à un moment ou un autre dans le monde qui le pratique envers une ou plusieurs personnes non-blanches, et que par conséquent toute personne blanche demeure de fait un *suspect raciste, du fait de l’existence de la pratique, et ce en accord avec le Code Compensatoire Contre Raciste pour une personne non blanche. Toute personne blanche et non blanche  naît  dans un système qui est dominé par le racisme, et apprend dès le plus jeune âge par éducation et enseignement, par osmose, qu’elle est née pour dominer et maltraiter toute personne classifiée comme non-blanche à qui il est enseigné qu’elle doit accepter à son insu cette domination et cette maltraitance.

NB : Il est correct pour les personnes non-blanches de savoir, comprendre et se rappeler que durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme « chaque personne » classifiée comme « blanche » devra être « suspectée » d’être un(e) Raciste (Suprémaciste Blanc). Les seules exceptions seront celles des « personnes blanches » qui sont « infantiles », « séniles » et/ou extrêmement impuissantes à cause d’incapacités physiques ou mentales. Neely Fuller Jr.

 

Raisons : Lorsque vous êtes sur un champ de bataille, quelle que soit ce qui dira l’ennemi, cela demeure un devoir que de rester vigilant du fait que vous savez qu’il est votre ennemi. Le racisme est une guerre qui ne dit pas son nom mais en demeure une, par conséquent aussi longtemps qu’il existera, que cette guerre ne sera pas terminée, , il demeurera logique pour les victimes non-blanches et ce quelles que soient leurs convictions, affections, sentiments, de suspecter toute personne blanche avec qui elles seront en contact ou pas, de manière directe ou indirecte  d’être probablement raciste, car pour qu’existe le racisme il faut qu’il soit pratiqué par « au moins une personne blanche. » Cela est une approche LOGIQUE car inhérente aux données du problèmes, cause et effet, et non affective.

PS : Aucune personne non-blanche n’est raciste, cela est impossible. C’est de la LOGIQUE.

POURQUOI LES PERSONNES NON-BLANCHES NE SONT PAS RACISTES ?

█ Parce que soit le racisme existe soit le racisme n’existe pas , il n’y a pas d’entre deux, et à ce jour il n’y a aucune preuve, aucun élément qui démontre le contraire, car le monde continue à être dominé par l’idéologie du racisme sous la forme de la suprématie blanche.
Toute personne non-blanche doit s’attendre à ce qu’une personne blanche à un moment ou l’autre, lui fasse du tort, cela est un pré-requis de ce système. Cette approche de supériorité basée sur la couleur de la peau, est une idée mais en rien une vérité, pourtant c’est cette idée qui lui est communiquée afin que puisse continuer à exister cette idéologie.

Un tort qui peut avoir de multiples formes mais ont seule et unique et ultime effet/objectif, qui est celui de faire en sorte que soit dominé et maltraiter toute personne non-blanche d’une manière ou d’une autre. À commencer par la tromperie qui est de chercher à ne pas révéler et dire la vérité aux personnes non-blanches, à ne pas leur enseigner quoi que ce soit de réellement constructif afin de les maintenir dans l’ignorance et l’insignifiance tout en leur faisant croire le contraire.

« UN ESCLAVE QUI POSE DES QUESTIONS EST UN ESCLAVE DANGEREUX. »

 » Les personnes non-blanches doivent devenir les personnes les plus questionneuses qui n’aient jamais existé. »  Neely Fuller Jr

Aussi les personnes non-blanches ont elles fini par appréhender le monde que de manière émotionnelle et non logique, il leur a été enseigné de ne pas poser de question, mantra qu’elles ont fini par intégrer et qui à ce jour est ce qui leur cause le plus de problèmes sans qu’elles s’en rendent compte. Ayant des relations entre elles et avec leur ennemi qui est la pratique du racisme par des personnes blanches, d’ordre uniquement émotionnelles, des réactions (cris, insultes, bagarre, etc…) au lieu de chercher à comprendre en se posant des questions, il est nécessaire de DEVENIR SCIENTIFIQUE ET CESSER D’ÊTRE ALLERGIQUE.

Parce que dans le système de la suprématie blanche la plupart des personnes non-blanches, sont incitées à demeurer dans l’ignorance à et à favoriser un comportement infantile, émotionnel, et à ne pas utiliser la Logique. La logique qui est la compréhension des causes et des effets. Comprendre une chose ce qu’elle est et comment elle fonctionne. Ce qu’elle produit selon le principe qui la régit. Faire la différence entre le chaud et le froid et savoir ce qu’est le chaud et le froid et comment cela fonctionne. La logique permet de sortir du mysticisme. Tout dans l’univers suit des lois Logiques. Tout ce que fait un individu est le fruit d’une logique. Si une chose existe c’est que les conditions de son existence le permettent. Le racisme existe parce qu’à ce jour les conditions qui permettraient sa disparition manquent et ne sont pas réunies pour qu’il disparaisse. Favoriser les conditions pour qu’il disparaisse et une nécessité, une URGENCE.

Les suprémacistes blancs regardent ce que font les personnes non-blanches qui parlent et informent les autres personnes non-blanches en ce qui concerne le racisme, et même si ils ne sont pas d’accord avec ce qu’elles disent, ils vont l’autoriser aussi longtemps que ces personnes non-blanches ne seront pas efficaces. Tant que cela ne sera pas un véritable danger. Ils regardent les personnes non-blanches s’agiter émotionnellement.

Les personnes non-blanches se doivent de comprendre que les suprémacistes blancs ne se préoccupent pas d’elles aussi longtemps qu’elles ne sont pas efficaces, et/ou ne sont pas mesure de représenter une vraie et véritable menace pour leur système.

LES SUPRÉMACISTES N’INTERVIENNENT QUE LORSQUE LEURS INTÉRÊTS SONT RÉELLEMENT EN DANGER , LORSQUE LES CONDITIONS CHANGENT ET EST UNE PERTE SÉRIEUSE. ELLES SONT CELLES QUI INCITENT LE PLUS CAR SONT EXTRÊMEMENT  RUSÉES, PLUS RUSÉES QUE LES VICTIMES, CELA EST D’AUTANT PLUS VRAI QU’À CE JOUR LES VICTIMES NON-BLANCHES, NE SONT GLOBALEMENT PAS EN MESURE D’ EMPÊCHER AUX SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) DE FAIRE CE QU’ILS FONT ET NE SAVENT QUE FAIRE POUR LES EMPÊCHER DE FAIRE CE QU’ILS FONT.

« IL N’Y A AUCUNE RAISON DE RÉPARER UNE CHOSE QUI N’EST PAS CASSÉE, ET SI ILS RÉPARENT C’EST POUR AMÉLIORER CE QUI EXISTE DÉJÀ (RAFFINEMENT). »

Quelle est cette condition que craignent les suprémacistes blancs (racistes) ?

CETTE CONDITION EST LA PRODUCTION DE LA JUSTICE QUI EST L’ANTIDOTE AU RACISME SYNONYME DE LA NON-JUSTICE.

Raison : La plupart des personnes non-blanches/noires réagissent beaucoup plus de manières émotionnelles , qu’elles n’essaient de comprendre, l’idée du monde qui est à l’œuvre, et/ou ce à quoi elles font face au quotidien dans leurs relations , tant avec les personnes blanches qui sont pour elles un mystère, qu’avec les personnes non-blanches comme elles. Elles ne comprennent pas ce à quoi elles sont elles-mêmes victimes, ce qui ne les aide pas à comprendre qu’elles se doivent de produire ce qui est à produire, et inciter à produire ce qui est à produire à savoir de la JUSTICE. Produire l’antidote de ce poison qu’est le racisme.

Les personnes non-blanches doivent cesser de s’agiter, de s’énerver, de se mettre en colère, par rapport au problème du racisme, car, cela n’est pas une manière logique de contrer le racisme. Ces agitations à ce jour n’ont jamais été des solutions viables et solides pour contrer le racisme, qui bien au contraire  nourrissent et renforcent le racisme qui est la suprématie blanche, un système violent par définition et qui se repaît de la violence y compris de celles des victimes.

Contrer le racisme de manière logique est de PRODUIRE DE LA JUSTICE et ce en toute situation et circonstance. Améliorer la qualité des relations avoir des intentions correctes, favoriser la VÉRITÉ.
Contrer le racisme de manière logique est Poser des Questions, comprendre les mécanisme, analyser, décortiquer.

Il est à noter que la plupart des personnes non-blanches n’ont montré généralement que peu d’intérêts pour apprendre beaucoup de choses dans le but de dominer d’autres personnes blanches et non-blanches, sur la base de la couleur de la peau. Et elles n’ont montré collectivement aucun intérêt à devenir racistes. Elles N’ont montré aucun intérêt à chercher à vouloir dominer les personnes blanches parce qu’elles étaient blanches.

Les suprémacistes blancs(racistes) les incitant et les limitant à ne s’intéresser qu’à des choses non-constructives et à survivre, alors qu’en même temps le suprémacistes blancs (racistes) au contraire améliorent leurs capacités de penser, d’explorer et de développer de manières plus efficaces les moyens de dominer les personnes non-blanches.

De ce fait il est impossible durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) de dire d’une personne non-blanche qu’elle est raciste, ou,  suprémaciste non-blanche (noire), il ne peut exister deux suprématies en même temps. Ce qui est suprême, l’est car est dessus de tout.
Le racisme qui est la suprématie blanche, est à ce jour un pouvoir idéologique de domination et de maltraitance suprême et ce dans tous les domaines d’activité et pratiqué par les personnes blanches à l’égard des personnes non-blanches du fait qu’elle sont non-blanches, personnes qu’elles considèrent comme leurs sujets, leurs esclaves, leurs enfants, cela est un mode de pensée développé et pratiqué sur une base quotidienne de manière directe ou indirecte et ce dans  tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre)chaque domaine étant interconnecté à un ou plusieurs autres des domaines simultanément. L’économie étant l’usage du temps et de l’énergie, influence le divertissement, qui influence l’éducation, car tout individu fait une chose qui interfère sur d’autres choses.

Il est à noter qu’aucune personne non-blanche n’est en mesure et ne cherche à ce jour à diriger et à gouverner une personne blanche. Tout au plus la personne non-blanche/noire réagit émotionnellement au racisme qui est la suprématie blanche, en tentant de se défendre du racisme pratiqué quotidiennement à son égard.
Ce qui fait que toutes les personnes non-blanches de l’univers connu sont maintenant les victimes quotidiennes du racisme et sont les sujets directs et indirects du seul racisme fonctionnel connu qui est la suprématie blanche(racisme).

Les personnes non-blanches, en ne cherchant pas, et en n’ayant pas cherché  à dominer les personnes blanches sur la base de la couleur de la peau sont correctes en faisant cela.

Dire d’une personne non-blanche qu’elle est raciste est ne pas comprendre ce qu’est la suprématie blanche(racisme), et comment il fonctionne, car à ce jour il n’est aucune personne non-blanche qui ne soit pas sujet, victime et servante à son détriment de l’idéologie de la suprématie blanche(racisme). Le dit « racisme » entre personne non-blanches étant initiée au départ par les suprémacistes blancs(racistes) ceci, afin de créer plus de confusion, c’est UNE BOXE DE L’OMBRE, car les suprémacistes blancs (racistes) sont les VÉRITABLES responsables de ces violences, mais ne sont juste pas visibles, utilisant les victimes afin qu’elles se nuisent et se maltraitent sans qu’elles ne puissent se rendre compte qu’elles sont l’objet d’une manipulation subtile et sournoise, les poussant à se nuire, à être hostiles les unes envers les autres, cela permettant aux racistes de pointer du doigt ces personnes prises dans la confusion, et ne comprenant pas qu’elles sont l’objet d’un plan savamment organisé. Ce qui a pour but de dédouaner les véritables responsables. Véritables responsables car en charge de toutes les affaires des personnes non-blanches à commencer par leur éducation.

PS : Une personne non-blanche/noire ne peut être raciste et victime du racisme durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme dont elle est la seule vraie victime, car elle est celle qui est véritablement dominée et maltraitée pour sa couleur de peau, et ce quel que soit le domaine d’activité ( éducation, économie, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre). Elle n’a aucun, et cela est à comprendre AUCUN pouvoir, excepté celui de faire, d’exécuter ce leur demandent de faire les suprémacistes blancs (racistes).

C’EST POUR CELA QUE LES PERSONNES NON-BLANCHES SE DOIVENT DE DEVENIR DES SCIENTIFIQUES ET CESSER D’ÊTRE DES ALLERGIQUES, CHERCHER À COMPRENDRE PLUTÔT QUE DE CONTINUER RÉAGIR. COMPRENDRE QUE TANT QU’ELLES SERONT SOUMISES AUX CONDITIONS DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE,  TOUT CE QU’ELLES PENSERONT, DIRONT,  ET FERONT SERA SOUMIS AUX CONDITIONS DES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES). LE MONDE AU SEIN DUQUEL ELLES ÉVOLUENT EST CELUI QUI A ÉTÉ ET EST MAINTENU EN PLACE PAR LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) ET QU’ELLES RÉAGISSENT À CE MONDE SELON LES CONDITIONS QUI SONT MISES EN PLACE POUR ELLES. ELLES SONT EN PRISON ET DÉPENDENT DE LEURS GARDIENS EN TOUT.

Comprendre qu’elles sont les victimes et servants d’un système qui est conçu à leur détriment et qu’en participant à se nuire entre elles, elles ne font que produire ce qui est attendu d’elles et ce pour le bénéfice de ce système, qui ne leur est en rien favorable, et au sein duquel elles évoluent dans la CONFUSION. Elles sont entraînées, éduquées, programmées, endoctrinées, pour se nuire, afin que soit pensé que les suprémacistes blancs n’ont aucune responsabilité dans ce à quoi elles se trouvent impliquées tragiquement, ce qui est la plus grande des supercheries, il s’agit d’un véritable tour de passe passe.

ET CE TOUJOURS AU BÉNÉFICE DE CELLES ET CEUX QUI EN SONT LES INSTIGATEURS À SAVOIR LES SUPRÉMACISTES BLANCS RACISTES. QUI SONT CELLES ET CEUX AUX COMMANDES DES AFFAIRES DE TOUTES LES PERSONNES  NON-BLANCHES DE LA PLANÈTE DE PRÈS OU DE LOIN, DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT AUSSI LONGTEMPS QUE CE SYSTÈME SERA EN PLACE.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS  SONT DERRIÈRE TOUT CE QUI A LIEU SUR TERRE. ILS SAVENT MOTIVER LEURS VICTIMES POUR  LES CONFONDRE ET LES CONTRÔLER. COMME TOUT BON ARNAQUEUR ILS INCITENT LA VICTIME POUR MIEUX LA BERNER, L’ILLUSIONNER.

LA QUESTION EST : Qui éduque GLOBALEMENT l’ensemble des personnes non-blanches/noires dans tout ce qu’elles pensent, disent et font au quotidien et pour produire QUOI ?

Qui sont celles et ceux qui les dirigent et les motivent véritablement et quotidiennement dans tout ce qu’elles pensent, disent et font ? Quelles sont ceux qui leur dictent leurs lois ?

IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

POUR LES VICTIMES NON-BLANCHES QUI DISENT « PASSER AU-DESSUS DE ÇA  » SOUS ENTENDU PASSER AU DESSUS DU RACISME.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

POUR LES VICTIMES NON-BLANCHES QUI DISENT « PASSER AU-DESSUS DE ÇA «   SOUS ENTENDU PASSER AU DESSUS DU RACISME.

Aug 1993: Javier Sotomayor of Cuba clears the bar during the High Jump event at the World Championships at the Gottlieb Daimler Stadium in Stutttgart, Germany. Sotomayor won the gold medal in this event. Mandatory Credit: Mike Powell/Allsport

Une fois n’est pas « coutume » cet article développera sur une réponse que font souvent certaines victimes non-blanches, qui disent que le racisme ne les touche pas, ne les affecte pas, qu’elles passent au dessus de cela, si tant est que cela est soit vrai soit faux.

