L’ERREUR MAJEURE.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .…NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL


cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-img_871021.jpg

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffiné, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action, de schémas de perceptions et de symboles,  qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu principalement et uniquement pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement, en vue de maintenir en place ce système.

Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre, et envers, toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

NB : Les personnes blanches (suprémacistes blancs/racistes) entraînent les personnes non blanches/noires à rester dans un rapport émotionnel/sentimental et non-constructif, par rapport à ce problème et ce afin de les détourner de l’essentiel qui est, se doit, et se devrait d’être, de remettre en question l’idéologie et les principes directeurs qui soutiennent ce système ayant  pour effet qu’aucune justice ne soit produite, alors que la JUSTICE est ce qui est à produire .

À NOTER :  » Rien n’est là ou il se devrait d’être, quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche, et surtout quoi que fassent et veulent faire et ce quel que soit le domaine d’activité (économie, éducation, divertissement, politque, travail, loi, religion, sexe et guerre) pour les personnes non-blanches entre elles, et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme). De telles entreprises au sein d’un tel système  ne sont que de d’illusoires tentatives, des faux semblants,  car toutes ces relations ont lieu  dans un contexte global dominé par le racisme, un contexte global à échelle planétaire, au sein duquel les personnes non-blanches sont « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couler de peau, un système qui est conçu pour leur nuire avant tout et surtout.
Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule l’élimination, ultime, Totale, et Définitive,  de ce système permettra une réelle égalité, ce que ne permet pas le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre( qui ont lieu entre personnes blanches et non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches,  sont teintées et recouvertes par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit inférieure, et pas égale, à une personne blanche quelle qu’elle soit. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, entreprises, manifestations et ce de manière quotidienne. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

Les personnes non-blanches se doivent de comprendre que dire « Qu’est ce que cette personne blanche croit ?» n’est en rien une réponse à leur problème, car une personne blanche sait ce que signifie que d’être une personne blanche. Elle sait qu’en tant que personne blanche qu’elle évolue au sein d’un système qui lui procure  du pouvoir, un système qui lui procure de multiples avantages,  par devant toute personne non-blanche fusse t-elle cette personne non-blanche le « Pape » en personne.
Nulle personne non-blanche n’a de pouvoir devant une personne blanche dans ce système, qui est le système de la suprématie blanche (racisme) cela est impossible, cela ne va pas avec ce système, il n’est pas conçu pour cela, cela est incompatible.

Comprendre que dire « Qu’est ce que cette personne blanche croit ? » n’est pas une manière logique et efficace de régler le problème. La manière logique de chercher à régler ce problème est de lui dire : « Ok vous me dites ceci et cela, alors que proposez vous de faire ?  Ou que nous fassions ? Ou que quelqu’un fasse pour régler le problème ? Comment ? Pourquoi ? » car tout problème est réglé par le procédé des QUESTIONS et RÉPONSES.

Sortir de l’émotion et de l’affect. Ne pas en faire une question personnelle et émotionnelle, mais rester sur le problème et sa résolution de manière logique.

Prémisse :  » Durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) quoi que puissent considérer les personnes non-blanches, elles se doivent de comprendre que tant qu’existera ce système et ce quel que soit le titre, le statut, et toute autre distinction qu’elles posséderont pour se définir dans ce système, elles se doivent de comprendre et ce malgré tout ce qu’elles pourront observer, qu’elles ne sont NULLEMENT dédiées à être égales aux personnes blanches et ce de quelque manière que ce soit, si ce n’est qu’en apparence,  car devant demeurer des sujets, des servants(es), des victimes, de ce système étant conçu pour rendre inégalitaires leurs relations vis à vis de quelque personne blanche que ce soit et ce en tout temps et en tout lieu et ce du fait de leur couleur de peau.
Le système de la suprématie blanche (racisme) est un système idéologique conçu principalement et uniquement  pour rendre toute personne blanche fonctionnellement et pratiquement suprême à toute personne non-blanche, puisque c’est pour cela qu’existe ce système. »  Mirtho Linguet.

