VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». Neely Fuller Jr

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont ceux en charge des personnes non-blanches, ils sont ceux qui éduquent, guident, forment, enseignent et montrent aux personnes non-blanches tout ce qu’elles savent, et font, ils sont le modèle, le standard, la référence. Aussi quoi que fasse  une personne non-blanche et/ou qu’il lui arrive et qui ne devrait pas lui arriver, les suprémacistes blancs sont ceux à blâmer.

Titre :

VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?

Pour beaucoup de personnes non-blanches qui observent et subissent les effets multiples de ce système, qui y réagissent qu’elles le reconnaissent ou pas, et dont la vision qu’elles ont du monde émane de ce système, pour certaines d’entre ces personnes non-blanches, le problème est n’est pas le sous-développement, ni le capitalisme, ni le libéralisme, ou tout autre nom qui leur est proposé pour justifier de manière trompeuse ce qu’elles observent, par les suprémacistes blancs et qu’elles s’empressent de reprendre en choeur, sans comprendre que ces mots sont des leurres qui ne révèlent pas la vérité .

Comment voulez vous qu’un suprémaciste blanc, prenne en compte votre existence, et vous dise la vérité, si dans son système il considère celle ci nulle. Cela ne fait pas partie de son programme, sa seule considération est celle associée au fait qu’il est de son devoir de faire de toute personne non-blanche une victime, un(e) servant(e), une personne qui est dans son système vouée à être dominée et maltraitée, à conserver sous son pouvoir de décision, à duper, afin de ne pas aider cette personne non-blanche à devenir un véritable homme ou une véritable femme. Car cela ne fait pas partie du programme de départ d’un suprémaciste blanc.

Car ils sont ceux qui déterminent et définissent tout, ils sont ceux qui font et défont les règles, évaluent et dévaluent. Ils sont ceux qui prennent les décisions finales en tout et pour tout ce qui à trait aux affaires des personnes non-blanches, leurs prisonniers de guerre, leurs sujets. Car ils sont ceux en charge des personnes non-blanches et de leurs affaires.
Il sont ceux qui décident de ce qui est et n’est pas doit être et ne doit pas être.
Incitent à les imiter pour ensuite punir de les avoir imiter.1821710976.jpgOUI pour Ceux Là.

6798726_000-n01lz_1000x625.jpg
NON pour ceux-la .Qualifiés de terroristes…car non-blancs.

Pourquoi ? Pourquoi ?
Parce que dans le  système de la suprématie blanche (racisme) cela n’est pas toléré, le suprémaciste blanc ne le tolère pas. Il interdit aux personnes non-blanches de faire des choses sans son approbation y compris l’imiter (ce qui revient à les glorifier aussi soit dit en passant ) . LES PERSONNES NON-BLANCHES NE SONT PAS « QUALIFIÉES ». ELLES DOIVENT AVOIR L’APPROBATION DES SUPRÉMACISTES BLANCS POUR FAIRE CE QU’ELLES FONT OU FAIRE CE QU’ELLES VEULENT FAIRE.
Pour un suprémaciste blanc c’est « Fait comme moi » renforce moi ainsi que mon système, mais surtout ne cherche pas à t’en échapper ».

Pour beaucoup de personnes non-blanches qui observent et subissent les effets de ce système, s’imaginant que le fait de recevoir de l’argent ou qu’il leur soit accordé un tant soit peu de liberté réglera leurs problèmes, et que cela l’est, parce que les suprémacistes blanc se croient obligés de le faire. Croire cela est une erreur souvent commise. Donner des bijoux ou des diamants, de l’argent à une personne enchaînée n’est en rien un « progrès » ni régler le problème, si tant est que les suprémacistes blancs le font quand cela leur convient et ne font pas si cela ne leur convient pas. Ils gèrent les personnes non-blanches et attendent de voir comment elles réagiront sachant qu’ils savent, pour les avoir étudiées, quelles seront la plupart de leurs réactions, savent que ces personnes du fait de leur approche infantile, s’émerveillent d’un rien, considèrent la fierté et la dignité comme un accomplissement, alors que le véritable accomplissement serait de faire disparaitre ce système qui est la cause de ce qu’observent et subissent les personnes non-blanches. Ils savent quels boutons appuyer pour les faire réagir à convenance. Alors que le véritable accomplissement serait son remplacement par un système de JUSTICE.

Puisqu’il est en réalité question de regarder le problème fondamental qui est que tant que ce système sera en place, toute personne non-blanche se devra de comprendre que par devant une personne blanche et surtout un suprémaciste blanc (hommet femme raciste), que son statut ne dépassera pas celui d’un enfant, d’un sujet, d’une victime, d’un prisonnier de guerre, et que c’est cette relation de départ qui est à l’origine de tous les  désastres observés et qui impactent durement et ce de manière tragique et non-constructive, sur tout ce que veulent entreprendre et entreprennent les personnes non-blanches entre elles, et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre .

Le problème fondamental est ce rapport relation de départ,  institué par ce système qu’est la suprématie blanche (racisme), conçu principalement, et exclusivement, pour dominer et maltraiter toute personne du fait de sa couleur de peau car non-blanche. Et tant que cela ne sera pas réglé rien d’autre ne pourra l’être car il est ici question de relations. Les relations sont le ciment et le fondement de toute chose. Dès lors qu’il y a contact direct et indirect il y a relation.

La question à se poser pour les personnes non-blanches est celle qui est de se demander :
Pourquoi le racisme ?
Car le véritable problème est situé dans ce noyau et nulle part ailleurs.

Car le véritable problème est cette relation de pouvoir imprimé par le suprémacistes blancs (racistes) sur l’ensemble des personnes non-blanches utilisées en grand nombre car ayant adhéré de gré ou de force à supporter et renforcer ce système de manière directe et indirecte, ce système étant pratiqué sous la forme de personnes (hommes et femmes racistes)  la suprématie blanche (racisme).

VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?

Ce problème fondamental est la cause de ces inégalités, et de ces frustrations, de cette confusion qui règne dans le monde que beaucoup   regardent mais dont peu le voient.

LA QUESTION EST VOULONS NOUS UN MONDE DOMINÉ PAR LE RACISME OU UN MONDE DOMINÉ PAR LA JUSTICE ?

VOULONS NOUS CONTINUER À PRODUIRE DU POISON OU DE L’ANTIDOTE ?

◊ La métaphore du Chien.
« Lorsque vous avez un chien, cela ne vous empêche nullement de  le nourrir, de lui acheter des vêtements, de lui mettre un collier avec des rubis et des diamants, de le sortir, de le promener, cependant, et cela est une certitude,  vous savez que c’est un chien. Il en est de même dans ce système avec les personnes blanches qui se disent, ou pas racistes, elles savent et ne perdent pas de vue , quoi qu’elles pensent, disent et fassent, ce qu’est une personne non-blanche/noire, et se comportent avec elle d’une certaine manière jusqu’à un certain point, car le  statut, qui dans ce cas est considéré du fait de la couleur de peau, est ce qui définit sa relation avec cette personne non-blanche/noire, dans son système.  »
Cette vérité bien que difficile à accepter n’en demeure pas moins VRAIE » C’est ici que commence la pratique de la NON-JUSTICE exacerbé par le système de la suprématie blanche (racisme) qui est l’injustice majeure, qui est le crime des crimes. Les racistes sont une organisation criminelle, le racisme est un crime organisé.

Rien ne pourra être comme il se devra d’être tant que le monde sera dominé par cette idéologie. Les personnes non-blanches verront qu’il leur sera donné un peu voir beaucoup de confort mais en terme ultime elles demeureront et ce tant que ce système sera en place dans la condition qui leur est assigné dans ce système global et globalisant qu’est la suprématie blanche (racisme) et peu importe les pancartes et les slogans et labels qu’elles afficheront cela ne comptera pas. Seul pour elles doit compter l’élimination de ce système idéologique conçu pour les dominer et les maltraiter les maintenir en état de subjugation, des prisonniers d’une guerre sans merci qui ne dit pas son nom, ou soit parce qu’il  est craint de dire le nom, et qui pourtant fait rage tous les jours, à chaque instants et ce avec le concours des victimes prises dans la confusion, car cette guerre a été installée aussi parmi les victimes sans qu’elles puissent apparemment s’en rendre compte.

Comment parmi les victimes sans qu’elles puissent apparemment s’en rendre compte ?

