LES PERSONNES NON-BLANCHES VICTIMES DU RACISME DOIVENT CESSER DE RIRE, ET DE SOURIRE, IL N’Y A RIEN DE DRÔLE DANS CETTE SITUATION POUR ELLES. ET CE DANS UN MONDE QUI DOMINÉ PAR UNE TELLE IDÉOLOGIE EST LOIN D’ÊTRE MERVEILLEUX .


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’action est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

LES PERSONNES NON-BLANCHES VICTIMES DU RACISME DOIVENT CESSER DE RIRE, ET DE SOURIRE, IL N’Y A RIEN DE DRÔLE DANS CETTE SITUATION POUR ELLES. ET CE DANS UN MONDE QUI DOMINÉ PAR UNE TELLE IDÉOLOGIE EST LOIN D’ÊTRE MERVEILLEUX.

images

POURQUOI ?

CAR À CE JOUR N’AYANT RIEN ACCOMPLI QUI PUISSE DÉMONTRER QU’ELLES SOIENT SORTIES DE LEUR CAPTIVITÉ DANS CE SYSTÈME.
CAR À CE JOUR N’AYANT N’AYANT AUCUNEMENT PRODUIT CE QUI EST À PRODUIRE, À SAVOIR PRODUIRE DE LA JUSTICE ENTRE ELLES ET POUR ELLES.
CAR À CE JOUR PRÉTENDENT BEAUCOUP, PARLENT BEAUCOUP, S’EXHIBENT BEAUCOUP, MAIS SEMBLENT FAIRE  PEU POUR SORTIR DE LEUR CONDITION DE SUBJUGATION.
CAR À CE JOUR CE MONDE EST POUR ELLES UN CHAMP DE BATAILLE DONT ELLES SONT LES CIBLES D’UNE GUERRE SANS MERCI.

AUSSI DEVRAIENT-ELLES  ENVISAGER SÉRIEUSEMENT D’ ÉVOLUER DANS LE SILENCE ENTRE ELLES ET DE COMMENCER À ENVISAGER DE CHANGER DE PROGRAMME ET TOUT CE QU’IL CONTIENT (LE CONTENU)  QUI LEUR A ÉTÉ FOURNI PAR LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) AVEC LEQUEL ELLES S’EXHIBENT ET SE VANTENT CAR À CE JOUR CE DERNIER N’EST ET N’A NULLEMENT ÉTÉ EN LEUR FAVEUR. CE QUI EN LA CIRCONSTANCE EST LOGIQUE CAR CE SYSTÈME N’EST PAS CONÇU POUR FAIRE D’ELLES DES PERSONNES CONSTRUCTIVES. UN PROGRAMME CONÇU POUR LES MAINTENIR EN PRISON ET HORS D’ELLES MÊMES.

UN PROGRAMME QUI A FINI PAR FAIRE EN SORTE QU’ELLES PRENNENT AU SÉRIEUX LES CHOSES STUPIDES, ET PRENNENT AVEC STUPIDITÉ LES CHOSES SÉRIEUSES.

AUSSI SE DOIVENT ELLES TOUTES SANS EXCEPTION, DEVENIR TOTALEMENT CONSTRUCTIVE ET CE EN TOUTE CIRCONSTANCE, QUEL QUE SOIT LE DOMAINE D’ACTIVITÉ DANS LEQUEL ELLES SE RETROUVERONT IMPLIQUÉES,  QU’ELLES SOIENT SEULES OU ACCOMPAGNÉES, ASSOCIÉES. ÊTRE DES PIONNIERS DANS L’HISTOIRE DE L’UNIVERS CONNU POUR DEVENIR CE QUI À CE JOUR N’EXISTE PAS, POUR DEVENIR DES HOMMES ET DES FEMMES UNIVERSELS FONCTIONNANT EN MODE CONSTRUCTIF 24/7 .

ap_670717013-676x450

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires »  n’ont aucune raison logique de sourire dans un monde au sein duquel la couleur de leur peau a servi, et sert encore de justificatif pour subir  de la maltraitance.

