JALOUSIE, EXCLUSIVITÉ, POSSESSIVITÉ, INGRÉDIENTS D’UNE RECETTE POUR LE DÉSASTRE. CAR NOURRISSENT L’HOSTILITÉ. TERRORISME AFFECTIF.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

***************

 

***************

Aucune institution n’est au dessus d’un système, les institutions, et les organisations, étant la mise en relation, ou l’association d’individus qui évoluent dans un système. Le Racisme est un système idéologique, toute institution, organisation,  qui  voit le  jour durant l’existence du système de la suprématie blanche, directement ou indirectement supporte ce système. Aussi il ne s’agit pas de supprimer les institutions, et les organisations, il s’agit de supprimer le système idéologique qui gouverne les hommes qui composent et sont et font en réalité les institutions ». À ce jour toutes les individus de la planète sont gouvernées par l’idéologie du système de la suprématie blanche (racisme), d’où la nécessité de remplacer ce système. Ne demandez pas à changer l’individu demandez plutôt à changez les idées des individus, car l’individu est guidé par des idées et c’est cela qu’il faut changer. Il faut changer l’idéologie en place.

Titre :

JALOUSIE, EXCLUSIVITÉ, POSSESSIVITÉ, INGRÉDIENTS D’UNE RECETTE POUR LE DÉSASTRE. CAR NOURRISSENT L’HOSTILITÉ. TERRORISME AFFECTIF.

Prémisse : « LORSQUE VOUS SUIVEZ  ET UTILISEZ UN PROGRAMME CONÇU POUR VOUS DÉTRUIRE, POUR VOUS RENDRE INEFFICACE, DYSFONCTIONNEL, IMPUISSANT ET QU’IL VOUS EST FAIT CROIRE ET ENSEIGNÉ  QU’IL EST CONÇU POUR VOUS CONSTRUIRE. POURQUOI DÈS LORS  ÊTRE SURPRIS DE VOIR DE LA DESTRUCTION DANS VOS RELATIONS ? CAR C’EST POUR CELA QU’EST CONÇU CE SYSTÈME,  POUR CE QUI EST DE SA FONCTION ENVERS ET POUR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE, À SAVOIR MAINTENIR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE À DISTANCE, ET DANS LA CONFUSION, FAIRE EN SORTE DE FAVORISER SON RETARD, ET SON INCOMPRÉHENSION,  LUI  ÉVITER DE RÉELLEMENT PROGRESSER SI CE N’EST QU’EN APPARENCE, LA METTRE DANS LES LIMBES« LA RENDRE NON-CONSTRUCTIVE, L’AIDER MAIS À SA PERTE, ET CE POUR QUE PUISSE PERDURER UNE RELATION DE POUVOIR DYNAMIQUE  DES PERSONNES BLANCHES SUR LES PERSONNES NON-BLANCHES ET CE DANS TOUS LES DOMAINES D’ACTIVITÉS. C’EST CELA QU’EST LE RACISME QUI EST LA SUPRÉMATIE BLANCHE, UNE RELATION DE POUVOIR BASÉE SUR LA NON-JUSTICE, QUI VEUILLE QUE SOIT DOMINÉE ET MALTRAITÉE TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE DU FAIT DE SA COULEUR DE PEAU, ET INCITANT LES VICTIMES  À SAVOIR LES PERSONNES NON-BLANCHES À REPRODUIRE CE SCHÉMA QUI POUR ELLES EST UN DÉSASTRE, LEUR FAISANT PARTICIPER À SON MAINTIEN ET DONC LE RENFORCER. CELA EST UN ARRANGEMENT TRAGIQUE » Mirtho Linguet.

Les personnes non-blanches étant sous la direction et étant éduquées par les suprémacistes blancs (racistes) de manière directe et indirecte en tout et pour tout, peuvent légitimement blâmer les suprémacistes blancs (racistes) pour tout ce qui leur arrive  quel que soit le domaine d’activité. Un élève est le résultat de l’éducation d’un professeur, à ce jour les personnes non-blanches qu’elles le reconnaissent ou pas fonctionnent avec le programme, LE STANDARD, l’éducation, qui leur est donné par les suprémacistes blancs en ce qui concerne leurs relations et leurs actions. Les suprémacistes blancs (racistes) sont ceux à blâmer car sont ceux aux commandes et en charge des personnes non-blanches, qui en sont en la circonstance le produit basique de ce système conçu au détriment de toute personne non-blanche dès le départ, même quand cela ne semble parfois pas le cas en apparence.

