RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE ET PRODUIRE DE LA JUSTICE.Part 2.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. …NEELY FULLER JR »

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Remarque (extrait) :  » Il y a une raison logique de croire que si un nombre important de personnes non blanches (victimes de la suprématie blanche) commence à penser, parler, et agir d’une manière qui est codifiée de manière constructive, l’effet collectif sera l’érosion-rapide de l’ensemble du « comportement-ciment » qui lie tous les éléments majeurs au jour le jour de la suprématie blanche (racisme) dans le système puissant qu’il est. Ce comportement qui constitue le « ciment » influence l’intervention combinée et/ou une ou des actions des personnes blanches individuelles qui, chaque jour, disent ou font des choses (« grandes » ou « petites ») qui ont pour effet de directement ou indirectement contribuer à maintenir, développer ou affiner la force du « Système de la suprématie blanche (racisme) ». Neely Fuller Jr 2014.

Titre :

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE Part 2.

IL NE PEUT Y AVOIR D’AVOIR D’AMOUR SANS JUSTICE, CAR L’AMOUR EST PRODUIRE DE LA JUSTICE. À CE JOUR LE MONDE EST DOMINÉ PAR LA NON JUSTICE AUSSI L’AMOUR EST À PRODUIRE PAR L’ÉLIMINATION DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME). UNE CHOSE NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS,  SOIT LA JUSTICE EXISTE SOIT ELLE N’EXISTE PAS. IL EN EST DE MÊME DU RACISME SOIT IL EXISTE SOIT IL N’EXISTE PAS. TANT QU’EXISTERA LE RACISME SUR LA TERRE IL NE POURRA EXISTER D’AMOUR, LE RACISME ÉTANT INHUMAIN, INJUSTICE, ANTI AMOUR……

« La solution viendra de l’action individuelle de chacun à produire de la JUSTICE dans son rapport à l’autre au quotidien. »

AVOIR UNE MÉTHODE CAR TOUT EST MÉTHODE DANS L’UNIVERS TOUT EST LOGIQUE.

Quelle que soit l’entreprise au sein de laquelle s’implique et s’engage un individu, il ne peut le faire sans avoir mis au point une méthode qui sera le garant du succès de l’entreprise. Engager une relation avec une personne ne peut se priver de cette approche, car tout est logique, méthode, processus, Méthodo-Logique.

La logique est dans l’univers, et nous faisons partie et sommes issus de la logique de cet univers.

La méthode est la clé qui assure et garantit le succès du résultat, il y a une méthode pour toute chose, une méthode est un processus, une suite logique, pour obtenir le meilleur résultat, en faisant les choses de la meilleure manière possible.

Tout est affaire de méthode, il est question de trouver la meilleure méthode pour la mettre en pratique.

Pour les personnes non-blanches en ce qui concerne leur approche du monde et leurs relations, cette approche se doit résolument d’être accompagnée d’une méthode garantissant que cette relation ne sera nullement distraite, ni polluée par des déceptions et des surprises déplaisantes. Cette méthode se devra en premier lieu de favoriser un terrain de confort pour les deux individus, un confort qui ne devra nullement se faire au détriment de l’autre. A commencer par se DIRE la VÉRITÉ, dans le but d’éliminer les conflits et les déceptions. Nul ne devant se retrouver lésé.

LES PERSONNES NON-BLANCHES SE DOIVENT AUJOURD’HUI D’ABORDER RÉSOLUMENT LE MONDE AVEC MÉTHODE ET LOGIQUE, ET CESSER DE PRIVILÉGIER L’ÉMOTION, L’ÉMOTION N’EST ET N »A JAMAIS ÉTÉ UNE SOLUTION POUR RÉGLER DES PROBLÈMES, BIEN AU CONTRAIRE CAR ALÉATOIRE ET MOUVANTE. L’ÉMOTION EST UN POINT DE DÉPART  POUR AMENER À LA RÉFLEXION LOGIQUE.

* Plus les deux personnes en sauront sur chacune d’elles, et en détails, moins de il y aura de conflit. Il est conseillé et judicieux voir ESSENTIEL pour les deux partenaires de se dire la vérité à l’avance , afin qu’elles soient confortables avec la situation/relation dans laquelle elles vont s’engager, ce confort étant essentiel. Les deux personnes se doivent d’être sur la même page.  Et cela se doit d’être vérifié en amont, afin de pouvoir s’engager,  pour s’éviter des surprises déplaisantes et des tragédies. Les déceptions venant d’un manque d’information et par  méconnaissance.