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires » n’ont aucune raison logique de sourire dans un monde dominé par une idéologie conçue pour les maintenir dans un état d’infériorité du fait de leur couleur de peau.

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires » n’ont aucune raison logique de sourire devant la plus grande forme d’injustice qui existe sur terre et dont elles sont les victimes quotidiennes, qui est le racisme pratiqué par toute personne blanche en capacité et qui croit et défend cette idéologie qui est le système de la suprématie blanche (racisme).

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires »  n’ont aucune raison logique de sourire ET SE  DOIVENT DE CESSER DE RIRE STUPIDEMENT compte tenu de cette situation préoccupante au quotidien dans le monde et l’univers connu qui fait d’elles des victimes du fait de l’existence du racisme.

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires »  n’ont aucune raison logique de sourire ET SE  DOIVENT DE CESSER DE PRENDRE PART À CETTE TRAGÉDIE cesser d’être le comité de divertissement.

Les personnes non-blanches classifiées comme « noires »  n’ont aucune raison logique de sourire.

Ce problème est sérieux et doit être traité, considéré, et être abordé sérieusement, ce n’est pas un jeu.

Dans le monde au sein duquel sont plongées l’ensemble des personnes non-blanches classifiées comme « noires », car elles sont celles qui sont les plus atteintes, et les plus durement touchées par le racisme, un monde  qui pour elles est, et ce malgré ce qui peut être dit, et malgré les apparences, demeure un « fardeau », il semble qu’il est convenu qu’elles se doivent de sourire afin de ne pas donner l’impression, ou montrer,  que tout  va « bien » pour elles, alors que rien ne va vraiment « bien », car rien n’est pour elles comme il se devrait d’être. Rien dans ce système et ce tant qu’il durera et sera en place, n’est conçu pour que les choses fonctionnent pour elles et dans l’harmonie pour elles dans ce monde.

Citation extrait : Il n’est rien qui soit « comique », « drôle », et/ou qui mérite d’être considéré « rigolo », durant l’existence de ce système, qui soit de valeur à être considéré hilarant, la situation étant d’une trop grande gravité. Aussi quand vous voyez ou entendez une personne non-blanche qui rit durant l’existence du système de la suprématie blanche,  une chose est sûre et certaine c’est qu’il n’y absolument rien de « drôle ». © Neely Fuller Jr The United Independent Compensatory Code/System/Concept a textbook/workbook for thought speecha dn or action for victims of racism (white supremacy) Revised/Expanded Edition. 2016.

Durant l’existence du système de la suprématie blanche tous les individus sont éduqués, incités, motivés,  à se faire du tort et à se divertir à faire du tort à autrui et ce de manière incorrecte, non-juste. Il s’agit d’un arrangement tragique. Il n’y a  pas à rire d’une personne qui subit de la maltraitance et ce quelle que soit la forme.

Un arrangement tragique d’une telle proportion qu’elle touche  les personnes mâles, et les personnes femelles non-blanches qui sont réduites à ne pas pouvoir s’accorder, car n’ayant pas de code, ne pouvant être sur la même page en ce qui concerne l’objectif qui est de remplacer ce système, à commencer par considérer comme un devoir que de chercher à l’affaiblir, et ce dans la pratique en s’appliquant à améliorer la qualité de leurs relations, en cessant de produire et de s’envoyer du poison, car autrement pour elles toutes leurs relations continueront à être difficiles, désastreuses, tragiques et parfois mortelles, toxiques.
Étant toutes rendues toxiques, hostiles et dysfonctionnelles, par ce système qui les met hors d’elles mêmes, et est conçu sur un principe hostile pour elles. Fonctionnant en mode automatique, réagissant au racisme de manière totalement inefficace et médiocre, car ne savent pas ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme). Au point qu’elles sont incitées à se mépriser, à se détester, à se faire du tort même pour rien.

