SI !


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .…NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE, il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement de manières non-constructives. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

 

Titre :

*SI !

« Pour éliminer une idée dans l’esprit d’une personne il faut remplacer cette idée  par une autre idée qui soit plus forte que l’idée  à éliminer. Car une idée quelle qu’elle soit  et qui arrive à maturité et avec intelligibilité dans l’esprit s’enracine. Une idée est la chose la plus résistante qui puisse exister. »
L’IDÉO-LOGIE du système de la suprématie blanche pour être éliminée, déracinée, dissoute,  doit être remplacée par un système IDÉO-LOGIQUE de *JUSTICE. »

Prémice :

« Chaque individu non-blanc, particulièrement celui classifié comme « noir », comprend t-il que sa présence sur terre, et ce qu’il produit à chaque seconde, que ce soit en pensée, parole, action, et ce quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) dans son rapport à l’autre, comprend t-il que si ce qu’il fait ne donne pas pour résultat la production de la JUSTICE, ce qu’il générera aidera à faire perdurer et à maintenir sa captivité au sein d’un système conçu pour en faire un esclave, une victime, une cible désignée pour être dominée et maltraitée.  Qu’il n’aidera à rien d’autre que renforcer ce système au lieu d’aider à le faire disparaître. Il se doit de comprendre qu’il lui est nécessaire, vital de cesser de rêver sur sa condition dans cette réalité, et de produire ce qui est à produire à savoir œuvrer à produire au quotidien de la JUSTICE qui est l’antidote de ce système idéologique de non-justice. Ce monde et la culture qui y est promotionné n’étant nullement une croisière, ni une salle de jeu, mais une guerre dont il est du fait de sa couleur de peau L’ÉPICENTRE, et la RAISON DE VIVRE, LA CIBLE DÉSIGNÉE de celles et ceux (hommes et femmes racistes) qui mènent cette guerre.

The_Legend_of_Tarzan-2016-trailer

Film Tarzan 2016 : « Business as usual ».

466057

Il semble que le drame de la grande majorité des personnes non-blanches est qu’elles semblent ne pas comprendre leur situation, du fait de la confusion à l’œuvre, qu’elles semblent considérer insignifiant ce qui en vérité est leur problème majeur, car quoi qu’elles fassent et observent et ou font face, sont inhérents à ce problème qui est le racisme,  que toute leur existence est une existence en réaction au racisme,  tant que durera ce système, au sein duquel elles évoluent au quotidien et en permanence 24/7.

« Chaque individu reconnu non-blanc, particulièrement celui classifiés comme « noir » se doit de considérer et ce sans perdre un instant, sans perdre une seconde, de reconsidérer tout ce qu’il pense, dit et  fait et en détails, considérer en détails de ce qu’il est incité à produire. Ce système qui est le système de la suprématie blanche (racisme) n’étant pour toutes les  personne non-blanches,  rien d’autre qu’une prison, un  champs de bataille sur lequel elles même sont éduquées pour s’entretuer et se mépriser pour la gloire de ce système et pour leur perte. Devenues elles mêmes des adorateurs de la mort dans un système mortel pour elles. Comprendre qu’il doive consacrer tout son temps et toute son énergie EXCLUSIVEMENT à la production de la JUSTICE, et ce en permanence à chaque instant et viser à devenir un homme pour les individus de sexe masculin, et une femme pour les individus de sexe féminin Universels. CELA DOIT DEVENIR LA PRIORITÉ, L’OBJECTIF ULTIME à atteindre, ce sur quoi se focaliser seconde par seconde. »
Dans ce système elles se doivent de savoir qu’elles ne sont nullement éduquées à devenir des Hommes et des Femmes, mais sont contenues, « dressées », maintenues,  en prison et considérées avant tout comme des personnes à dominer et à maltraiter, des sujets, des enfants et sont entraînées à leur dépens à se nuire à être hostiles entre elles.

LES PERSONNES NON-BLANCHES  SONT PRISONNIÈRES DE LA CULTURE BLANCHE QUI EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME). CULTURE DE LA VIOLENCE ET DE LA MORT.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE EST UN CAMP DE CONCENTRATION GLOBAL À ÉCHELLE PLANÉTAIRE ET À CIEL OUVERT POUR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE (NOIRE) DÈS QU’ELLE POUSSE SON PREMIER CRI, DÈS SA NAISSANCE, DU FAIT QU’ELLE VOIT LE JOUR DANS UN MONDE DOMINÉ PAR L’IDÉOLOGIE DU RACISME QUI EST LA DOMINATION ET LA MALTRAITANCE DE TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE DU FAIT DE SA COULEUR DE PEAU.