* La vérité et la pratique de la justice sont la clé d’une relation harmonieuse. Maximiser les possibilités de faire en sorte d’avoir une relation saine. Si les personnes ne se sentent pas prêtes à se livrer l’une envers l’autre,  éviter de s’engager et éviter de chercher à avoir une relations sexuelle.

* Si elles décident de s’engager et ce sans vouloir se poser de questions elles n’auront plus à se plaindre après, car auront à accepter de vivre avec les conséquences de leur décision, et être confortables avec cela et apprendre à le devenir, puisqu’il sera trop tard pour poser des questions.

* Pas de relations sexuelles et de jeux sexuels, tant que les deux parties ne seront pas prêtes à répondre aux questions qu’elles se poseront et ce sans pression, cela devant être totalement démocratique. Si il y a de la pression cela suppose qu’il y a un problème par conséquent les deux parties se doivent de se retenir de s’engager d’avoir la relation sexuelle.

* Éviter de s’engager dans une relation sexuelle avec un personne avec qui il y a de fréquentes disputes.

LES DEUX PERSONNES NE DOIVENT PLUS ÊTRE UN MYSTÈRE L’UNE POUR L’AUTRE DÈS LORS QU’ELLES DÉCIDERONT DE S’ENGAGER.

Le principe est d’éviter de léser qui que ce soit dans cette relation,e t d’être informé au maximum, afin de favoriser une relation cherchant à produire de  la JUSTICE.

IMG_9440

Dixit Neely Fuller Jr.
♦ « La femelle classifiée comme noire sous le système de la suprématie blanche n’a aucune protection du tout de la part du mâle classifié comme noir, qu’elles n’essaient même pas de le voir pour obtenir cela. Cela n’existe pas.

Le mâle non-blanc/noir classifié n’est rien d’autre qu’un compagnon de prison (compagnon de cellule) pour la femelle non-blanche. Et il est actuellement, à  beaucoup d’égards dans une position plus faible que la femelle non-blanche/noire.

Les suprémacistes blancs tombant durement sur lui quand il commence à agir comme si il veut être un Homme. Être un Homme noir dans le système de la suprématie blanche est actuellement impossible. Cela ne peut être fait. Peu importe ce que fasse un mâle noir, il ne sera jamais un Homme dans le système de la suprématie blanche. Dans le système de la suprématie blanche il n’y a qu’un Homme et il est Blanc. Le mâle noir est un «garçon » . LES GARÇONS DÉPENDENT DES HOMMES, LES GARÇONS DÉPENDENT DES FEMMES que sont les suprémacistes blanches (femmes racistes).

Aussi les personnes non-blanches/noires sont sujets des suprémacistes blancs, sont prisonnières de guerre et elles doivent répondre au maître de la prison. Les maîtres de la prison sont les seuls Hommes et Femmes et sont les personnes blanches. Les femelles noires se doivent de retirer cette notion hors de leur tête que le mâle noir peut les aider en quelque façon qui est massivement sérieuse, à moins que les suprémacistes blancs, hommes racistes et femmes racistes, prennent la décision que ce mâle noir puisse avoir quelque chose d’eux, et que puisse passer pour celle qu’il considère être « sa femme », ce qui n’est pas vrai. Le mâle noir n’a aucune autorité sur quoi que ce soit sous le système de la suprématie blanche. Mais ils sont autorisés à prétendre qu’ils en ont.

