AVEC LES SUPREMACISTES BLANCS (RACISTES) POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES LE CREDO EST : « PLUS TU COURS PLUS TU FAIS DU SUR PLACE ».


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Rosa_Parks_being_fingerprinted_by_Deputy_Sheriff_D.H._Lackey_after_being_arrested_for_boycotting_public_transportation_-_Original

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

AVEC LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES LE CREDO EST : « PLUS TU COURS PLUS TU FAIS DU SUR PLACE ».

Extraits tirés de :  The Psychopathic Racial Personality © Bobby E Whright 1984 Esther Whright.

 » Dans une arène de toréador, après avoir été brutalisé tout en faisant d’innombrables charges aux mouvements de la cape, arrive le moment  ou le taureau finalement se retourne et fait enfin face à son adversaire , avec les mouvements de son corps sanglant. II est reconnu que pour la première fois le taureau voit vraiment le matador. Cette confrontation finale est communément appelée le « MOMENT DE VÉRITÉ » . Pour le taureau, ce moment arrive souvent trop tard. »

L’expérience des personnes noires sur l’ensemble du globe présente cette situation semblable, similaire. Depuis des centaines d’années, voire des siècles, les personnes non blanches/noires n’ont de cesse de charger les bannières, des leurres,  qui leur sont présentées  par les suprémacistes blancs,  les « matadors. »
Ces bannières sont dénommées  par eux sous forme de concepts tels , Démocratie, Capitalisme, Marxisme, Religion, Éducation, Colonialisme, etc.. ? Ces bannières restent constantes aussi longtemps que les personnes noires restent activées, réagissent à celles-ci. »

*Les suprémacistes blancs (racistes) sont ceux en charge des affaires des personnes non-blanche de la planète, ils reconnaissent la présence d’un être suprême (Dieu) et ne remettent pas cela en question d’ailleurs ils cherchent aussi à comprendre ce mystère, mais il se veulent,  par contre asseoir une suprématie d’ordre idéologique, politique, religieux, se considèrent rois et reines  vis à vis de l’ensemble des personnes non-blanches (noires, jaune, beige, brunes, …etc) leurs sujets, ces dernières n’ayant aucun pouvoir à ce jour pour déterminer leur futur, en tant que personne non-blanches, car elles dépendent en tout et pour tout de la volonté des suprémacistes blancs (racistes), évoluent dans ce système qui est celui qui domine, et gouverne le monde,  ce monde qui pour les personnes non-blanches est une prison, qu’elles le reconnaissent ou pas, car conçu pour les dominer et les maltraiter.

Suprêmes car prennent les décisions finales pour ce qui concerne le sort des personnes non-blanches et ce quel que soit le domaine, les suprémacistes blancs (racistes) contrôlant tous les secteurs n’en laissant aucun libre et sans surveillance. Toutes les preuves le montrent à ce jour.

À ce jour quoi qu’il  arrive aux personnes non-blanches, et ce quel que soit le domaine d’activité, elles se doivent de blâmer celles et ceux des personnes blanches aux commandes de leur existence, car, comme sur un navire le capitaine est celui qui a la charge, de l’équipage,  des passagers,  ainsi que de tout ce qui se passe à bord de son navire.

Le monde est un navire et le capitaine de ce navire sont les suprémacistes blancs (racistes) qui décident de tout et en tout dès lors qu’il s’agit de gérer les affaires et les relations/réactions des personnes non-blanches en Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre . Les suprémacistes blancs (racistes) sont en charge des personnes non-blanches.

À ce jour pour plus de commodité les suprémacistes blancs (racistes)  font croire aux personnes non-blanches qu’elles sont en charge d’elles mêmes (mettent en avant  des personnes non-blanches), et sont  celles qui ont crée leur monde, ce qui à ce niveau est de la perfection à son meilleur niveau, car il n’est rien de plus puissant que d’observer  une personne qui se croit aux commandes, sans qu’elle se rende compte qu’elle n’est aux commandes de rien et que vous êtes celui qui la dirige et la motive, et c’est ce que font les suprémacistes blancs (racistes) à ce jour avec les personnes non-blanches.

