ENRÔLÉS D’OFFICE. ENRÔLÉS DE FAIT.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. …NEELY FULLER JR »

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Titre :

ENRÔLÉS D’OFFICE. ENRÔLÉS DE FAIT.

Citation :  » Pensez y.  Les combats et les disputes entre les personnes Blanches-  peu importe combien violents et destructifs – n’ont jamais résulté à la fin de la Suprématie Blanche (Racisme) ». Neely Fuller Jr.

RAPPEL  : Les victimes du système de la suprématie blanche (racisme) que sont les personnes non-blanches doivent s’attendre à ce qu’elles soient traitées de racistes par les véritables auteur et praticiens du racisme que sont les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes), quand elles réclament la justice qui équivaut à vouloir  la fin du système de la suprématie blanche (racisme).
Car s’il il est une chose pour laquelle les suprémacistes blancs vivent et sont prêts à tout, c’est que leur système soit maintenu, il est leur UNIQUE raison de vivre.
Aussi toute personne non-blanche qui se retrouve à être traitée de raciste parce qu’elle réclame la JUSTICE et ce durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) se doit de s’attendre à cela, à cette hostilité qui est aussi sert de moyen de la diversion pour semer la confusion. Un système injuste et conçu pour produire de l’injustice ne peut être maintenu s’il produit de la JUSTICE cela est impossible. Et cela est à comprendre.
Aucune personne non-blanche à ce jour sur terre ne peut être raciste et être à la fois victime du racisme, le racisme étant la pratique de la suprématie blanche par toute personne blanche en capacité de l’être et qui probablement l’est. Tout au plus une personne non-blanche réagit au racisme, et est incité à supporter ce système bien que cela soit à son conçu à son détriment. Cette subtilité est aussi à considérer pour éviter une autre confusion. Une personne non-blanche n‘est aucunement raciste, elle est victime du racisme de manière directe et indirecte. Le seul racisme à l’œuvre sur la planète  est la suprématie blanche, la suprématie blanche est le racisme.

Par conséquent cette situation est à considérer comme une affaire très sérieuse.

 Citation : « Chaque individu, qu’il soit classifié blanc ou non-blanc, évoluant sur cette planète qui n’aura pas décidé dans son quotidien d’avoir pour BUT ULTIME   par la pratique,  de VOULOIR remplacer définitivement le système idéologique de la Suprématie Blanche (Racisme) par un système de *JUSTICE,  cet individu quel que soit ce qu’il pensera, dira et fera quel que soit son apparence, son titre, la désignation qu’il donnera et affichera, pour se définir, et ce quel soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) si son but ULTIME ne sera pas de produire de la JUSTICE  quoi qu’il fasse ne sera que  perte de temps et d’énergie ». Mirtho Linguet.

Toutes  les personnes blanches en capacité, qu’elles le veuillent ou pas sont enrôlées d’office pour servir le système de la suprématie blanche (racisme) que cela leur plaise ou non, qu’elle le reconnaissent ou pas.  Elles naissent dans la situation de personnes qui naissent au sein d’une armée, le fait de naître au sein de l’armée en fait un soldat de fait. Elles sont éduquées au sein de ce système à servir ce système directement et indirectement. Il leur est enseigné  directement et indirectement à servir ce système conçu à leur avantage et ce quel que soit le domaine d’activité. Il leur est enseigné de maintenir en captivité les personnes non-blanches, à dominer et les maltraiter toute personne non-blanches du fait de sa couleur de peau. Cela est un pré-requis. Aux personnes blanches il est enseigné de devenir des gardiens de ce système, maintenant en prison les personnes non-blanches.

Dès le plus jeune âge et ce sans que cela leur soit dit par un professeur directement, et indirectement, une personne blanche est éduquée à devenir un suprémaciste blanc car tout dans ce système est conçu pour cela, alors qu’au même moment dans la même mouvance les personnes non-blanches elles, sont éduquées à devenir des victimes, servants de supports à ce même système, mais à leur détriment.
Il est à considérer que dans une même classe une personne blanche est éduquée à maltraiter et dominer une personne non-blanche, à devenir consciemment et inconsciemment un suprémaciste blanc et ce en silence,  alors qu’au même moment il est enseigné à la personne non-blanche et ce dans le plus grand silence à devenir une servante, une victime de ce système qui est conçu pour la maintenir dans cette condition.

Les personnes blanches apprennent cela par osmose, en observant le comportement des autres personnes blanches autour d’elles, font comme elles et comprennent qu’il y a un code blanc à avoir avec les personnes non-blanches. En naissant sur la base militaire qui est le système de la suprématie blanche, elles agissent comme des soldats et deviennent des soldats de ce système.
Elles suivent un code et non une personne, elle savent quoi dire et faire et ne pas dire et ne pas faire au contact d’une personne non-blanche, elle suit son code qui est le code blanc. Elle suit la logique de ce code qui a une fonction précise, qui est de contrôler, dominer et maltraiter toute personne non-blanche et ce quel que soit la situation. A chaque instant individuellement et ce sans consulter personne.
Et c’est ce que ne semblent pas comprendre l’ensemble des personnes non-blanches notamment celles appelées « noires ».

Les personnes non-blanches (noires) doivent apprendre à devenir leur propre leader, unies dans l’objectif et indépendantes dans leurs actions, ne suivre personne mais suivre un code qui fonctionne, dans le but de produire de la Justice, régler des problèmes sans en créer d’autres.  Faire les choses qui fonctionnent et ne pas faire celles qui ne fonctionnent pas. Être précises.

