RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE ET PRODUIRE DE LA JUSTICE.Part 2.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. …NEELY FULLER JR »

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Remarque (extrait) :  » Il y a une raison logique de croire que si un nombre important de personnes non blanches (victimes de la suprématie blanche) commence à penser, parler, et agir d’une manière qui est codifiée de manière constructive, l’effet collectif sera l’érosion-rapide de l’ensemble du « comportement-ciment » qui lie tous les éléments majeurs au jour le jour de la suprématie blanche (racisme) dans le système puissant qu’il est. Ce comportement qui constitue le « ciment » influence l’intervention combinée et/ou une ou des actions des personnes blanches individuelles qui, chaque jour, disent ou font des choses (« grandes » ou « petites ») qui ont pour effet de directement ou indirectement contribuer à maintenir, développer ou affiner la force du « Système de la suprématie blanche (racisme) ». Neely Fuller Jr 2014.

Titre :

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE Part 2.

IL NE PEUT Y AVOIR D’AVOIR D’AMOUR SANS JUSTICE, CAR L’AMOUR EST PRODUIRE DE LA JUSTICE. À CE JOUR LE MONDE EST DOMINÉ PAR LA NON JUSTICE AUSSI L’AMOUR EST À PRODUIRE PAR L’ÉLIMINATION DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME). UNE CHOSE NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS,  SOIT LA JUSTICE EXISTE SOIT ELLE N’EXISTE PAS. IL EN EST DE MÊME DU RACISME SOIT IL EXISTE SOIT IL N’EXISTE PAS. TANT QU’EXISTERA LE RACISME SUR LA TERRE IL NE POURRA EXISTER D’AMOUR, LE RACISME ÉTANT INHUMAIN, INJUSTICE, ANTI AMOUR……

« La solution viendra de l’action individuelle de chacun à produire de la JUSTICE dans son rapport à l’autre au quotidien. »

AVOIR UNE MÉTHODE CAR TOUT EST MÉTHODE DANS L’UNIVERS TOUT EST LOGIQUE.

Quelle que soit l’entreprise au sein de laquelle s’implique et s’engage un individu, il ne peut le faire sans avoir mis au point une méthode qui sera le garant du succès de l’entreprise. Engager une relation avec une personne ne peut se priver de cette approche, car tout est logique, méthode, processus, Méthodo-Logique.

La logique est dans l’univers, et nous faisons partie et sommes issus de la logique de cet univers.

La méthode est la clé qui assure et garantit le succès du résultat, il y a une méthode pour toute chose, une méthode est un processus, une suite logique, pour obtenir le meilleur résultat, en faisant les choses de la meilleure manière possible.

Tout est affaire de méthode, il est question de trouver la meilleure méthode pour la mettre en pratique.

Pour les personnes non-blanches en ce qui concerne leur approche du monde et leurs relations, cette approche se doit résolument d’être accompagnée d’une méthode garantissant que cette relation ne sera nullement distraite, ni polluée par des déceptions et des surprises déplaisantes. Cette méthode se devra en premier lieu de favoriser un terrain de confort pour les deux individus, un confort qui ne devra nullement se faire au détriment de l’autre. A commencer par se DIRE la VÉRITÉ, dans le but d’éliminer les conflits et les déceptions. Nul ne devant se retrouver lésé.

LES PERSONNES NON-BLANCHES SE DOIVENT AUJOURD’HUI D’ABORDER RÉSOLUMENT LE MONDE AVEC MÉTHODE ET LOGIQUE, ET CESSER DE PRIVILÉGIER L’ÉMOTION, L’ÉMOTION N’EST ET N »A JAMAIS ÉTÉ UNE SOLUTION POUR RÉGLER DES PROBLÈMES, BIEN AU CONTRAIRE CAR ALÉATOIRE ET MOUVANTE. L’ÉMOTION EST UN POINT DE DÉPART  POUR AMENER À LA RÉFLEXION LOGIQUE.

* Plus les deux personnes en sauront sur chacune d’elles, et en détails, moins de il y aura de conflit. Il est conseillé et judicieux voir ESSENTIEL pour les deux partenaires de se dire la vérité à l’avance , afin qu’elles soient confortables avec la situation/relation dans laquelle elles vont s’engager, ce confort étant essentiel. Les deux personnes se doivent d’être sur la même page.  Et cela se doit d’être vérifié en amont, afin de pouvoir s’engager,  pour s’éviter des surprises déplaisantes et des tragédies. Les déceptions venant d’un manque d’information et par  méconnaissance.

* La vérité et la pratique de la justice sont la clé d’une relation harmonieuse. Maximiser les possibilités de faire en sorte d’avoir une relation saine. Si les personnes ne se sentent pas prêtes à se livrer l’une envers l’autre,  éviter de s’engager et éviter de chercher à avoir une relations sexuelle.

* Si elles décident de s’engager et ce sans vouloir se poser de questions elles n’auront plus à se plaindre après, car auront à accepter de vivre avec les conséquences de leur décision, et être confortables avec cela et apprendre à le devenir, puisqu’il sera trop tard pour poser des questions.

* Pas de relations sexuelles et de jeux sexuels, tant que les deux parties ne seront pas prêtes à répondre aux questions qu’elles se poseront et ce sans pression, cela devant être totalement démocratique. Si il y a de la pression cela suppose qu’il y a un problème par conséquent les deux parties se doivent de se retenir de s’engager d’avoir la relation sexuelle.

* Éviter de s’engager dans une relation sexuelle avec un personne avec qui il y a de fréquentes disputes.

LES DEUX PERSONNES NE DOIVENT PLUS ÊTRE UN MYSTÈRE L’UNE POUR L’AUTRE DÈS LORS QU’ELLES DÉCIDERONT DE S’ENGAGER.

Le principe est d’éviter de léser qui que ce soit dans cette relation,e t d’être informé au maximum, afin de favoriser une relation cherchant à produire de  la JUSTICE.

IMG_9440

Dixit Neely Fuller Jr.
♦ « La femelle classifiée comme noire sous le système de la suprématie blanche n’a aucune protection du tout de la part du mâle classifié comme noir, qu’elles n’essaient même pas de le voir pour obtenir cela. Cela n’existe pas.

Le mâle non-blanc/noir classifié n’est rien d’autre qu’un compagnon de prison (compagnon de cellule) pour la femelle non-blanche. Et il est actuellement, à  beaucoup d’égards dans une position plus faible que la femelle non-blanche/noire.

Les suprémacistes blancs tombant durement sur lui quand il commence à agir comme si il veut être un Homme. Être un Homme noir dans le système de la suprématie blanche est actuellement impossible. Cela ne peut être fait. Peu importe ce que fasse un mâle noir, il ne sera jamais un Homme dans le système de la suprématie blanche. Dans le système de la suprématie blanche il n’y a qu’un Homme et il est Blanc. Le mâle noir est un «garçon » . LES GARÇONS DÉPENDENT DES HOMMES, LES GARÇONS DÉPENDENT DES FEMMES que sont les suprémacistes blanches (femmes racistes).

Aussi les personnes non-blanches/noires sont sujets des suprémacistes blancs, sont prisonnières de guerre et elles doivent répondre au maître de la prison. Les maîtres de la prison sont les seuls Hommes et Femmes et sont les personnes blanches. Les femelles noires se doivent de retirer cette notion hors de leur tête que le mâle noir peut les aider en quelque façon qui est massivement sérieuse, à moins que les suprémacistes blancs, hommes racistes et femmes racistes, prennent la décision que ce mâle noir puisse avoir quelque chose d’eux, et que puisse passer pour celle qu’il considère être « sa femme », ce qui n’est pas vrai. Le mâle noir n’a aucune autorité sur quoi que ce soit sous le système de la suprématie blanche. Mais ils sont autorisés à prétendre qu’ils en ont.

