TENIR COMPTE DU CONTEXTE.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Titre :

TENIR COMPTE DU CONTEXTE .COMPRENDRE LES LOIS QUI GOUVERNENT L’ESPACE OCCUPÉ.

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». Neely Fuller Jr

Ils sont ceux qui planifient TOUT à commencer par la lecture du monde et de comment vous devez agir entre vous et avec eux dans le monde, et ce pour le bénéfice de leur système afin de le renforcer. Toutes les approches du monde à ce jour adoptées par l’ensemble des personnes pour être en relation les unes avec les autres l’est sur la base de ce seul et unique système.

Dans le contexte idéologique GLOBAL qui implique les individus de la planète dans l’univers connu,  contexte idéologique global, totalement dominé et gouverné par le racisme qui est la Suprématie Blanche, il est primordial pour l’ensemble des personnes non-blanches classifiées comme personnes « noires », qui sont les victimes désignées de ce problème majeur, de garder à l’esprit que la situation pour elle, nécessite que, durant l’existence du racisme qui est le système de la suprématie blanche, elles ne devront nullement perdre de vue que quoi qu’elles aborderont et ou apprécieront de leurs relations d’avec les personnes blanches et ce en dépit des manifestations de sympathie, d’affection, et ou de magnanimité, qui auront cours, qu’elles se doivent de considérer qu’au delà de ces manifestations, le contexte idéologique global est le critère principal à considérer, car ce contexte, et ses lois qui le gouvernent, est celui au sein duquel ont lieu ces relations entre elles personnes non-blanches,  et avec toute personne blanche, ce contexte qui est le système de la suprématie blanche racisme et au sein duquel elles évoluent et que cela est à prendre compte sérieusement, car il est celui qui détermine la qualité de leurs relations d’avec toute personnes blanche directement ou indirectement.

NB : Toute personne blanche n’est pas raciste mais durant le système de la suprématie blanche qui est le racisme, toute personne blanche en capacité de l’être probablement est un(e) et demeure par conséquent un(e) suspect raciste. Cela est logique. A ce jour il n’existe aucune liste nominative de qui est ou n’est pas raciste parmi les personnes blanches.
NB ♦ Cet assertion n’a pas pour objectif d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

UNE ARMÉE QUI NE DIT PAS SON NOM ET QUI POURTANT EXISTE RÉELLEMENT. UNE ARMÉE VISIBLE FAMILIÈRE ET MYSTÉRIEUSE.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing in The Isis Papers The keys for color.

Aussi lorsqu’il est observé qu’un ensemble de personnes blanches s’associent à une ou des personnes non-blanches pour s’élever contre certaines formes de maltraitances, il est à noter que ces personnes blanches qui se disent ne pas être racistes globalement ne remettent nullement en cause le système de la suprématie blanche qui est le racisme, tout au plus elles trouveront cela « horrible », « inacceptable », « inhumain » mais en aucune manière ne considéreront la nécessité de faire en sorte que disparaisse ce système, qui du fait de son existence et du fait qu’il soit le système dominant, permet et autorise cette maltraitance, notamment celles que produisent les personnes non-blanches entre elles. Ce qui en simple signifie qu’en dépit de ces manifestations de dite compassion, une personne non-blanche reste une personne non-blanche par devant ces personnes blanches, qui certes s’apitoient ou compatissent mais ne remettront nullement en cause le système idéologique de la suprématie blanche (racisme) au point d’en vouloir sa disparition totale.
Ces personnes blanches s’élèveront contre l’injustice qui leur est faite aussi ( car ce système produit de l’injustice) mais nullement ne s’élèveront contre l’injustice majeure qui est le système de la suprématie blanche (racisme) qui est la domination et la maltraitance de toute personne basée sur la couleur de sa peau.

NB : Les personnes blanches qui ne croient pas au racisme ne sont pas parmi les plus puissantes ni les plus intelligentes d’entre les personnes blanches. Si cela était le cas le racisme n’existerait pas.
Pourquoi ?
Parce que si cela avait été ou était le cas ces personnes blanches auraient déjà été en mesure de faire en sorte que disparaisse ce système,  ce qui à ce jour n’est nullement le cas.