Rappel : La dite « colonisation » est une forme de domination, cependant une domination est une domination, le système de la suprématie blanche est un système de relation de pouvoir qui est conçu pour dominer et maltraiter toute personne non-blanche ( noir, rouge, jaune, brune..) sur la base de la couleur de sa peau. À ce jour toutes les personnes non-blanches ( noir, rouge, jaune, brune..) et ce quoi qu’elles disent et pensent sont dominées idéologiquement par ce système qui est unique et est au dessus de tout autre système, (si tant est qu’il puisse en exister un autre), ce qui en fait le système suprême car nul autre n’est au dessus de lui, et il n’en existe aucun autre. Par conséquent il est logique de le nommer le système de la Suprématie Blanche (Racisme).

PS : Suprême = Au dessus de tout ce qui est et existe. Comme en terme de jugement la cour suprême est la plus haute instance, sa décision est ultime.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES),  SONT CEUX QUI DONNENT LE TON ET MÈNENT LE MONDE, DÉCIDENT DE TOUT CE QUI EST,  ET CE DANS TOUS LES DOMAINES D’ACTIVITÉS DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT ET CELA EST VRAI OU FAUX, ILS NE FERONT ET NE FONT QU’UNE CHOSE  À SAVOIR PRATIQUER LEUR IDÉOLOGIE QUOI QU’IL LEUR EN COÛTE. C’EST LEUR RAISON DE VIVRE.
LES PERSONNES BLANCHES JUSTIFIENT PAR LEUR EXISTENCE CETTE RAISON DE VIVRE. PAS DE SUPRÉMATIE BLANCHE PAS DE RACISME, PAS DE PERSONNES NON-BLANCHES PAS DE SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Un système idéologique qui les maintient encore à ce jour en prison, une prison transparente, mais prison quand même car n’en sont pas encore sorties.

Un système idéologique mis en place par les  suprémacistes blancs afin de  contrôler le corps et l’esprit des personnes non-blanches, d’en faire des « esclaves », leurs « esclaves »,  des personnes fonctionnant en mode automatique en grande majorité. Un système mis en place et qui directement et indirectement, contrôle leur perception et leur mode de pensée, leur système de valeur, en opérant sur elles en Pouvoir Suprême, car dicte du début à la fin de la journée de ce que doivent faire et ne pas faire, dire et ne pas dire ces personnes non-blanches, leurs victimes et servantes soumises à toutes sortes de maltraitances.

tumblr_ln5ipwsRxJ1qd94ffo1_1280

Le négrier servant aussi de Laboratoire Flottant pour étudier les esclaves et ainsi mieux les contrôler. Les suprémacistes blancs agissent en tout et pour tout en mode scientifique, et ce pour avoir le contrôle sur tout ce qui leur sert de marchandise de valeur.

QUESTION / Si cela n’est pas de la suprématie qu’est ce donc ?

PS : IL NE S’AGIT NULLEMENT DE CONVAINCRE QUI QUE CE SOIT,  IL S’AGIT DE VOIR SI CE QUI EST DIT EST VRAI OU FAUX, DE S’INTÉRESSER AU PROBLÈME ET NON D’EN FAIRE UNE AFFAIRE PERSONNELLE, FAIRE APPEL À LA LOGIQUE.

Passer au dessus de quoi ? Quand ? Comment ? Où ? En quelle circonstance ?

Est ce que le racisme existe ou n’existe pas ? De son existence.

Qu’est ce que le racisme ? Définir ce qu’est le racisme.

Puis voir si ce qui a lieu est vrai ou faux. Révéler la Vérité.

Expliquer comment ces personnes non-blanches font pour passer au dessus d’une chose qui les gouverne qu’elles l’admettent ou pas. La procédure.

Procéder par Questionnement  reste la manière logique pour révéler la VÉRITÉ. Vérifier le Résultat.

NB : Une personne blanche peut subir de l’injustice mais en aucun cas ne subit de racisme, le racisme étant la suprématie blanche. Les victimes du racisme étant les personnes non-blanches du fait qu’elles soient non-blanches et reconnues comme telles.

Vrai ou Faux ?

Parce qu’à ce jour les personnes non-blanches ne peuvent que parler de ce problème, mais ne sont pas en mesure de savoir quoi faire exactement pour en sortir. Aucune personne non-blanche n’étant en mesure de se dire hors portée définitivement de cette situation , étant qu’elle est sous la domination des personnes blanches qui leur disent quoi faire et comment faire. Les suprémacistes blancs détiennent le moniteur de contrôle de ce problème, supervisant les personnes non-blanches et ce quel que soit le domaine d’activité, les dirigeant à leur guise quand ils veulent et comme ils veulent, ils sont ceux qui décident en tout et pour tout pour ce qui concerne les affaires des personnes non-blanches, autorisent et refusent selon leur convenance.

Vrai ou Faux ?

Être classifiée comme une personne blanche donne plus de pouvoir qu’être une personne classifiée comme non-blanche dans le système de la suprématie blanche (racisme) ce pouvoir pouvant avoir de multiples formes, il en demeure que ce pouvoir rend celui qui possède ce pouvoir supérieur à celui qui en a moins. Une personne qui a moins de pouvoir et ce malgré tous ses efforts ne peut nullement être au dessus d’une personne qui a plus de pouvoir qu’elle. Si votre véhicule roule à de la puissance pour rouler à 200 km, il est plus rapide qu’un véhicule qui roule à 60km c’est de la logique. Pouvoir est ici équivalent à Puissance.

Vrai ou Faux ?

Comment « passer au dessus » d’une barre idéologique invisible dont la hauteur, la largeur, la dimension,  ne peut être définie avec précision, ni visualisée par celui et celle qui est dominée par cette barre idéologique, en l’occurrence les personnes non-blanches, qui se trouvent dominées par une chose dont elles ont de réelles difficultés à définir le contour et qui à ce jour semble leur demeurer difficile à discerner avec précision du fait de la confusion dont elles sont les victimes quotidiennes ?

Vrai ou Faux ?

Si le racisme qui est la suprématie blanche (racisme) n’existait pas, il y aurait-il  à devoir ou vouloir chercher à prouver son existence en tant que personne non-blanche/noire, et/ou à chercher à valoriser de son existence en fonction de sa couleur de peau pour une personne non-blanche/noire, il y aurait-il à chercher à prouver quoi que ce soit de cet ordre, quid de la dite  black culture, black radio, black style, etc…Le fait que cela existe prouve qu’existe ce problème qu’est le racisme, car ces choses sont des réactions au racisme.

Vrai ou Faux ?

Dans le système idéologique de la suprématie blanche (racisme) les personnes non-blanches ne sont que des géniteurs et des génitrices, d’enfants mâles et femelle, les suprémacistes blancs (racistes) sont eux les véritables pères et mères Idéo-logiques des personnes non-blanches car les forment, les éduquent, les possèdent. Et à ce jour il n’existe aucun autre système en place dans le monde excepté celui qui à ce jour est en place, le système de la suprématie blanche qui est le racisme.

Vrai ou Faux ?

Si le Racisme qui est le système de la Suprématie Blanche est un problème d’ordre idéologique global, une relation de pouvoir dynamique, qui affecte et ce tant qu’existe ce système global à dimension planétaire, toutes les relations des personnes blanches comme non-blanches dans un sens ou dans l’autre, les éduque et les motive, les forme et les « déforme ».
Est ce vrai que cette idéologie  pour les personnes blanches est à leur  avantage à échelle globale dans le monde de manière directe ou indirecte ?
Est ce vrai que cette idéologie  pour les personnes-non-blanches est à leur  détriment à échelle globale dans le monde de manière directe ou indirecte?

Vrai ou Faux ?

À ce jour quel individu peut prétendre avoir a résolu ce problème, à le solutionner. Parce que si une personne non-blanche, dit passer au dessus de ce problème, ou,  se trouver au dessus,  logiquement cela suppose que cette personne non-blanche a réussi à trouver une formule qui la protège totalement  et pas qu’en partie, (car il faut que cela soit ou ne soit pas , il ne peut y avoir de demie )des effets nocifs de ce que produit ce système qui a pour nom le système de la suprématie blanche (racisme).
Or à ce jour  existe t-il sur la planète un seul, oui un seul individu, qui peut dire avoir trouvé cette formule d’une part et tant qu’existe ce problème, pour pouvoir  se trouver au dessus ou l’avoir dépassé. Cela supposerait d’autre par s’en être sorti. QUI PEUT PRÉTENDRE S’EN ÊTRE SORTI ?

Martin Luther King, Ghandi, Patrice Lumumba, Tubman, Malcom X, Garvey, Albert Luthli, Kenyata, Mary Angelou, Nelson Mandela…. Muhammad Ali,  et bien d’autres personnes connues et inconnues, jusqu »à leur mort ont tenté de résoudre cette équation, se sont battues, ont lutté et pourtant à ce jour ce problème reste et demeure irrésolu. Les personnes non-blanches continuant à se plaindre et à observer impuissantes et dans l’incompréhension/ confusion, les ravages de ce système à leur égard et ce quelle que soit leurs interactions avec les personnes blanches dans ce système.

Vrai ou Faux ?

Parce que si une seule personne non-blanche, dit avoir réussi à sortir de cette boîte alors elle est « exceptionnelle » et devrait être présentée au monde comme la personne qui a réussi à résoudre et/ou avoir trouvé la solution pour éliminer ce problème, ce qui reste à démontrer, car il n’est pas une seconde qui ne se passe ou les interactions des individus ne se trouvent affectées par ce « fléau » de Paris à New York, du Congo à l’Australie, du Brésil au Pôle Nord.
Il n’est nul endroit ou ce « fléau » ne fait pas de ravages, et ce quel que soit l’endroit de la planète, et ce quel que soit les domaines d’activités quel que soit le contexte.
Un grand nombre de personnes blanches elles même ayant des difficultés à résoudre ce problème, reste à savoir pourquoi ?

 SI  CET INDIVIDU EXISTE ET OÙ QU’IL SOIT, ALORS QU’ATTEND-IL POUR RÉPANDRE SA SOLUTION/FORMULE À L’ÉCHELLE DU MONDE  CAR CE PROBLÈME N’A QUE TROP DURÉ ?

Vrai ou Faux ?

Parce que pour passer au dessus il faut pouvoir en sortir, ce qui est logique, or, à ce jour quelle personne non-blanche peut prétendre cela véritablement ?

 À ce jour personne n’a de réponse pour enrayer définitivement ce problème , puisque soit le racisme existe soit le racisme n’existe pas, il n’y a pas d’entre deux, or il continue d’exister.

Par conséquent  comment peuvent elles dire ces personnes non-blanches évoluant 24/24, 7jours/7, dans ce système raciste qui motive, leurs pensées, leurs paroles, leurs actions, leurs moindres faits et gestes, leurs perceptions et ce de manière directe et indirecte qu’elles passent au dessus de ce problème ou le dépassent ?

Cette affirmation quelle en est la preuve ?
Ces  personnes non-blanches ont elles pris et/ou prennent-elles la mesure de ce à quoi elles font face, et sont exposées, chaque jour, minute par minute seconde par seconde, souffle par souffle ?

Car le monde est dominé par l’idéologie du racisme et cette idéologie est à ce jour la seule en place et qui soit active parmi les individus de la planète. Elle la première force motivante, (avant le sexe) de tous les individus de la planète car tous naissent et sont éduqués dans ce seul et unique système, il n’y en a pas deux, comme il ne peut y avoir deux suprématies sur le même espace. Il ne peut exister qu’une seule suprématie d’où son nom « suprême » au dessus de tout.
Certes il existe plusieurs systèmes solaires, mais il n’existe qu’un système idéologique en place sur terre et c’est celui de la Suprématie Blanche (Racisme) et il est celui qui domine les relations des individus de la planète.

Seul un suprémaciste blanc (raciste) est en mesure de résoudre ce problème car lui sait ce qu’est et comment fonctionne son système, il en connaît les codes.

Les victimes elles, tentent de déchiffrer ce qui pour elles est et demeure un « Mystère Familier« ,  voient faire le suprémacistes blancs (racistes) mais ne savent comment ceux ci s’y prennent pour faire ce qu’ils font.

Citation : »Dans le système de la suprématie blanche (racisme) toute personne blanche en capacité d’être un(e) raciste probablement est un (e). » Neely Fuller Jr.

La personne blanche ( homme ou femme) qui veut avoir des relations sexuelles ou a des relations sexuelles avec une personne non-blanche, dans ces conditions est l’égale d’un gardien de prison, ce qui rend incorrecte toute relation sexuelle avec cette personne non-blanche et ce malgré les sentiments qui sont nourris par ces personnes. Cette relation sexuelle est du même ordre que de l’abus sexuel, car dans ce système qu’est la suprématie blanche (racisme) toute personne non-blanche et ce quel que soit son âge est un « enfant » vis à vis d’une personne blanche qui a le statut de parent, d’adulte.

En effet : Souvent la personne non-blanche qui dit avoir dépassé ce problème, est associée au niveau émotionnel, à une personne blanche dans une relation de « couple », ou de dit « travail » , ou de dite « amitié » et pense que  cela est suffisant pour  la mettre à l’abri des effets du racisme, aussi lorsqu’elle dit qu’elle a dépassé, et/ou est « au dessus de cela », cela est dit sans se rendre compte qu’elle est la proie d’une illusion parfaite, se fourvoyant, abordant cela que d’un point de vue uniquement émotionnel et non LOGIQUE. Le racisme qui est la suprématie blanche,  est une idéologie avant tout, il s’agit d’un mode de pensée, qui pour exister est l’objet d’une pratique précise, n’est nullement  une question d’affect et d’émotions, ni de « feeling » il s’agit d’une idéo-logie, une relation de pouvoir dynamique subtil.

Citation : « Une personne  blanche et qui se classifie comme telle et est reconnue comme telle, est toujours un membre, même lorsqu’ elle n’est pas dans les meilleures conditions, elle reste toujours un membre de la plus grande force de la planète, sous la forme d’une personne. Une personne blanche est membre d’une force organisée,  lui est associée, même si cette personne blanche dit parfois qu’elle veut s’en  dissocier. » Neely Fuller Jr.

Citation : « Les personnes blanches qui ne croient pas en la suprématie blanche ne sont pas parmi les plus « puissantes » ni les plus « malines », ce qui signifie qu’elles ne savent pas non plus comment faire avec ce problème . » Neely Fuller Jr.

Ce que cette personne non-blanche considère comme un dépassement du fait de cette relation incorrecte, est en fait une plus grande confusion, elle subit les effets de sa propre illusion, qu’elle se crée, pensant son sort amoindri ou définitivement mise hors portée, alors qu’en fait cela nullement vrai, il s’agit  juste d’une erreur de jugement, le racisme continuant à l’affecter dans sa relation avec toute personne blanche,  et ce où qu’elle se trouve,  c’est juste quelle ne le voit pas, ou feint de ne pas voir, guidée par ses émotions qui troublent sa perception et donc sa capacité d’analyse observation, la logique et la compréhension, elle se trouve dans une sorte « d’ivresse » alimentée par de l émotion, elle se trouve dans la CONFUSION. Oubliant le système au sein duquel elle évolue,  et qui est l’unique système à savoir le système de la suprématie blanche (Racisme).

Il est à noter qu’une personne blanche qui a des relations sexuelles, volontairement et délibérément avec une personne non-blanche augmente le degré de victimisation de cette personne non-blanche, car ce type de relation augmente considérablement l’illusion, par conséquent  de ce fait cette personne blanche ne rend aucunement service à cette personne non-blanche,  tenant compte du fait qu’il n’est rien de plus sérieux que l’acte sexuel qui est source de vie.  Menacer de mort la victime non-blanche serait lui rendre un plus grand service car au moins cela permettrait aux autres victimes non-blanches de rester sur leurs gardes.

La relation sexuelle n’est là en aucune manière un moyen de régler le problème, ni un « progrès », bien au contraire cela servira à entretenir  les autres victimes dans le sommeil.
Régler le problème est que cette personne blanche aille parmi ses amis(es) et se mettent à  régler ce problème, et non venir parmi les victimes qui n’ont aucun pouvoir en la matière, car sont prisonnières. La seule raison qui puisse permettre qu’ait lieu des relations sexuelles est que ce système soit remplacé éliminé dans tous les domaines d’activités, par un système de JUSTICE, autrement cette relation est rien d’autre qu’un crime commis envers une personne non-blanche. Ce n’est pas personnel ni émotionnel cela est LOGIQUE.

