RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 les-figures-de-l-ombre-photo6-2000x940.jpg

Titre :

RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES.

Le terme japonais poka-yoke, ポカヨケ, ou « anti-erreur ») est un dispositif, généralement mécanique, permettant d’éviter les erreurs d’assemblage, de montage ou de branchement.

Le poka-yoke est un « anti-erreur » : il permet d’éviter une erreur. Le cas typique est le code couleur : le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge.

Le baka-yoke est « l’anti-idiot » (baka 馬鹿 signifie « idiot » en japonais). Il est utilisé pour que l’opérateur ne crée pas une erreur : les prises de courant composées d’une phase, d’un neutre, et d’une terre ne permettent qu’une seule et unique position : la bonne, même si on veut essayer d’inverser le branchement (par exemple, connecter la terre avec une phase).

Poka.jpg

Il s’agit d’un CODE ANTI ERREUR LOGIQUE.

Tout individu se devrait et se doit d’utiliser les meilleures de toutes ses possibilités pour révéler la Vérité et ce en vue de produire de la JUSTICE.
Dans toute relation, situation, quel que soit le domaine d’activité et quelle que ce soit la forme de celle ci, toujours utiliser toutes les ressources possibles, avec les outils et  capacités disponibles qui lui sont donnés à la naissance (corps, cerveau, mains, réflexion, observation, force etc..) afin qu’ils puissent s’en servir pour aider à améliorer les choses plutôt que de les détériorer. Il est question de qualité de la relation, d’éviter de générer des problèmes et/ou conflits. Il est question de considérer les conséquences, les causes et les effets directs et indirects pour chaque pensée, parole, action menée pour soi et autrui.

Toute personne qui participe à l’élimination du racisme pour le remplacer par un système de Justice, met en place un CODE de pensée, parole et d’action, servant à révéler la vérité et à régler des problèmes sans en créer d’autres, en cela il agit déjà contre le Racisme, ce CODE est basé sur ce modèle unique et universel, qui quand pratiqué par chaque individu quel  que soit le le lieu, et l’endroit de la planète devient un système de pensée soutenu par ce seul et unique principe. De ce fait tous ces individus deviennent unis dans l’objectif mais demeurent indépendants dans leurs actions. Ce qui en fait la Nation Unie des personnes non-blanches. Ils n’ont pas besoin de se voir et de se parler, chacun est son propre chef, son propre leader, sa propre unité de soutien et parle et agit en son nom, étant toutes égales en tant que victimes durant l’existence du système de la Suprématie Blanche (Racisme). Elle n’a de compte à rendre à personne et décide selon  ce qui lui convient ou pas de penser, dire et faire. Elle ne parle pas comme autorité, ni ne dicte quoi que ce soit à quiconque, tout en considérant essentiel de chercher à régler des problèmes sans en créer d’autres.

Une seule constante compte être Unis par l’idée commune de produire de la JUSTICE tout en étant Indépendants dans l’action. Être idéologiquement unis pour la production de la Justice.

Le pendule de Newton

Le problème dont il est souvent  fait référence comme le problème de « la race », est la base initiale d’un « commerce inachevé » parmi les personnes de l’univers connu.

Par conséquent il n’est pas possible d’effectivement parler et /ou agir pour éliminer tout problème majeur qui implique les personnes sans premièrement éliminer  le problème du racisme dans chaque domaines d’activité, incluant l’économie, l’éducation, le divertissement, la politique, le travail, la loi, la religion, le sexe et la guerre.

Afin de faire cela, il est nécessaire, pour les victimes du racisme (personnes non-blanches), en nombre effectif, de savoir et de comprendre qui sont les racistes, comment ils fonctionnent, et pour quel but ultime.

Les victimes du racisme doivent aussi savoir et comprendre comment le pouvoir des racistes ( pour pratiquer le racisme) peut être annulé et/ou éliminé, par les victimes du racisme, en parlant et et/ou agissant en tant que personnes individuelles.


Question : Qu’apprennent réellement et qu’est il réellement enseigné aux personnes non-blanches au contact des personnes blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche (Racisme) ?

