DES RITUELS POUR DES PERSONNES QUI SONT ENFERMÉES EN PRISON, NE SONT JUSTE QUE DES RITUELS, UNE ILLUSION, PUISQUE LEUR CONDITION NE CHANGE PAS.


Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » ..NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de Relation de Pouvoir Dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/ RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉOLOGIQUE UN MODE DE PENSÉE.  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car 
au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre :

DES RITUELS POUR DES PERSONNES QUI SONT ENFERMÉES EN PRISON, NE SONT JUSTE QUE DES RITUELS, UNE ILLUSION, PUISQUE LEUR CONDITION NE CHANGE PAS.

broomjump_small_web_view

Citation : « Il n’est rien de plus tragique qu’un esclave satisfait de sa condition d’esclave, rien de plus tragique qu’un esclave persuadé d’être aux commandes, alors qu’il n’est aux commandes de rien. Ne sachant pas qui EST VÉRITABLEMENT  le chef d’orchestre, celui qui se cache derrière les coulisses, et le confond par la tromperie, l’observant et souriant du tour qu’il se plait à jouer à l’esclave ». L’auteur du blog.

Citation : « Un vrai mariage a des garanties. Il n’y a aucune manière pour toute personne non-blanche qui est sujet de la Suprématie Blanche (Racisme) de garantir ce qui est requis pour faire un mariage ». © Neely Fuller Jr.

Vous ne pouvez pas en tant que personne non-blanche être marié, un prisonnier ne peut être marié car son statut est celui de prisonnier.
Aussi ces dits mariages au sein de ce système idéologique qui gouverne le monde, pour les personnes non-blanches sont dans des tentatives de mariages,.
Il demeure donc nécessaire de comprendre que le statut de prisonnier ne permet pas d’être marié, car aucun prisonnier ne pouvant garantir tout ce qu’il y a à garantir pour être marié car dominé par une force étrangère qui le maintient en situation de sujet, de dépendance, cette force est celle qui est le Système de la Suprématie Blanche (Racisme). Les personnes non-blanches de sexe masculin tant qu’existe ce système ne peuvent rien garantir aux personnes non-blanches de sexe féminin au sein de ce système, car leur condition ne leur permet nullement de garantir quoi que ce soit, et ce du fait qu’elles sont toutes deux soumises au pouvoir des suprémacistes blancs qui les maintiennent en état de captivité, décidant de tout pour elles ,  les déplaçant à leur guise sans qu’elles aient à dire quoi que ce soit car rendues impuissantes dans ce système.
En simple elles ne sont en charge de rien, ni d’elles mêmes, et ce même si elles veulent l’imaginer et le penser. Les suprémacistes blancs (racistes) sont ceux qui sont en charge des affaires des personnes non-blanches et cela qu’elles le reconnaissent ou pas.
Il se trouve qu’à ce jour quoi qu’elles fassent et veuillent faire, elles ne le font que si les suprémacistes blancs donnent ou pas l’autorisation, tout ce qu’elles possèdent venant des suprémacistes blancs leurs gardiens,leurs geôliers.

Beaucoup de personnes non-blanches globalement restent inscrites dans des pratiques ritualistiques qui en la circonstance durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) ne demeurent que des pratiques ritualistiques, sans se rendre compte que cela ne leur permet nullement de sortir de leur condition de prisonniers, si ce n’est qu’en accordant du crédit à une illusion, si ce n’est qu’en apparence.

Ce ne sont pas tant les rituels qui posent problèmes, car ils sont ce qu’ils sont à savoir des rituels, mais plutôt de leur capacité à aider les victimes à sortir de leur condition qui est celle d’être en détention dans une prison idéologique,  une prison idéologique qui pour elles en la circonstance actuelle est le Système de la Suprématie Blanche (Racisme) qui à ce jour est le problème majeur pour elles, qu’elles le reconnaissent ou pas, et qui est sources de tous les dysfonctionnements qu’elles observent et qui ont lieu sur la planète et dans leurs relations entre elles, qui demeurent non-harmonieuses.

A ce jour il n’est aucun rituel y compris celui du mariage, pour les personnes non-blanches (noires), qui puisse réellement leur garantir véritablement,  de se protéger réellement, et de manière fiable de la domination qu’imprime sur elles l’idéologie de ce système qu’est le système de la suprématie blanche (racisme) et des effets qu’il a sur elles, à commencer par celui d’en faire des personnes qui ne sont en charge de rien, car étant les sujets des suprémacistes blanches, qui décident de tout en tout et pour tout pour elles. Les suprémacistes blanches sont ceux en charge des personnes non-blanches de manières directes et indirectes et ce quel que soit le domaine d’activité, décidant de la valeur de ce que font ces personnes non-blanches, de ce qu’il leur est autorisé ou pas de faire. Aucun de ces rituels ne les protégeant et ne leur permettant de se dire réellement maris et femmes tant qu’ils seront sujets et victimes de ce système qui les maintient en situation de détention, en faisant des prisonniers, qui est leur seul et véritable statut compte tenu de la situation.

