LA « RELATION ». Partie 1.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Titre :

LA « RELATION » Partie 1.

Citation : « La crainte, frustration, malice et confusion, qui est causée par le racisme retarde et empêche  toute activité constructive entre les personnes de l’univers connu. » Neely Fuller Jr.

IMPORTANT :  » De même que les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) sont unis individuellement et collectivement pour défendre idéologiquement et ce à chaque seconde  en toute circonstance  de manière pratique le maintien de leur système de domination  qui est le racisme (le système suprématie blanche) et qui favorise la non-justice envers toute personne non-blanche.
De même les victimes du racisme que sont l’ensemble des personnes non-blanches de l’univers connu se doivent idéologiquement  de s’unir que ce soit  individuellement et/ou  collectivement et ce à chaque seconde de leur existence, en toute circonstance pour produire de manière pratique un système de JUSTICE dans leurs relations afin de faire en sorte que disparaisse le système de la suprématie blanche (Racisme) ».  En étant dans une logique permanente  pour Régler des problèmes sans en créer d’autres. En faisant cela dans le moment, à la minute même où elles le font, elles œuvrent précisément déjà contre le racisme.
L’auteur du Blog.

Au delà des sentiments les individus logiquement s’unissent pour défendre une cause, un projet, porter et faire vivre des valeurs, pour allier leurs forces afin de compenser leurs faiblesses, c’est à cela que sert l’union, et ce quelle que soit la raison de cette union, et ce en vue  de produire un résultat. Les sentiments/émotions ayant une fonction qui est celle d’amener l’individu à se poser des questions, mais n’étant nullement une solution  fiable pour résoudre des problèmes, car soumises  à des fluctuations (humeur de l’individu sur le moment), l’émotion est un indicateur, elle alerte, elle manifeste/indique l’existence d’un problème réel ou imaginé,  mais n’est en rien une solution logique pour régler des problèmes. Un ressenti est subjectif et peut être sujet à erreur de jugement car est fonction de l’état de l’individu (nerveux, angoissé, calme, en colère, etc….). Les émotions ayant tendance à brouiller la compréhension, à fausser le jugement,  sont à observer plus qu’à considérer comme un moyen fiable pour analyser /comprendre une situation, ou pour résoudre un problème.

La logique est l’outil le plus fiable pour régler des problèmes car suit le processus des questions et réponses , suit le principe  des causes et des effets.

Une relation est comme une entreprise (entreprendre, est s’engager dans une situation pour un résultat) elle tient compte de la notion de profit et de perte, et s’appuie sur la logique. Toute entreprise qui ne s’appuie pas sur la logique, mais que sur les émotions,  est vouée à l’échec cela est mathématique.
Aussi s’unir sans considérer cela est  une garantie pour  un désastre annoncé, car tôt ou tard cela risque d’être au détriment de la ou des personnes inscrites dans cette relation, du fait que ces notions n’aient pas été considérées au départ, qui plus est dans un monde qui favorise la non-justice, le déséquilibre, le chaos entre les individus. Ce qui compte tenu de la situation idéologique actuelle n’est nullement produire de la JUSTICE
Toute relation se devrait d’être basée sur l’idée que directement ou indirectement personne ne soit lésé, sur l’idée de l’équilibre des forces pour compenser les faiblesses. Sur l’idée de compensation, d’harmonie. Toute relation doit avant tout être basée sur la VÉRITÉ et LA JUSTICE.
LA JUSTICE EST L’ÉLÉMENT ESSENTIEL QUI DOIT SOUTENIR UNE RELATION soutenue par la volonté de toujours chercher à révéler la vérité, à régler des problèmes sans en créer d’autres.

SAVOIR AVEC PRÉCISION POURQUOI UN INDIVIDU FAIT CE QU’IL FAIT, SAVOIR POURQUOI IL S’ENGAGE DANS CE DANS QUOI IL S’ENGAGE. Connaître la situation de départ et définir un point d’arrivée qui tienne compte du contexte et des circonstances du moment et à venir éventuellement.

Il est question d’économie (usage de temps et d’énergie), et ce au-delà des sentiments qui peuvent être nourris, il est question de résultat, de résolution de problèmes, et non de « Feel Good » uniquement .
Il est question de produire un monde de JUSTICE.

Ce n’est pas la personne qui importe mais les principes.