Réponse : Les personnes non-blanches au contact des personnes blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche apprennent à être et à devenir les victimes, les servantes, les produits basiques, du système de la suprématie blanche et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre , il leur est enseigné de participer à un système, afin qu’il puisse continuer à perdurer, à se maintenir et à se renforcer, un système qui pour l’ensemble des personnes non-blanches leur est hostile, car sont  au centre d’une guerre déclarée (souvent invisible car sournoise), contre elles du fait de leur couleur de peau. En cela ce système est Incorrect.

Raison : Parce que la raison d’être et l’existence de ce système est qu’il est, et a été conçu pour que soit dominé et maltraité toute personne non-blanche de manière directe et indirecte et ce pour le plaisir, la gloire, et le gain matériel des suprémacistes blancs et des personnes blanches qu’elles défendent ou pas ce système, car conçu avant tout et surtout pour elles.
Parce que ce système n’a pas été conçu pour être profitable de quelque manière que ce soit aux personnes non-blanches, et ce malgré les apparences. Le confort n’étant pas à confondre avec la Justice.

Il n’est rien enseigné aux personnes non-blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche (Racisme) qui leur soit réellement utile et/ou réellement constructif, et qui puisse leur permettre d’en sortir et cela doit être considéré sérieusement.

 » N’attendez pas des suprémacistes blancs qu’ils vous enseignent suffisamment qui puisse vous permettre de sortir de leur zone d’influence, et/ou ne plus devoir dépendre d’eux en tout et pour tout, cela ils ne peuvent le concevoir, et vous vous devez de le savoir et le comprendre. »

TOUT ce qui est enseigné aux personnes non-blanches durant l’existence de ce système l’est avant tout pour le maintien en place ce système, pour le supporter afin de le rendre plus fort, et cela est à considérer sérieusement par toute personne non-blanche qui cherche à comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (Racisme) et qui considère nécessaire que disparaisse une fois pour toute ce système. Aussi se doit elle de se poser la question de savoir à quoi elle participe au quotidien, et ce que produira ce à quoi elle consacrera son temps et son énergie durant l’existence de ce système .
Le problème est qu’il n’est pas observé que ce système n’est pas conçu pour que puisse être produite de la Justice, aussi participer, glorifier et vénérer en tant que personne non-blanche un tel système est incorrect.

« Il est regrettable d’observer que les personnes non-blanches au contact ou en observant les personnes blanches, les imitent  dans les choses non-constructives, plutôt que dans les choses constructives. »

Par conséquent les personnes non-blanches devraient cesser de se vanter de quoi que ce soit durant l’existence de ce système car à ce jour elles n’ont  réellement rien accompli qui puisse mériter de se vanter, étant en situation de détention, de subjugation, d’une part, et d’autre part parce qu’il n’y  à pas se vanter mais à faire ce qui doit être fait Il y a à produire de la Justice.

*Dire Non! à l’injustice et dire Oui ! à la JUSTICE.

*Dire la Vérité et parler avec précision et clarté pour éviter la confusion est produire de la JUSTICE et œuvrer contre la Racisme.

*Éviter la violence et la minimiser est produire de la JUSTICE et œuvrer contre la Racisme.

*Ne plus prêter d’intention à autrui sans preuves est produire de la JUSTICE et œuvrer contre la Racisme.

*Régler des problèmes sans en créer d’autres est produire de la JUSTICE et œuvrer contre la Racisme.

Citation :Citation : « Les personnes non-blanches semblent manquer d’observer et de comprendre le postulat de départ que suivent et qui guide les personnes blanches, (ce postulat étant basé sur celui du système de la suprématie blanche (racisme), pour entrer au contact de toute personne non-blanche de par le monde. De ce fait elles semblent négliger l’essentiel, qui est de s’intéresser aux véritable intentions de ces personnes, que cela soit intentionnel ou pas, dans la mesure où certaines personnes blanches ne savent comment faire avec leur système, et même quand elles veulent s’en dissocier elles savent qu’elles sont membres, et font partie de la plus grande force organisée de la planète.
Aujourd’hui le constat est sans appel, c’est purement et simplement un
désastre« . L’auteur du Blog.

Il n’est rien de plus embarrassant et de non-profitable pour les suprémacistes blancs que de voir, et d’observer  les personnes non-blanches notamment celles classifiées noires ne se préoccuper que d’une seule et unique chose qui est celle de régler des problèmes sans en créer d’autres.