Les suprémacistes blancs ayant semé et continuant à semer les graines de la discorde parmi les personnes non-blanches et de la CONFUSION, ce qui fait qu’elles courent toutes dans tous les sens, sans avoir de direction précise, sans but, errant dans les limbes d’un système qui les maintient dans l’inconnu, ce qui donne pour résultat qu’elles se perdent, se cognent, s’entrechoquent, car ne s’étant pas concertées et ne s’écoutant pas, mais surtout ne pouvant se rendre compte car n’ont plus leurs têtes. Elles sont effectivement comme des poules dont  la tête a été coupée, se heurtant sur tout ce qu’elles rencontrent sur leur passage, à commencer par elles mêmes,  avant de s’écrouler.

IL N’Y A RIEN QUI SOIT À CE JOUR RISIBLE ET QUI LE MÉRITE POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES CLASSIFIÉES COMME NOIRES, CAR LEUR CONDITION NE LEUR PERMET EN RIEN DE RIRE. IL Y A À AIDER LES PERSONNES QUI ONT BESOIN D’AIDE LE PLUS AFIN QU’ELLES REÇOIVENT LE PLUS D’AIDE CONSTRUCTIVE, ET CE SYSTÈME QUI EST LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE, FORCE EST DE LE CONSTATER QU’IL N’EST PAS FOURNI CELA AUX PERSONNES NON-BLANCHES, QUI ELLES S’ACCOMMODENT D’UNE SITUATION DONT ELLES N’ONT PAS À S’ACCOMMODER. UNE SITUATION AU SEIN DE LAQUELLE ELLES SONT MAINTENUES SOUS CONTRÔLE, SOUS DOMINATION ET SONT MALTRAITÉES DU FAIT DE LEUR COULEUR DE PEAU. CE SYSTÈME NE PRODUIT PAS DE JUSTICE,  POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES. UN SYSTÈME CONÇU POUR CELA UNIQUEMENT ET DONT LES PRATIQUANTS QUE SONT LES SUPRÉMACISTES BLANCS (RACISTES) TIRENT PLAISIR, GLOIRE ET GAIN MATÉRIEL.

satchmo-555443

Ce Sourire pour elles n’est en aucune mesure une solution fiable et effective dans la situation qui les préoccupe, à savoir celles de victimes et sujets du système de la suprématie blanche qui est le racisme. Nul individu sain d’esprit ne peut sourire si il est molesté et battu. Ce système rend  « fou » tous ceux qui y naissent dedans, il est conçu pour faire des personnes celles qu’elles ne devraient pas être. Un système malsain qui rend malsain tout individu, que celui ci soit classifié comme une personne blanche ou classifié comme une personne non-blanche.

Il y a pour les personnes non-blanches (noires) à cesser de montrer un sourire artificiel, ou de satisfaction, car ce sourire est un artifice qui cache la réalité, qui ne dit pas,  et ne révèle pas la vérité  de leur situation, une situation qui pour  les personnes non-blanches est en réalité inacceptable et donc ne mérite pas d’être considérée comme plaisante. Faire cela est se refuser à la vérité et faire semblant, et cela doit cesser, les personnes non-blanches doivent cesser d’être et de supporter l’hypocrisie, faire cela est participer à renforcer ce système qui est basé sur de l’hypocrisie en ce qui concerne les relations entre personnes et personnes non-blanche. Il n’y a pas à sourire car elles ne sont toujours  pas sorties de leur situation qui est celle de personnes captives, et de plus elles n’ont rien accompli qui mérite d’être considéré comme satisfaisant. Ce sourire ne les protège nullement de subir les effets du racisme, ce sourire est une réaction d’impuissance, attribuée à une soit disant manière de tromper les suprémacistes blancs (racistes) croire cela est une illusion. Les suprémacistes blancs sont ceux qui se moquent des personnes non-blanches noires, car sont ceux aux commandes de tout ce que font ou ne font pas ces dernières.