« QU’ATTENDRE D’UN SYSTÈME CONÇU POUR PRODUIRE UNE CHOSE SI CE N’EST QU’IL PRODUISE CE POUR QUOI IL EST CONÇU ? »

 » UNE RELATION « SAINE » DEVRAIT ÉVOLUER LOGIQUEMENT SUR CE QUE NOUS APPELONS UNE AMITIÉ. UNE RELATION N’EST PAS CHERCHER DES RAISONS POUR   DÉTESTER ET MALTRAITER L’AUTRE, MAIS ŒUVRER A L’APPRÉCIER. C’EST FAVORISER L’HARMONIE ET L’ÉQUILIBRE FAVORISER LA JUSTICE DANS TOUTES NOS INTERACTIONS AU QUOTIDIEN. DE MANIÈRE TOTALEMENT VOLONTAIRE ET DÉLIBÉRÉE SANS PRESSION AUCUNE DE L’UNE ENVERS L’AUTRE. MINIMISER LES CONFLITS « .

exister

POUR DEUX PERSONNES NON-BLANCHES/NOIRES  DÉCIDER D’AVOIR UNE RELATION AU SEIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EN TANT QUE VICTIME, EST AVANT TOUT,  POUR ELLES ŒUVRER À PRODUIRE DE LA JUSTICE.  PARTAGER LES MÊMES CONVICTIONS SUR LA JUSTICE FACE À CE PROBLÈME MAJEUR QU’EST LE LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE ( RACISME ) EST SES EFFETS, DANS LEURS RELATIONS, ET  ALLER DANS LA MÊME DIRECTION, ÊTRE DANS UN  PROCESSUS CONSTRUCTIF PERMANENT DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES. ÊTRE SUR LA MÊME PAGE.

Citation : « Il est important de savoir et de comprendre que durant l’existence de, et parce qu’a cause du Système de la Suprématie Blanche, aucun arrangement sexuel ( de quelque sorte) ne sera ce qu’il devrait être. Attendre à ce que cela soit comme il se devrait être, est inviter la déception, et/ou d’inutiles confusions et conflits. » Neely Fuller Jr.

ÉVITER LA POSSIBILITÉ DE NOURRIR  D’ÊTRE JALOUX.

Rappel IMPORTANT :

Durant l’existence du système de la Suprématie Blanche (Racisme) toutes les personnes non-blanches (noires) qu’elles soient mâles ou femelles ONT À  COMPRENDRE , qu’elles sont égales du fait de leur condition de prisonniers dans ce système et ce l’une vis à vis de l’autre, qu’elles n’ont pas à se défier, ni avoir des exigences les unes envers les autres, étant toutes réduites à l’état d’enfants dans ce système. Un système qui fait d’elles des enfants au lieu d’en faire des hommes et des femmes.

Elles peuvent tout au plus avoir des exigences envers elles mêmes personnellement  et s’y tenir, des exigences liées à la production de la JUSTICE.

Faire de son mieux  pour que le résultat final et ultime en pensée, parole, action produise ce qui est à produire à savoir pour produire de la JUSTICE dans leurs relations. Cette exigence de produire de la JUSTICE est l’exigence unique et ultime à avoir pour soi et pour autrui. Une exigence qui est nécessaire voire indispensable pour produire l’antidote au poison  qu’est pour chaque individu le Système de la Suprématie Blanche (Racisme)  un système de non-justice,  un système toxique qui empoisonne les individus, les rendant hostiles. Cette exigence de JUSTICE est à développer sur une base quotidienne et à chaque instant minute par minute.

Nulle personne classifiée comme non-blanche et reconnue comme telle n’est, ne peut,  et ne doit se considérer au dessus de l’autre.

DEMANDER OUI . Demander car toute personne veut une chose, et elle peut le faire savoir en le demandant.

EXIGER NON . Exiger est forcer une personne à faire une chose ce qui équivaut à de la contrainte à la maltraiter.