La question à se poser étant :
Est-ce que cela aide à éliminer le système de la suprématie blanche ?
Est-ce que cela aide à renforcer le système de la suprématie blanche ?

La logique voulant que durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) toute personne non-blanche ayant des relations sexuelles avec une personne blanche aide à renforcer le système de la suprématie blanche (racisme). La personne blanche ayant du pouvoir sur la personne non-blanche du fait que son système est conçu pour dominer et maltraiter toute personne non-blanche, du fait qu’elle soit non-blanche, ce qui affaiblit la personne non-blanche plus qu’autre chose, elle est utilisée.

Vrai ou Faux ?

Est ce vrai que le fait de dire »passer au dessus » du début à la fin de la journée, se distinguer par ses habits, ou sa coiffure, ou par des noms divers, dans le système de la suprématie blanche qui est le racisme, règle le problème ? Protège ? Et si oui Comment ?
Est une solution véritable que se persuader de « passer au dessus »fait disparaître le problème réellement ?
Car qui décide au final en ce qui concerne ce que font et ne font pas les personnes non-blanches sur une base quotidienne, du début à la fin de la journée ?
Qui sont réellement en charge des affaires des personnes non-blanches ?

Les suprémacistes sont ceux qui ont le « muscle« , le « moniteur« ,  et ce quoi que disent les victimes, ils sont ceux qui ont la décision finale.
Beaucoup de ces personnes non-blanches, qui disent « passer au dessus » en fin de journée et ce quoi qu’elles disent observent que leur problème demeure et ce quoi qu’elles pensent, car le suprémaciste blanc sait que nul n’est au dessus de lui, il est celui qui passe par dessus les victimes et non l’inverse, il suffit d’observer l’état du monde pour s’en rendre compte.

Vrai ou Faux ?

Pensez vous qu’un système idéologique conçu pour vous dominer et vous maltraiter et au sein duquel l’ensemble des personnes qui adhèrent à ce système idéologique vous permettront de faire en sorte que vous sortiez de leur système si tant est que votre existence et la condition qu’il y est associée est pour ces personnes une preuve, et la raison de vivre de leur système idéologique, et par extension puisse vous permettre de « passer au dessus »  ?

Car toute personne non-blanche qui est se trouve mise en avant au sein de ce système, l’est de fait par une volonté qui n’est pas sienne, ayant pour but de maintenir en place une situation par illusion, elle n’est qu’un leurre.

JUSTICE = Équilibre entre les personnes,

Or à ce jour n’est pas le cas dans le système de la suprématie- blanche qui est le racisme un système de non-justice.

Pour être au dessus du racisme  en tant que personne non-blanche, il ne faut  être ni victime, ni sujet, ne plus être soumis en aucune manière des dictats de ce système, ce qui  pour se faire nécessite LOGIQUEMENT la disparition totale de ce système et de sa pratique complète par l’ensemble des personnes blanches qui se disent racistes, et par celles d’entre elles qui même se disant pas racistes demeurent des *suspects racistes du fait de l’existence de ce système qu’est la Suprématie Blanche. Car pour qu’existe le racisme qui est la suprématie blanche il faut que celui ci soit pratiqué par au moins une personne blanche, au moins une, ce qui fait de tout personne blanche un suspect d’autorité. Cela est LOGIQUE.

À ce jour il n’est pas un seul individu non-blanc qui ne soit pas soumis à cette idéologie, car il n’est pas un individu non blanc qui ne soit pas victime d’une part et servant d’autre part de ce système, et ce qu’il le reconnaisse ou pas, et ne demeure sous la domination idéologique des personnes blanches de près ou de loin.

À ce jour quelle personne non-blanche peut dire véritablement qu’elle « passe au dessus de cela » ??.

À ce jour quelle personne non-blanche peut dire avec exactitude qui d’entre les personnes blanches qu’elle fréquente est raciste ou pas, or l’idéologie de la suprématie blanche est active 24/7,  ce qui suppose sa pratique par au moins une personne blanche à un moment ou l’autre de la journée sur la planète. Le suprémaciste blanc sait rester « incognito », sait duper une personne non-blanche, car joue de l’art de la tromperie. Dit vouloir aider mais en fait ne fait rien pour, car seul compte sa domination, son aide est celle qui lui permet de continuer à pratiquer ce qu’il sait de faire de mieux à savoir pratiquer son idéologie qui est celle de la suprématie blanche (racisme) à l’égard de tout personne non-blanche.

Aussi toute personne blanche reste un *suspect raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche, et cela est un pré-requis pour les victimes à garder à l’esprit, le racisme existe et personne ne peut trouver un, cela reste un problème. Nul ne sait où habite, et qui est raciste avec précision, il n’existe pas de liste, et pourtant ils sont là!.

KKK-photo-web

Reste à savoir QUI ? parmi elles, du voisin, de l’ami, du beau frère, de la cousine, du boulanger, de l’avocat ??? Le racisme étant la croyance et la pratique de l’idéologie de la suprématie blanche par au moins une personne blanche à tout moment sur la planète envers une personne non-blanche, il s’agit d’un processus très complexe à comprendre pour les victimes, car est idéologique avant tout. Beaucoup de personnes blanches qui disent ne pas l’être le sont sans le savoir, cela est un phénomène d’osmose..

La constante de ce système mis en place étant la RELATION DE POUVOIR exercée par chaque personne blanche d’une manière ou d’une autre mais pour le même résultat, à savoir COMMANDER ET DIRIGER toute personne non-blanche de la planète car considérée « inférieure ».

Toute personne non-blanche qui dit être « au dessus » du racisme ne dit pas la vérité, mais montre une forme de refus d’admettre l’existence de la situation qui est à l’œuvre, soit par ignorance,  se persuadant ou pensant que dire cela la protégera ou fera disparaître le problème.  Persuasion qui sert à cacher sa véritable situation du fait qu’elle n’a peut être pas compris ce qu’est et comment fonctionne le racisme, ou refuse d’admettre ce qu’elle sait exister.

Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir,  et pire sourd que celui qui ne veut pas entendre,  mais surtout il n’est pire drame que celui de ne pas comprendre et de ne pas connaître.

Récapitulatif : Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et sont en capacité de le faire, une idéologie qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter toute personne  non-blanche de la planète directement et indirectement du fait de leur couleur de sa peau. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique de domination, physique et psychologique, menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

UNE RELATION DE POUVOIR VOILÀ CE QU’EST CE SYSTÈME MIS EN PLACE ET QUI GOUVERNE L’ENSEMBLE DES RELATIONS DES INDIVIDUS DE LA PLANÈTE AU PROFIT DE TOUTE PERSONNE BLANCHE ET CE PEU IMPORTE SON STANDING ET AU DÉTRIMENT DE TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE.

PART 1 SORTIR DU « COMA-LOGISTIQUE ». PART 2 PRENDRE DES MESURES

Pour pouvoir passer au dessus du racisme la seule et unique solution est sa DISPARITION TOTALE, L’ÉRADICATION, LA DISSOLUTION DE CE SYSTÈME QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) afin que puisse fonctionner en équilibre toute personne l’une envers l’autre qu’elle soit blanche ou non-blanche. Tant qu’existera le racisme cet équilibre étant inhérent au racisme ne permettra aucune émergence « d’humanité ». Alors à ce moment et ce moment seulement nous pourrons dire que nous passerons au dessus d’un problème qui aura été résolu, reste à savoir quand arrivera ce jour.

FABRIQUER UN CONTRE SYSTÈME RACISTE SUR UNE BASE QUOTIDIENNE DANS CHAQUE SITUATION EN MINIMISANT LES CONFLITS, EN PROCÉDANT AVEC LA LOGIQUE AFIN DE RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES.

EN CONSACRANT SON TEMPS ET SON ÉNERGIE À LA PRODUCTION DE LA JUSTICE EN PENSÉE, PAROLE ACTION.

EN CESSANT DE PRÉTENDRE ET PRODUIRE CE QUI EST À PRODUIRE.

AVOIR UN CODE QUI PERMETTRA DE DÉFAIRE LEUR SYSTÈME, UN CODE CONTRE RACISTE.

Vrai ou Faux ?

Dire passer au dessus, alors que le problème demeure,n’est ce pas maintenir le statu quo, n’est ce pas, ne  pas refuser de régler le problème et le laisser en état ?

IL E S’AGIT PAS DE DE PASSER AU DESSUS IL S’AGIT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

IL S’AGIT DE FAIRE CE QUI DOIT ÊTRE FAIT UNE FOIS POUR TOUTE ET CE SANS CHERCHER DE GLOIRE.

Aucun individu  non-blanc à ce jour  ne passe au dessus de cela, tout au plus, plus ou moins, il « compose »,  tente, essaie,  de prendre des chemins de travers,  finit  par défaut  à composer et/ou  à accepter l’inacceptable, ou résiste  comme ils peut  et de son  mieux à vouloir réduire tant qu’ils peut, les effets de ce « fléau », aux impacts dévastateurs silencieux, mais ils ne peut nullement l’empêcher de continuer à exister et ce même en se persuadant de son inexistence, car le problème à ce jour perdure qu’il le reconnaisse ou pas. Se mettre des œillères n’ayant jamais  fait disparaître ce qui est, et n’étant en aucune manière une méthode efficace en cette circonstance.

IMPORTANT : Les personnes non-blanches ne sont aucunement à blâmer car elles n’ont pas mis en place ce dans quoi elles évoluent, et sont victimes de la confusion.
Les personnes  à blâmer sont celles qui sont en charge des affaires des personnes non-blanches, à savoir les suprémacistes blancs (racistes). Sur un navire le responsable de tout ce qui a lieu sur le navire est le capitaine du navire.
Tout au plus se doivent elles ces personnes non-blanches, de se poser des questions et de voir ce qui est nécessaire à faire, à savoir par cesser de s’illusionner. Chercher à comprendre. Prendre des mesures.

MESURES.

MESURES : Cesser de se préoccuper de ce que disent et font les victimes, se préoccuper de comprendre comment font les suprémacistes blancs pour faire ce qu’ils font, analyser leurs mouvements, ce qu’ils disent,  car il s’agit d’un jeu d’échec, anticiper de leurs mouvements. Révéler la vérité.

MESURES : Considérer le point de vue de chacune des personnes classifiées non-blanches,  tout en sachant que quoi qu’elles disent elles sont égales dans la condition qui laquelle elles se trouvent, car toutes soumises à la même situation, il s’agit avant tout de donner une opinion et il est requis d’éviter de « débattre », d’éviter de chercher  savoir qui a raison ou tort.
IL EST QUESTION DE SOLUTIONNER UN PROBLÈME, LE COMPRENDRE, TROUVER DES SOLUTIONS OU AU MOINS DES SUGGESTIONS DE SOLUTIONS À TESTER.
Personne à ce jour n’ayant résolu le problème du racisme, par conséquent toute personne non-blanche qui suggère une idée, un moyen pour  résoudre ce problème, est à prendre en compte. En prison tous les prisonniers ont le même statut, à savoir celui de prisonnier, il n’est pas aucun qui soit au dessus des autres car ils sont tous prisonniers. La condition est ce qui est à observer pour éviter la confusion.

MESURES : Cesser de se défier entre personnes non-blanches, faire cela n’est dans la circonstance nullement constructif et productif car renforce plus qu’il n’annule les effets du racisme qui est la suprématie blanche. Nourrit de l’hostilité et amène les victimes à s’annuler, à se détruire.

MESURES : Rechercher la VÉRITÉ dans ce que dit chacun.

MESURES : Échanger des idées sur le problème et voir ce qui peut être envisagé en tant que compensation contre raciste pour et par chacun.

MESURES : Poser des questions et amener chacun définir avec précision les termes qui sont utilisés et voir si ce qui est révélé est VRAI.

MESURES : Éviter de favoriser la haine des personnes blanches, à leur contact les amener à comprendre et à expliquer par le processus du questionnement,  que ce système, cette idéologie doit disparaître car est cause des désastres sur la planète, que cette idéologie est le problème majeur, est cause des problèmes rencontrées par l’ensemble des individus de la planète blanc comme non-blancs et ce au profit des personnes blanches globalement.

MESURES : Rester courtois en toutes circonstances.

MESURE : Se codifier, savoir quoi dire et quoi faire, quoi dire et pas quoi faire en toute circonstance, et quel que soit le domaine d’activité, pour minimiser les conflits et produire de la JUSTICE.

NOUS DEVONS REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

PART 1 :DANS CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) LES VICTIMES NON-BLANCHES SONT INCITÉES À SE MALTRAITER, À ÊTRE HOSTILES, SONT TOXIQUES LES UNES POUR LES AUTRES AUSSI DOIVENT ELLES S’ATTENDRE À ÊTRE MALTRAITÉES PAR D’AUTRES VICTIMES COMME ELLES AU QUOTIDIEN PRISES QU’ELLES SONT DANS LA CONFUSION. PART 2 PRENDRE DES MESURES.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’action est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

PART 1 :
DANS CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE QU’EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE  (RACISME) LES VICTIMES NON-BLANCHES SONT INCITÉES À SE MALTRAITER, À ÊTRE HOSTILES, SONT TOXIQUES  LES UNES POUR LES AUTRES  AUSSI DOIVENT ELLES S’ATTENDRE À ÊTRE MALTRAITÉES PAR D’AUTRES VICTIMES  COMME ELLES AU QUOTIDIEN PRISES QU’ELLES SONT DANS LA CONFUSION.

Dans le système de la suprématie blanche (racisme) c’est la classification (causes) qui est à observer et les conséquences (effets) de celle-ci, donc sa Logique.
Les suprémacistes blancs étant ceux qui font les classifications, décident.
Un système qui à ce jour est la cause de ce problème majeur qu’est le RACISME CAR PRODUIT ET NOURRIT LA PRATIQUE DE LA NON-JUSTICE ENTRE LES HOMMES DE LA PLANÈTE.

Le racisme ne peut exister en même temps que la Justice car le racisme est la Non Justice, vous ne pouvez  être et ne pas être une chose en même temps. Soit le monde est dominé par la Justice ce qui est produire, soit le monde est dominé par le racisme qui est la non-justice. Sans JUSTICE les hommes ne peuvent vivre Harmonieusement. Vérité+ Justice+ Équilibre entre les hommes = PAIX

Soit  vous êtes classifié comme une personne blanche, ce qui ne fait pas de cette personne blanche un(e) raciste mais tout de même demeure un suspect raciste si en capacité de l’être et qui l’est « probablement » .

Soit vous êtes classifié comme une personne non-blanche.

Soit vous êtes un suprémaciste blanc (raciste) à savoir une personne blanche qui est en capacité,  pratique, défend,  et croit en l’idéologie de la suprématie blanche (racisme).

Si vous êtes classifié comme personne non-blanche et ce quel que soit le nom, ou la dite « appartenance » à un groupe ou une religion, tribu etc… attribuée, vous devenez victime d’office du fait que vous soyez considéré comme une personne non-blanche durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme.
Cette compréhension est nécessaire afin d’éviter tout conflit entre personnes non-blanches, pour éviter toute confusion. Un suprémaciste blanc n’est pas un Juif, ni un Catholique, ni un Démocrate, ni un Républicain, ni un Français, ni un Anglais, ni un Africain, un suprémaciste blanc (racistes) est une personne blanche qui est en capacité de pratiquer le racisme et qui croit en l’idéologie de la suprématie blanche (racisme). Il est une nation à lui seul et sa nation est son appartenance à l’idéologie de la suprématie blanche (racisme).

Comprendre cette idéologie et ses mécanismes est nécessaire pour les victimes et il demeure important de s’en séparer, de prendre du recul pour l’analyser. Savoir ce que c’est et comment cela fonctionne est PRIMORDIAL.