Tant que ces rituels ne permettront pas d’éliminer ce système pour le remplacer par un système de JUSTICE, ces rituels ne seront que des artifices, des divertissements pris certes au sérieux, mais ne seront et ne sont en vérité que des moyens illusoires de se croire sorties d’une situation dont elles ne sont pas sorties, pensant en faisant cela s’évader de leur situation, et ne serviront qu’à renforcer le système en place, car en prison tout  ce qui a lieu en prison sert à maintenir en place le système de la prison.

Il est aujourd’hui question pour l’ensemble des personnes non-blanches et blanches de produire ce qui est à produire, à savoir produire de la JUSTICE. Il est question de faire disparaitre ce système.

Tant que ces rituels ne permettront pas aux personnes non-blanches de les aider à quitter la condition de sujet, l’état de subjugation,  ces rituels ne serviront qu’à leur faire croire une chose fausse comme étant vraie, à s’illusionner. Elles se prennent pour des époux et des épouses mais en réalité n’ont pour réel statut que celui de sujets, d’enfants,  des suprémacistes blancs car ils sont ceux qui sont véritablement en charge des personnes non-blanches et ce quel que soit le domaine d’activité ( économie, éducation, divertissement, politique, travail, loir, religion, sexe et guerre).

Ces rituels n’ont été, et ne sont à ce jour, que des substituts, des « gadgets » sans  réels pouvoirs,  ne  protégeant nullement les victimes à savoir les personnes non-blanches de la situation qui fait  qu’elles sont maintenues dans la condition qui les préoccupe à savoir, être sujets, des victimes, des prisonniers de ce système conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couleur de peau et ne leur procurant nulle réelle et véritable JUSTICE, puisque sujets et maintenues en prison et n’ayant nulle JUSTICE pour les protéger, ce système n’étant pas conçu pour en produire.

Le seul et véritable ultime critère étant l’élimination totale et définitive ce système et rien d’autre. LA disparition de la prison et de ce qui permet son existence.

Le critère étant que : Soit le racisme existe soit il n’existe pas, il n’y a pas d’entre deux. Cela seul compte. Et si il existe logiquement toute personne non-blanche est en situation de subjugation car le racisme est la suprématie blanche qui veuille que soit du fait de sa couleur de peau dominée et maltraitée toute personne non-blanche durant l’existence de ce système.

Par conséquent ces personnes non-blanches se doivent d’observer la réalité du résultat et d’observer avec lucidité et franchise, sans chercher de prétextes, car ces rituels ont lieu au sein d’un système et ceux en charge de ce système sont ceux qui autorisent ces rituels, et savent que ces rituels  ne sont en aucune mesure un réel danger pour leur système, ne mettant nullement en péril leur système. De ce fait les suprémacistes blancs les motive à continuer à aller dans cette direction, les aidant à rester dans l’illusion.

Car si tel avait été, et/ou est le cas, alors pourquoi ce système continue  t-il à exister ? Qu’en est il de l’efficacité réelle de ces rituels ?

Un rituel n’a rien à voir avec du pouvoir,  dans  ce cas ces rituels n’ont aucun pouvoir,  excepté celui de faire croire qu’il en a, alors qu’il n’en a pas. Croire en cela est s’intoxiquer de fantaisies et nourrir son esprit de faux semblants, de fausses idées.

« Un remède est reconnu comme tel lorsqu’il soigne réellement et définitivement le malade, lorsqu’il élimine la maladie cela est logique ».

Un rituel qui n’apporte pas de solution et ou ne règle pas un problème n’est qu’un rituel, il n’est qu’un simulacre non-substantiel, un artifice sans réel importance et sans effet.

Les personnes non-blanches ont à considérer les actions et les conséquences réelles engendrées par ces actions et observer si ce qui est produit est réel ou pas.

Ces rituels ne sont en rien une réelle solution, car un prisonnier en prison reste un prisonnier, et cela est sa seule véritable condition quoi qu’il pense, dise et fasse, et ce en dépit de rituels qui ne l’aident nullement à sortir de prison.

Tant que vous êtes sujet et victime vous n’avez d’autre titre que celui de sujet et victime, et à ce jour tant qu’existe et existera ce système toute personne non-blanche durant l’existence de ce système n’a que ce statut qui est celui de sujet, de victime, au mieux de fille ou de garçon, mais pas celui d’Homme et de Femme, ni d’époux et d’épouse. Cela nécessitant une autorité réelle et à ce jour cette autorité est aux mains des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) qui peuvent prétendre l’avoir et non les personnes non-blanches leurs sujets, leurs prisonniers idéologiques, réduits à l’impuissance, en état de domination et étant  maltraitées.

