LES PERSONNES NON-BLANCHES ET PLUS PARTICULIÈREMENT CELLES APPELÉES « NOIRES » SE DOIVENT D’ÊTRE SUR LA FONCTION LOGIQUE DES CHOSES ET NON SUR L’ÉMOTION POUR ABORDER LE MONDE AU SEIN DUQUEL ELLES ONT ÉTÉ PLONGÉES ET CE EN TOUTES CIRCONSTANCES.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

LES PERSONNES NON-BLANCHES ET PLUS PARTICULIÈREMENT CELLES APPELÉES « NOIRES » SE DOIVENT D’ÊTRE SUR LA FONCTION LOGIQUE DES CHOSES ET NON SUR L’ÉMOTION POUR ABORDER LE MONDE AU SEIN DUQUEL ELLES ONT ÉTÉ PLONGÉES ET CE EN TOUTES CIRCONSTANCES.

CITATION : « FAIRE CROIRE A UNE VICTIME QU’ELLE EST UN/UNE « ASSOCIÉ(E) »  ALORS QUE SA CONDITION DANS LE SYSTÈME DEMEURE LA MÊME À SAVOIR CELLE DE VICTIME, DE SUJET, DE PRISONNIER(ÈRE) DANS UN SYSTÈME QUI LA MALTRAITE SUR LA BASE DU MÉPRIS LIÉ A LA COULEUR DE SA PEAU  EST LUI FAIRE PRENDRE PART A UN « ARRANGEMENT TRAGIQUE ». C’EST L’INSCRIRE DANS UNE PLUS GRANDE CONFUSION, CE N’EST PAS LUI DIRE LA VÉRITÉ, ET C’EST EN FAIRE UN(E) SERVANT(E), UNE VICTIME, UN(E)COMPLICE. »

DEVENIR DES PROMOTEURS DE JUSTICE.

« Un individu est une créature  d’éducation, et, d’habitudes ». Mirtho Linguet.

« L’INFORMATION EST DU POUVOIR, CELUI QUI SAIT  ET COMPREND POSSÈDE UN AVANTAGE CERTAIN SUR CELUI QUI NE SAIT PAS  ET QUI NE COMPREND PAS ».

« Une information faussée engendre une compréhension faussée, qui donne lieu à  des actions/réactions faussées cela est LOGIQUE. Comme en mathématique il est nécessaire de comprendre correctement l’énoncé pour résoudre le problème.

C’est en cela que la révélation de la vérité se doit être un processus, un processus qui sert à révéler ce qui est caché. Tout diagnostic a pour but de faire l’état des lieux d’une situation.

Le monde qui est fabriqué par les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes qui croient en l’idéologie du racisme)) conditionne et ce de manière volontaire et délibérée les personnes non-blanches à rester dans un mode infantile, institutionnalisées à adhérer à l’idée que l’hostilité entre elles est une nécessité,  il n’est nullement question pour le suprémacistes blancs (racistes) d’éduquer les personnes non-blanches à penser logiquement, à être constructives, à devenir des promoteurs de JUSTICE,  bien qu’elles en soient et en seraient capables. À considérer un échange non comme un moyen d’augmenter la compréhension, mais comme un « débat », il n’y a pas à débattre il y a à  comprendre.
Cette idéologie est conçue et ce qu’elle enseigne aux personnes non-blanches l’est ainsi pour que quoiqu’il arrive, les personnes non-blanches demeurent hostiles les unes envers les autres, et demeurent dépendantes en tout et pour tout des décisions des personnes blanches qui sont parmi les plus puissantes et les plus rusées d’entre elles à savoir les suprémacistes blancs (racistes). Les personnes non-blanches sont éduquées et ce sans qu’elle s’en rendent compte à rester totalement reconstructives, qu’elles soient comme des enfants, et non de hommes et des femmes qui prennent des responsabilités et les assument, en vue de produire de la JUSTICE, ce qui à ce jour est la seule et véritable menace de ce système..

MESURES EN COMMUNICATION :

*RESTER FOCALISÉ SUR LE PROBLÈME ET NON SUR LA PERSONNE. ÉVITER DE SE LAISSER GUIDER PAR LES ÉMOTIONS QUI NE SONT PAS DES DONNÉES FIABLES ET UTILISER LA LOGIQUE QUI EST CAUSE ET EFFET.

Dans une relation ce qui est important c’est le résultat,  et a révélation de la vérité, un résultat qui se doit d’être constructif, le résultat doit être ce sur quoi porter son attention, pour se faire il demeure nécessaire d’éviter de laisser les émotions contrôler l’esprit. Les émotions demeurant instables, pas fiables, alors que la logique elle reste sûre car est liée à la loi de causalité à savoir cause et effet, le feu brûle, l’eau mouille.
La logique est l’ensemble de conditions (processus) qui permettent l’obtention d’un résultat précis. Causes et Effets. Tout est LOGIQUE dans l’univers.

Dans une conversation relation d’ordre verbale :  Il est important de considérer qu’il est avant tout  question d’échange de points de vues, d’échange d’opinions, d’avis, de communication/transmission  d’informations, DE MESSAGES, de ressentis, ces échanges  sont articulés par des mots, qui forment des phrases,  qui sont l’acte manifestée par la parole, car parler est agir. TOUT EST MESSAGE TOUT EST INFORMATION.

Aussi pour éviter toute corruption et perversion du message considérer nécessaire de mettre en veille toute émotion qui risque de perturber et polluer la compréhension de l’information.

PS : Lorsque quelqu’un demande un avis ou pose une question à quelqu’un d’autre, celle qui demande l’avis ou pose la question se doit d’accepter de considérer la réponse et l’avis qu’il obtient comme tels à savoir comme un avis et comme une réponse avant tout, et ce même si ces avis et réponses ne lui conviennent pas. Elle se doit d’accepter l’opinion émise par l’autre et ce sans forcément devoir la partager. Trop souvent la personne qui demande un avis ou pose une question, du fait que l’avis ou la réponse ne lui convient pas se fâche, ce qui en la circonstance est une forme de pollution, car le principe d’une conversation est de considérer que les avis ne peuvent diverger cela est inhérent au principe de la conversation.

L’idée de départ étant de savoir que ce qui est attendu. Si la personne qui demande un avis se fâche il peut être considéré que c’est cela qu’elle voulait, même si elle dit le contraire autrement elle se devra de se poser la question de savoir ce qu’elle veut vraiment.

Éviter de s’engager dans une conversation sans avoir au préalable considéré l’issue, savoir ce qui est attendu et voulu, sans perdre de vue qu’il s’agit d’échange d’opinions, et donc pas sujet à nourrir la discorde ou générer des manifestations émotionnelles parfois incontrôlées. Il ne s’agit pas de règlement de compte. ACCEPTER QUE CE QUI SERA DIT PUISSE DÉPLAIRE MAIS SANS  PLUS.

Il n’y aucune raison de poser des questions et de refuser une réponse quelle qu’elle soit, une question est une question et une réponse est une réponse. Ce qui compte c’est la révélation de la vérité, et la vérité est ce qui est, elle révèle les choses cachées.

Éviter de se laisser troubler par les émotions lors d’une conversation, et ce, afin de comprendre le message, les émotions se doivent de servir  à inciter à nourrir la réflexion, à se poser des questions pour trouver des solutions, elles ne sont que des indicateurs, à demander POURQUOI ?
Il convient donc de rester focalisé sur le contenu du ou des messages, à savoir ce qui le constitue, prendre l’information, plutôt que sur le contenant dans une conversation ( ton de la voix, volume de la voix, débit…etc), l’individu qui a une approche qui se concentre sur le contenu  se donne les moyens de pouvoir traiter l’information de manière contrôlée, et ce, en évitant les perturbations/pollutions liées aux ressentis affectifs/émotionnels.
Le contenu, ce qui constitue l’information, le message  est ce qui compte. Ce qui est communiqué est  la véritable substance, le plus important et ce qui est à comprendre.
Toute personne qui s’exprime délivre un message qui est sa représentation et sa perception, son mode opératoire logique et affectif, ses habitudes, et ce message est ce sur quoi concentrer l’attention.

Lors de conversations les personnes non-blanches appelées « noires » se doivent de considérer les choses en terme de situations, de problèmes et non en terme de règlement de compte personnels, chercher à comprendre ce qui est communiqué plutôt que de réagir. Devenir enseignables et considérer les propos non en terme de ressentis mais en terme de messages, d’informations. Trop habituées qu’elles sont à laisser libre cours à leurs émotions plus qu’à leur réflexion. POSER DES QUESTIONS EST UNE MESURE À PRENDRE.

LES PERSONNES NON-BLANCHES SE DOIVENT DE TAIRE DÉFINITIVEMENT LEUR LOGIQUE DANS UN TEL CONTEXTE NOURRI PAR LA CONFUSION. UTILISER LA LOGIQUE ÊTRE SCIENTIFIQUES ET NON ALLERGIQUES.