Mais à chaque fois qu’ils croisent le suprémacistes blanc,ils découvrent avec choc qu’ils ne sont pas des Hommes mais des garçons. Il importe peu de savoir quelle position ils ont, quel titre ils ont, la vérité est que les mâles noirs sont TOUS des prisonniers de guerre,ils sont prisonniers du système de la suprématie blanche, sous les hommes racistes et les femmes racistes, et ils le font savoir aux mâles noirs à chaque fois que ces derniers sortent hors des lignes,e t comment à penser qu’ils sont à la tête d’un « foyer ». La femelle noir est livrée à elle même. Si elle a un enfant qu’elles n’attendent d’aide de personne. Chaque femelle noir de la planète, si vous faites un enfant, n’attendez en aucune circonstance aucune aide, particulièrement d’une autre personne non-blanche. Toute votre aide vient directement ou indirectement des suprémacistes blancs. Si ils ne veulent pas vous lad donner directement ou indirectement pas vous la donner vous ne l’aurez pas. Si il y a une personne ne peut définitivement pas vous donner cette aide, c’est le mâle noir. » Neely Fuller Jr 2016.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires, à savoir un individu de sexe masculin et un individu de sexe féminin, relation qui à terme donne parfois lieu à une union sexuelle, (elles se doivent d’être d’accord, autrement il s’agit d’un viol, il faut absolument le consentement volontaire et délibéré des deux parties) , il est nécessaire de comprendre qu’au départ qu’il n’est pas possible que ces deux personnes puissent satisfaire aux *attentes respectives qui sont nourries, ni pouvoir satisfaire complètement à tous leurs besoins y compris  à ceux de leurs futurs enfants, étant tous des sujets, des prisonniers.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires se doivent de savoir que cette relation a lieu à l’intérieur du cadre idéologique du système de la suprématie blanche (racisme) et que ce cadre, en aucune mesure ne rend favorable de manière constructive cette relation entre ces deux personnes non-blanches puisqu’elles sont éduquées à être hostiles l’une envers a l’autre et rendues impuissantes l’une pour l’autre, ce qui crée d’autorité un climat d’hostilité et les crée une situation d’incapacité.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires, ces deux personnes non-blanches mâle et femelle, ont à reconnaître la vérité de leur situation, se savoir Toxiques l’une pour l’autre, pour ainsi concevoir de faire le maximum pour éviter de se nuire, et savoir qu’elles sont éduquées à se défier et à se détester elles-mêmes, et par extension détester l’autre, car empoisonnées au sein de ce système qui leur inocule du poison et ce dès la naissance.

POURQUOI revoir les attentes à la baisse ?

1 Parce que les personnes non-blanches de sexe masculin se doivent de savoir que ce qu’elles pourraient attendre et exiger des personnes non-blanches de sexe féminin demeure limité, car toutes deux évoluent dans un système qui les limite et fait d’elles des personnes limitées, du fait des limites qui leur sont imposées et ce malgré les apparences.

2 Parce que les personnes non-blanches de sexe féminin se doivent de savoir que ce qu’elles pourraient attendre et exiger des personnes non-blanches de sexe masculin demeure limité, car toutes deux évoluent dans un système qui les limite et fait d’elles des personnes limitées, du fait des limites qui leur sont imposées et ce malgré les apparences.

*Exigences : En tant que sujets dans ce système les personnes non-blanches, ne peuvent et n’ont pas le pouvoir de s’exiger quoi que ce soit l’une envers l’autre, n’ayant aucun pouvoir toutes deux ayant le statut de sujet. Pour exiger il faut avoir du pouvoir, car celui qui exige sait que si ce qu’il demande n’est pas obtenu,  qu’il est en mesure de l’obtenir par la force par la dissuasion, il a ce pouvoir et c’est pour cela qu’il peut avoir des exigences. Un sujet quoi qu’il dise, ne peut rien exiger de son maître. Le sujet propose/demande,  le maître dispose.

IMPORTANT : Les personnes non-blanches( (noires) de sexe masculin et de sexe féminin, quel que soit leur âge, sont les sujets, les enfants, des suprémacistes blancs (racistes) durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme).

LES PERSONNES NON-BLANCHES MÂLES ET FEMELLES SONT TOUTES DEUX ÉGALES EN CE QUI CONCERNE LEUR SITUATION À SAVOIR QU’ELLES SONT TOUTES DEUX IMPUISSANTES AU SEIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) ET NE DOIVENT DONC NULLEMENT SE DÉFIER ET SE FAIRE DE REPROCHES..

Les personnes non-blanches de sexe masculin ne sont nullement et ne possèdent nullement le statut d’homme car ne sont nullement des hommes dès lors qu’ils sont les sujets des suprémacistes blancs (racistes), et il en va de même avec les personnes non-blanches de sexe féminin qui dans ce système sont confinées au statut de « filles » et non de femmes, car elles aussi étant des sujets. Vous ne pouvez être un homme et une femme dès lors que vous êtes un sujet, à savoir un personne soumise à une autorité qui vous gouverne, vous domine et vous commande, prend les décisions à votre place.

Avoir cela à l’esprit est plus que nécessaire pour aborder les relations en ce qui concerne les personnes non-blanches entre elles et ce quel que soit le domaine, en dépit de ce qu’il est admis de croire,  pour ainsi éviter des relations qui risqueront dès le départ, si cela est omis, d’être l’objet de frustrations et d’insatisfaction.

Rien en ce qui les concerne durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) n’est fait pour permettre aux personnes non-blanches de pouvoir considérer que celles-ci seront complétement satisfaisantes, car rien durant l’existence de ce système n’est conçu pour que cela le soit pour elles, par conséquent il demeure et ce pour éviter des tragédies, et toutes autres manifestations de mécontentement,  de revoir à la baisse les exigences, qu’elles auront les unes envers les autres.

♦ La seule et unique exigence qu’elles se devront d’avoir entre elles, étant celle de maintenir comme OBJECTIF  PRINCIPAL, et d’avoir à l’esprit et ce 24/7 et ce quelle que soit ce qu’elles entreprendront dans quelque domaine d’activité qui soit, qu’il est pour elles question d’œuvrer pour remplacement du système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE, cela doit demeurer LA PRIORITÉ  ABSOLUE.
NE SE CONSIDÉRER QUE COMME DES PARTENAIRES/ DES ÉQUIPIER AVANT TOUT, NUL NE DEVANT RIEN EXIGER DE L’AUTRE dans la mesure où elles sont toutes sujets, victimes,  dans ce système du fait qu’elles sont classifiées non-blanches qui fait d’elles des personnes impuissantes et dépendantes des personnes blanches de manière directe ou indirecte, car évoluent dans un système conçu à l’avantage des personnes blanches et au détriment des personnes non-blanches.
Il n’y a pas d’autre système que celui ci à ce jour sur la planète, c’est le seul et unique gouvernement en place.

L’USAGE CONTRE-RACISTE SELON LE DOMAINE D’ACTIVITÉ POUR LES PERSONNES NON -BLANCHES.

 ÉCONOMIE : « L’économie » n’est pas simplement  l’argent. Elle s’applique également aux moyens dont chacun utilise son temps et son énergie. Dans ce domaine, il y a 4 quatre suggestions présentées qu’une victime de la suprématie blanche peut choisir de faire qui pourrait aurait aider à minimiser bon nombre de ses problèmes quotidiens.

1 : Produire, réparer, construire améliorer et/ou nettoyer les choses qui ont de la valeur constructive., ne se mettre en contact que pour des raisons constructives.
2 : Étudier, écrire, poser des questions et/ou échanger des vues avec les autres, à propos des aspects de comment éliminer le racisme, et/ou comment produire de la justice.
3 : Manger, dormir, correctement, et seulement quand cela est nécessaire.
4 : Ne s’en gager dans des relations sexuelles que 2 fois chaque 7 jours, et utiliser un minimum de temps et d’énergie en association avec cette activité.

Page 58/59 du United Independent Compensatory Code/System/Concept a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) by Neely Fuller Jr.  1984

ÉDUCATION: Qu’est il appelé éducation compensatoire codifiée contre le racisme pour les victimes de racisme (pour les personnes non-blanches) » ?

Cela comprendrait la fin du concept et de la pratique de ce qui est  appelé « L’enseignement inférieur », « L’enseignement secondaire » et « Enseignement supérieur » et son remplacement par et pour toujours d’un « Système d’apprentissage » qui est conçu pour rapidement et efficacement résoudre chaque problème que doit être résolu d’une manière qui produit le résultat le plus constructif à chaque instant et en toute circonstance. Il ne faut aucun cas signaler qu’ une éducation est dite « remplie », tant qu’il y a des problèmes à résoudre. Cela s’applique à chaque personne qui « a des problèmes ».

DIVERTISSEMENT : Ce qui est  appelé « divertissement » devrait, servir à produire des résultats tous le temps, qui ne seront rien d’autre que constructif. Les suprémacistes blancs (femmes et hommes racistes) ont, systématiquement, séduit ou ont amené les personnes non-blanches  à croire que pour avoir du soi-disant « bon temps (plaisir) », il est nécessaire de parler ou d’agir de manière primitive, grossière, Ordurière, stupide, insultante, terroriste, ou généralement non constructive.

POLITIQUE : Toute personne qui établit un contact direct ou indirect avec une autre personne est, ce faisant, s’engager dans la « politique » et, ce faisant, est un « politicien ». Le système politique le plus puissant parmi/par le peuple de l’univers connu est « Le système de la suprématie blanche (racisme) ».

« Le système de Justice » devrait le remplacer.

TRAVAIL : Le mot « travail » est généralement considéré comme étant toute forme d’activité qui est, au mieux, une « nécessité de mauvais goût ». Selon la logique de compensation, il ne devrait y avoir aucune soi-disant « frontière » entre « travail » (travailleur) et « plaisir » (divertissement). L’un devrait être nul autre que naturel et être une activité prolongée de l’autre.

Toutes les utilisations de temps et énergie (« économie ») qui produit des résultats constructifs sont à considérer en tant que « travail » et « divertissement » au mieux. Lorsque disposés « en équilibre », une activité complète l’autre d’une manière qui est « sans failles » et satisfaisante en pensée, parole, action.