Il ne s’agit aucunement de s’apitoyer sur son sort, il s’agit  plutôt de considérer la vérité et le sérieux de la situation,  de cesser de se  faire passer pour les personnes les plus « heureuses » de la planète alors que leur situation est pitoyable, misérable globalement, continuant à chercher des solutions aux travers de rituels qui à ce jour  ne les aident nullement à sortir de leur condition  de « subjugation », en ce qui concerne leurs relations d’avec les personnes blanches, utilisant des substituts des placebos, des gadgets des rituels, des fétiches, les personnes non-blanches s’accommodent de choses qui ne leur servent en aucune mesure à sortir de leur condition de sujets des personnes blanches, au sein d’un système pour lequel à ce jour elles n’ont encore apparemment aucune solution pour le contrer et l’éliminer.

Les personnes non-blanches se doivent de tenir compte du contexte idéologique au sein duquel elles évoluent toutes, qui, qu’elle le veuille ou pas est conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couleur peau et qui est le racisme, le racisme est inhérent à cette classification  sur la dite  » race noire » or la race est le racisme, et ce qui ont développée l’idée de la race ont développé l’idéologie du racisme qui est la suprématie blanche, car l’idée de la race est le racisme. Le fait d’avoir la peau noire n’est en rien une question de race et cela est la première chose à considérer.
Un individu quel que soit là où il naît sur la planète et quel que soit sa couleur est un individu, il est conçu sur la même mesure.

Les personnes non-blanches ne doivent nullement se montrer et s’exhiber comme si tout pour elles était que « bonheur » et « joie de vivre » alors qu’elles savent au fond que quelque chose ne fonctionne pas pour elles dans le monde, mais préfèrent pour un bon nombre ignorer la vérité pour se plonger dans le monde de l’artifice au travers des choses tels l’apparence et le faux semblant qui en fait ne sont que prétentions, des cache misère. Agir de la sorte est le propre d’un esprit perdu et dans la confusion. N’ayant pas compris que leurs problèmes quel que soit le domaine d’activité ( économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre) est inhérent au système de la Suprématie Blanche qui est le Racisme. Leur existence dans ce système n’est pas un spectacle de divertissement.

Les personnes non-blanches se doivent de cesser de courir derrière tout ce qui peur servir de faire valoir, derrière artifices et les colifichets, car elles le font  sans se rendre compte que cela n’est pour est d’aucune valeur réelle, car elles ne sont en rien responsable de cette valeur qu’elles exhibent et qui leur viennent des suprémacistes blancs (racistes), et ces choses ne changent en rien leur condition devant un suprémaciste blanc (Raciste).

Il leur est donc demandé de sourire et de rires aux éclats à la moindre occasion, comme si tout pour elles devenait un sujet de distraction et d’amusement, comme si tout pour elles devait être pris sur le ton de la rigolade, alors qu’en fait il n’en est rien. elles se comportent en  amuseur public, des clowns.

50x2a6sfa8jky66e

Dès lors qu’il est fait référence aux personnes non-blanches elles se doivent de donner le change en montrant un grand sourire et ou de rire comme si leur apparition et leur présence devait servir de prétexte à l’amusement aux sourires, d’accepter de se laisser humilier sous couvert de « blagues », de « c’est pour rire »,   » je ne suis pas raciste ».

Dans ce système les personnes non-blanches  celles classifiées comme noires, à regarder leur condition de détenu n’ont pas à sourire ni de quoi  rire.

Rire et sourire pourquoi et de quoi ?

Qu’il y a t-il de drôle dans leur situation qui est celle de prisonniers de guerre dans ce système conçu pour les dominer et les maltraiter et qui vaille qu’elles se mettent à sourire et ou puissent rire ?

