MAIS QUE MANQUE T-IL ?


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE,  TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié exclusivement à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

MAIS QUE MANQUE T-IL ?

 

Citation : Se rappeler que si une personne classifiée comme blanche croit en cette idéologie qui est de dominer et de maltraiter une personne classifiée non-blanche du fait de sa couleur de peau, elle est d’autorité un suprémaciste blanc. Aussi il est à comprendre que le suprémaciste blanc (raciste) cherchera TOUJOURS, un moyen pour faire en sorte que soit maintenu en place son système, et il le fera quel que soit le moyen qu’il trouvera pour le faire, à commencer par l’usage de la confusion et du mensonge. La suprématie blanche est la seule chose qu’il valorise. Seul compte pour lui/elle de trouver une ou des personnes non-blanches pour les dominer et les maltraiter, cela est leur recette du dit « Bonheur » . Nelly Fuller Jr

 » Le suprémaciste blanc sait que la meilleure manière de gagner une guerre n’est pas celle qui veuille qu’il aille mourir pour son dit  » pays », mais est celle qui fasse  que celui d’en  face meurt pour son dit pays. »

 

large_wg4cZ3KwpS29V5koye6QKkEmF9o.png  0f722b33da03004ec4a5519f3c7569dd.jpg
Culte du Ghetto Lifestyle et pour quel résultat ?

Deux films qui ont engendré de tels dégâts qu’il n’est pas possible d’imaginer leurs  ampleurs, si la question de la violence est posée elle n’ a pas été posée pour proposer des solutions. Considéré comme film culte il mérite d’être vu avec la considération du système en place qui veuille que les personnes non-blanches glorifient des choses qui ne leur sont en rien constructives.
Les personnes non-blanches classifiées comme noires se devraient de comprendre que vouloir prouver sa couleur de peau n’a aucun sens et encore moins vouloir prouver qu’elles sont noires, exceptées si cela est synonyme de production de JUSTICE.

« Un groupe de personnes non-blanches sans agenda constructif signifie toujours quelque chose de laid ». Neely Fuller Jr.

Les suprémacistes blancs incitent les victimes à mourir pour des chimères,  les incitent à se quereller entre elles pour des choses stupides sans réelle valeur,  ensuite ils viennent et se servent (or, diamants, pétrole, nickel, alumine,….etc) ne trouvant plus aucune opposition sur leur chemin .

Le système de la suprématie blanche n’est nullement et n’a nullement été conçu pour éduquer les individus quels qu’ils soient à la production de la JUSTICE, il éduque la plupart des personnes blanche est des personnes non-blanches à concevoir cette idée comme allant de soi, alors qu’elle est le fruit d’une idéologie, à l’avantage des personnes blanches et non  à celui des personnes non-blanches et cette distinction est primordiale à avoir pour éviter de subir les effets constants de la confusion, notamment au sein des victimes de ce système que sont les personnes non-blanches, communément appelées « noires ».

Citation: Le suprémaciste blanc utilisent toute sa technique, et son habileté,  juste pour être fiers de lui-même, cela est le suprémaciste blanc (racistes), cela est son but ultime. C’est comme cela qu’il va vers qui que ce soit.
La Justice est vers là où aller, l’équilibre est vers là ou aller, la paix est vers où aller, mais frapper sa poitrine comme un animal semi-ignorant disant combien vous êtes fier, juste d’être vous, sans rien faire de constructif, ou plutôt faisant un tas de choses non-constructives, ne fait pas de sens. C’est la philosophie suprémaciste blanche, et personne ne devrait adopter cela. »
Neely Fuller Jr

MAIS QUE MANQUE T-IL ?

En effet à la vue de ce qui se manifeste et à l’allure où vont les choses, particulièrement pour ce qui a trait aux relations des personnes non-blanches  entre elles dans un système dominé par la suprématie blanche (racisme) il est indéniable qu’il y a une chose qui leur manque ou a leur a manqué .

Qu’elle est elle cette chose ?