Pour les personnes non-blanches cette illusion  fonctionne parfaitement mais ne demeure  qu’une illusion, une impression et n’est nullement la vérité, car de près ou de loin il y a une personne blanche en charge des affaires des personnes non-blanches de la planète  pour tout ce qu’elles font.

La question demeure en charge des affaires des personnes non-blanches pour produire quoi ?

Il est à constater qu’à ce jour les  personnes non-blanches se trouvent et ce à tous les niveaux et dans tous les domaines,  et, au-delà des apparences « dévastées » de par ce qu’elles reçoivent et ce qui leur est enseigné par leurs « Tuteurs »/ »Professeurs » que sont les suprémacistes blancs (racistes) dirigeant un système de non-justice et continuant à les dominer et les maltraiter de manière directe et indirecte, et ce dans la plus grande des confusions.

Extrait : « Mais, Reine Rouge, c’est étrange, nous courons vite et le paysage autour de nous ne change pas ? » Et la reine répondit : « Nous courons pour rester à la même place. » Extrait tiré d’Alice au pays de merveilles, de l’autre côté du miroir. De Lewis Caroll.

L’hypothèse de la reine rouge est une hypothèse de la biologie évolutive qui peut se résumer ainsi : « l’évolution permanente d’une espèce est nécessaire pour maintenir son aptitude suite aux évolutions des espèces avec lesquelles elle coévolue ».

 Cette théorie de la course de la reine rouge est à double sens :

1 D’une part pour le suprémaciste blanc cela indique se trouver toujours dans le cours des choses en s’adaptant en permanence et ce afin de conserver sa place de leader, appuyant cela sur la théorie de l’évolution.
2 D’autre part pour les personne non-blanches dans ce système il leur est fait croire qu’elle sont dans la course mais en fait elle n’y sont pas du tout, car tout est fait pour retarder leur propre évolution dans ce système conçu contre elles.

Les suprémacistes blancs (racistes) quoi qu’ils fassent et édictent le font toujours à leur avantage et au détriment de leurs victimes. Ils sont ceux qui font et défont les règles selon comment cela les arrange, et à leur convenance.

Propos : » Il n’y a qu’une forme de racisme sur la planète qui est la suprématie blanche, il n’y a pas d’autre classification de race, ni de racisme, que celle fabriquée par les suprémacistes blancs (racistes), ayant fait de cette idéologie une entreprise,  parcourant le monde en disant qu’il y a une race blanche, une race noire, une race rouge, beige, jaune, brune..etc, parfois ils vont au delà, et parlent de race germanique, de race anglaise,  ou quelque chose de ce genre, quand cela leur convient de faire cela, mais basiquement ils disent que la race est ce qu’elle est  au moment où ils décident de l’appeler ainsi.  Fonctionnellement cela revient à dire que le racisme est la suprématie blanche, et la suprématie blanche le racisme. Et qu’il s’agit d’une personne qui est un suprémaciste blanc qui pratique le racisme, aucune autre personne  ne peut être raciste, car la suprématie blanche est le système dominant, tout au plus les personnes non-blanches réagissent au racisme, mais ne peuvent être raciste. le racisme est une relation de pouvoir » . Nelly Fuller Jr

Un Suprémaciste blanc « Raciste » est un Suprémaciste blanc « Raciste », un Suprémaciste blanc « Raciste » n’appartient pas à une nation, un Suprémaciste blanc « Raciste » n’est membre d’aucune nation, et ne se préoccupe d’aucune nation, excepté le système de la Suprématie Blanche, c’est la seule nation dont il se soucie, et c’est son nom le système de la «  Suprématie Blanche » vaguement appelée la nation Blanche. C’est la seule nation dont il se soucie. Les noms et autres qualificatifs utilisés pour se définir servent à tromper la vigilance des victimes car servent à produire de la confusion.

Le racisme qui est la suprématie blanche étant une relation de pouvoir dynamique pratiquée par les personnes blanches qui la défendent et la pratiquent contre et envers toute personne non-blanche. Une idéologie en mutation permanente pour se maintenir en place au détriment de ses victimes qui elles sont éduquées et contenues dans un processus d’échec permanent sans que cela y paraisse.