Titre :

L’ERREUR MAJEURE.

ndi4y2yxmzy0nymvzjrxbjz5wfbwz3zrrkpkvgvhs25aqwcwofhbps8wedm6mjm3oxgxmjizlzeyodb4njiwl2zpbhrlcnm6cxvhbgl0esg3nskvahr0chm6ly9zmy5hbwf6b25hd3muy29tl3bvbgljew1pyy1pbwfnzxmvog1lanhonxbyb3zubjvrzxk2cwtvcmrx

Citation : « Peu importe combien vous réduirez la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing.

 

Citation :  » Aussi longtemps qu’existe le racisme, tout ce qui est dit, ou fait, par les personnes, qui n’a pas pour intention d’aider à éliminer le Racisme, et à aider à produire de la Justice, est une perte de temps et d’énergie. » Neely Fuller Jr.

« Le RACISME ne devrait pas et n’a pas à exister, le racisme est le crime des crimes ».

L’erreur majeure que semblent faire la plupart des personnes non-blanches/noires, victimes du racisme, est celle qui apparemment consiste à ne pas considérer le fait que toute leur existence est liée au racisme et est logiquement affectée par le racisme.

L’erreur majeure que semblent faire la plupart des personnes non-blanches/noires, victimes du racisme, est celle qui apparemment consiste à  ne pas considérer qu’elles naissent toutes dans un monde dominé par le Racisme qui est la suprématie Blanche de manière directe et indirecte, une existence qui pour elles conditionne tout ce qu’elles subissent , et se font subir, et/ou à ce à quoi elles réagissent et participent, qui  globalement  est motivé par cette idéologie, qui est,  et a été  conçue principalement pour toutes les dominer et les maltraiter,  du fait de leur couleur de peau, et ce quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ) au sein duquel tout individu est  impliqué à un moment ou l’autre de la journée, et ce en tout temps et en tout lieu. Le racisme est l’épicentre de leur existence. Le monde au sein duquel elles naissent est dominé par le Racisme qui est le système de la Suprématie Blanche.

L’erreur majeure que semblent faire la plupart des personnes non-blanches/noires, victimes du racisme est celle de sembler apparemment oublier et /ou s’accommoder, de cette situation ce qui en la circonstance leur est FATALE.
Une grand nombre de victime semble oublier et/ou s’accommoder d’un monde, dont elles sont les cibles désignées, dont elles sont mises en « marge », et qui est pour elles un champs de bataille, le terrain  d’une guerre silencieuse et sourde, d’un guerre qui tait son nom et dont les personnes non-blanches observent impuissantes et confuses les dégâts, les désastres quotidiens, causés par l’impact dévastateur silencieux de cette Guerre TOTALE menée de front contre elles du fait de leur couleur de peau, et ce dans tous les domaines d’activité. Beaucoup regardent mais peu voient, et encore moins comprennent ce à quoi elles font face et sont exposées au quotidien, peu comprennent le monde au sein duquel elles ont été et sont plongées.

« Il faut comprendre pour les personnes non-blanche, que cette guerre qu’est menée contre elles sous la forme du système idéologique de la suprématie blanche, n’est pas une guerre « classique », car il n’y pas de véritable front, l’ennemi est partout à chaque rencontre et ce où que vous soyez sur terre. Car toute personne blanche est un soldat en puissance, car il est question du maintien du système, et des avantages acquis par et pour elles ».

