DIRE LA VÉRITÉ.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

DIRE LA VÉRITÉ.

Citation :  » Ne permettez qu’aucun sentiment d’amitié, cordialité, respect, et/ou affection envers quelque personne que ce soit, blanche ou non-blanche, Racistes ou non-Raciste, d’interférer avec ou de prendre le dessus sur toute parole et/ou action juste et correcte qui supporte l’élimination du racisme (Suprématie Blanche) ». Neely Fuller Jr. p 129 The United Independent Compensatory Code/System/Concept a Textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of Racism (White Supremacy) 1984.

En simple éviter de se laisser dévier par les sentiments qui souvent faussent le jugement et font perdre de vue l’objectif ultime.

Toute personne non-blanche qui se trouve  dans la logique contre-raciste ne peut dévier de cette axiome de recherche de vérité, à savoir refuser de se mentir à elle même, et dire ce qui est est, et non nourrir l’hypocrisie pour elle et autrui. Aussi ne doit elle nullement se laisser distraire, ni dévier quelle que soit la situation elle se doit de rester focus en toutes circonstances.

Les personnes non-blanches semblent n’avoir comme seul et unique but que celui de faire de l’impression, vouloir impressionner l’autre « regarde ma belle voiture, ma belle maison, regarde mes nouvelles chaussures, etc.. Elles  semblent pour la plupart ne pas considérer leur situation, qui en la circonstance est celle de se trouver prisonnières d’un système qui les opprime et les oppresse, confondant le confort à la JUSTICE, occupées à faire briller leur boulet plutôt que de chercher à s’en débarrasser. Continuant à rêver d’une chose qui n’existe plus  ( fantasment sur une grandeur passée)  au lieu de considérer la nécessité de produire ce qu’il y a à produire. Il faut reconstruire ce qui n’existe plus et ou a existé si tant que cela l’ait été mais n’est néanmoins plus.

Une grande majorité, voire l’ensemble des personnes non-blanches de la planète à ce jour se devraient de se garder de se flatter, de flatter quiconque parmi les personnes blanches et surtout éviter soigneusement de flatter qui que ce soit d’entre elles.
Il s’agit de reconnaître la vérité de la situation, ce que ne permet pas la flatterie qui en soit cherche à faire croire une chose qui n’est pas toujours vraie. Certes un certain nombre de choses sont accomplies, mais l’objectif n’est pas atteint et semble loin de l’être, aussi se garder de tout enthousiasme, qui fausserait la lecture des évènements, car ce qui compte c’est que l’objectif soit atteint et non se satisfaire d’avoir essayé de l’atteindre, cette façon de penser devant devenir le curseur de référence. Considérer le résultat. Il n’est pas question d’avoir parcouru 10 mètres, 100 mètres, ou d’avoir fait vibrer l’autre, il s’agit du Résultat ultime à atteindre et tant que celui ci ne le sera pas ne pas nourrir de sentiment de satisfaction pour se flatter l’égo. Soit le problème est réglé soit il ne l’est pas , il n’y a pas d’entre deux. Être binaire 0/1.

En effet :
« Comment dire d’une personne non-blanche qui dans ce système est réduite à l’impuissance la plus totale qu’elle est « Formidable », qu’elle est « géniale », qu’elle est « forte »,  qu’elle est un « héros », de la considérer comme un leader, ou que ce qu’elle fait est « puissant » ?

Car si tous ces superlatifs étaient vrais, alors comment se fait il que l’ensemble des personnes non-blanches ne soient pas en mesure de sortir de leur condition de subjugation ?
Comment se fait il qu’elles n’aient pas le pouvoir de faire ce qu’elles veulent et ce sans que quiconque ne soit en mesure de les en empêcher ?
Comment se fait il qu’elles ne peuvent au stade ultime décider pour elles mêmes de ce qui est et devrait être ?

De telles prétentions nourrissent et promeuvent la confusion, le mensonge, des ambitions incorrectes, des conflits, et un « faux sens » de sécurité » parmi les personnes non-blanches de sexe masculin et de sexe féminin dans tout ce qu’elles font.

Ces mensonges qui dominent dans de telles relations aident à promouvoir des pensées, paroles et actions incorrectes dans tous les domaines d’activité (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre/contre guerre).

Formidable ? POUR PRODUIRE QUOI ?
Génial ? POUR PRODUIRE QUOI ?
Fort ? POUR PRODUIRE QUOI ?
Puissant ? POUR PRODUIRE QUOI ?
Héros ? POUR PRODUIRE QUOI ?
Leader ? POUR PRODUIRE QUOI ?

Si ce que prétendent ces superlatifs  est vrai,  alors comment se fait il qu’en tant que personne non-blanches qu’elles soient encore sujet de ce système  et ne puissent sortir de l’emprise qua sur elle ce système ?

Raisons : Tellement endoctrinées qu’elles pensent dans la boîte sans savoir qu’elles pensent dans la boîte.