CE SYSTÈME EST UN VÉRITABLE CANCER POUR LES RELATIONS ENTRE LES INDIVIDUS DE LA PLANÈTE ET IL N’EST PAS LOGIQUE DE REFUSER DE CHERCHER À S’EN SOIGNER.

IL EST DU DEVOIR DE CHACUN ET DE CHACUNE DE CHERCHER À SE SOIGNER DE CE FLÉAU DE SE SOULAGER DE CE FARDEAU, EN CONSIDÉRANT NÉCESSAIRE ET VITAL DE PRODUIRE DE LA JUSTICE DANS SON EXISTENCE SUR UNE BASE QUOTIDIENNE.REFUSER CELA EST ACCEPTER SA PROPAGATION ET LES DÉGÂTS QUI Y SONT ASSOCIÉS. C’EST REFUSER DE RÉGLER UN PROBLÈME QUI MÉRITE DÉFINITIVEMENT DE L’ÊTRE.

Question :  » QU’ATTENDRE D’UN SYSTÈME IDÉOLOGIQUE CONÇU POUR PRODUIRE UNE CHOSE PRÉCISE, SI CE N’EST QU’IL PRODUISE PRÉCISÉMENT, CE POUR QUOI IL EST CONÇU ? «  . Mirtho Linguet.

La plupart des personnes non-blanches (noires) ne semblent pas savoir, semblent ignorantes, de ce qu’est et comment fonctionne le système qu sein duquel elles évoluent et qui est le système dominant à ce jour sur terre, à savoir le système de la suprématie blanche qui est le racisme. Semblent insouciantes dans un contexte où elles sont des cibles d’une guerre dont elles sont les victimes désignées, une guerre dont elle taisent  le  nom mais dont elles observent les dégâts et soupçonnent la raison.

Tous les individus et ce quels que soient leurs apparences sur terre, et particulièrement ceux appelés les « Hommes » sont des êtres d’éducation, d’habitudes, et finissent par s’institutionnaliser. Les personnes classifiées comme non-blanches sont parmi celles qui dans ce monde semblent les plus ignorantes concernant ce qu’est et comment fonctionne le racisme. Les personnes blanches qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme ont considéré que cette idéologie était celle qui était en mesure de produire un monde à l’image de leur pensée. Une pensée à ce jour ayant été la cause des plus grands désastres à ce jours enregistrés dans l’histoire des hommes et leurs relations.

Que ne semblent ne pas savoir les personnes non-blanches (noires) ?

 Se pourrait-il qu’elles ne savent pas, qu’elles ignorent qu’elles évoluent dans un système au sein duquel elles sont éduquées pour demeurer des sujets, des victimes, ignorantes du fait de leur véritable situation, et de leur véritable condition qui est celle d’un prisonnier qui ignore qu’il est en prison ?

Un système au sein duquel elles sont rendues « ignorantes », stupides, hostiles les unes envers les autres, puisque pour régler leur problème l’émotion est privilégiée au dépens de la logique, résultat elles ne sont que dans la réaction et non dans la réflexion, réagissent, au lieu de chercher à comprendre. Croient que la fierté, la dignité, sont des solutions qui leur permettent de se prémunir des effets souvent « mortels », tragiques, du racisme qui est la suprématie blanche.

Le suprémaciste blanc (raciste) n’a aucun souci avec un prisonnier qui affiche de la fierté ou de l’arrogance,  qui gonfle le torse, car cela ne le retire nullement de sa condition de prisonnier, de détenu.

SI !

IMPORTANT / ATTENTION : Ici le terme « ignorant » est à comprendre dans le sens de celui qui n’est pas informé et donc ignore. Toute personne qui ignore une chose est ignorante de la chose qu’elle ignore. Il ne s’agit ici nullement d’un terme à caractère insultant. L’intention étant de révéler la vérité.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient que dans ce système elles ne sont éduquées que pour évoluer de manière limitée et ce quel que soit le domaine d’activité que ce soit entre elles et/ou au contact des personnes blanches.