Aussi ne doivent-elles nullement se trouver surprises de considérer leurs relations entre personnes non-blanches, et d’avec les personnes blanches, Désastreuses, Toxiques, Hostiles, Conflictuelles, du fait du poison qui leur est inoculé dès leur naissance, un poison qui les incite à ne pas pouvoir se supporter, pour qu’elles ne puissent entretenir des relations constructives et produire des actions constructives, au point de s’entretuer, sans observer que cette approche du monde est issue d’une idéologie qui pousse les individus à produire de la non-justice au lieu de produire de la JUSTICE, faisant d’elles des servants(es) et des victimes. Endoctrinées que sont les personnes non-blanches à penser dans la boîte, incitées à valoriser des choses qui ne sont en aucune manière garantes de produire de la JUSTICE, et ne contiennent aucune réelle valeur constructive. Les personnes non-blanches ne doivent nullement trouver surprenant que leurs relations d’avec les personnes blanches soient inégalitaires, et ce même quand celles ci ne semblent pas l’être.

L’erreur majeure que semblent faire la plupart des personnes non-blanches/noires, victimes du racisme est celle de sembler apparemment ignorer que tout ce qu’elles feront et qui ne sera pas fait pour contrer le racisme, ne sera, et ce indépendamment de ce qu’elles pourront considérer et croire, que perte de temps et d’énergie. Le racisme étant le problème majeur, qui se doit d’être résolu en priorité afin que puissent être résolus  tous les autres problèmes entre les individus de la planète.

En matière de racisme les victimes non-blanches (les personnes noires particulièrement )se doivent logiquement de s’attendre  à de l’opposition d’une part entre elles, et d’autre part,  de la part des suprémacistes blancs (racistes) , dès lors qu’elles essaient de produire des choses à valeur  constructives, car éduquées et incitées par les suprémacistes blancs (racistes) à vénérer tout ce qui est stupide, et à mépriser tout ce qui ne l’est pas, au point de trouver cela « naturel ». Éduquées à demeurer dans l’esprit « Negro Mind » qui est de prendre avec stupidité les choses sérieuses et avec sérieux les choses stupides.

LA MÉTAPHORE DE LA PRISON.

Lorsque que vous vous trouvez être un prisonnier dans une prison, il se peut que le gardien de prison puisse apprécier votre façon de faire, et même puisse considérer ce que vous faites, si vous êtes un prisonnier qui possède   une certaine dextérité, un certain « talent », au point que ce gardien puisse même vous manifester une forme de « sympathie ».
Cependant un gardien de prison reste un gardien de prison, et un prisonnier reste un prisonnier.
Considérer cette « sympathie » ne doit nullement faire oublier la condition et la situation du prisonnier et encore moins celle du gardien.
Cette marque de « sympathie » ne fait nullement d’elles des personnes égales au sein du système carcéral, or cela beaucoup de victimes à savoir les personnes non-blanches, semblent l’oublier au point de se laisser piéger par cette « magnanimité » génératrice de confusion. Car si cette égalité existait  pourquoi un gardien et pourquoi un prisonnier ? Pourquoi un gardien est il gardien et un prisonnier un prisonnier ? Cette situation et cette sympathie n’aide en rien à ce que cette relation soit correcte, bien au contraire elle est incorrecte.

Le monde au sein duquel évoluent les personnes non-blanches est cette prison et elles sont ces prisonniers, les personnes blanches elles sont les gardiens de cette prison. C’est ainsi que fonctionne le système de la suprématie  blanche (racisme).

♦ RAPPEL : Toute personne blanche qui dit vouloir aider à remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE se doit de le faire  parmi les personnes blanches, celles avec qui elles vont en boîte,  jouer au golf,  à la pêche,  à la chasse, jouer au bridge, etc…,  et non venir parmi les victimes non-blanches/noires, pour leur en parler. Que ces personnes blanches  qui disent vouloir œuvrer à la fin de ce système, aillent à la source, qu’elles aillent auprès  de celles et ceux  qui en pratique génèrent le problème à savoir les personnes blanches qui participent à faire exister le racisme, et non parmi les victimes, car dire cela aux victimes ne leur est d’aucune utilité, et ne change en rien leur condition/situation.
Cela revient à observer un  gardien qui  dit au prisonnier comment il trouve injuste la condition de ce dernier.  Que ce gardien aille le dire au directeur de la prison et/ou en parler aux autres gardiens, car ils sont ceux qui génèrent la situation et la maintiennent en place et ont pouvoir pour que cesse ce qui est fait. Cela doit être entendu une fois pour toutes par les victimes.!!!