QUESTIONS :

Ces superlatifs, ces labels, ont-ils et sont-ils en mesure de les protéger des effets dévastateurs visibles et invisibles des pratiques des  suprémacistes blancs (Hommes et femmes racistes)  l’égard de ces personnes non-blanches à qui il est attribué ces superlatifs ?

Ces superlatifs, ces labels, sont-ils et ont-ils été en mesure de mettre une personne non-blanche à l’abri du système de la suprématie blanche (Racisme) ?

Ces superlatifs, ces labels annulent ils et ont ils annulé l’état de sujétion/subjugation de ces personnes non-blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche (Racisme) ?

Ces superlatifs, ces labels donnent-ils, et ont-ils donné du pouvoir à ces personnes non-blanches et si oui quel pouvoir véritablement ?

Pour une personne non-blanche quelle qu’elle soit sur la planète, compte tenu de sa condition de détenu, de prisonnier de  guerre, de sujet, voire d’esclave au sein du système de la suprématie blanche (Racisme) dire d’elle qu’elle est « Formidable », « géniale »,  « forte », « puissante », un « héros », un « leader » n’est ce pas un non-sens ?

N’est il pas temps qu’elles reconnaissent qu’elles ne possèdent aucun réel pouvoir et si d’aventure elles en possèdent ou semblent en posséder, qu’elles reconnaissent que ce pouvoir leur vient de ce que veulent bien leur donner et/ou autoriser/attribuer les suprémacistes blancs. Car c’est cela la vérité de la situation en ce qui concerne les personnes non-blanches, celles appelées noires.
Il est sain de connaître sa condition de départ pour éviter d’avancer dans l’illusion, il est sain de reconnaître la vérité pour engager un processus qui aura pour but de vouloir faire en sorte de sortir de sa condition.

Les personnes non-blanches ne  rêvent elles pas  et ce sans avoir encore vraiment prouvé avoir pu l’atteindre, ce qu’elles se devraient de chercher d’être réellement, et/ou vouloir être ?

Il est question d’atteindre l’objectif ultime qui est de produire de la JUSTICE à chaque instant et de ne plus être des sujets de près ou de loin, directement ou indirectement des suprémacistes blancs, c’est cela le défi à relever et ce sans se donner une minute de répit, et si répit il y a il doit lui aussi être motivé le même objectif. Dans une telle situation il n’y a pas à baisser la garde, cette guerre n’est pas terminée et demande une vigilance de tous les instants. Il est question de faire disparaitre ce système d’oppression destructeur.

Dans ces circonstances, flatter une personne non-blanche n’est ce pas à la limite « insulter la dite intelligence »  de cette dernière ?
N’est ce pas en fait faire d’elle l’objet d’une farce, d’une moquerie ?
N’est ce pas elles mêmes se mettre en situation de devenir l’objet d’une dérision qu’elles nourrissent envers elles sans s’en rendre compte ?
N’est pas lui faire croire une chose qui n’est pas ?
N’est ce pas se cacher la vérité ?

Le travail est loin d’être achevé et la flatterie n’est en rien une solution bien au contraire.

Prenons l’exemple du dit leader pour ce qui es des personnes non-blanches.
Un « Leader » est capable de prendre des décisions et de pouvoir se protéger lui et ceux qui le suivent des conséquences qu’impliquent ces décisions. Un Leader fait et personne ne peut l’en empêcher. Ce qui est loin d’être le cas d’une quelconque personne non-blanche à ce jour, car se trouve dépendre en tout et pour tout des décisions des suprémacistes blancs qui eux ordonnent et font en sorte que soit mise en application cet ordre. Les suprémacistes blancs ont le Moniteur, ils ont le Muscle, et leur réseau lui est vraiment PUISSANT, car infléchissent, affectent, font réagir à leur guise la topographie du monde, déplaçant à leur convenance directement et indirectement tout ce que pensent, disent et font les personnes non-blanches, qui elles ne font que réagir à un système qui pour elle est une guerre permanente. Le leader pour les personnes non-blanches sont des personnes blanches.
Le simple fait de parler du racisme pour une personne non-blanche est une réaction, le fait de vouloir s’en défaire en est une aussi. L’existence de fait de ce système incorrect basé sur la maltraitance et la domination de toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau, favorise ces réactions qui de fait son logiques. Il n’est pas sain de conserver une chose conçue pour vous détruire. Comme un malade il n’est pas sain pour un individu  de garder une  maladie, se débarrasser dur racisme est une nécessité absolue.

Les suprémacistes blancs sont ceux qui font et défont tout ce qui est,  pour ce qui concerne les personnes non-blanches leur dictant tout en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 . Ils sont ceux qui guident et dirigent les personnes non-blanches d’une manière ou d’une autre. Disant où aller et ou ne pas aller, quoi faire et ne pas faire, disant pour elles ce qui a de la valeur et n’en a pas.
Affectant quotidiennement de manière directe et indirecte la lecture et les réactions des personnes non-blanches.
En ce sens il est puissant, et les personnes non-blanches elles ne le sont pas car ne sont pas en mesure apparemment d’infléchir la tendance, n’étant pas en mesure d’affecter les suprémacistes blancs réellement.
Les suprémacistes blancs sont le standard, le modèle dominant  des personnes non-blanches, les Leaders.
Par conséquent le véritable leader des personne non-blanches directement et indirectement est un suprémaciste blanc (homme et femme raciste), il est le Maître Suprême. Ils sont les véritables chefs d’orchestre.