Si  les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) elles consacreraient plus de temps à l’étude de ce qui les maintient dans cette situation et moins de temps à se distraire de manière non-constructive, et passeraient  plus de temps à chercher à sortir de cette condition.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient que le mode de pensée qu’elles produisent est le fruit d’un long processus d’éducation, de « dressage » de la part des suprémacistes blancs (racistes), processus commencé depuis des siècles, devant les amener à être ce qu’elles sont aujourd’hui et qu’elles sont depuis l’existence de ce système,  considérées comme de petits enfants, des sujets, des prisonniers, de petits « animaux » de compagnie, maintenus en captivité.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient que l’éducation qui leur est inculquée,  émanant non de celle de leur père et leur mère biologique, mais de celle de leur père et mère idéologique à savoir les suprémacistes blancs (racistes) que cette éducation est celle qui les guide et les domine, et ce non pour leur permettre de se développer par leur propres analyses, et questionnement mais par le filtre ce celles et ceux qui les maintiennent en captivité et qui créent leur mode de représentation du monde, qui  ce jour est, dans leur cas, conçu pour les contenir dans un rêve » éveillé, en simple, dans l’illusion.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient que toutes leurs réactions et volonté d’exister par rapport à leur couleur de peau, et de vouloir se défendre de cela n’est que le résultat de cette réaction au racisme.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), qu’autant elles se trouvent dans le même espace que les personnes blanches, qu’ autant dans une même salle de cours il est enseigné à une personne blanche de dominer une personne non-blanche, il est enseigné à une personne non-blanche de rester fascinée par les personnes blanches. Car les informations ne sont pas intégrées de la même manière, les personnes blanches étant éduquées à dominer les personnes non-blanches, et les personnes non-blanches à se laisser dominer par les personnes blanches. Cette fascination est telle que la personne non-blanche ne comprend pas que ce qui lui est enseigné l’est dans le but de la contenir dans une situation de subjugation totale, puisque cela lui est enseigné dans une salle de cours elle ne peut percevoir l’effet et l’impact dévastateur silencieux de ce processus d’éducation sournois, du fait du contexte de la salle de cours qui rend leur approche faussée.
Il lui est parlé de « faits historiques » , « d’heures de gloire », de « connaissances ». Elle ne voit pas qu’elle prend part à un « arrangement tragique ». Il lui est parlé de « modernité » sans qu’elle comprenne que ces mots servent à augmenter le degré de fascination envers les personnes blanches, et du coup ne considère pas l’aspect qui veuille qu’elle se trouve exclue de cette histoire. Les personnes blanches ayant considéré qu’elles étaient les seules légitimes à apporter la « connaissance ». D’ailleurs le non-blanc est traité de sauvage, hors un non-blanc dans une salle de cours est aussi ce « sauvage », mais cela lui échappe, car il demeure subjugué par cette dite connaissance qui lui est enseignée.

De fait les personnes non-blanches se retrouvent à se détester car voient et sont éduquées à voir en l’autre personne non-blanche comme elle, un « sauvage », un « non-civilisé », un « nègre » tous ces termes ayant été inventé par les suprémacistes blancs (racistes) pour supporter et renforcer leur idéologie.

Sauvage /Nègre/ Non civilisé = Des termes qui n’ont aucune vérité, et qui ont été inventé par les  suprémacistes blancs pour justifier de leurs méfaits envers les personnes non-blanches.
Il est impossible de quantifier, mesurer, ce qui est ou pas un dit sauvage, ces mots ne sont que des concepts.
A ce jour l’idéologie de la suprématie blanche racisme est une idéologie « Sauvage » Non Civilisatrice, car génère et ne fait que générer du Chaos et cela est vérifiable, il n’y a qu’à regarder la qualité des relations des individus au sein de ce système globale et unique.

Boutade : « Il n’y a qu’un « sauvage » pour reconnaître un autre  « sauvage »……de même que seul un « voleur » peut reconnaître un autre « voleur ».