Il n’est rien de plus embarrassant et de non-profitable pour les suprémacistes blancs que de voir, et d’observer  les personnes non-blanches refuser de participer  au mensonge, à l’hypocrisie, à la maltraitance, à tout ce qui est une entrave à la *JUSTICE.

Cela est pour tout suprémaciste blanc (raciste) un coup fatal, et capable de les mettre Hors-Jeu, un coup en mesure de nuire et d’affaiblir la puissance et les effets dévastateurs de leur système, capable de ruiner leurs affaires car leur système, qui fonctionne comme une entreprise est aussi une organisation criminelle qui se nourrit aussi du crime et incite aussi au crime, le crime pour eux est profitable. Les suprémacistes blancs ne tiennent pas à ce que quiconque excepté eux mêmes soient dans cette logique de résolution de problèmes, cela leur permettant d’avoir le dessus et une avance considérable.

La production de la JUSTICE est très nuisible pour les affaires des suprémacistes blancs (racistes).

La révélation de la VÉRITÉ est très nuisible pour les affaires des suprémacistes blancs (racistes).

Il est à noter que  les suprémacistes blancs (Racistes) ont montré depuis bien longtemps et continuent à montrer une très forte et immense capacité en effet à régler des problème de tous les ordres, notamment pour tout ce qui à trait aux problèmes matériels, ils s’ingénient à réfléchir jour et nuit, pour tout sur ce qui concerne la domination et la compréhension de la terre,  la mer, les airs, l’eau etc… veulent tout conquérir y compris l’espace, l’univers. A la seule différence qu’en faisant cela ils ne cessent d’en créer d’autres (il n’y a qu’à voir les désastres qu’ils ont apporté avec  leur dites révolutions, leur dite modernité, leur dite technologie, leur dite civilisation….etc) leurs progrès apportant souvent  en même temps le chaos, en cela leur système est  inacceptable car incorrect, nuisible plus qu’autre chose, et cela est le fait d’un mode de pensée non du hasard, et ce mode de pensée ne devrait pas être suivi, ni copié encore moins imité compte tenu de ce qu’il génère au final, qui globalement est non-constructif lorsque sont observés l’ensemble des désastres que que génère ce système de pensée et ceux qui l’ont alimenté pour leur bénéfice.
Ce système et ce qu’il génère est un désastre pour ce qui est de l’amélioration des relations entre les personnes de l’univers connu et inconnu, bien au contraire ils s’ingénient à entretenir la confusion, et de ce fait renforcent leur système de domination sur l’ensemble des personnes non-blanches de la planète.

Et c’est en cela que doivent impérativement changer les personnes non-blanches dans leurs relations que ce soit entre elles, et entre elles et les personnes blanches, être sur la résolution de problèmes et ce sans  en créer d’autres dans leurs relations  et ce de manière ultime. Devenir les personnes les plus constructives qui n’aient jamais existé à ce jour sur la planète.
Être sur l’amélioration de la qualité des relations. Produire de l’antidote au lieu de participer à produire du poison.

Il est à noter que vous ne pouvez contrer une personne qui a pour habitude de résoudre des problèmes, une personne qui est toujours dans cette logique est difficile à contrer. Les suprémacistes blancs sont des travailleurs acharnés, ils savent que pour que fonctionne leur système, qu’ils ne peuvent se permettre de se reposer, arrêter leur machine est pour eux inconcevable, elle doit tourner non-stop, question de rendement et question de ne laisser aucune chance aux victimes. Aussi ils n’ont de cesse de fabriquer de nouvelles formules pour le maintenir en place afin de le rendre plus performant qu’il ne l’est déjà.

Ils sont en permanence dans ce mode, dans cette logique, c’est leur code qui assure leur suprématie. Ils font tout à 100%, passent des nuits sans sommeils pour trouver de nouvelles méthodes pour continuer à asseoir leur domination malsaine. C’est pour cela qu’ils ont cette avance sur les personnes non-blanches car savent pourquoi ils font ce qu’ils font, ils ne sont pas en mode automatique; ils contrôlent leur système avec une logique implacable.