Les principes qui régissent un individu ou un groupe d’individus, se doivent d’être plus importants que l’individu lui même, les principes servant de garant à ce qui est, ou se doit d’être, soit.
Tout tient et reposes sur des principes, qui sont soit constructifs et aident à améliorer une situation , ou non-constructifs et détériorent une situation. Pour avoir la possibilité de voir, cela suit des principes, pour pouvoir parler, cela suit des principes, Pour qu’un bras, un muscle puisse fonctionner,  il y a des principes permettent que ce bras, ces muscles fonctionnent.

Pratiquer la JUSTICE et révéler la VÉRITÉ, aussi en toute logique cette pratique se doit donc de suivre des principes qui garantissent, et garantiront  la production de la JUSTICE et la révélation de la VÉRITÉ et à ce jour ce principe DE JUSTICE, qui s’appuie sur la vérité, est celui qui doit précéder, guider, gouverner, les pensées, motiver, mener, toutes les pensées, paroles et les actions des individus dans un monde dominé idéologiquement par la non-justice  afin de faire en sorte que disparaisse  cette non-justice sous la forme idéologique connu du système de la suprématie blanche (racisme). A ce jour ce principe Universel de JUSTICE est ce qui est à produire.

Vous ne pouvez produire de JUSTICE et faire abstraction de la VÉRITÉ (ce qui est) envers soi et autrui. Prétendre une chose qui n’est pas vraie n’est pas pratiquer la JUSTICE, que ce soit pour soi ou autrui. Et les personnes non-blanche à ce jour se doivent d’être éprises de JUSTICE, se doivent d’être éprises de VÉRITÉ.

Il est question de mettre HORS JEU définitivement  le problème du racisme sous la forme du système de la suprématie blanche, cela doit être le but ULTIME. Éliminer une fois pour toute ce problème de race. Cela doit être une PRIORITÉ qui doit commencer maintenant.
Comment ?
En réglant des problèmes sans en créer d’autres.
En minimisant les conflits.
En produisant la JUSTICE.

Pratiquer la JUSTICE doit faire l’objet d’une grande réflexion, d’une pratique constante jusqu’à l’élimination totale et définitive de ce problème qui à ce jour est un cancer pour la planète et pour les hommes dans leurs relations qu’est le racisme (suprématie blanche).

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition : Une Relation est un « Fait », car elle existe de fait, dès lors qu’une chose ou plusieurs choses, entités, personnes, organismes,  sont en contact les uns avec les autres, de manière directe et indirecte.
Tout est RELATION et toute relation s’inscrit dans un cadre qui est défini ou pré-défini, et s’appuie sur des principes.

Que nous le voulons ou non, notre présence de fait implique une, voire de multiples relations avec soi, autrui, l’environnement, et ce en considérant que cela implique pour l’individu qu’il sache comment et pourquoi faire usage de son temps et de son énergie.

Ce qui fait la différence en réalité, c’est avant tout la nature de la relation, à savoir de quel ordre est la  dite relation, de quoi est composé son principe actif FONDAMENTAL, ce qu’elle est censée produire.
Ce pour quoi elle existe. Quels principes la gouvernent. Sa raison de vivre.
Ce que cela implique de faire et ne pas faire, de dire et ne pas dire pour que cette relation puisse fonctionner de manière juste et équilibrée en fonction des principes qui la régissent d’une part et de ceux qui seront définis d’autre part pour qu’elle puisse exister.
Tout en sachant qu’il est tout autant nécessaire de tenir compte du contexte au sein duquel s’inscrit cette relation.

Un comportement pour un individu en temps de guerre n’est pas de même nature, ni du même ordre qu’en temps de paix. Les priorités ne sont pas les mêmes, les personnes non-blanches se doivent de prendre en compte la situation, le contexte dans lequel elles évoluent.

En temps de guerre le comportement tient compte de la guerre, et tout ce qui est fait est liée à la guerre et ce pour y mettre fin. Rien d’autre ne doit prendre le dessus, ou tout ce qui ne sert pas à la fin de la guerre devient facultatif. Tous les énergies mises en œuvre doivent tendre vers ce but.
Et c’est cela que ne semblent pas comprendre l’ensemble des personnes non-blanches qui pour la plupart, n’observent pas qu’elles sont en guerre sur un champ de bataille, comprendre que le système de la suprématie blanche est une déclaration de guerre pour elles, par conséquent la nature de leurs relations doit prendre en compte cette donnée contextuelle qui est d’une importance capitale, voire vitale. Elles se doivent de considérer la FIN de la guerre comme la  priorité et leurs actions doit tendre vers cela uniquement sans rien négliger.  Et tant que le problème ne sera pas réglé tout ce qu’elles engageront devra servir à éliminer le système de la suprématie blanche et de ses effets dans leurs relations, par un système de JUSTICE et cela est la priorité.