Il n’est aucun rituel à ce jour qui soit venu à bout de ce système, car ce système pour être défait doit faire appel au sens pratique et logique,  de chacun à produire de la JUSTICE dans ses relations et au quotidien en toutes circonstances et quel que soit le domaine d’activité, (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) la JUSTICE se devant d’être une priorité, l’ingrédient principal et nécessaire, l’objectif ultime, afin que disparaisse ce système qui est avant tout un mode de pensée servant à la domination et à la maltraitance directe et indirecte des personnes blanches sur les personnes non-blanches, et incitant, éduquant les personnes non-blanches à faire de même entre elles, à le reproduire le schéma qui leur est transmis,  ce qui a pour effet de renforcer ce système, de le maintenir, de le répandre et donc de le renforcer.

Une personne non-blanche est éduquée et ce dans tous les domaines d’activité, (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) à supporter ce système qu’elle le reconnaisse ou pas. Comme un prisonnier tant qu’il est en prison sert à supporter la prison en justifiant de sa  présence dans la prison. Le seul moyen de ne plus supporter une chose étant de ne plus exister durant l’existence de la chose et/ou de faire en sorte que disparaisse la chose de manière réelle.

Aussi quoi qui soit pensé, dit et fait qui n’est, et qui ne sera pas motivé par la production de la JUSTICE, ne sera que perte de temps et d’énergie, qui plus est dans un monde dominé par la non-justice sous la forme la plus dévastatrice, la plus destructrice, qui est le système de la suprématie blanche (Racisme), seul système en place sur la planète à ce jour.

Aussi avant de considérer le mariage, elles se devraient de considérer le contexte, et comprendre que ce dit mariage, cette tentative de mariage n’est en rien un accomplissement, ni une solution et ce tant qu’il se tiendra  au sein d’un tel système.

Considérer la condition qui leur est assignée dans ce système, qui est celle de détenus.
Comprendre que quoi qu’elles fassent en tant que détenu, prisonnier de guerre, n’aura aucune valeur, car tout ce quelles entreprendront et entreprennent est dominé, gouvernée, conditionné par un système qui ne favorise, ni ne produit, et n’incite réellement à produire de la JUSTICE, un système qui pour elle est une prison, faisant d’elles des prisonniers et rien d’autres, par conséquent elles se doivent de cesser de prétendre être ce qu’elles ne sont pas, et dire ce qui est.

Tant que le monde ne sera pas dominé par un système idéologique de JUSTICE rien de ce qui sera fait durant l’exsitence de ce système, et qui couvrira leur existence, n’aura de réelle valeur pour les personnes classifiées non-blanches, étant toutes sous la juridiction du système de la suprématie blanche (Racisme), étant toutes en tant que personnes non-blanches en situation de détention, elles sont des sujets des prisonniers de guerre.

Elles ne sont ni ministres, ni rois, ni reines, ni princes, ni princesses, ni président, ni époux, ni épouses, ni quoi que ce soit , elles ne sont que des prisonniers d’une guerre ayant pour nom le Racisme qui est la Suprématie Blanche, elles ne sont que des prisonniers qui accomplissent une tâche au fond d’une prison afin de permettre le fonctionnement de la prison, (cette prison étant pour elles mondiale, car les suprémacistes blancs ont mis le monde sous leur coupe),  elles n’ont aucun réel pouvoir, sont des enfants qui obéissent aux ordres et obligations directs et indirects des suprémacistes blancs (Racistes), et dépendent en tout et pour tout des suprémacistes blancs.
Pour elles il s’agit d’un système idéologique au sein duquel elles sont maintenues en détention et ce dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) Elles ne décident de rien, ou il leur est fait croire qu’elles décident mais cela est pour les maintenir dans une plus grande illusion, dans une plus grande confusion.
Une prison au sein de laquelle il leur est demandé de participer, et ce bien que cela soit à leur détriment.

ob_4f240f_simone-gbagbo-prisonnier-en-1988.jpg

Qu’elles se rappellent que le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement, un système qui est se base sur une volonté de domination par la pratique du mensonge, de la tromperie et de la non-justice, faisant de toute personne non-blanche un criminel du fait de sa couleur de peau, le suprémaciste blanc considérant cela comme un crime qui n’en est pas un, dans la mesure où, personne n’est responsable pour sa couleur de peau y compris lui même tout suprémaciste blanc qu’il soit.

Tant que les personnes non-blanches perdront de vue ce contexte global idéologique, elles continueront à se laisser s’étourdir et à se laisser endormir, et ces mariages auront pour effet de les faire participer à un arrangement tragique, à renforcer l’idéologie de ce système, car en la circonstance ne font pas d’elles des époux et des épouses, et demeurent en état de subjugation.

Que ce système disparaisse et laisse place à un système de JUSTICE cela est la priorité des priorités.

IL EST URGENT ET NÉCESSAIRE DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s