LOI : les « Lois changent, mais la justice reste le même. » Les personnes sont soit maltraitées, ou,  ne sont pas maltraitées. Si une personne a été maltraitée, alors  le mauvais traitement est « la Loi » et la justice n’existe pas. La justice pratique, des moyens de garantir que personne ne soit maltraité, et garantir que la personne ayant besoin d’aide les plus obtient l’aide la plus constructive. Au cours de l’Existence de la suprématie blanche (racisme) la justice ne fonctionne pas et ne peut exister.

Ce qu’il faut faire à ce sujet doit être réalisée selon « La Loi de Compensation » en pensée, parole et action visant à lutter contre la« Loi du racisme »et mettre fin à la pratique du racisme (suprématie blanche).

RELIGION :

Une « religion » est toute croyance forte qui est prouvée d’exister par toute personne, ou par toutes les personnes qui agissent à l’appui de toutes les parties des exigences de cette religion. Jusqu’ici, la religion la plus forte parmi le peuple de l’univers connu s’est avéré être « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » également appelé « Système de la suprématie blanche (racisme) ». « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » n’a pas seulement prouvé fonctionner comme la plus grande force contre la pratique de la justice (équilibre entre personnes), elle a également été la plus grande force contre la pratique consistant et l’existence de tous les autres « religions ». Toute personne a le devoir de penser, parler et agir pour remplacer « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » avec « Le système de Justice (équilibre entre personnes) ».

 

NB : Il est à noter que  les suprémacistes blancs (racistes) tout en reconnaissant l’existence de « Dieu »  pensent et considèrent même que « Dieu » leur a donné légitimité pour diriger les personnes non-blanches et leurs affaires.  Ils considèrent que « Dieu  » est au dessus de tout, leur est suprême, et qu’eux sont suprêmes aux personnes non-blanches. Mais reconnaissent aussi que « Dieu » leur a donné la mission de diriger les personnes non-blanches.

SEXE : Selon la logique raciste contre compensatoire, « le sexe »  désigne toujours une ou plusieurs interactions entre mâle avec des femelle actes sexuels et/ou « jeu sexuel » compris ou non compris. Les suprémacistes blancs (femmes et hommes racistes) ont fait et font beaucoup de dégâts à la population non blanche de l’univers connu en produisant et en soutenant les stratégies très destructrices du chaos, de la confusion, de la dévaluation et dégénérescence  dans tout ce qui avec le sexe et les personnes non blanches.

Une Pensée, parole, action codifiée est absolument nécessaire afin de contrer et de mettre un terme à aux effets complètement « orduriers »  de la sexualité des personnes non- blanches du monde, motivés par les suprémacistes blancs (racistes).

Cette stratégie à pour but de semer encore plus de confusion dans la sexualité des personnes non-blanche et ce dans le but de renforcer le système de la suprématie blanche (racisme). Cette stratégie est déjà cause de désastres majeurs parmi les victimes non-blanches.

IMPORTANT :
Les personne non-blanches (noires,jaune, rouge, brunes..) ne doivent d’envisager de relations sexuelles avec les personnes classifiées et qui se classifient blanches UNIQUEMENT Si et Seulement Si le système de la suprématie blanche (Racisme) est définitivement dissout, autrement elle se doivent de se garder d’avoir des relations sexuelles dans de telles conditions car ont lieu dans un contexte de non-justice, toute personne blanche étant supérieure au sein de ce système à toute personne non-blanche.
Dominer et maltraiter une personne non-blanche quelle que soit la forme,étant la raison de l’existence de ce système par essence. Une telle relation dans un contexte dominé par cette idéologie produit de la confusion dans l’esprit de la personne non-blanche qui prise par l’émotion, et les sentiments en oublie sa condition, ce qui maintient l’illusion et ne reflète en rien la vérité.
Il ne peut y avoir de relations entre deux personnes dans un système qui rend inégale une personne non-blanche vis à vis d’une personne blanche et ce quel que soit la relation et le domaine d’activité. Un système ou tout personne non-blanche est le sujet, le subordonné, l’enfant, d’une personne blanche du fait de l’existence de ce système conçu pour donner du pouvoir à toute personne blanche sur une personne non-blanche de manière directe ou indirecte. Cela est équivalent de l’abus d’un personne adulte sur un enfant. De telles relations dans de telles circonstances ne font que renforcer le système de la suprématie blanche et au lieu de l’affaiblir.

Ce n’est pas une affaire personnelle et affective, cela est de l’ordre de la logique. Il est question de considérer avant tout la situation et non la personne. Nul individu ne se doit dans une relation se trouver dans un rapport d’inégalité or ce système rend supérieure toute personne blanche vis à vis d’une personne non-blanche.

 

Citation : « SELON LE PLAN DES  SUPRÉMACISTES  BLANCS  LE VAGIN DES PERSONNES DE SEXE FÉMININ  « NOIR » ET SA VALEUR EST SUR LE POINT  DE DEVENIR OBSOLÈTES ET L’ANUS DE L’HOMME BLANC EST SUR LE POINT DE DEVENIR  LE NOUVEAU VAGIN NOIR. »© Neely Fuller Jr.

« LES PERSONNES NON-BLANCHES (NOIRES) DE SEXE FÉMININ  APPRENNENT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT  À CONSIDÉRER  QUE « LE SAINT GRAAL » SUPRÊME DU STATUT SEXUEL EST LE VAGIN DE LA FEMME BLANCHE. »   © Neely Fuller Jr.

GUERRE :

Qu’est -il exactement appelé « guerre » ? N’importe qui, peut n’importe où, appeler n’importe quel type de conflit une « guerre ». Depuis la mise en place du système de la suprématie blanche (racisme), le mot « guerre », en cours d’utilisation avec une définition fonctionnelle vraie, s’applique toujours à la domination et au mauvais traitements par les hommes hommes et femmes racistes (suprématie blanche, tant à titre individuel et collectif) de/contre le peuple non-blanc de l’univers connu: « noir », « brun », « rouge », « jaune », « bronzé », « beige », etc. Cette guerre contre les « personnes de couleur » est et a été, appliqué à tous les domaines d’activité, sans exception.
Toutes les autres soi-disant « guerres » sont en fait des « batailles » qui font partie de « La« guerre »(les activités destructrices de la suprématie blanche/racistes contre leur victimes personnes Non blanc).
Contre-guerre Contre-guerre, logiquement parlant, il s’agit de n’importe quel discours et l’action efficace pour remplacer le système de de suprématie blanche (racisme) avec le système de la Justice (équilibre entre personnes). Au cours de l’Existence de la suprématie blanche (racisme), n’importe quel discours et/ou action qui n’aboutit pas à remplacer la suprématie blanche (racisme) Justice (équilibre entre personnes) est la parole ou action qui n’est ni contre le racisme, ni contre la guerre.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE Part 1 LES MESURES

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. …NEELY FULLER JR »

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Remarque (extrait) » Il y a une raison logique de croire que si un nombre important de personnes non blanches (victimes de la suprématie blanche) commence à penser, parler, et agir d’une manière qui est codifiée de manière constructive, l’effet collectif sera l’érosion-rapide de l’ensemble du « comportement-ciment » qui lie tous les éléments majeurs au jour le jour de la suprématie blanche (racisme) dans le système puissant qu’il est. Ce comportement qui constitue le « ciment » influence l’intervention combinée et/ou une ou des actions des personnes blanches individuelles qui, chaque jour, disent ou font des choses (« grandes » ou « petites ») qui ont pour effet de directement ou indirectement contribuer à maintenir, développer ou affiner la force du « Système de la suprématie blanche (racisme) ». Neely Fuller Jr 2014.

Titre :

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE Part 1

« La solution viendra de l’action individuelle de chacun à produire de la JUSTICE dans son rapport à l’autre au quotidien. »

IMG_9440

© Mirtho Linguet.

MESURES :

█  En commençant par faire de son mieux, pour aider à éliminer le racisme en sachant comment éviter de le supporter dans des circonstances qui ne sont en rien de réelles solutions ( le sexe étant la plus sérieuse des solutions à prendre en refusant d’avoir des relations sexuelles avec des personnes blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche, cela affaiblissant plus  la personne non-blanche qu’autre chose. A ce jour ces relations n’ont en rien été une solution mais une illusion, les résultats le prouvent.

█ En commençant par éliminer autant que faire se peut les effets néfastes que ce système  produit au sein de leurs relations, puisque ayant une lecture acquise dans un système conçu à leur désavantage et donc faussé. Il n’est nullement concevable de croire en tant que personne non-blanche que les suprémacistes blancs (racistes ) veuillent aider, les personnes non-blanches devant demeurer pour elles des sujets à dominer et à maltraiter, si aide il y a cela est toujours pour les maintenir dans la situation qui leur est et a été  attribuée par les suprémacistes blancs (racistes), à savoir demeurer des sujets à dominer et à maltraiter.