B9711889488Z.1_20170502104445_000+GTU8VT4CB.1-0

Enrôlés parce que :

Chaque personne blanche, qui se classifie comme telle et qui est reconnue comme telle directement ou indirectement, constitue une pièce   de l’ensemble de ce système idéologique, une pièce du puzzle, (Elle est un élément indissociable et ce même quand elle veut s’en dissocier ) qu’est le système de la suprématie blanche (racisme). Un système conçu pour le  bénéfice principal de l’ensemble des personnes blanches, et ce malgré les sacrifiés (car dans une guerre certains soldats sont sacrifiés cela va avec le principe de la guerre).  Quand une personne blanche agit c’est pour le bénéfice de tout le système qu’elle agit, pour l’intégrité du système, et lorsqu’une personne blanche décide de ne pas agir, c’est encore pour pour le bénéfice et l’intégrité de tout le système.  Quoi qu’elle fasse ou ne fasse pas, les personnes blanches   qu’elles l’admettent ou pas  individuellement sont des soldats, elles  forment une seule et même armée, qui est une seul et unique nation, acquise à une seule et même cause. Cette cause est l’idéologie de la suprématie blanche (racisme).
Il peut et cela arrive souvent qu’elles aient  des désaccords de forme, de style entre elles, pour ce qui concerne la méthode, mais sur le fond sur ce qui concerne le résultat, le principe demeure le même qui est celui d’être AUX COMMANDES DE L’ENSEMBLE DES PERSONNES NON-BLANCHES ET CE DE MANIÈRES DIRECTES OU INDIRECTES dans tous les domaines d’activité », de les maltraiter et les dominer.

Aussi nul besoin de se sentir offusqué ni surpris, en tant que personne non-blanche, cela va avec le territoire. Toute personne classifiée blanche,  en capacité d’être raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche est d’autorité un suspect raciste. Exception faite pour les personnes blanches séniles et les nouveaux nés, car en situation d’incapacité. Un personne blanche n’est pas nécessairement raciste, mais demeure un suspect raciste aussi longtemps que sera en place le système de la suprématie blanche (racisme).

C’est pour cela que toutes les personnes non-blanches ont le devoir de considérer sérieusement cette situation, et ce afin d’éviter de se laisser abuser par les apparences, et ce quoi que puisse lui avancer une personne blanche. Elle soit se tenir sur ses gardes en permanence.
Tant que ce système sera en place la personne non-blanche a le droit et le devoir de considérer toute personne blanche en capacité comme un suspect raciste, car il a affaire en présence de cette personne blanche, a un soldat du système, un soldat qui parfois semble l’ignorer mais qui en demeure un malgré tout car éduqué pour servir son système de manière directe et indirecte et ce dans tous les domaines d’activité.

Que cette personne blanche soit sympathique, ou pas, elle demeure un suspect raciste par devant toute personne non-blanche qui de fait dans ce système est une victime, un prisonnier de guerre en situation de détention au sein de ce système qui pour elle est effectivement une prison, à ciel ouvert mais prison quand même , les barreaux sont invisibles mais pourtant réels car leur forme est dans la pratique du racisme, le racisme étant la pratique qui vise à dominer et à maltraiter directement et indirectement toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau et ce à échelle planétaire.

Ce système est un système qui a pour fonction de produire une guerre totale et globale envers toutes les personnes non-blanches et ce dan tous les domaines d’activité.
Aussi les personnes non-blanches se doivent de prendre des mesures totales, ne nullement transiger et ce quel que soit le domaine d’activité, notamment pour le sexe, aussi longtemps que ce système sera en place considérer comme nécessaire et logique d’engager tout type de relation sexuelle avec une personne blanche quelle qu’elle soit et ce malgré les sentiments qui pourraient exister entre une personne blanche et une personne non-blanche. Une décision à prendre au sérieux et ce même si cela semble être difficile à admettre, cela restant aussi valable pour les personnes blanches.  En aucun cas se laisser tenter par cette idée.

Certes un grand nombre de personnes blanches et non-blanches ont déjà eu ce type de relation, mais si elles s’engagent SÉRIEUSEMENT à vouloir contrer le racisme afin de produire un monde de JUSTICE, cette mesure est au départ essentielle et primordiale. Ces personnes non-blanches ne sont pas à blâmer, sont à blâmer les suprémacistes blancs qui continuent à générer la confusion et le mensonge.

Avant le sexe régler le problème majeur qui est de faire en sorte que disparaisse ce système qui réduit les personnes non-blanches, conçu pour les dominer et les maltraiter.
Hors de question pour cette principale raison pour une personne non-blanche de s’engager dans une relation sexuelle avec une personne blanche, une personne blanche étant durant et au sein du système de la suprématie blanche, un sujet, un prisonnier de guerre, une victime, réduite en situation d’infériorité. Une telle relation dans de telles conditions est incorrecte, abusive.

Les relations sexuelles entre personnes blanches et non-blanches à ce jour n’ayant nullement mis fin au racisme, ce qui prouve que ce n’est pas la solution. La solution est la fin de ce système. Tout  ce qui est fait durant l’existence du système de la suprématie blanche entre personnes blanches et non-blanches n’est qu’un arrangement tragique, et ce quel que soit le domaine d’activité.

Rien de personnel, strictement logique, la situation étant ce qu’elle est il est important de la considérer sérieusement. Une telle relation quand elle a lieu est de l’abus sexuel d’un adulte en l’occurrence la personne blanche sur un enfant en la circonstance la personne non-blanche. Un abus sexuel étant un acte majeur de non-justice.

En temps de guerre totale et globale, il est nécessaire de produire des actions totales et globales.

Le système de la suprématie blanche est une guerre totale déclarée sur la planète contre l’ensemble des personnes non-blanches.

NOUS DEVONS REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejsutice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s