CESSER DE RIRE.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car 
au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Quoi que défendent et proposent les suprémacistes blancs (racistes) durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) qui à ce jour est le système dominant, qui gouverne l’ensemble des relations des individus de la planète, a pour but unique et ultime de supporter et de renforcer cette idéologie , et de la maintenir en place, et ce quelle que soit la forme utilisée.

Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule son élimination, sa disparition totale,  et définitive,  permettra une réelle égalité. Égalité que ne permet nullement  le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (qui ont lieu entre personnes blanches et non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches, sont teintées et recouvertes par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit inférieure et ce quel que soit son titre, son statut, ses distinctions, au regard et par devant une personne classifiée blanche, quelle qu’elle soit. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, entreprises, manifestations et ce de manière quotidienne. Ce qui en fait est un arrangement tragique. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

ap_670717013-676x450

Titre :

CESSER DE RIRE.

vlcsnap-2014-01-01-23h48m24s90.png

Image issue du Film Sounder 1972

« Vous suprémacistes blancs ( vous savez qui vous êtes) qui avez fait et faites de moi, ce que je suis, à savoir une personnes perdue, pitoyable, et sans réelle existence, superficielle, n’ayant comme seul et unique  repères que ceux que vous me fabriquez pour mieux guider ma perte, qui faites de moi qui évolue dans votre système un monstre. Pourquoi devrais-je rire d’une telle abomination et me complaire dans et de celle-ci ? »

Comment une personne classifiée non-blanche peut-elle rire dans un monde au sein duquel sa couleur de peau se retrouve servir de support au mépris ?

Comment une personne classifiée non-blanche avec tout ce que cela implique dans ce système peut-elle rire  alors que sa condition n’a rien de risible ?

Comment une personne classifiée non-blanche peut-elle rire alors que rien n’a encore été réglé en ce qui concerne la production de JUSTICE et la disparition du racisme sur la terre et à son égard  ?

Comment une personne classifiée non-blanche peut-elle rire quand tous les jours elle plie sous le poids d’un système monstrueux qui la maintient en esclavage et en détention et ce dans la plus grande confusion ?

Comment une personne classifiée non-blanche peut-elle rire de sa situation à savoir celle de sujet, de prisonnier, ne possédant rien qui de plus  vit sous la domination de personnes qui ne cessent de la maltraiter et la maintiennent en situation de sujétion  ?

Rire Pourquoi ? Et de quoi ?

Rire pour produire quoi ?

Est ce rire produit-il de la JUSTICE ? Si oui comment ? Si non Pourquoi ?

Est ce que rire pour les personnes non-blanches les protège et sert de bouclier contre le racisme ? Si oui comment ? Si non Pourquoi ?

Quelles sont les preuves ?

richard-avedon-photographer-3.jpg

© Photo Richard Avedon

Dans la situation qui préoccupe les personnes non-blanches de par leur couleur de peau et parce qu’elles évoluent dans un système idéologique conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de cette même couleur de peau, elles se doivent de comprendre ces personnes non-blanches qu’elles devraient éviter de considérer quoi que ce soit comme un prétexte à rire ou à sourire, en faisant cela elles agissent comme des personnes qui refusent de voir les choses pour ce qu’elles sont et préfèrent s’illusionner pensant que cette illusion sous forme de rire, est une réelle solution, mais une illusion comme elle est définie n’est pas la réalité, une illusion est une illusion.
Dans ce système tant qu’elle y évolue en son sein, il n’est rien qui soit véritablement « drôle » et « risible » pour une personne non-blanche où qu’elle se trouve sur la planète, et ce même quand cela parait l’être.

Un système qui  éduque les individus et notamment les victimes (enfants dans ce système car n’ayant aucune autorité réelle) à accepter l’inacceptable au point d’en accorder des circonstances atténuantes  » c’est pour rire », ‘ce n’est pas grave », « c’est pour rigoler »…. Voilà ce que nous disent nos professeurs, que sont les suprémacistes blancs, voilà ce à quoi ils nous initient…et ce à quoi ils veulent que nous participions,  en jouant les innocents.

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.