Car lorsqu’une personne parle elle fait surtout part de son point de vue sur une situation, ( il se peut qu’elle soit sous l’emprise de ses émotions) sur un sujet, qu’elle décrit avec sa façon de parler, aussi, la mécanique des mots n’est pas ce sur quoi se concentrer mais bien ce qui est communiqué à savoir ce qui est décrit et/ou dit. Il convient d’éviter de se laisser emporter par ses émotions, même si celui ou celle qui parle le fait d’une manière qui semble inconvenante, pour celui ou celle à qui est communiquée l’information, car ce qui compte c’est ce que contient le message avant tout à savoir l’information qui est délivrée, qui dans ce cas est à ÉTUDIER.

Le plus important, et de savoir si cela est Vrai ou Faux.

Il importe de pouvoir contrôler  les émotions, en les contenant, pour comprendre le monde et les choses, qui est conçu de manière logique et non émotionnelle. Comprendre les choses, considérer ce qu’elles donnent comme information, les comprendre  et voir leurs effets, afin de savoir pourquoi faire et ne pas faire, dire et ne pas dire. N’écouter et ne suivre que la LOGIQUE et personne d’autre.

En salle de cours il importe de savoir que l’objectif est de venir s’informer, et non venir se plaindre de la manière dont parle l’orateur. Le message est ce qui compte plus que tout car c’est là que se situe l’essentiel. Cela doit être considéré dès le départ pour rester focalisé. SE CONCENTRER SUR LE MESSAGE PLUS QUE SUR L’ORATEUR, NE PAS EN FAIRE UNE AFFAIRE PERSONNELLE.

Trop souvent les émotions prennent le pas dans les échanges verbaux, polluent, perturbent, ce qui finit la plupart du temps par mettre les interlocuteurs dos à dos, dans un contexte de rivalité inutile, (énervement, agacement, frustration, pleurs…….) alors qu’il suffirait de se mettre d’accord au préalable avec soi pour considérer de devoir accepter d’écouter pour prendre et comprendre l’information contenue dans les propos tenus ( hors insultes et injures bien entendu) Autrement aucune raison d’entrer en contact avec l’autre.

Éviter de répondre aux remarques du type :

 » Je n’aime pas la manière dont tu me parles » étant une réponse émotionnelle plus qu’une réponse logique, la notion de « aimer » étant un ressenti plus qu’une réflexion.

«  Parles moi sur un autre ton » étant une réponse émotionnelle plus qu’une réponse logique.

« Pourquoi me cries tu dessus »étant une réponse émotionnelle plus qu’une réponse logique.

 » Tu m’agaces, tu m’énerves » étant une réponse émotionnelle plus qu’une réponse logique.

Ces propos en fait sont des « accusations » faites et cela sans preuves, la personne ne fait que prêter des intentions (liées à son ressenti),  à l’autre ce qui en la circonstance mérite d’être vérifié.

*Un individu se dit agacé ou se laisse agacer par qu’il a considéré cela comme tel, cela est à mettre au crédit de sa décision individuelle et de son ressenti émotionnel.

L’individu codifié qui comprend la nécessité de cela, se doit de savoir que quoi qu’il fasse et dise cela en incombe à sa décision seule, si il s’énerve c’est parce qu’il a fini par décider de se laisser d’une manière ou d’une autre emporter par l’énervement. Un individu codifié se doit de savoir pourquoi il fait ce qu’il fait et dit ce qu’il dit et en assume les conséquences, il se doit d’être aux commandes. Il cesse de devenir un esclave émotionnel de l’autre et de lui même.

Savoir pourquoi vous faites ce que vous faites, et ne faites pas, savoir pourquoi est nécessaire.
Savoir pourquoi vous direz ce que vous dites, et ne direz pas , savoir pourquoi est nécessaire.

Lorsqu’une personne s’énerve, elle est celle qui est concernée principalement, car elle est celle qui se laisse emporter par l’énervement, aussi l’interlocuteur n’a pas à s’impliquer, il n’est pas concerné, il peut au mieux écouter ou décider de clore la conversation et se retirer. Mais éviter de prendre part à une chose dont il n’était pas au préalable convenu de prendre part.

Seul celui qui parle fort et crie est responsable de ce qu’il produit, l’interlocuteur n’ayant pas à se sentir concerné.
PS : Parler fort et/ou crier ne sont pas forcément de la maltraitance, si ce qui est dit est constructif. La maltraitance est le fait d’insulter, d’injurier de rabaisser verbalement l’autre. Si ce n’est pas le cas alors il ne s’agit que d’une personne qui crie et ou parle fort et cela doit se limiter à cela pour ne pas en faire une affaire personnelle. Le fait de parler fort n’est qu’une forme d’expression émotionnelle.

Il importe d’expliquer ce qu’il y a à dire sans perdre de vue qu’il s’agit d’un échange, qu’il s’agit  de communiquer des informations sur une situation ou un problème, corriger ce qui mérite de l’être, donner un avis, une opinion. Informer est donner à comprendre. Bien entendu que conserver son calme est un habitude à prendre pour celles et ceux qui ont et auront tendance par habitude, éducation à le faire.

Une personne qui parle ne fait que parler, un propos reste un propos, aussi éviter de se laisser prendre par l’émotion. Éviter de laisser les mots vous affecter. Un mot n’est  qu’un son émis pour diffuser un message. Les émotions sont le problème pas le mot, ce sont elles qu’il est utile de canaliser, ce sont elles qu’il est nécessaire de contrôler pour éviter de  perdre la tête afin d’éviter de se retrouver dans une situation tragique, ce qui arrive souvent.

ÉVITER DE PRENDRE LES CHOSES DE MANIÈRE PERSONNELLE, NE PAS EN FAIRE UNE AFFAIRE PERSONNELLE.

Considérer la relation comme une entreprise à savoir en terme de profit et de perte. Bénéfices/Déficit. Rester focalisé sur le résultat, ce pour quoi vous vous trouvez ou vous vous trouvez, ce pourquoi vous êtes venu, rester sur l’objectif. Prendre le message et considérer son contenu, et ce sans tomber dans l’émotion.

Méthode : Ralentir le rythme du débit et conserver son calme autant que faire se peut; et éviter de se laisser submerger par l’émotion. RESTER FOCALISÉ.

POURQUOI ?

Parce que  ces expressions  » Je n’aime pas la manière dont tu me parles », «  Parle moi sur un autre ton », « Pourquoi me cries tu dessus » sont avant tout des réponses émotionnelles, qui gâchent la compréhension, et détournent la concentration pour atteindre ce qui est de l’objectif premier qui est l’obtention d’une information, et sa compréhension logique. Ces réponses émotionnelles nuisent à l’écoute à génèrent des conflits de personne, ce qui est à éviter.

Souvent sont ces réactions/réponses émotionnelles sont le résultat de l’expérience  subjective personnelle de l’individu, car habitué  à autre chose, aussi nul ne doit y trouver là un objet de dispute.

Il est nécessaire de comprendre que chaque individu fait sa propre expérience des choses et de son rapport au monde et aux autres, selon ses circonstances d’existence,  et en acquiert une certaine connaissance et une certaine lecture, une habitude, qui lui est propre, aussi se doit-il d’accepter qu’un autre individu ait une approche et une expérience différente, par conséquent tout au plus en discuter et échanger demeure la meilleure manière pour améliorer la qualité de la relation, pour révéler la vérité. Une personne venant d’un endroit a une impression primaire émotionnelle différente, et donc un ressenti différent, car ayant un vécu différent, cela est dans la logique des choses. Les personnes réagissent selon leurs expériences, qui sont de multiples ordres, la première de toute étant émotionnelle, elles observent pensent, parlent et agissent selon leurs expériences respectives et ce qu’elles en comprennent,  selon leurs « habitudes » et leurs attentes. Cependant ces points de vues différents ne doivent nullement être un sujet de disputes, ni de frustrations, ni servir de support à l’énervement, et ou se sentir agacé.
Toute personne qui vient d’un endroit ou les choses se font de manières différentes porte un regarde qui sera différent, car habitué à autre chose.

Nul individu ne devrait se considérer meilleur ou supérieur à autrui, et ou se servir de ce sentiment pour dominer et maltraiter autrui, tout au plus considérer que leur approche est différente et observer qu’ils obtiennent des résultats différents selon ce qu’ils recherchent, veulent,  individuellement  et ce quelle que soit la situation est soit constructif, soit non constructif
La question demeurant pour produire quoi ?

Privilégier le contenu plus que la forme, garder en tête l’objectif attendu et défini au départ. Une discussion est un échange d’opinion, d’avis , d’informations non une « Lutte », or c’est cela que retiennent la plupart des personnes, car c’est cela qui est promotionné dans le monde idéologique de la suprématie blanche (racisme), un monde qui produit violence, animosité, pensée malsaines. Un échange ne doit nullement être un moyen de chercher à dominer et à maltraiter, mais cherche à révéler la vérité. Un échange doit produire de la JUSTICE.