Les personnes non-blanches doivent comprendre qu’en l’état actuel des choses, à savoir durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) qu’elles sont sur une ligne ennemie,  sur un territoire ennemi. Le monde entier est un camp de la mort,  pour toute personne non-blanche/noire.

EXPECT TO GET KILLED/ ATTENDEZ VOUS À ÊTRE TUÉ !

C’est cela que font les suprémacistes blancs (racistes) ou soldats racistes, d’une manière ou d’une autre, par tous les moyens, sous toutes les formes possibles et inimaginables, à savoir : Tuer les victimes, faire en sorte que les victimes s’entretuent et soient incitées à s’entretuer ( Drogue, armes à feu,  épidémie, famine, guerres,  CONFUSION).
Empoisonnement des eaux, des substances, du sol, des esprits, des corps, de l’espace. maladies, vaccins, etc……

AUCUNE PERSONNE BLANCHE N’EST VICTIME DU RACISME TOUT AU PLUS ELLE SUBIT DE L’INJUSTICE.

Le racisme étant la domination et la maltraitance de tout individu sur la base de la couleur de sa peau, (noir, rouge, jaune, brun…).

Les personnes non-blanches victimes du racisme, se doivent de comprendre qu’elles ont à fonctionner, et ont à faire, avec des personnes (les suprémacistes blancs/racistes) et les personnes blanches qui ne se disent pas racistes (mais demeurent des suspects racistes du fait de l’existence de ce système) qui ne sont guère dans un rapport d’ordre affectif  avec les personnes non-blanches, ce qui compte pour un suprémaciste blanc (raciste) et ce quelle que soit la forme, et les moyens employés, c’ est de pouvoir continuer de dominer et de pouvoir continuer à maltraiter une et ou toute personne non-blanche et ce de manière directe et indirecte. Cela est leur raison de vivre.

DES MOTS / DU LANGAGE

Comprendre que le langage  suprémaciste blanc (qu’il soit appelé Français, Anglais, Italien ou autre.. qui ne sont que des appellations) que les mots,  qu’ils pratiquent, et ce peu importe là où ils se trouvent, que ce langage n’est nullement favorable aux victimes, car ne disent  pas ce qu’ils impliquent concrètement de faire et de ne pas faire et dans quel but, un langage trompeur et qui génère de la confusion dans l’esprit des victimes.

Il s’agit d’un langage conçu et développé pour supporter au travers de modèles, de schémas de perceptions et de symboles, l’idéologie du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le langage suprémaciste blanc (raciste) fonctionne comme un programme,  mais un programme qui demeure conçu pour  mettre hors d’elles mêmes les personnes non-blanches, car conçu pour que soit dénigré et méprisé et incite à dénigrer et mépriser tout ce qui est noir/sombre, tout ce qui est non-blanc, et par extension les personnes classifiées comme telles, afin de les rendre inefficaces, de les inférioriser, pour les rendre improductives, faire en sorte qu’elles soient incapables de se comprendre,  si ce n’est qu’en apparence, car ne sont pas à la base de la construction de cette langue, et dont elles n’ont pas la réelle maîtrise. Aussi plutôt que de se préoccuper de la mécanique des mots, il est recommandé aux victimes de ce système à savoir les personnes non-blanches, de se focaliser sur la fonction, la logique de ce langage en terme de cause et d’effets. Se concentrer sur  le RÉSULTAT. Ce langage demeure inefficace pour les victimes qui pensent maîtriser la langue du suprémaciste blanc (raciste) en fait  n’en maitrisent pas grand chose, exceptée l’impression de cette dite maitrise qui n’est que superficielle. Seul un suprémaciste blanc (raciste) comprend ce langage car  conçu pour tromper les victimes. Un langage qui se veut dire une chose dans un sens et provoquer une autre chose dans l’autre.  Un langage qui ne révèle pas la vérité. Un langage séduisant en apparence mais conçu pour les maintenir en état de subjugation, car les incitant à se dénigrer sans le savoir, pour vénérer le système de la suprématie blanche (racisme) et les personnes blanches par extension.

