LA DIFFÉRENCE.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » … NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux, global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

*Religieux = Une religion étant une forte croyance qui est appuyée par des actions. Toute forme de croyance qui est suivie d’actions est une religion car l’individu pour exister s’appuie sur cette croyance et en fait un guide qui gouverne sa relation à l’autre et ce quel que soit le domaine d’activité. La religion n’ayant rien à voir avec l’idée de « Dieu ».

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Citation : « On ne peut pas modifier  le mal, on se débarrasse du mal« . Neely Fuller Jr

N’attendez pas des suprémacistes blancs qu’ils vous éduquent et vous en apprennent suffisamment,  pour que vous puissiez vous protéger de leur emprise, et que cela  risque de mettre en péril leur système, cela ne fait pas partie de leur programme.
Ils feront tout pour que leurs victimes à savoir les personnes non-blanches quelles qu’elles soient, puissent les servir, rester victimes et accepter leur situation. Qu’elles participent pensant changer les choses mais en fait ne faisant que les renforcer par mimétisme, car elles prennent et tiennent leurs modèles principalement des suprémacistes blancs, leurs professeurs, leurs guides, et ce avec le sourire et le sentiment de contentement. Pour qu’elles favorisent le confort à la JUSTICE. Le monde étant dominé par ce seul et unique système socio-matériel.

Comme le dit cette chanson en guise d’aveu : « Si vous êtes blanc ça va, si vous êtes brun rester pas loin, si vous êtes noir restez derrière ».

Dans ce système plus vous avez la peau foncée plus vous devrez être dominé et maltraité y compris par d’autres victimes elles mêmes en prises dans la plus grande des confusions.
Tel est la logique de ce système depuis sa mise en place et ce ne sont pas les millions de personnes non-blanches (noires)  mises en avant qui y changeront quoi que ce soit, car ces personnes servent à augmenter la confusion afin de laisser croire et faire croire qu’il n’y a plus de racisme. Elles servent de vitrine raciale.
Si cela n’était pas vrai alors pourquoi se plaignent encore les personnes non-blanches avec leur standing au contact des personnes blanches ?


Titre :

LA DIFFÉRENCE.

Prémisse : Le problème est que la plupart des personnes non-blanches semblent ne pas comprendre que les personnes blanches globalement et ce malgré ce qui est observé, ne pratiquent pas la JUSTICE, et ce même entre elles, mais pratiquent le support d’une manière ou d’une autre, directement ou indirectement du système de la Suprématie Blanche à l’égard des personnes classifiées non-blanches, car c’est ce monde qu’elles ont fabriqué, et au sein duquel nous évoluons TOUS, cela est leur culture, à savoir cela est  comment elles  agissent pour exister au quotidien.

En ce temps de grande confusion et d’agitation, il est nécessaire, utile et urgent de faire le point sur cette notion de « privilèges » qui en la circonstance ne concerne que les personnes blanches qui se disent ou pas racistes car ce système est conçu en leur faveur,  à leur avantage, de manière directe et indirecte, ce système qui pour elles est source d’un confort, un confort malsain car basé sur la domination et la maltraitance directe et indirecte des personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau et ce dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ).

Les personnes non-blanches sont du fait de leur naissance impliquées dans un business qui en fait des sujets et ce au profit en tant que servantes et victimes de ce système favorisant le plaisir, la gloire et le gain matériel des personnes blanches, ce qui le rend profitable, car plus il y a des personnes non-blanches à endoctriner et à à entraîner plus ce business est florissant.  Un business qui incite à nourrir la violence et le mensonge. Ce système est une entreprise criminelle mais cosmétiquée afin de ne pas paraître pour ce qu’elle est.

Les personnes non-blanches doivent considérer la situation en la circonstance, à savoir le contexte global pour aborder avec sérieux ce problème dont elles sont au centre, au centre du fait que ce problème est celui auquel elles sont quotidiennement confrontées d’une manière ou d’une autre, dont elles sont les cibles, il est la source de leur confusion, et la source de leurs multiples et diverses réactions, la sources de tous leurs problèmes et malheurs.

Considérer que du fait de leur naissance dans ce système et du fait de leur couleur de peau il existe une différence entre une personne blanche et une personne non-blanche, car c’est dans ce contexte idéologique qu’elles évoluent et ce au contact de personnes blanches. Un contexte idéologique qui est l’axe sur lequel s’appuie leur relation entre elles et entre personnes blanches et ce en toute circonstance en tout temps et tout lieu.

La différence étant que toute personne blanche et ce quel que soit son statut du fait de son apparence est dans ce système un(e) privilégiée qu’elle accepte, ou qu’elle refuse ce fait. Ce système fait d’elle d’autorité une personne ayant une légitimité sur toute personne non-blanche pour la dominer et la maltraiter de quelque manière que ce soit à commencer par le fait de ne pas dire la vérité. Une légitimité illégitime mais légitimité quand même car nul à ce jour n’a pu renverser ce système. Un système étant conçu principalement pour donner de l’autorité, du pouvoir direct ou indirect et ce quel que soit la circonstance aux personnes blanches, sur l’ensemble des personnes non-blanches.

Il est à considérer que ce système éduque toute personne blanche et toute personne non-blanche à le supporter, la différence étant que ce système est à l’avantage des personnes blanches et,  au désavantage des personnes non-blanches et ce même quand ces dernières croient le contraire.

La différence est là et bien là et ce même quand une personne blanche dit ne pas le croire ou invoque le contraire à grands coups de noms tels égalité, fraternité, liberté, démocratie, humanité, patriotisme, nationalisme, libéralisme, progressisme…. des mots qui cependant n’ont nullement aidé à faire en sorte que disparaisse ce système à ce jour, des mots qui surtout servent à asseoir le système de la suprématie blanche car ces personnes blanches qu’elles l’acceptent ou pas considèrent qu’elles sont celles qui peuvent le mieux définir ce qui est et se doit d’être pour les personnes celles classifiées non-blanches, leurs enfants, leurs sujets.