Parce qu’elles ne se voient pas comme des victimes mais comme des adversaires, alors qu’en fait elles sont toutes du fait qu’elles sont non-blanches cibles du même ennemi. Cet ennemi étant le système idéologique qui les gouverne et qui fait que du fait de leur couleur de peau elles soient considérées inférieures par devant toute personne blanche durant l’existence de ce système, que cette personne blanche le reconnaisse ou pas. Il est là le problème fondamental et nulle part ailleurs. Car ce principe de départ est ce qui à ce jour s’exprime au quotidien, et n’a eux de cesse de s’exprimer depuis que ce système a été mis en place. Cela les personnes non-blanches se doivent de l’avoir à l’esprit afin de rester focalisé sur la source du problème car c’est la source qui doit être traitée non les symptômes.

Les personnes blanches ont décidé d’être les pères et les mères illégitimes des personnes non-blanches/noires. Exhibant et maltraitant les personnes non-blanches/noires, afin de nourrir leur égo, de s’amuser, d’en tirer profit, quitte à les couvrir d’or.
Les personnes non-blanches servent à justifier l’égo manifeste des personnes blanches. Et cela est INCORRECT, car il n’est pas question de JUSTICE mais de relation de pouvoir ou la  personne non-blanche demeure l’esclave de la personne blanche. L’argent ne change rien.
Il est reconnu que donner un collier et des diamants à un animal ne change rien il reste un animal (voir la métaphore du chien).
Un esclave est une personne maltraitée car est dominée.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

SOYONS SERIEUX !

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

SOYONS SERIEUX !

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». Neely Fuller Jr

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont ceux en charge des personnes non-blanches, ils sont ceux qui éduquent, guident, forment, enseignent et montrent aux personnes non-blanches tout ce qu’elles savent, et font, ils sont le modèle, le standard, la référence. Aussi quoi que fasse  une personne non-blanche et/ou qu’il lui arrive et qui ne devrait pas lui arriver, les suprémacistes blancs sont ceux à blâmer.

Lorsqu’il est question de régler le problème majeur, problèmes aux formes multiples et aux manifestations multiples, qui pour être résolu nécessite de remplacer le système de la suprématie blanche qui est le racisme, car il est le problème majeur qui à ce jour maintient l’ensemble des personnes classifiées non-blanches et particulièrement celles appelées noires en situation de détention, et les affectant toutes directement et indirectement, il est une chose indéniable à considérer, qui est celle que ce problème est une affaire sérieuse et doit être abordé et considéré de manière très sérieuse. Lorssqu’il est uestion de ce problème la chose la plus importante est de comprendre la source du problème et sa formule, aiunsi que ce qu’il implique et cause.

Cette situation, qui est le problème majeur, n’étant nullement un jeu, encore moins un divertissement, il s’agit d’une situation qui nécessite  de consacrer son temps et son énergie pour régler ce problème en priorité, car ce problème  ce jour continue de ruiner la vie de millions voire milliards de personnes et ce sous toutes les formes possibles et inimaginables.

Ce problème est par conséquent extrêmement sérieux et doit être abordé et considéré sérieusement, il n’est pas question de rire et de s’amuser, ni de danser et de chanter lorsqu’il est question de régler ce problème. Les choses sérieuses se doivent d’être abordées sérieusement. Il ne doit pas faire l’objet d’une excuse pour s’amuser et parader, ce qui pour la plupart du temps semble être le cas pour les personnes non-blanches et particulièrement celles appelées noires, qui semblent avoir beaucoup d’excuses pour faire la fête et parader.

De ce fait chaque victime à savoir chaque personne non-blanche (noire), et aussi chaque personne blanche car elle aussi est concernée, qui s’inscrit dans un processus qui veuille que soit produite de la JUSTICE et ou demande à ce que ce soit cela qui soit produit afin que cesse le processus qui est de maintenir en état de subjugation et de domination toute personne non-blanche et donc l’élimination du système de la suprématie blanche (racisme), qui gouverne les individus de la planète que ce soit en économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre, de manière donc globale,  chaque individu  se doit de se faire un devoir de ne consacrer son temps et son énergie qu’à cela à savoir produire de la JUSTICE, car soit il s’attelle à ce la soit il continuera à perdre son temps et son énergie à prétendre une chose sans réellement la produire. Soit les personnes non-blanches décident de tout faire pour  sortir de la prison qu’est pour elles ce système soit elles y restent et par conséquent ne devront nullement se plaindre de subir ce pour quoi est conçu ce sytème contre et envers elles. Soit la JUSTICE est produite soit elle ne l’est pas. Soit le monde est dominé par la JUSTICE soit il l’est dominé par la non-Justice sous la fome du système de la suprématie blanche qui est synonyme de non-justice.

Aussi il n’y à donc rien à célébrer, il  n’y a pas le temps pour rire et s’amuser,à parader, et ce tant que ce problème ne sera pas réglé. Cela doit être compris par les victimes une fois pour toute. Ce problème étant constant, les victimes se doivent d’être constantes aussi par rapport à  lui et à la manière de l’aborder. Tant qu’il ne sera pas résolu il n’y aura rien à célébrer, il n’y aura aucune raison de rire et de s’amuser. Un prisonnier en prison ne rit pas, il réfléchit sérieusement à sortir de la prison. Les choses sérieuses se doivent d’être abordées sérieusement

En prison les prisonniers ne s’amusent pas, ne chantent pas, il n’y a pas à paraitre « heureux » dans une condition qui n’a rien d' »heureuse ».

Les personnes non-blanches se doivent de considérer que régler ce problème qui pour elle est en réalité une guerre déclarée, considérer que régler ce problème est une chose qui nécessite une constance permanente et une vigilance permanente de tous les instants, aussi ne doivent elles nullement baisser la garde, et prendre des mesures fermes devant une telle situation et considérer que rien d’autre n’aura de valeur et ne sera important tant que cela ne sera pas réglé. Elles se doivent d’être sérieuses si elles veulent être prises au sérieux. Rester focalisées sur l’objectif ultime et ne pas en dévier, éviter de se disperser et de se laisser distraire dans leur volonté de produire de la JUSTICE.

En effet trop souvent la plupart des personnes non-blanches s’autorisent et ce sans s’en rendre compte,  des moments de liesse populaire laissant ainsi en stand-by le cours des choses, cessant de se préoccuper du problème, se laissant entraîner dans les rituels que leur ont préparé et ayant été mis en place par les suprémacistes blancs, rituels que sont entre autres Noël, Pâques, épiphanie, Carnaval, etc… Ou alors  lorsqu’elles se mobilisent  jouent aux dominos, aux cartes, rient à gorge déployée, chantent et dansent au rythme des tambours et des Tam Tams, ou avec des DJ’s comme si cela était un jeu, une fête, une foire,  durant les manifestations. Cela n’est pas sérieux. Mais surtout oublient l’objectif qui est de produire de la JUSTICE car c’est cela qui est à produire. Trop souvent s’amusent, et prennent ce problème à la rigolade, pensantr qu’il est épisodique. Non il ne l’est pas, car ce problème est celui qui est la source de leurs réactions multiples et quotidiennes de frustrations de manière directe ou indirecte, car toutes évoluant au sein d’un système qui est conçu pour les maltraiter et les dominer et ce de manière totale, au point qu’elles ne s’en rendent pas forcément compte. Au point de pointer du doigt des choses, oubliant que le contexte idéologique est la source de l’existence de cette chose pointée du doigt.

Par conséquent l’ensemble des personnes non-blanches se devraient se concentrer à travailler en silence et sans bruit, avec efficacité et sérieux pour d’une part analyser ce problème et cela afin de résoudre ce problème, sa résolution étant pour elles de sortir de cette condition de subjugation, de cette approche insouciante,  de sortir de cette prison idéologique qui pour elle est un fardeau et cause de tous leurs soucis y compris dans leurs relations entre elles. De remplacer ce qui à ce jour est cause de malheurs sur la terre pour les indiviuds de la planète. Une prison idéologique qui les institutionalise, puisqu’un grand nombre  finit par s’y habituer, au point de reproduire son schéma et ses méthodes, ce qui au final contribue à maintenir la prison en place, en faisant cela elles commettent sans le savoir une erreur. Au point de vouloir y rester, au point de craindre d’en sortir. Les suprémacistes blancs s’arrangent pour rendre comfortable une situation d’on ils savent qu’elle ne l’est pas, de rendre tolérable l’intolérable pour leurs victimes, cela en les trompant, en le sillusionnant, en leur faisant croire des choses qui ne sont pas la vérité, en leur faiant oublier leur réelle condition de détention, en leur faisant apprécier la prison à un tel point que les victimes ne puissent envisager de vivre ailleurs et autrement qu’en prison, que les victimes ne puissent envisager de vivre autrement qu’en tant que sujets des suprémacistes blanncs (racistes). Là est le piège.!!