Mais à chaque fois qu’ils croisent le suprémacistes blanc,ils découvrent avec choc qu’ils ne sont pas des Hommes mais des garçons. Il importe peu de savoir quelle position ils ont, quel titre ils ont, la vérité est que les mâles noirs sont TOUS des prisonniers de guerre,ils sont prisonniers du système de la suprématie blanche, sous les hommes racistes et les femmes racistes, et ils le font savoir aux mâles noirs à chaque fois que ces derniers sortent hors des lignes,e t comment à penser qu’ils sont à la tête d’un « foyer ». La femelle noir est livrée à elle même. Si elle a un enfant qu’elles n’attendent d’aide de personne. Chaque femelle noir de la planète, si vous faites un enfant, n’attendez en aucune circonstance aucune aide, particulièrement d’une autre personne non-blanche. Toute votre aide vient directement ou indirectement des suprémacistes blancs. Si ils ne veulent pas vous lad donner directement ou indirectement pas vous la donner vous ne l’aurez pas. Si il y a une personne ne peut définitivement pas vous donner cette aide, c’est le mâle noir. » Neely Fuller Jr 2016.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires, à savoir un individu de sexe masculin et un individu de sexe féminin, relation qui à terme donne parfois lieu à une union sexuelle, (elles se doivent d’être d’accord, autrement il s’agit d’un viol, il faut absolument le consentement volontaire et délibéré des deux parties) , il est nécessaire de comprendre qu’au départ qu’il n’est pas possible que ces deux personnes puissent satisfaire aux *attentes respectives qui sont nourries, ni pouvoir satisfaire complètement à tous leurs besoins y compris  à ceux de leurs futurs enfants, étant tous des sujets, des prisonniers.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires se doivent de savoir que cette relation a lieu à l’intérieur du cadre idéologique du système de la suprématie blanche (racisme) et que ce cadre, en aucune mesure ne rend favorable de manière constructive cette relation entre ces deux personnes non-blanches puisqu’elles sont éduquées à être hostiles l’une envers a l’autre et rendues impuissantes l’une pour l’autre, ce qui crée d’autorité un climat d’hostilité et les crée une situation d’incapacité.

Dans le domaine des relations qui concerne les personnes non-blanches lorsqu’il s’agit d’union entre deux personnes de sexes complémentaires, ces deux personnes non-blanches mâle et femelle, ont à reconnaître la vérité de leur situation, se savoir Toxiques l’une pour l’autre, pour ainsi concevoir de faire le maximum pour éviter de se nuire, et savoir qu’elles sont éduquées à se défier et à se détester elles-mêmes, et par extension détester l’autre, car empoisonnées au sein de ce système qui leur inocule du poison et ce dès la naissance.

POURQUOI revoir les attentes à la baisse ?

1 Parce que les personnes non-blanches de sexe masculin se doivent de savoir que ce qu’elles pourraient attendre et exiger des personnes non-blanches de sexe féminin demeure limité, car toutes deux évoluent dans un système qui les limite et fait d’elles des personnes limitées, du fait des limites qui leur sont imposées et ce malgré les apparences.

2 Parce que les personnes non-blanches de sexe féminin se doivent de savoir que ce qu’elles pourraient attendre et exiger des personnes non-blanches de sexe masculin demeure limité, car toutes deux évoluent dans un système qui les limite et fait d’elles des personnes limitées, du fait des limites qui leur sont imposées et ce malgré les apparences.

*Exigences : En tant que sujets dans ce système les personnes non-blanches, ne peuvent et n’ont pas le pouvoir de s’exiger quoi que ce soit l’une envers l’autre, n’ayant aucun pouvoir toutes deux ayant le statut de sujet. Pour exiger il faut avoir du pouvoir, car celui qui exige sait que si ce qu’il demande n’est pas obtenu,  qu’il est en mesure de l’obtenir par la force par la dissuasion, il a ce pouvoir et c’est pour cela qu’il peut avoir des exigences. Un sujet quoi qu’il dise, ne peut rien exiger de son maître. Le sujet propose/demande,  le maître dispose.

IMPORTANT : Les personnes non-blanches( (noires) de sexe masculin et de sexe féminin, quel que soit leur âge, sont les sujets, les enfants, des suprémacistes blancs (racistes) durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme).

LES PERSONNES NON-BLANCHES MÂLES ET FEMELLES SONT TOUTES DEUX ÉGALES EN CE QUI CONCERNE LEUR SITUATION À SAVOIR QU’ELLES SONT TOUTES DEUX IMPUISSANTES AU SEIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) ET NE DOIVENT DONC NULLEMENT SE DÉFIER ET SE FAIRE DE REPROCHES..