 » Les personnes non-blanches/noires, pour la plupart ne semblent avoir aucune idée précise du monde relationnel au sein duquel elles évoluent d’avec les personnes blanches notamment celles d’entre elles qui croient et défendent l’idéologie de la suprématie blanche(racisme).
Les personnes non-blanches ne semblent pas avoir réellement pris la mesure de ce à quoi et avec qui elles ont affaire. Elles ne semblent n’avoir aucune idée  de la relation dans laquelle elles sont  impliquées et ce dans quoi  elles ont été plongées. Un bon nombre d’entre elles restent endormies, rêvent alors que leur situation n’est en rien un rêve. Oubliant le contexte global pour se rassurer dans leur situation, pensant en faisant cela se rendre service. Il n’est pire drame que celui de refuser de faire face à la vérité, et en cela pour les personnes non-blanches au sein de ce système cela est être l’objet de la confusion, qui dans leur cas est le début de l’arrangement tragique » Mirtho Linguet.

« Éviter d’assumer qu’une personne blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche n’est pas raciste parce que cette personne blanche manifeste de la « sympathie », car, durant l’existence du système de la suprématie blanche toute personne blanche en capacité d’être raciste en est probablement un(e) et demeure un suspect raciste( chrétien, boudhiste, arabe, etc…). Les suprémacistes blancs (racistes) sont prêts à tout pour se dissimuler et use  en permanence de tactiques la tromperie étant celle qu’ils affectionnent  pour tromper leurs victimes. Ils se disent être tout tant que cela leur permet de se dissimuler, seul compte au final pour un suprémaciste blanc de continuer à pratiquer son idéologie. Prétendant une chose et faisant le contraire, ils sèment la confusion« .

LA COMPRÉHENSION semble être cette chose. La compréhension de réaliser que ce qui leur est proposé en tant que personnes non-blanches, dans un monde dominé par les suprémacistes blancs n’est,  n’a été,  et ne sera en aucune manière et ce quelle que soit la forme, pour elles profitable car ce qui leur est proposé est nourrie d’une seule et unique intention, une unique raison de vivre, qui est de faire d’elles du fait qu’elles soient non-blanches,  des personnes à dominer et à maltraiter, des personnes non-constructives.
Savoir que le Racisme existe n’est nullement ni évidemment Comprendre ce qu’est le Racisme.

« La profondeur du problème pour les personnes non-blanches semble être proportionnelle au degré de leur ignorance, ou pseudo savoir, une profondeur qui semble abyssal en ce qui concerne les rouages du fonctionnement pratique et idéologique du racisme qui est la suprématie blanche. Et ce du fait de l’oubli ou de la réelle méconnaissance des fondements basiques de ce système, au sein duquel évolue tout individu qui naît et est classifié  non-blanc d’office, et ce quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ) une cible, une victime d’office,  devant être dominée et maltraitée directement et indirectement, du fait de sa couleur de peau. Un système  conçu pour maintenir en état de captivité  toute personne non-blanche et ce à son détriment, en faire un sujet, un prisonnier, devant servir la gloire  de ce système avant tout, et des personnes pour qui a été mis en place ce système.
A ce jour la grande majorité des personnes non-blanches sans le savoir sont en errance dans les limbes d’un  mystère familier. Elles tournent en rond, plus qu’elles n’avancent vers une sortie.
Le racisme semblant pour elle une chose dont elles ne comprennent pas ce qu’il est comment il fonctionne. Elles se trouvent dans la plus grande des confusions. Les personnes non-blanches ne semblant pas comprendre que ce système n’a pas pour objet, et n’a pas été conçu pour les favoriser, et ce en aucune manière, quelle que soit la forme adoptée. Les racistes ne proposant aux personnes blanches que des choses servant à les maintenir dans une situation de dépendance totale et de retard, mais surtout à faire d’elles des personnes déconnectées d’avec la logique et ne fonctionnant que de manière émotionnelle et stupide, les suprémacistes travaillant à faire des personnes non-blanches des « zombies« , et maintenant des « monstres, des monstruosités, vénérant un système qui par dessein étant lui même monstrueux du fait qu’il ne produit que désastres et chaos, meurtres, violence et animosité sur la planète à grand renforts de slogans aux noms mensongers car ne disant pas la vérité et étant loin de produire ce qu’ils prétendent produire. Un système nullement en faveur de la Justice. Un système TOXIQUE Chargé de poison ».
Mirtho Linguet.