CE QU’IL Y A A FAIRE POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES EST DE  :

** PRODUIRE DE LA JUSTICE, ÊTRE SERIEUX, ÊTRE CONSTRUCTIF, 24/24 REGLER DES PROBLEMES SANS EN CREER D’AUTRES, FAIRE CELA DE LA PART DES PERSONNES BLANCHES SERAIT LANCER UN SIGNAL FORT POUR LES SUPREMACISTES BLANCS (RACISTES) PART TROP HABITUES AUX REACTIONS EMOTIONNELLES DES VICTIMES QUE SONT LES PERSONNES NON-BLANCHES, PLUTÔT QUE DE LES VOIR SILENCIEUSES ET CONCENTREES, IMPERTURBABLES ET IMPERMEABLES A L’AFFECT ** .

SOYONS SÉRIEUX !

Car lorsque les suprémacistes les regardent faire pour le moment,  ils savent que ces personnes n’ont pas toute leur concentration car se laissent facilement divertir au lieu de rester concentrées et focalisées. Ils savent qu’elles oublient qu’ils sont ceux qui forunissent le modèle, ils les observent agir comme des enfants qui se pensent être de grandes personnes. Or une personne non-blanche tant qu’elle évolue et ce durant l’existence de ce système est un enfant car dépend des suprémacistes blancs (racistes) et cela est soit vrai soit faux. Elle n’est ni un homme ni une femme, mais une fille, un garçon un enfant, sans autorité sur lui/elle même. Car qui détermine et décide au stade ultime ?

Et lorsque les suprémacistes blancs se réunissent c’est pour échanger et améliorer leur système, pour discuter de comment ils vont gérer le monde, ils font des plans pour les 20, 30 50, 100 années voire plus à venir. Ils ne fêtent pas pour fêter. Ils se réunissent pour pratiquer la suprématie blanche avant tout.

Bien sûr certaines personnes diront que chanter  maintient en éveil,  donne du courage Certes ! Mais les suprémacistes blancs quand ils jouent de la musiqu, ils  le font pour galvaniser leurs troupes afin qu’elles avancent et chargent, non pour que leurs troupes s’amusent, et là est toute la différence. Car lorsqu’ils se réunissent c’estpour pratiquer la suprématie blanche et ce même parmi les victimes, qui souvent perdent de vue le contetxe au sein duqel elles évoluent et la relation qu’induit ce contexte d’avec toute personne blanche qui se dit ou pas raciste ( ce qui reste à prouver car durant l’existence de ce système toute personne blanche demeure un suspect raciste) accolade, et tapes dans le dos n’y changent rien, cela n’est pas personnel mais le contexte est ce qui détermine la relation.

Les suprémacistes blancs ne rigolent pas et ne s’amusent pas avec cela, ils prennent très au sérieux ce pour quoi ils existent, ce pour quoi ils vivent,  à savoir, maintenir leur système en place coûte que coûte, afin de continuer de dominer et maltraiter les personnes non-blanches car ils en tirent d’énormes bénéfices.

Les suprémacistes font des plans et étudient leurs victimes pour mieux les contenir, pour mieux les dominer, usant et abusant de stratagèmes tous plus trompeurs les uns que les autres.

LES SUPREMACISTES BLANCS (RACISTES) NE S’AMUSENT PAS ET S’AMUSER POUR EUX EST FAIRE DES PLANS .

Les suprémacistes blancs tirent avantage de la confusion qu’ils ont généré parmi les victimes, du fait qu’un grand nombre d’entre elles ne soient pas codifiées, qu’elles n’aient pas de plans qui définissent en détails toutes les actions à mener en toute situation. Ce qui pour les suprémacistes blancs est un avantage considérable. Du fait que la plupart des personnes non-blanches ne comprennent pas ce que cela veut dire que d’être sur un champ de bataille, ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) or c’est cela qui est la sitution réelle pour toute personne non-blanche à ce jour qui évolue sur le territoire des suprémacistes blancs, ce territoire étant la planète entière, puisqu’elle est pour eux leur propriété ainsi que tout ce qu’elle contient. Il n’est pas un endroit qui soit laissé sans contrôle des suprémacistes blancs, ils ont tout quadrillé, tout topographié, tout mis sous scellé.

Les suprémacistes blancs sont mobilisés et se mobilisent 24/24 h et ce sans se concerter car ils ont la feuille de route inscrite dans leur tête, car leur idée du monde nécessite de faire la guerre (bellum) la querelle, pour eux cela est un pré-requis. Ils ont un code et savent comment se comporter et agir face aux personnes non-blanches car ils sont ceux qui  éduquent et dictent tout aux personnes non-blanches, ils sont le métronome, et les chefs d’orchestre de ce qui est et n’est pas à ce jour sur la planète. Ils sont les « maîtres à penser » le modèle, le standard sur lequel s’appuient les personnes non-blanches, qui elles suivent en perdant de vue que suivre les suormacites blancs est donner du pouvoir au système de la suprématie blanche. Ils sont ceux qui sont aux comandes car c’est cela qui les intéresse du début à la fin de la journée, quitte à faire croire que non.

L’exemple des pays dits indépendants habités par des personnes non-blanches est révélateur, car un prisonnier qui a sa propre maison dans une prison, reste un prisonnier et c’est cela qui est la situation des dits pays indépendants pour ces personnes non-blanches se croyant elles mêmes indépendantes, mais en fait sont encore au sein dus sytème de la suprméatie blanche. Vous ne pouvez être indépendant et sujet. Et l’indépendance se doit d’être synonyme de production de JUSTICE. De plus les suprémacistes s’arrangent pour que cela soit effroyable pour les autres personnes non-blanches, et ce en privant de justice ces personnes dans ces pays dits indépendants. Un suprémaciste blanc est très rusé.
Cela dit l’indépendance n’est pas la question. La question est la production de la JUSTICE.

Il est à noter qu’au contact des personnes blanches le résultat pour les personnes non-blanches est souvent, grossier, vulgaire et terroriste donc synonyme de production de non-justice, de non-constructif.

Les victimes que sont les personnes non-blanches au lieu d’observer cela participent et ce de manière volontaire et délibérée, bénévolement,  à augmener ce degré de grossiéreté, de vulgarité et de terrorisme, généré par ce système envers elles, ce qui est une erreur. Pour ensuite être montrées du doigt comme des trouble fête, des terroristes, alors qu’elles ont été motivées afin que ne soient pas mis en cause les véritables responsables que sont les suprémacistes blancs, les véritables instigateurs de ce chaos, de ce « bordel » car ils sont les véritables terrortistes.

SOYONS SERIEUX ! Soyons Constructifs.

Les personnes non-blanches quoi qu’elles pensent et observent, doivent considérer qu’elles sont en guerre, et qu’en temps de guerre il n’est nullement question de s’amuser et de prendre du temps à se distraire, bien au contraire il s’agit de rester sur ses gardes en permanence.
Connaître le terrain et observer l’adversaire et ses mouvements.

Mettre en place une logistique, un plan d’action qui tienne compte du facteur de l’anticipation.

ORGANISATION.
MOBILITE.
CONNAISSANCE DU TERRAIN. LOGISTIQUE POUR L’APPROVISONNEMENT.
INFORMER ET COMMUNIQUER LES CONSIGNES AFIN D’EVITER DES MOUVEMENTS RISQUANT DE PORTER PREJUDICE AUX VICTIMES.

Avoir un Code, avoir un PLAN DETAILLE. UNE FEUILLE DE ROUTE. le tout guidé par LA PRODUCTION DE LA JUSTICE;

Aussi quels que soient les réactions qu’elles auront et ou décisions qu’elles prendront les victimes se  devront considérer que cela s’effectue dans un contexte de guerre idéologique, et que cette guerre est celle que mènent et ce sous toutes les formes, les suprémacistes blancs (racistes) envers toutes les personnes blanches, une guerre qui sert à assurer le maintien d’une relation de pouvoir qui veuille que les personnes non-blanches soient dominées et maltraitées par toute personne blanche de manière directe et indirecte durant l’existence du système de la suprématie blanche. Une guerre qui s’appuie sur la ruse et la tromperie, l’hypocrisie, et la violence directe ou indirecte. Une guerre pour maintenir la non-justice pour empêcher l’émergence d’un monde de JUSTICE.