Aucune personne non-blanche et ce quel que soit son sexe, son âge, son statut, et /ou titre, n’est en droit de dicter ni d’exiger quoi que ce soit à une autre personne non-blanche, au mieux elle peut suggérer, faire des suggestions, -demander-, puisque toutes les personnes non-blanches sont égales en tant que victimes et prisonnières de ce système au sein duquel elles évoluent toutes et ne possèdent aucun pouvoir qui puisse leur permettre d’exiger quoi que ce soit de l’une envers l’autre. Elles sont en droit du fait de leur individualité de définir et de choisir ce qui leur convient ou pas, et ce de manière volontaire et délibérée, avec la  condition initiale, primordiale, fondamentale qui veuille impérativement que cette décision, ce choix, ne lèse ni l’un, ni l’autre,  et produise véritablement et ultimement de la JUSTICE, que ce soit en pensée, parole, et action, que cela permette de révéler la vérité sans chercher à blâmer ni accuser l’autre, mais révéler ce qui mérite de l’être et ce de manière courtoise, sans animosité, sans chercher à offenser.
Mais nullement chercher à posséder, menacer, tyranniser, dicter et/ou à vouloir dominer l’autre et ce quelle que soit la forme. Éviter de se faire des reproches, compte tenu de leur condition au sein de ce système, qui est celle de prisonniers, de sujets, n’étant aux commandes de rien réellement, et rendus véritablement impuissants. Elle peut demander, mais ne doit rien exiger.

Citation : « Aucune victime ne doit juger une autre victime selon comment elle réagit par rapport au système du racisme, elles sont toutes égales. Chaque personne ayant son degré de désir et de peur. Chaque individu fait ce qui lui convient, il n’a aucune obligation, exceptée celle qui concerne le but qui est de remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE« . Neely Fuller Jr.

Être dans une approche CONSTRUCTIVE, de résolutions de problèmes sans en créer d’autres. Poser des questions car une explication vaut mieux qu’une accusation.  Savoir POURQUOI et connaître la vérité. Et ce au delà de toute confession dite religieuse, toute dite nationalité, tribu etc.. Il est question de produire de la JUSTICE comme ingrédient principal de toute relation à tout instant sur la terre entre les individus de la planète.

« Si une personne ne se préoccupe pas de vous cela ne doit pas être une raison pour lui en vouloir, ni lui faire un procès encore moins vous sentir ignoré(e). D’ailleurs pourquoi devrait elle se se préoccuper de vous ? Et pour produire quoi ? Tout au plus considérer cela et continuer à faire ce que vous faites et/ou devez faire. Vous n’avez de contrat avec personne à part avec vous même. En comprenant et en agissant ainsi vous vous éviterez des frustrations et des colères inutiles, et minimiserez les conflits. Le plus important étant de savoir pourquoi vous faites et dites et/ou ne faites pas et ne dites pas Pour éviter la confusion »

Elles ne doivent pas avoir de relation de domination les unes envers les autres, aucune ne dicte à l’autre quoi que ce soit. Ce qu’elles décident de faire l »une pour l’autre, ou l’autre avec l’autre doit être totalement délibéré et volontaire et ce pour produire de la Justice.
Elles doivent considérer que leur objectif est de purifier leur relations au maximum, et pour cela se doivent de se dire la vérité, elles ne doivent rien cacher de leurs intentions l’une vis à vis de l’autre. Elles se doivent d’éliminer toute possibilité de jalousie entre elles, tout poison toxique. Se doivent de se faire confiance à elles mêmes et être en confiance pour elles mêmes.
L’infidélité étant un manque de confiance pour et envers soi même. Être fidèle c’est faire ce qui est dit et dire ce qui est fait, c’est un contrat qui est fait et a à voir avec soi même. Une personne ne trompe pas une autre personne elle se trompe elle même en se mentant à elle même, en se manquant de respect à elle même.