Chaque jour l’individu est exposé directement ou pas à une chose, une personne, une situation, un évènement, qui toutes sont inhérentes à un contexte localisé, qui s’inscrit dans un contexte global.  Par conséquent aucun contact et ce quel que soit le contexte,  n’est et ne peut rester sans être affecté, ni ne pas être influencé par le contexte. Toute chose et/ou personne et ce quel que soit le contexte est affecté, influencé réciproquement par celui et/ou celle avec ce qu’il/elle est en contact d’une manière ou d’une autre, qui est soit constructive, soit non constructive, directement ou pas.
Il n’est aucune relation qui ne soit pas soumise à ce principe LOGIQUE , échappant souvent par habitude, à celui ou celle qui en subit les conséquences, il n’est aucune relation qui ne reste sans effets pour celui/celle qui sont impliqués dans la relation de près ou de loin.

Une respiration et c’est tout un processus qui se met en marche, un mouvement et c’est toute une chaîne qui se met en action, encore faille t-il considérer ces choses.

Le monde au sein duquel évoluent à ce jour l’ensemble des individus de la planète qu’ils soient blancs et ou/ non-blancs, est gouverné, dirigé, motivé par un mode de pensée, qui ne cesse d’affecter l’ensemble de ces individus et ce sans distinction de sexe. Un monde idéologique, qui de par son existence, issue de la pensée de certaines personnes, influence et affecte tous ceux et toutes celles qui composent celui-ci. Un monde où tout est conçu pour que soit vénéré cette idéologie à la gloire d’un seul modèle qui est celui qui a pour nom le système de la suprématie blanche(racisme).

Un monde ou l’idéologie dominante est soigneusement répandue et entretenue, incitant la plupart des personnes qu’elles le reconnaissent ou pas à favoriser la non-justice, des personnes  affectées quotidiennement  dans tous les domaines au sein desquels elles sont impliquées.

Un mode idéologique qui guide l’ensemble des individus de la planète, une pensée en forme de  guide spirituel, *religieux, et ce dans tous les domaines d’activité 24/7 Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (contre-guerre). Elle est celle qui domine le monde.

*Religieux : Dans la mesure ou il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions, la suprématie blanche est la religion des religions. Elle est la seule véritable religion à ce jour à être suivie avec autant de ferveur sur toute la terre, et ce en permanence, ses consignes sont suivies à la lettre par l’ensemble des individus de la planète directement ou indirectement, tous et toutes convertis dès la naissance et participent sans cesse à glorifier ce système.

Il n’est donc pas surprenant, ni étonnant de voir se manifester globalement, les effets de cette influence idéologique. Cette influence idéologique qui n’est autre que le système de la suprématie blanche, un système au sein duquel la violence, l’animosité et l’hypocrisie, le mensonge sont utilisés en permanence.
Une idéologie qui affecte les individus non-blancs de la planète, les conditionne, sans qu’ils ne s’en rendent compte à manifester de l’hostilité les uns envers les autres, à être servant tout en étant victime. Les incite à sauter sur tout ce qui bouge, à augmenter l’agitation qui produit par LA CONFUSION dans tous ce qu’elles font et dans leurs relations. Promotionnant l’émergence de personnes totalement déconnectés de la logique et des choses constructives et contrôlées en Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (contre-guerre)24/7.

Un système idéologique qui motive et incite les victimes à savoir l’ensemble des personnes non-blanches à ÊTRE SÉRIEUSES AVEC LES CHOSES STUPIDES, ET À ÊTRE STUPIDES AVEC LES CHOSES SÉRIEUSES, À CULTIVER L’INSIGNIFIANCE, ET LE « NEGRO-MIND ».

*CHERCHANT PLUS À IMPRESSIONNER L’AUTRE (SHOW-OFF), À PROUVER QU’ELLES EXISTENT, À EXHIBER CE QU’ELLES ONT, ET QUI SOUVENT VIENT DES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) PLUTÔT QUE DE CHERCHER À PRODUIRE DES CHOSES DE VALEUR CONSTRUCTIVES COMME L’AMÉLIORATION DE LEURS RELATIONS ENTRE ELLES-MÊMES, ET AU MONDE.


