« ILS NE SONT PAS TOUS PAREILS ». UNE RÉPONSE ERRONÉE CAR ÉMOTIONNELLE.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car 
au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre :

« ILS NE SONT PAS TOUS PAREILS ». UNE RÉPONSE ERRONÉE CAR ÉMOTIONNELLE.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

Si il est une phrase qu’utilisent un grand nombre de personnes non-blanches (noires, jaune, rouge, brunes), durant l’existence de la suprématie blanche (Racisme), une phrase qui génère de la confusion, trouble et altère leur lecture, parce que fréquentant des personnes blanches qu’elles pensent ne pas être racistes du fait que ces personnes blanches fassent preuve de magnanimité à leur égard, fassent preuve d’une dite gentillesse, ce sont bien les fameuses phrases :  « Ils ne sont pas tous pareils« , et, « il ne faut pas tous les mettre dans le même panier« .

Certes ces phrases paraissent sensées  tant qu’elles se situent sur un plan strictement émotionnel, mais il se trouve que le racisme n’a rien à voir avec l’émotion, ce n’est pas un problème affectif, il s’agit d’un système idéologique, d’un contexte idéologique, qui produit et inculque un mode de pensée, de parole et d’action pour le maintien d’une relation de pouvoir dynamique mis en place, maintenu et répandu, un contexte idéo-logique GLOBAL à échelle planétaire, qui gouverne le monde afin de donner du pouvoir aux personnes blanches sur toute personne non-blanche, et cela est à comprendre.

Pour comprendre cela il suffit d’observer le fait que ce n’est pas parce qu’un gardien de prison vous donne à boire, qu’il vous tape l’épaule,  ne fait plus de lui un gardien de prison, il vous donne de l’eau mais il demeure un gardien de prison. Et c’est cela que n’observent pas, ou ne semblent pas observer les personnes non-blanches évoluant toutes à ce jour au sein du système de la suprématie blanche, car elles perdent de vue le fait que le racisme est le système de la suprématie blanche, un système conçu pour la domination et la maltraitance directe et indirecte de toute personne classifiée non-blanche du fait de sa couleur de peau.

Par conséquent toute personne blanche durant l’existence de la suprématie blanche et ce quoi qu’elle pense, dise et fasse et/ou ne fasse pas demeure un suspect raciste.
Cela est à considérer sérieusement, elles sont toutes sur la liste des suspects, car à ce jour il n’existe pas de liste nominative précise qui dise qui parmi elles est ou pas raciste. Or si le racisme existe c’est qu’il est pratiqué par au moins une personne blanche à un endroit et à un moment donné sur la planète et il se peut bien que cette personne soit votre voisin(e) classifiée blanche avec qui vous allez au café. Son système lui donne cette capacité de fait. Cela échappe aux personnes non-blanches qui font malheureusement pour elles, abstraction du contexte idéologique, or ce contexte est à considérer,il a un rôle capital, fondamental dans la relation entre personne blanche et personne non-blanche et ce quel que soit le domaine d’activité.

Citation : « Toute personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche en capacité d’être raciste, probablement l’est. » Neely Fuller Jr

La seule chose qui compte et ce quoi que dise une personne blanche est soit le racisme existe soit il n’existe pas. Seule la disparition de ce système compte et rien d’autre, toutes les manifestations de dite « gentillesse » ou autres ne comptent pas.  Ce résultat seul servira de verdict.
Toute personne blanche qui dit qu’elle fait des efforts pour lutter contre le racisme, n’a pas à le le dire aux victimes, cela n’est d’aucune aide. Elle n’a pas à convaincre les personnes non-blanches, qu’elle le dise aux autres personnes blanches. Qu’elles aillent le dire aux personnes non-blanches lorsque le problème sera définitivement réglé. C’est la guerre et soit la guerre est finie soit elle ne l’est pas.

Pour ce qui est de la dite « Gentillesse », elle ne doit pas être confondue avec le racisme, car une personne blanche peut faire preuve de gentillesse et être raciste. Ces deux choses sont différentes. Pour  le comprendre il suffit de considérer le fait qu’un maître de  plantation pouvait prendre soin de ses esclaves, mais le maître restait le maître et l’esclave un esclave. Sa gentillesse ne changeait rien à la condition de l’esclave qui demeurait un esclave. Dans le système de la suprématie blanche (Racisme) c’est cela qui est à l’œuvre et qui amène cette lecture faussée de la part d’un grand nombre de victimes satisfaites de leur condition sans se rendre compte qu’elles n’ont pas à être satisfaites d’une situation  et ce malgré les apparences ne devrait pas être.