 

SUGGESTIONS….

Citation : « Il n’est rien de plus bizarre pour une personne blanche, qu’une personne noire qui fonctionne avec sa propre façon de penser, qui reste dans son propre monde, et qui ne réagit pas du tout à leurs attaques, un nègre qu’ils ne peuvent comprendre, comme venu de nulle part. Ils n’aiment pas ce « nègre » qu’ils ne peuvent pas comprendre, ce « nègre bizarre », « étrange » pour eux. vous pouvez dire  quelque chose autour de lui , il ne réagit pas, il ne bronche pas un sourcil. Il y a quelque chose d’étrange avec lui, comme s’il vit dans un autre monde.
Un « nègre » qui les écoute, les observe et les déstabilise, qui les regarde comme s’ils n’existaient pas, au point qu’ils ont du mal, se sentent transparents et lisibles aux yeux de ce « nègre » qui les observe sans sourciller. »
.Neely Fuller Jr.

Les personnes blanches en grande majorité et ce même celles qui disent ne pas être racistes, ne cherchent pas à faire disparaitre le racisme, du fait des bénéfices réels qu’elles en tirent, ce qui en soi est logique, et tout ce qu’elles font est pour le plaisir, la gloire et le le gain matériel avant tout et surtout, mais sans y intégrer la PRODUCTION véritable de JUSTICE.

Elles ne cherchent pas à remettre en cause le système idéologique de la suprématie blanche (racisme) tout au plus elles préconisent des réajustements de circonstance, favorisent le statu quo, mais ne cherchent nullement l’élimination totale et définitive de ce mode de pensée de cette idéologie appelée suprématie blanche (racisme), qui autorise que soit dominé et maltraité tout individu du fait de sa couleur de peau car classifié comme non-blanc

Cela n’est nullement de manière générale une priorité pour la plupart des personnes blanches,  que de faire disparaître ce système idéologique qui est conçu pour les favoriser et ce en tout, et pour tout,  par rapport à toute personne non-blanche. C’est pour cela qu’il est correct de parler de relation de pouvoir, un pouvoir qui en la circonstance est incorrect car ne favorise nullement et aucunement de la JUSTICE dans les relations des individus classifiés blancs et non-blancs à échelle planétaire.

Les personnes non-blanches se devraient d’observer  cela, pour leur éviter de se laisser piéger par les apparences et les faux semblants,  elles mêmes éduquées à faire de même à savoir aider à ce que soit maintenu ce système pour le renforcer, ce qui dans la circonstance ne leur est, ne sera,  ne leur a été nullement favorable et ce quelle que soit l’ordre et le cadre de leurs relations d’avec les personnes blanches au sein de ce système, ce système n’est nullement conçu pour ce dessein qui soit de favoriser réellement en quelque mesure les personnes non-blanches.

MAIS QUE MANQUE T-IL ?

Voilà ce qui   a manqué et qui semble encore manquer à un grand nombre de personne non-blanches, celles appelées « Noires » particulièrement, à savoir de disposer effectivement d’une compréhension du racisme afin de mettre ne pratique un code compensatoire contre raciste logique qu’elles utiliseront pour gérer leurs relations entre elles et d’avec les personnes blanches, un code qui puisse permettre qu’elles puissent fonctionner sur un mode  basé sur une manière constructive d’aborder le monde plus que sur une volonté de vouloir prouver quoi que ce soit, et cherchant surtout à produire de la JUSTICE avant tout.

Un Code compensatoire contre raciste logique qui est un mode de pensée, de parole et d’action, une procédure qui suivrait des principes Logiques, tout en restant extrêmement avisées de la situation à savoir que ce monde actuel, cette fabrication de ce monde est encore et demeure sous la domination de l’idéologie de la suprématie blanche (racisme, et qui pour elle est un monde hostile et incitant tout individu à de l’hostilité. Et ce pour sortir de cette prison IDÉO-LOGIQUE imposée aux personnes non-blanches.