*LES PERSONNES NON-BLANCHES /NOIRES SONT PLUS PRÉOCCUPÉES À FAIRE BRILLER/RELUIRE, LEUR BOULET PLUTÔT QUE DE CHERCHER À S’EN DÉBARRASSER, CHERCHENT PLUS À ATTIRER L’ATTENTION SUR ELLES, À COURIR DERRIÈRE DE FAUSSES VALEURS, PLUTÔT QUE DE PRODUIRE DE LA JUSTICE. SE LAISSENT ÉBLOUIR PLUTÔT QUE DE CHERCHER À COMPRENDRE CE QUI CRÉE L’ÉBLOUISSEMENT.

LE TRAVAIL DES SUPRÉMACISTES BLANCS EST DE CONFONDRE TOUTES LES VICTIMES, DE LES DOMINER ET DE LES MALTRAITER, ILS ONT PERFECTIONNÉ CELA DEPUIS DES GÉNÉRATIONS, À UN TEL POINT QUE LES VICTIMES NE SAVENT PLUS QUI ELLES SONT, NI  OÙ ELLES SONT, NE SAVENT PLUS COMMENT SE DÉFINIR, NI QUOI FAIRE, ELLES SONT LOIN D’ELLES MÊMES, DEVENUES UNE IMAGE SANS SUBSTANCE. UN PUR PRODUIT DE CE SYSTÈME QUI LES PROGRAMME À DEMEURER DES OBJETS, DES SUJETS. DES VECTEURS DE PROPAGATION D’UN SYSTÈME/PROGRAMME,  QUI FONCTIONNE COMME UN VIRUS ET QUI NE CESSE DE LES DÉTRUIRE, CAR CONÇU DÉS LE DÉPART À LEUR DÉTRIMENT. DES CARICATURES FIÈRES DE L’ÊTRE SANS SE RENDRE COMPTE QU’ELLES SONT DES PRODUITS BASIQUES DE CE SYSTÈME.

DES OBJETS DE CURIOSITÉ ET DE DIVERTISSEMENT. DISTRAYANT LES SUPRÉMACISTES BLANCS QUI LES MAINTIENNENT DANS LEUR ÉTAT DE MISÈRE, ET DE PAUVRETÉ, TANDIS QUE LES VICTIMES CHERCHENT À IMITER SANS SE RENDRE COMPTE DU RIDICULE DE LEUR SITUATION. NÉGLIGEANT L’ÊTRE AU PROFIT DU PARAÎTRE. NÉGLIGEANT CE QUI EST À PRODUIRE SE FOCALISANT PLUS SUR LE FAIT DE VOULOIR ATTIRER L’ATTENTION.

FAIRE BRILLER LE BOULET, EN PENSANT QUE CELA EST RÉGLER LE PROBLÈME, N’EST EN RIEN UNE MANIÈRE LOGIQUE DE RÉGLER LE PROBLÈME.

ATTIRER L’ATTENTION POUR PRODUIRE QUOI ?

TOUT DANS L’EXHIBITION SANS RIEN PRODUIRE DE SUBSTANTIEL.

NGS Picture ID:1580169

RÉSULTAT UN ARRANGEMENT TRAGIQUE ET QUI PROFITE ENCORE AUX SUPRÉMACISTES BLANCS QUI EN PLUS DE BÉNÉFICIER DE CETTE GLORIFICATION, S’AMUSENT DE VOIR LEURS VICTIMES DANS CES SITUATIONS GROTESQUES. S’ILLUSIONNANT SUR LEUR CONDITION DE PRISONNIERS, CE CROYANT « AUX COMMANDES » ALORS QU’ELLES NE LE SONT NULLEMENT.

121108042047-congo-sapeur-saps-style-6-horizontal-large-gallery

TOUT CE QUE FONT LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES DANS LE MONDE, L’EST EN RÉACTION À CE QUI EST GÉNÉRÉ PAR LES PERSONNES BLANCHES QUI CROIENT ET PRATIQUENT LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE (RACISME). TOUT EST GÉNÉRÉ PAR CE SYSTÈME, CAR IL EST LE SEUL ET UNIQUE EN PLACE SUR LA PLANÈTE.