Le monde est les relations des individus dans le monde est influencé par la plus grande force qui n’ait jamais existé dans l’univers connu, cette puissante force motivante étant le système de la suprématie blanche (Racisme) qui maintient en état de domination l’ensemble des personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau.

Il est à observer que les suprémacistes blancs (racistes) ont cette capacité de troubler et de corrompre toutes les personnes non-blanches, allant vers elles et leur faisant remarquer que certaines de leurs pratiques sont « barbares »,  « primitives », « arriérées », que ces pratiques sont un frein au dit « progrès » qu’elles sont « d’un autre âge », « démodées », « archaïques », utilisent des mots pour mieux les tromper, sans considérer que le système de la suprématie blanche est celui qui produit et a produit  le plus haut degré de barbarie qui puisse exister sur terre.

Progrès = Un terme qui pour les suprémacistes blancs, sert à glorifier et valoriser le système de la suprématie blanche ( racisme), un système de relation de pouvoir des personnes blanches sur les personnes non-blanches.

Question :Progrès pour produire quoi de constructif ?
Où sont les preuves ?
Pour quel résultat Ultime ?
Ce progrès garantit il de la JUSTICE ?

Le seul, unique,  et véritable progrès étant,  compte tenu de la situation, la disparition, l’élimination, totale du système de la suprématie blanche (racisme).

Citation : « On ne peut pas modifier  le mal, on se débarrasse du mal« . Neely Fuller Jr

Ce qui est à comprendre est que les suprémacistes blancs (racistes) font, ont fait et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour gouverner, dominer et maltraiter, l’ensemble des personnes non-blanches de la planète, faisant miroiter tout et n’importe quoi à leurs victimes que sont l’ensemble des personnes non-blanches, considérant qu’ils sont ceux possédant la vérité en tout et pour tout, car se veulent suprêmes, pour continuer à renforcer cette domination de manière directe et indirecte. Et ce  en prenant toujours un grand soin pour que cela ne soit nullement une menace pour leur système. Ce système n’est pas conçu et n’a pas été conçu pour arranger les affaires des personnes non-blanches, il est et a été conçu pour dominer et maltraiter l’ensemble des personnes non-blanches. Cela est sa principale et unique fonction.

Attention : Il n’est pas dans ce propos question de défendre des pratiques qui produisent de la maltraitance, NON ! Il s’agit surtout de comprendre que les personnes non-blanches sont motivées, éduquées, programmées afin de prendre fait et cause pour défendre l’idéologie du système de la suprématie blanche, un système qui les détournent d’elles mêmes, et qui est conçu pour semer le trouble dans leurs relations entre elles, personnes non-blanches, ainsi que dans leur manière de concevoir le monde en les influençant et en les affectant profondément, par la perturbation, sans se préoccuper du déséquilibre qu’ils auront réussi et permis d’engendrer. Se positionnant en Maîtres Moralisateur, alors qu’à ce jour personne ne peut faire et donner de leçon de morale, car le monde est dominé par un système de Non-Justice, et qu’à ce jour nul n’a produit de véritable JUSTICE.

NB : Aucune personne blanche et encore moins un suprémaciste blanc (raciste) ne peut faire la morale à une personne non-blanche, et ce à plus forte raison durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) qui maintient en état de subjugation l’ensemble des personnes non-blanches, étant victimes et prisonnières de ce système, n’ayant aucun réel pouvoir. Système dominant et motivant, éducatif,  qui est celui au sein duquel évoluent l’ensemble des individus de la planète.

Pour illustrer ce propos il n’est qu’à prendre l’exemple de certaines personnes non-blanches qui s’érigent contre des pratiques qui avaient lieu dans leur village de naissance, pratiques qui au départ ne semblait pas leur poser de problème,  mais  ces pratiques de ces personnes non-blanches, qui ayant été au contact des personnes blanches le sont devenues, à un tel point que ces personnes non-blanches finissent  par se retrouver dans une querelle, un conflit les mettant les unes contre les autres, cela est devenu assez fréquent, et courant, et n’est pas illogique compte tenu des ambitions des suprémacistes blancs. Le problème est que cela s’amplifie de jour en jour, ce qui a pour résultat de renforcer l’idéologie de la suprématie blanche (racisme) comme idéologie dominante. Cette méthode servant à invalider tout ce que font les personnes non-blanches et à augmenter le degré de domination, car influencées que ce sont ces personnes non-blanches à ne considérer le monde qu’au travers du prisme suprémaciste blanc, et à rejeter tout ce qui émane d’elles en tant que personnes non-blanches, que ce soit leur langue, leur pratique, leur idée du monde.