Une guerre qui ne devrait pas avoir lieu car nul individu ne devrait chercher à soumettre un autre individu du fait de son apparence et c’est ce que produit ce système. Mais cela est la situation et il est nécessaire de l’avoir à l’esprit.

Aussi quels que soient les réactions et actions qu’elles auront à mener les personnes non-blanches sur une base individuelle, car même en groupe un individu reste un individu, elles se devront de considérer de ne chercher à léser personne, que ce soit de manière directe ou indirecte, et surtout pas les autres personnes non-blanches qui comme elles sont victimes de cette guerre. Se concentrer à produire de la JUSTICE.

IL EST QUESTION DE QUALITE DE RELATION IL EST QUESTION DE JUSTICE IL EST QUESTION DE REMPLACER CE SYSTEME QUI FAVORISE LA NON JUSTICE PAR UN SYSTEME DE JUSTICE.

Eviter de produire et de provoquer de la violence envers quiconque sauf en cas de force majeure à savoir un cas ou la vie de l’individu est réellement en danger.

Pourquoi ? Parce que faire cela est donner du pouvoir à un système qui est lui même basé sur un rapport de force et donc de violence.

Avoir une ligne de conduite, avoir un code de chose à dire et à ne pas dire, à faire et à ne pas faire et ce en vue d’un résultat constructif seul ou en groupe. Avoir un plan qui prenne en compte et en détails l’ensemble des choses à faire et à ne pas faire, penser, parler agir de manière constructive.

Pourquoi ?

Parce qu’en faisant cela elles produiront l’antiode au lieu continuer à produire du poison, qui dans ce cas renforcerait le système en place qui doit disparaitre.

Avoir l’intention correcte et ce de manière constructive et le faire savoir aux suprémacistes blancs (racistes). La JUSTICE ou la mort, car une vie n’a aucun sens si elle n’est pas dominée par la JUSTICE.

Ne consacrer son temps et son énergie à rien d’autre qu’à la production de la JUSTICE.

Eviter de  faire quoi que ce soit qui soit non-constructif.

Eviter de se tromper de cible,  les victimes  sont les personnes non-blanches et celles ci se doivent d’éviter de se nuire entre elles.

Favoriser la vérité, la justice, l’harmonie pour avoir la paix.

Eviter de participer à des émeutes car assez souvent les victimes sont les premières à en subir les effets, de plus faire cela est totalement non-constructif et ne produit pas de JUSTICE.

Eviter de propager des messages qui incitent à la violence ou à tout acte irréversible, nul n’est endroit d’ôter la vie à autrui. Or c’est ce que propage ce système à grand renfort de films soit disants divertissants.

Cesser pour les victimes d’exiger car en la circonstance un prisonnier ne peut avoir d’exigence, tout au plus il peut faire une ou des demandes, un prisonnier n’a aucun pouvoir, et les personnes non-blanches durant l’existence de ce système sont rendues impuissantes, autrement comment explique qu’elles ne soient pas en mesure d’empêcher aux suprémacistes blancs de faire ce qu’ils font, et comment se fait ils qu’elles soient en situation de détention/subjugation ?

Cesser de prétendre et de se comporter comme si elles pouvaient exiger quoi que ce soit par devant un suprémaciste blanc, aucune personne non-blanche durant l’existence de ce système n’a cette capacité autrement elle ne serait plus un sujet est ce le cas ?

1 Demander pour ce qui est nécessaire .
2 Prendre ce qui est mérité.
3 Compenser pour la différence.

Il n’y a pas à exiger mais à demander, c’est cela que doivent considérer les personnes non-blanches compte tenu du fait qu’elles sont à ce jour impuissantes et dépendantes des supremacistes blancs (racistes), car en siutation desubjugation totale qu’elles le reconnaissent ou pas. Seul celui qui décide au stade ultime peut exiger et à ce jour ces personnes qui commandent sont les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) car elles sont celles qui ont le pouvoir, un pouvoir qui produit de la non-justice mais un pouvoir quand même.

Reconnaître sa faiblesse est déjà une force. Connaître la situation est une chose primordiale pour engager un processus de recherche de solution. particulièreement en situation de guerre il est préférable de connaître les forces de l’adversdaire pour éviter de s’exposer par ignorance. Aussi les personnes non-blanches se doivent de se respecter en la circonstance en cessant de se mentir. Elles se doivent de reconnaître la situation, et faire le diganostic de celle ci qui a ce jour révèle leur impuissance.

Engager un processus contre raciste qui soit absé sur la production de la JUSTICE.

LES PERSONNES NON-BLANCHES SURTOUT CELLES CLASSIFIEES NOIRES SE DOIVENT D’AVOIR UN PLAN DE VOL QUI PRENNE EN COMPTE LES CAUSES ET LES EFFETS A SAVOIR SUIVRE UNE LOGIQUE AU BUT CONSTRUCITF ET PRODUCTEUR DE JUSTICE.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

TENIR COMPTE DU CONTEXTE.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

TENIR COMPTE DU CONTEXTE .COMPRENDRE LES LOIS QUI GOUVERNENT L’ESPACE OCCUPÉ.

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». Neely Fuller Jr

Ils sont ceux qui planifient TOUT à commencer par la lecture du monde et de comment vous devez agir entre vous et avec eux dans le monde, et ce pour le bénéfice de leur système afin de le renforcer. Toutes les approches du monde à ce jour adoptées par l’ensemble des personnes pour être en relation les unes avec les autres l’est sur la base de ce seul et unique système.

Dans le contexte idéologique GLOBAL qui implique les individus de la planète dans l’univers connu,  contexte idéologique global, totalement dominé et gouverné par le racisme qui est la Suprématie Blanche, il est primordial pour l’ensemble des personnes non-blanches classifiées comme personnes « noires », qui sont les victimes désignées de ce problème majeur, de garder à l’esprit que la situation pour elle, nécessite que, durant l’existence du racisme qui est le système de la suprématie blanche, elles ne devront nullement perdre de vue que quoi qu’elles aborderont et ou apprécieront de leurs relations d’avec les personnes blanches et ce en dépit des manifestations de sympathie, d’affection, et ou de magnanimité, qui auront cours, qu’elles se doivent de considérer qu’au delà de ces manifestations, le contexte idéologique global est le critère principal à considérer, car ce contexte, et ses lois qui le gouvernent, est celui au sein duquel ont lieu ces relations entre elles personnes non-blanches,  et avec toute personne blanche, ce contexte qui est le système de la suprématie blanche racisme et au sein duquel elles évoluent et que cela est à prendre compte sérieusement, car il est celui qui détermine la qualité de leurs relations d’avec toute personnes blanche directement ou indirectement.

NB : Toute personne blanche n’est pas raciste mais durant le système de la suprématie blanche qui est le racisme, toute personne blanche en capacité de l’être probablement est un(e) et demeure par conséquent un(e) suspect raciste. Cela est logique. A ce jour il n’existe aucune liste nominative de qui est ou n’est pas raciste parmi les personnes blanches.
NB ♦ Cet assertion n’a pas pour objectif d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

UNE ARMÉE QUI NE DIT PAS SON NOM ET QUI POURTANT EXISTE RÉELLEMENT. UNE ARMÉE VISIBLE FAMILIÈRE ET MYSTÉRIEUSE.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing in The Isis Papers The keys for color.

Aussi lorsqu’il est observé qu’un ensemble de personnes blanches s’associent à une ou des personnes non-blanches pour s’élever contre certaines formes de maltraitances, il est à noter que ces personnes blanches qui se disent ne pas être racistes globalement ne remettent nullement en cause le système de la suprématie blanche qui est le racisme, tout au plus elles trouveront cela « horrible », « inacceptable », « inhumain » mais en aucune manière ne considéreront la nécessité de faire en sorte que disparaisse ce système, qui du fait de son existence et du fait qu’il soit le système dominant, permet et autorise cette maltraitance, notamment celles que produisent les personnes non-blanches entre elles. Ce qui en simple signifie qu’en dépit de ces manifestations de dite compassion, une personne non-blanche reste une personne non-blanche par devant ces personnes blanches, qui certes s’apitoient ou compatissent mais ne remettront nullement en cause le système idéologique de la suprématie blanche (racisme) au point d’en vouloir sa disparition totale.
Ces personnes blanches s’élèveront contre l’injustice qui leur est faite aussi ( car ce système produit de l’injustice) mais nullement ne s’élèveront contre l’injustice majeure qui est le système de la suprématie blanche (racisme) qui est la domination et la maltraitance de toute personne basée sur la couleur de sa peau.