Citation : « Les suprémacistes blancs (racistes) dirigent la planète, disposent de tout sur la planète et sont même prêts à envahir d’autres planètes, savent comment traverser l’univers.
APOLLO 11

« Les personnes non-blanches suggèrent, sont des porte parole, n’ont aucune autorité. Les les personnes blanches décident ont le pouvoir de faire sans que quiconque ne puisse les empêcher en cela elles sont suprêmes, sont les leaders véritables des personnes non-blanche, aucune personne non-blanche à ce jour n’étant en mesure de décider de quoi que ce soit dans le système de la suprématie blanche, n’ont pas le « Muscle ».

« Tandis que les personnes non-blanches prétendent avoir une chose alors qu’elles sont elles même la propriété des suprémacistes blancs (racistes),  savent à peine comment traverser la rue, jouent au « Super Negro ». S’illusionnant entre  personnes non-blanches, prétendent qu’elles possèdent une chose, un business, une maison, une propriété, de l’argent, alors que tout ce qu’elles possèdent y compris elles même, sont la propriété des suprémacistes blancs (racistes) qui sont en charge des affaires de l’ensemble des personnes non-blanches de la planète directement et indirectement. Même lorsque la personne non-blanche porte une cravate et un costume , est assise derrière un bureau brillant, roule dans une voiture de « luxe » cela n’y change rien , elle est le sujet/servant(e) des suprémacistes blancs(racistes). Les personnes non-blanches sont loin de là où elles devraient être. Elles sont les personnes les plus irréalistes qui puisse exister, mais parlent de « Keep it Real » ce qui dans le cas est un non-sens. Toutes en captivité, prisonniers(éres) de guerre mâles et femelles telle est la véritable situation des personnes non-blanches, et il est impératif de cesser par conséquent de se vanter de quoi que ce soit, car à ce jour aucune d’entre elles n’est à la tête de quoi que ce soit dans le système de la Suprématie Blanche (Racisme). »   Neely Fuller Jr.

ET CE  POUR LA GLOIRE DE CE SYSTÈME QUI EST CONÇU À L’AVANTAGE DES PERSONNES BLANCHES ET AU  DÉTRIMENT DES PERSONNES NON-BLANCHES QUI SEMBLENT AVOIR DES DIFFICULTÉS À S’EN RENDRE COMPTE.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE EST LE RACISME, LE RACISME EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE. IL S’AGIT D’UNE SEULE ET MÊME CHOSE. IL S’AGIT D’UN SYSTÈME GLOBAL.

Quoi qu’elle puisse dire et croire et ce en dépit des apparences, tant qu’existera le système de la suprématie blanche aucune personne non-blanche/noire,  n’est et ce même si elle le veut et/ou le voudrait,  l’égale d’une personne blanche et ce quelle que soit le statut de cette personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme). Ce système est conçu pour que soit dominée et maltraitée, maintenue en situation d’infériorité, de subjugation, une personne non-blanche, qu’elle soit un sujet, servant(te) et victime, car conçu dans ce seul et pour ce seul unique but.

« Qu’attendre d’un système conçu pour produire une chose si ce n’est qu’il produise ce pour quoi il est conçu. Le système de la Suprématie Blanche est un système qui favorise la violence, l’animosité, l’hypocrisie, le mensonge, le mépris de l’autre et de soi. Aussi n’est il pas surprenant que les victimes soumises à l’éducation et à l’endoctrinement qui leur est transmise au sein de ce système raciste, pratiquent les unes envers les autres ce qui leur est enseigné 24/7 à savoir violence, animosité, hypocrisie, mensonge et ce en toute situation, et faisant d’elles des personnes hautement émotionnelles. »

« EN MATIÈRE DE RACISME BEAUCOUP REGARDENT PEU VOIENT. » Neely Fuller Jr

NAÎTRE NON-BLANC DANS CE MONDE, ÉQUIVAUT D’OFFICE À ÊTRE VICTIME ET SERVANT À SON DÉTRIMENT DE CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE GLOBAL ET À ÉCHELLE PLANÉTAIRE EN PLACE, QU’EST LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME. POUR UN SUPRÉMACISTE BLANC (RACISTE) LA CHANCE N’EXISTE PAS, CE QUI EXISTE, CE SONT LES PROBABILITÉS, LES POURCENTAGES, LES BÉNÉFICES. TOUT EST SAVAMMENT CALCULÉ.

La plupart des personnes et en particulier les victimes non-blanches de ce système, ne devraient nullement trouver surprenant que leurs relations soient viciées, toxiques, en effet, cette dite ‘approche pervertie’ de l’autre, car il s’agit de cela, est  le résultat d’une « éducation », une « éducation » qu’elles reçoivent directement et indirectement dès leur naissance, dès leur premier cri,  du fait qu’elles évoluent au sein d’un système dont les personnes qui sont en charge de leurs affaires au sein de ce système sont les suprémacistes blancs, qui sont celles et ceux qui ont défini à ce jour les valeurs qui se doivent d’être considérées comme « vraies », et ce indépendamment de tout autre système de valeur qui n’émanerait pas de leur système qui se à ce jour est le seul et l’unique en place et ayant acquis de la « légitimité » quoi qu’en disent les victimes. Une « légitimité » qui est vérifiée chaque jour dans la mesure où, celle-ci est acceptée de manière directe et indirecte comme le modèle dominant de gré ou de force, par les victimes.

django2

Les suprémacistes blancs sont ceux qui incitent et motivent, éduquent, les personnes non-blanches à se faire du tort et/ou à continuer à se faire du tort, et ce pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel de leur système.  Ils sont ceuxs qui commandent, ordonnent, décident, de ce qui est et n’est pas sur terre,  doit et ne doit pas être, peuvent et/ou pourraient, avec le pouvoir qu’ils possèdent, faire cesser  en un claquement de doigt en décidant de faire du monde un monde de JUSTICE.

Citation : « Derrière chaque personne noire éminente présentée au monde, se cache  de près ou de loin, une ou des personnes blanches «  Neely Fuller Jr

3958-listonintro

COMPRENDRE LE CONTEXTE ET CE QU’IL INDUIT .

Dans la mesure ou le monde est dominé par les suprémacistes blancs (racistes) qui sont les personnes en charge des affaires des personnes non-blanches/noires de la planète et ce dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre), cette assertion est soit vraie soit fausse et se doit d’être abordée sous cet angle et aucunement de manière émotionnelle.

Les suprémacistes blancs (racistes) prennent du plaisir à voir leurs sujets non-blancs se battre, se maltraiter, et disent se distraire sous couvert de sport de « combat », qui n’a de sport que le nom, dans la mesure ou deux individus sont incités, motivés à devoir se faire du tort, ce qui en la matière est un mépris total à la création. Dans le système de la suprématie blanche (racisme) toute personne non-blanche est considéré comme un « animal » et doit donc se comporter comme tel, et donc es incitée à son détriment à devoir maltraiter son prochain, résultat elle participe à renforcer un système qui est conçu en sa défaveur, pensant que cela est pour elle une solution pou régler ce problème.

Les victimes non-blanches n’ont pas à participer à ces « boucheries », ni éprouver de plaisir pour ces choses, cela restant totalement malsain, il n’y a pas à tirer plaisir à faire du tort à l’autre..

QU’IL Y A T-IL DE « SPORTIF » À FRAPPER UNE PERSONNE ET CE QUELLE QU’ELLE SOIT ?
QU’IL Y A T-IL DE « SPORTIF » À BATTRE  UNE PERSONNE ET CE QUELLE QU’ELLE SOIT
QU’IL Y A T-IL DE « SPORTIF » À CHERCHER À TUER UNE PERSONNE ET CE QUELLE QU’ELLE SOIT ?
QU’IL Y A T-IL DE « SPORTIF » À ÉTRANGLER UNE PERSONNE ET CE QUELLE QU’ELLE SOIT ?
QU’IL Y A T-IL DE « SPORTIF » À BRISER LES OS D’UNE PERSONNE ET CE QUELLE QU’ELLE SOIT ?

Les personnes non-blanches/noires se doivent de comprendre les enjeux de telles incitations, des enjeux qui ne servent en fait que la gloire d’un système qui est dévoué à la violence, la maltraitance, l’animosité. À ce jour la plupart des individus non-blancs ont fini par adhérer à cela ce qui est une erreur. Car faire cela n’est aucunement favoriser l’émergence de la JUSTICE (voir définition en fin de texte).

Aussi n’est-il nullement surprenant et ce par analyse-logique d’observer que les relations et le mode de perception des victimes les unes envers les autres soient d’une part faussées, et d’autres part totalement dérangées voire désastreuses. Les personnes non-blanches ayant été éduquées à voir le monde au travers du prisme qui leur a été et est imposé et qui les motive à se nuire en permanence et ce quel que soit le domaine relationnel, pour en fait permettre que soit renforcé un système dédié à les dominer et à les maltraiter tout en lui permettant de perdurer et ce à leur dépens.
Un monde basé sur des perceptions faussées, produisant des relations  faussées, et favorisant des relations faussées. Un monde où les individus continuent à réagir de manière primitive, éduqués à réagir à leurs « stimulis » émotionnels plutôt que de favoriser une approche LOGIQUE/MATHÉMATIQUE.

CESSER D’ÊTRE ALLERGIQUES ET DEVENIR SCIENTIFIQUE.

PS : Les personnes non-blanches doivent cesser d’être allergiques et devenir scientifique, observer leur situation d’un point de vue individuel et comprendre qu’aucune victime n’est en mesure de dire à une autre victime quoi faire, car durant l’existence de ce système toutes les victimes sont égales. En matière de racisme chaque victime non-blanche est livrée à elle-même et est seule à décider de ce qui lui semble convenable ou pas. SUIVRE LA LOGIQUE ET NON LES PERSONNES, LES PERSONNES FONT DES ERREURS. LA LOGIQUE QUI EST CAUSE ET EFFETS. AVOIR UN CODE SUR UNE BASE QUOTIDIENNE.

UN CODE des choses à faire et à ne pas faire / Des choses à dire et à ne pas dire et toujours vérifier que le résultat sera CONSTRUCTIF.

full_7bcf7e34a8e32907a2c878059ac645fb

Les suprémacistes blancs savent que cette approche émotionnelle/infantile/primitive, non-logique, inscrite dans les habitudes psycho-logiques des personnes non-blanches est un gain pour que puisse continuer d’exister  le système de la suprématie blanche (racisme) et leur pouvoir de domination sur les personnes non-blanches dans le monde et l’univers connu. Les suprémacistes sont des scientifiques et ont inventé et mis en place une idéologie scientifique suivant une logique précise. Le racisme est une science. Une science de l’observation de l’observation pour pouvoir dominer et maltraiter celles qui en sont les victimes à savoir les personnes non-blanches/noires.

Intoxiquées et viciées, telles sont les relations et la pensée des personnes non-blanches,  car nourries par des schémas de perception qui silencieusement les guident à regarder toute personne non-blanche par défiance, ayant été éduquée à considéré que le fait d’être non-blanc est une erreur et un abomination. Elles sont éduquées à se défier à se neutraliser.

Le racisme est une institution scientifique et doit être approchée de manière scientifique.

LA QUESTION EST : S’EN RENDENT ELLES COMPTE ?

Dès lors certaines des personnes non-blanches ayant compris cette situation au sein du système de la suprématie blanche (racisme) et qui essaient d’être sérieuses, focalisées, précises, rigoureuses, dans leurs activités et engagent un processus de compréhension/Dépollution  basée sur une logique de codification, et ce  pour contrer le racisme, premièrement et ultimement en cherchant à produire de la JUSTICE, sont l’objet de remarques les concernant, et ou observent des comportements à leur égard qui laissent entendre  qu’elles sont : Compliquées, Philosophes, Obtus, Pas drôles, etc…..? Des mots générant souvent par identification à ces mots des comportements conflictuels et destructif , violents, que ce soit  de manière verbale ou physique, Que ce soit au travail, à la maison, dans la rue, et/ou quel que soit le domaine d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre

Un certain nombre de personne non-blanches ayant compris cette situation au sein du système de la suprématie blanche (racisme) observent combien il leur est difficile de se mettre en contact les unes avec les autres, sans que cela ne soit nourri par l’hostilité  vis à vis d’une personne non-blanche ou par l’hypocrisie, le mensonge, l’animosité, car incitées et éduquées à se détester sans qu’elles comprennent que cela est effectivement le résultat d’une éducation issue du système au sein duquel elles évoluent et qui les conditionne à leur insu et à leur détriment à perpétuer ces valeurs afin de les faire perdurer et ce malgré le fait qu’elles observent les dégâts occasionnés, sans savoir ce à quoi elles sont confrontées.

Le système de la suprématie blanche (racisme) se veut par définition et observation « anti-humain », car nourrir la négation  de l’autre à savoir à toute personne non-blanche le droit à son existence propre en tant qu’entité faisant partie du tout. Ce système a pour approche la décomposition, l’éclatement. Tout indique que dans cette pensée soit éclaté le monde en « particules » sans se préoccuper de ce qui fait que la particule pour exister a besoin d’un contexte. Le système de la suprématie blanche valide l’opposition plus que la complémentarité. Cela reste compréhensible le principe de la Division,  pour s’en rendre compte il suffit d’analyser que le langage, les MOTS qu’emploient les suprémaciste blanc , mots qui sont empreints en permanence de cette approche du monde,  une approche perceptuelle, il s’agit avant tout d’une idée, d’une idéologie, une approche politique du monde, pour pouvoir asseoir une domination sur ce qui le compose et par extension les personnes à dominer qui globalement sont non-blanches. Un Langage du « OU » plutôt que du « ET », un langage qui classifie, prône l’opposition et non la complémentarité.

Par conséquent toutes les personnes non-blanches/noires plus particulièrement, sans le savoir  à ce jour se trouvent dans cette approche, car cette approche est celle qui domine le monde, et les gouverne, puisqu’elle est celle qui leur est inculquée.

« À chaque fois qu’une personne non-blanche se retrouve à subir un tort directement et/ou indirectement, les suprémacistes blancs (racistes) sont ceux à blâmer car ils sont ceux en charge des affaires des personnes non-blanches de la planète. » Neely Fuller Jr.

« Celui qui gouverne vos symboles vous gouverne ».
« Celui qui détruit une chose est maître de cette chose ». Citation tirée du Film Dune 1984.

À ce jour les symboles, et mode de perception qui dominent les individus de la planète et prévalent en tout, sont ceux qui sont conçus par les suprémacistes blancs (racistes), utilisés par toute personne blanche et non-blanche, à la seule différence qu’elle est au profit des personnes blanches et au détriment des personnes non-blanches.

Tant que ce principe directeur ne sera pas compris et analysé la confusion continuera à se répandre parmi les victimes qui sans le savoir se trouvent à ce jour en mode » automatique. »

Les suprémacistes blancs ont semé, et continuent de semer les graines de la discorde par la confusion, liée à leur approche qui produit de l’hostilité et des personnes « insane ».
Résultat les personnes non-blanches ne peuvent être constructives les unes envers les autres, demeurent des sujets/victimes, car comme le dit cette citation extraite d’un film ayant pour titre Dune : « Celui qui a détruit une chose est maître de ce cette chose » ( en l’occurrence les personnes non-blanches/noires sont  détruites par la confusion opérée à leur égard par les suprémacistes blancs (racistes) et ce chaque jour sans s’en rendre compte.
Pour contrer le racisme il devient donc nécessaire en tant que  personne non-blanche de consacrer  temps et énergie à s’efforcer d’agir les unes envers les autres que dans la mesure ou ce qu’elles penseront, diront et feront donnera un résultat constructif, afin que cela finisse par devenir une nouvelle éducation, une nouvelle Culture, une culture qui sera celle de la JUSTICE.

POURQUOI SE MALTRAITENT ELLES ?

Résultat d’une éducation,  » Un poisson qui naît dans l’eau ne sait pas qu’il est dans  l’eau »

Parce que cela est lié au « système en place », le « syndrome de la plantation », qui est une manifestation/réaction qui pouvait s’observer quand un esclave non-blanc  essayait de quitter sa condition d’esclave, en effet ce dernier observait  qu’une autre personne non-blanche esclave comme elle sur la plantation, de par sa pseudo situation qui lui était  attribuée par une personne blanche en l’occurrence le maître de la plantation, croyant avoir du  pouvoir,  maltraitait un autre esclave, alors qu’en fait elle obéissait aux ordres du maître de la plantation. Et parce que ce c’est cela qui lui a été donnée comme éducation par les suprémacistes blancs (racistes) afin de faire en sorte que soit renforcé le système qui a été mis en place. Un système qui favorise la Culture de la Violence.