Ce phénomène allant assez souvent dans un sens et non dans l’autre, un sens qui est que les personnes non-blanches ne dictent pas, et ne disent pas aux personnes blanches ce qu’elles ont à dire et à faire, alors que les personnes blanches disent aux personnes non-blanches ce qu’elles ont à dire et à faire.

POURQUOI ?

Il s’agit là d’une réalité quotidienne et permanente et ce dans tous les domaines d’activités,  Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre , à savoir que les personnes blanches disent aux personnes non-blanches ce quelles ont à faire, et cela est soit vrai soit faux.

Il est à noter que les personnes blanches s’amusent des personnes non-blanches,  pas avec les personnes non-blanches, et utilisent toutes sortes de stratagèmes pour le justifier, s’amusent des pratiques des personnes non-blanches ou les étudient pour mieux les contrôler, y participent même jusqu’à un certain point, mais ont fixé leur limite, car au final ce qui compte est qu’elles soient aux commandes des personnes non-blanches, que cela  rende plus fort leur système.

Citation : « Les personnes blanches rient des personnes non-blanches mais ne rient pas avec elles ». Neely Fuller Jr.

Citation : « Sous le système de la Suprématie Blanche (Racisme) les personnes non-blanches servent comme outils, et/ou instruments, à travers lesquels des actes d’injustice majeurs sont commis ». Neely Fuller Jr

Les suprémacistes blancs ne s’intéressent aux personnes non-blanches que pour une seule et unique chose qui est le maintien et le renforcement de leur système, les prendre en charge, pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel, cela seul compte et rien d’autre, or c’est cela que la plupart des personnes non-blanches semblent ne pas observer, trop éblouies et impressionnées, fascinées,  par ce que lui leur est proposé, sans comprendre que cela est fait pour les maintenir en état de subjugation et de captivité idéologique, et surtout contre elles, mais pas pour elles. Croire cela est se tromper sur les réelles intentions des suprémacistes blancs.

Il n’y à qu’a voir l’état du monde globalement pour s’en rendre compte. Et surtout l’état des personnes non-blanches (noires) qui errent sans savoir où se positionner, et absorbent tout sans méfiance, elles errent et tournent en rond dans le monde, ne sachant où se positionner, car tiraillées. Prises dans la CONFUSION, car n’ayant pas semble t-il compris ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme).

Certes il peut y avoir du constructif mais il est important de comprendre que l’objectif final pour ces personnes est de faire en sorte que soit dominée et maltraitée l’ensemble des personnes non-blanches et que soit maintenu en place le système de la suprématie blanche, ce qui consiste a considérer que ce constructif sera de faible quantité, et surtout proposé de manière diluée et dans le temps afin de tenir les personnes non-blanches à distance respective, afin qu’elles ne puissent s’en sortir réellement sans l’aide des personnes blanches, afin qu’elles demeurent des sujets, des enfants, sans réel pouvoir.

Ce qui est à comprendre c’est que les suprémacistes blancs (racistes),  et la plupart des personnes blanches qui disent ne pas être racistes, considèrent qu’elles n’ont rien à apprendre des personnes non-blanches, et se gardent de dire qu’ils prennent tout ce qui a de la valeur à leurs yeux chez personnes non-blanches, et ce sans en faire la demande réellement, ils s’autorisent et pillent en permanence et sèment le chaos, le désastre, pervertissant tout ce qu’ils touchent et approchent.

Question : Qui définit quoi et pour qui ?

Ex : Une jeune femme qui dans un village voit pratiquer une ablation du clitoris, ou un jeune garçon qui voit pratiquer une circoncision, et ce pour des raisons inhérentes à des convictions émanant de leur modèle de dite société, cette pratique qui ne semblait pas un problème car acquis et reconnu comme une pratique dans ce village, allant de soit avec un mode de pensée, et ayant signification certaine affectant la psychologie de l’individu, il se trouve qu’au contact des personnes blanches, ces personnes non-blanches finiront par s’insurger contre ces pratiques, les remettront en cause, et donc entreront en conflit, résultat  un déséquilibre aura été généré dans ce village. Faisant de ces personnes des déséquilibrées des personnes mentalement atteintes. Cela est logique car tout déséquilibre crée du déséquilibre et donc rend déséquilibré tout individu qui en subit les effets.