LES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES,  N’ÉVOLUANT PAS SUR UNE AUTRE PLANÈTE.

LES SUPRÉMACISTES BLANCS, ÉTANT LES PERSONNES BLANCHES PARMI LES PLUS PUISSANTES ET LES PLUS INTELLIGENTES D’ENTRE ELLES,  DICTANT LES COMPORTEMENT DES PERSONNES NON-BLANCHES.

ILS SONT CEUX QUI ONT LA PLUS GRANDE INFLUENCE. AUSSI UNE PERSONNE BLANCHE QUI REGARDE UNE PERSONNE NON-BLANCHE REGARDE CE  QUI EST PRODUIT PAR LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE, UN PROGRAMME CODÉ SUPRÉMATIE BLANCHE (CODE BLANC) QUI N’EXISTERAIT PAS, SI N’EXISTAIT PAS LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE. TOUT CELA DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT.

TOUT CE QUE FONT LES PERSONNES NON-BLANCHES GLOBALEMENT SONT DES RÉACTIONS QUI SONT  INFLUENCÉES PAR LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Il est, pour pouvoir avancer dans cette configuration, NÉCESSAIRE ET OBLIGATOIRE d’utiliser la logique, la logique qui est l’observation et l’analyse et la compréhension des causes et des effets, nécessaires pour savoir à l’avance du résultat de toute pensée, action, parole, de toute entreprise. Ce pour quoi est fait ce qui est fait, ce qui est dit ce qui est dit POUR PRODUIRE QUOI ?

Observer, analyser, étudier, toutes les manifestations observer afin de comprendre et de vérifier, et ainsi éviter de se laisser affecter par toutes ce que génère cette idéologie, éviter de se laisser affecter par des choses qui souvent paraissent « merveilleuses » en apparence, en surface, mais qui cachent en fait de funestes desseins pour celles et ceux qui sont les cibles désignées de ce système idéologique. Ce manque d’observation contribuant à renforcer cette idéologie.

CE SYSTÈME IDÉOLOGIQUE AFFECTE ET INFLUENCE TOUTES LES VICTIMES NON-BLANCHES ET PARTICULIÈREMENT LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME NOIRES À ÊTRE TOTALEMENT INSIGNIFIANTES, À LES RENDRE ABSENTES ET ARTIFICIELLES SANS SUBSTANCES. EN FAIRE DES ZOMBIES DES CARICATURES ARBORANT FIÈREMENT LEURS GADGETS DEVENUES LEURS CHAÎNES MODERNES. CAR ENCORE ESCLAVES.

« SE CROYANT QUELQUE PART ALORS QU’ELLES NE SONT NULLE PART. ERRANT DANS LES LIMBES DE LA CONFUSION/INCOMPRÉHENSION. »

Les victimes par ce manque d’observation se retrouvant englouties, comme des enfants se laissant détourner par des artifices, des apparats, produisant l’effet d’un bonbon qui par sa douceur trompeuse, fait oublier le chemin de la réflexion, se laissant distraire et absorber, sans se rendre compte que cette douceur contient en son sein leur perte.

Il est par conséquent nécessaire de tenir compte du contexte global, et de ce que produit cette idéologie, comprendre qu’elle ne favorise en rien la qualité des relations et ce malgré le fait que matériellement un grand nombre de choses semblent s’améliorer.
Cependant toute amélioration matérielle qui n’est pas accompagnée d’amélioration des relations par la production de la JUSTICE est NULLE. Il ne sert à rien de vivre et de survivre dans le dit confort si ce confort n’est pas nourri par la JUSTICE.

Néanmoins c’est ce qui globalement est observé, notamment parmi les victimes de ce système idéologique, les personnes non-blanches, qui ne cessent de se ruer sur tout ce qui leur est proposé, qui ne cessent de courir pensant se mettre à la page, à imiter, alors que le résultat est qu’elles se laissent griser par le goût et ne pensent pas aux conséquences futures.