Tout ce que font et ne font pas les suprémacistes blancs (racistes) n’ont qu’un seul et unique objectif qui est de gérer leur entreprise (business) qui est de pratiquer ce qu’ils pratiquent, à savoir pratiquer la suprématie blanche (racisme) et ce afin de continuer à dominer et maltraiter les victimes du racisme que sont les personnes non-blanches et ce en toute circonstances et ce quel que soit le lieu et le temps.

Ce système n’est en rien conçu pour permettre que s’améliorent et progressent le personnes non-blanches  et ce au-delà des apparences. Cela doit être compris par les victimes, Cela doit être attendu.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE EST LE RACISME, LE RACISME EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE. IL S’AGIT D’UNE SEULE ET MÊME CHOSE. IL S’AGIT D’UN SYSTÈME GLOBAL.

Dans un monde dominé et dans l’univers connu ou domine  le système de la suprématie blanche, le langage tient un rôle prédominant, et, important, pour asseoir cette idéologie.
Un langage si puissant et si sophistiqué, qu’il incite les victimes sans qu’elles le comprennent, et sans qu’elles puissent l’observer,  à se détester en intégrant le langage suprémaciste blanc (raciste), qui repose sur une idée simple qui veuille que tout ce qui est Blanc est à vénérer et tout ce qui est non-blanc Noir est à détester. Le problème pour les victimes est qu’elles semblent l’ignorer, utilisant ce langage sans se rendre compte qu’il est conçu à leur détriment. Une idéologie puissante, supportée par une symbolique puissante qui tend à la renforcer et tout cela contribuant à développer un mode de pensée puissant, exprimé au quotidien par toute personne blanche de manière directe et indirecte qui croit ou pas au racisme, car devenu un mode de pensée intégré et global, s’exprimant 24/7.

*Humeur Noire/Sombre ?
Qui peut prétendre avoir déjà vu la couleur d’une humeur ?

*Colère Noire ? Qui a déjà vue la couleur d’une colère ?

*Liste Noire ? En quoi le fait de ne pas être mentionné est il lié à une liste, une liste est une liste et un nom un nom pourquoi noire ?

*Humour Noir ? Qui peut prétendre avoir déjà vu la couleur de l’humour ?

*Bête Noire ? Quel rapport entre ce que fait la bête et sa couleur ? Pourquoi dire d’une personne qu’elle est une « bête noire » ?

*Sale Noir ? En quoi le fait d’avoir la peau de couleur noire fait qu’une personne est considérée « sale » ?.

*Roman Noir ? Un roman est une forme d’écriture et non une couleur, pourquoi associer la couleur noir à roman ?

*Idées Noires ? Une idée est immatérielle, il s’agit d’une pensée, comment une idée peut elle avoir une couleur et pourquoi noire ?

* Sales pensées ?  Une pensée est une pensée qui peut prétendre avoir déjà vu la couleur d’une pensée?

*Futur  sombre ? Qu’est ce que le Futur ? Qui peut prétendre avoir vu la couleur du Futur si tant est que le futur est un concept temporel ? Pourquoi associer une unité temporelle à une couleur ? Le futur est le Futur il n’est ni sombre ni pas sombre. ce que fait un individu est ce que fait un individu et n’a aucune couleur, ni n’est à associer à sa couleur de peau.

* Période Noire : Une période est une période et n’a pas de couleur, pourquoi associer Période à Noire qu’est ce que cela est censé impliquer ? Qui peut dire avoir déjà vue une période de couleur Noire ?