█ En commençant à chercher à comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche qui est le racisme et comment cette idéologie est la source de leurs problèmes.

█ En commençant à savoir pourquoi le système de la suprématie blanche (racisme) est le problème fondamental, le problème majeur qui les affecte quotidiennement, comment il se pratique sur une base quotidienne dans tous les domaines d’activités, comprendre qu’il s’agit d’une relation de pouvoir que permet ce système en faveur des personnes blanches et au détriment des personnes non-blanches.

Comprendre qu’à ce jour tout ce que produisent les personnes non-blanches quel que soit leur sexe, l’est en réaction de manière directe et indirecte aux effets dynamiques de la suprématie blanche (racisme) à commencer par la défiance et l’hostilité qu’elles manifestent les unes envers les autres.

ELLES SONT DES PARTENAIRES, DES ASSOCIÉS D’UN ARRANGEMENT TRAGIQUE DANS UN SYSTÈME QUI LES MAINTIENT EN PRISON, ET SE DOIVENT DE FAIRE DE LEUR MIEUX POUR AVANCER, NE SONT NI DES HOMMES NI DES FEMMES MAIS DES ENFANTS. DEUX TRAVAILLEURS EN CHARGE DE RIEN NI L’UN NI L’AUTRE,  ELLES SONT ÉGALES, AUCUNE N’AYANT DE DROIT SUR L’AUTRE. ENCHAÎNÉES ENSEMBLE, DES SUJETS DES PERSONNES BLANCHES QUI SONT LEURS VÉRITABLES « PARENTS » DU FAIT QU’ILS SONT CEUX AUX COMMANDES DE LEUR SITUATION.

█ Savoir, et comprendre,  pour les personnes non-blanches de sexe féminin que votre partenaire de sexe masculin, ne bénéficie nullement du statut « d’Homme » et ne pourra nullement  agir en « Homme », il n’est qu’un enfant, un garçon,  au sein de ce système vis à vis de toute personne blanche qui se dise ou pas raciste.

█ Savoir, et comprendre,  pour les personnes non-blanches de sexe masculin  que votre partenaire de sexe féminin, ne bénéficie nullement du statut de « Femme » et ne pourra nullement  agir en « Femme », elle n’est qu’une enfant, une fille, au sein de ce système vis à vis de toute personne blanche qui se dise ou pas raciste.

 Que tous deux dépendent de ce que leur donnent et/ou leur autorisent les suprémacistes blancs (femmes et hommes racistes) en charge d’elles et ce quel que soit le domaine d’activité.

Les personnes non-blanches de sexe féminin logiquement et compte tenu de cette situation, se doivent de se considérer seules, elles ne peuvent réellement compter sur leur partenaire masculin, car lui comme elles sont maintenus en situation de détention, « prisonniers de guerre » et ce quoi qu’elles puissent croire et penser. Il n’a aucun pouvoir de décision, étant lui comme elle soumis à la domination des suprémacistes blancs (racistes) qui sont ceux en charge de tout ce dont ils ont besoin. Une Pensée, parole, action codifiée est absolument nécessaire afin de contrer et de mettre un terme à ces régimes racistes complètement destructeurs pour elles.

█  Comprendre la situation de départ pour éviter de se tromper dans la lecture de la situation. Prendre la mesure de la situation et considérer la nécessité de prendre des mesures afin d’être dans un processus contre raciste, éviter de nourrir de la haine envers toute personne blanche mais amener les personnes blanches à changer leur comportement sans se cacher de sa situation de subjugation vis à vis d’elles.

Question :

Comment attendre d’un homme cantonné au stade d’enfant » qu’il remplisse une fonction d’homme, s’il ne dispose pas de ce statut, des moyens,  et de ce que cela implique pour remplir cette fonction d’homme ?

Pourquoi un enfant ?

Parce que :

█ Un Homme commande, ordonne, décide, ce qui est le cas pour les suprémacistes blancs (racistes) ce que font les personnes blanches au sein de ce système, leur système.
█ Un sujet, un enfant, un prisonnier « exécute » ce que sont  les personnes non-blanches de sexe masculin au sein de ce système et à échelle globale.

Quelle personne non-blanche à ce jour sur terre dispose au sein de ce système du pouvoir de décision ULTIME ?

Quelle personne non-blanche à ce jour sur terre peut réellement dire qu’il est un Homme et ou une Femme, s’il est sujet d’un autre et plus particulièrement si il est dominé et maltraité, maintenu en situation de subjugation dans un système tout acquis à la gloire des personnes blanches uniquement ?

LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES DE SEXE MASCULIN, N’ONT PAS  D’ORDRES  À DONNER AUX PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES DE SEXE FÉMININ.

POURQUOI ?

Raison :  Parce que à ce jour les personnes non-blanches/noires de sexe masculin ont historiquement failli, ayant été incapables et ce jusqu’à ce jour d’être en mesure d’une part de se protéger elles-mêmes de ce système et d’autre part de pouvoir protéger les personnes non-blanches/noires de sexe féminin,  de ce système, qui pour les deux les maintient en état de domination et les maltraite, les maintient en captivité. De plus elles sont toutes prisonnières et sujet d’un système qui les maintient en état de sujétion, elles n’ont aucun pouvoir, sont impuissantes, et  sont fouettés tous les jour  au sein de ce système, qui pour elles est une prison.

De ce fait les personnes non-blanches/noires de sexe masculin doivent cesser de se vanter, de s’exhiber et de bomber le torse dans leur situation tragique, que ce soit entre elles et/ou  devant les personnes non-blanches/noires de sexe féminin.
Leur situation étant celles d’enfants, de petits garçons, avec la prétention de se croire  les rois du monde.
Elles ne peuvent rien exiger des personnes non-blanches/noires de sexe féminin, qui elles aussi  somme toute sont réduites à l’état de petite fille.

Les personnes non-blanches/noires de sexe masculin n’ont pas à blâmer les personnes de sexe féminin non-blanches qui sont soumises, forcées à devoir trouver des solutions pour survivre et ce en dépit de la tragédie engendrée, incitées qu’elles sont à devoir supporter le système de la suprématie blanche (racisme), car ces personnes non-blanches de sexe féminin ont peu, très peu d’options.

Les personnes non-blanches et ce quel que soit leur sexe sont toutes des prisonniers de GUERRE,  se trouvant encore dans la même condition que sur les bateaux négriers et sur les plantations, ou elles ont été amenées de force, contraintes à devoir faire des choses contre leur volonté, et soumises à la même condition qui est celle d’être réduite à dépendre des personnes blanches pour tous leurs besoins et ce quel que soit le domaine d’activité.

Elles sont à ce jour encore sous le contrôle total des suprémacistes blancs(racistes). Servant de couverture chauffante, d’exutoire, d’objet sexuel, d’objet de divertissement et ce qu’elles le reconnaissent ou pas, qu’elles l’acceptent ou pas.

Les personnes  non-blanches /noir de sexe masculin ne peuvent blâmer la conduite des femelles non-blanches/noires, car elles sont impuissantes et contraintes.

Les personnes non-blanches/noires quels que soit le sexe, l’âge, doivent comprendre que ce système a été principalement conçu et fabriqué contre elles et pour les maltraiter sur la base de la couleur de la peau. Évoluant toutes dans une relation d’arrangement tragique.

QUE FAIRE ?

TRAVAILLER DANS LA RELATION À METTRE COMME PRIORITÉ LA PRODUCTION DE LA JUSTICE ET CESSER DE CONTINUER À SE FOCALISER SUR DES CHOSES OU DES SITUATIONS QUI NULLEMENT AIDENT À PRODUIRE DE LA JUSTICE MAIS MAINTIENNENT L’ILLUSION ET NE SONT QUE DES DIVERTISSEMENTS QUI SERVENT DE DIVERSION AFIN DE DÉTOURNER LEUR ATTENTION DE L’ESSENTIEL, OU ENTRETIENNENT LES CONFLITS ET L’HOSTILITÉ, VOIRE LA DESTRUCTION ET CRÉENT DES DÉSAGRÉMENTS.

N.B : La liste ci-dessous, est et doit être considérée avant tout comme une liste  de suggestions, chacun devant selon ce qui lui convient envisager de concevoir la mise en pratique de l’une ou de plusieurs suggestions, et si et seulement si cette mise en pratique produit et servira à produire de la JUSTICE

QUE FAIRE ? SE CODIFIER À  :

Avant tout et avant d’engager une relation sexuelle entre une personne non-blanche mâle et une personne non-blanche femelle, poser le maximum de questions afin d’avoir le maximum de réponse entre 150 à 200 questions voire plus. L’idée étant de rendre la relation la plus fonctionnelle possible de manière constructive et minimiser le conflits , pour éviter de s’engager sans avoir une idée précise de la situation et de ce qui est attendu de la relation.

De plus durant l’existence de la suprématie blanche les personnes non-blanches se doivent de comprendre que leurs relations ne seront jamais là où elles devraient être.