Il n’est pas sain de chercher à se rassurer de sa situation par des faux semblants. La première mesure à prendre pour soi étant de se dire la vérité à savoir ce qui est. Et c’est par là que doit commencer le travail pour les personnes non-blanches, qui est CELUI DE SE DIRE LA VÉRITÉ. Reconnaître leur condition de subjugation, leur état pitoyable, leur impuissance et cesser de croire une chose qui n’est pas cesser de s’illusionner. Cette vérité semble difficile à admettre mais cela est la vérité, ici il n’est pas question de sentiments, de « feel good », qui en la circonstances agissent comme des soporifiques plus qu’autre chose, il faut se réveiller et non se laisser endormir.

Voir la  vérité  qui est qu’à ce jour dans un tel système aucune personne  non-blanche n’est la qualité de personne qu’elle se devrait d’être, ce qui est aussi le cas des personnes blanches, ce système ne permettant pas qu’il puisse exister des personnes de qualité, car toutes rendues toxiques par ce système qui nuit aux relations entre personnes blanches et non-blanches, et entre personne non-blanches entre elles éduquées à être hostiles entre elles, ce qui a pour effet de renforcer cette structure de pourvoir au lieu de la faire disparaitre.
Les personnes non-blanches sont sous la juridiction de ce pouvoir, et sont des victimes au sein d’un système dans lequel aucune personne blanche elle ne l’est, une personne blanche n’est pas une victime de la suprématie blanche cela est impossible, tout au plus elle subit quelques actes d’injustice. Car ce système est à l’avantage du fait de son existence des personnes blanches exclusivement, et est au détriment des personnes non-blanches globalement.

Il n’est donc pas sain de flatter une personne quand sa condition prouve le contraire de ce que voudrait laisser faire penser la flatterie qui lui est faite. Nul à ce jour n’est la qualité de personne qu’une personne devrait être et ce quel que soit ce qu’elle fait. À ce jour nulle personne non-blanche n’a de pouvoir au point de faire ce qu’elle veut, nulle personne non-blanche ne se trouve réellement aux commandes, étant toutes des sujets et n’étant aux commandes de rien. Nulle personne non-blanche n’a réussi a faire disparaitre ce système qui est la source de tous les problèmes.
Aucune personne non-blanche ne possède ce pouvoir qui lui permette de ne pas être soumise aux dictats directs et indirects des suprémacistes blancs, ces derniers étant ceux et celle qui décident en tout et pour tout des affaires des personnes non-blanches.

Ce qui compte est de voir si cela est vrai ou faux, non de s’offusquer, reconnaître la vérité est le premier pas nécessaire pour commencer un processus qui puisse permettre un début de changement de pensée passant par la compréhension.
Considérer les choses sérieuses avec sérieux et ne pas se laisser distraire ni dévier de l’objectif ultime et surtout entre victimes.

Citation : « Ne laissez pas la flatterie et les dits « cadeaux » vous aveugler du racisme et des autres injustices ». Neely Fuller Jr.

Il est question d’études, de recherches et de mise en pratique après compréhension de ce qu’est et comment fonctionne ce système, d’un code de choses à faire et à ne pas faire, à dire et à ne pas dire.

Apprendre à ne se mettre en contact que pour produire des choses constructives, pour régler des problèmes sans en créer d’autres.

Aucune flatterie à ce jour n’a produit de JUSTICE, bien au contraire la flatterie nourrit une fausse idée chez l’autre faisant naître un sentiment de satisfaction qui plus souvent que rarement est associé à une forme de supériorité, de contentement et en cela ne génère pas de JUSTICE car ne garantit pas réellement de l’équilibre entre les personnes. Il y a surtout à considérer qu’à ce jour nulle personne n’est la qualité de personne qu’une personne se devrait d’être et qui plus est durant l’exsitence d’un système qui favorise grandement la non-justice et sa production sous toutes les formes possibles et inimaginables.

Il n’y a pas à flatter quiconque a fortiori dans un tel système, il y a à œuvrer à remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE, il y a à faire disparaitre ce système qui pour les personnes non-blanches est une prison un carcan, une camisole de force, les privant de tout mouvement leur permettant de devenir des hommes et des femmes universels se devant de fonctionner de manière constructive minute par minute sur une base quotidienne et ce 24/24 dans tous les domaines d’activités. En dehors de cette considération ces flatteries ne sont que perte de temps et d’énergie, car ne permettant nullement de faire disparaitre ce système bien au contraire, elles participent à maintenir en place ce dernier, car entretiennent le mensonge.

LA PRIORITÉ DES PRIORITÉS EST DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.
Il est question de tout reconstruire.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s