Comprendre la situation de départ est essentiel, une situation qui est que toute personne non-blanche/noire,  qu’elle le veuille ou pas évolue au sein d’un système qui fait d’elle un esclave une victime, un système au sein duquel elle est éduquée à reproduire un schéma qui renforce plus qu’il n’affaiblit ce système est nécessaire.
La personne non-blanche qui fait l’objet de cette maltraitance n’a pas à se sentir frustrée, et se doit de conserver son calme, rester polie, courtoise, envers l’autre victime qui de près ou de loin doit sa place à une personne blanche, éviter tout contact pour minimiser les conflits.
Les personnes non-blanches ayant été empoissonnées pour devenir des sujets/servants, elles ne sont certes pas nées ainsi mais dès la naissance dans ce système elles sont éduquées à devenir des vecteurs de propagation et ce à leur détriment de ce système.

les personnes non-blanches /noires ne gèrent absolument RIEN. Aussi toute victime quia compris  sa situation doit s’attendre à de l’hostilité de la part des victimes qui ne comprennent pas la situation, cela est logique, la personne non-blanche ne peut qu’observer le degré de confusion et la toxicité des autres victimes qui ne se rendent pas compte de la situation, ne voyant pas le contexte global au sein duquel elles évoluent.
Toutes les personnes non-blanches sont empoisonnées et rendues destructives, toxiques et non constructives entre elles, elles sont incitées à se détruire, à se défier, à se mépriser, à nourrir de l’hostilité et de l’animosité, à se nuire, et ce par l’intervention directe et indirecte des suprémacistes blancs qui favorisent et ce quel que soit le domaine cette situation.A ne favoriser que le non-constructif, à se réjouir de choses qui n’aident en rien à les sortir de leur condition, à rire de choses qui ne sont en rien risibles, à nourrir la provocation stupide, et surtout à ne chercher nullement à produire de la JUSTICE ce qui est une erreur magistrale.

LES PERSONNES NON-BLANCHES SE DOIVENT DE MINIMISER LES CONTACTS NON-CONSTRUCTIFS ENTRE ELLES,  POUR  MINIMISER LES CONFLITS.
ÉVITER TOUT CONTACT À MOINS QU’ILS NE SOIT CONSTRUCTIFS.

Ci dessus une illustration avec cette scène emblématique du film « autant en emporte le vent », qui dépeint cette situation. Un esclave qui se prend pour le patron de la plantation alors que sa situation est la même que celle de tous les autres esclaves de la plantation, (car lui aussi dépend de celui qui lui a attribué le poste, en l’occurrence le maître de la plantation), et qui utilise sa pseudo situation de « métayer »pour maltraiter un autre esclave.

Comme si cela était une faute, que de vouloir faite preuve de précision, de sérieux, de rigueur, dans un monde dominé par la confusion, dans un monde où vivre est devenu synonyme de « lutte », or vivre c’est vivre, vivre n’est pas lutter mais trouver des solutions devant des problèmes qui permettent de maintenir l’individu en vie, et cela sans devoir nuire à la vie d’autrui. Vivre est respirer et non chercher à léser autrui.

Or  c’est cela qui fait grandement défaut parmi la plupart des personnes non-blanches/noires, qui pour un grand nombre ont fini par se complaire de cette idée, de ce mode relationnel qui les représente comme des personnes plutôt  préoccupées à fêter, à se battre, à prétendre, à se nuire, à se détester, au lieu de remettre profondément en question cette habitude de réagir émotionnellement, pour résoudre les problèmes, plutôt que de chercher à comprendre à faire preuve de logique, à chercher à produire de la JUSTICE.
Il semble que pour un bon nombre d’entre elles cela semble difficile à observer, à mettre en application , persuadées qu’être sérieux ne leur est pas utile. Or la situation mérite d’être appréhendée SÉRIEUSEMENT.

 

En effet dans le système de la suprématie blanche (racisme) les personnes classifiées comme non-blanches/noires,  ont en grande majorité, même quand elles refusent de le reconnaître, fini par accepter qu’il n’est pas nécessaire d’être sérieux, focalisé, rigoureux. Ne cessant de se maltraiter par des paroles, des insultes, des injures, des profanations, associées de manifestations de violence physique, de s’entretuer. ERREUR !

Aussi pour celles d’entre elles qui décident de prendre des mesures pour contrer le racisme par la production de la JUSTICE, (le racisme qui est le problème majeur), il n’est pas étonnant et ce « malheureusement » qu’elles se retrouvent être la cible à la fois des suprémacistes blancs (racistes) et des victimes qui ne se rendent pas compte de ce à quoi elles participent. Car dominées par la pensée de l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme, habituées à un environnement hostile et devenues hostiles par accoutumance.

Ces personnes qui prennent des mesures se retrouvent à faire face à de l’incompréhension et de l’hostilité de la part des autres victimes, qui semblent ne pas avoir pris la mesure des dégâts qu’occasionnent ce système parmi elles, dégâts qui sont  subtilement générés par le système en place, qui veuille que ces personnes ne puissent devenir constructives quand elles se trouvent en contact, l’une de l’autre, mais se défient, soient hostiles les unes envers les autres,  en simple s’annulent et se maltraitent.

********Ci dessous un texte qui si il demeure pour certains douteux n’en demeure pas moins sembler être plein de vérité, et d’actualité en ce qui concerne la condition qui est celle des personnes non-blanches/noires en particulier.

le discours de William Lynch.

« Je dispose d’une méthode qui vous permettra de contrôler définitivement vos esclaves noirs, et qui a fait ses preuves dans ma propriété. Je vous garantis à tous que si vous l’appliquez correctement, elle vous permettra de contrôler vos esclaves pendant au moins 300 ans. Ma méthode est simple, tout membre de votre famille ainsi que vos ouvriers blancs peuvent l’utiliser. Je fais ressortir un certain nombre de différences parmi les esclaves; il me suffit de reprendre ces différences, de les agrandir, de les exagérer. Puis je suscite la peur, la méfiance, l’envie, la méfiance en eux, afin de les contrôler; par exemple, prenez cette liste de différences: l’âge, la couleur, l’intelligence, la taille, le sexe, la superficie des plantations, l’attitude des propriétaires, le lieu d’habitation des esclaves (vallées, montagnes, l’est, l’ouest, le nord, le sud), le type de cheveux des esclaves (fins ou crépus), la taille des esclaves (grands de taille ou courts). Je vais ensuite vous donner une stratégie d’action pour mettre tous ces éléments ensemble; mais avant tout, j’aimerais vous dire que la méfiance, le manque de confiance en soi, est plus efficace que le respect ou l’admiration. L’esclave noir, après avoir reçu ce lavage de cerveau, perpétuera de lui-même et développera ces sentiments qui influenceront son comportement pendant des centaines voire des milliers d’années, sans que nous n’avions plus besoin d’intervenir. Leur soumission à nous et à notre civilisation sera non seulement totale mais également profonde et durable. N’oubliez jamais que vous devez opposer les adultes et les noirs âgés aux plus jeunes, les noirs à peau foncée aux noirs à peau plus claire, la femme noire à l’homme noir. »

IL EST TEMPS DE SORTIR DE CE SCHÉMA TOTALEMENT NON-CONSTRUCTIF POUR CELLES ET CEUX QUI EN SONT LES VICTIMES À SAVOIR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE/NOIRE, et même pour les personnes blanches.

Toutes celles et ceux,  qui comprennent la nécessité de sortir de cette boîte sont d’office prises à parti par celles et ceux d’entre elles qui considèrent cela non-nécessaire, impensable, tellement habituées et conditionnées qu’elles sont à accepter leur situation inacceptable. Comme un refus catégorique de voir la vérité de leur condition, et/ou le refus de chercher à comprendre. Un bon esclave est un esclave mort, et par esclave mort il faut comprendre mort cérébral. Une mort qui se manifeste par l’incapacité de pouvoir réfléchir et qui prend des allures de zombification, de processus « lobotomisant ». Comme si elles étaient dénuées de regard critique et de capacité de ressentir les douleurs infligées quotidiennement dans leur existence.

Extrait Traduit de l’anglais « Les suprémacistes blancs encouragent leurs sujets à limiter leurs intérêtes et désirs à rien de plus que la survie » P 66 The United Independent compensatory code system concept a textbook workboook for thought speech and or actions for victims of racism (white supremacy) © Neely Fuller Jr 1984

 » Tu ne ris pas « ,   » tu es trop sérieux « ,  » tu es un philosophe « ,  » amuse toi « ,  sois hypocrite…..etc, sont des remarques et des consignes émanant de l’idéologie globale de la suprématie blanches, et qui souvent sont  à leur détriment véhiculées par les personnes non-blanches/noires qui n’ont nullement pris la mesure du désastre et qui devraient néanmoins s’atteler au quotidien à vouloir résorber à leur échelle ce problème majeur, nécessitant en effet rigueur, sérieux, focalisation, constance et persistance et surtout ne plus se croire dans un monde « merveilleux » alors qu’il ne l’est pas  de par l’existence de cette idéologie qui est à la cause de tous les problèmes dans le monde entre les individus de la planète et ce quel que soit la situation et le domaine d’activité.

Le temps n’étant pas à la rigolade pour les personnes non-blanches/noires, dans un monde où tous les jours elles sont  victimes d’un système dédié tout à leur perte,  dédié à les maintenir dans une logique où il leur est demandé, sans qu’elles s’en rendent parfois compte, d’être sérieux avec les choses stupides , et stupides avec les choses sérieuses de nourrir le « Negro Mind ». Persuadées que cela sera à leur avantage et qu’elles règlent véritablement les problèmes alors qu’il en est rien. Dédié à leur faire garder la tête sous l’eau. A vivre de manière misérable et ce malgré les artifices qui servent de cache misère mais ne génèrent réellement aucune JUSTICE au quotidien dans leurs relations, favorisant survie et apparence plus que JUSTICE;

Le temps est à la résolution immédiate et individuelle de ce problème majeur qu’est l’idéologie qu racisme qui est la suprématie blanche, par la production de la JUSTICE dans un monde où les personnes non-blanches sont les cibles seconde par seconde des méthodes appliquées par les suprémacistes blancs (racistes).
Produire de la JUSTICE ne pouvant se faire sans sérieux, produire de la JUSTICE nécessitant énormément de concentration, de rigueur, c’est une concentration permanente afin d’éviter de générer des conflits que ce soit en pensée, parole, action au quotidien, car le poison est permanent et se manifeste directement et indirectement . Produire de la JUSTICE est un acte soumis par la logique en vue de minimiser les conflits, et de faire en sorte ‘éviter que soit lésé qui que ce soit de manière délibérée.

Malcom X, de Ghandi, de Martin Luther King, de John Luther King, Frederick Douglas,  Patrice Lumumba, d’Arieth Tubman, John Luthuli, et bien d’autres, avaient pris la mesure de la tâche, ces personnes elles aussi victimes non-blanches, avaient compris que ce qui était et est la cause de leurs souffrances, que le drame des  personnes non-blanches/noires était et demeure à ce jour  cette idéologie en place et qui  pour elles était nuisible, et une chose à laquelle elles se devaient de refuser de s’associer, persuadées que cela ne leur rendait pas service. Cela qui est encore à ce jour encore requis POUR PROGRESSER ET DEVENIR CONSTRUCTIF, pour PRODUIRE DE LA JUSTICE.

Il est question de comprendre qu’il s’agit d’une guerre qui leur est livrée et sans merci, et ce malgré les apparences. Aussi ne doivent-elles nullement négliger la PRÉCISION ET LE SÉRIEUX, comprendre que ce monde est un champ de bataille et qu’elles sont en territoire ennemi.

LES VICTIMES DOIVENT CESSER DE SE MALTRAITER.

UN PROBLÈME  SÉRIEUX NÉCESSITE UNE APPROCHE SÉRIEUSE.

De ce fait tant que cela ne sera pas compris, les personnes non-blanches qui seront dans une démarche volontaire et délibérée de sortir des schémas pré-établis qui ont pour buts de les maintenir dans l’infantilisation, devront éviter de se laisser piéger émotionnellement , éviter de réagir aux attaques dont elles sont et seront  l’objet, y compris et celles émanant des autres victimes non-blanches qui n’auront pas pris la mesure du problème,  celui qui les maintient prisonnières du système de la suprématie blanche.
Des attaques continuelles de victimes victimes trop occupées à chercher à nourrir et à se complaire dans l’illusion que leur condition est une croisière de santé.

Il est temps de céder la place à un autre comportement  qui sera associé à une autre approche, un comportement qui indiquera qu’il n’est nullement question de jeu, et de sourires dans une situation qui n’est et n »a jamais été drôle.

Les dits japonais  en tant que personnes non-blanches car classifiées comme tels dans ce système et ce en dépit de leur apparence, font preuve de silence, de sérieux, de politesse, de courtoisie, ne se font pas remarquer, ne sourient que rarement mais demeurent très efficaces, cela ne leur est pourtant aucunement nuisible, bien au contraire.
Ces personnes savent et ont appris que l’ennemi, lui, ne rit jamais et ne dort jamais, aussi ne prennent elles pas leur situation à la légère, dans ce monde où elles aussi sont soumises au même traitement que les autres victimes non-blanches, notamment celles appelées « noires » à savoir qu’elles aussi  subissent l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme.

Nagasaki et Hiroshima leur ayant servi de repère, repère  douloureux,  mais repère quand même. Puisque pour les punir d’avoir voulu se défendre de l’injustice que leur infligeait les suprémacistes blancs, ils ont été frappés par deux  bombes atomiques intentionnellement lâchées par des suprémacistes blancs (racistes) qui ne supportaient pas que les victimes se défendent d’une injustice, et car cela remettait en question leur suprématie dans leur relations avec ces personnes non-blanches, la guerre mondiale était une bataille entre les suprémacistes blancs avant tout pour savoir qui dirigerait les affaires du monde et par extension celles des personnes non-blanches.
Les personnes classifiées comme  noires sont celles qui semblent le moins se rappeler leur « devoir de « mémoire », par rapport au contentieux qui existe et ce malgré elles avec les suprémacistes blancs (racistes) au point de croire que leur situation a changée. Or il en est rien, elles sont maintenues dans la survie et s’amusent plus qu’autre chose et ce malgré leur condition de détention, de prisonniers du fait de leur couleur de peau, comme le sont toutes les personnes non-blanches, y compris les dits « japonais ».

Elles continuent ainsi à maintenir le statu quo plutôt que travailler à faire en sorte de changer cette situation tragique. Elles contribuent à rendre encore plus fort ce système totalement malsain ayant pour nom  la suprématie blanche qui est le racisme.

The_patient's_skin_is_burned_in_a_pattern_corresponding_to_the_dark_portions_of_a_kimono_-_NARA_-_519686

150717145941-17-hiroshima-70th-anniversary-photos-super-169

2048x1536-fit_homme-observe-ruines-ville-hiroshima-apres-explosion-bombe-atomique-6-aout-1945

NB : Durant les désaccords de forme et non de fond,  qui existaient entre personnes blanches (USA/FRANCE/ALLEMAGNE.ITALIE/ANGLETERRE..), où les personnes non-blanches ont été impliquées, le traitement des personnes non-blanches est à observer pour comprendre, que leur condition même dans une situation dite de guerre mondiale, est demeurée la même, à savoir qu’elles ont été maltraitées et dominées sur la base de la couleur de leur peau et ont participé à UN ARRANGEMENT TRAGIQUE, qui perdure.

Il faut se rappeler que ces mêmes personnes en guerre ne sont pas gênées et ne se gênent pas à ce jour de continuer à se partager le monde, et ce malgré leurs batailles qui ne sont pas la véritable guerre.