*Ne consacrer son temps et son énergie que pour  produire de la *JUSTICE.( Voir définition de la JUSTICE en bas de page).

*Ne consacrer son temps et son énergie que pour échanger des points de vue afin de trouver des solutions pour contrer le système de la suprématie blanche(racisme) pour l’affaiblir.

*Ne consacrer son temps et son énergie pour  arranger ce qui doit l’être afin d’améliorer leur condition de manière constructive au sein du système de la suprématie blanche(racisme).

*Ne consacrer son temps et son énergie à planifier des activités constructives au sein du système de la suprématie blanche(racisme).

*Ne consacrer son temps et son énergie à écrire et noter des informations constructives à observer, écouter, autour d’elles afin de comprendre la logique de l’univers.

*Ne consacrer son temps et son énergie en se posant des questions pour savoir pourquoi ce qui est est.

*Ne consacrer son temps et son énergie pour n’engager des relations sexuelles entre personnes de sexe *complémentaire (mâle et femelle) uniquement dans le but d’améliorer la communication et produire de la JUSTICE et n’ y consacrer que peu de temps, éviter de se laisser étourdir et divertir, l’objectif étant de remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE.

Raison : Le sexe est une activité qui a pour principe fondamental la reproduction, et est une affaire sérieuse. Cette activité ne peut être prise à la légère et doit servir aussi à produire de la JUSTICE. A ce jour trop de personnes non-blanches considèrent le sexe comme un divertissement et y trouve là un exutoire pour maltraiter l’autre en y associant des actes dénigrants et/ou  dégradants. La relation sexuelle doit permettre d’apporter un équilibre réel et non une illusion d’équilibre. Cette approche de divertissement leur provenant des suprémacistes blancs leurs éducateurs.

*Ne consacrer son temps et son énergie dans le but de chercher à comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme).

*Ne consacrer son temps et son énergie à manger et dormir correctement et seulement selon ce qui est nécessaire.

*Ne consacrer son temps et son énergie qu’afin de  développer une pensée, un langage, des actions qui ont pour objectif ultime en toute circonstance la production de la JUSTICE.

*Éviter les excès, et ne posséder que ce qui sert dans un but constructif.

*Éviter de posséder des choses qui doivent être servies plus qu’elles ne servent.

*Éviter d’être possédés par les choses que vous possédez, éviter de dépendre des choses.

*Éviter de vénérer  les jouets et possessions des autres.

*Éviter de nourrir, l’envie, la jalousie, l’hostilité, la colère et la frustration pour la raison que ce système est celui qui génère tout cela du fait que toutes les actions des personnes non-blanches sont du fait des personnes blanches qui les contrôlent, autorisent et refusent, leur donnent ou refusent de leur donner ce qu’elles ont ou n’ont pas.

*RESTER COURTOIS EN TOUTE CIRCONSTANCE ET Y COMPRIS DEVANT UNE PERSONNE DISCOURTOISE.

ÉVITER DE CHERCHER UN CONFLIT QUE CE SOIT AVEC UNE PERSONNE BLANCHE OU AVEC UNE PERSONNE NON-BLANCHE

CONSACRER SON TEMPS ET SON ÉNERGIE À DEVENIR *SCIENTIFIQUE ET CESSER D’ÊTRE *ALLERGIQUE. CHERCHER À RÉVÉLER LA VÉRITÉ.

*Être scientifique = chercher à comprendre en posant des questions pour comprendre la logique des choses, cause et effet.
*Être allergique = réagir uniquement de manière émotionnelle ce qui entraîne des situations souvent regrettables.

IMPORTANT : Les personne non-blanches ne doivent d’envisager de relations sexuelles avec les personnes blanches que Si et Seulement Si le système de la suprématie blanche (Racisme) définitivement dissout, autrement se garder d’avoir des relations sexuelles dans de telles conditions car basées sur un principe de non-justice, toute personne blanche étant supérieure au sein de ce système à toute personne non-blanche, cela étant la raison de l’existence de ce système par essence, et ce faisant maintenant la confusion dans l’esprit de la personne non-blanche qui prise par l’émotion en oublie sa condition, ce qui maintient l’illusion et ne reflète en rien la vérité.

QUOI QUI SOIT À POSSÉDER, NE LE POSSÉDER UNIQUEMENT ET ESSENTIELLEMENT QUE SI CELA SERT  À PRODUIRE DE LA JUSTICE .

 REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

 

IL NE PEUT Y AVOIR DE RACISME ENTRE LES PERSONNES NON-BLANCHES, NI DE RACISME INVERSÉ DE LA PART DES PERSONNES NON-BLANCHES, ENVERS LES PERSONNES BLANCHES. IL N’EXISTE QU’UN SEUL ET UNIQUE RACISME QUI EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE, ET DE LA RÉACTIONS DE LA PART DES PERSONNES NON-BLANCHES VICTIMES DU RACISME .

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de Relation de Pouvoir Dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

IL NE PEUT Y AVOIR  DE RACISME ENTRE LES PERSONNES NON-BLANCHES, NI DE RACISME INVERSÉ DE LA PART DES PERSONNES NON-BLANCHES, ENVERS LES PERSONNES BLANCHES. IL N’EXISTE QU’UN SEUL ET UNIQUE RACISME QUI EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE, ET DE LA RÉACTIONS DE LA PART DES PERSONNES NON-BLANCHES VICTIMES DU  RACISME.

La suprématie blanche est un système de pouvoir, qui met en place une relation de pouvoir dynamique et pratique, de domination et de maltraitance envers toute personne non-blanche de manière directe ou indirecte et ce dans tous les domaines d’activité. Une relation de pouvoir et de décision possédées par l’ensemble des personnes blanches à ce jour hommes et femmes racistes de la planète, qui décident pour tout ce qui à trait aux affaires des personnes non-blanches et ce en Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) , maintenues qu’elles sont en état de captivité, de prisonniers, et ce dans la confusion.

Citation : « Les suprémacistes Blancs (Racistes) font du commerce en entraînant leurs victimes (personnes Non-Blanches) à réagir à toute situation de manière à ce que cela cause que les victimes se fassent plus de tort à elles mêmes qu’elles n’en causent au Système de la Suprématie Blanche (Racisme) »Neely Fuller Jr.

Aucune personne non-blanche ne dicte aux personnes blanches quoi que ce soit, à l’inverse les personnes blanches dictent, commandent, ordonnent et imposent  aux personnes non-blanches d’une manière ou d’une autre et ce en TOUT de ce qui a ou n’a pas de VALEUR.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS DÉCIDENT DE LA VALEUR À ACCORDER AUX CHOSES ET AUX PERSONNES ILS SONT LES JUGES SUPRÊMES QUE CELA PLAISE OU PAS.

Les personnes classifiées et considérées non-blanches, ne doivent nullement chercher à s’affronter, ni chercher à se défier, ou se comparer dans la situation qui les préoccupe, car elles ont à comprendre que leur situation est la même pour tous, dès lors qu’elles sont classifiées  non-blanches. Que ce qu’elles subissent et ce peu importe leur nom et/ou religion, est du même ordre, à savoir qu’elles subissent la domination par la maltraitance au sein du système de la suprématie blanche (racisme) pratiqué par l’ensemble des personnes blanches qui croient, défendent et sont en capacité de pratiquer cette idéologie.

Tout ce qu’elles ont à comprendre est que leur objectif est de travailler à produire de la JUSTICE, car c’est cela qui ne leur est pas accordé et refusé dans ce système conçu pour les maintenir en état de subjugation.

La question à poser à un personne blanche est :

Vous considérez vous, ou, vous classifiez vous  comme une personne blanche ou pas ?

Que proposez vous de faire, ou que nous fassions pour éliminer le racisme ?

Quelles sont les preuves que votre action sert et a servi à éliminer le racisme ?

Si cela est vrai alors pourquoi il y a t-il encore du racisme , et est encore actif le système de la suprématie blanche qui est le racisme ?

Le racisme existe encore, par conséquent en tant que victime de celui-ci, il est de mon devoir de considérer  toute personne blanche est et ce  durant l’existence du système de la suprématie blanche, comme un *suspect raciste, il ne peut en être autrement durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme).

« CELA DOIT ÊTRE UNE FOIS POUR TOUTE COMPRIS PAR LES VICTIMES QUI SONT LES PERSONNES NON-BLANCHES DANS CE SYSTÈME QUI LES DIRIGE, LES GOUVERNE ET LES MOTIVE. »

POURQUOI ?

Parce que les personnes non-blanches sont juste éduquées, incitées, utilisées par les suprémacistes blancs  à se faire du tort, à imiter, elles sont encouragées à le faire afin de distraire le suprémaciste blanc (raciste) et afin de détourner le regard sur les véritables incitateurs, et d’oublier leur condition de détention car sont des prisonniers de guerre.