« Contrairement à ce qui est  inculqué, il est nécessaire pour les personnes non)blanches de comprendre que les dits critères imposés par les suprémacistes  blancs (racistes) sont conçus pour éliminer la concurrence, et ne sont nullement conçus  pour resserrer les rangs » En, effets à force de vouloir les atteindre les victimes finissent par s’épuiser, sans se rendre compte que cette recherche et cette volonté d’obtenir ces critères sont conçus pour faire en sorte qu’elles s’éjectent d’elles-mêmes, qu’elles s’éliminent.

Ainsi les victimes qui ne cessent de consacrer de leur temps et de leur énergie à vouloir s’impressionner, à chercher à atteindre des dits « sommets », se pensant « IN » alors qu’elles sont d’office inscrites dans un processus qui les met « OUT », se croyant  » BRANCHÉES » alors qu’elles sont en fait  « DÉBRANCHÉES », participant et étant l’objet d’un arrangement tragique. Glorifiant un système qui les affecte de manière meurtrière, elles mêmes propageant des idées morbides et meurtrières conçues pour les rendre non-constructifs, et ainsi les maintenir dans la situation qui est la leur celle de victimes qui dans ce système sont considérées devoir être dominées et maltraitées en toute circonstance, quitte à ce qu’elles se maltraitent elles-mêmes.

Incitées à se faire du tort par les suprémacistes blancs (racistes) pour ensuite être punis par les mêmes suprémacistes blancs (racistes).

Se laissant influencer sans se poser de question sur le RÉSULTAT FINAL, concentrées sur le goût mais pas sur l’effet. Négligeant la portée finale de ce à quoi elles attribuent de la valeur, et qui est fait avant tout pour les anéantir, tout en  rendant plus puissant un système qui l’est déjà, faisant d’elles des victimes satisfaites de leur situation, supportant l’insupportable, acceptant l’inacceptable.

Elles font du zèle au sein d’un contexte qui ne leur est aucunement favorable et ce dès le départ. Comme des esclaves qui sur une plantation qui se précipitent pour ramasser le plus de coton,  se mettant HORS-JEU en s’épuisant dans le vide et le rien, dans l’insignifiance, plutôt que de chercher à démanteler ce système pour le remplacer par un système de JUSTICE.

Les personnes non-blanches se doivent de devenir les personnes les plus constructives que le monde puisse connaître et porter. Être dans un mode de résolution de problèmes permanent et ce de la meilleure manière possible.
Dire la meilleure chose qu’il soit possible de dire et qui n’aie jamais été dite.
Faire la meilleure chose qu’il soit possible à faire  et qui n’aie jamais été faite.
Devenir un homme et une femme universels fonctionnant de la meilleure manière constructive possible.


Considérer que la seule raison de se considérer comme une personne appelée et/ou se faisant appeler « noire » est celle qui est équivalente à produire de la JUSTICE 24/7 en toutes circonstances. Que  cette condition est OBLIGATOIRE autrement il n’y a aucune raison de se qualifier comme tel.

Les personnes non-blanches se doivent de prendre au quotidien la mesure du problème et considérer les conséquences de leurs pensées, leurs paroles et leurs actions, du résultat de ce qu’elles veulent produire, de savoir si elles veulent continuer à participer à faire durer un monde de non-justice, ou commencer à travailler pour produire un monde de JUSTICE, en s’attelant dans leurs relations à taire la violence, l’hostilité, cesser de chercher à impressionner l’autre et commencer à accepter d’être vrais. De regarder la vérité en face même si celle-ci est monstrueuse et engager un processus qui leur permettra de faire disparaître ce monstre ne serait-ce qu’au niveau individuel car c’est par là que cela commence.

Éviter de se laisser impressionner par les apparences et rentrer dans les interstices, pour comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche qui est le racisme.

Se poser en toute circonstance/relation la question du RÉSULTAT ULTIME.

QU’EST CE QUI EST VRAIMENT VOULU ?
QU’EST CE QUI EST VRAIMENT OBTENU ?

ÊTRE CONSTRUCTIF/PRODUIRE DE LA JUSTICE.

LA SOLUTION SE TROUVE DANS L’ACTION INDIVIDUELLE DE CHACUN À PRODUIRE UN MONDE DE JUSTICE DANS SON QUOTIDIEN POUR :

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


* JUSTICE
= Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s