2048x1536-fit_bordeaux-24-septembre-2012-fete-traditionnelle-des-etudiants-bordelais-sorte-de-bizutage-des.jpg

5012721_6_25c9_week-end-d-integration-des-p2-2015_56722949d5ad964bdcbc8a2b8030b5ff-1.jpg

teteveau.jpg

Qu’il y a t-il à rire ?
Est ce logique et correct de rire d’une situation dans laquelle un individu se fait maltraiter qui plus est accepte de se faire maltraiter et ce parfois au péril de sa vie?
Est ce logique et correct de rire et de se divertir au détriment et du malheur d’autrui ?
Est ce logique et correct de rire et se divertir de situations tragiques ?

En quoi cela est un « Jeu » ? Est ce produire de la JUSTICE ?

« FAIRE CROIRE A UNE VICTIME QU’ELLE EST UN « ASSOCIÉ», ALORS QUE SA CONDITION DANS LE SYSTÈME DEMEURE LA MÊME , A SAVOIR CELLE DE VICTIME D’UN SYSTÈME QUI A POUR PRINCIPE DE LA DOMINER ET DE LA MALTRAITER SUR LA BASE DU MÉPRIS LIÉ A LA COULEUR DE SA PEAU,  EST LUI FAIRE PRENDRE PART A UN « ARRANGEMENT TRAGIQUE ».  C’EST L’INSCRIRE DANS UNE PLUS GRANDE CONFUSION, CE N’EST PAS LUI DIRE LA VÉRITÉ  MAIS LA TROMPER EN LA  MAINTENANT  DANS L’ILLUSION EN FAIRE UNE VICTIME, UN COMPLICE, ET PAR CONSÉQUENT  LUI FAIRE DU TORT » .

Un système étant  conçu pour se moquer et dénigrer toute personne classifiée comme non-blanche, un système conçu aussi pour inciter les personnes non-blanches à se moquer et à dénigrer, conçu pour dominer et maltraiter une personne non-blanche, conçu pour que les personnes non-blanches adhèrent à l’idée de considérer la maltraitance comme un pré-requis, alors qu’en fait elles sont téléguidées pour participer à un plan malsain dédié à ruiner leurs vies, au point de rendre leurs vies désastreuse.

Les personnes non-blanches se doivent de prendre la mesure de cesser à prendre part à de telles stupidités, car faire cela est produire de la non-justice et renforcer le système en place qui a pour nom suprématie blanche (racisme) et qui utilise les personnes non-blanches, les domine les maltraite en font des victimes et des servants, d’un système pervers, et qui rend pervers, un système qui corrompt car corrompu lui-même et produisant de la corruption.

Un système qui fait croire à ces personnes non-blanches, qu’elles sont IN alors qu’elles sont OUT, qui leur fait croire qu’elles sont « Branchées » alors que tout est fait pour les « Débrancher ».
Les suprémacistes blancs (racistes) ne rigolent pas avec leur système ils ne s’autorisent aucun relâchement. Aussi Pourquoi les victimes que sont les personnes non-blanches et qui sont celles qui subissent furieusement ce système devraient elles se relâcher ?

Le rire dans ce système pour les personnes non-blanches est déplacé et à proscrire, ce monde n’est aucunement une fête, un divertissement. Ce rire à ce jour ne les protégeant nullement des assauts répétés et quotidiens que produisent les suprémacistes blancs.

NB : Le système de la suprématie blanche est et a été la plus grande déclaration de guerre de l’univers connu, la seule et véritable guerre mondiale.
Il s’agit d’une déclaration de guerre qui s’appuie et s’est appuyée depuis sa mise en place sur une idéologie qui serve et à pour but  à la domination et à la maltraitance de toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau, par toute personne blanche, de manière directe et indirecte.
Une Guerre qui ne cesse de faire des victimes au quotidien et depuis des siècles.
En temps de guerre tout relâchement est fatal, c’est cela que semble ne pas comprendre la plupart des personnes non-blanches et particulièrement celles appelées « noires » qui se relâchent au lieu de rester concentrées et sur le qui-vive en permanence car cette guerre ne sera finie que lorsque ce système aura réellement et effectivement disparu.
COMPRENDRE CETTE SITUATION EST POUR TOUTE PERSONNE NON-BLANCHE ESSENTIEL, CAPITAL, FONDAMENTAL ET NÉCESSAIRE.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez,  peu importe combien de médecins, d’avocats,  de juges,  de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classé comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche , lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing in The Isis Papers The keys for color.