LES CHOSES PRIORITAIRES EN PRIORITÉ.  FIRST THING FIRST!

Citation : La raison pour laquelle les victimes du racisme sont victimes du racisme  est qu’elles n’ont pas fait de l’élimination du racisme une PRIORITÉ. Même en parler fait l’objet d’un rejet, un sujet à éviter, qu’elles balaient. Alors qu’elles se devraient de considérer tout ce qu’elles font avec cette PRIORITÉ qui est de vouloir éliminer le racisme quoi qu’elles fassent 24/7.
Elles trouvent toutes sortes de prétextes pour ne pas le faire,  alors que c’est cela qui est nécessaire, et qui devrait les préoccuper, préférant l’ignorer, tout en étant surprises de se trouver encore depuis des générations dans la condition dans laquelle elles se trouvent, préférant avoir des soirées, mais dans une telle situation n’est-il pas nécessaire de penser à changer cette condition et avoir cela comme PRIORITÉ, en remplaçant ce qui est par quelque chose de meilleur. Et cette chose meilleure est de remplacer ce système par un système de JUSTICE . C’est à cela qu’elles se devraient de penser 24/7 de consacrer leur temps et leur énergie. Pour tout le monde, et ne s’adonner à rien qu’autre qu’à cela et ce sans s’empêcher d’y prendre plaisir à le faire. Prendre plaisir à faire des choses constructives et avec du sens tout en y prenant du plaisir sérieusement. Les personnes noires ont été éduquées par le suprémacistes blancs à croire qu’elles ne peuvent pas faire de choses sérieuses en prenant plaisir, et que avoir du plaisir est synonyme de stupidité, de non-constructif. Neely Fuller Jr.

Ce contexte est important à considérer sérieusement pour toute personne non-blanche qui comprend et/ou cherche à comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche, et ce afin de savoir comment envisager une relation dans un contexte dominé par cette idéologie.

Car tant que ce système sera en place rien de ce qu’elles posséderont et/ou croiront posséder n’aura de valeur, rien ne sera comme il se devrait d’être, car ce système est corrompu et corrompt tout ce qui est conçu durant son existence, en plus du fait que ce système maintient les victimes en situation de détention. Un prisonnier est un prisonnier et de ce fait ne possède de rien et n’a d’autre statut que celui de prisonnier.

Par conséquent une relation entre des individus notamment pour les personnes non-blanches compte tenu de leur condition, de sujets, victimes, prisonniers de guerre, et ce quel que soit le domaine au sein duquel elle s’inscrit se doit d’être définie non sur une base d’émotion,  et de sentiments, mais aussi et surtout sur une base  logique, rationnelle, à savoir en considérant les causes et les effets qui plus est en fonction du contexte et de ce qu’il génère, comment il affecte tout ce qui se trouve inscrit en son sein. Considérer leur condition.

Pour considérer les relations à ce jour entre personne blanches et personnes non-blanches et entre personnes non-blanche entre elles, il est nécessaire de considérer le cadre idéologique, le contexte idéologique au sein duquel évoluent l’ensemble des individus de la planète à ce jour dans l’univers connu.
Afin de produire quoi ?
Car soit celle ci est constructive, aide, soit elle est non-constructive. Soit elles veulent un monde dominé par la JUSTICE soit elles veulent un monde dominé par le racisme.

En effet tous les individus à ce jour évoluent au sein d’un cadre idéologique défini par et pour le bénéfice des suprémacistes blancs et des personnes blanches, et ce même quand ces dernières semblent au bas de l’échelle, dans la mesure où, même au bas de l’échelle toute personne blanche est considérée supérieure dans ce système à une personne non-blanche (noire), ce qui veut dire que la valeur accordée aux choses, aux personnes et leurs effets dans les relations émanent de ce système idéologique, dominant, nous sommes Tous directement et indirectement gouvernées, guidés, éduqués, par les valeurs de ce système dominant, les modes d’expressions, les images, les schémas de perception, la façon dont nous envisageons le monde, les sentiments et comment nous les considérons, tout cela est à ce jour issue d’une seule et unique pensée globale qui est celle émanant du système de la suprématie blanche (racisme).