Le suprémacistes blancs (racistes) ont compris ce principe depuis longtemps et c’est la raison pour laquelle ils demeurent impassibles face aux jérémiades des personnes non-blanches qui pour la plupart réagissent de manière émotive au lieu de leur poser des questions pour qu’ainsi soit révélée la vérité, éliminer la confusion source de conflits.

Les personnes non-blanches se sont laissées piéger par ce mode de pensée qui leur est sur une base quotidienne  inculquée par les  suprémacistes blancs (racistes), ces derniers ayant décidé que cette approche du monde devait être celle à faire prévaloir chez les personnes non-blanches, afin de pouvoir les diriger  les contrôler et les maintenir sous leur pouvoir en faire leurs esclaves.
Une approche responsable à ce jour de l’ensemble des dysfonctionnement qu’observent les personnes non-blanches dans leur quotidien, impliquées qu’elles sont dans un arrangement tragique. Prises dans le courant des frustrations que nourrissent ce système pour elles et dont elles se trouvent prisonnières, les poussant parfois au « suicide » mental ou physique, à produire des actes irréversibles en réaction ce monde devenant pour un bon nombre d’entre elles étouffant.

NB : Toutes ces histoires de contes de fées et de prince charmant participant à tromper les victimes, à en faire des captifs nourrissant des attentes, oubliant que cela ne leur est pas dédié, mais est un élément devant servir la gloire de ce système et l’ensemble des personnes blanches qui se croient ou pas au racisme.
Il n’y pas de princes charmant ni de princesses qui vaille pour les personnes non-blanches, cela est un leurre, une fabrication qui dans leur cas  ne fait qu’augmenter le degré de confusion, de frustrations, car courant et espérant une chose qui dans la réalité de ce système idéologique ne leur est nullement salutaire, bien au contraire sert à générer plus de frustrations, d’incompréhension et de CONFUSION, les incitant à se faire du tort du fait de ces frustrations.  Ce ne sont pour elles dans ce monde qu’une illusion, mais en rien une réalité. Ces images et idées à ce jour sont la cause de grandes tragédies parmi les personnes non-blanches qui s’en prennent entre elles, ne se rendant pas compte que cela leur est inaccessible du fait de leur impuissance et incapacité, de leur état de subjugation.

Le système idéologique de la suprématie blanche a pour effet pour favoriser la fragilité des personnes non-blanches sur le plan émotionnel, physique et matériel, il est à ce jour la cause de tous leurs drames, de tous leurs problèmes, il est le problème majeur. Il est cause de leurs frustrations et de leurs réactions souvent tragiques. Parce qu’il est celui qui est à l’œuvre, et qu’il guide nos relations de manière directe et indirecte.

POURQUOI ?

* Parce qu’il n’y à pas à impressionner qui que ce soit, ni chercher à impressionner qui que ce soit, il y a à faire ce qui doit être fait à savoir produire de la JUSTICE. Cesser de demander de la reconnaissance, et à chercher à attirer l’attention. Les victimes et particulièrement les personnes non-blanches de sexe féminin doivent comprendre qu’elles sont seules, et se doivent se considérer seules, qu’elles ne peuvent rien attendre des personnes non-blanches de sexe masculin qui sont dans ce système impuissantes et réduites à l’état d’enfant, de petits garçons, de prisonniers  dépendant en tout et pour tout des suprémacistes blancs aux commandes des tous les moniteurs qui font fonctionner les domaines d’activité. Chercher à faire cela est s’exposer à des conflits entre victimes mâles et femelles qui ne pourront que constater cette situation d’impuissance qui ne fera que nourrir la frustration.
Écouter les personnes mais ne pas les suivre, car les personnes dans ce système sont empoisonnées, viciées, par conséquent suivre la logique, qui est cause et effet.

1 et 1 = 2 même sur la lune.

Lire sujet sur :

L’ERREUR MAJEURE.

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE Part 1 LES MESURES

RELATIONS ENTRE PERSONNES NON-BLANCHES DE SEXE COMPLÉMENTAIRES : REVOIR LES EXIGENCES À LA BAISSE ET PRODUIRE DE LA JUSTICE.Part 2.

L’approche émotionnelle bien que participant à la compréhension à un niveau premier, n’est qu’un signal de départ, un indice, mais nullement une finalité, la finalité est la compréhension de  comprendre pourquoi ce signal s’est-il déclenché ? Qu’est il censé indiquer ? Qu’est ce qui doit être compris  ?  Que signale t’il ? Cette signification qui est la réponse,  est le stade ultime à considérer, car déclenche la recherche de la solution qui amène avec elle compréhension, élimination de la confusion.

Considérer donc avant tout l’information  pour ce qu’elle est et non se laisser affecter émotionnellement par la personne qui donne l’information, ceci,  afin d’éviter d’en faire une affaire personnelle. Rester sur le sujet qui est le problème soulevé qui mérite d’être solutionné.

Toujours rester focalisé sur le RÉSULTAT la recherche de COMPRÉHENSION LOGIQUE.

Les émotions voilà ce qui est la particularité des enfants, ils se chamaillent, se plaignent, se disputent mais ne se posent pas de questions, favorisent la réaction. Aussi il est à considérer que les personnes non-blanches se doivent de sortir de cette zone émotionnelle, qui font d’elles des enfants,  et aborder les choses au niveau logique qui est le stade supérieur et nécessaire à la COMPRÉHENSION. L’observation et l’analyse des causes et des effets, comprendre les mécanismes.  Les enfants réagissent les « adultes » posent des questions.

Il en est de même pour ce qui est du système de la suprématie blanche qui ne doit pas faire l’objet d’une affaire personnelle mais d’une réflexion amenant à ce que celui-ci disparaisse dans la pratique.

Les personnes non-blanches étant considérées comme des enfants sont donc traitées par les suprémacistes blancs (racistes) comme des enfants, que ces personnes aient 6 mois,  1 an ou 80 ans le suprémaciste blanc ne fait pas de différence ce qui compte est la façon dont est considérée et maintenue la personne non-blanche dans ce système, au sein duquel tout est fait et ce quel que soit le domaine d’activité pour que demeure dans cette situation les personnes non-blanches, beaucoup ne s’en rendent pas compte et pourtant c’est cela qui est à l’œuvre. Aussi ces personnes non-blanches doive,t s’attendre à être considérées comme tels, à savoir des enfants et donc ne pas se trouver surprises. Bien ai contraire elles se doivent d’être préparées et informées, pour éviter de se laisser piéger par leurs émotions.

l’ensemble des personnes non-blanches communément appelées noires compte tenu de cette situation de départ, ne doivent nullement être surprises d’être traitées comme des enfants, d’être maltraitées,  car dans ce système cela est la condition qui leur est destinée, qui leur est assignée,  elles ne sont ni des hommes ni des femmes mais des enfants de sexe masculin (mâle) et de sexe féminin (femelle) et ce peu importe leur âge, même avec un titre de président d’un dit pays toute personne non-blanche et ce même avec une panoplie de diplôme ( qui leur sont donnés par le suprémacistes blancs ),  demeure sous l’autorité des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche/racisme )elles sont ces personnes non-blanches des enfants devant obéir et exécuter ce qui leur est ordonné par le suprémacistes blancs (racistes) que sont les personnes blanches les plus puissantes et les plus intelligentes d’entre elles. Car les personnes blanches qui ne croient pas en la suprématie blanche (racisme) ne sont pas parmi les plus puissantes et les plus intelligentes d’entre elles. Elles sont sous l’autorité de ces personnes qui se considèrent leurs parents, parents illégitimes mais parents quand même.

les personnes non-blanches quand elles regardent leur existence en détails comprennent qu’elles l’admettent ou pas qu’elles sont TOUTES à ce jour, sous la juridiction en tout et pour tout des décisions des suprémacistes blancs (racistes), qui décident de près ou de loin pour elles, maintenues qu’elles sont en situation de dépendance, maintenue au stade infantile afin de ne pas être ne mesure de remettre en question le système tout au plus y réagir et ce de manière inefficace et illogique. C’est cela qui est attendu d’elles, et fort est de constater que c’est cela qu’elles produisent dans leurs relations entre elles. Ne s’écoutant pas mais se chamaillant et s’insultant quitte à s’entretuer.

POURQUOI CHANGER CETTE HABITUDE ?.

Parce que cela est nécessaire afin de sortir de cette condition infantile et uniquement émotionnelle.

Parce que cela est nécessaire pour comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche qui est le racisme.

LA SOLUTION SE TROUVE DANS L’ACTION INDIVIDUELLE DE CHACUN À PRODUIRE UN MONDE DE JUSTICE DANS SON QUOTIDIEN.