Les deux parties ( en ce qui concerne les personnes non-blanches) se doivent de se sentir confortables dans la relation et ce en toute circonstance et ce sans se mettre et sentir de pression. Comprendre que quoi qu’il arrive, elles se doivent de s’attendre à ce que les choses ne soient jamais là où elles devraient être pour elles dans un tel système.
La perfection étant pour elles un but à atteindre, et ce même si elles risquent de ne jamais l’atteindre, mais tendre vers cela est pour elles une nécessité, un devoir pour assainir leurs relations dans un tel contexte, au sein d’un tel système et ce afin de l’affaiblir jusqu’à sa disparition totale. Ce système est rempli de défauts et rend toute personne défectueuse. Par conséquent pas d’attentes pas de déceptions, ce système est conçu pour les décevoir et les incite à se décevoir car elles n’ont aucun pouvoir, elles sont captives et n’ont aucun pouvoir, par conséquent ne doivent rien exiger l’une de l’autre, excepté chacune envers elle même en œuvrant de son mieux,  à produire de la JUSTICE. Minimiser les conflits, avoir pour objectif ultime minute par minute, jour après jour de produire de la JUSTICE. Travailler à remplacer ce système par un système de JUSTICE.

À noter Que chaque individu se doit de savoir pour lui ou pour elle, il ou elle se doit d’être fidèle à lui ou à elle même, savoir pourquoi il/elle pense, dit et fait ce qu’il/elle pense, dit et fait. Se devant de savoir POURQUOI et ce en toute situation, réfléchir à l’avance au résultat au lieu de réagir. Car seul ou en groupe un individu reste un individu, il est seul à savoir et se doit de savoir avec précision de ce qui lui convient ou pas, il est seul à savoir ce qu’il ou elle veut. En la circonstance elles doivent éviter de se blâmer, de se faire des reproches, de nourrir l’hostilité.

Comprendre que durant l’existence de ce système rien ne sera comme il se devrait d’être pour elles dans leurs relations en tant que personnes non-blanches. Ce système est pour elles une source d’ennuis pour leurs relations.

Durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) tout ce qui est dit et fait qui n’ a pas pour objectif ultime de produire de la JUSTICE n’est que perte de temps et d’énergie.

******
******

peu

« Je te veux pour  moi », « tu m’appartiens », « je te veux pour moi seul », « tu es à moi »  » tu dois faire ceci » tu aurais du dire et ou faire cela », « si tu me quittes je me … », « je vais me …. » tels sont les ingrédients toxiques qui empoisonnent les relations des personnes non-blanches, éduquées dans ce système à adopter des pratiques, qui pour elles et compte tenu de leur situation de captivité, de détenus dans ce système, est génératrice de confusion, de drames, de tristesse et de frustrations, les personnes non-blanches ayant( tendance à considérer cela comme une forme d’affection alors qu’en fait cela est pratiquer du « terrorisme » affectif, car cela engendre la terreur, la peur, la crainte.

Aucune personne et encore moins les victimes du racisme que sont les personnes non-blanches ne devraient ni suivre, ni adopter, ni copier, ni pratiquer cette approche, cette idée de la relation basée en réalité sur la violence et la menace qui sont de la maltraitance en réalité.
C’est ce qu’enseigne pourtant les suprémacistes blancs à leurs victimes qui s’empressent et sont éduquées à faire de même pensant que cela est une dite preuve d’amour, mais en fait est contribuer à renforcer un système malsain, et pervers.

NB : Aimer est produire de la JUSTICE, tyranniser n’est pas aimer, car tyranniser est tyranniser, menacer n’est pas aimer, car menacer est menacer, se nuire soi et autrui AU NOM DE L’AMOUR n’est pas aimer, c’est se nuire à soi et autrui.  A ce jour au nom du dit amour il y à  confusion,  mensonges, hypocrisie,  et de tragédies, des crimes.
La vérité des choses, le résultat  révèle, qu’il l n’y a pas de véritable amour si tant qu’il devrait exister à ce jour, car produire de l’amour est produire de la JUSTICE, la JUSTICE ET L’AMOUR ÉTANT UNE SEULE ET MÊME CHOSE.

Les victimes n’ont pas à se défier ni à établir un rapport de type rapport de force ( dominant/dominé) qui de fait nourrit la maltraitance et la violence, le rapport de force et non la JUSTICE.