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles consacreraient plus de temps et d’énergie à vouloir quitter cette condition plutôt que de vouloir y rester et/ou s’y complaire.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) système élaboré par l les suprémacistes blancs qui ont jugés depuis plus judicieux de les tuer de manière psychologique, et non physique car moins coûteux et plus efficace, d’en faire des « Zombies ». Contenues dans un rêve et se croyant éveillées, un rêve qui les déconnecte de la réalité et où elles prennent leur rêve pour une réalité. Ne se rendant pas compte que ce monde qui du fait qu’il est idéologique ne peut se définir de manière  spatio-temporel, tout est fait pour que ‘elles ne puissent être en contact avec le réel et sont tenues « hors portée« . Ce qui a pour effet qu’elles errent dans les « limbes » sans s’en rendre compte.

Elle se trouvent dans les « limbes » de ce système, elles errent sans savoir où aller, car n’ayant aucun point de repère dans cet espace qui n’a ni début ni fin, du fait que cet espace ne permet nulle possibilité pour qu’il soit appréhendé, les « limbes » étant le néant, aucun temps, pas de haut , ni de bas, ni de milieu. Nulle part ou accrocher le regard, et nulle chose sur laquelle s’accrocher. Les « limbes » sont un lieu d’errance. Elles tournent en rond persuadées qu’elles avancent, elles ont fini par développer une pensée circulaire, sortir de cette pensée circulaire est une priorité.

Dans la confusion la plus totale et dans une incompréhension incommensurable. Ce qui pourrait expliquer leur insouciance au sein de cette guerre dont elles sont les victimes désignées. Se faisant frapper en permanence au quotidien mais ne considérant pas ces coups car ne semblant pas comprendre qu’il s’agisse de coups. Des coups mortels physiquement et psychiquement.

c675f28f690f74865171e7633ac33b09_large

Ci-dessous affiche du film « Inception ».  Un film à analyser car montre de manière évidente comment s’y prennent les suprémacistes blancs pour endormir leurs victimes. Il n’est en rien vain d’analyser comment pensent les suprémacistes blancs pour faire ce qu’elles font? Comprendre.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles sauraient qu’elles sont ( et cela est démontré) la raison de vivre de ce système qui pour exister s’appuie sur l’idéologie qui veuille que toute personne de par sa couleur de peau et non-blanche soit dominée et maltraitée.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), qui les pousse à s’éclaircir la peau, à se lisser les cheveux, à vouloir se marier avec une personne ‘blanche » car inconsciemment ou consciemment, savent que ces personnes blanches ont un pouvoir qu’elles ne possèdent pas, un pouvoir de FASCINATION, l’accès, car possèdent TOUT.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles sauraient que ces « tentatives » de mariages dans un tel contexte idéologique ne sont en rien une réelle solution, mais demeure un moyen de maintenir l’illusion plus qu’autre chose, car il s’agit d’une relation de pouvoir avant tout, et les personnes non-blanches à ce jour sur terre sont rendues impuissantes et inférieures vis à vis de toute personne blanche, qu’elle l’accepte ou pas, car ne sont aux commandes de rien même pas de leur choix d’existence, elles n’ont aucun pouvoir. Elles vont où les envoient les suprémacistes blancs (racistes),  qui eux par contre vont là où ils veulent et ce sans limites. Les personnes non-blanches directement et indirectement dans ce système dépendant en TOUT et pour TOUT des suprémacistes blancs (racistes).

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles sauraient que ce à quoi elles sont exposées est une guerre, et qu’elles sont les victimes/cibles désignées d’office. Le suprémacistes blancs ayant considéré cela comme un pré-requis pour le bon fonctionnement de leur système.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme),  qu’elles ne devraient pas être surprises de voir un certain nombre de personnes blanches subir aussi parfois des représailles de la part de leur congénères blancs car il est nécessaire pour  semer la confusion dans l’esprit des victimes d’une part à savoir les personnes non-blanches, afin qu’elles ne puissent dire que le racisme existe, et d’autre part parce que ces personnes blanches, entre elles agissent avec le même esprit basé sur la pratique de la non-justice, qu’elles ne se font pas de cadeau, mais comprennent la nécessité d’être aux commandes des personnes non-blanches, cela est leur idéal, leur mode de pensée permanent et ce où qu’elles se trouvent sur terre, leur ULTIME OBJECTIF. Et que  par conséquent elles ne reculent et ne craignent pas d’agir de la sorte  en la circonstance pour faire un « sacrifice blanc »,  qui sert de générateurs de confusion dans ce contexte idéologique. Des laissés pour compte.