Les personnes non-blanches de sexe masculin ne sont nullement et ne possèdent nullement le statut d’homme car ne sont nullement des hommes dès lors qu’ils sont les sujets des suprémacistes blancs (racistes), et il en va de même avec les personnes non-blanches de sexe féminin qui dans ce système sont confinées au statut de « filles » et non de femmes, car elles aussi étant des sujets. Vous ne pouvez être un homme et une femme dès lors que vous êtes un sujet, à savoir un personne soumise à une autorité qui vous gouverne, vous domine et vous commande, prend les décisions à votre place.

Avoir cela à l’esprit est plus que nécessaire pour aborder les relations en ce qui concerne les personnes non-blanches entre elles et ce quel que soit le domaine, en dépit de ce qu’il est admis de croire,  pour ainsi éviter des relations qui risqueront dès le départ, si cela est omis, d’être l’objet de frustrations et d’insatisfaction.

Rien en ce qui les concerne durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) n’est fait pour permettre aux personnes non-blanches de pouvoir considérer que celles-ci seront complétement satisfaisantes, car rien durant l’existence de ce système n’est conçu pour que cela le soit pour elles, par conséquent il demeure et ce pour éviter des tragédies, et toutes autres manifestations de mécontentement,  de revoir à la baisse les exigences, qu’elles auront les unes envers les autres.

♦ La seule et unique exigence qu’elles se devront d’avoir entre elles, étant celle de maintenir comme OBJECTIF  PRINCIPAL, et d’avoir à l’esprit et ce 24/7 et ce quelle que soit ce qu’elles entreprendront dans quelque domaine d’activité qui soit, qu’il est pour elles question d’œuvrer pour remplacement du système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE, cela doit demeurer LA PRIORITÉ  ABSOLUE.
NE SE CONSIDÉRER QUE COMME DES PARTENAIRES/ DES ÉQUIPIER AVANT TOUT, NUL NE DEVANT RIEN EXIGER DE L’AUTRE dans la mesure où elles sont toutes sujets, victimes,  dans ce système du fait qu’elles sont classifiées non-blanches qui fait d’elles des personnes impuissantes et dépendantes des personnes blanches de manière directe ou indirecte, car évoluent dans un système conçu à l’avantage des personnes blanches et au détriment des personnes non-blanches.
Il n’y a pas d’autre système que celui ci à ce jour sur la planète, c’est le seul et unique gouvernement en place.

L’USAGE CONTRE-RACISTE SELON LE DOMAINE D’ACTIVITÉ POUR LES PERSONNES NON -BLANCHES.

 ÉCONOMIE : « L’économie » n’est pas simplement  l’argent. Elle s’applique également aux moyens dont chacun utilise son temps et son énergie. Dans ce domaine, il y a 4 quatre suggestions présentées qu’une victime de la suprématie blanche peut choisir de faire qui pourrait aurait aider à minimiser bon nombre de ses problèmes quotidiens.

1 : Produire, réparer, construire améliorer et/ou nettoyer les choses qui ont de la valeur constructive., ne se mettre en contact que pour des raisons constructives.
2 : Étudier, écrire, poser des questions et/ou échanger des vues avec les autres, à propos des aspects de comment éliminer le racisme, et/ou comment produire de la justice.
3 : Manger, dormir, correctement, et seulement quand cela est nécessaire.
4 : Ne s’en gager dans des relations sexuelles que 2 fois chaque 7 jours, et utiliser un minimum de temps et d’énergie en association avec cette activité.

Page 58/59 du United Independent Compensatory Code/System/Concept a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) by Neely Fuller Jr.  1984

ÉDUCATION: Qu’est il appelé éducation compensatoire codifiée contre le racisme pour les victimes de racisme (pour les personnes non-blanches) » ?

Cela comprendrait la fin du concept et de la pratique de ce qui est  appelé « L’enseignement inférieur », « L’enseignement secondaire » et « Enseignement supérieur » et son remplacement par et pour toujours d’un « Système d’apprentissage » qui est conçu pour rapidement et efficacement résoudre chaque problème que doit être résolu d’une manière qui produit le résultat le plus constructif à chaque instant et en toute circonstance. Il ne faut aucun cas signaler qu’ une éducation est dite « remplie », tant qu’il y a des problèmes à résoudre. Cela s’applique à chaque personne qui « a des problèmes ».

