VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». Neely Fuller Jr

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont ceux en charge des personnes non-blanches, ils sont ceux qui éduquent, guident, forment, enseignent et montrent aux personnes non-blanches tout ce qu’elles savent, et font, ils sont le modèle, le standard, la référence. Aussi quoi que fasse  une personne non-blanche et/ou qu’il lui arrive et qui ne devrait pas lui arriver, les suprémacistes blancs sont ceux à blâmer.

Titre :

VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?

Pour beaucoup de personnes non-blanches qui observent et subissent les effets multiples de ce système, qui y réagissent qu’elles le reconnaissent ou pas, et dont la vision qu’elles ont du monde émane de ce système, pour certaines d’entre ces personnes non-blanches, le problème est n’est pas le sous-développement, ni le capitalisme, ni le libéralisme, ou tout autre nom qui leur est proposé pour justifier de manière trompeuse ce qu’elles observent, par les suprémacistes blancs et qu’elles s’empressent de reprendre en choeur, sans comprendre que ces mots sont des leurres qui ne révèlent pas la vérité .

Comment voulez vous qu’un suprémaciste blanc, prenne en compte votre existence, et vous dise la vérité, si dans son système il considère celle ci nulle. Cela ne fait pas partie de son programme, sa seule considération est celle associée au fait qu’il est de son devoir de faire de toute personne non-blanche une victime, un(e) servant(e), une personne qui est dans son système vouée à être dominée et maltraitée, à conserver sous son pouvoir de décision, à duper, afin de ne pas aider cette personne non-blanche à devenir un véritable homme ou une véritable femme. Car cela ne fait pas partie du programme de départ d’un suprémaciste blanc.

Car ils sont ceux qui déterminent et définissent tout, ils sont ceux qui font et défont les règles, évaluent et dévaluent. Ils sont ceux qui prennent les décisions finales en tout et pour tout ce qui à trait aux affaires des personnes non-blanches, leurs prisonniers de guerre, leurs sujets. Car ils sont ceux en charge des personnes non-blanches et de leurs affaires.
Il sont ceux qui décident de ce qui est et n’est pas doit être et ne doit pas être.
Incitent à les imiter pour ensuite punir de les avoir imiter.1821710976.jpgOUI pour Ceux Là.

6798726_000-n01lz_1000x625.jpg
NON pour ceux-la .Qualifiés de terroristes…car non-blancs.

Pourquoi ? Pourquoi ?
Parce que dans le  système de la suprématie blanche (racisme) cela n’est pas toléré, le suprémaciste blanc ne le tolère pas. Il interdit aux personnes non-blanches de faire des choses sans son approbation y compris l’imiter (ce qui revient à les glorifier aussi soit dit en passant ) . LES PERSONNES NON-BLANCHES NE SONT PAS « QUALIFIÉES ». ELLES DOIVENT AVOIR L’APPROBATION DES SUPRÉMACISTES BLANCS POUR FAIRE CE QU’ELLES FONT OU FAIRE CE QU’ELLES VEULENT FAIRE.
Pour un suprémaciste blanc c’est « Fait comme moi » renforce moi ainsi que mon système, mais surtout ne cherche pas à t’en échapper ».

Pour beaucoup de personnes non-blanches qui observent et subissent les effets de ce système, s’imaginant que le fait de recevoir de l’argent ou qu’il leur soit accordé un tant soit peu de liberté réglera leurs problèmes, et que cela l’est, parce que les suprémacistes blanc se croient obligés de le faire. Croire cela est une erreur souvent commise. Donner des bijoux ou des diamants, de l’argent à une personne enchaînée n’est en rien un « progrès » ni régler le problème, si tant est que les suprémacistes blancs le font quand cela leur convient et ne font pas si cela ne leur convient pas. Ils gèrent les personnes non-blanches et attendent de voir comment elles réagiront sachant qu’ils savent, pour les avoir étudiées, quelles seront la plupart de leurs réactions, savent que ces personnes du fait de leur approche infantile, s’émerveillent d’un rien, considèrent la fierté et la dignité comme un accomplissement, alors que le véritable accomplissement serait de faire disparaitre ce système qui est la cause de ce qu’observent et subissent les personnes non-blanches. Ils savent quels boutons appuyer pour les faire réagir à convenance. Alors que le véritable accomplissement serait son remplacement par un système de JUSTICE.

Puisqu’il est en réalité question de regarder le problème fondamental qui est que tant que ce système sera en place, toute personne non-blanche se devra de comprendre que par devant une personne blanche et surtout un suprémaciste blanc (hommet femme raciste), que son statut ne dépassera pas celui d’un enfant, d’un sujet, d’une victime, d’un prisonnier de guerre, et que c’est cette relation de départ qui est à l’origine de tous les  désastres observés et qui impactent durement et ce de manière tragique et non-constructive, sur tout ce que veulent entreprendre et entreprennent les personnes non-blanches entre elles, et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre .

Le problème fondamental est ce rapport relation de départ,  institué par ce système qu’est la suprématie blanche (racisme), conçu principalement, et exclusivement, pour dominer et maltraiter toute personne du fait de sa couleur de peau car non-blanche. Et tant que cela ne sera pas réglé rien d’autre ne pourra l’être car il est ici question de relations. Les relations sont le ciment et le fondement de toute chose. Dès lors qu’il y a contact direct et indirect il y a relation.

La question à se poser pour les personnes non-blanches est celle qui est de se demander :
Pourquoi le racisme ?
Car le véritable problème est situé dans ce noyau et nulle part ailleurs.

Car le véritable problème est cette relation de pouvoir imprimé par le suprémacistes blancs (racistes) sur l’ensemble des personnes non-blanches utilisées en grand nombre car ayant adhéré de gré ou de force à supporter et renforcer ce système de manière directe et indirecte, ce système étant pratiqué sous la forme de personnes (hommes et femmes racistes)  la suprématie blanche (racisme).

VOULONS NOUS RÉGLER LE PROBLÈME FONDAMENTAL ?

Ce problème fondamental est la cause de ces inégalités, et de ces frustrations, de cette confusion qui règne dans le monde que beaucoup   regardent mais dont peu le voient.

LA QUESTION EST VOULONS NOUS UN MONDE DOMINÉ PAR LE RACISME OU UN MONDE DOMINÉ PAR LA JUSTICE ?

VOULONS NOUS CONTINUER À PRODUIRE DU POISON OU DE L’ANTIDOTE ?

◊ La métaphore du Chien.
« Lorsque vous avez un chien, cela ne vous empêche nullement de  le nourrir, de lui acheter des vêtements, de lui mettre un collier avec des rubis et des diamants, de le sortir, de le promener, cependant, et cela est une certitude,  vous savez que c’est un chien. Il en est de même dans ce système avec les personnes blanches qui se disent, ou pas racistes, elles savent et ne perdent pas de vue , quoi qu’elles pensent, disent et fassent, ce qu’est une personne non-blanche/noire, et se comportent avec elle d’une certaine manière jusqu’à un certain point, car le  statut, qui dans ce cas est considéré du fait de la couleur de peau, est ce qui définit sa relation avec cette personne non-blanche/noire, dans son système.  »
Cette vérité bien que difficile à accepter n’en demeure pas moins VRAIE » C’est ici que commence la pratique de la NON-JUSTICE exacerbé par le système de la suprématie blanche (racisme) qui est l’injustice majeure, qui est le crime des crimes. Les racistes sont une organisation criminelle, le racisme est un crime organisé.

Rien ne pourra être comme il se devra d’être tant que le monde sera dominé par cette idéologie. Les personnes non-blanches verront qu’il leur sera donné un peu voir beaucoup de confort mais en terme ultime elles demeureront et ce tant que ce système sera en place dans la condition qui leur est assigné dans ce système global et globalisant qu’est la suprématie blanche (racisme) et peu importe les pancartes et les slogans et labels qu’elles afficheront cela ne comptera pas. Seul pour elles doit compter l’élimination de ce système idéologique conçu pour les dominer et les maltraiter les maintenir en état de subjugation, des prisonniers d’une guerre sans merci qui ne dit pas son nom, ou soit parce qu’il  est craint de dire le nom, et qui pourtant fait rage tous les jours, à chaque instants et ce avec le concours des victimes prises dans la confusion, car cette guerre a été installée aussi parmi les victimes sans qu’elles puissent apparemment s’en rendre compte.

Comment parmi les victimes sans qu’elles puissent apparemment s’en rendre compte ?

Parce qu’elles ne se voient pas comme des victimes mais comme des adversaires, alors qu’en fait elles sont toutes du fait qu’elles sont non-blanches cibles du même ennemi. Cet ennemi étant le système idéologique qui les gouverne et qui fait que du fait de leur couleur de peau elles soient considérées inférieures par devant toute personne blanche durant l’existence de ce système, que cette personne blanche le reconnaisse ou pas. Il est là le problème fondamental et nulle part ailleurs. Car ce principe de départ est ce qui à ce jour s’exprime au quotidien, et n’a eux de cesse de s’exprimer depuis que ce système a été mis en place. Cela les personnes non-blanches se doivent de l’avoir à l’esprit afin de rester focalisé sur la source du problème car c’est la source qui doit être traitée non les symptômes.

Les personnes blanches ont décidé d’être les pères et les mères illégitimes des personnes non-blanches/noires. Exhibant et maltraitant les personnes non-blanches/noires, afin de nourrir leur égo, de s’amuser, d’en tirer profit, quitte à les couvrir d’or.
Les personnes non-blanches servent à justifier l’égo manifeste des personnes blanches. Et cela est INCORRECT, car il n’est pas question de JUSTICE mais de relation de pouvoir ou la  personne non-blanche demeure l’esclave de la personne blanche. L’argent ne change rien.
Il est reconnu que donner un collier et des diamants à un animal ne change rien il reste un animal (voir la métaphore du chien).
Un esclave est une personne maltraitée car est dominée.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s