NB :  Laissés pour compte ou Left-Out : Les laissés pour compte, à savoir les personnes blanches qui sont sacrifiées, le sont pour la gloire et le gain matériel de la grande opération finale qui est et demeure la domination et le contrôle des personnes non-blanche qui est le véritable objectif, asseoir le pouvoir du système de la suprématie blanche (racisme). Souvent elles sont envoyées parmi les personnes non-blanches afin de créer et de générer plus de confusion, du fait qu’elles font croire qu’elles sont associées alors qu’il en est rien. Une personne blanche quel que soit son statut demeure supérieure à n’importe quelle personne non-blanche, du fait que le système est conçu, exclusivement à l’avantage des personnes blanches et au désavantage des personnes non-blanches. Favorisant plus de CONFUSION. Elles sont sacrifiées pour ralentir la progression des victimes, en les leurrant, celles-ci restant persuadées que ces personnes blanches sacrifiées le sont pour les aider alors qu’en fait ces personnes blanches sont sacrifiées pour maintenir les victimes dans une plus grande Confusion.

Ci-dessous : Un extrait du film de Stanley Kubrick à étudier.
Titre : Les chemins de la Gloire.

PS : Les personnes non-blanches pour comprendre le système de la suprématie blanche qui est le racisme doivent comprendre qu’il s’agit d’une entreprise et que comme toute entreprise les profits et les pertes sont considérées dès le départ. Dans ce cas les profits devant demeurer comme pour toute entreprise supérieurs aux pertes. Pour le Plaisir, la Gloire et le Gain matériel, cela permettant de générer du « confort ».
Le moyen d’obtenir du  confort ( tout individu recherche le confort) dans ce cas étant lié à une pensée, des paroles et des actions qui dès le départ apparaissent « malsains » car générant la destruction de l’autre.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles cesseraient de dire que  » c’est grâce aux blancs que les personnes noires sont éduquées ». Oubliant que cette dite éducation reçue est le fait d’une horreur manifestée. Et que l’histoire de l’humanité y compris celle associée à a la dite Afrique, et d’autres régions du monde  regorgent d’éléments prouvant le contraire.
Que lorsque ces personnes non-blanches,  font de tels assertions cela est  est participer à propager  et ce complètement à leur détriment, l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme. Que ce qu’elles considèrent comme de l’éducation est en fait l’enseignement reçu dans les écoles des suprémacistes blancs servant à leur faire  pour admettre une chose qui ne dit pas la vérité, et les amener entre elles à se maltraiter, à intégrer des éléments les amenant elles à se désintégrer.

.

masque-de-ceinture-en-bronze-bini-benin-nigeria 087[amolenuvolette.it]1501-1525 Tête du bénin , Nigeria, Bronze

Comment pour ces dits « sauvages » leur fut-il possible de maîtriser la matière avec autant de dextérité sans avoir acquis des connaissances et avoir une idée précise et une grande technique   ?

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles cesseraient pour certaines d’entre elles de considérer que le fait d’avoir la peau un peu plus claire puisse réellement changer leur condition devant un suprémaciste blanc (raciste) qui ne fait pas de distinction.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) elles sauraient que tout, oui TOUT ce qui leur est enseigné par les suprémacistes blancs ne sert qu’à les CONTENIR, les FREINER, Les RALENTIR, les maintenir dans L’IGNORANCE TOTALE DE LA VÉRITÉ.

PS : Il ne s’agit nullement de défendre ladite Afrique mais de montrer les ravages de cette pensée parmi les victimes de cette idéologie qu’est cette suprématie blanche (racisme) comment elle se pratique de manière directe et indirecte.

 

L’idéologie de la suprématie blanche (racisme) est basée sur un rapport malsain, car nie l’existence de toute personne du fait qu’elle soit non-blanche. Ils sont les véritables prédateurs car en ont défini les règles et le terme de « prédateur » , pour assouvir leurs « vils » desseins ». Un justificatif Horrible, Monstrueux.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS ONT CONSIDÉRÉ ET JUGÉ « UTILE » DE CONDAMNER TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE (NOIRE) DU FAIT DE SA COULEUR DE PEAU, UNE PENSÉE MONSTRUEUSE S’IL EN EST, VU LES STRATÉGIES EMPLOYÉES POUR LA METTRE À EXÉCUTION.