La véritable guerre est celle qui est menée contre les personnes non-blanches de la planète et ce  de manière directe et indirecte.
Le tort reproché à Hitler est d’avoir montré trop ouvertement l’idéologie de ce qu’est la suprématie blanche (racisme) or en famille il est recommandé que tout le monde reste dans les rangs, et se fasse le moins remarquer. Dans ce cas de figure il fallait se débarrasser d’un membre de la famille par trop bruyant et zélé, voulant prendre les commandes de cette entreprise pour lui seul. La suprématie blanche est une Entreprise, il s’agit de faire des AFFAIRES, et le mot d’ordre est « se faire le moins remarquer ».

ILLUSTRATION : Dans le film le parrain ( qui est une représentation du système de la suprématie blanche),  Michael Corleone se résout à faire éliminer son frère frédo car, il ne peut accepter que soit mises en péril  les affaires de la famille par un membre de la famille par trop exubérant. Les affaires de la famille sont plus importantes que les ambitions et les caprices personnels d’un membre de la famille.

thegodfatherii_michaelfredo_652_featured_photo_gallery

COMMENT CROIRE QU’IL FAILLE CONTINUER À S’AMUSER  DANS UNE SITUATION OU TOUS LES INDICATEURS ET CE CHAQUE JOUR SUR TERRE SIGNALENT DE LA NÉCESSITÉ DE SE METTRE SÉRIEUSEMENT AU TRAVAIL ET CE SANS PERDRE UNE MINUTE .

10530690_10152687691319796_2422830490356958349_n

QUE FAIRE ?

PART 2 : PRENDRE DES MESURES.

MESURE : Éviter d’entrer en contact avec une personne pour rentrer en contact avec une personne.

MESURE : Éviter de prendre les propos d’autrui et ou les situations comme une affaire personnelle, les situations sont des problèmes à résoudre et ce que disent les personnes les concernent, ce qui compte est de révéler la VÉRITÉ et/ou résoudre le problème. Éviter donc de considérer les choses de manière émotionnelle, utiliser la LOGIQUE qui est de comprendre POURQUOI ?, la logique est cause et effet.

MESURE : Accorder son attention à ce qui est fait par soi et non attendre de l’autre qu’il fasse ( Ex : Si un personne ne vous dit pas « bonjour », et ou ne répond pas à votre « bonjour » cela ne vous concerne pas, ce qui vous concerne est ce que vous faites en l’occurrence vous avez dit  bonjour et cela reste correct car vous savez que cela est faire preuve de « politesse »). C’est ce que vous faites qui compte car vous êtes celui censé savoir pourquoi vous faites ou pas ce que vous faites, de même que vous êtes celui/celle qui sait pourquoi vous dites ce que vous dites ou pas.

MESURE : Sur 1.000000 choses à à dire choisir la meilleure chose à dire / Sur 1.000000 à faire choisir la meilleure chose à faire et TOUJOURS savoir POURQUOI et ce afin que le résultat soit CONSTRUCTIF.

MESURE : Entre personnes non-blanches éviter d’argumenter lors de conversations car les arguments font empirer les choses, poser des questions et faites en sorte de révéler la vérité ou les véritables intentions qui sont cachées.

MESURE : Toujours aborder les SITUATIONS sous  forme de question autrement se taire.

MESURE : Utiliser le Mode du Contrôle de Conversation Compensatoire qui est de poser des questions , car tout problème est résolu par le processus des questions réponses.

MESURE : Éviter de se laisser guider par les émotions car induisent en erreur. Utiliser la Logique. Chercher à comprendre au  lieu de réagir émotionnellement. Se concentrer sur le problème et non sur la personne.

MESURE : Toujours savoir ce que veut la personne et dans quel but est-il Constructif ou Non Constructif ?

LES 4 Questions Universelles à Poser à une personne qui veut que vous fassiez une chose ou à se poser pour soi.

1 Que vous voulez que je fasse ?/ Pour soi  = Qu’est ce que je veux faire  ?

2 Pourquoi voulez que je fasse ce que vous voulez que je fasse ?/ Pour soi  = Pourquoi je veux faire ce que je veux faire ?

3 Comment planifier ce que vous voulez que je fasse ?/ Pour soi = Comment je planifie ce que je veux faire ?

4 Qu’attendez vous comme résultat constructif de cela ?/ Pour soi =  Qu’est ce que j’en attends comme résultat constructif ?

Questions : Qui cela est -il censé aider ? Qui va bénéficié de cela ?  Comment ?
PS : Comprendre que quoi qui est pensé dit et fait cela est censé aider et non nuire.

Quel est le problème ? Avez vous une solution ? Pouvez vous répondre ?Puis-je l’utiliser comme résultat constructif ?
Si vous n’avez pas de solution  et que je n’en ai pas qui a la solution  ?

MESURE : Prendre le temps de réfléchir avant de prendre une discussion et le faire savoir « Je vais réfléchir à ce que vous m’avez dit et reviendrais vers vous plus tard. »

MESURE : Favoriser la qualité des relations en évitant de créer un problème à une personne qui dit ne pas avoir de problèmes.

MESURE : Apprendre à se taire autant que faire se peut et augmenter sa capacité d’observation.

MESURE : Avant d’envisager toute action, y compris celle d’engager une conversation, considérer les conséquences à l’avance, les effets, qui ultimement se doivent d’être CONSTRUCTIFS.

MESURE : Se rappeler en toute circonstance de poser des questions et éviter de faire des commentaires.

MESURE : Comprendre qu’en tant qu’individu la décision revient à chacun, aucune victime ne peut imposer à une autre victime quoi que ce soit. Tout au plus suggérer des propositions. Aucune personne non-blanche n’est en charge de quoi que ce soit dans le système de la suprématie blanche est est » seule ».

MESURE : Éviter de se maltraiter entre personnes non-blanches car cela est renforcer le système de la suprématie blanche qui est un système incorrect.

MESURE : Plutôt que d’argumenter en tant que victimes, écouter TOUTES les opinions et faire des tests afin de se faire sa propre idée, voir si cela est productif et/ou constructif, LOGIQUE.

MESURE: Éviter de critiquer  si cela n’est pas accompagné de suggestions/proposition de solution.

MESURE : Cesser de prétendre et de se mentir, cesser de mimer pour faire croire ce qui n’est pas.

MESURE : Regarder la VÉRITÉ de la situation en face et reconnaître la condition qui est celle de n’être aux commandes de rien, comprendre que rien n’est différent pour les personnes non-blanches qui sur terre sont toutes et ce malgré les apparences, prisonnières et sujets dans le système de la suprématie blanche (racisme).

MESURE : Demander à la personne si elle se considère classifiée et reconnue comme blanche ou non-blanche ?

« Il est reconnu que les personnes non-blanches pour supporter leur douleur, dans ce système qui les maintient dans la souffrance, ont accepté de montrer un visage « souriant » pensant que cela annulerait la douleur, mais le mal perdure et aucun sourire n’a jamais empêché la douleur. Le seul moyen d’annuler une douleur est d’éliminer ce qui provoque la douleur.Cesser de se tromper et cesser de nier la vérité. Pour engager un véritable processus de guérison est il important de reconnaître la véracité du diagnostic »

IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

PART 1 SORTIR DU « COMA-LOGISTIQUE ». PART 2 PRENDRE DES MESURES

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

PART 1 SORTIR DU « COMA-LOGISTIQUE ».

IMG_8698© Photo Mirtho Linguet.

Définition : Le « Coma Logistique est la soustraction du temps qu’un individu non-blanc passe à l’école, et du temps qu’il passe à regarder la télévision et le monde pour se « distraire » sans qu’il soit motivé à chercher à comprendre ce qui lui est inculqué de manière directe et indirecte, moins la durée de sa vie en majeure partie, sans comprendre le monde au sein duquel il est plongé et qui lui est peu révélé, ce qui a pour résultat qu’il soit maintenu dans l’ignorance maximale, sa capacité de réflexion étant mise en veilleuse sans qu’il puisse s’en rendre compte.

Ce « Coma-Logistique » est une stratégie globale utilisée par les suprémacistes blancs (racistes) pour maintenir dans la léthargie (sommeil), les personnes non-blanches/noires.

Coma : Car les victimes sont endormies, logistique car cela est le fruit d’une pensée logique, il s’agit d’un processus mis en place dans un but bien précis, suivant des règles et possédant un mécanisme très précis pour un résultat très précis. Et à ce jour nul ne peut dire de ce mécanisme, de cette stratégie, de cette logique qu’elle ne fonctionne pas, compte tenu de ce qui a lieu au quotidien.

Logistique : Car fonctionne sur une logique, car il s’agit d’une méthode, un moyen d’ordre logique pour obtenir un résultat précis.

 » Les suprémacistes blancs (racistes) ne se réunissent que pour une seule et unique chose qui est la pratique de la suprématie blanche (racisme) et ce quel que soit le domaine d’activité. Il n’est rien qui ne soit plus important pour eux/elles que cela. Les suprémacistes blancs (racistes) ne sont pas pour la production de la JUSTICE, incitent et éduquent les victimes à faire de même, pour ensuite les punir. Ce qui constitue le plus grand tour de passe passe de tous les temps dans l’univers connu. »

*Autre  définition du racisme qui est aussi la suprématie blanche est la suivante : Un système local et global de pouvoir  structuré et entretenu par des personnes qui se définissent comme blanches, que cela soit  consciemment ou inconsciemment déterminé ; ce système se compose de modèles de perception, de logique, de formation de symbole, de pensée, de parole, d’action et de réaction émotionnelle, menées simultanément dans tous les domaines d’activité de personnes (économie, éducation, divertissement, politique, du travail, droit, religion, sexe et guerre).      Réf :  The Isis Papers, The keys for colors by Dr Frances Cress Welsing © 1991

Ce système de pouvoir dynamique structuré prend selon cette définition sa source dans une idée politique, une idée du monde, une représentation, selon des postulats qui pour ces personnes revêtent un caractère de vérité mais qui n’en est pas, il s’agit avant tout et surtout d’une représentation élaborée pour justifier de l’existence de ce système, car car c’en est une, qui pour s’affirmer est pratiquée de manière quasi-automatique, élaborée en pensée et théories, manifestées de fait dans tout ce que font les personnes blanches qui pratiquent à savoir les suprémacistes blancs (racistes) et les personnes blanches qui disent ne pas l’être (mais qui de fait sont *suspects racistes, tant qu’existe le racisme qui est la suprématie blanche, puisque cela suppose sa pratique par au moins une personne blanche et rend suspecte toute personne blanche cela tient de la logique et non de l’affect ) dans le but de maintenir en place pour le plaisir, la gloire et le gain matériel de leur système basé sur l’idée que le fait d’avoir la peau blanche font d’elles des êtres « Supérieurs », « Divins » et donc « Suprêmes » au dessus de tout et de tous.

NB : IL EST À NOTER QUE LES PERSONNES BLANCHES NE REMETTENT NULLEMENT EN CAUSE LE FAIT QUE L’ENSEMBLE DES INDIVIDUS DE LA PLANÈTE VIENNENT D’AFRIQUE. La plupart des paléontologues s’accordent sur ce point et ce pas des moindres tels Richard Leakey .
L’Afrique est considéré comme le berceau de l’humanité.
PAR CONSÉQUENT LA QUESTION DE LA COULEUR DE LA PEAU COMME SUPPORT POUR PRODUIRE DE LA NON-JUSTICE EST UNE INVENTION PURE ET SIMPLE. LE RACISME EST À CE JOUR L’INVENTION DES PERSONNES BLANCHES AYANT CONSIDÉRÉ QUE LA COULEUR DE LA PEAU ÉTAIT UNE RACE. L’IDÉE DE LA RACE EST LE RACISME QUI EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE. LES PEUPLES NON-BLANCS NE SE CONSIDÉRAIENT NULLEMENT COMME TELS TOUT AU PLUS AVAIENT ILS DES NOMS D’APPARTENANCE À UNE TRIBU (Peul, Foula, Bamiliké, Bété, Baoulé, Ashanti…etc). LES PERSONNES BLANCHES SONT CELLES QUI ONT INVENTÉ ET INSTAURÉ LE CONCEPT IDÉOLOGIQUE DE RACE (RACISME) Y COMPRIS PARMI LES VICTIMES CE QUI A POUR EFFET D’AVOIR SEMÉ UNE PLUS GRANDE CONFUSION, POUR JUSTIFIER DE LEUR VOLONTÉ DE DOMINATION SOUS COUVERT DE « SCIENCE HUMAINE », OU D’IDÉE DE « CIVILISATION » ET PAR EXTENSION DE MALTRAITANCE DES PERSONNES NON-BLANCHES SUR LA BASE DE LA COULEUR DE LA PEAU.

CETTE IDÉE EST DEPUIS SA MISE EN PLACE ET JUSQU’À CE JOUR LE PROBLÈME MAJEUR, UN VÉRITABLE DÉSASTRE.

Se considérant comme des « Dieux » et/ou égal à Dieu. Ayant décidé que la seule vision qui compte est la leur, l’imposant de manière directe et indirecte  à l’ensemble des individus de la planète. Et ce en toute circonstance, dans tous les domaines.
Se considérant comme référence suprême. Supra Ego.

Naissance de Venus, Botticelli, 1484

NB: Les personnes non-blanches n’ont pas à imiter les personnes blanches dans cette approche, ni à chercher à prouver qu’elles sont « intelligentes », une telle approche  ne  peut générer que des  désastres, car nourrit le mépris, et le déni, de l »autre, ce que fait l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) incitant les individus non-blancs/noirs de la planète  à se défier en permanence.
La couleur de la peau n’est en rien une preuve « d’intelligence » ni de « supériorité », croire cela est se focaliser sur un mode de représentation et non sur une vérité. Aucune couleur de peau n’est inférieur ni supérieure, la peau est la peau. Ce que fait l’individu et ce quel que soit son apparence même transparent est ce sur quoi s’appuyer, observer le résultat qui est, et ce peu importe l’individu, constructif ou non constructif.

Les personnes blanches entre elles ont des désaccords de forme, sur la manière de gérer les personnes non-blanche, la tromperie demeurant plus appréciée que la violence, aussi sont elles  parfois impliquées dans des batailles ( civil war aux USA, Churchill/Hitler 2nde G.M..) mais sur le fond souhaitent maintenir et renforcer leur système de domination sur les personnes non-blanches, qui est leur seul et unique objectif et font la Guerre aux personnes non-blanches, c’est la seule vraie Guerre, celle pour conserver leur domination sur les personnes non-blanches/noires. Ils ne veulent pas la violence car fait mauvaise pub….

Les victimes en l’occurrence les personnes non-blanches, globalement ne sont pas informées correctement sur le problème, car éduquées à intégrer ce programme et ce dès la naissance de manière faussée, (car naissent dans un système raciste), comme une source de vérité, comme une chose allant de soi, sans se rendre compte qu’elles sont exclues et/ou utilisées comme servants(es) et victimes. Les victimes observent que bon nombre de choses ne fonctionnent pas pour elles, mais sont dans l’impossibilité d’expliquer POURQUOI ? Car tout est fait pour qu’elles ne puissent comprendre, ni savoir distinguer la cause de leurs soucis, tout dans ce système est source de fausseté amenant les individus à se maltraiter et ainsi glorifier un système malsain.

PS : Il est à noter que l’existence des personnes non-blanches est la raison de vivre de l’existence pour les personnes blanches du système de la suprématie blanche (racisme) qui ne pourrait exister sans la présence des personnes non-blanches. Cette raison explique pourquoi  les personnes non-blanches/noires globalement, ne sont pas toutes exterminées mais « gérées » en terme de population afin que puisse perdurer la suprématie blanche (racisme) cela est une forme du racisme « sur mesure ». « Une entreprise qui fait du profit ne ferme pas « boutique » bien au contraire elle gère ses recettes…. »

*Les personnes non-blanches entretiennent et sont incitées à entretenir au sein du système des suprémacistes blancs des relations avec les personnes blanches qui sont de trois ordres :

 1° Grossières : Les personnes non-blanches noires ayant fini par ne plus pouvoir communiquer sans chercher à se dire des gros mots et s’insulter, à se nuire sous couvert de « blagues » sans se rendre compte que cela n’est en rien une façon correcte de se comporter avec soi et autrui, persuadées que cela les rend intéressantes et leur donne de la valeur ou fait d’elles des personnes dites authentiques ce qui là encore est une erreur, car n’est aucunement favorable à réduire le système de la suprématie blanche (racisme) système basé sur l’hostilité..
Les relations entre elles personnes non-blanches et entre elles personnes non-blanches et personnes blanches, manquent de finesse et de tact, sont superficielles, sont fausses et totalement hypocrites du fait que la personne blanche comme la personne non-blanche sait que cette situation est inégale du fait du pouvoir de la personne blanche sur la personne non-blanche, car évoluent toutes deux  dans un système raciste qui est à l’avantage la personne blanche et au désavantage la personne non-blanche, car c’est le principe de base de ce système.