NB : Il ne s’agit pas de défendre ou pas cette pratique de l’ablation du clitoris,  ni de défendre ou pas la circoncision, cela devant faire l’objet d’un autre article,  ce qui est à comprendre est d’abord de se poser la question de  :

« Est-ce que les personnes non-blanches disent  aux personnes blanches que certaines de leurs pratiques sont à revoir ou à cesser, et la plus grave de toute étant le maintien du système de la suprématie blanche (racisme) ? »

« Et quand ces personnes non-blanches le disent ou le font savoir  sont elles entendues  à défaut d’être écoutées  par ces personnes blanches ? »

Le suprémacistes blancs (racistes) ne font que cela, générer du chaos, du trouble, de la confusion, c’est pour eux un leitmotiv constant, à savoir définir pour les personnes non-blanches de ce qui est et n’est pas, doit être et ne pas être sans chercher à produire de la JUSTICE, mais plutôt continuer à répandre et à raffiner leur système, le maintenir en place.

Question : Le féminisme  a t-il permis l’élimination du racisme qui est le système de la  suprématie blanche  ?

Aussi considérer qu’un titre, un label, un symbole, une prétention, n’est pas une vérité en soi.
Ce qui est une vérité est ce que produit concrètement la personne dans sa relation à l’autre, qui est soit constructive, soit non-constructive en pensée, parole, et action, que cela produise véritablement de la JUSTICE. Ce qui peut véritablement se mesurer dans la qualité de la relation. Or à ce jour ce système ne permet pas cette relation de qualité.

Question : Une personne blanche féministe n’en demeure t’elle pas une pratiquante du racisme ou une suspecte raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche ?

Si tant est que le féminisme n’a pas pour vocation d’éliminer le racisme, mais de donner plus de pouvoir aux personnes de sexe féminin blanches au sein de leur propre système, entraînant dans leurs sillages des victimes à savoir les personnes non-blanches qui ne se rendent pas compte que cela ne change pas leur condition au sein de ce système et ce même vis à vis de ces personnes blanches qui prônent le féminisme,  du fait qu’une personne non-blanche dans ce système n’est pas égale à une personne blanche et ce quel que soit son sexe. Sa couleur de peau déterminant sa condition. cela en fait génère plus de confusion.

Le racisme est ce qui est à éliminer d’abord et en premier chef, car il favorise le déséquilibre et rend toute personne non-blanche inférieure du fait de sa couleur de peau par devant toute personne blanche et ce durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) ce qui est injuste et incorrect car favorise une situation de domination des personnes blanches sur les personne non-blanches directement et indirectement et ce quel que soit la relation et le domaine d’activité.

Les personnes non-blanches  se doivent toujours de TENIR COMPTE DU CONTEXTE idéologique au sein duquel elles sont impliquées d’avec les personnes blanches et ce quel que soit leur relation ET CE EN PERMANENCE.

Les suprémacistes blancs viennent modifier les schémas de perception de ces personnes non-blanches, en les trompant, en ne disant pas la vérité, pour les maintenir en captivité idéologique au nom d’une dite « liberté », de « démocratie », alors que rien n’est fait en réalité pour que  disparaisse ce système qui est la seule et unique chose à faire.

Question : Quelle est la valeur d’une dite « liberté », de la dite « démocratie », dans un monde qui n’est pas dominé par la JUSTICE, mais qui l’est par le racisme pour une personne non-blanche  ?

Or la JUSTICE est ce qui est à produire, rien de ce qui est pensé dit et fait qui n’est pas guidé par la JUSTICE n’a de réelle valeur. Et tant parmi les personnes blanches que parmi les personnes non-blanches, car à ce jour nul n’a dans l’univers connu produit ce qui est à produire.

Pour voir émerger un homme et une femme universels fonctionnant en mode constructif 24/7 et ce dans tous les domaines d’activité. Cherchant à régler les problème sans en créer d’autres.