ELLES SE DOIVENT ÊTRE CONSTRUCTIVES ET PRODUIRE DE LA JUSTICE EN PERMANENCE EN TOUT TEMPS ET EN TOUT LIEU.

Un mode de pensée qui se doit être en réalité une nouvelle éducation, une nouvelle culture, l’éducation étant le fait d’apprendre à comprendre comment faire et à ne pas faire afin d’obtenir un résultat si possible constructif, comprendre ce qu’il y à dire et à ne pas dire et ce en fonction de chaque circonstance, dans le but de pouvoir résoudre une situation et ce quel que soit le domaine d’activité, en vue d’un résultat qui se voudra résolument CONSTRUCTIF.
La culture elle étant ce que fait dit et pense un individu au moment où il le le pense, le dit et le fait. Apprendre est aussi prendre des habitudes, des manières, des comportements, ceux ci pouvant avoir des conséquences constructives ou non constructives. Produire une culture de la JUSTICE. Une culture qui produira un homme et une femme Universels. Fonctionnant en mode constructif 24/7 et ce en toutes circonstances.

Utilisant un mode de pensée, de parole et d’action permettant réduire jusqu’à son élimination totale,  cette idéologie artificielle de la race et de la couleur de la peau, ainsi que de ses effets. Car c’est cette Idéologie qui leur est inculquée directement et indirectement par les suprémacistes blanc (racistes), et qui rendent toxiques tout contact entre les personnes non-blanches, prises dans la plus grande des confusion.

Un mode de pensée de parole et d’action les amenant à sortir de ces rituels de conversations et réunions inutiles, de ces rassemblements/rencontres spontanées qui ne contiennent aucun objectif précis, si ce n’est celui d’être là pour être là, et où plus souvent que rarement donnent lieu à des effluves de commérages, où il est question de dénigrer ou de se moquer d’autrui, de se décharger de son trop plein de frustrations sans que cela ne soit une véritable solution car il n’est pas envisagé réellement de solutions.

Sortir de ces rituels de réunions dites « familiales » aléatoires, improvisées sans plan, et ne les envisager que sous l’angle de trouver des solutions pour régler des problèmes  existant au sein de ladite famille soit pour un ET/OU  des membres de ladite « famille » afin de permettre à ce que les relations s’améliorent, ainsi que les situations des personnes concernées. Et ce sans chercher à accabler quiconque et ne rester focalisé que sur le problème. Régler les problèmes qui nécessitent de l’être.

Envisager la nécessité de se voir comme entité individuelle avide de produire de la JUSTICE, au point que vouloir se définir comme un « noir » devient en toute circonstance synonyme de JUSTICE, cela seul serait la raison logique de se définir en la circonstance comme un dit « noir » non par rapport à la couleur mais surtout par rapport à ce que produit l’individu car c’est de cela dont il est vraiment question le FAIRE, ce qui est PRODUIT.

Cesser de se comporter en présence des personnes blanches comme un amuseur, où comme le comique de circonstance, car plus souvent que rarement sont la risée de ces personnes qui rient d’elles plus qu’elles ne rient avec elles, et surtout éviter de prouver à toute personne blanche quoi que ce soit, notamment éviter de prouver sa dite intelligence, il n’y a à rien à prouver il y a à produire de la JUSTICE.

Apprendre à demeurer silencieux autant que possible et ce pour permettre que se développe la capacité d’observation et d’analyse. Mais surtout pour éviter de se nuire car par trop toxiques.  Développer la capacité de réflexion en  profondeur, pour éviter de rester à la surface des choses, comprendre les logiques pour envisager des  conséquences de ce qui est dit et fait et envisager à l’avance des conséquences de ces entreprises, pour minimiser les conflits, et n’engager la conversation avec autrui que dans le but de trouver une solution ou chercher à comprendre, et ce par le processus des questions et réponses, éviter d’argumenter car trop souvent cela se transforme en disputes.