Les suprémacistes blancs ne veulent pas que les personnes noires sont dans cette dynamique de résolution de problème qui sans en créer plus, qu’elles soient constructives, les suprémacistes blancs préfèrent que les personnes non-blanches créent des problèmes plutôt que de chercher à les résoudre, qu’elles dysfonctionnent de manière à être non-constructives. C’est cela qui leur convient puisque ainsi ce comportement ne met pas en difficulté leur système qui lui même est conçu pour que les personnes non-blanches soient dominées et demeurent non-constructrices, qu’elles se distraient plus qu’elles ne cherchent à sortir de cette situation de subjugation, qu’elles soient dans des problèmes et en créent.

Régler des problèmes sans en créer d’autres.Cette simple mesure a elle seule  porte déjà en son sein un coup fatal et efficace aux affaires des suprémacistes blancs. En agissant avec cette logique  les personnes non-blanches travaillent et œuvrent déjà contre le racisme.

Aussi lorsque chaque personne non-blanche (noire)  quel que soit son sexe, et son âge, où qu’elle soit sur la planète, fonctionne et décide de fonctionner  de manière pratique sur ce mode, avec ce principe directeur, qui est de régler des problèmes sans en créer d’autres et ce en toute circonstance, en toute situation qu’elle soit seule ou avec autrui, minute par minute, seconde par seconde, dans son rapport au monde et aux choses, avec elle et autrui,  elle devient de fait une personne qui agit  par la pensée, la parole et l’action, pour aider à l’élimination du racisme (suprématie blanche).

Dire Non! à L’injustice est dire Oui! à la JUSTICE.

Ce qui implique aussi pour toute personne  non-blanche de ne nullement  considérer qu’elle ait de l’autorité sur quiconque excepté sur elle-même et de manière constructive, qu’elle  ne cherche pas à  avoir de l’autorité sur quiconque, car chercher à dominer est déjà de la maltraitance et n’est pas produire de la JUSTICE. En tant que victime du racisme toute personne non-blanche est un prisonnier de guerre du système idéologique du système de la suprématie blanche, (seul système actuel actif et qui gouverne le monde), comme le sont toutes les autres personnes non-blanches  ce qui les rend de fait toutes égales les unes et les autres.
Elles sont des individus indépendants dans l’action et unis dans l’objectif. L’objectif étant la production de la JUSTICE, en commençant par régler des problèmes sans en créer d’autres.
Unis et indépendants, pas de leader,être son propre leader.

COMMENT ?

En se posant les quatre questions qui sont les suivantes qui sont universelles et valables en toutes circonstances.

1 Qu’est ce que je veux faire ?

2 Pourquoi je veux faire ce que je veux faire ?

3 Comment je planifie ce que je veux faire ?

4 Qu’est ce que j’en attends comme Résultat Constructif ?

Poser des questions est essentiel.

– Est ce que ce résultat constructif garantira qu’aucune personne ne sera maltraité dans tout ce que cela va impliquer, que personne ne subira de préjudice, pour elle, et pour toutes les personnes qui seront impliquées directement et indirectement ?

– Est ce que ce résultat constructif garantira que personne ne subira de préjudice dans tout ce que cela va impliquer, pour elle, et pour toutes les personnes qui seront impliquées directement et indirectement ?

Cette dernière question de savoir : « Qu’est ce que j’en attends comme Résultat Constructif ? » est Fondamentale, Déterminante, le résultat de la démarche  engagée pour répondre et résoudre ce qui le nécessite, reposant sur la réponse à cette dernière question.
Il est question de régler des problèmes certes, mais sans en créer d’autres.
il est question de ne mettre personne y compris soi même en difficulté,.
Il est question quel que soit le problème posé ou la situation dans laquelle va s’engager un  ou des individus où au sein duquel il se trouve seul ou en groupe,  de considérer que le résultat se doit d’être constructif de manière totale et ultime pour TOUS. Que personne ni quoi que ce soit d’autre ne sorte lésé de la situation.