NB : Les personnes blanches qui ne croient pas au racisme ne sont pas parmi les plus puissantes ni les plus intelligentes d’entre les personnes blanches. Si cela était le cas le racisme n’existerait pas.
Pourquoi ?
Parce que si cela avait été ou était le cas ces personnes blanches auraient déjà été en mesure de faire en sorte que disparaisse ce système,  ce qui à ce jour n’est nullement le cas.

Le monde est les relations des individus dans le monde est influencé par la plus grande force qui n’ait jamais existé dans l’univers connu, cette puissante force motivante étant le système de la suprématie blanche (Racisme) qui maintient en état de domination l’ensemble des personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau.

Il est à observer que les suprémacistes blancs (racistes) ont cette capacité de troubler et de corrompre toutes les personnes non-blanches, allant vers elles et leur faisant remarquer que certaines de leurs pratiques sont « barbares »,  « primitives », « arriérées », que ces pratiques sont un frein au dit « progrès » qu’elles sont « d’un autre âge », « démodées », « archaïques », utilisent des mots pour mieux les tromper, sans considérer que le système de la suprématie blanche est celui qui produit et a produit  le plus haut degré de barbarie qui puisse exister sur terre.

Progrès = Un terme qui pour les suprémacistes blancs, sert à glorifier et valoriser le système de la suprématie blanche ( racisme), un système de relation de pouvoir des personnes blanches sur les personnes non-blanches.

Question :Progrès pour produire quoi de constructif ?
Où sont les preuves ?
Pour quel résultat Ultime ?
Ce progrès garantit il de la JUSTICE ?

Le seul, unique,  et véritable progrès étant,  compte tenu de la situation, la disparition, l’élimination, totale du système de la suprématie blanche (racisme).

Citation : « On ne peut pas modifier  le mal, on se débarrasse du mal« . Neely Fuller Jr

Ce qui est à comprendre est que les suprémacistes blancs (racistes) font, ont fait et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour gouverner, dominer et maltraiter, l’ensemble des personnes non-blanches de la planète, faisant miroiter tout et n’importe quoi à leurs victimes que sont l’ensemble des personnes non-blanches, considérant qu’ils sont ceux possédant la vérité en tout et pour tout, car se veulent suprêmes, pour continuer à renforcer cette domination de manière directe et indirecte. Et ce  en prenant toujours un grand soin pour que cela ne soit nullement une menace pour leur système. Ce système n’est pas conçu et n’a pas été conçu pour arranger les affaires des personnes non-blanches, il est et a été conçu pour dominer et maltraiter l’ensemble des personnes non-blanches. Cela est sa principale et unique fonction.

Attention : Il n’est pas dans ce propos question de défendre des pratiques qui produisent de la maltraitance, NON ! Il s’agit surtout de comprendre que les personnes non-blanches sont motivées, éduquées, programmées afin de prendre fait et cause pour défendre l’idéologie du système de la suprématie blanche, un système qui les détournent d’elles mêmes, et qui est conçu pour semer le trouble dans leurs relations entre elles, personnes non-blanches, ainsi que dans leur manière de concevoir le monde en les influençant et en les affectant profondément, par la perturbation, sans se préoccuper du déséquilibre qu’ils auront réussi et permis d’engendrer. Se positionnant en Maîtres Moralisateur, alors qu’à ce jour personne ne peut faire et donner de leçon de morale, car le monde est dominé par un système de Non-Justice, et qu’à ce jour nul n’a produit de véritable JUSTICE.

NB : Aucune personne blanche et encore moins un suprémaciste blanc (raciste) ne peut faire la morale à une personne non-blanche, et ce à plus forte raison durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) qui maintient en état de subjugation l’ensemble des personnes non-blanches, étant victimes et prisonnières de ce système, n’ayant aucun réel pouvoir. Système dominant et motivant, éducatif,  qui est celui au sein duquel évoluent l’ensemble des individus de la planète.

Pour illustrer ce propos il n’est qu’à prendre l’exemple de certaines personnes non-blanches qui s’érigent contre des pratiques qui avaient lieu dans leur village de naissance, pratiques qui au départ ne semblait pas leur poser de problème,  mais  ces pratiques de ces personnes non-blanches, qui ayant été au contact des personnes blanches le sont devenues, à un tel point que ces personnes non-blanches finissent  par se retrouver dans une querelle, un conflit les mettant les unes contre les autres, cela est devenu assez fréquent, et courant, et n’est pas illogique compte tenu des ambitions des suprémacistes blancs. Le problème est que cela s’amplifie de jour en jour, ce qui a pour résultat de renforcer l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) comme idéologie dominante. Cette méthode servant à invalider tout ce que font les personnes non-blanches et à augmenter le degré de domination, car influencées que ce sont ces personnes non-blanches à ne considérer le monde qu’au travers du prisme suprémaciste blanc, et à rejeter tout ce qui émane d’elles en tant que personnes non-blanches, que ce soit leur langue, leur pratique, leur idée du monde.

Ce phénomène allant assez souvent dans un sens et non dans l’autre, un sens qui est que les personnes non-blanches ne dictent pas, et ne disent pas aux personnes blanches ce qu’elles ont à dire et à faire, alors que les personnes blanches disent aux personnes non-blanches ce qu’elles ont à dire et à faire.

POURQUOI ?

Il s’agit là d’une réalité quotidienne et permanente et ce dans tous les domaines d’activités,  Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre , à savoir que les personnes blanches disent aux personnes non-blanches ce quelles ont à faire, et cela est soit vrai soit faux.

Il est à noter que les personnes blanches s’amusent des personnes non-blanches,  pas avec les personnes non-blanches, et utilisent toutes sortes de stratagèmes pour le justifier, s’amusent des pratiques des personnes non-blanches ou les étudient pour mieux les contrôler, y participent même jusqu’à un certain point, mais ont fixé leur limite, car au final ce qui compte est qu’elles soient aux commandes des personnes non-blanches, que cela  rende plus fort leur système.

Citation : « Les personnes blanches rient des personnes non-blanches mais ne rient pas avec elles ». Neely Fuller Jr.

Citation : « Sous le système de la Suprématie Blanche (Racisme) les personnes non-blanches servent comme outils, et/ou instruments, à travers lesquels des actes d’injustice majeurs sont commis ». Neely Fuller Jr

Les suprémacistes blancs ne s’intéressent aux personnes non-blanches que pour une seule et unique chose qui est le maintien et le renforcement de leur système, les prendre en charge, pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel, cela seul compte et rien d’autre, or c’est cela que la plupart des personnes non-blanches semblent ne pas observer, trop éblouies et impressionnées, fascinées,  par ce que lui leur est proposé, sans comprendre que cela est fait pour les maintenir en état de subjugation et de captivité idéologique, et surtout contre elles, mais pas pour elles. Croire cela est se tromper sur les réelles intentions des suprémacistes blancs.

Il n’y à qu’a voir l’état du monde globalement pour s’en rendre compte. Et surtout l’état des personnes non-blanches (noires) qui errent sans savoir où se positionner, et absorbent tout sans méfiance, elles errent et tournent en rond dans le monde, ne sachant où se positionner, car tiraillées. Prises dans la CONFUSION, car n’ayant pas semble t-il compris ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme).

Certes il peut y avoir du constructif mais il est important de comprendre que l’objectif final pour ces personnes est de faire en sorte que soit dominée et maltraitée l’ensemble des personnes non-blanches et que soit maintenu en place le système de la suprématie blanche, ce qui consiste a considérer que ce constructif sera de faible quantité, et surtout proposé de manière diluée et dans le temps afin de tenir les personnes non-blanches à distance respective, afin qu’elles ne puissent s’en sortir réellement sans l’aide des personnes blanches, afin qu’elles demeurent des sujets, des enfants, sans réel pouvoir.

Ce qui est à comprendre c’est que les suprémacistes blancs (racistes),  et la plupart des personnes blanches qui disent ne pas être racistes, considèrent qu’elles n’ont rien à apprendre des personnes non-blanches, et se gardent de dire qu’ils prennent tout ce qui a de la valeur à leurs yeux chez personnes non-blanches, et ce sans en faire la demande réellement, ils s’autorisent et pillent en permanence et sèment le chaos, le désastre, pervertissant tout ce qu’ils touchent et approchent.

Question : Qui définit quoi et pour qui ?