10409713_751145591602742_3128746290432232990_n

Les personnes non-blanches, sont maintenues et parfois retirées pour un certain temps de leur condition de détention, sont mises dans l’arène, sont exhibées, se maltraitent, s’entretuent, ou se retrouvent dans le lit pour servir d’objet de plaisir aux suprémacistes blancs ( hommes et femmes racistes) avides de sang et de sensations dites fortes, et une fois ces derniers/ères rassasiés, repues, les personnes non-blanches sont ensuite remises dans leurs cellules, jusqu’à nouvel ordre, jusqu’au nouveau spectacle en tant que sujets de divertissement sans plus.

50x2a6sfa8jky66e

mandingo_black_exploitation_film_1975_24

Parce que la raison logique est qu’à ce jour les personnes non-blanches/noires sont toutes égales en tant que victimes, et prisonnières, des sujets, dans un système idéologique de Relation de Pouvoir Dynamique, système dominant et global au sein duquel les personnes non-blanches évoluent et qui les gouverne dans l’ensemble de leurs relations en tant qu’individus non-blancs sur la planète tant avec les personnes blanches, qu’avec les personnes non-blanches.

Un système qui donne du pouvoir à toute personne blanche envers toute personne non-blanche et ce quel que soit le domaine d’activité, du fait qu’elle soit blanche, un système qui a pour but de maintenir toute personne non-blanche à un niveau inférieur de toute personne blanche dans ce système qui est une prison pour les personnes non-blanches.
Les personnes blanches qui croient et défendent cette idéologie se considérant SUPRÊMES,  se prenant pour des Dieux vis à vis des personnes non-blanches.

Le suprémacistes blancs sont les seuls à ce jour à décider de tout  en ce qui concerne les affaires des personnes non-blanches. Un pouvoir utilisé de manière incorrecte car ne produit pas de Justice.

LE RACISME NE DEVRAIT PAS EXISTER, C’EST LA CRÉATION ISSUE DE L’ESPRIT D’UN HOMME QUI À CE JOUR EST L’INVENTION LA PLUS MONSTRUEUSE  QUI EXISTE POUR GÉRER LES AFFAIRES DES HOMMES DANS LE MONDE.LE RACISME EST LE CRIME DES CRIMES.

Une personne non-blanche dans ce système n’ a aucun pouvoir, son pouvoir est NUL. Le seul pouvoir qu’elle possède est celui de faire ce qui lui est intimé de faire au quotidien de manière directe ou indirecte par un suprémaciste blanc(raciste).
Une personne non-blanche/noir à ce jour quel que soit le lieu de la planète,  naît dans un système raciste pour être victime d’office du racisme du fait de sa couleur de peau, qu’elle le reconnaisse ou pas. Ce n’est pas du racisme mais de la RÉACTION AU RACISME, une réaction qui fait les affaires des suprémacistes blancs (racistes).

L’idéologie de la suprématie blanche étant à ce jour le seul système en place sur la planète régissant les relations/interactions, des individus blancs et non-blancs de la planète

Une personne non-blanche ne peut être raciste car elle celle qui est victime du racisme.
Elle ne peut être raciste envers une personne non-blanche car elle n’a aucun pouvoir sur celle-ci, et encore moins  sur une personne blanche.
La personne blanche ayant 
d’office à de l’autorité et du pouvoir sur toute personne non-blanche d’une manière ou d’un autre,  ce quel que soit son standing, car évoluant dans un système qui globalement est en sa faveur.

N.B : POUR COMPRENDRE LEURS RELATIONS DANS LE MONDE, IL EST IMPORTANT POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES,  DE SE FOCALISER ESSENTIELLEMENT SUR  LE CONTEXTE GLOBAL AU SEIN DUQUEL ELLES ÉVOLUENT ET SONT INSCRITES, CONTEXTE QUI AFFECTE LEURS RELATIONS À L’AUTRE, DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT.
LE CONTEXTE EST DÉTERMINANT POUR COMPRENDRE LA  SITUATION, DE CE QU’IL FAVORISE OU PAS.
TOUTE ANALYSE QUI NE TIENT PAS COMPTE DU CONTEXTE GLOBAL ÉTANT SUJET À  NOURRIR LA CONFUSION DANS L’ESPRIT DE CELUI OU CELLE QUI EN FAIT L’OBSERVATION.

CECI EST DE L’ORDRE DE LA LOGIQUE L’EAU MOUILLE, LE FEU BRÛLE   . SIMPLE FORMULE

hqdefault-1

Scène emblématique et pleine d’enseignement,  tirée du film « autant en emporte le vent ».  Aucun de ces deux esclaves, même si ils argumentent pour savoir qui doit dire « Quittin time », ne peut décider, leur condition est la même, ils sont TOUS DEUX esclaves, et n’ont de fait aucun pouvoir.

Un pouvoir qui pousse les personnes non-blanches à vouloir faire de même car fascinées, sans se rendre compte qu’elles se nuisent et s’anéantissent en participant à un arrangement tragique qui n’est nullement  conçu en leur faveur. Un système qui les incite à être hostiles les uns envers les autres, résultat permet de justifier l’existence du système et des répressions dont elles font l’objet.

UN SYSTÈME EXTRÊMEMENT SOPHISTIQUÉ QUI POUR ÊTRE COMPRIS PAR LES VICTIMES DOIT ÊTRE ANALYSÉ DE MANIÈRE LOGIQUE ET NON ÉMOTIONNELLE.

Les personnes non-blanches agissent et réagissent entre elles comme le font des prisonniers qui se prennent pour les gardiens de la prison, ce qui est une totale confusion dans leur situation. Un prisonnier n’a aucun  pouvoir sur un autre prisonnier en prison, ils sont tous logés à la même enseigne.

BOXE DE L’OMBRE : Le fait que les personnes non-blanches se maltraitent sur la base de leur couleur de peau, n’est rien d’autre qu’une réaction, et une erreur de lecture de leur situation car sont sur la personne alors qu’elles se devraient de comprendre le problème, du fait qu’elles ne savent pas ce qu’est et comment fonctionne le racisme. Elles sont sous l’effet de la CONFUSION provoquée, initiée, par un système idéologique qui les incite à se maltraiter entre elles afin que les vrais responsables et ceux qui pratiquent le racisme ne soient pas reconnus, ces vrai responsables étant les suprémacistes blancs, les véritables générateurs de cette confusion, perturbation.  Les gardiens de la prison.

Le racisme est un pouvoir dynamique idéologique, un pouvoir qui s’exprime dans tous les domaines d’activité afin de maintenir une catégorie de personnes du fait de sa couleur de peau en état infériorité en permanence , et à ce jour ce pouvoir est pratiqué par les personnes blanches qui croient et défendent cette idéologie, les suprémacistes blancs (racistes).  Les personnes non-blanches et les personne classifiées comme noires particulièrement n’ont aucun pouvoir, elles n’ont pas la capacité d’interférer dans les affaires des personnes blanches en aucune manière, elles n’ont aucun pouvoir. Aucune personne non-blanche et noire en particulier ne peur empêcher aux suprémacistes blancs de faire ce qu’ils/elles veulent faire .

Cette réalité peut paraître difficile à admettre mais cela est la vérité, or la vérité ne doit pas s’embarrasser de sentiments.

Une personne non-blanche qui maltraite une autre personne non-blanche, ne sait juste pas qu’elle est incitée, et motivée à son détriment à participer à l’idéologie en place et qui la maintient en situation de victime de cette idéologie conçue et fabriquée contre elle. Elle n’est pas raciste elle est juste une personne qui réagit de manière incorrecte envers une autre personne non-blanche au racisme.

UNE PERSONNE NON-BLANCHE ET CE QUOI QU’ELLE PENSE RESTE ET DEMEURE UNE VICTIME DU RACISME, ELLE EST CELLE QUI EST LA VÉRITABLE VICTIME DU RACISME. DANS CE SYSTÈME LES PERSONNES NON-BLANCHES SONT ÉGALES EN TANT QUE VICTIMES DU RACISME ELLES N’ONT PAS À SE COMPARER, FAIRE CELA EST ÊTRE GOUVERNÉE PAR LA CONFUSION.

TOUT CE QUE FAIT OU NE FAIT PAS UNE PERSONNE NON-BLANCHE EST DÈS LE DÉPART MOTIVÉ DE PRÈS OU DE LOIN PAR UNE PERSONNE BLANCHE, ET À PLUS FORTE RAISON PAR UN SUPRÉMACISTE BLANC DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, IL EST CELUI QUI INITIE TOUT CE QUE FAIT UNE PERSONNE NON-BLANCHE, IL EST LE VÉRITABLE RESPONSABLE.

« DANS LA MESURE OU, LES SUPRÉMACISTES BLANCS, ONT QUOI QUE CE SOIT À AVOIR AVEC CE QUE FONT LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES, DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT, ET CE QUEL QUE SOIT LE DOMAINE D’ACTIVITÉ, ILS/ELLES SONT RESPONSABLES DE TOUS LES PROBLÈMES QUE RENCONTRENT LES PERSONNES NON-BLANCHES ET CE QUEL QUE SOIT LE DOMAINE D’ACTIVITÉ. CAR LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES)  SONT CELLES ET CEUX QUI SONT EN CHARGE DES AFFAIRES DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES.  » Neely Fuller Jr.