En faisant cela elles augmentent le degré d’hostilité et par conséquent renforcent le seul et unique  système existant à ce jour et au sein duquel elles évoluent qui est le système de la suprématie blanche, (racisme) un système qui exacerbe la violence et la maltraitance, dont les personnes non-blanches sont les cibles désignées d’un système hostile pour elles aussi.

Nul individu ne devrait posséder un autre individu et c’est cette pensée qui a été répandue et qui est hautement promotionné par le système de la suprématie blanche (Racisme) puisque les racistes considèrent qu’ils ont légitimité à posséder les personnes non-blanches et tout ce qu’elles possèdent, faisant d’elles des prisonniers de guerre, des esclaves.
Des prisonniers n’ayant commis nul crime, si ce n’est qu’il leur est apparemment reproché d’être nés non-blancs (noir, jaune, rouge, brun..), une captivité illégitime mais qui à ce jour est pratiquée sur une base quotidienne à leur égard et ce sous toutes les formes et dans tous les domaines d’activités (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ).

Les captifs ne s’en rendent pas compte et pourtant ils sont bien maintenus en prison, car n’ont nulle autorité sur eux mêmes, tout ce qu’ils possèdent et croient posséder, connaître ou croire connaitre venant directement ou indirectement des suprémacistes blancs, leurs « maîtres à penser », car ils sont ceux qui décident en TOUT et pour tout du sort des personnes non-blanches. Ils sont ceux qui organisent et gèrent de la manière dont vont évoluer les personnes non-blanches, déterminent ce qui pour elles aura ou pas de la valeur, de ce qu’elles doivent faire et ne pas faire.

Aussi si les personnes non-blanches sont comme elles sont à ce jour, et dans leurs relations entre elles, elles  se doivent de blâmer principalement, en premier chef, les suprémacistes blancs qui sont ceux qui les éduquent et sont aux commandes des affaires des personnes non-blanches. Elles peuvent s’en prendre  à elles mais en faisant cela c’est oublier le contexte idéologique, en place et comment ce contexte les influence de manière directe et indirecte, c’est oublier l’origine de leurs problèmes et se tromper de cible.

Car qui éduque réellement à ce jour l’ensemble des personnes non-blanches en économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre ?

Car tout ce que proposent les suprémacistes blancs (racistes) aux personnes sert à rendre leur système plus fort, à le maintenir en place. C’est ainsi qu’ils opèrent, il faut qu’au final cela nuise aux personnes non-blanches, les empoisonne, que ce soit sous forme de films, de livres, de jeux…..sous couvert de culture, de romance mais tout cela promotionne leur pensée qui ne peut se départir de l’idée de la violence et du sang, de la maltraitance et de la mort. Éduquant les victimes à considérer cela comme une référence , comme un modèle à adopter.

À ce jour les personnes non-blanches sont captives et captivées par les personnes blanches et sont prisonnières à leur détriment d’un système qui les incite à considérer que le salut de leur personne leur dite ‘réussite » passe obligatoirement par ce que proposent les personnes blanches et les suprémacistes blancs (racistes) et ce quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) au point de rejeter systématiquement tout ce qui pourrait venir d’une autre personne non-blanche,  et ce assez souvent parce que pas validé par les suprémacistes blancs (racistes) qui sont les décideurs ultimes.

Ci dessous un film à la gloire de la suprématie blanche.

60011715

Au point que pour considérer une dite « réussite » et ce peu importe le domaine, une personne non-blanche se dirigera systématiquement vers une personne blanche. les personnes non-blanches son incitées à s’exclure, et à exclure toute possibilité de pouvoir réaliser quoi que ce soit de constructif entre elles, ce qui est la raison pour l’existence de ce système.

Ex : Une personne non-blanche sera plus attirée par une personne blanche, que par une personne non-blanche si elle doit considérer l’aspect du pouvoir que possède une personne blanche par rapport à celui supposé posséder une personne non-blanche. Cette personne non-blanche conviendra et ce pour des raisons réelles que la personne blanche est,  et sera,  celle qui sera plus en mesure de répondre à ses multiples attentes, ce système étant à l’avantage de toute personne blanche et lui conférant automatiquement du pouvoir.

Cette pensée amenant les personnes non-blanches à exclure cette possibilité d’avec une autre personne non-blanche, ce qui en réalité est aussi vrai car ce système ne leur conférant aucun réel pouvoir.