2° Vulgaires : Car soutenues par des comportements et des expressions qui sont souvent de l’ordre du gros mot, de l’insulte, des comportements qui poussent les personnes non-blanches à s’exhiber de manière vulgaire, à adhérer à se rendre ridicule et à s’offrir y compris sexuellement aux personnes blanches, à parler de manière vulgaire, à rire de blagues salaces qui les concernent, pensant que cela est une attitude qui les rend importantes ou pensent détendre le malaise, sous couvert de détendre l’atmosphère ( car elle est effectivement tendue),  alors qu’il en est rien, bien au contraire elles ne font qu’augmenter le mépris qu’elles subissent, et entretiennent un climat ou elles sont tournées en dérision, et entretiennent le statu-quo sans chercher à résoudre le problème alors que c’est cela qui est à faire. Les personnes non-blanches noires ayant fini par ne plus pouvoir communiquer sans chercher à se dire des gros mots et s’insulter, à se nuire sous couvert de « blagues » sans se rendre compte que cela n’est en rien une façon correcte de se comporter avec soi et autrui, persuadées que cela les rend intéressantes et leur donne de la valeur ou fait d’elles des personnes dites authentiques ce qui là encore est une erreur.

3° Terroriste : Car ont lieu dans un climat ou l’un craint l’autre sans le dire, un climat de terreur. La crainte étant liée au fait que  la personne non-blanche sait que la personne blanche est en possession d’un pouvoir dévastateur et que son existence en tant que personne non-blanche dépend de cette personne blanche en mesure de lui faire du tort quand elle veut et où elle veut .
Voir  article ci-dessous.
TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE EST ÉDUQUÉE À SERVIR LA GLOIRE DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) QU’ELLE LE RECONNAISSE OU PAS, SA CONDITION EST D’ÊTRE UNE VICTIME ET UN(E) SERVANT(E) AVANT TOUT.

« CE N’EST PAS PARCE QU’IL EST DONNÉ PLUS DE NOURRITURE À UN PRISONNIER QUE CELA SIGNIFIE QU’IL N’EST PLUS PRISONNIER, LA CONDITION ÉTANT CE QUI EST À OBSERVER, ET QUI EST CELLE DE PRISONNIER EN LA CIRCONSTANCE. »

Les personnes non-blanches se laissent attendrir (endormir), baissent leur garde, dès lors qu’une personne blanche durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme, vient à leurs côtés leur dire combien elles trouvent horrible la situation, ou leur disent combien elles les trouvent « gentilles » « adorables », « sympathiques »  et ou ne comprennent pas pourquoi d’autres personnes blanches les détestent. Ces manifestations sentimentales ne doivent nullement faire perdre de vue que ces personnes blanches même animées d’intentions « louables », le font durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) qui est un système de relation de  pouvoir, et que dire cela n’est en rien une solution car n’annule en rien les effets du système, et ne change en rien la condition des personnes blanches qui sont les victimes de cette relation de pouvoir.
Donner cette information aux personnes non-blanches/noires ne sert à rien.

Qu’est supposée faire une personne non-blanche avec cette information ?

Ces personnes blanches doivent le dire aux autres personnes blanches car elles sont toutes directement et indirectement en tant que personnes blanches, car elles sont celles qui sont en charge de la situation au sein de laquelle se trouvent les personnes non-blanches et ce qu’elles le reconnaissent ou pas.

Le racisme qui est la suprématie blanche est un système de Relation de Pouvoir qui interdit à toute personne non-blanche de se retrouver sur un pied d’égalité et ce quelle que soit la situation, quel que soit le cadre relationnel (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) d’avec une personne blanche.
Tout dans ce système idéologique sert à maintenir cette Relation de Pouvoir, il s’agit d’une idéologie, d’un mode de pensée, appuyé par la mise en en œuvre d’une mécanique sophistiquée tant sur le plan matériel que sur le plan psychologique de la pensée.

C’est cela que ne comprennent pas la plupart des personnes non-blanches/noires, persuadées que les sentiments font disparaitre le racisme. Le racisme est une pratique idéologique avant tout, surtout. Le manque d’observation de cette donnée fondamentale est la raison pour laquelle le racisme qui est la suprématie blanche continue à exister avec autant de « facilité ».  Les personnes blanches qui parlent de l’Afrique, et/ou de tout autre zone sur la planète, où existent et vivent de personnes non-blanches avec des « étoiles » dans les yeux savent que cela ne remet pas en question la relation de pouvoir dynamique qui est entretenue entre les personnes blanches et les personnes non-blanches et ce au profit perpétuel du fait de l’existence de ce système pour les personnes blanches, qui se disent ou pas racistes.
Ces manifestations ne sont en rien une SOLUTION.

« Un maître esclavagiste disant « aimer » un esclave n’en  demeurait pas moins  un esclavagiste, il en est de même du raciste, il peut dire « aimer » un personne non-blanche mais il n’en demeure pas moins raciste du fait qu’il sait que cela est une relation de pouvoir avant tout. Il sait que les sentiments n’ont rien à voir dans cette relation. Il sait qu’il ne dit pas la vérité, que cela est tromper l’esclave, la personne non-blanche. Il sait que cela est maintenir une illusion. »

La solution est la Cessation immédiate de cette relation de pouvoir par la mise en place et le remplacement de ce système par un système de JUSTICE.
Ces personnes blanches n’ont pas à dire aux personnes non-blanches combien elles les trouvent cela « sympathiques », agréables », gentilles », « adorables », car elles ne sont pas les personnes à qui cela doit être dit, qu’elles aillent le dire à leurs amis(es) avec qui elles boivent du thé ou vont au Bowling dont elles savent qu’elles pratiquent le racisme,  et voir si cela changera leur comportement, et les amènera à cesser de pratiquer le racisme, à savoir si cette personne blanche qui dit cela n’en est pas un(e) elle même, n’en fait pas partie. Ce commentaire de sa part seulement en dit long,  est très « significatif ».
Le dire aux personnes non-blanches ne constitue aucunement une aide pour ces dernières elles sont pas les personnes à qui cela doit être dit.

Cette illusion  constitue un des éléments qui maintient dans le « Coma-Logistique » les personnes non-blanches/noires dans leurs relations avec les personnes blanches. Une illusion qui dans cette situation est proche de « l’illusion parfaite ». Un tour de passe passe.

Les personnes blanches n’ont aucun problème avec l’affect, seul compte leur domination, le pouvoir suprême, associé à de la tromperie et de la violence quand cela devient nécessaire en cas ultime, cela est l’explication logique,  la raison de l’existence de leur système.

Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

12-Years-a-slave-1

CITATION : « FAIRE CROIRE A UNE VICTIME QU’ELLE EST UN/UNE « ASSOCIÉ(E) »  ALORS QUE SA CONDITION DANS LE SYSTÈME DEMEURE LA MÊME À SAVOIR CELLE DE VICTIME, DE SUJET, DE PRISONNIER(ÈRE) DANS UN SYSTÈME QUI LA MALTRAITE SUR LA BASE DU MÉPRIS LIÉ A LA COULEUR DE SA PEAU  EST LUI FAIRE PRENDRE PART A UN « ARRANGEMENT TRAGIQUE ». C’EST L’INSCRIRE DANS UNE PLUS GRANDE CONFUSION, CE N’EST PAS LUI DIRE LA VÉRITÉ, ET C’EST EN FAIRE UN(E) SERVANT(E), UNE VICTIME, UN(E)COMPLICE. »

COMPRENDRE  LE PRINCIPE ACTIF DE CE SYSTÈME ET SES EFFETS EST INDISPENSABLE VOIR CAPITAL POUR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE.

La grande majorité du temps passé dans la dite « école » par les personnes non-blanches, école qui est en fait le système idéologique de la suprématie blanche et non les 4 murs et les chaises ( ceci étant une vision limitée de la notion d’école). Un école étant par définition le fait de se trouver dans une logique d’éducation, d’apprentissage, aller à l’école est APPRENDRE, or tout ce qui est,  sert de moyen d’éducation, EST UN MOYEN POUR APPRENDRE, la différence étant dans le résultat. Observer les choses est apprendre, l’univers est une école et nous sommes tous à l’école de l’univers et sommes tous UNIVERSITAIRES. Reste à savoir si ce que nous apprenons est utilisé de manière constructive ou Non Constructive. Le monde est une « école », et nous sommes tous de perpétuels élèves, devant chercher à comprendre ce à quoi doit servir notre existence.

Trop communément la plupart des personnes non-blanches/noires, ne se rendent pas compte qu’elles sont les élèves, et sont « élevées » et ce quel que soit le domaine, à renforcer, à supporter l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) car elles sont éduquées à suivre les préceptes et à servir les principes qui leur sont inculqués au quotidien en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) par les suprémacistes blancs, principes qui leur sont enseignés et définis afin qu’elles intègrent en tant que victime un programme conçu pour les contenir dans la « Boîte », dans le cercle.

Aussi les personnes non-blanches/noires se doivent de trouver des solutions et des moyens d’éroder, de dissoudre ce système, qui pour elle constitue une prison.

Une prison idéologique au sein de laquelle il leur est inculqué de chercher à posséder des choses mais nullement à valoriser la production de la JUSTICE, OR LA QUÊTE DE CES CHOSES EST LA CAUSE DE LEUR CONDITION DÉSASTREUSE.  Cause de leurs condition désastreuse car elles sont incitées, puis privées en vérité de pouvoir avoir accès à ces choses et sont induites pour les obtenir à devoir voler, tuer, s’entretuer, à agir de manière non-constructive, à devoir s’endetter, détruire leur environnement, la liste des désastres est longue. Tous ces désastres prennent leur source dans la relation de pouvoir qui est exercé par les suprémacistes blancs à l’égard de ces personnes non-blanches.
Un de ces exemples est le fait qu’elles participent à augmenter les capitaux et intérêts des personnes blanches tout en polluant leur environnement immédiat, tel en Inde, en Chine, pour ensuite être montrées du doigt par ceux là même qui les incitent à produire de manière massive.

Elles sont incitées à valoriser la survie plus que la JUSTICE, or penser et considérer cela comme essentiel, est une erreur. Survivre dans un monde de non-justice est une aberration de la pensée. Rien ne peut avoir de valeur sans JUSTICE, un individu emprisonné même dans une cellule dorée ne peut valoriser sa situation, car il est un prisonnier et quoi qu’il puisse avoir, il est en prison. Persuadées d’avoir du bonheur mais en fait augmentant leur misère, leur condition misérable, au nom de la dite « modernité », « société », qui sont des concepts inventés par les suprémacistes blancs pour avancer sans se faire remarquer, car ils sont ceux qui sont la véritable puissance motivante dans les affaires des individus non-blancs de la planète.

polluted-water-has-been-linked-to-many-communicable-and-dangerous-diseases-many-of-them-deadly-or-chronic-the-outbreak-of-avian-flu-may-also-be-tied-to-the-pollution-polluted-drinking-water-has-been-reported-to-chine-pollution-homme-poissons

Chine.

Mais s’en rendent elles compte ?
Se rendent elles compte, les personnes non-blanches/noires,  du « Coma-Logistique » dans lequel elles sont plongées, par les suprémacistes blancs (racistes) pour qu’elles participent à leur détriment à renforcer ce système qui pour elle est conçu pour les rendre « contre productif »‘, destructif.

POUR UN SUPRÉMACISTE BLANC LE CHAOS EST UNE CHOSE QU’IL TROUVE EXCITANTE, IL ADORE LE SUSPENSE, L’EFFROI, LA TRAGÉDIE, L’HORREUR. Et éduque les victimes à développer ces mêmes attirances, ce qui a pour résultat de renforcer le système.

Conséquence : Les personnes non-blanches/ et particulièrement les personnes classifiées comme noires sont éduquées globalement à vénérer la stupidité avec sérieux et à dénigrer les choses sérieuses, incitées à se nuire , à propager du poison plutôt que de produire de l’antidote à savoir LA JUSTICE.

Conséquences : Les personnes non-blanches/ et particulièrement les personnes classifiées comme noires servent de Justificatif , d’Instrument  Idéologique à la gloire des suprémacistes blancs (racistes), car elles ne sont en rien considérées comme des individus mais comme des « curiosités ».

A ce jour les termes (MOTS) Démocrate, Républicain, Conservateur, Libéral, Socialiste, Communiste, inventés durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) ne révèlent pas la VÉRITÉ car aucun de ces termes à ce jour n’est synonyme de JUSTICE.

QUESTIONS :

Qu’est ce qu’un « Démocrate », « Républicain », « Conservateur », « Libéral », « Socialiste », « Communiste », »Néo-Libéral »?

Que fait et ne fait pas un « Démocrate », « Républicain », « Conservateur », « Libéral », « Socialiste », « Communiste », « Néo-Libéral »en :  Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ?

Que dit et ne dit pas un « Démocrate », « Républicain », « Conservateur », « Libéral », « Socialiste », « Communiste », « Néo-Libéral » en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ?

Comment se comporte un « Démocrate », « Républicain », « Conservateur », « Libéral », « Socialiste », « Communiste », « Néo-Libéral », avec un « non-Démocrate », « non-Républicain », « non-Conservateur », « non-Libéral », « non-Socialiste », « non-Communiste », « non-Néo-Libéral » en Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre  et pour produire quoi  ?

jiraidormirchezvous-01

Un exemple raffiné de comment répandre la suprématie Blanche. Car à ce jour seules les personnes blanches ont cette approche de l’autre à vouloir leur dire comment vivre, penser et agir tout en les dénigrant sous couvert de divertissement.

Plus les personnes sont noires plus elles sont dominées et maltraitées et incitées à se maltraiter.

somalie-big-picture-3somalie-journaliste-tue-afrique-onu-reporter

Somalie. Ont a peine de quoi se nourrir mais se font équiper avec des armes sophistiquées. Plus qu’une aberration un Non Sens.

environnement-pollution-13-inde-plastique

Inde

irin-ok-marche-pollution

Nigéria

« Les victimes non-blanches/noires se doivent d’observer que le monde qui leur est proposé par les suprémacistes blancs (racistes) ne constitue nullement un « Cadeau » mais constitue surtout un « Fardeau », il devient important de sortir des concepts mystiques et fatalistes  et analyser que ce qui leur arrive n’est pas du au hasard, que cela est du à des conditions qui ont été créées volontairement pour un résultat Précis les concernant. Qu’elles sont « téléguidées », « trompées », « maltraitées », illusionnées, et sont incitées à se maltraiter au quotidien, ignorant que cela est permettre à ce système de continuer à exister. » Les suprémacistes blancs ont étudié et continuent à étudier les personnes non-blanches/noires afin de connaître leurs faiblesses pour être en mesure de les dominer totalement, ce qui a ce jour d’ailleurs se révèle vrai, et ce dans tous les compartiments de leur existence, .

american-gangster_684181

des_combattants_nigerians_contre_boko_haram_dr

Toutes les personnes blanches sont éduquées à protéger les bénéfices et intérêts de l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) et donc par extension les intérêts des personnes blanches globalement, quoi qu’elles pensent et disent, elles sont prisonnières de ce système. Car tout ce qu’elles exhibent et tout ce qu’elles imitent et dont elles tirent fierté leur est donné par les suprémacistes blancs (racistes) personnes blanches qui disposent des pouvoirs dans tous les domaines d’activité, sont les détenteurs des moniteurs qui font tourner le monde, selon leurs désirs.