IL EST NÉCESSAIRE DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


* JUSTICE
= Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

LES MOTS.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .… NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches qui se considèrent victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE, il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement de manières non-constructives. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE, UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme)et quelles que soient leurs relations, rien ne sera là ou cela devrait être. Car de telles relations et ce, pour quoi qui soit entrepris, au sein d’un tel système,  ne sont que de d’illusoires tentatives, des faux semblants,  dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couler de peau.
Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule l’élimination TOTALE ET DÉFINITIVE, de ce système permettra une réelle égalité, ce que ne permet pas le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (qui ont lieu entre personnes blanches et non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches, sont teintées et recouvertes par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit inférieure et ce quel que soit son titre, son statut, ses distinctions, au regard et par devant une personne classifiée blanche, quelle qu’elle soit. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, entreprises, manifestations et ce de manière quotidienne. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

« Éviter en tant que personne non-blanche d’assumer qu’une personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche n’est pas raciste parce que cette personne blanche manifeste de la « sympathie » et ou de la dite « gentillesse », car, durant l’existence du système de la suprématie blanche toute personne blanche en capacité d’être raciste en est probablement un(e) et demeure un suspect raciste. Les suprémacistes blancs (racistes) sont prêts à tout pour se dissimuler et usent  en permanence de tactiques, la tromperie et le mensonge, étant celle qu’ils affectionnent  pour tromper leurs victimes. Ils se disent être tout et n’importe quoi,  tant que cela leur permet de se dissimuler, seul compte au final pour un suprémaciste blanc de continuer à pratiquer son idéologie. Prétendant une chose et faisant le contraire, ils sèment la confusion ».

 

Titre : LES MOTS.

Bonjour lectrices, bonjour lecteurs ,

PS : Ce qui suit ci-dessous,  n’est que suggestions, comme le sont l’ensemble des articles de ce blog.
Que chaque individu, chaque personne prenne ce qui lui convienne sans se sentir obligé, il se doit de considérer sa situation, ce qu’il est en mesure de supporter, ou pas, de tolérer ou pas. SUIVEZ LA LOGIQUE, la logique qui est cause et effets, ne suivez personne d’autre.
Unis dans l’objectif et indépendants dans l’action.
A ce jour contrer le racisme reste théorique, car nul n’a à ce jour trouvé de formule qui soit effective,  cette théorie ne sera pratique que lorsque le racisme aura définitivement disparu en tant que pratique et en tant que système idéologique pour être remplacé par un système de JUSTICE, ce qui sera la preuve de la validité de cette théorie. Car soit le racisme existe soit il n’existe pas.

Le seul moyen de vérifier la validité d’une théorie est de l’expérimenter.


Je vous invite toutes et tous  lectrices et lecteurs, et ce en vue de développer un processus de la logique contre raciste, à analyser le fait de considérer que l’usage d’un mot pour qualifier une personne ou une situation ne doit nullement se faire sans savoir à l’avance de quoi il est réellement question. À plus forte raison dans un monde dominé par l’idéologie du racisme qui est la suprématie blanche.

Comprendre que l’usage d’un mot quel qu’il soit pour « qualifier » une situation ou une personne nécessite au préalable d’en  avoir une définition précise, définition devant révéler la vérité.
Comprendre que les mots sont des outils qui ont une fonction, un mot est certes neutre mais une fois utilisé il est censé accomplir une tâche. Aussi afin de contrer le racisme il parait avisé d’avoir cela à l’esprit, compte tenu que toute personne non-blanche à ce jour vit dans un monde dominé par cette seule et unique idéologie.

Comprendre que l’usage d’un mot dans un contexte dominé par le racisme doit avant tout et surtout, chercher à révéler la vérité et à produire de la Justice, et non servir à nourrir l’hostilité, et la maltraitance d’autrui, ni soutenir ce système, car c’est cela que font et veulent les suprémacistes blancs avec leur canevas linguistique conçu tout à leur gloire, conçu pour les vénérer,  et conçu pour tromper les victimes.

L’usage d’un mot par toute personnes et particulièrement par une personne non-blanche, victime du fait de sa couleur de peau du racisme, qui n’aura pas cette fonction de chercher à révéler la vérité et produire de la JUSTICE, ne sera que perte de temps et d’énergie, car cet usage autre ne servira qu’a renforcer le système de la suprématie blanche (racisme) une idéologie qui incite les personnes non-blanches à se maltraiter, à se dénigrer. L’usage d’un mot nécessite de définir le contour, il ne s’agit pas d’un gymnastique théâtrale verbale. Ni de chercher à rabaisser et/ou mépriser l’autre, encore moins chercher à se moquer de lui et/ou le maltraiter.

Il y a à comprendre lecteurs et lectrices, que contrer le racisme nécessite d’éviter de dire des choses à une personne en vue de la rabaisser,  mais de se focaliser sur ce qu’elle fait, car c’est cela seul qui compte, ce qu’elle fait qui est soit constructif soit non constructif. De comprendre que l’élimination du racisme commence par l’usage des mots afin de produire de la JUSTICE et éliminer la confusion, car dans ce système la plupart des mots servent à cimenter et à renforcer l’idéologie de la suprématie blanche (racisme), à générer des conflits.

DEVENIR SCIENTIFIQUE, CESSER D’ÊTRE ALLERGIQUE, AVOIR UNE APPROCHE MÉTHODIQUE,  AVOIR DE LA MÉTHODOLOGIE.

Un homme commet un crime au moment ou il commet le crime.

L’usage du verbe être d’attribution nourrissant la confusion, et l’hostilité, la violence et les conflits,  et ne révélant pas la vérité. Dans ce monde les suprémacistes blancs (racistes) utilisent les mots pour tromper leurs victimes, qui elles même en les utilisant augmentent la tromperie. Car ces mots assez souvent ne disent pas la vérité et n’ont pas de définition précise. Servant à augmenter la confusion.

*Ici il est proposé un exemple qui a pour origine une réflexion faite par une personne A à une autre personne B. La première personne A  ayant traitée d’égoïste la seconde personne B.

« Tu es égoïste« 

Dans ce cas mettre en pratique la logique et rester focalisé sur ce qui doit servir à révéler la vérité , et éviter de se laisser emporter par ses émotions, car nuisent trop souvent à la compréhension. Éviter de réagir émotionnellement. Éviter d’en faire une affaire de personne, il ne s’agit pas d’un règlement de compte , il s’agit de comprendre, de savoir si cela est vrai ou faux. D’avoir de la précision.

Commentaire de A : »Tu es égoïste« 

Réponse de B : OK ! « Tu dis que je suis égoïste , (cela est une forme d’accusation, une charge) Bien ! Cela est entendu. Puis je te poser quelques questions ? »
*Attendre la réponse. Si oui procéder.

Question 1 : « Qu’est ce qu’un égoïste » ?

*Attendre la réponse et ne poser la seconde question qu’une fois la réponse  obtenue et précise pour celui et/ou celle qui pose la question. Et procéder ainsi pour les autres questions, à savoir que tant que la réponse n’est pas obtenue et précise, éviter de passer à la question suivante.

FAIRE PREUVE DE PATIENCE. CELA EST IMPORTANT. CAR TROP SOUVENT IL Y A CETTE HABITUDE,  TENDANCE, À VOULOIR PASSER À LA QUESTION 2, LA VÉRITÉ EST AU BOUT DE CE PROCESSUS. ET CE MÊME QUAND CELA PREND UN CERTAIN TEMPS.

N’AIDEZ PAS LA PERSONNE À RÉPONDRE, LAISSEZ LUI LE SOIN DE LE FAIRE ELLE MÊME, ÉVITER DE FAIRE DES COMMENTAIRES, CELA AUSSI EST TRÈS TRÈS IMPORTANT AFIN DE MINIMISER LES CONFLITS  ET LES DISPUTES.

Rester poli et courtois. Faire preuve de patience.

PROCÉDER COMME POUR UNE INVESTIGATION, SUIVRE LE PROCESSUS, LA PROCÉDURE DES QUESTIONS RÉPONSES. ÉVITER L’ARGUMENTATION CAR CELLE CI RISQUE D’ENVENIMER LA CONVERSATION, NE RIEN PRENDRE DE MANIÈRE PERSONNELLE. RESTER FOCALISÉ SUR LE PROBLÈME NON SUR LA PERSONNE, RESTER FOCALISÉ SUR LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ.

Question 2 Qui est qualifié pour dire et définir qui est ou n’est pas un égoïste ?

Question  3 Qui est en mesure de définir avec précision qui est et n’est pas égoïste ?

***ET AINSI DE SUITE POSEZ LA QUESTION SUIVANTE UNE FOIS LA QUESTION PRÉCÉDENTE RÉPONDUE AVEC PRÉCISION.

Qu’implique t-il de dire et de ne pas dire et en détails  pour être un égoïste ?

Qu’implique t-il de faire et de ne pas faire et en détails pour être un égoïste ?

Que fait et dit un égoïste, que ne fait et ne dit pas un égoïste en économie, en éducation, dans le divertissement, dans la politique, dans le travail, dans la loi, dans la religion, dans le sexe et dans la guerre ?

Comment allez vous vous comportez avec une personne que vous considérez égoïste ? Pour produire quoi ?

Comment ne vous comporterez vous pas avec une personne que vous considérez égoïste ? Pour produire quoi ?

Quel est le but de qualifier une personne comme étant un égoïste ?

Est ce constructif ? si ou oui pourquoi ? si non comment ?

Est ce non constructif ? si ou oui pourquoi? si non comment ? Pour produire quoi ?