CAR DANS CE SYSTÈME LA CULPABILITÉ EST D’OFFICE LIÉE AU FAIT D’ÊTRE NÉ NON-BLANC POUR CE PERSONNES, ET DONC À DOMINER ET À MALTRAITER. CELA EST LE PRÉTEXTE SUR LEQUEL S’APPUIE LEUR IDÉOLOGIE EN SIMPLE. ET TOUS LES MOYENS ET COUPS SONT PERMIS.

cropped-tumblr_ln5ipwsrxj1qd94ffo1_12801.png

Les personnes non-blanches semblent si ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), qu’elles semblent difficilement observer qu’elles sont l’objet d’une « SUPERCHERIE » globale. Trompées, en permanence, intégrant des informations erronées, et qui les amène à demeurer dans l’ignorance et à observer le monde et le système idéologique qui le gouverne de manière erronée.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient que leur simple existence est un justificatif pour la pratique de la suprématie blanche, que leur vie est considérée n’avoir aucune valeur, qu’elles sont moins qu’un « animal » et sont incitées à se comporter comme tels afin de justifier de l’existence et ce à leur détriment dans  et pour ce système.

Si les personnes non-blanches n’étaient pas ignorantes de ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme), elles comprendraient qu’elles sont des cibles mouvantes, et vivantes, le point noir à atteindre pour « faire mouche »,  pour un suprémaciste blanc ou soldat raciste. La symbolique suprémaciste fait des ravages immenses.

cible-pistolet-25-50m-3130 Car il est intégré de manière symbolique que tout ce qui est non-blanc noir est à détruire d’une manière ou d’une autre car représente pour la symbolique idéologique de la suprématie blanche le « MAL ».

Blanc = Bien
Noir = Mal

POURQUOI ?

À ce jour ce que les victimes que sont les personnes non-blanches/noires produisent dans leurs relations et ce à échelle planétaire, avec les personnes blanches et avec les personnes non-blanches comme elles, est en relation de manière directe et indirecte avec les effets pratiques et dynamiques de l’idéologie du système de la suprématie blanche (racisme). À commencer par la défiance et l’hostilité qu’elles nourrissent et manifestent les unes envers les autres.

En plus de l’incompréhension, il y a comme un refus, une crainte, de la part d’un grand nombre de personnes non-blanches à vouloir analyser, examiner, observer, à faire face à la vérité, pour comprendre cette situation de domination qu’est la suprématie blanche (racisme), et son fonctionnement subtil. Ce sont là  les erreurs trop souvent commises par les victimes à savoir les personnes non-blanches, éduquées, entraînées, habituées, à se détourner du problème, plutôt que de tenter de le résoudre.

Semblant préférer amortir au travers de manifestations de transes, de la musique, de rituels, de chants dans les églises, en simple des solutions qui en soi ne sont d’aucune réelle efficacité dans de telles circonstances, n’empêchant nullement les effets dévastateurs de cette idéologie d’être  pratiquées à leur encontre, une situation qu’elles ne devraient pas accepter de supporter, ni amortir, car le racisme ne devrait nullement exister.

Semblant préférer considérer cette situation, ce problème, comme insignifiant, alors qu’il est le problème majeur cause de leur condition et de leur conditionnement.

Semblant préférer les distractions alors qu’il y à  lieu de prendre des mesures, face à cette situation qui dans la circonstance fait d’elles des prisonniers .

Semblant préférer se distraire, car se croyant en croisière de santé, ou dans un jeu, alors qu’elles sont en réalité l’objet d’une guerre sans répit et sans merci et ce sans s’en rendre compte. Se réjouissant et relatant même les « exploits » de leurs geôliers, au point de fêter avec ceux-ci main dans la main, oubliant leur condition, perdant de vue ce dans quoi elles évoluent et sont soumises.

Une guerre pour laquelle leur adversaire (ennemi) ne recule devant rien, et ne se refuse aucun répit. Un ennemi qui considère tous les coups permis, y compris celui d’inciter les victimes à se maltraiter et se mépriser entre elles, à les rendre hostiles, les unes envers les autres. Ce qui a pour résultat que les victimes ne se  concentrent que sur elles, finissant par se neutraliser, au lieu d’être concentrées sur ce qui constitue le problème et les incite à se neutraliser.
Participant par voie de  conséquence à nourrir la situation et la cause de leurs problèmes , plutôt qu’à la faire disparaître et tout cela à leurs dépens.
Comprendre cette situation  est le premier pas vers la résistance et le développement d’une pensée visant à l’élimination de ce système pour son remplacement par un système de JUSTICE.