POURQUOI cesser de Rire : Parce qu’a ce jour quel que soit le statut d’une personne non-blanche dans ce système, sa véritable condition est celle de prisonnier, de sujet, d’esclave, elle est soumise et rendue inférieure et ce par devant une puissante force sous la forme de personnes blanches qui supportent et maintiennent en place le  système de la Suprématie Blanche (Racisme), un système qui n’est nullement favorable aux personnes non-blanches et ce malgré les dollars, les limousines, les voyages, les titres qui sont donnés à un certain nombre d’entre elles, malgré ce qu’elles affichent en guise de dite « réussite » et qui leur sont offerts mais  qui servent surtout  à les détourner de l’essentiel, qui est la compréhension et le fonctionnement de ce système, ces choses servant à les empêcher de chercher à sortir de leur condition de subjugation, certes il leur est fourni un peu de confort, voir un grand confort à certains, ce confort servant à les faire oublier leur véritable condition, et à laisser diffuser une fausse idée faisant croire que le problème n’est pas le racisme. Ce qui en l’occurrence est une supercherie monumentale.

Il est à noter que pour 10.000 personnes non-blanches qui semblent « réussir » ou avoir de quoi vivre correctement ce sont des dizaines de millions d’autres personnes non-blanches qui n’ont même pas de quoi se nourrir, se loger, correctement.
Cependant elles sont toutes logées à la même enseigne à savoir que dans ce système quoi qu’elles affichent pour se distinguer elles sont des sujets, des victimes, des prisonniers de guerre, des enfants quel que soit leur âge (n’ayant aucune réelle autorité, ne décidant en réalité de rien pour ce qui est des décisions majeures ) du système de la suprématie blanche (Racisme).

Aussi qu’ont elles à  rire ?
Ont-elles pour un grand nombre, compris leur condition ?
Prennent-elles la mesure du drame auquel elles participent, prennent elles la mesure de leur situation ? Qui en la circonstance n’est pas un terrain de jeu mais une véritable prison, un terrain ennemi miné, pleins d’entraves toutes plus subtiles les unes que les autres.

Une prison au sein de laquelle elles ont été incarcérées pour un crime qu’elle n’ont pas commis, ce crime étant celui de naître non-blanc (noir, rouge, beige, jaune, etc.). Une détention incorrecte, une détention qui en l’occurrence est le véritable crime. Le système de la suprématie blanche est un système criminel en lui même, il est le crime des crimes.

Aussi qu’il y a t-il donc à rire ?

« Il vaut mieux être vrai avec soi-même et ce même quand cela est insupportable, dire ce qui est, plutôt que de se mentir.
Pourquoi ? Parce qu’il n’est rien de pire que de se mentir à soi-même, cela équivalent à s’insulter soi-même, à se manquer de respect, cela est abuser sa propre conscience ».

Car quoi qui leur soit proposé par les suprémacistes blancs aux personnes non-blanches a pour objectif final et ultime de maintenir ces personnes bon-blanches en prison. Quoi qu’elles reçoivent et ce quel que soit le domaine d’activité ( Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) sert à les maintenir dans la prison et à supporter la prison et non les aider à en sortir.

Il apparait correct de comprendre et d’observer que dans ce système les personnes non-blanches sont amenées à ne pas se dire la vérité que ce soit pour elles et sur elles, que ce soit pour les personnes blanches et sur les personnes blanches. Qu’elles sont éduquées à dire beaucoup de choses qui ne sont pas vraies et de vivre dans le faux, le mensonge.  Cela dans le but pour elles de survivre, et lorsqu’elle disent la vérité c’est parce que cela leur est autorisé par les suprémacistes  blancs et que cela de manière à ce que cette vérité soit dite  de manière à ce que l’effet soit « amusant », confondant et confus, « moyennement intéressante,  et surtout serve à supporter en pensées paroles actions le système de la suprématie blanche ce qui en la circonstance est aussi incorrect.