Ex : Une jeune femme qui dans un village voit pratiquer une ablation du clitoris, ou un jeune garçon qui voit pratiquer une circoncision, et ce pour des raisons inhérentes à des convictions émanant de leur modèle de dite société, cette pratique qui ne semblait pas un problème car acquis et reconnu comme une pratique dans ce village, allant de soit avec un mode de pensée, et ayant signification certaine affectant la psychologie de l’individu, il se trouve qu’au contact des personnes blanches, ces personnes non-blanches finiront par s’insurger contre ces pratiques, les remettront en cause, et donc entreront en conflit, résultat  un déséquilibre aura été généré dans ce village. Faisant de ces personnes des déséquilibrées des personnes mentalement atteintes. Cela est logique car tout déséquilibre crée du déséquilibre et donc rend déséquilibré tout individu qui en subit les effets.

NB : Il ne s’agit pas de défendre ou pas cette pratique de l’ablation du clitoris,  ni de défendre ou pas la circoncision, cela devant faire l’objet d’un autre article,  ce qui est à comprendre est d’abord de se poser la question de  :

« Est-ce que les personnes non-blanches disent  aux personnes blanches que certaines de leurs pratiques sont à revoir ou à cesser, et la plus grave de toute étant le maintien du système de la suprématie blanche (racisme) ? »

« Et quand ces personnes non-blanches le disent ou le font savoir  sont elles entendues  à défaut d’être écoutées  par ces personnes blanches ? »

Le suprémacistes blancs (racistes) ne font que cela, générer du chaos, du trouble, de la confusion, c’est pour eux un leitmotiv constant, à savoir définir pour les personnes non-blanches de ce qui est et n’est pas, doit être et ne pas être sans chercher à produire de la JUSTICE, mais plutôt continuer à répandre et à raffiner leur système, le maintenir en place.

Question : Le féminisme  a t-il permis l’élimination du racisme qui est le système de la  suprématie blanche  ?

Aussi considérer qu’un titre, un label, un symbole, une prétention, n’est pas une vérité en soi.
Ce qui est une vérité est ce que produit concrètement la personne dans sa relation à l’autre, qui est soit constructive, soit non-constructive en pensée, parole, et action, que cela produise véritablement de la JUSTICE. Ce qui peut véritablement se mesurer dans la qualité de la relation. Or à ce jour ce système ne permet pas cette relation de qualité.

Question : Une personne blanche féministe n’en demeure t’elle pas une pratiquante du racisme ou une suspecte raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche ?

Si tant est que le féminisme n’a pas pour vocation d’éliminer le racisme, mais de donner plus de pouvoir aux personnes de sexe féminin blanches au sein de leur propre système, entraînant dans leurs sillages des victimes à savoir les personnes non-blanches qui ne se rendent pas compte que cela ne change pas leur condition au sein de ce système et ce même vis à vis de ces personnes blanches qui prônent le féminisme,  du fait qu’une personne non-blanche dans ce système n’est pas égale à une personne blanche et ce quel que soit son sexe. Sa couleur de peau déterminant sa condition. cela en fait génère plus de confusion.

Le racisme est ce qui est à éliminer d’abord et en premier chef, car il favorise le déséquilibre et rend toute personne non-blanche inférieure du fait de sa couleur de peau par devant toute personne blanche et ce durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) ce qui est injuste et incorrect car favorise une situation de domination des personnes blanches sur les personne non-blanches directement et indirectement et ce quel que soit la relation et le domaine d’activité.

Les personnes non-blanches  se doivent toujours de TENIR COMPTE DU CONTEXTE idéologique au sein duquel elles sont impliquées d’avec les personnes blanches et ce quel que soit leur relation ET CE EN PERMANENCE.

Les suprémacistes blancs viennent modifier les schémas de perception de ces personnes non-blanches, en les trompant, en ne disant pas la vérité, pour les maintenir en captivité idéologique au nom d’une dite « liberté », de « démocratie », alors que rien n’est fait en réalité pour que  disparaisse ce système qui est la seule et unique chose à faire.

Question : Quelle est la valeur d’une dite « liberté », de la dite « démocratie », dans un monde qui n’est pas dominé par la JUSTICE, mais qui l’est par le racisme pour une personne non-blanche  ?

Or la JUSTICE est ce qui est à produire, rien de ce qui est pensé dit et fait qui n’est pas guidé par la JUSTICE n’a de réelle valeur. Et tant parmi les personnes blanches que parmi les personnes non-blanches, car à ce jour nul n’a dans l’univers connu produit ce qui est à produire.

Pour voir émerger un homme et une femme universels fonctionnant en mode constructif 24/7 et ce dans tous les domaines d’activité. Cherchant à régler les problème sans en créer d’autres.

PRODUIRE DE LA JUSTICE C’EST :

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Par conséquent les victimes qui se persuadent que cela est un « progrès » se doivent de considérer les dégâts profonds qui sont générés, et qu’elles  auront contribué par incitation à générer, puisque devenant sans s’en rendre compte des personnes tiraillées dans leur esprit, des personnes confuses évoluant dans les limbes de leur esprit. Cela est le désastre majeur que cause le système de la suprématie blanche parmi les victimes, à savoir des personnels qui ne savent plus ou pas où se situer car étant positionné dans une zone floue du fait de ce tiraillement, ce qui pour les suprémacistes blancs n’est pas le cas, les suprémacistes blancs (racistes) savent eux, où ils se situent. En font des personnes perdues, sans repères, évoluant sans boussole, hautement émotionnelles. Des personnes mentalement atteintes, déséquilibrées, schizophréniques, ayant plus toute leur faculté de car tiraillées entre être elles mêmes et ce qu’elles sont véritablement et vouloir être et /ou ressembler à l’autre pour devenir l’autre.

Question : Les personnes blanches,  tiennent elles à ressembler et/ou devenir des personnes non-blanches ?
Question : Quand certaines personnes blanches le disent et ou le font croire au personnes non-blanches est-ce  sérieux ?

Car  pour un grand nombre de personnes non-blanches ces dernières  prennent très au sérieux  le fait de vouloir ressembler aux personnes blanches quitte à devenir blanches de peau pour accentuer ce mimétisme,
Question : Cela n’est-ce pas le cas  d’un esprit confus ?

Car avoir cette pensée n’est il pas la preuve d’une grande confusion, d’un esprit gravement atteint de trouble de la personnalité, d’un esprit dérangé ?
black_film_festival_imitation-of-life

Voir film imitation of life 1959.

ET CELA DOIT CESSER!!

Le racisme qui est une pratique majeure de non-justice envers toute personne non-blanche par une personne blanche, de manière directe et indirecte est et ce du fait que dans ce système toute personne blanche a légitimité à le faire, elle possède un droit, un pouvoir qui l’autorise à le faire, une  injustice majeure, cette injustice majeure a t-elle cessée ?
Une Injustice majeure car autorisant que ne soit pas reconnue et soit reniée, méprisée l’existence de la personne du fait de sa couleur de peau, la rendant de fait inexistante.

La question se pose. Qui définit quoi ? et Pourquoi ? Qui est qualifié pour dire à une autre ce qui est ou n’est pas ?
Les personnes non-blanches remettent elles en cause les personnes blanches ?
Qu’en est il du bizutage ? Qu’en a t-il été du marquage au fer ? Qu’en est il de la violence psychologique ?

Les suprémacistes blancs (racistes) parcourent le monde et sèment le chaos, parlant de « Modernité », de « Progrès », utilisant des mots qui en vérité ne disent pas la vérité, ne révèlent pas leurs véritables intentions, ces mots servant surtout à tromper les victimes pour en faire des servants d’un système conçu dès le départ à dominer et à maltraiter toute personnes du fait de sa couleur de peau.

Tous ces mots remettent il  en cause l’idéologie du système de la suprématie blanche (racisme) afin de le voir remplacer par un système de JUSTICE au sein duquel sera pratiqué la JUSTICE ?

Ou servent-ils à le glorifier ?

Si oui où sont les preuves ?
Si non Pourquoi ?

C’est pour cela qu’à ce jour les personnes blanches qui disent ne pas être racistes et l’ensemble des personnes non-blanches se doivent de comprendre que l’a priorité à ce jour est le remplacement de ce système et cela sans aucun compromis, sans aucune complaisance.  Il n’y a pas à transiger, ni à biaiser, il y a à considérer que tant que cela ne sera pas effectif et ce de manière quotidienne, 24/7 et ce dans tous les domaines d’activité,  il ne pourra pas y avoir de qualité de relations entre personnes blanches et personnes non-blanches, ni entre personnes non-blanches entre elles. Tout au plus il y aura des arrangements tragiques entre personnes blanches et personnes non-blanches, et de l’hostilité entre personnes non-blanches,  car ayant lieu dans un système qui ruine les relations, ruine le vies, et rend toxiques les relations des individus entre eux.

