SUGGESTIONS D’UNE VICTIME NON-BLANCHE POUR COMMENT ŒUVRER À LA FIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) ?


Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de Relation de Pouvoir Dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

 

À NOTER :  « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche, ainsi que les personnes non-blanches entre elles, et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) rien, ne sera là ou cela se devrait être, de telles entreprises au sein d’un tel système  ne sont que d’illusoires tentatives, des faux semblants,  car toutes ces relations ont lieu  dans un contexte global dominé par le racisme, un contexte global à échelle planétaire, au sein duquel les personnes non-blanches sont « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couleur de peau .
Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule l’élimination Totale et Définitive,  de ce système permettra une réelle égalité, ce que ne permet pas le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre, qui ont lieu entre personnes blanches et personnes non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquelles sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches,  et les personnes non-blanches entre elles sont affectées par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit rendue inférieure, à une personne blanche quelle qu’elle soit, et que toute personne non blanche soit rendue hostile envers une autre personne non-blanche comme elle. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, toutes ces entreprises, toutes ces manifestations et ce de manière quotidienne à échelle planétaire. Aussi n’est il pas surprenant d’observer un tel degré de confusion. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

Les suprémacistes blancs observent que les victimes à savoir la grande majorité des personnes non-blanches, ne savent pas comment ils font ce qu’ils font pour les dominer, et par conséquent en tirent un grand bénéfice, un avantage plus que certain, toutes les preuves sont là pour le confirmer.

Titre :

SUGGESTIONS D’UNE VICTIME NON-BLANCHE POUR COMMENT ŒUVRER À LA FIN DU SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) ?

Durant l’existence du système de la Suprématie Blanche (Racisme) toute activité, toute relation, toute action et ce quel que soit le domaine d’activité à savoir : économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre, et  qui n’aura pas pour point de départ et pour achèvement ultime la production de la JUSTICE et donc  le remplacement du système de la Suprématie Blanche (Racisme) ne sera que perte de temps et d’énergie.

Les textes suivants ne sont que des suggestions qui méritent d’être étudiées par chacun et chacune qui considère nécessaire et urgent de vouloir œuvrer à remplacer le système de la suprématie blanche (racisme) par un système de JUSTICE, au sein de ses relations avec autrui, et avec elle, aussi bien avec les personnes blanches qu’avec les personnes non-blanches 24/7, minute par minute, sur une base quotidienne. Ce ne sont que des suggestions, sachant que toute personne non-blanche du fait de sa condition de victime dans ce système, est qualifiée pour choisir de dire ou de faire ce qu’il ou elle décide de dire ou de faire à propos du racisme, mais si, et seulement si,  cela est contre les racistes, et non contre les victimes du racisme, que sont comme elle, l’ensemble des personnes non-blanches de la planète. Chaque victime est qualifiée du fait de sa condition de victime à faire et dire quoi qu’elle décide durant l’existence su système de la suprématie qui serve à faire disparaitre ce système et ce de la manière la plus constructive possible.

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». © Neely Fuller Jr



Selon l’extrait traduit ci-dessous du code compensatoire contre raciste édition augmentée et révisée © 2016 Neely Fuller Jr..

WORKBOOK-COVER-NEW

Toujours dire la vérité sur ce qui est votre « but ultime ». Ne prétendez pas que votre « but ultime » est de remplacer le système de la suprématie blanche  par la JUSTICE, quand en vérité, votre « but ultime » est quelque chose d’autre. Quelques exemples de « buts ultimes » sont  comme ceux qui suivent  :

Être marié.
Attirer l’attention sur vous.
Voyager et rencontrer des personnes « intéressantes ».
Trouver « l’amour personnel ».
Avoir du plaisir.
Exhiber ses connaissances ou possessions.
Tuer des personnes et/ou les maltraiter.
Accumuler de l’argent.
S’engager dans des relations sexuelles avec toutes les personnes de votre choix.

Question : Est il correct de dire que les personnes non-blanches disent trop de choses qui ne sont pas vraies ?

Oui. Afin de survivre dans le système de la Suprématie Blanche (Racisme) avec moins de problèmes, il est absolument nécessaire de dire beaucoup de choses qui ne sont pas vraies.
Dans le système de la Suprématie Blanche (Racisme) les personnes non-blanches sont forcées par les suprémacistes blancs (racistes) à dire beaucoup de choses qui ne sont pas vraies, les deux à et elles mêmes et à propos d’elles mêmes, et les deux aux personnes blanches et à propos des personnes blanches. Quand la vérité est dite, il est « autorisé » que cela soit dit, et attendu que cela soit dit, la plupart du temps de manière à avoir l’effet que cela soit amusant, confondant,  » moyennement intéressant », et/ou supporter des pensées, paroles et actions malsaines.

Question : Quelle est la chose correcte à dire quand quelqu’un dit qu’essayer de mettre fin au racisme (Suprématie Blanche) n’est pas aussi important que de faire « d’autres choses ».

Réponse : Dire, « Parler et/ou agir avec l’intention de mettre fin au Racisme  (Suprématie Blanche) est nécessaire afin de donner une signification constructive à chacune  des activités suivantes :

1 Acquérir de gosses sommes d’argent.
2 Aller à l’église, au temple, à la mosquée, à la synagogue, etc.
3 Être un législateur.
4 Avoir du « succès ».
5 Célébrer (quoi que ce soit).
6 Choisir un compagnon/une compagne (mariage).
7 Choisir des « amis ».
8 Danser.
9 « Joie ».
10 Tuer des personnes.
11 Écouter de la « musique ».
12 Produire du « respect pour soi ».
13 « Élever des enfants ».
14 Relations sexuelles.
15 Parler à propos de trouver « L’amour ».
16 Parler à propos de JUSTICE.
17 Dire des blagues.
18 Voyager pour le plaisir et ou pour apprendre.
19 Voter.
20 Travailler/Labeur.