Ce système l’es éduque et a pour effet de les déposséder de tout esprit d’analyse, au point qu’elles trouvent acceptable une situation qui dans leur cas est inacceptable.

Rire durant l’existence de la suprématie blanche en tant que victime de la suprématie blanche tant que ce système sera et est en place est à proscrire pour toute personne non-blanche qui se veut être vraie avec elle-même, car elle se doit de considérer avec sérieux sa situation de détention et de subjugation, et ce quelle que soit la circonstance. elle est dans ce système e,n danger de mort permanent d’une manière ou d’une autre directement ou indirectement.

cropped-ladiesliveandlearndotcom.jpg

man6

Il n’y à rien qui soit risible pour elles, car quand elles rient elles ne font rien d’autre que participer en riant à un arrangement tragique.
Leur situation mérite le plus grand sérieux car produire de la JUSTICE nécessite une réflexion sérieuse et minute par minute.
Il n’est nullement sain pour elles de considérer ce problème comme un chose insignifiante, et/ou comme un jeu, un spectacle qui de toutes les façons dans un tel système est un spectacle qui est conçu pour les endormir et leur nuire, car ce spectacle dont elles prennent part est un spectacle dont elles sont la cible.

Les personnes blanches ne rient pas avec les personnes non-blanches, mais rient des personnes non-blanches.

Cesser de faire l’acteur, cesser de participer à l’imposture, cesser de se travestir. Cesser d’être objet  divertissement, cesser d’être le comité d’amusement.

Citation : « Dans tout système socio-matériel dominé par les Suprémacistes Blancs (Racistes), les Suprémacistes Blancs sont responsables pour tous les actes injustes commis par les personnes qui sont sujets du pouvoir des Suprémacistes Blancs ». © Neely Fuller Jr

Le système de la suprématie blanche pour toute personne non-blanche est un système conçu à son détriment et ce sous toutes les formes possibles et inimaginables, qu’elle le reconnaisse ou pas, un système qui les rend hostiles et toxiques, les empoisonne au quotidien en les incitant à produire elles aussi du poison à commencer par le fait qu’elles sont incitées à se faire du tort, à se maltraiter tant physiquement que psychologiquement, un système qui est source de frustration.

Aussi cesser de rire et aborder le monde avec lucidité et sérieux, afin de cesser de donner plus de pouvoir  à une machine idéologique qui est conçue et a été conçue pour les ralentir, les freiner, les dominer et les maltraiter.

Considérer les situations et observer les conséquences, en plus de devoir considérer les mots qui dans ce système sont le ciment qui maintient en place ce système, des mots qui sont tout à la gloire de ce qui représente le suprémaciste Blanc, car dans ce système ils ont considéré que le Blanc et tout ce qu’ils y associent est à vénérer et le noir et tout ce qui y est associé est à mépriser. La norme dans ce système est que le Noir est une chose détestable, horrible, un défaut, aussi n’est il pas étonnant que les victimes ayant appris cela se méprisent et ce même quand cela ne semble  pas être du mépris.

Ce rire doit pour le moment être rangé et ce jusqu’au jour où ce système qui est une abomination, aura totalement disparu, tant que les personnes non-blanches continueronnt à rire durant l’existence de ce système et quoi qu’elles pensent et croient elles ne feront  que continuer à s’illusionner, à se mentir et faire semblant.

Il ne s’agit d’être sérieux et de le faire savoir car ce problème est sérieux et se doit d’être considéré sérieusement sur une base quotidienne, car ce problème affecte l’ensemble des individus de la planète en permanence minute par minute.

Dans ce système la vérité est hautement recommandé pour participer à son élimination, la VÉRITÉ est l’élément fondamental, il est l’axe majeur qui sert à la production de la JUSTICE.

Il n’y a pas à rire, il y a sérieusement considérer la nécessité de produire de la JUSTICE et ce sur une base quotidienne et ce quel que soit la circonstance.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s