Les personnes non-blanches en tant que victimes, prisonniers du même système, doivent cesser de se maltraiter, comme elles le font et à se dénigrer comme elles le font afin de se distinguer. Un prisonnier est un prisonnier et sa condition est la même que celle d’un autre prisonnier. Aussi les personnes non-blanches/noires doivent-elles comprendre qu’en faisant cela elles ne font que participer, servir tout en étant victime, le système de la Suprématie Blanche (Racisme) système au sein duquel elles sont maintenues prisonnières toutes quelles qu’elles soient. Elles ne font que valider ce pour quoi est conçu ce système mis en à leur détriment, et qui les motive à être hostiles les unes envers les autres, et ce au bénéfice du système raciste qui les gouverne.

Les suprémacistes blancs sont au fait de cela et observent en riant de voir comment leur confusion fonctionne, comment leur programme fonctionne.

Se rappeler qu’il existe dans ce système idéologique  :

Personne blanche
Personne non-blanche ( victime du racisme)
Suprémaciste blanc (Raciste)

PS : Toute personne blanche n’est pas raciste mais demeure un suspect raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche(racisme). C’est de la logique, et rien de personnel envers la personne blanche. Nul personne non-blanche,  à ce jour étant  en mesure de savoir avec précision qui est ou n’est pas raciste d’entre les personnes blanches.

IL Y A À SE CONCENTRER EN PRIORITÉ À PRODUIRE DE LA JUSTICE.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

POURQUOI LES VICTIMES NON-BLANCHES SONT L’OBJET DE LA CONFUSION.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE,  TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »
…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient et pratiquent cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE, QUI CROIENT ET DÉFENDENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Pour un suprémaciste blanc raciste il lui a été selon lui divinement ordonné de consacrer son service au bien de  la dite « l’humanité » et cela dans le but de sauver son âme, dite « humanité » et « service »,  qui passent surtout par la domination et la maltraitance de tout individu non-blanc, car considéré inférieur dans la classification des suprémacistes blancs (racistes) qui sert de leitmotiv pour pratiquer leur  idéologie, favorisant la non-justice sous des apparentes convictions qui par bien des aspects peuvent sembler « douteuses ».

Titre.

POURQUOI LES VICTIMES NON-BLANCHES SONT L’OBJET DE LA CONFUSION.

Citation : »Les personnes « noires »  ont été si longtemps  incommodées  et privées d’occasions  au développement, qu’elles ont fini « naturellement » par être effrayées de tout ce qui  sonne comme le racisme.  Elles sont devenues anxieuses d’avoir tout ce que possèdent les personnes blanches, même quand cela est nuisible ». Extrait traduit de l’anglais de : The Mis-Education of The Negro par Carter.G.Woodson 1933

PS : Les victimes préférant parler de « colonialisme », de « capitalisme », de « libéralisme », « conservatisme », et d’autres « isme ».

Cette anxiété, ce désir, avant tout émotionnel, car nourri par l’envie, la fascination,  demeure,  et est l’un des éléments principal qui maintient les personnes appelées « noires »  dans la confusion pour ce qui à trait à leur compréhension du problème, car pour résoudre un problème il  demeure avant tout nécessaire de comprendre  l’énoncé du problème. Il ne doit nullement être question de rivaliser avec qui que ce soit, encore moins avec les personnes blanches ( qui veulent apparemment rivaliser avec le  « Créateur » lui même au risque de générer du chaos et l’horreur. Il s’agit de régler des problèmes sans en créer d’autres, de produire ce qui est à produire, à savoir produire de la JUSTICE.

Citation : « Quelqu’un a apparemment fait une erreur, une erreur colosssale. Les suprémacistes blancs (racistes) ont fait une erreur en décidant de devenir suprémacistes blancs, et les victimes de la suprématie blanche (racisme) ont fait une erreur en permettant d’être victime, dans la mesure ou, cela n’aurait jamais du exister ». Neely Fuller Jr

Aussi il y a surtout à devenir un homme et une femme  UNIVERSELS fonctionnant de la manière la plus constructive possible avec tout ce qu’il  est permis d’apprendre à chaque instant en vue de favoriser l’émergence d’un monde de JUSTICE en toutes circonstances et quel que soit le domaine d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.
Trop souvent promptes  à favoriser l’apparence,  à vouloir  prouver que leur couleur de peau à a voir avec leur savoir,  et ce qu’elles font (ce qui là encore est renforcer ce système raciste, qui classifie les individus selon la couleur de leur peau) , plutôt que de favoriser   ce que produit l’individu, se trouverait-il être « transparent« .

FAIRE BRILLER LE BOULET, EN PENSANT QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME.

♦**Nulle personne non-blanche et ce quel que soit son âge, à ce jour, ne peut prétendre ne pas être affectée d’une  manière ou d’une autre par les effets du racisme, et ce quelle que soit sa position, son titre, son statut, et autres distinctions, qu’elle dit posséder, du fait que de sa  naissance, car elle évolue  à l’intérieur d’un système raciste, qui est l’unique système idéologique à ce jour dirigeant l’ensemble des individus de la planète, conçu pour  avantager la personnes blanches, et désavantager la personne non-blanche, faisant de celle-ci une victime du racisme de par sa couleur de peau, et ce en dépit des apparences, en fait une personne en situation de subjugation/détention.


♦**Naître non-blanc et ce durant l’existence du système de la suprématie blanche qui est le racisme, équivaut d’office à être une cible désignée directement ou indirectement de ce système idéologique, un système hostile et coercitif pour toute personne non-blanche, car  ceux et celles en charge de celles-ci, à savoir les suprémacistes blancs (racistes) ne produisent et ne cherchent à produire aucune JUSTICE envers les personnes non-blanches, mais les maintiennent en état de dépendance totale tout en les dominant et les maltraitant de manière directe et indirecte
**

♦**Toute personne non-blanche classifiée comme « noire » ne doit nullement faire abstraction du DEVOIR DE MÉMOIRE,  qui pour elle est nécessaire, il s’agit d’un un RAPPEL OBLIGATOIRE,  pour lui éviter de se tromper sur les véritables intentions des suprémacistes blancs (racistes), qui n’ont d’unique et ultime but que celui de dominer et de maltraiter les personnes non-blanches, et l’ont prouvé depuis des siècles, utilisant et maintenant par TOUS les moyens toute personne non-blanche, en état de subjugation. Ce système n’a aucune autre  raison d’exister que celle-la. Aussi les personnes non-blanches ne doivent elles s’attendre à rien d’autres,  que d’ observer les effets dévastateurs, de ce pour quoi existe et fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) envers elles et ce au-delà des apparences qui est fait pour les maintenir dans l’illusion et leur faire croire le contraire.  « Devoir de Mémoire »  lié à l’existence de ce système qui ne produira à leur égard rien d’autre et ce tant qu’il ne sera pas défait.

♦**Toute personne non-blanche classifiée comme non-blanche (noire, jaune, rouge, beige, brune….) qu’elle le reconnaisse ou pas évolue dans ce monde et agit en réaction au racisme de manière directe et indirecte, l’amenant à participer à un arrangement tragique du fait de l’existence du système de la suprématie blanche (racisme).

facekini2
Ci dessus Japon personnes se baignant avec des cagoules pour garder le teint clair, la peau « blanche ». Pourquoi ?

Ci dessous publicité pour produit éclaircissant pour personnes de sexe féminin non-blanches. Pourquoi ?

eclaircissant

TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE EST ÉDUQUÉE À SERVIR LA GLOIRE DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) QU’ELLE LE RECONNAISSE OU PAS, SA CONDITION EST D’ÊTRE UNE VICTIME ET UN(E) SERVANT(E) AVANT TOUT.

C’EST PAR L’ACTION INDIVIDUELLE DE CHACUN DE NOUS À PRODUIRE DE LA JUSTICE DANS SON QUOTIDIEN QUE RÉSIDE LA SOLUTION POUR REMPLACER CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE INCORRECT PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE .

Produire de la JUSTICE est suivre une logique, un code, un principe,  et s’y tenir, être loyal à ce code qui implique de ne  maltraiter personne autour de soi, c’est à ce principe directeur qu’il faut être loyal, car la loyauté est agir selon un principe directeur envers l’autre, SUIVRE UNE LOGIQUE (qui est causes et effets).

Être « loyal » c’est suivre un ou plusieurs principes   amenant à dire et faire des choses, et, à ne pas dire et ne pas faire des choses en vue d’un résultat constructif  envers une personne et/ou une chose dans l’univers connu pour produire de la JUSTICE, un individu suit un code qui fait de lui une personne loyale.

L’idée précédant la matière, c’est cette pensée et cette idée de JUSTICE qui doit guider l’individu à penser, parler et agir d’une manière ou d’une autre, envers toute chose et toute autre personne, la pensée, l’idée, le concept précédant toute chose.