DIVERTISSEMENT : Ce qui est  appelé « divertissement » devrait, servir à produire des résultats tous le temps, qui ne seront rien d’autre que constructif. Les suprémacistes blancs (femmes et hommes racistes) ont, systématiquement, séduit ou ont amené les personnes non-blanches  à croire que pour avoir du soi-disant « bon temps (plaisir) », il est nécessaire de parler ou d’agir de manière primitive, grossière, Ordurière, stupide, insultante, terroriste, ou généralement non constructive.

POLITIQUE : Toute personne qui établit un contact direct ou indirect avec une autre personne est, ce faisant, s’engager dans la « politique » et, ce faisant, est un « politicien ». Le système politique le plus puissant parmi/par le peuple de l’univers connu est « Le système de la suprématie blanche (racisme) ».

« Le système de Justice » devrait le remplacer.

TRAVAIL : Le mot « travail » est généralement considéré comme étant toute forme d’activité qui est, au mieux, une « nécessité de mauvais goût ». Selon la logique de compensation, il ne devrait y avoir aucune soi-disant « frontière » entre « travail » (travailleur) et « plaisir » (divertissement). L’un devrait être nul autre que naturel et être une activité prolongée de l’autre.

Toutes les utilisations de temps et énergie (« économie ») qui produit des résultats constructifs sont à considérer en tant que « travail » et « divertissement » au mieux. Lorsque disposés « en équilibre », une activité complète l’autre d’une manière qui est « sans failles » et satisfaisante en pensée, parole, action.

LOI : les « Lois changent, mais la justice reste le même. » Les personnes sont soit maltraitées, ou,  ne sont pas maltraitées. Si une personne a été maltraitée, alors  le mauvais traitement est « la Loi » et la justice n’existe pas. La justice pratique, des moyens de garantir que personne ne soit maltraité, et garantir que la personne ayant besoin d’aide les plus obtient l’aide la plus constructive. Au cours de l’Existence de la suprématie blanche (racisme) la justice ne fonctionne pas et ne peut exister.

Ce qu’il faut faire à ce sujet doit être réalisée selon « La Loi de Compensation » en pensée, parole et action visant à lutter contre la« Loi du racisme »et mettre fin à la pratique du racisme (suprématie blanche).

RELIGION :

Une « religion » est toute croyance forte qui est prouvée d’exister par toute personne, ou par toutes les personnes qui agissent à l’appui de toutes les parties des exigences de cette religion. Jusqu’ici, la religion la plus forte parmi le peuple de l’univers connu s’est avéré être « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » également appelé « Système de la suprématie blanche (racisme) ». « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » n’a pas seulement prouvé fonctionner comme la plus grande force contre la pratique de la justice (équilibre entre personnes), elle a également été la plus grande force contre la pratique consistant et l’existence de tous les autres « religions ». Toute personne a le devoir de penser, parler et agir pour remplacer « La Religion de la suprématie blanche (racisme) » avec « Le système de Justice (équilibre entre personnes) ».

 

NB : Il est à noter que  les suprémacistes blancs (racistes) tout en reconnaissant l’existence de « Dieu »  pensent et considèrent même que « Dieu » leur a donné légitimité pour diriger les personnes non-blanches et leurs affaires.  Ils considèrent que « Dieu  » est au dessus de tout, leur est suprême, et qu’eux sont suprêmes aux personnes non-blanches. Mais reconnaissent aussi que « Dieu » leur a donné la mission de diriger les personnes non-blanches.

SEXE : Selon la logique raciste contre compensatoire, « le sexe »  désigne toujours une ou plusieurs interactions entre mâle avec des femelle actes sexuels et/ou « jeu sexuel » compris ou non compris. Les suprémacistes blancs (femmes et hommes racistes) ont fait et font beaucoup de dégâts à la population non blanche de l’univers connu en produisant et en soutenant les stratégies très destructrices du chaos, de la confusion, de la dévaluation et dégénérescence  dans tout ce qui avec le sexe et les personnes non blanches.

Une Pensée, parole, action codifiée est absolument nécessaire afin de contrer et de mettre un terme à aux effets complètement « orduriers »  de la sexualité des personnes non- blanches du monde, motivés par les suprémacistes blancs (racistes).