Est ce que manger pour se nourrir soi est être égoïste ? Est ce parler seul est être égoïste ? A quel moment est ce qu’une personne est et n’est pas égoïste ? Est ce que lever son bras vers le ciel est être égoïste ?
Où commence et se termine ce qui est considéré égoïste ? A partir de quoi ? de quand ?

Définissez moi une personne qui égoïste et une personne qui n’est pas égoïste et en détails, quelles sont les preuves ?

Est ce que le racisme qui est l’action pratique de dominer et maltraiter toute personne non-blanche sur la base de la couleur de la peau est un acte égoïste ?

Les suprémacistes blancs (racistes) ne sont elles pas les personnes les plus égoïstes, dès lors que la pratique du racisme est de vouloir dominer et maltraiter toute personne non-blanche, n’est elle pas l’idéologie la plus égoïste car se pratiquant sur la base du mépris de toute personne non-blanche sans exception, pour le bénéfice unique des personnes blanches qu’elles se disent ou pas racistes. Pour la satisfaction de leur ego.
le racisme est l’ idéologie égoïste ultime, car nourrit l’égo des suprémacistes blancs (racistes).

NB : Les personnes non-blanches, victimes du racisme, se doivent de cesser de s’attribuer des noms et des qualificatifs car en faisant cela elles augmentent l’hostilité et le degré toxique que ce système produit et dont elles sont les premières à en souffrir, car les incitent à se faire du tort, ce qui a pour résultat non d’affaiblir le système de la suprématie blanche (racisme) mais de le renforcer.

Dire ce que fait une personne et non ce que vous pensez qu’elle est. RÉVÉLER LA VÉRITÉ. PRODUIRE DE LA JUSTICE.

IL EST URGENT DE DEVOIR REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com

LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE N’EST PAS FAIT POUR AMÉLIORER LES CONDITIONS ET RELATIONS DES PERSONNES NON-BLANCHES, CE SYSTÈME EST PAR DÉFINITION TOXIQUE ET DESTRUCTEUR POUR L’ENSEMBLE DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .… NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches qui se considèrent victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE, il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement de manières non-constructives. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE, UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme)et quelles que soient leurs relations, rien ne sera là ou cela devrait être. Car de telles relations et ce, pour quoi qui soit entrepris, au sein d’un tel système,  ne sont que de d’illusoires tentatives, des faux semblants,  dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couler de peau.
Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule l’élimination TOTALE ET DÉFINITIVE, de ce système permettra une réelle égalité, ce que ne permet pas le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (qui ont lieu entre personnes blanches et non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches, sont teintées et recouvertes par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit inférieure et ce quel que soit son titre, son statut, ses distinctions, au regard et par devant une personne classifiée blanche, quelle qu’elle soit. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, entreprises, manifestations et ce de manière quotidienne. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

« Éviter en tant que personne non-blanche d’assumer qu’une personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche n’est pas raciste parce que cette personne blanche manifeste de la « sympathie » et ou de la dite « gentillesse », car, durant l’existence du système de la suprématie blanche toute personne blanche en capacité d’être raciste en est probablement un(e) et demeure un suspect raciste. Les suprémacistes blancs (racistes) sont prêts à tout pour se dissimuler et usent  en permanence de tactiques, la tromperie et le mensonge, étant celle qu’ils affectionnent  pour tromper leurs victimes. Ils se disent être tout et n’importe quoi,  tant que cela leur permet de se dissimuler, seul compte au final pour un suprémaciste blanc de continuer à pratiquer son idéologie. Prétendant une chose et faisant le contraire, ils sèment la confusion« .

Titre :

LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE N’EST PAS FAIT POUR AMÉLIORER  LES CONDITIONS ET RELATIONS DES  PERSONNES NON-BLANCHES, CE SYSTÈME EST PAR DÉFINITION  DESTRUCTEUR POUR L’ENSEMBLE DES PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES.

Citation : « Dans la mesure ou les suprémacistes blancs (racistes) ont à voir avec tout ce qui touche et fait du tort aux personnes non-blanches et ce de manière non-constructive, et quel que soit le domaine d’activité, ils sont ceux à blâmer,  car ils sont ceux en charge des personnes non-blanches ».

Les suprémacistes blancs dans leur volonté de domination et ce par la maltraitance ont compris la nécessité de faire en sorte d’influencer leurs victimes à les imiter, car savent au final que cela leur sera fatal d’une manière ou d’une autre.

Ce sont des maîtres de la perversion à savoir qu’ils inversent les choses afin que cela crée du tort. Un suprémaciste blanc ne s’intéresse qu’à trois choses qui sont Plaisir, Gloire et gain matériel.
Aussi est il enseigné aux personnes non-blanches globalement et ce par le biais de concepts aux noms divers à ce qu’elles adhèrent à ceux-ci, des concepts qui ne sont qu’à l’avantage des suprémacistes blancs et au détriment des personnes non-blanches.
Il est à noter que pour générer de la confusion les suprémacistes blancs ne se privent pas de sacrifier un grand nombre de personnes blanches afin d’augmenter l’illusion ( sacrifice blanc) afin de tromper la vigilance et l’analyse que les personnes non-blanches pourraient avoir sur ce qu’elles observent.

Toutes les personnes non-blanches dès lors qu’elles sont et ont été en contact avec les suprémacistes blancs ont vu leurs relations entre elles et ce quel que soit le domaine se détériorer. Certes en apparence elles se pensent à la pointe ou dans une dite « modernité mais la vérité est qu’elles sont éduquées et incitée à collaborer à leur détriment à renforcer ce système, et ce quel que soit le domaine d’activité.

Les personnes non-blanches observent que les choses ne vont pas comme elles devraient mais manquant de recul et oubliant leur condition pensent que cela est la faute à « pas de chance », à la « fatalité » , alors qu’en fait elles sont influencées par les suprémacistes blancs à les imiter pour être ensuite punis et ce encore de manière directe et indirecte.

Car à ce jour la planète est dominée par cette seule et unique pensée qui est celle répandue au travers de l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) une idéologie aux conséquences vastatrices et ce à tous les niveaux tant pour les individus que pour la planète. Tant que ce que font les personnes non-blanches est non-constructif elles seront soutenues par les suprémacistes blancs, qui souhaitent les contenir dans leur situation de détention.

Vous font croire qu’ils vous aident mais en vérité aident à faire quoi ?

À demeurer en mode Non Constructif ( Drogue, sexe, violence…) et ce quel que soit le domaine d’activité, mais nullement les inciter à faire disparaitre ce système, autrement aucune raison d’être suprême si il n’y a personne de non-blanc à dominer et à maltraiter et c’est ce que font de mieux les suprémacistes blancs (racistes) et ce pourquoi est conçu ce système.

Une idéologie qui agit comme un cancer. L’idéologie de la suprématie blanche est le CANCER  de la planète.

Car dans leur volonté d’exister en réaction à ce système idéologique destructeur, la plupart des personnes non-blanches à force d’être dominées et maltraitées depuis des siècles ont en réaction et par « fascination »,  à chercher à rivaliser selon elles avec les suprémacistes blancs (racistes)  mais ce pour leur tort en intégrant tous les schémas de perception des suprémacistes blancs (racistes) au point qu’elles se détruisent en étant hostiles  entre elles, renforçant ce système au lieu de l’affaiblir. Réagissant de manière violente à ce système violent ce qui au final grandit ce système plus qu’il ne disparaisse.

De ce fait les victimes se croient IN alors qu’en fait elles sont OUT, et font du SHOW OFF, or cette croyance est une ERREUR FATALE.

EXHIBITION BASIQUES  PAR / PARMI LES VICTIMES DU RACISME

1 « Exhiber » et impressionner  » l’autre avec les choses que les personnes blanches leur ont permis d’obtenir.

2 « Exhiber » et impressionner  » l’autre avec les informations que les personnes blanches leur ont permis d’obtenir

3 « Exhiber » et impressionner  » l’autre par leur capacité à rabaisser l’autre.

4 « Exhiber » et impressionner  » par leur capacité à faire de l’impression sexuelle sur l’autre.

*** Nous devons cesser toutes les formes de spectacle et d’exhibition qui cherchent à faire de l’impression et qui favorisent l’hostilité, la jalousie, l’envie et ne produisent aucune justice. Cela ne favorise rien de constructif pour les personnes non-blanches/noires car les rend toxiques entre elles.

Éviter d’acheter quoi que ce soit avec l’intention de l’utiliser à des fins d’exhibition,  si cela ne produit pas de JUSTICE.

Beaucoup de personnes non-blanches passent beaucoup de temps / énergie / argent « exhibant » les uns aux autres.

Les personnes non-blanches ayant été dépossédées, et continuant à être dépossédées de tout y compris de leur esprit, continuant de se faire piller, et finissent par envier ce que possèdent les personnes blanches, ce qui génère une fascination, sans observer que ce que possèdent les personnes blanches est le fruit de dépossession, les suprémacistes blancs ayant décidé de vider les poches de leurs victimes.