Que rien ne sera comme il se devrait d’être.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME NOIRES SE DOIVENT DE DEVENIR LES PERSONNES LES PLUS SÉRIEUSES QUI PUISSENT EXISTER SUR TERRE, ET QU’IL SOIT DONNÉ D’OBSERVER. CESSER D’ÊTRE STUPIDES AVEC LES CHOSES SÉRIEUSES, ET SÉRIEUSES AVEC LES CHOSES STUPIDES. CESSER DE NOURRIR LE « NEGRO MIND ».

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME « NOIRES » SE DOIVENT DE DEVENIR LES PERSONNES LES PLUS SÉRIEUSES QUI PUISSENT EXISTER SUR TERRE,  ET QU’IL SOIT DONNÉ D’OBSERVER.

Pour entendre dire  » AH ces personnes « noires » ! Mais que leur est il arrivé ? Elles  sont méconnaissables. ELLES SONT INCROYABLES.
Ces personnes  sont silencieuses, ne se plaignent de rien, règlent de problèmes et sont si efficaces, qu’être à leur côté est une bouffée d’oxygène .

CESSER D’ÊTRE STUPIDES AVEC LES CHOSES SÉRIEUSES, ET SÉRIEUSES AVEC LES CHOSES STUPIDES. CESSER DE NOURRIR LE « *NEGRO MIND ».

Définition du « Negro Mind » = Correspond à la forte propension des personnes non-blanches (noires) à prendre avec sérieux les choses stupides, et à prendre les choses stupides avec sérieux.

NOUS DEVONS SORTIR DE CETTE BOÎTE.

Ne devenir, ni chercher à être des personnes « noires », car cela est faire une erreur,  qui est de rester dans le cadre de ce système et ses classifications, mais tendre à devenir des personnes éprises EN PERMANENCE de JUSTICE ( et ce peu importe la couleur de peau, il est impératif de sortir de ce concept favorisé par le racisme, et ce en remplaçant le système de la suprématie blanche/racisme par un système de « Justice), en ayant pour devoir quotidien d’être les individus les plus constructifs qu’il soit donné d’observer. Et ce sans chercher à en tirer de la gloire, ni chercher à se définir par une soit-disant couleur de peau, ni chercher  la reconnaissance, la couleur de peau n’est qu’un artifice. Puisque même transparent c’est ce que produit l’individu , l’entité qui compte et non son apparence et ce du début à la fin de la journée.

Dans le système de la suprématie blanche (Racisme), le Cirque qui est une activité de  divertissement au-delà de son apparence, insidieusement, éduque à accepter l’inacceptable, à accepter l’horrible et l’horreur.
Dans le monde suprémaciste blanc le divertissement doit s’associer à de la tragédie, de l’action qui souvent est le fait qu’il faille que cela explose, saigne, engendre du frisson, de l’effroi, de la terreur.

En effet, combien remarquent que ce qui est source de fou rire, pour parler des clowns, est souvent basée sur une relation de maltraitance.

Le ou les  clowns dans le cirque représente un individu ou un groupe d’individus qui pour s’amuser, ne cesse de molester l’autre ( Coups de pieds, gifles, coups de poing, tarte sur le visage, bagarres,  ne cessant de se nuire, se font des grimaces, etc….) et ce sous une forme apparemment dite « drôle », « comique » car il en rit. Qu’il y a t-il de drôle à donner et/ou recevoir une gifle, un coup de pied, se faire cracher à la figure, se faire maltraiter ?

Cependant, les personnages que représentent les clowns au-delà de ce qui est perçu, invitent à faire accepter l’idée que pour que cela soit drôle, il faut qu’un individu soit maltraité. Qu’il est nécessaire de se moquer, de molester, de nuire à  l’autre pour avoir du plaisir, ce qui dans ce système est en fait valider la maltraitance et la violence sous forme de dit divertissement.

Les suprémacistes blancs (racistes), dans la pratique, œuvrent  en permanence, à faire adhérer l’ensemble des individus de la planète, victimes non-blanches/noires comprises à ce genre d’idées, incitent à faire croire que cela est une nécessité, que de maltraiter l’autre, que de pratiquer la non-justice de manière directe et indirecte. Ils ne cessent jamais de faire tourner leur entreprise de jour comme de nuit, qui a pour but de conserver le contrôle en totalité, et en permanence renforcer ce contrôle et ce toujours sur la base qui est la pratique de la non-justice et ce quel que soit le domaine d’activité.
Car pou un suprémaciste blanc (raciste) cela est une forme de façon de vivre, ( le suprémacistes blancs racistes ne se gênent pas pour se faire du tort entre eux).

Se servant des personnes non-blanches pour se glorifier, plus qu’autre chose, les impliquant dans un arrangement tragique. Les cantonnant dans l’image de l’être inférieur sous couvert de divertissement.

Dans le système de la Suprématie Blanche, tout est fait pour que les personnes non-blanches demeurent non-constructives, qu’elles aient un profond mépris de tout ce qui pourrait être constructif, y compris un mépris d’elles mêmes, qu’elles soient hostiles entre elles et participent à renforcer ce système dont elles sont les victimes désignées, des prisonniers de guerre car le racisme est une guerre qui ne dit pas son nom mais qui n’en demeure pas moins une guerre, qui a pour ultime but le fait que les personnes non-blanches soient dominées et maltraitées, c’est pour cela qu’existe ce système et rien d’autre.

Footit-et-Chocolat-360x480  Le clown Chocolat victime, servant.

2016 411121

Qu’il y a t-il de drôle à pointer une arme sur un autre individu, sous prétexte de prouver sa dextérité. À quoi sert une arme ?

Les suprémacistes blancs (racistes) sont des experts dans l’art de la confusion,dans l’art de la violence, ils sont des experts en matière de violence, et savent faire passer leur idéologie, globalement basée sur la pratique de la non-justice, mélanger, troubler les choses au point de les rendre indiscernables et invisibles. Une confusion subtile difficile à discerner, ce sont des experts de la dissimulation. Des « SUPER MIXER ».

Une idéologie  devenue si puissante, que les victimes elles-mêmes ont des difficultés à remettre en question ce à quoi elles participent, à refuser de participer et ce malgré que cela soit à leur détriment, car éduquées en permanence à participer à cette grande tragédie, et en la circonstance, en convenant de croire que maltraiter un autre individu est synonyme de drôle, que cela soit en pensée, parole et/ou action, quitte à en faire un métier.

LA CONFUSION DE LA SCÈNE .

LE SHOWCASE, LE SHOW OFF,  QUI ILLUSIONNE LES VICTIMES, TROP CONCENTRÉES À CHERCHER À EXISTER, À ATTIRER L’ATTENTION, À CHERCHER DE LA RECONNAISSANCE, AU LIEU DE CHERCHER À PRODUIRE DE LA JUSTICE.

LE PROBLÈME N’EST PAS LA PERSONNE MAIS CE QU’ELLE PRODUIT QUI EST SOIT CONSTRUCTIF SOIT NON-CONSTRUCTIF.

Cesser le Negro Mind = Qui est de prendre les choses sérieuses avec stupidité et les choses stupides avec sérieux.

19619
19618

19616

QU’EST CE QUI EST PRODUIT VÉRITABLEMENT ?
QU’EST CE QUI EST RÉELLEMENT ACCOMPLI ?
EST-IL PRODUIT DE LA JUSTICE ?
SI OUI COMMENT ?
SI NON POURQUOI ?

Les personnes non-blanches semblent tellement satisfaites, et contentes d’être sur le devant de la scène qu’elles en oublient leur véritable condition, qui au quotidien est loin d’être un véritable conte de « fées » dans ce système qui les maintient derrière un mur invisible d’exclusion, ou tout est conçu pour qu’elles soient dominées et maltraitées du fait de leur couleur de peau, et soient incitées à participer, en étant rendues hostiles les unes envers les autres.

Les personnes non-blanches sont incitées à valoriser toutes sortes de modes, de styles, à condition que cela ne produise nullement et n’incite nullement aider à remplacer le système de la suprématie blanche en système de JUSTICE, que cela ne mette nullement en péril ce système.

Elles sont incitées à adhérer à des choses qui les maintiennent dans des approches infantiles et improductives, GHETTO LIFE STYLE, « NEGRO MIND » « STUPIDITÉ », « THUG LIFE ».