Ces rires qui en  fait ne sont que des rires par défaut pour masquer leurs souffrances, leur impuissance face à cette situation,  en faisant cela elles  participent à au haut degré à une hypocrisie qui pour elles n’est nullement un gain mais une tragédie, une perte, une tragédie car ces rires sont forcés et non réels.

À ce jour cette attitude du rire « bête » et « automatique »est devenue une habitude, car dès que les personnes non-blanches se trouvent en présence de personnes blanches il leur faut systématiquement pour un grand nombre sourire, faire « bonne figure » alors qu’elles savent que cette relation est nourrie par un véritable malaise du fait qu’elles savent que devant les personnes blanches elles demeurent impuissantes du fait que ce système confère d’autorité du pouvoir à toute personne blanche devant une personne non-blanche.

Aussi il est nécessaire de cesser de faire semblant, car le problème est sérieux et ne peut être pris à la légère. Il n’y a pas à sourire.

Citation : « Les personnes blanches rient des personnes non-blanches, mais ne rient pas avec elles ». Neely Fuller Jr

Et c’est cela qui est nécessaire de considérer, car ne pas rire n’est pas synonyme d’autre chose que ne pas rire, cela ne fait pas d’une personne un ou une « sauvage » comme cela est communément dit, sachant que pour la personnes blanche le mot « sauvage » équivaut à animal, à personne noire, et donc à personne non-blanche.

Aussi ne doivent elles pas avoir  peur de ne pas sourire sous peine d’être appelées « sauvage », mais expliquer plutôt qu’en l’état actuel et ce durant l’existence de la suprématie blanche qui est le racisme, les personne non-blanches ne peuvent se permettre de rire car leur vie dans ce système st un drame et ce quel que soit le domaine d’activité. ,Que ce système n’est nullement pour elles synonyme de « joie » car sur un champ de bataille il n’est rien qui puisse justifier de sourire.

Cette idée et cette image qui veuille que parce que la personne soit noire elle se doit de sourire est une image fabriquée et qui a pour objectif de maintenir l’image d’un enfant. Les grandes personnes ne rient pas des choses sérieuses seuls le font les enfants. Aussi est il attendu des personnes non-blanches qu’elles adoptent et se comportent comme des enfants, cela doit cesser.

Il n’est pas sain ni recommandé de rire en telle circonstances, surtout lorsque ces personnes qui rient sont en permanence dominées et maltraitées, ridiculisées, rabaissées, méprisées du fait de leur couleur de peau et ce 24/7.

Le système de la suprématie blanche et les suprémacistes blancs ont considéré que leur relations se devaient d’être basées sur le mensonge, l’hypocrisie, la tromperie, et la non-justice, la raillerie, les brimades, DE LA  MALTRAITANCE , des ingrédients qui à ce jour sont repris par les victimes sans qu’elles se rendent compte que cela est pour elles un poison qui nuit à leurs relations.

Montre tes dents, roule des yeux, fait des galipettes, tape des pieds, frappe des mains, soit et comporte toi comme un « nègre », méprise toi et tes semblables, insultes toi et tes semblables,  sois ridicule et ridiculise toi et tes semblables,  parle fort, fais du bruit, sois effrayant, et insignifiant, telle est l’idée et le programme qui est encore à ce jour entretenu et ce bien que cela soit non-dit. Et c’est cela qui doit cesser une fois pour toutes.

Il n’y a rien de drôle car il n’y a à rien qui puisse faire sourire durant l’existence de ce système.

Les personnes non-blanche se doivent de devenir sérieuses en tout et éviter de servir d’objet de divertissement au sein de cet arrangement tragique.
Être loin de l’émotion et rester focalisée sur le résultat qui est pour elle au stade ultime de remplacer ce système de suprématie blanche par un système de JUSTICE alors peut être, oui peut être pourront elles commencer à envisager l’idée de sourire.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s