Déportation/déplacement  des personnes non-blanches.

Les dits Couples de personnes non-blanches et leurs enfants détruits (syndrome de la plantation).

 Processus de zombification des personnes non-blanches (fonctionnent en mode Automatique).

Il n’est aucune MODERNITÉ possible si celle-ci ne produit pas de JUSTICE.

Il n’est aucun PROGRÈS possible si celui-ci ne produit pas de JUSTICE.

Il n’est aucune LIBERTÉ possible si celle-ci ne produit pas de JUSTICE.

Il n’est aucune DÉMOCRATIE possible si celle-ci ne produit pas de JUSTICE.

Les personnes non blanches et particulièrement celles classifiées comme noires, en intégrant et étant éduquées à intégrer les modèle de perception du système idéologique de la suprématie blanche ont fini par devenir  » les personnes les plus dévastées de la planète » dans la mesure où ce système n’est et n’a pas été conçu pour les aider à devenir des personnes à part entières mais à les contenir en état de subjugation domination, à rester dans une zone d’infériorisation permanente. A demeurer dans la confusion. Parlant sans se comprendre, car utilisant un langage qui n’est pas fait pour révéler la vérité. Le système linguistique des suprémacistes blancs (racistes) est fait pour tromper les victimes. Les mots sont le ciment de ce système, qui maintient les victimes dans la confusion.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


* JUSTICE
= Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

UNIS DANS L’OBJECTIF INDÉPENDANTS DANS L’ACTION. ÊTRE SA PROPRE UNITÉ DE SOUTIEN. ÊTRE SON PROPRE LEADER. Nul n’a de contrat avec qui que ce soit excepté avec lui même.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .…NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches qui se considèrent victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE, il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement de manières non-constructives. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE, UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

UNIS DANS L’OBJECTIF INDÉPENDANTS DANS L’ACTION.  ÊTRE SA PROPRE UNITÉ DE SOUTIEN. ÊTRE SON PROPRE LEADER.

Pour que puisse fonctionner tout organisme, toute organisation, tout système, toute chose, il est un principe logique et indiscutable, qui veuille que chaque pièce, chaque élément de cet organisme, de cette organisation, de ce système, de  cette chose fasse correctement ce pour quoi il ou elle  a été conçu.

Dans l’univers connu, tout fonctionne sur ce principe qui veuille que même s’il est question de groupe, de particules, chaque partie, chaque élément de ce dit groupe, de cette particule se doit de faire ce à quoi ils sont assignés.

Une voiture est un système.Une voiture est un assemblage d’éléments conçus pour produire un résultat précis.  Tous ces éléments sont assemblés pour donner un résultat précis, qui suit une LOGIQUE PRÉCISE,  ils sont unis par le principe qui les réunit, du fait qu’ils font partie du même système que représente une voiture, et ce bien que fonctionnant de manière indépendante, chaque élément ayant sa propre fonction. Ils sont Unis par l’objectif et Indépendants dans l’Action.

Il suffit qu’une pièce soit défectueuse pour que soit remis en question l’ensemble. Aussi est il nécessaire que chaque élément soit en parfait état de fonctionnement afin de pouvoir optimiser son rendement et par extension le rendement de l’ensemble. Il est question de travail, d’opération de précision. Les suprémacistes blancs savent cela, et travaillent tous de manière individuelle et sans répit 24/7 pour maintenir en place leur système, ils ne s’autorisent aucune erreur, et lorsqu’ils en font une, ils l’analysent, la corrige, pour  rendre plus performant leur système.

ob_3db557_ricambi-vnx1-vsx1-1978-page-019-1

Il  en est ainsi des personnes blanches qu’elle se disent racistes, ou pas, au sein de leur système, elles fonctionnent globalement toutes sur ce principe, elles sont unies de par leur appartenance directe ou indirecte à l’idéologie du système de la suprématie blanche, système au sein duquel elles évoluent,  du fait de l’existence du système conçu globalement à leur avantage (système qui à ce jour est le seul et unique  en place sur la planète),  elles agissent toutes de manière totalement indépendante, elles ne se concertent pas pour pratiquer le racisme, ne se regroupent pas dans un lieu défini, leur mode de pensée est ce sur quoi elles s’appuient, elles ne se réunissent pas, un vrai suprémaciste blanc n’appartient à aucun parti, qu’il se dise de droite ou de gauche, conservateur ou démocrate, républicain, ou socialiste, des mots qui ne disent pas la vérité, car son véritable parti celui auquel il répond de manière quotidienne,  est l’idéologie de son système qui es le système de la suprématie blanche (racisme), qui est son seul et unique parti.

NB : Les personnes blanches qui ne croient pas en la suprématie blanche sont parmi les moins intelligentes et les moins puissantes d’entre elles, car elles ne savent pas elles mêmes comment faire avec leur propre système. Aussi il est un grand nombre d’entre elles qui viennent parmi les victimes non-blanches, pensant trouver là une solution, faire cela d’ailleurs n’étant nullement une, puisque les personnes non-blanches (noires) n’ont aucun réel pouvoir, du fait de leur condition de victimes, de prisonnières. Ces personnes blanches ne font qu’augmenter la confusion dans l’esprit des victimes, car bien que ne sachant pas comment faire avec leur propre système elles n’en perdent pas moins du pouvoir, car y sont associées qu’elles le veuillent ou non, car faisant parti du clan, et c’est en cela qu’elles créent la confusion. Elles ne sont pas égales aux personnes non-blanches mais leur demeurent encore supérieures, car leur système est conçu pour les rendre supérieures, leur permettre de pouvoir dominer et maltraiter toute personne non-blanche, directement ou indirectement. Les personnes non-blanches se doivent de comprendre cela pour considérer leur situation d’avec ces personnes blanches qui viennent parmi elles, pour redorer leur blason, pour retrouver, regagner du pouvoir.

Ces personnes blanches hommes ou femmes, trompent les personnes non-blanches, car elles ne disent pas la vérité, qui est que,  malgré leur situation inconfortable, le fait qu’elles ne savent comment s’y prendre avec leur système, elles demeurent des personnes blanches au sein d’un système conçu pour les avantager du fait qu’elles soient reconnues et classifiées comme blanches, par devant toute personne non-blanche.

« Quand un suprémaciste blanc (raciste) rit avec *vous,  en vérité il rit de *vous ».

« Quand un suprémaciste blanc (raciste) joue avec *vous,  en vérité il se joue de *vous ».

*Vous = Personnes non-blanches.

Son bureau, son organisation, son parti c’est lui et l’idéologie qu’il suit et pratique, qui le gouverne. Il a sa propre feuille de route qui lui est donnée dès sa naissance, sa feuille de route qui est qu’il doive et ce même s’il n’est pas d’accord (cela à ses risques et périls) devoir pratiquer l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme, ce qui implique qu’il fasse et peu importe la manière ce que requiert cette idéologie pour que soit dominée et maltraitée toute personne non-blanche et ce peu importe la circonstance. Il se doit d’être aux commandes de cette ou de ces personnes non-blanches directement ou indirectement, pour le maintien de son système dont il tire un avantage plus que certain et ce dans tous les domaines d’activité.  Lorsqu’elles se regroupent c’est pour pratiquer la suprématie blanche qui est le racisme.

Dans le cas du système de la suprématie blanche les pièces défectueuses sont l’ensemble des personnes blanches qui consciemment ou inconsciemment refusent ou sont incapable de pratiquer la suprématie blanche (racisme) ces personnes blanches sont d’autorité mises de côté ou sacrifiées pour le profit encore de leur système, car les suprémacistes ne peuvent se permettre de sacrifier, sans que cela serve encore leur système, il est question de profit. Tout ce que font ou ne font pas les suprémacistes blancs (racistes) a pour seul et unique but de renforcer son système.

« Être aux commandes« , « être en charge des affaires des personnes non-blanches de la planète d’une manière ou d’une autre » ! Tel est le credo du suprémaciste blanc (homme ou femme raciste) il est dévoué, conditionné, éduqué , convaincu de la nécessité de devoir dominer et maltraiter et ce par tous les moyens, possibles et inimaginables toute personne non-blanche, du fait de la couleur de sa peau, physiquement, verbalement, psychologiquement…..par la tromperie, la ruse, les faux semblants, l’hypocrisie, la violence… quitte à s’associer à elle en se sacrifiant car il est question de garantir le succès de l’opération. S’associer pour tromper les victimes qui se diront  » le racisme n’existe pas, regarde cette personne blanche aussi subit de l’injustice comme moi », alors qu’il s’agir ne fait d’une stratégie savamment orchestrée. Pour le voir il suffit d’observer la condition de l’ensemble des personnes non-blanches de la planète et la relation de pouvoir qui les domine et qui possède réellement cette relation de pouvoir qui ne garantit  ni justice, ni égalité entre personnes blanches et personnes non-blanches. Les personnes non-blanches dépendant grandement des personnes blanches en tout et pour tout.