Cette stratégie à pour but de semer encore plus de confusion dans la sexualité des personnes non-blanche et ce dans le but de renforcer le système de la suprématie blanche (racisme). Cette stratégie est déjà cause de désastres majeurs parmi les victimes non-blanches.

IMPORTANT :
Les personne non-blanches (noires,jaune, rouge, brunes..) ne doivent d’envisager de relations sexuelles avec les personnes classifiées et qui se classifient blanches UNIQUEMENT Si et Seulement Si le système de la suprématie blanche (Racisme) est définitivement dissout, autrement elle se doivent de se garder d’avoir des relations sexuelles dans de telles conditions car ont lieu dans un contexte de non-justice, toute personne blanche étant supérieure au sein de ce système à toute personne non-blanche.
Dominer et maltraiter une personne non-blanche quelle que soit la forme,étant la raison de l’existence de ce système par essence. Une telle relation dans un contexte dominé par cette idéologie produit de la confusion dans l’esprit de la personne non-blanche qui prise par l’émotion, et les sentiments en oublie sa condition, ce qui maintient l’illusion et ne reflète en rien la vérité.
Il ne peut y avoir de relations entre deux personnes dans un système qui rend inégale une personne non-blanche vis à vis d’une personne blanche et ce quel que soit la relation et le domaine d’activité. Un système ou tout personne non-blanche est le sujet, le subordonné, l’enfant, d’une personne blanche du fait de l’existence de ce système conçu pour donner du pouvoir à toute personne blanche sur une personne non-blanche de manière directe ou indirecte. Cela est équivalent de l’abus d’un personne adulte sur un enfant. De telles relations dans de telles circonstances ne font que renforcer le système de la suprématie blanche et au lieu de l’affaiblir.

Ce n’est pas une affaire personnelle et affective, cela est de l’ordre de la logique. Il est question de considérer avant tout la situation et non la personne. Nul individu ne se doit dans une relation se trouver dans un rapport d’inégalité or ce système rend supérieure toute personne blanche vis à vis d’une personne non-blanche.

 

Citation : « SELON LE PLAN DES  SUPRÉMACISTES  BLANCS  LE VAGIN DES PERSONNES DE SEXE FÉMININ  « NOIR » ET SA VALEUR EST SUR LE POINT  DE DEVENIR OBSOLÈTES ET L’ANUS DE L’HOMME BLANC EST SUR LE POINT DE DEVENIR  LE NOUVEAU VAGIN NOIR. »© Neely Fuller Jr.

« LES PERSONNES NON-BLANCHES (NOIRES) DE SEXE FÉMININ  APPRENNENT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT  À CONSIDÉRER  QUE « LE SAINT GRAAL » SUPRÊME DU STATUT SEXUEL EST LE VAGIN DE LA FEMME BLANCHE. »   © Neely Fuller Jr.

GUERRE :

Qu’est -il exactement appelé « guerre » ? N’importe qui, peut n’importe où, appeler n’importe quel type de conflit une « guerre ». Depuis la mise en place du système de la suprématie blanche (racisme), le mot « guerre », en cours d’utilisation avec une définition fonctionnelle vraie, s’applique toujours à la domination et au mauvais traitements par les hommes hommes et femmes racistes (suprématie blanche, tant à titre individuel et collectif) de/contre le peuple non-blanc de l’univers connu: « noir », « brun », « rouge », « jaune », « bronzé », « beige », etc. Cette guerre contre les « personnes de couleur » est et a été, appliqué à tous les domaines d’activité, sans exception.
Toutes les autres soi-disant « guerres » sont en fait des « batailles » qui font partie de « La« guerre »(les activités destructrices de la suprématie blanche/racistes contre leur victimes personnes Non blanc).
Contre-guerre Contre-guerre, logiquement parlant, il s’agit de n’importe quel discours et l’action efficace pour remplacer le système de de suprématie blanche (racisme) avec le système de la Justice (équilibre entre personnes). Au cours de l’Existence de la suprématie blanche (racisme), n’importe quel discours et/ou action qui n’aboutit pas à remplacer la suprématie blanche (racisme) Justice (équilibre entre personnes) est la parole ou action qui n’est ni contre le racisme, ni contre la guerre.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s