The United Independent Compensatory Code System Concept Revised Expanded version A Textbook/ Workbook for thought, speech, and/or action for victims of racism(white supremacy) © Neely Fuler Jr 2016.




Toutes ces activités, toutes ces intentions, et bien d’autres,  si elles ne sont pas conditionnées, et ce dès le départ, (compte tenu du contexte global qui est que le monde est dominé par le système de la suprématie blanche et qu’il soit remplacé par un système de JUSTICE) toutes intentions qui ne serviront pas à révéler la vérité, qui n’auront pas cette objectif de JUSTICE, ne seront que des prétentions, de fausses tentatives, une perte considérable de temps et d’énergie, et ne serviront au final qu’a maintenir en place et renforcer un système qui est conçu pour favoriser la pratique de la non-justice et ce envers toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau spécifiquement et ce de manière directe et indirecte. Tout ce que nous produisons et cherchons à produire se doit d’être gouverné et motivé par et pour cet unique objectif qui est la production de la JUSTICE et non chercher à se flatter l’ego, ni socialiser pour avoir le sentiment d’être « important » et/ou « aimé » (L’amour est la JUSTICE et la JUSTICE est l’amour c’est une seule et même chose, pas de JUSTICE pas d’Amour) , ni  chercher à se donner de « l’importance », ni chercher la reconnaissance d’autrui. La seule et unique raison de penser, dire et faire est celle qui cherche à révéler la vérité, à minimiser les conflits, à régler des problèmes sans en créer d’autres, à produire de la JUSTICE.
Seule la production de la JUSTICE compte.
Elle se doit d’être  le toit qui couvre et protège nos relations, l’axiome qui gouverne toutes nos relations, quoi qui soit pensé, dit et fait n’aura de valeur si la JUSTICE n’est pas au centre de nos préoccupations/relations en toutes circonstances.

Lorsqu’un individu se trouve devant un problème il est recommandé de se taire si ce qui est dit ne sert pas à régler le problème, et/ou de suggérer de manière simple une solution, plutôt que de se plaindre ou de critiquer pour critiquer.
 » Est ce que se plaindre devant un problème est résoudre le problème ? »
Si oui comment ?
Si non Pourquoi ?

Car se plaindre est se plaindre et régler un problème est régler un problème, pour le vérifier il suffit d’observer le résultat ce qui est produit.
Trop de personnes non-blanches parlent pour parler, ou cherchent à avoir des conversations pour socialiser, cela dans un tel contexte n’est pas favoriser la production de JUSTICE. Toute compensation se doit de produire de la JUSTICE de l’équilibre, de l’harmonie et non du chaos..
Les personnes non-blanches devraient rester  silencieuses, puisque rendues toxiques qu’elles le sont dans un tel système qui les motive à vouloir faire en sorte que leur égo soit flatté, à se mentir, à être hostiles les unes envers les autres et à favoriser des disputes, des commérages, à se nuire, à chercher à attirer l’attention sur elles,  au lieu de chercher à produire de la JUSTICE.

« Si une personne ne se préoccupe pas de vous cela ne doit pas être une raison pour lui en vouloir, ni lui faire un procès encore moins vous sentir ignoré(e). D’ailleurs pourquoi devrait elle se se préoccuper de vous ? Et pour produire quoi ? Tout au plus considérer cela et continuer à faire ce que vous faites et/ou devez faire. Vous n’avez de contrat avec personne à part avec vous même. En comprenant et en agissant ainsi vous vous éviterez des frustrations et des colères inutiles, issues de l’émotion et qui peuvent nuire à la compréhension. En considérant cela vous minimiserez les conflits, et éviterez la confusion. Les personnes non-blanches du fait de leur situation de prisonniers n’ont aucune exigences à avoir entre elles, car sont rendues impuissantes, n’ont aucun pouvoir dans ce système qui les maintient en état de subjugation, à l’état de garçons et de filles, et non d’hommes et de femmes, tout au plus peuvent elles essayer de coopérer et de collaborer.»

Le silence est recommandé d’une part pour avoir l’esprit moins confus, d’autre part afin d’éviter de générer plus de conflits qu’il n’en existe déjà dans votre existence au sein de ce système, car soit le problème est réglé soit il ne l’est pas, et s’il ne l’est pas il mérite d’être étudié par la quête d’une solution qui améliore la situation au lieu de la faire empirer. Les personnes non-blanches se doivent de cesser de parler pour parler sans se préoccuper de savoir si cela produit ou pas de la JUSTICE,  pensant que cela est la solution, la solution est dans l’action qui est soit constructive soit non constructive et cela est de l’ordre de l’observation et de la réflexion question/réponse. Ne parler que si ce qui est dit permet de résoudre le problème ou d’échanger avec l »autre pour trouver une solution au problème et ce de manière constructive, éviter de socialiser pour socialiser, éviter de chercher du « feel good » faire cela dans un tel système est « absurde ».

Ne se mettre en contact uniquement que si ce qui est à dire et à faire est constructif.

 REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s