Ce qui est à comprendre c’est que les personnes non-blanches sont rendues impuissantes dans ce système. Ce qui est à considérer est que malgré cela, cette relation ne remettra pas en question sa réalité, qui est qu’une personne non-blanche est et  restera une personne non-blanche tant qu’existera ce système, et donc sera amené à observer que d’une manière ou d’une autre, elle sera maltraitée et dominée.
Certes la personne blanche est en mesure de lui apporter des réponses, mais il en demeure pas moins qu’elle en tant que personne non-blanche,  ne fera que s’exposer volontairement et délibérément  au pouvoir d’attraction généré par ce système qui est conçu pour la dominer et la maltraiter du fait de sa non-blancheur, l’argent et les biens reçus n’y changeront rien. Elle ne sera qu’une victime qui se laissera ou aura accepter de se laisser abuser avec consentement ou par la tromperie par manque de compréhension, elle aura été attirée par les sirènes du naufrage, ce qui en la circonstance est encore plus grave. Prisonnière elle est, prisonnière elle restera et ce tant que ce système ne sera pas démantelé complètement.

Ce système est un programme exclusif au sens ou il exclut tout ce qui ne lui correspond pas, en commençant par exclure tout ce que pourraient et peuvent proposer les personnes non-blanches en ce qui concerne la vision du monde. Seul le prisme suprémaciste blanc doit prévaloir et prévaut, l’idée du monde actuel est inhérente à ce prisme.

Quoi que veuille faire une personne non-blanche son référent de base directement et indirectement est celui que leur donne les suprémacistes blancs (racistes) en :Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre . Ce qui a pour effet que les personnes non-blanches sont amenées et éduquées à ne pas pouvoir se supporter et se comprendre dans leurs relations .

Produire de la JUSTICE DOIT COMMENCER PAR LA COMPRÉHENSION DE CE QU’EST ET COMMENT FONCTIONNE LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE.

TOUTE PLAINTE QU’UN SUPRÉMACISTE BLANC  (RACISTE)  FAIT D’UNE PERSONNE NON-BLANCHE, QUELLE QUE SOIT LA PLAINTE, EST DE SON FAIT, CAR IL SE PLAINT CE DE QU’IL A LUI-MÊME GÉNÉRÉ.

En matière de fidélité un suprémaciste blanc (homme et femme raciste) est la personne la plus fidèle qui puisse exister sur terre, car il suit son code à la lettre prés, il est fidèle à lui-même et à son système de pensée et est prêt à tout pour que ce code soit pratiqué et suivi. Il ne se donne aucun répit. Ce qui n’est pas le cas pour l’ensemble des personnes non-blanches fonctionnant plus sur le mode des suprémacistes blancs, que sur le leur, si tant est qu’elles en aient pris la mesure d’en avoir un.  Ce mode systémique et fonctionnel est le seul mode  à ce jour en  place, il n’y en a pas d’autre, il n’existe aucun autre modèle qui puisse à ce jour rivaliser avec celui des suprémacistes blancs (racistes), c’est le modèle dominant, le modèle unique et suprême.
Les personnes non-blanches sont plus souvent dans le mode des suprémacistes blancs qu’autre chose et ce malgré ce qu’elles prétendent et veulent afficher et ce peu importe le domaine au sein duquel elles sont impliquées. Les faits le prouvent tous les jours.

L’ensemble des individus de la planète regardent le monde au travers du prisme des suprémacistes blancs (racistes) , qui leur dictent la marche à suivre et ce malgré les désastres observés et issus de ce modèle directement et indirectement, un modèle cause de terribles dégâts en ce qui concerne les relations des individus et ce malgré les progrès techniques réalisés en parallèle. Un prisme déformant. Tout est rivalité, brutalité, sang et maltraitance, violence et animosité.

carmen-in-french     r260130948

la chartreuse de Parme 1948 rŽal : Christian Jaque Collection Christophel

antigone-347643

Par conséquent les relations des personnes non-blanches sont ce qu’elles sont parce qu’elles sont à ce jour le produit basique du système de la suprématie blanche (racisme). Les suprémacistes blancs sont ceux qui leur fournissent le programme qu’elles utilisent pour évoluer dans le monde, et ce programme pour elles est à y regarder de près « destructeur » car contient les graines de la discorde. Les personnes non-blanches ne sont pas à blâmer, ceux et celles à blâmer sont les suprémacistes blancs en charge des personnes non-blanches car les éduquent et les forment, leur donnent ce qu’elles utilisent pour avancer dans le monde.