NB : Toute personne blanche quel que soit son rang qui évolue dans ce système bénéficie de fait des avantages du système de la suprématie blanche car classifiée comme personne blanche et ce même dans une position de faiblesse, sera toujours supérieure à une personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche, et ce même si cette personne non-blanche semble « riche », « aisée », « fortunée », cela ne compte pas,  seul sa couleur de peau détermine son véritable statut au sein de ce système conçu pour la dominer et la maltraiter. Le racisme est l’injustice majeure, le crime des crimes. Aucune personne blanche ne subit les effets du racisme, tout au plus est elle victime d’injustice, cela est différent et les victimes se doivent de considérer cela sérieusement.
CAR : Le racisme est une relation de pouvoir qui est exercée sur les personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau, par toute personne blanche que cette dernière l’accepte ou pas, cela est compris dans le programme du système, cela est un pré-requis. Ce système plus que tout autre système  est une abomination car est il est un système qui est une insulte monumentale à quoi que ce soit qui ait favorisé notre présence sur terre. Un système destructeur, générant chaos entre les hommes et y sur l’environnement.

Par conséquent toute personne non-blanche qui observe le monde,  et comment fonctionne une personne blanche dans le monde et avec elle, peut se rendre compte de cela, elle peut,  cette personne non-blanche observer que les personnes blanches suivent un code, ce code est le code « blanc », qui est le principe directeur, le guide. Un suprémaciste blanc (raciste)  se sait faire partie d’un ensemble invisible,  d’une force collective invisible certes,  mais qui se veut avant tout association d’individus agissant pour la même cause, sans pour autant se connaître nécessairement.  À lui ou elle  seul, il/elle  forme de par son existence, son individualité, une nation. La nation Blanche du système de la suprématie blanche qui est le racisme.

Un suprémaciste blanc (raciste) plus que toute personne blanche, (car pour être un suprémaciste blanc il faut être reconnu comme une personne blanche, elle se doit d’être blanche avant tout),  et plus que tout autre personne qu’elle soit blanche ou non-blanche, au monde,  le suprémaciste blanc suit son code à la lettre, il l’applique à la lettre, et au détail près,  où qu’il aille et quoi qu’il fasse, il sait que son objectif ultime son devoir est le maintien de son système et il s’y attèle de manière autonome sans se soucier de ce que fait ou pas une autre suprémaciste blanc (raciste) car il sait qu’ils  suivent le même code, fonctionnent pour le même résultat, se concentrent sur le même objectif. Il sait et agit pour cela uniquement, il sait ce qu’il doit faire et ne pas faire, dire et ne pas dire par devant toute personne non-blanche qu’il rencontre sur son chemin, et avec qui il est en contact et ce quel que soit la situation. Le suprémaciste blanc ne transige nullement avec son code, même quand cela n’y parait pas ( ce qu’ils font de mieux car ils sont très rusés, ce sont les rois de l’illusion et de l’artifice) il sait qu’il trompe et ne dit pas la vérité, il sait qu’il a un devoir à accomplir, et ce devoir il sait l’importance qu’il revêt pour la survie de son système et des bénéfices qu’il en tire.

Nul n’a de contrat avec qui que ce soit  excepté  avec lui même.
C’est cela que doivent à ce jour comprendre les personnes non-blanches, à savoir comprendre leur situation et avec qui elles ont affaire, qu’en tant que personnes non-blanches elles se doivent d’agir avec pour objectif unique et ultime et ce de manière individuelle, au  remplacement de la suprématie blanche par un système de JUSTICE, elle se doivent  d’agir seules, en considérant leur individualité comme leur force,  car quoi qu’il arrive l’action d’une personne est propre à la personne qui fait l’action.
Seule car se devant d’assumer ses choix sans associer qui que ce soit,  car chacun devant agir selon son degré de désirs et son degré de peur, et ne devant rendre de compte à personne. ASSUMER SES CHOIX POUR LES AVOIR PRIS ET CONSIDÉRÉS PAR RAPPORT À SOI EN TENANT COMPTE DE LA SITUATION, DE CE QUI EST  VOULU OU PAS VOULU.

devenir sa propre unité de soutien, et cesser d’attendre un leader, un messie, mais ne compter que sur soi au travers ses choix devant être guidés par la LOGIQUE, pour un résultat constructif, et pour production de la JUSTICE, car faire cela est affaiblir et chercher à éliminer ce système en place pour le remplacer par un système de JUSTICE.

Citation : « Suivre son propre plan, avoir son propre agenda codifié. Chaque individu ayant à faire des choses qui lui sont propres.
Avoir sa liste de chose à faire, pour des résultats constructifs, c’est cela est être codifié. Savoir ce qui est à faire et à ne pas faire et pour quelle raison. Car ce qui peut être constructif pour une personne, ne ‘lest pas forcément pour une autre au même moment ». Neely Fuller Jr

NB : Nul n’a de contrat avec qui que ce soit  excepté  avec lui même.
Chaque individu et particulièrement chaque personne non-blanche, prise qu’elle l’est  dans la confusion au sein de ce système qui les domine et les maltraite, se doit d’être codifiée, se doit de considérer ce qui  lui convient et ne lui convient pas à chaque instant, minute par minute, en toute circonstance, considérer qu’elle est la seule à définir ce qui lui convient et ne lui convient pas,  et le faire savoir à autrui, et ce quel que soit le domaine d’activité ( Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe, et Guerre) au moment ou elle se trouve impliquée dans l’un ou plusieurs de ces domaines d’activités car interdépendants , le faire savoir sans pour autant que cela ne crée de problèmes, sans que cela puisse être considéré comme une offense par autrui, et expliquer qu’il n’y a pas à être frustré par la décision de celui qui la prend et l’accepter.  Ne suivre personne suivre la logique.  Logique qui est cause et effets. Suivre la logique afin de ne s’engager que dans des activités constructives et minimiser le temps consacré aux choses non-constructives et ce quel que soit le domaine d’activité.  Expliquer à l’autre la notion et la nécessité de ne consacrer son temps que pour des activités constructives. Unis dans l’objectif mais indépendants dans l’action. Chacun se agit mais le fait selon ce qui lui convient au moment où il le fait, et ce de la manière la plus constructive possible. Considérer le POURQUOI faire et ne pas faire, dire et ne pas dire. Se poser les 4 questions universelles et logiques.

1 Qu’est ce que je veux faire ( quelle action) ?

2 Pourquoi je veux faire ce que je veux faire ?

3 Comment je procède pour faire ce que je veux faire ?

4 Qu’est ce que j’en attend comme résultat constructif ?

Les personnes non-blanches se doivent de fabriquer leurs Résistances Individuelles Infra-Structurelles au sein de ce système qui est conçu pour les dominer et les maltraiter.

* »Caliste » et stratégies.

 Définir les stratégies de résistance.

♦ Mettre en place les outils et les méthodes permettant d’assurer la fiabilité et la sûreté de fonctionnement de vos résistances.

♦ Instaurer les méthodes et pratiques efficaces de résistances (préparation, vérification, test, corrections, traçabilité, science définitive).

♦ Mesurer la performance et maintenir l’amélioration continue.

Mettre en place une résistance préventive.

♦ Élaborer un plan de résistances préventives structuré, planifié et organisé.

♦ Appliquer les bonnes pratiques de résistance préventive, celles qui ont fait leur preuves et fonctionnent.

♦ Évaluer l’efficacité des interventions et piloter l’amélioration continue, mesurer le degré de performance.

La Désintoxication par une  méthodologie et dans la communication (pensée, parole et action).

♦ Identifier par une démarche rigoureuse vos défauts de fonctionnement dans les interactions, dysfonctionnements dus aux inondations (immersion dans le système de la suprématie blanche), les réactions émotionnelles se devant d’être observées et analysées minutieusement et en détails, afin de les désactiver et de les remplacer par une approche logique s’appuyant non sur la réaction mais sur le questionnement afin de comprendre POURQUOI.

♦ Formuler correctement la spécification d’un dysfonctionnement, expliquer le pourquoi de ce dysfonctionnement est un dysfonctionnement, analyse en détail.

Reconnaitre sa situation de « caliste » , de « produit basique de ce système »(faire face à la vérité de sa situation). Transmettre un message, et interagir d’une manière  qui se voudra efficacement et résolument constructive. Se dire la Vérité, et dire la Vérité.

♦ Élaborer un compte-rendu d’intervention alimentant l’élaboration d’une science définitive, bilan et révision. Remise en question et amélioration du fonctionnement (codification).

Lubrification cyclonique de la suprématie blanche.

– Identifier les composants essentiels du système de la suprématie blanche (racisme) dans les 9 domaines d’activité, leur fonction et représentation schématique et les effets directs indirects, leurs impacts et comment ils se manifestent, comment est générée la confusion, ce qu’elle produit pour les « calistes »..

♦ Analyser le fonctionnement d’installations simples de leur pouvoir imposé d’après leurs schémas.

♦ Assurer les opérations de compréhension des réglages permanents du constructeur qui seront utilisés comme outils dé-constructeurs, (générer l’antidote à partir du poison).

Résistance à la lubrification cyclonique de la suprémacistes blanche.