*Sale Journée ? Une journée est une journée , une journée est une unité de mesure du temps, qui peut prétendre pouvoir dire d’une journée (unité de mesure du temps) qu’elle est réellement sale ? Sale où ? comment ?…….. Etc ..

* Note sombre : Une note est une note et donne un son, un son est une vibration et aucune vibration n’a de couleur, pourquoi dire qu’une note est sombre et cela est censé impliquer quoi ?

ETC……

Ce système langagier porte en son sein les graines de la discorde.

Pourquoi ? Parce que ce sont autant de mots et d’expressions et d’associations de mots, qui servent à renforcer l’idée que tout ce qui est noir/ non-blanc, choses et personnes comprises,  est à mépriser, à détester, à éliminer, le noir égal le « Mal ».
Ce qui donne pour résultat que les personnes non-blanches sont incitées insidieusement de manière directe et indirecte à être hostiles les unes envers les autres, à ne pas se supporter en tant que personnes au point de chercher à s’éclaircir la peau et à croire que cela est pour elles une solution alors qu’il en est rien.
Et que tout ce qui est blanc est à vénérer y compris  les signes qui y sont associés et ce quel que soit le domaine d’activité.
Les victimes non-blanches et ce dès leur plus jeune âge sont éduquées, elles aussi, à servir de vecteur de propagation, à servir, un système de pensée conçu à leur détriment (Victime/Servant) naissant toutes à ce jour dans un monde dominé par le racisme.

NB : Les personnes non-blanches ne  doivent elles nullement être surprises d’observer qu’elles  s’entretuent et ou soient incitées à le faire,  de même que d’observer qu’elles  se maltraitent et/ou soient incitées à le faire,  car c’est cela qui leur est inculqué pour la Gloire, le Plaisir, et le Gain matériel du système de la suprématie blanche (Racisme)  elles devraient comprendre la NÉCESSITÉ de  cesser de participer à un plan hautement dévastateur et destructeur pour elles.
Cesser de consacrer leur temps et leur énergie à supporter de quelque manière que ce soit et autant que faire se peut ce système. Comprendre qu’elles naissent dans un monde dominé par le racisme et qu’elles en sont les victimes désignées.


QUE FAIRE ?

ÊTRE DANS UN PROCESSUS CONTRE RACISTE, ÊTRE DANS UN PROCESSUS DE PRODUCTION DE JUSTICE. ÊTRE EN MODE CONSTRUCTIF.
 
NB : Le suprémaciste blanc (raciste) n’obéit qu’a une seule et unique ligne de conduite, sa raison de vivre est celle qu’il doive coûte que coûte et ce par quelque manière que ce soit de continuer à répandre sa domination et à continuer de manière directe ou indirecte à maltraiter toute personne non-blanche de par la couleur de sa peau.

Il est aussi à considérer dans le même ordre d’idées que les suprémacistes blancs peuvent  se détester les uns envers les autres, et ce même à un point les amenant  à se faire du tort, à s’insulter,au point de s’éviter, de se défier, et ce de manière extrême, (ex : guerre civile), cependant elles savent que  lorsqu’il s’agit de la question et du sort  des personnes non-blanches, elles savent cesser leurs querelles, afin de reprendre les affaires courantes, afin de reprendre leur business PRINCIPAL qui est de dominer et maltraiter les personnes non-blanches, sur ce point il n’ont pas de désaccords si ce n’est qu’en apparence sur comment gérer les personnes non-blanches.

Citation :  » Nous devons donner du crédit à la grande « race » blanche, dans la mesure où, ils se battront entre eux, qu’ils tricheront  entre eux en affaires, mais quand approche le futur et la destinée de la « race », une halte est immédiatement appelée. Pas tant pour le « Nègre » il ne sait pas quand et où cesser de se faire du tort « .  (Philosophie et Opinons de Marcus Garvey © 1923 p 104)

« LA SOLUTION SE TROUVE DANS L’ACTION INDIVIDUELLE DE CHACUN À PRODUIRE DE LA JUSTICE À TRAVERS SES ACTIONS DANS SON QUOTIDIEN ».