Penser  en terme de JUSTICE est agir pour produire de la JUSTICE, produire de la JUSTICE est être loyal à sa pensée et donc se respecter en refusant de se mentir, et donc faire ce en quoi croit la personne et non son contraire.

Se poser la question est-ce de la maltraitance ? Habitués que nous sommes à le faire du fait de notre existence dans un système qui incite à maltraiter, il est nécessaire de sortir de cette accoutumance.

Ce qui est mis en place, construit, élaboré,  par des personnes peut être défait par des personnes. Il suffit pour cela de savoir ce qu’est et comment fonctionne et a été construit ce qui a été fait.
La plupart des victimes du racisme à savoir la plupart des personnes non-blanches ne comprennent pas ce qu’est et comment fonctionne le racisme et pour cela sont incitées à croire que ce problème ne peut être résolu, ce qui en l’occurrence est une erreur nourrie par l’incompréhension.

Celui et celle qui sait comment est construit une chose peut savoir comment faire pour le déconstruire.
Afin de contrôler les personnes non-blanches, les suprémacistes blancs (racistes) utilisent la confusion, et l’associent  à la pratique d’un code, un code très précis et ce dans tous les 9 domaines d’activité, Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 tout ce dans quoi sont impliquées, engagées les personnes. Chaque activité affectant l’autre,  d’un moment à l’autre sur la planète. Ce qui est fait en économie affecte ce qui est fait en éducation, ce qui est fait en éducation affecte ce qui est fait dans le divertissement, ce qui est fait dans le divertissement affecte ce qui est fait dans la politique ainsi de suite.

Pour pouvoir dominer les personnes non-blanches les racistes ont mis en place une manière de penser et d’agir un « Code », et ce dans tous les domaines d’activité. Et c’est cela que ne comprennent pas la victimes, obligées à devoir encore aller vers les suprémacistes blancs (racistes) pour résoudre leurs problèmes alors que ceux-ci sont crées par ceux et celles qu’ils vont voir.
Les personnes non-blanches du fait de l’incompréhension qu’elles ont du problème auquel elles sont confrontées, se trouvent dans la confusion et la frustration dans leur existence, car ne savent comment s’y prendre avec ce problème, se fâchent, s’énervent, se font du tort et parfois s’entretuent ou se suicident. Ne comprenant pas que leur problème est inhérent au système idéologique au sein duquel elles évoluent,  et qui n’est nullement conçu pour faire d’elles des personnes constructives, mais bien au contraires des personnes qui tournent en rond sans trouver l’issue, un système qui les tient à l’écart d’elles mêmes une sorte de « hors-soi », les mettent hors d’elles mêmes, en fait des « zombies », des personnes qui font sans savoir pourquoi elles font ce qu’elles font. Dépossédées de tout pouvoir de décision ultime.

Il est nécessaire pour l’ensemble des personnes non-blanches (jaune, rouge, brunes,..) et particulièrement pour celles classifiées comme « noires » car les plus visées du fait qu’elles sont les plus « foncées », de comprendre qu’elles sont des cibles, des sujets, rendues hostiles les unes envers les autres du fait de cette incompréhension ne leur permettant pas d’observer que leur éducation sert avant tout à ce que soit maintenu ce système avec leur concours et à leur surtout globalement détriment.

Aussi il est logique de mettre en place un code contre raciste afin d’avoir un résultat précis et savoir pourquoi. Et ce quel que soit le domaine d’activité.

Savoir pourquoi dire et faire et pour quel résultat, avoir une manière précise de se soigner, de s’habiller, de compenser, afin de générer de l’équilibre dans un système qui les déséquilibre et est déséquilibré pour elles.

Déséquilibré car les racistes font croire que toute les choses sont les mêmes, et créent de la confusion. Font croire qu’un homme et une femme sont pareils ce qui génère de la confusion dans les relations entre mâle et femelle. La femelle se prenant pour un mâle, le mâle se prenant pour une femelle. Les suprémacistes blancs génèrent de la confusion parmi leurs victimes et ce afin de les détourner de devenir de véritables Hommes et de véritables Femmes, augmentant ainsi la confusion et les maintenant dans la condition de sujets (d’esclaves) pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel du système de la suprématie blanche (racisme).

Pour cela les racistes répandent ces idées parmi les personnes non-blanches leurs victimes, (Tout en y prenant part eux même, en faisant un peu  jusqu’à un certain point car se doivent d’avoir le contrôle de leur opération), parmi les personnes non-blanches qui sont considérées par les autres personnes blanches comme étant parmi les plus « éduquées »  du fait que ces dernières sont en vue, ont une certaine « crédibilité » et sont ainsi  considérées comme des « modèles » par les autres victimes qui par effet d’entraînement finissent par les suivre.
Que cela soit pour l’usage de la drogue, par le sexe, ou tout autre chose qui puisse permettre que soit généré de la confusion parmi un plus grand nombre de victimes à travers ces personnes dites « en vue », servant à leur détriment de catalyseurs, car font la promotion de ce que répandent et leur enseignent les suprémacistes blancs , sans y voir le danger, le poison qui y est contenu et qui leur est demandé en silence de transmettre, quitte à accepter l’inacceptable d’une condition de prisonnier.

Ces personnes non-blanches « en vue » et considérées comme des références du fait de leurs diplômes ( Qui leur sont donnés par les suprémacistes blancs)  étant persuadées de servir une cause juste, utilisant les bannières qu’elles défendent tels : Modernité, laïcité, démocratie…,  alors qu’en fait elles sont utilisées pour mettre le « bordel », entraîner les victimes dans une direction incorrecte. Car ces mots n’ont aucune vérité dès lors qu’il s’agit du sort des personnes non-blanches qui demeurent des sujets, des victimes, des prisonniers de guerre au sein d’un système conçu pour les maltraiter, les dominer et les contenir à l’état de sujets, et non fait pour les amener à devenir des Hommes et des Femmes Universels fonctionnant en mode constructif et ce dans tous les domaines d’activité 24/7.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) CONFONDENT LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES EN LES INCITANT À SE CROIRE « IN » ALORS QU’ELLES SONT EN FAIT « OUT », ET/OU, SE CROIRE « BRANCHÉES » ALORS QUELLES SONT EN FAIT « DÉBRANCHÉES. »

Cela n’est nullement toléré par les suprémacistes blancs, il n’est nullement question pour eux de sortir les personnes non-blanches de cette condition  de victimes et « *d’insignifiance »( faire des choses sans significations).

Aussi les personnes non-blanches, victimes de ce système,  se doivent de se poser des questions en permanence dès qu’il leur est proposé une chose venant des suprémacistes blancs (racistes) et aussi du fait qu’elles évoluent dans un système conçu dès le départ à leur détriment quelle que soit la forme manifestée.
Qu’est ce que c’est ?
Quel sera le résultat ?
Sera t-il constructif et si oui Comment ?
Si non Pourquoi ?

Car tout doit être question de résolution de problème.
Quel problème cela est-il censé régler pour moi ou tout autre personne ?

En la circonstance et ce durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme il est logique et nécessaire pour les personnes non-blanches de suspecter tout ce qui leur est proposé par les suprémacistes blancs qui n’ont pour seul et unique but ultime que celui de dominer et de maltraiter les personnes non-blanches sur la base de la couleur de leur peau. Il n’est rien qui n,e soit fait par les suprémacistes qui ne soit pas guidé par ce principe simple et unique.
Les racistes (suprémacistes blancs) ne viennent aucunement pour aider les personnes non-blanches, tout ce qu’ils font à pour but celui de conserver leur position de supériorité de domination et continuer à maltraiter, sur l’ensemble des personnes non-blanches et ce même quand cela n’y paraît pas.

Et ce dans tous les domaines d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit), il n’est aucune domaine qui ne soit laissé à l’abandon, aucun espace dans lequel il est permis aux victimes de se mouvoir sans être contrôlées.
Elles sont maintenues en situation de captivité, et doivent cesser de croire qu’elles ne le sont pas, car croire cela est augmenter leur été de captivité et se rendre encore plus vulnérables et confuses qu’elles ne le sont déjà. Les suprémacistes blancs (racistes)  rendent destructives, toxiques leurs victimes, car les suprémacistes blancs aiment détruire, sont toxiques entre elles, se battent et cherchent des personnes à maltraiter en permanence. Éduquent les victimes à produire des choses pour ensuite les punir. Éduquent leurs victimes pour  les détruire, cela est pour eux une raison de vivre, battre, dominer, se glorifier, faire couler le sang,  avoir du « plaisir » à faire du tort et ils nomment cela « civilisation ».

C’est le devoir de chacun de travailler à changer cela en s’attelant à produire de la JUSTICE, pour éradiquer ce système qui n’est en rien favorable pour quoi que ce soit excepté le chaos et le désastre, et nul ne peut dire que cela n’est pas,  à voir l’état actuel dans lequel se trouve la planète,  et les relations entre les individus de la planète.


PAR CONSÉQUENT IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/