Toute personne quelle qu’elle soit qui est classifiée comme non-blanche, à ce jour sur terre, se doit de comprendre que le système de la suprématie blanche (racisme) est un système de relation de pouvoir dynamique d’oppression idéologique et matériel global, relayé par la mainmise et le contrôle global direct et indirect de l’ensemble des individus non-blancs de la planète, de leurs activités, quel que soit le domaine (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe, guerre) elles sont les cibles désignées et uniques de ce système. Cibles d’un ,système dédié à dominer et maltraiter toute personne sur la base de la couleur de la peau, dès lors qu’elle est classifiée et reconnue non-blanche.
Comprendre cette situation  pour chaque personne non-blanche est le premier pas vers la résistance, et la volonté de vouloir affaiblir pour éliminer ce système et enfin pour son remplacement par un système de JUSTICE.

Cela est la priorité de toutes les priorités.

Les personnes non-blanches dans le système de la suprématie blanche qui opère pour elles comme une prison, comprennent elles n’ont de ce fait qu’elles n’ont aucun réel pouvoir durant l’existence de ce système ?

Que ce pouvoir qu’elles pensent posséder du fait de leur condition de prisonnier est nul, aussi, elles se doivent de comprendre qu’elles ne sont nullement égales dans un tel contexte idéologique global à quelque personne blanche que ce soit, et ce peu importe la condition de cette personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme).
Un système au sein duquel les personnes non-blanches sont maintenues en état de « subjugation » ? Qu’elles n’ont nulle classe dite « sociale » car toutes et tous prisonniers, esclaves d’un système idéologique conçu pour les maltraiter et le dominer. Conçu pour faire d’elles d’éternels esclaves, qu’elles le reconnaissent ou pas. Un esclave étant un esclave la condition étant ce qui le détermine avant tout et non le titre qui peut lui être parfois attribué, par celui qui le maintient à l’état d’esclave, il n’y par conséquent chez les personnes non-blanches et ce quoi qu’il soit observé, ni haute, ni basse bourgeoisie, ni classe sociale, il y a des prisonniers, des esclaves, des enfants, cela est leur seul véritable statut. Une personne non-blanche qui ne comprend pas cette situation définie précédemment, fait une erreur majeure car participe à ses dépens à un « arrangement tragique ».

Les personnes non-blanches, ne sont ni « riches », ni « pauvres », mais  « impuissantes« , car n’ayant AUCUN POUVOIR DE DÉCISION ULTIME, en quoi que ce soit dans ce système idéologique, système qui est celui dans lequel elles évoluent toutes et tous, au contact des personnes blanches.
Les personnes  non-blanches sont totalement dépendantes des choix multiples que font et ne font pas les personnes blanches et les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) ce qui constitue une différence plus que notable, ce qui constitue la Vérité en la circonstance.
Les suprémacistes blancs (racistes) étant ceux qui ont et disposent du véritable pouvoir et ce à des degrés différents, pouvoir qu’ils exercent directement et indirectement sur l’ensemble des personnes non-blanches de la planète.

De fait un individu non-blanc n’est pas « pauvre », il est un individu qui n’a pas de pouvoir au sein de ce système. Un « pauvre » restant une appréciation subjective et qui n’est pas et ne révèle aucune vérité. Où commence et se termine ladite « pauvreté » ? La pauvreté est en vérité le manque de pouvoir, de puissance. La pauvreté ne se mesure ni ne se quantifie. Il est question d’énergie et les personnes non-blanches se voient refuser l’accès à l’énergie. Elles sont bridées par les suprémacistes blancs au sein du système de la, suprématie blanche (racisme).

Le pouvoir, et la puissance en contrepartie, sont des éléments visibles, quantifiables car se manifestent  et s’exercent et se mesurent.
Comprendre cette situation est pour chaque personne non-blanche est le premier pas vers la résistance, pour déclencher la volonté de vouloir affaiblir pour éliminer ce système et enfin pour son remplacement par un système de JUSTICE.

NOUS DEVONS REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

Cela est la priorité de toutes priorités.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s