**Chaque individu est la solution**.

Le problème ne sera résolu que par ce que fera chaque individu chaque jour, et tous les jours de sa vie, par la façon dont chaque individu pensera, par la façon dont chaque individu parlera, par la façon dont chaque individu agira et ce de manière constructive, en vue de produire de la JUSTICE.

Car l’individu est chaque jour quelque part , et il doit penser, parler et agir.

Les suprémacistes Blancs dirigent toujours les personnes non-blanches/noires dans la direction du Leader, et ils savent que le Leader va mourir, même le meilleur de tous. Ils ont traumatisés psychologiquement les personnes non-blanches avec cette idée depuis des siècles. Les personnes non-blanches/noires restent dans l’attente et ne se prennent pas en charge. Attendent avec espoir d’un nouveau «  messie ».

Le leader, le guide c’est le code que suit l’individu, basé sur la logique, l’individu est en  lui même son organisation, sa nation, son monde. L’idéologie pour contrer le racisme est d’un ordre individuel. Il s’agit de mettre en pratique un code contre-raciste.

Il est à noter que le Raciste Suprémaciste Blanc qui croit en l’idéologie de la suprématie Blanche, ne consulte personne, il a un code et le suit, il est son propre Leader par lui-même. Un Suprémaciste Blanc ne suit pas d’organisation, ils est individuellement l’organisation, ils ne suit pas d’individu, car un individu va et vient et fait des erreurs.

Il ne suit personne. Ils suit un code,  une logique, ils suit un code appelé Suprématie Blanche. Le Leader c’est lui.

Le Suprémaciste Blanc qui croit en l’idéologie de la Suprématie Blanche sait comment  faire pleurer,  rendre nerveux, les victimes,  il sait quoi faire pour qu’elles  se comportent comme il veut, ce qu’il faut leur  dire, ce qu’il ne faut pas leur dire, ce qu’il faut faire, ce qu’il ne  faut pas leur faire. Comment menacer les victimes et les faire répondre à leurs menaces, comme il le souhaite.

« Si tu leur fais et dis cela ils diront et feront cela ». C’est leur code, le code  blanc

MESURES POUR LES VICTIMES.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait se donner la mort  pour un dit pays, s’il décide le faire qu’il le fasse seul et sans mettre en péril la vie d’autrui.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait se donner la mort pour un drapeau s’il décide le faire qu’il le fasse seul et sans mettre en péril la vie d’autrui..

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait chercher à nuire à autrui.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait inciter autrui à ôter la vie à autrui.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait chercher à dominer un autre.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait inciter à la haine de l’autre.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait se vanter de son apparence et de sa couleur de peau.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait se vanter d’avoir accompli ce qui nécessite de l’être et chercher de la gloire.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait chercher à se glorifier de quoi que ce soit en surtout pas d’avoir pris la vie d’autrui ou inciter à le faire.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait se servir de quoi que ce soit pour nourrir l’hostilité et la violence.

Nul individu quel que soit son sexe et son âge ne devrait mettre sa vie en danger pour un nom, un titre, une réputation, un drapeau et inciter autrui à le faire.

Il n’est rien qui ne soit au dessus de la vie de l’individu, et il n’est rien qui ne possède plus de valeur que la vie d’un individu, excepté  la JUSTICE qui est l’élément fondamental en toute chose qui puisse réellement donner de la valeur à la vie d’un individu. Quoi que mette  avant un individu  pour se définir, la seule chose valable est de considérer que cela produise de la JUSTICE. Hors de cette considération ces définitions ne comptent pas et ne valent rien.

IL IMPORTE PLUS DE VALORISER LA JUSTICE  PLUS QUE L’EXISTENCE, CAR UNE EXISTENCE DANS UN MONDE DE NON-JUSTICE EST UNE EXISTENCE SANS VALEUR.


NOUS DEVONS REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s