Les victimes non-blanches/noires, elles sont incitées à véhiculer l’image que le fait d’être « noir » équivaut et est égal à = Représenter une personne qui se doit d’être insignifiante, sans cervelle, agir de manière bête et qui ne songe qu’à faire la fête », « émotionnelles », « bestiale » « sauvage », mais surtout à rester inférieures à toute personne blanche de manière directe ou indirecte, à commencer par devoir dépendre de ces personnes blanches en tout et pour tout.

Un « Coma-Logistique » dont elles doivent sortir, afin de devenir des personnes « Pédago-Logiques ».
DEVENIR SÉRIEUSES ET CONSTRUCTIVES cesser de vénérer la stupidité sérieusement et cesser de mépriser les choses sérieuses stupidement.

Pédago, car il s’agit de changer de mode d’apprentissage et de comprendre que nécessite une pédagogie, et Logique car il est question d’observer la notion de cause et d’effets.

PRODUIRE DE LA JUSTICE N’EST NULLEMENT IMPORTANT POUR UN SUPRÉMACISTE BLANC (RACISTE) CELA NE FAIT PAS PARTIE DU PROGRAMME DE SON SYSTÈME QUI EST CONÇU POUR PRODUIRE UN MONDE DE NON-JUSTICE.

LA TERRE POUR LUI EST UN TERRITOIRE UNIQUE DONT IL DISPOSE À CONVENANCE, LES FRONTIÈRES ET LES BARRIÈRES LEUR SERVANT DE FAUX SEMBLANT POUR TROMPER LES VICTIMES. UN SUPRÉMACISTE BLANC EST À LUI SEUL UN PAYS, UNE NATION,  OÙ QU’IL AILLE QUOI QU’IL FASSE, IL SE DONNE POUR BUT DE TOUJOURS DOMINER ET CONTRÔLER TOUT CE AVEC QUOI IL EST EN CONTACT, DU PLUS PETIT GRAIN DE SABLE QUE CONTIENT LA TERRE AUX ÉTOILES DE L’UNIVERS. IL SE VEUT UN DIEU VIVANT.

COMPRENDRE QUE C’EST UNE RELATION DE POUVOIR ESSENTIELLEMENT , UNE R.E.L.A.T.I.O.N de P.O.U.V.O.I.R. pour le maintien d’une domination de personnes à savoir les personnes blanches sur les personnes non-blanches, par la maltraitance qu’elle soit physique ou verbale, directe ou indirecte où les personnes non-blanches sont soumises à exécuter et non donner des directives.
Quoi que fasse une personne non-blanche /noire durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) elle doit avoir à l’esprit qu’il lui est demandé de le faire pour la  gloire au système de la suprématie blanche (racisme).

 

600px-Hoodlum1

Cette approche doit pour les personnes non-blanches être remise en question TOTALEMENT, elles se doivent de se comporter de la manière la plus constructive afin de faire en sorte de dissoudre cette représentation qui leur a été fabriquée et qui leur est demandé de maintenir, tout en dissolvant cette prison matérielle et mentale. PRODUIRE UN MONDE DE JUSTICE.
Cesser de faire l’objet de divertissement et de dénigrement, ridiculisée sous couvert de « Je rigole », « Je ne dis pas cela parce que tu es noir », « Ah vous les noirs vous êtes ceci et cela » « Les noirs sont de bons … au lit » etc…. Image et stéréotype propagé par la pratique du racisme à leur encontre sans qu’elles ne comprennent que cette image est un élément de ce « Coma-Logistique » qu’il leur a été inoculé et qu »il leur est inculqué de manière directe et indirecte, et qu’il leur est demandée de faire en sorte que cela soit « vraie ».

Tape des pieds, soulève la poussière, montre tes muscles…saute…Mais surtout ne réfléchis pas…Sois un Zombie.

  1-300x233

Lorsqu’il leur est fait croire qu’elles sont des personnes « Exotiques » « Colorées », « Cool »…. il leur est demandé de coller à l’image qui leur a été fabriquée.

Blek_le_Roc_138   Akim+Color+2+-+001  Couv_208797

Couv_171030

BD qui sont un des outils de la propagande silencieuse  de la Suprématie Blanche (Racisme) au sein de laquelle s’exprime l’idéologie sans faire de bruit mais avec efficacité. Les victimes non-blanches demeurant trompées  car ayant une lecture tronquée du fait de la manière dont leur est présentée la chose.

LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES DEVRAIENT COMPRENDRE LA NÉCESSITÉ DE REFUSER DE CHERCHER À PROUVER QU’ELLES SONT INTELLIGENTES ET DEVENIR LES PERSONNES LES PLUS QUESTIONNEUSE DE LA PLANÈTE CHERCHANT À RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES. ÊTRE DES PRODUCTEURS DE JUSTICE ET INCITER L’ENSEMBLE DES PERSONNES À AGIR DE LA SORTE. FAIRE CE QU’IL Y A À FAIRE ET EN SILENCE. CESSER DE SE VANTER DE QUOI QUE CE SOIT.

LES PERSONNES NON-BLANCHES DOIVENT PRENDRE DES MESURES FACE À CE PROBLÈME. DEVENIR SÉRIEUSES ET REFUSER DE PRENDRE PART À L’ARRANGEMENT TRAGIQUE REFUSER LE STATU QUO, PRENDRE AU SÉRIEUX CE PROBLÈME ET CETTE NÉCESSITÉ DE FAVORISER LA JUSTICE PLUS QUE TOUT. CESSER DE CROIRE QUE S’EXHIBER, PROUVER QU’ELLES SONT « NOIRES » ET « INTELLIGENTES »  EST UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER CE PROBLÈME

sweet

Éviter de se laisser endormir par ces pseudo – images qui ne les valorisent en rien RÉELLEMENT, DES STÉRÉOTYPES qui ne font que flatter leur ego sans arranger véritablement, réellement leur condition, car elles restent et demeurent des sujets dans un monde idéologique conçu pour les dominer et les maltraiter quelle que soit la manière directement ou indirectement, et ce même lorsque leur participation est « sollicitée » et ce toujours pour renforcer l’idéologie en place. Tout ce qu’elles exhibent venant des suprémacistes blancs y compris les idées.

SuperFly

Il leur est demandé d’être des gangsters, des « pimps », « des Dealers » des « S.O.B » , de M.F » des « trouble makers », des « bagarreurs »ou des « épouvantails », mais nullement des personnes constructives et éprises de JUSTICE, ni des hommes ni, des femmes, mais des enfants.  Serviteurs et vecteurs de propagation de l’idéologie de la suprématie blanche sous couvert de « démocratie », « ouverture », « libéralisme » qui demeurent des noms synonymes de manière diffuse de suprématie blanche (racisme). Les personnes blanches dirigeant globalement en tout ce qu’elles font les personnes non-blanches/noires. Les suprémacistes blancs (Racistes) sont les « consultants« , les « experts » des personnes non-blanches, les « conseillers » (Big Mammy, Big Daddy).

goodwp.com_23923

Quel est le message ? En quoi est-il Constructif ?

Est-ce un « Progrès  » ? Pour produire quoi ?

POURQUOI ?
Parce que dès leur plus jeune âge les personnes non-blanches sont incitées à être hors d’elles même, pour se laisser habiter par l’idée de devoir vénérer sans le savoir tout individu blanc à reproduire tous ses faits et gestes, sans jamais comprendre son état de captivité car mis en état de « Coma-Logisitique » afin de lui éviter la nécessité de devoir produire un monde de JUSTICE.
En simple il est instruit aux personnes non-blanches/noires de valoriser l’image « caricaturale » qui se doit de les associer à l’idée d’être un « noir ». ce qui demeure la plus grande de toutes le supercheries opérée à leur égard.
Les suprémacistes blancs étant ceux qui façonnent ont façonné et régissent le monde au sein duquel les personnes non-blanches/noires évoluent et ce depuis qu’existe ce système, qui est l’unique système car il en existe pas d’autres, savent comment les faire agir, réagir, rire, pleurer, les fâcher…., leur donne l’éducation qu’elles reçoivent ainsi que le schéma de perception qui les guide pour observer et appréhender le monde.

Les personnes non-blanches sont éduquées globalement à n’être ou a devoir être préoccupées par la quête de a recherche du rien et de L’insignifiance « chasin Nothing ». Augmentant le degré pitoyable de leur situation.

Glorification et Vénération de leur  misère et de leur faiblesse, pensant que cela est constructif alors qu’en fait qu’elles ne font que se ridiculiser, être la risée des personnes blanches pour qui elles vouent une vénération y compris de manière  symbolique sans s’en rendre compte.

Kinshasa's young fashionistas parade the Matonge neighborhood wearing haute couture.

TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE EST ÉDUQUÉE À SERVIR LA GLOIRE DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) QU’ELLE LE RECONNAISSE OU PAS, SA CONDITION EST D’ÊTRE UNE VICTIME ET UN(E) SERVANT(E) AVANT TOUT.

Girls1

Se poser les questions suivantes :

À QUI CELA PROFITE T-IL RÉELLEMENT EN TERME DE VALEUR RÉELLE À SAVOIR MONÉTAIRE ET ÉCONOMIQUE ?
QUELLE PROBLÈME CELA EST IL CENSÉ RÉSOUDRE POUR ELLES ?
EN QUOI EST-CE RÉELLEMENT UNE SOLUTION ?
POUR PRODUIRE QUOI ?
QUELLE EST L’IDÉOLOGIE QUI GOUVERNE LEURS PENSÉES, PAROLES, ET ACTIONS ?

Quels sont les modèles et guides « spirituels » que suivent les personnes non-blanches et pour produire quoi ?

Que produisent réellement ces personnes ?

Quelle est la véritable situation de ces personnes au quotidien au delà des apparences du strass et des fausses paillettes ?

Que proposent elles au Monde qui vaille la peine de les suivre ?

saggypants

10530690_10152687691319796_2422830490356958349_n

QUE FAIRE ?

PART 2 PRENDRE DES MESURES

MESURE : Lors d’une conversation, les interlocuteurs quels qu’ils soient ne font qu’échanger des opinions, se focaliser sur le fait qu’il s’agit avant tout de cela. De ce fait la seule chose à faire est de vérifier si cela est vrai ou faux, et éviter de procéder par habitude à savoir qui a raison ou pas. Ce n’est pas cela qui compte, ce qui compte c’est de révéler la VÉRITÉ.
Il n’y a par conséquent aucune raison de s’énerver et de se fâcher, car une opinion est une opinion et ne concerne que la personne qui l’émet. Si Ce qui est dit se révèle vrai ou faux , faire le nécessaire pour corriger ce qui mérite de l’être. L’objectif étant de minimiser les conflits en vue de produire de la JUSTICE, de révéler la VÉRITÉ.

Éviter d’argumenter, plutôt POSER DES QUESTIONS pour avoir des réponses.

MESURE : En toute relation observer et anticiper le résultat qui se doit d’être constructif, éviter de s’identifier à ce que dit une personne, poser des questions afin de comprendre ce que veut la personne et si cela apparaît non-constructif se retirer sans en silence.  Éviter de se laisser guider par les émotions, les émotions ont pour particularité de ne pas être faibles, considérer la logique comme un guide et non l’émotion. « Don’t let your temper control your mind ».

MESURE : Ne suivre personne, suivre la logique, les personnes pouvant faire des erreurs, il est recommandé de suivre la logique que suit une personne en observant les résultats, la logique étant cause et effets. Toute les personnes de ce système sont empoisonnées aussi ne suivre personne, , sont sérieusement faussées. Le seul guide à suivre, mentor est la LOGIQUE. Il n’existe personne à suivre à ce jour durant l’existence de ce système, de plus si la personne fait une erreur celui qui la suit est amené à faire cette erreur.

MESURE : Ne pas engager de conversation sans savoir à l’avance si la personne est prête à entendre ce que vous avez à dire, rester silencieux et attendre que l’autre s’exprime et rester sur le problème non sur la personne.

MESURE : Cesser de valoriser tout type de représentation en vue de valoriser la « beauté », il n’y a pas de beauté dans un monde qui valorise la non-justice.
La beauté  ne doit pas être un sujet, ni faire l’objet de compétition, cela est nourrir le mépris d’autrui et de favoriser la non-justice et la maltraitance indirecte. Il n’existe pas de personnes « belles » dans un tel système,  trop de personnes blanches et non-blanches pratiquent la non-justice dans leurs interactions au quotidien. Le fait de maltraiter l’autre rend « laid ». Pour parler de personnes belles, il faut remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE. Il est impossible d’avoir des personnes « belles » dans un système qui ne produit pas de personnes « belles ». La « beauté » se doit d’être synonyme de production de JUSTICE.

MESURE : Consacrer tout son temps et son énergie à la production de la JUSTICE et ce quel que soit la circonstance, ne pas faire cela est une perte de temps et d’énergie et participer à renforcer le système de la suprématie blanche (racisme).

MESURE : Éviter de se divertir sur les malheurs d’autrui, et /ou de prendre plaisir du malheur d’autrui.

MESURE : Pratiquer la courtoisie qui est de laisser s’exprimer l’autre même si ce que dit l’autre n’est pas partagé, à ce jour nul n’ayant réussi à régler ce problème tous les avis des victimes de valent. Laisser s’exprimer l’autre évite la frustration et l’hostilité. Être plus courtois que n’importe quelle autre personne. « Oui madame », « Non Madame », « Merci monsieur », « Merci madame », reconnaître son erreur sans chercher à argumenter, et la corriger. Valoriser le respect de soi en cessant de se mentir, « self respect ».

MESURE : Cesser de demander du respect, le respect est un chose que se donne l’individu à lui même, en ayant une attitude correcte avec lui même, à commencer par se dire la VÉRITÉ, en refusant de se dire des mensonges et/ou de se mentir à soi même et à autrui.

MESURE : Faire ce qui est dit , dire ce qui est fait, il est préférable d’éviter de faire une promesse qui ne peut être tenue.

MESURE :  Cesser de prétendre ce qui n’est  pas ou n’est pas fait. Trop de personnes non-blanches cherchent à faire de l’impression à autrui alors qu’elles ne possèdent rien. Tout leur venant des personnes blanches, qui sont leurs « pères » et « mères » durant l’existence de la suprématie blanche (racisme).

MESURE : Éviter de vanter et d’exhiber les diplômes, les biens, les possessions, au sein du système de la suprématie blanche (racisme) qui est une prison pour les personnes non-blanches/noires faire cela est glorifier le système et inciter à nourrir envie, jalousie, mépris de l’autre, arrogance qui sont des ferments de la non-justice.

Tout individu pour produire de la JUSTICE ne devrait se servir de ce qu’il possède, connait, et sait, uniquement dans le but de produire de la JUSTICE.

MESURE : POSSÉDER ET SUIVRE UN CODE/LOGIQUE DE CONDUITE/PROCÉDURE : Il s’agit de la mise en place d’une procédure pour comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie Blanche qui est le racisme, il est plus qu’urgent de disposer d’un CODE, un guide, une boussole, un plan pour tout.

Pour : Savoir quoi faire et ne pas faire en toute circonstance et quel que soit le domaine d’activité, savoir à l’avance et anticiper du résultat qui se doit d’être constructif.
Pour : Savoir quoi dire et ne pas dire en toute circonstance et quel que soit le domaine d’activité, savoir à l’avance et anticiper du résultat qui se doit d’être constructif.
Ne se mettre en contact que si ce qui est à dire et/ou à faire est constructif.

Cesser de s’exhiber seul ou en groupe pour produire de l’extravagance ou agir de manière stupide, vulgaire,  en croyant que cela est « valorisant » ou synonyme de « grandeur », voire « intelligent » et/ou importantes.

Pour les personnes non-blanches qui sont celles qui subissent le plus d’oppression il est URGENT de se mettre à produire ce qui est à produire à savoir évoluer pour devenir un homme et une femme universels, fonctionnant en mode constructif minute par minute en toute circonstance. Sortir du Coma-Logisitique dans lequel elles sont plongées pensant que leur existence doit se consumer sans réfléchir.

Avoir une LIGNE DE CONDUITE.

Ci dessous un ouvrage pour celles et ceux victimes non-blanches qui souhaitent être informées.

full_7bcf7e34a8e32907a2c878059ac645fb

APPRENDRE À MINIMISER LES CONFLITS ET SORTIR DE LA BOÎTE.

IL EST QUESTION DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.