Les personnes blanches savent qu’il y a des limites dans leurs relations avec les personnes non-blanches, et si certaines s’en éloignent cela leur est vite rappelé, par un proche (père, mère, oncle, cousin…), mais c’est ce que semblent ignorer ou ne pas relever un grand nombre de personnes non-blanches, car perdent de vue le contexte global.

En tant que personne non-blanche, n’attendez pas des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) qu’ils vous éduquent et vous apprennent suffisamment,  pour que vous puissiez vous protéger, voire vous défaire de leur emprise, au risque de mettre en péril leur système, cela ne fait pas partie de leur programme, ni de leur plan de vol, de leur objectif. Ils feront tout pour que les victimes puissent demeurer des sujets serviles,  rester victimes et accepter leur situation. Qu’elles participent en pensant changer les choses mais en fait ne faisant que les renforcer par mimétisme, car prennent leurs modèles des suprémacistes blancs, leurs professeurs, leurs guides spirituels, leurs pères et mères, et ce avec le sourire et le sentiment de contentement, pressées de leur ressembler. Participant à favoriser le confort plus que la JUSTICE. Comme un prisonnier fier de sa cellule faisant briller son boulet, mais toujours maintenu en prison et donc toujours prisonnier.

N’attendez pas des personnes blanches qu’elles vous enseignent assez pour vous sortir de leur domination, de leur emprise, cela ne fait pas partie de leur plan, tout ce qu’ils font, enseignent, au personnes non-blanches est dans le but d’en faire des servants(es), des victimes, des promoteurs pour le plaisir, la gloire et le gain matériel du système de la suprématie blanche(Racisme) qu’elles le renforcent. Fabriquent des vecteurs de propagation. Il n’est pas question pour le suprémaciste blanc (Raciste) que soit remplacé ce système par un système de JUSTICE.

Citation : « L’esclave qui se satisfait de sa situation d’esclave est celui dont le maitre a le plus endommagé l’esprit ». Neely Fuller Jr.

Que chaque personne non-blanche (noire, jaune, rouge, brune) considère le contexte idéologique au sein duquel elle évolue, contexte idéologique qui à ce jour détermine leur condition, leurs relations dans un monde dominé par le système de la suprématie blanche (racisme) et ce afin de ne plus se laisser abuser.

« Elles ne sont pas toutes pareils » durant l’existence de la suprématie blanche équivaut à baisser sa garde et par conséquent à s’exposer dangereusement, cela équivalent à se déplacer à découvert sur un champ de bataille en oubliant qu’il s’agit d’un champ de bataille.

Les personnes se doivent de rester focalisées et ce tant que ce système sera en place, rester logique et cesser de se laisser tromper par les émotions dans leurs relations avec toute personne blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche celle qui semble « gentille », ou qui fait preuve de « gentillesse » pourrait bien être la personne raciste la plus dangereuse.

Il est question de logique, non de jeu d’enfants, ni de « Feel Good ». Il y a un problème et il doit être abordé sérieusement, de manière scientifique.

Il ne s’agit pas de détester cette personne blanche, mais de considérer le contexte idéologique au sein duquel évoluent l’ensemble des individus de la planète et selon qu’ils soient classifiés blancs ou non-blancs, un système qui est conçu pour donner du pouvoir à toute personne blanche par devant toute personne non-blanche de manière directe ou indirecte, un système conçu pour maintenir un pouvoir de domination et de maltraitance direct et indirect envers toute personne non-blanche et dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre). Quoi que dise la personne blanche, et ce système tant qu’il sera en place sera la seule chose à considérer. Qu’elle l’accepte ou pas. Aussi les personnes blanches surtout celles qui disent ne pas être racistes, se doivent de ne pas en vouloir aux personnes non-blanches qui le leur font remarquer, puisque cela est logique.

Et entre personnes non-blanches cela doit être compris une fois pour toutes, elles n’ont pas à argumenter de cela entre elles. Cette argumentation n’a pas de raison d’être. Le problème étant ce sur quoi se focaliser, et le problème étant l’existence et le maintien de ce système et ses conséquences.

Pour que cesse cette suspicion… Une seule et unique solution. qui est la disparition totale et définitive de ce puissant système.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s