Une personne blanche naît dans un système déjà en place, et elle s’y associe par osmose, en suivant ce que font les autres personnes blanches et apprend les règles qui dirigent et gouvernent ce système, apprennent à observer les comportements des autres personnes blanches, pour finir par faire partie de cette armée car c’est la seule chose qui lui est enseignée. Individuellement elle devient un suspect raciste du fait qu’elle est associée au système de la suprématie blanche de naissance. Observant les comportements adoptés vis à vis des personnes non-blanches. ce qui fait qu’à un certain âge elle est prête et éduquée, car a su intégrer ce qu’implique d’être une personne blanche dans un système conçu pour elle en tant que personne blanche. Prenant des habitudes et des manières les modes de pensées, paroles et actions, parfois inconscientes qui y sont associées, participant ainsi à maintenir en place leur système.




NB : Chaque personne blanche, qui se classifie comme telle et qui est reconnue comme telle directement ou indirectement, constitue une pièce   de l’ensemble de ce système idéologique, (Elle est un élément indissociable et ce même quand elle veut s’en dissocier ) qu’est la suprématie blanche (racisme). Un système conçu pour le  bénéfice principal de l’ensemble des personnes blanches, et ce malgré les sacrifiés (car dans une guerre certains soldats sont sacrifiés cela va avec le principe de la guerre).  Quand une personne blanche agit ou pas c’est toujours pour le bénéfice de tout le système qu’elle agit, pour l’intégrité du système, et lorsqu’une personne blanche décide de ne pas agir, c’est encore pour pour le bénéfice et l’intégrité de tout le système.  Quoi qu’elle fasse ou ne fasse pas, les personnes blanches   qu’elles l’admettent ou pas  individuellement sont des soldats, elles  forment une seule et même armée, qui est une seul et unique nation, acquise à une seule et même cause. Cette cause est l’idéologie de la suprématie blanche (racisme).




Beaucoup d’entre ces personnes blanches sont confuses, hésitent, doutent, mais,  d’autres personnes blanches  leur font comprendre qu’elles doivent agir pour le bénéfice du système, en leur montrant le bénéfice que cela représente d’être une personne blanche par rapport à une personne non-blanche dans ce système. Les amenant à se rendre compte qu’il est profitable d’être une personne blanche et qu’il est non profitable d’être une personne non-blanche (noire). Qu’être reconnue comme une personne blanche confère un réel pouvoir. La suprématie blanche apporte des bénéfices automatiques aux personnes blanches des bénéfices de toutes sortes, et ce qu’elles l’admettent ou pas. Il y a une grande différence entre être une personne blanche et être une personne non-blanche (noire) dans le système de la suprématie blanche.

Combien parmi elles veulent abandonner ce bénéfice réellement ?
Combien parmi elles veulent abandonner ce système idéologique pour le remplacer par un système de JUSTICE ?

La différence est là et bien là, et les personnes blanches qui veulent que disparaisse ce système se devraient d’abord de reconnaître la vérité de la situation, et tout faire pour l’exposer, au lieu de chercher des excuses, au lieu de favoriser le non-dit et le statu quo, voire favoriser l’arrangement tragique. Car elles savent le confort que procure le fait d’être classifiée et reconnue comme une personne blanche dans un monde dominé par le système de la suprématie blanche (blanche).

Qu’elles exposent ce qui est, et reconnaissent qu’elles font partie d’un système raciste, et ce même quand elles disent qu’elles essaient d’en sortir.  C’est une étape mais pas suffisante. Qu’elles admettent leurs bénéfices et aillent le faire savoir aux autre personnes blanches qu’elles se devront de convaincre à leur tour d’abandonner.

Car il est en effet difficile pour une personne de dire une chose autre que ce qu’elle connait. Il est difficile de renier ce qui est.
Les personnes blanches savent qu’elles font partie d’un clan qui est aux commandes du monde, et qui pour l’ensemble des personnes non-blanches est une prison, en faisant des prisonniers de guerre car ce système est une guerre ouverte contre toute personne non-blanche à l’échelle planétaire. Dans ce système la moyenne des personnes blanches voient le bénéfice d’être blanche, et en perdre le bénéfice pour elles apparait apparemment difficile à accepter.
Elles peuvent y réfléchir, mais il est question de JUSTICE cela doit être fait, il n’y a pas à réfléchir, il y a à produire ce qui doit être produit. Car ce système et le confort qu’il offre est basé sur un système de gangster, un système criminel qui opprime les personnes non-blanches plus qu’il ne produit de JUSTICE. Un système qui s’appuie sur la domination et la maltraitance directe et indirecte des personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau et ce de manières sophistiquées. Ce confort est le produit de crimes, un confort tiré de crimes.

Le danger pour les personnes non-blanches est de ne pas considérer le contexte global, qui veuille que toute personne blanche et ce quoi qu’elle dise durant l’existence de ce système qui est en capacité d’être raciste, probablement l’est,  et donc demeure un suspect raciste, devant une personne non-blanche. Cette personne blanche se soit d’accepter qu’elle soit suspecte par devant une personne non-blanche, durant l’existence du système en place. Ce n’est pas une affaire personnelle, cela est logique. Et cela fait toute la différence.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com/

Une réflexion sur “LA DIFFÉRENCE.

  1. Bonjour Peux tu me renvoyer l article sur la fidélité car mon compte a été piraté et tous mes mails supprimés À cet aprem Merci

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s