Cela à un tel point que la plupart des individus ne se rendent plus compte que la conception du monde actuel est une fabrication qui a un but précis, à savoir dominer et maltraiter toute personne non-blanche, et ce au profit de l’ensemble des personnes blanches et plus particulièrement des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes). Ils sont suprêmes car décident en tout et pour tout, de comment envisager les choses. Ils ont pris le contrôle dans tous domaines d’activité afin d’être sûr de contrôler totalement celui et celle qu’il maltraite et domine, au quotidien, quitte à laisser croire aux personnes non-blanches (noires) qu’elles sont aux commandes alors qu’en réalité il n’en est rien. Elles ne décident en réalité de rien car sont sous la juridiction des suprémacistes blancs, sont des prisonniers de guerre.

Citation :«  Quand certaines personnes disent qu’elles n’ont pas expérimenté le Racisme (Suprématie blanche), c’est parce que le Racisme (Suprématie Blanche) a été expérimenté comme étant « normal » depuis si longtemps, que pour beaucoup cela semble ne pas exister comme un système grossissant, mais seulement sous la forme d’incidents périodiques ». Neely Fuller Jr.

hm-pub.jpg

« Les personnes dans la confusion sont toujours dominées par celles qui ne le sont pas, cela est logique. Les personnes non-blanches sont maintenues dans la confusion durant l’existence de la suprématie blanche c’est pour cela qu’elles sont dominées ».

A ce jour le schéma de perception de la plupart voire de la  grande majorité des personnes non blanches pour entrer contact avec qui que ce soit est grandement gouverné par le schéma de perception et de représentation que leur inculque  les suprémacistes blancs directement et indirectement de manière forcée ou par la ruse. Et que ce soit en économie, dans l’éducation,  le divertissement, la politique, le travail, la loi, la religion, le sexe et la guerre. Un schéma qui rend toxiques leurs relations car ce schéma est conçu pour nuire aux personnes non-blanches, ce système et ces schémas ont pour vocation la domination et la maltraitance de ces personnes non-blanches.

Ce système se trouve être à ce jour une véritable calamité, une abomination,  pour ce qui est des relations entre les individus et notamment entre les victimes à savoir les personnes non-blanche car basées sur la notion de rapport de force, de domination, de conflits, de violence, de maltraitance, d’hypocrisie et de mensonge, de jalousie, défiance, suspicion, en simple dominé par du poison.
Et qui inocule ce poison ?  Les suprémacistes blancs afin de renforcer leur système au détriment des victimes que sont les personnes non-blanches.

Par conséquent Les personnes non-blanches se doivent de fonctionner, seul ou en groupe, avec un code contre-raciste qui soit lui même un révélateur de vérité et un producteur de JUSTICE, considérer les causes et les effets, utiliser la logique,  être sur la fonction des choses, considérer la notion de la nécessité de faire ou pas des choses de les dire ou pas, considérer les relations comme des arrangements et chercher à produire une relation de qualité. Considérer le résultat Final de leurs relations, considérer de la nécessité de quitter ces schémas, de sortir de ce programme qui leur est plus nuisible qu’autre chose, car les rend hostiles les uns envers les autres. Considérer que leur relation au monde se doit de suivre une cause qui est plus grande qu’elles, cette cause qui est de remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE. Et ce qu’elles soit seule ou pas, cette cause est, et se doit d’être sa raison de vivre.
La meilleure chose à faire et à dire en toute circonstances et ne pas faire et ne pas dire en toutes circonstances et ce afin de minimiser les conflits et produire ce qui est à produire.
Produire quoi ? Produire un monde dominé par la JUSTICE.

L’enjeu au-delà de tout ce qui est dit est la QUALITÉ DE LA RELATION. Être sur la même page sur tous les sujets, C’est une question D’ÉQUILIBRE Tous se doivent de combiner leur force vers le même objectif, pour la CAUSE. et ce afin de ne pas déséquilibrer la relation. Il suffit qu’un élément dans la relation soit déséquilibrée pour que l’ensemble soit remis en question et soit déséquilibrée et ce même de manière infime. Il est question d’énergie combinatoire.  Dans le cas de deux personnes, qui décident de se mettre en relation de « couple » (mâle et femelle) elles doivent avoir le maximum d’informations l’une et l’autre, à l’avance, afin de savoir si cette relation peut être viable ou pas.
LA CAUSE étant de remplacer le système de la suprématie blanche par un système de JUSTICE une fois pour toute. Rien d’autre ne doit compter quoi qu’elles pensent disent et fassent, penseront, diront et feront. Hors de cette considération elles ne feront que perdre du temps et de l’énergie, s’illusionner, se détourner de l’essentiel.

IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

 

http://www.produiredelajustice.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s