Éviter de socialiser pour socialiser et éviter de nourrir la « familiarité » car source souvent de mépris. Socialiser pour produire quoi ?

Éviter de s’exhiber de manière triviale sur les dits « réseaux sociaux « en affichant une image de soi qui ne traduit en rien la vérité de la situation, mais qui sert à nourrir le mensonge et l’illusion, car participe à glorifier le mensonge de masse et maintient les personnes non-blanches dans un mode virtuel qui les coupe du réel, comme le ferait une drogue. Les dits « réseaux sociaux » servant plus souvent que rarement qu’à nourrir le dénigrement, à s’afficher pour se comparer alors que les victimes n’ont pas à se comparer les unes et les autres. Des réseaux qui n’ont de sociaux que le nom et dont ce nom n’a à ce jour aucune véritable définition en ce qui concerne ce à quoi il sert réellement et véritablement.

Apprendre à sortir de l’émotion, car les personnes non-blanches dites « noires » sont pour la plupart (il faut là bien l’admettre) hautement émotionnelles quand il s’agit d’aborder l’autre et les situations. Or tout problème se doit d’être aborder par la logique et non par l’émotion.

Les personnes non-blanches et appelées « noires » se doivent de se garder de prétendre être quoi que ce soit, compte tenu du fait qu’elles sont en vérité  des sujets, et n’ont aucune réelle autorité dans ce système de la suprématie blanche (racisme),  elles ne sont aux commandes de rien, et ne font que réagir et/ou obéir  par rapport au racisme, les suprémacistes blancs étant  les véritables personnes aux commandes des personnes non-blanches/Noires, et ce quel que soit le domaine d’activité 24/7. Toute prétention affichée de par leur condition étant une illusion du fait de leur situation de subjugation au sein de ce système qui les confine à demeurer dans une posture d’infériorité et ce malgré les apparences. Le condition réelle et unique étant celle de prisonniers de guerre.

Reconnaître sa faiblesse rend plus fort car évite de s’exposer par ignorance, un homme qui individu qui connaît sa ou ses faiblesses évalue avec plus de lucidité les situations.


NB : Un prisonnier n’a pas de droit, ni de titre,  il ne peut être autre chose qu’un prisonnier,  et ce,  quelle que soit sa fonction dans la prison, il n’est ni un père, ni une mère, ni un époux, ni une épouse, ni un mari, seule sa condition de prisonnier est à considérer, car il est soumis à une autorité qui le maintient en situation de détention. Nul ne peut être un homme si il est sous l’autorité d’un autre homme, un homme soumis à l’autorité d’un autre homme est un sujet, un enfant, de celui qui le domine. C’est cela qui est la situation des personnes non-blanches au sein du système de la suprématie blanche (racisme) elles sont les sujets des suprémacistes blancs.

Apprendre à se dire la vérité et cesser de se mentir, et de nourrir l’hypocrisie.
Dire la vérité est dire ce qui est, n’est nullement vouloir chercher à offenser autrui.
Offenser est un acte qui n’est nullement productif de justice mais servant à maltraiter  l’autre. Trop de personnes confondent ces deux choses qui sont distinctes, et non identiques. Dire la vérité est chercher à produire de la JUSTICE par le processus de la révélation de ce qui est.

Faire cela est déjà mettre en place un code compensatoire contre-raciste logique et le faire savoir.

Ci dessous le Code nouvelle version 2016. Une version révisée et augmentée.

WORKBOOK-COVER-NEW

IL EST QUESTION D’OPTIMISER ET DE MAXIMISER LA MARGE DE MANŒUVRE AUSSI INFIME SOIT-ELLE.

Car si le racisme est la pratique de la non-justice, la logique compensatoire contre raciste est la pratique de la *JUSTICE.

PAR CONSÉQUENT IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient et pratiquent cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ INDIVIDUELLEMENT PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE, QUI CROIENT ET DÉFENDENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME) ET FORMENT UNE FORCE COLLECTIVE, LA NATION UNIE DES SUPRÉMACISTES BLANCS RACISTES .

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s