♦ Analyser le fonctionnement d’un domaines d’activité à partir de son dossier technique ( Lire Code de Mr N Fuller).

♦ Rechercher par une approche méthodique, et méthodo-logique les causes de dysfonctionnement des « calistes » en réaction du programme de ceux qui les contrôlent et les maintiennent sous contrôle.

♦ Réaliser l’intervention de désintoxication et de remplacement d’un comportement en respectant vos règles de résistance, c’est votre seule sécurité. S’auto-observer, générer un lexique contre raciste, un mode de pensée, de parole et d’action ayant pour objectif  de concevoir chaque approche de manière constructive et systématique .
Interpréter les résultats par une analyse de la lubrification cyclonique de la suprématie blanche.

Lubrification cyclonique de la suprématie blanche sur mesure pour la masse des « calistes ».

♦ Analyser le fonctionnement la mise a jour de la lubrification développement, raffinement ouverte pour la suprématie blanche et pour les « calistes » qui eux restent enfermées (dans la boîte pensée circulaire, approche émotionnelle et non-logique).

♦ Réaliser le réglage contre-raciste (codification en pensée, parole, action) , sur la  mesure imposée silencieusement par la lubrification cyclonique.

♦ Diagnostiquer tous les compartiments, domaines d’activité (éducation, économie, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe, guerre) et les dysfonctionnement de votre condition, vérification par tests et erreurs, afin de trouver la meilleure méthode pour chaque situation rencontrée et ce quel que soit le domaine d’activité.

 Dictionnaire :
* Caliste = Les personnes non-blanches sont maintenues dans une condition analogue à celle d’une cale, car en prison.
* Cyclonique = Car le système de la suprématie blanche a la puissance dévastatrice comparable à celle d’un cyclone, mais à contrario fonctionne de manière permanente pour son maintien.
* Lubrification = Car le système est inséré de manière lubrifiée,  afin que les victimes ne soient pas en mesure de sentir sa réelle présence.

*Les personnes non-blanches par conséquent n’ont pas à se défier, ni se jalouser, ni à se comparer, ni à se mettre à dos l’une contre l’autre et ce pour quelque raison que ce soit, tout au plus désapprouver et le faire savoir. Elles ne doivent nullement se nuire, au mieux s’éviter si elles savent que leur contact sera non-constructif. Car quoi que possède une personne non-blanche elle le doit aux suprémacistes blancs, aussi n’ont elles à se vanter de rien, car ne possèdent réellement rien, un prisonnier de guerre n’a nul bien.

*Comprendre qu’elles sont toutes égales car toutes étant au même niveau, dès lors qu’elles sont classifiées comme non-blanches et ce du fait de leur couleur de peau qui dans ce système fait d’elles d’autorité des victimes de ce système.

*Comprendre cela est nécessaire pour agir correctement et méthodiquement entre elles et même parmi les personnes blanches. Faire preuve de précision.

*Comprendre que toutes leurs relations et leur existence est affectée par le racisme directement et indirectement et que la mise en place d’un code contre raciste individuel est ce qui est à mettre en place, et que la première mesure est de MINIMISER LES CONFLITS QUELS QU’ILS SOIENT.

Devenir son propre leader sans avoir à se préoccuper de ce que fait une autre personne non-blanche (noire).
Devenir son propre leader en prenant ses propres mesures ans attendre qu’autrui les prenne à votre place.

Qu’est ce que la justice ?
Pourquoi produire de la justice ?
Objectifs de la justice.
Quels sont les résultats obtenus par la production de la justice ?

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.
* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.
* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Principes de justice a développer dans nos actions au quotidien

Les 8 actions :

1er : Indépendant dans l’action, unis dans l’objectif.

2ème : Résistance personnelle a la production de la non justice.

3ème : Toujours avoir un plan de vol à l’avance pour chaque chose à entreprendre en pensée, parole, action et considérer le résultat en terme d’issue constructive.

4ème : Améliorer vos connaissance en matière de production de justice.

5ème : Paramétrage de votre production de justice dans vos relations entre individus qu’ils soient classifiés blancs ou non-blancs.

6ème : Maintenir un production de justice de qualité et permanente.

7ème : Remplacer votre fonctionnement de la non justice, par un fonctionnement de justice.

8ème : Comprendre qu’un environnement injuste, produit des conditions injustes, et expose a la production de la non-justice

Promouvoir la justice, la définir :

5 points:

  • Produire la justice a pour objectif d’améliorer les relations entre les personnes non-blanches avant tout car sont les victimes d’un système de non-justice ayant pour nom le racisme qui est la suprématie blanche.
  • Produire la justice jusqu’à son dernier souffle.
  • Produire la justice dans touts les actions que vous entreprenez.
  • Produire la justice car la vie de chaque individu n’est pas plus sacrée que celle d’un autre homme.

Citation : « La JUSTICE est la plus grande punition à infliger au système de la suprématie blanche (racisme), car les suprémacistes blancs sont dédiés à la pratique de la non-justice, et  si il y a une chose qu’ils ne supportent pas c’est la disparition de leur système et ce qu’il produit. »  Neely Fuller Jr

Les personnes non-blanches de doivent d’agir sans devoir rendre de compte à quiconque, être leur propre LEADER, en sachant que que si elles s’assignent toutes sérieusement à cet objectif individuellement, elles finiront par constituer en tant qu’unités,  une force collective qui existera de fait sans être visible, comme le font les suprémacistes blancs (racistes) à la différence que l’élimination du racisme pas la révélation de la VÉRITÉ, et non nourrir le mensonge et la tromperie qui sont des formes de maltraitances en soi. Et ce afin de produire de la JUSTICE. Car la logique est que pour former un collectif il est nécessaire d’avoir une somme d’individualités ayant chacune compris ce qu’elles ont chacune à faire, et ce sans forcément devoir se connaître, il n’est pas question de sentiment, d’affect, de « feel good », il est question de résultat.
Chercher à  résoudre des problèmes sans en créer d’autres, être en mode de résolution de problème, pour la production de la JUSTICE à n’importe quel endroit de la planète et dans chaque circonstances.

Devenir un homme et une femme Universels producteurs de JUSTICE où qu’il elle se trouve sur la planète et quelle que soit la circonstance.

Toute personne non-blanche se doit de comprendre la nécessité de savoir pourquoi il/elle agit, parle,  comme il/elle agit et parle,  cela en connaissance de cause, quelle que soit la situation. Savoir pourquoi elle décide de faire et dire ce qu’elle fait et dit et dans un but qui se doit d’être avant tout constructif.

Les personnes non-blanches (noires) se doivent d’être les personnes les plus constructives que la monde n’ait jamais connu et observé dans l’univers connu.

Les suprémacistes blancs (racistes) agissent de cette manière, qui se veut individuelle et ils forment une force collective constituée d’individus, comme une armée qui n’a rien d’une armée car ils ne portent pas l’habit, l’uniforme, pourtant se savent faire partie du même régiment, obéissant à un seul et unique mot d’ordre, qui est que perdure et continue à durer le système de la suprématie blanche qui est le racisme, un système basé sur l’idée unique que soit dominée et maltraitée toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau.

Les personnes non-blanches et particulièrement celles appelées noires, se doivent de prendre la mesure de cette logique qui leur permettrait de ne plus se complaire dans l’idée qu’il faille être ensemble en groupe mais plutôt former un groupe car étant lui même le groupe où qu’il aille quoi qu’il fasse, le groupe étant cette idée qu’il se doit d’être et ce où qu’il aille un producteur de JUSTICE d’agir en permanence avec le souci de remplacer le système de la suprématie blanche par le racisme et ce quel que soit la circonstance, le lieu, la situation. Devenir un homme et une femme universels fonctionnant en mode constructif dans toutes leurs relations.
Agir ainsi afin de contrer cette idéologie qui à ce jour est cause de leurs problèmes car est le problème majeur.

Modifier leur manière de penser, de parler et d’agir.

Sortir des schémas qui leur sont enseignés par ce système qui les incite à vouloir obtenir des choses qu’il est difficile d’obtenir, les incitant à devoir s’entretuer, voler, mentir, …pour ensuite être punies. Changer la donne et produire un nouveau schéma, changer de mode opératoire,  et installer un programme contre raciste pour elles et entre elles, agir de manière individuelle sans se préoccuper de ce que dira et fera une autre personne non-blanche et ce afin de minimiser les conflits et réduire l’hostilité, considérer qu’il n’y a pas à argumenter le choix et la décision de l’autre.

Que chacun fasse et dise ce qu’il ou elle a à dire et à faire, et ce dans l’idée que personne ne soit en aucune manière lésée quel que soit la situation et le domaine d’activité, quelle que soit la relation.

Ne s’exprimer que si ce qui sera dit et fait sera d’ordre constructif ou aidera à régler un problème.

Savoir quoi dire et ne pas dire, quoi faire et ne pas faire et toujours dans le but le plus constructif possible.

Se discipliner à suivre un code contre raciste en pensée, parole, action 24/7.

IL EST URGENT DE DEVOIR REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com