PRODUIRE DE LA JUSTICE C’EST :

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Par conséquent les victimes qui se persuadent que cela est un « progrès » se doivent de considérer les dégâts profonds qui sont générés, et qu’elles  auront contribué par incitation à générer, puisque devenant sans s’en rendre compte des personnes tiraillées dans leur esprit, des personnes confuses évoluant dans les limbes de leur esprit. Cela est le désastre majeur que cause le système de la suprématie blanche parmi les victimes, à savoir des personnels qui ne savent plus ou pas où se situer car étant positionné dans une zone floue du fait de ce tiraillement, ce qui pour les suprémacistes blancs n’est pas le cas, les suprémacistes blancs (racistes) savent eux, où ils se situent. En font des personnes perdues, sans repères, évoluant sans boussole, hautement émotionnelles. Des personnes mentalement atteintes, déséquilibrées, schizophréniques, ayant plus toute leur faculté de car tiraillées entre être elles mêmes et ce qu’elles sont véritablement et vouloir être et /ou ressembler à l’autre pour devenir l’autre.

Question : Les personnes blanches,  tiennent elles à ressembler et/ou devenir des personnes non-blanches ?
Question : Quand certaines personnes blanches le disent et ou le font croire au personnes non-blanches est-ce  sérieux ?

Car  pour un grand nombre de personnes non-blanches ces dernières  prennent très au sérieux  le fait de vouloir ressembler aux personnes blanches quitte à devenir blanches de peau pour accentuer ce mimétisme,
Question : Cela n’est-ce pas le cas  d’un esprit confus ?

Car avoir cette pensée n’est il pas la preuve d’une grande confusion, d’un esprit gravement atteint de trouble de la personnalité, d’un esprit dérangé ?
black_film_festival_imitation-of-life

Voir film imitation of life 1959.

ET CELA DOIT CESSER!!

Le racisme qui est une pratique majeure de non-justice envers toute personne non-blanche par une personne blanche, de manière directe et indirecte est et ce du fait que dans ce système toute personne blanche a légitimité à le faire, elle possède un droit, un pouvoir qui l’autorise à le faire, une  injustice majeure, cette injustice majeure a t-elle cessée ?
Une Injustice majeure car autorisant que ne soit pas reconnue et soit reniée, méprisée l’existence de la personne du fait de sa couleur de peau, la rendant de fait inexistante.

La question se pose. Qui définit quoi ? et Pourquoi ? Qui est qualifié pour dire à une autre ce qui est ou n’est pas ?
Les personnes non-blanches remettent elles en cause les personnes blanches ?
Qu’en est il du bizutage ? Qu’en a t-il été du marquage au fer ? Qu’en est il de la violence psychologique ?

Les suprémacistes blancs (racistes) parcourent le monde et sèment le chaos, parlant de « Modernité », de « Progrès », utilisant des mots qui en vérité ne disent pas la vérité, ne révèlent pas leurs véritables intentions, ces mots servant surtout à tromper les victimes pour en faire des servants d’un système conçu dès le départ à dominer et à maltraiter toute personnes du fait de sa couleur de peau.

Tous ces mots remettent il  en cause l’idéologie du système de la suprématie blanche (racisme) afin de le voir remplacer par un système de JUSTICE au sein duquel sera pratiqué la JUSTICE ?

Ou servent-ils à le glorifier ?

Si oui où sont les preuves ?
Si non Pourquoi ?

C’est pour cela qu’à ce jour les personnes blanches qui disent ne pas être racistes et l’ensemble des personnes non-blanches se doivent de comprendre que l’a priorité à ce jour est le remplacement de ce système et cela sans aucun compromis, sans aucune complaisance.  Il n’y a pas à transiger, ni à biaiser, il y a à considérer que tant que cela ne sera pas effectif et ce de manière quotidienne, 24/7 et ce dans tous les domaines d’activité,  il ne pourra pas y avoir de qualité de relations entre personnes blanches et personnes non-blanches, ni entre personnes non-blanches entre elles. Tout au plus il y aura des arrangements tragiques entre personnes blanches et personnes non-blanches, et de l’hostilité entre personnes non-blanches,  car ayant lieu dans un système qui ruine les relations, ruine le vies, et rend toxiques les relations des individus entre eux.

Que rien ne sera comme il se devrait d’être.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s