ÉVITER LA POSSIBILITÉ DE NOURRIR ET D’ÊTRE JALOUX.

Jalousie : Pour produire quoi ? Quelle est fonctionnellement le but de cette Jalousie ?

Les personnes non-blanches n’ont pas à nourrir de la Jalousie,  elles ont à produire de la *JUSTICE entre elles et les choses de l’univers.

Possessivité : Pour produire quoi ? Quelle est fonctionnellement le but de cette Possessivité ?

Les personnes non-blanches n’ont pas à nourrir de la Possessivité,  elles ont à produire de la *JUSTICE entre elles et les choses de l’univers.

Exclusivité : Pour produire quoi ? Quelle est fonctionnellement le but de cette Exclusivité  ?

Les personnes non-blanches n’ont pas à nourrir de l’Exclusivité, elles ont à produire de la *JUSTICE entre elles et les choses de l’univers.

La Jalousie, la Possessivité, l’Exclusivité sont des moyens qui produisent de la maltraitance,  et de la violence pour soi et autrui, car il s’agit d’un rapport qui tend à générer de l’hostilité et des conflits pour soi et autrui, et donc nuire à l’une ou l’autre personne voire les deux. Nourrir ces pratiques et nourrir ces habitudes sont incorrectes car produisent de la non-justice, sont nuisibles pour soi et autrui. En faisant c’est à se faire du tort à soi et à autrui. Être jaloux, exclusif, possessif n’est pas garantir la JUSTICE.

« Ne déclarez pas la guerre NI à votre corps NI à votre esprit ».

Question ? Es tu mieux avec moi  OU es tu mieux sans moi ?

Telle est l’une des questions de départ qui doit être discutée et élucidée pour chaque partie avant de s’engager dans une relation entre personnes non-blanches.

Car en pratiquant ces habitudes ( habitudes car nourries et cultivées par une pratique régulière) que sont jalousie, possessivité et exclusivité, et ce quelles que soient ce qu’elles prétendent, ces comportements ne font que renforcer de l’hostilité entre elles, dans un système  qui pour elles est déjà un système hostile. un système qui incite grandement de manière puissante à la compétition, à l’affrontement permanent et ce en toute circonstance, a nourrir la coercition, sous couvert de jeu, d’esprit sportif, de performance, de preuve d’amour….ce qui souvent dans la réalité contribue plutôt à faire du tort à autrui d’une manière ou d’une autre à commencer par la contrainte et la dictature, l’exigence. Ce qui en réalité est de la maltraitance surtout quand elle se travestit pour paraitre « normale ».

Il n’y a rien de normal dans ces comportements dits normaux, il s’agir d’une pratique devenue une habitude.
Qui définit la norme ?
À quel moment dire d’une chose qu’elle est ou pas normale ?
Où commence et où se termine la norme ?
Quand ?
Comment ?
Normale pour produire quoi ?
Pour quel résultat ultime ?

Il y a la logique qui est cause et effet. Le résultat qui est soit constructif soit non-constructif.
Il y la vérité, ce qui est, à savoir : Est ce que cela produit ou pas de la JUSTICE ? Et ce quoi que pense, dise et fasse la personne pour justifier de sa pratique et/ou existence, dans sa relation à l’autre pour se définir.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Une réflexion sur “JALOUSIE, EXCLUSIVITÉ, POSSESSIVITÉ, INGRÉDIENTS D’UNE RECETTE POUR LE DÉSASTRE. CAR NOURRISSENT L’HOSTILITÉ. TERRORISME AFFECTIF.

  1. Je retiens le but ultime, la jalousie c’est comme voir une personne libre hors de la prison affectif, une mère et un père légitime peuvent-ils posséder le corps( mouvement, déplacement) l’âme et l’esprit de leur enfant??? l’homme n’est pas un jouet ni un animale de compagnie. Peut-on effacer le consentement d’une personnes? dictature

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s