Elles sont incitées à jouer des rôles de clowns et à être des objets de divertissements, à se nuire à demeurer hostiles entre elles. Rendues monstrueuses par ce système monstrueux, bien que semblant ne pas l’être ne apparence du fait de la cosmétique.

Les clowns durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) et l’idée qui en est faite par les suprémacistes blancs, ne sont rien d’autres que  des Monstres, car le système de la suprématie blanche est un système MONSTRUEUX.

Tout ce qui est conçu au sein de ce système et qui est accepté dans ce système sert à renforcer le système. Un système qui glorifie Violence et Meurtre.

Les suprémacistes blancs ne font que ce qui sert leur système, il n’ont aucune raison de réparer une chose qui n’est pas cassée, et quand ils réparent c’est à leur bénéfice. Tout ce qui est produit dans ce système est nourri par la pensée de ce système.

LarmesDeClown1

Leur maquillage est un condensé d’horreur : Bouche élargie, nez rouge, cheveux en pétards, chaussures démesurées,….etc derrière cet attirail se cache une idée qui bien qu’aux attraits drôles n’en sont pas moins douteuse.
Derrière le rire se cache l’effroi.

image-de-clown-926x1024

Sous cette apparence censée faire rire, se cache l’idée que rire égale maltraitance, monstruosité, le grotesque.

maxresdefault-1

johnny-depp-alice-wonderland

Monstruosité qui se trouvait déjà pratiquée déjà dans les arènes de Rome, avec les gladiateurs, ces hommes devant se battre pour le plaisir de l’empereur et sa famille, ainsi que d’un public nombreux. Pour le SPECTACLE et au péril de leur vie. Quel spectacle ? et pour PRODUIRE QUOI ? Qu’il y a t-il d’amusant et de plaisant à voir deux individus s’entretuer ( les sports de combats suivent cette même idéologie). Qu’il y a t-il d’agréable à voir des personnes s’entretuer ?
Les suprémacistes ne veulent pas de monde sans meurtres cela est ce qu’ils glorifient et c’est cela qui doit être attendu aussi longtemps que ce système sera en place. Un système qui glorifie la mort. Et ce dans tout ce qu’ils produisent. Et incitent les victimes à y prendre part.

oscars-so-white-protest

Dans ce système il est considéré plaisant de glorifier l’horreur, le meurtre, car la pensée qui est développée est elle-même une pensée horrible et meurtrière.

Il est demandé aux personnes non-blanches d’adhérer à cette idée qui est de trouver drôle des situations où sont manifestées l’injustice, la stupidité, le mensonge, l’hypocrisie, la maltraitance,  et ce qu nom du « divertissement » qui dans la circonstance n’est est pas,  plutôt que de favoriser la production de JUSTICE.

Car les victimes oublient qu’elles sont désignées d’office au traitement spécial.
ob_30694c_lynching-postcard
ET VOUS TROUVEZ CELA DRÔLE ?

3348885
ET VOUS TROUVEZ CELA DRÔLE ?

Les victimes participent en produisant elles aussi de l’horreur au lieu de produire de la JUSTICE. Deviennent monstrueuses entre elles.

Les victimes sont utilisées pour maintenir en place au travers un soit disant divertissement l’idéologie de la suprématie blanche qui est le racisme et ce pou quoi elle est conçue à savoir avantager les personnes blanches et dénigrer, mépriser, maltraiter, entretenir l’image des personnes non-blanches dans un état d’esprit infantile, et ce sans qu’elles puissent s’en rendre compte, persuadées de participer à un réel « progrès qui n’est qu’a de réalité qu’en surface.

Il leur est souvent demandé de perpétuer l’image qui entretient l’esprit  » Negro Mind » à savoir sérieux avec les choses stupides et stupides avec les choses sérieuses, entretenir le cliché qui est associé au « Negro » dans l’imaginaire et la représentation des suprémacistes blancs, le « Negro » étant une fabrication des suprémacistes blancs (racistes) qui a été soigneusement entretenu quitte à faire croire à ces personnes non-blanches que cela était valorisant.

Entraînées à être sérieuses avec les choses stupides au point que les choses sérieuses touchent leur affect. Devenues champion de la stupidité, les personnes non-blanches ne sont pas nées ainsi mais ont été éduquées à le devenir. Avoir l’esprit petit et ne pas voir l’image global. Entraînées comme des animaux, car c’est ainsi qu’elles sont considérées. Entraînées à regarder les autre personnes blanches sans proposer quoi que ce soit de constructif généralement excepté critiquer et se moquer. Chercher une raison pour mépriser une autre personne non-blanche. Cela est devenue une habitude qui est à laisser tomber afin de devenir les personnes les plus sérieuses qui aient jamais existé. cesser de rester dans l’insignifiance.

Le suprémacistes blancs (racistes)  vénère la Mort, a des envies de sang, il faut que cela effraie, que cela gicle, il trouve cela amusant et en tire du plaisir, nommant cela « Humour », les victimes quand à elles se laissent guider, diriger, et ont elles aussi fini par accepter ce principe, plutôt que de refuser de participer de faire augmenter le degré de la violence, d’hypocrisie, de mensonge et de maltraitance..

ÊTRE MALSAIN EST UN PRÉ-REQUIS DANS LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

https://produiredelajustice.wordpress.com/2015/12/05/pour-un-supremaciste-blanc-raciste-maltraiter-une-personne-et-plus-particulierement-une-personne-non-blanche-est-un-pre-requis-dans-son-systeme/

IL N’Y A RIEN DE DRÔLE NI D’AMUSANT À FAIRE DU TORT À AUTRUI, cependant c’est sur ces principes que surfent les suprémacistes et auxquels les victimes sont invitées à prendre part, sans se rendre compte de l’insanité de cette pensée, qu’elles ont fini par accepter de nourrir, croyant que cela est une « évolution », de la « modernité », « une avancée ».

Leur idéologie est basée sur la tromperie, l’inversion, afin de semer le MAXIMUM DE CONFUSION.

Ce ne sont pas les couleurs, les ballons, et tous les artifices qu’il faut observer dans cette situation, mais la RELATION qui souvent met en évidence des individus qui se maltraitent.

Les personnes non-blanches/noires, n’ont pas à les imiter, elles doivent sur le champ refuser d’accepter cette idée du monde et des relations basées sur la violence et la maltraitance.

Les personnes non-blanches/noires,  n’ont pas à les imiter,  elles doivent cesser de prendre part à cette idéologie qui pousse les individus à se détruire, eux et leur environnement.

Les personnes non-blanches/noires, n’ont pas à les imiter,  elles doivent refuser de continuer à accepter cette idée que l’homme est un loup pour l’homme, un prédateur, accepter cette idée, c’est valider que nous devons nous maltraiter, est-ce la but de l’existence de l’homme sur la TERRE ?

Faire le clown OUI !  Mais pour produire PRODUIRE de la *JUSTICE, or ce n’est pas ce que prône les suprémacistes blancs (racistes) tirant un malin plaisir à voir souffrir un individu, à plus forte raison quand cet individu de par sa couleur de peau est considéré devoir être dominé et maltraité.

Les personnes non-blanches/noires, n’ont pas à les imiter , elles  doivent porter un regard extrêmement critique sur ce qu’il leur est présenté et montré et se poser la question de savoir :

« EST CE QUE CELA EST RÉELLEMENT CONSTRUCTIF ? »

« EST CE QUE CELA PRODUIT DE LA JUSTICE ? »

« OUI COMMENT ? NON POURQUOI ? »

Les personnes non-blanches/noires, n’ont pas à les imiter,  elles doivent PRODUIRE DE LA JUSTICE, devenir les personnes les plus sérieuses qui puissent exister sur la terre.

À un point tel qu’il sera dit d’elles qu’elles sont méconnaissables, car silencieuses, sérieuses, calmes et travaillant avec efficacité et sans se maltraiter. Un modèle d’exigence et ce quoi qu’elles fassent et toujours de manière constructive, cherchant toujours la meilleure chose à dire et à faire en toute circonstance et évitant soigneusement de maltraiter qui que ce soit y compris elles-même.Toujours dans un mode de résolution de problèmes sans en créer d’autres.

LES PERSONNES CLASSIFIÉES COMME NOIRES SE DOIVENT DE DEVENIR LES PERSONNES LES PLUS SÉRIEUSES QUI PUISSENT EXISTER SUR TERRE,  ET QU’IL SOIT DONNÉ D’OBSERVER.

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.