Qui que ce soit ou quoi que ce soit d’impliqué y compris soit même, ne devant subir de préjudice direct et indirect, et ce quel que soit le domaine d’activité, quelle que soit la relation, quelle que soit la volonté qui anime l’individu et ce qu’il veut en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7
Le résultat FINAL se doit garantir que personne directement ou indirectement ne se retrouve lésé, et/ou ne subisse un préjudice de quelque ordre que ce soit. Il est question de JUSTICE, il est question de garantir que personne ne soit maltraité de près ou de loin, directement et indirectement.
Aussi avant de s’engager dans quoi que ce soit sachant que tout individu VEUT quelque chose il est nécessaire au préalable de pouvoir répondre à ces questions et surtout de considérer le résultat ultime qui doit garantir que le résultat sera constructif et produira de la JUSTICE, si ce n’est pas le cas se garder de s’engager de quelque manière que ce soit.

Il est important d’avoir ce principe de base à l’esprit, particulièrement dans un monde ou domine la non-justice, la violence, l’hostilité, la maltraitance, pour éviter des drames et des problèmes supplémentaires,  notamment pour ce qui est des personnes non-blanches fonctionnant beaucoup en mode automatique, et qui souvent s’inscrivent dans des choses sans se poser de questions, sans chercher à savoir ce que sont ces choses et comment elles fonctionnent,  pour assez souvent finir par se retrouver dans des difficultés, ou pour s’être engagé de manière irréfléchie. Il est nécessaire de tout prendre en compte. Et ce afin d’en assumer les conséquences jusqu’au bout sans avoir à y mêler quiconque exceptée soi même. Ici il n’y pas de place pour les dommages collatéraux. Ici  il est hors de question d’inscrire une personne dans une situation contre son gré et qui lui soit préjudiciable, il est hors de question de favoriser une injustice illégale, pour supporter un système illégal.

Se poser des questions est essentiel, car celui qui a cessé de se poser des questions se laisse plonger dans un sommeil profond.

RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES est une nécessité car permet de diminuer l’hostilité, la violence, le mensonge, les désastres….etc.

Il est question de fonctionner de la manière la plus constructive possible, en ayant pris en compte le maximum de paramètres, en ayant regroupé le maximum d’informations, en ayant réfléchi en profondeur et dans le détail, en ayant en permanence à l’esprit   ce principe comme CODE pratique, comme guide, comme boussole pour avancer au quotidien. Il faut pour se lancer être sûr que tous les voyants soient au vert, que tout soit nominal, autrement il apparait prudent de s’abstenir de s’engager au risque que cela engendre un problème supplémentaire, au risque que cela soit préjudiciable d’une manière ou d’une autre à soi et à plus forte raison à autrui.

FIGURE-2-Cool-gono-go-task-design.png

Comme pour le départ d’une fusée, il suffira d’un voyant rouge pour que le départ soit  annulé, reporté, il est nécessaire que tout soit nominal, cela évitant bien des désagréments. Agir avec prudence et précaution. RÉGLER DES PROBLÈMES SANS EN CRÉER D’AUTRES. Il est question de production de justice de faire en sorte que personne ne soit lésé de manière directe ou indirecte.
Agir en ayant considéré tous les paramètres afin d’être en accord avec sa ou ses décisions, en ayant pris le soin de porter une attention particulière aux probabilités agréables et désagréables consécutives à ce qui sera pensé, dit et fait dans un contexte favorable à l’hostilité car nourrissant de fait l’hostilité. Il est question de produire de l’antidote pour réduire et éliminer le poison.

Ce système étant comme un cancer pour les individus de la planète se doit d’être éradiqué, une fois pour toute. Il est question de retrouver la santé, d’être guéri une fois pour toute, afin de changer la qualité de nos relations, les rendre constructives en toutes circonstances car polluées qu’elles sont par ce cancer relationnel global à échelle planétaire, et ce en vue de devenir des hommes et des femmes universels ayant accepté de devenir cela et rien d’autre avec pour objectif ultime la production de la justice, et non le maintien d’une idéologie qui favorise l’injustice, dont la la plus grande est le racisme du fait de la prégnance de la suprématie blanche qui est le racisme.

IL EST QUESTION DE JUSTICE.

IL EST QUESTION DE JUSTICE DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.produiredelajustice.com

BLACK PANTHER POUR PRODUIRE QUOI ?

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »… NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non– Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.




Extrait d’une conversation entre Neely Fuller Jr et Gus T Renegade:

GTR Question : Après diverses conversations avec des personnes classifiées noires, il ressort le terme Noir et Fier d’être Noir ?

N.F Jr Réponse : La question serait de se demander pourquoi une personne dit cela? Quel serait le but ? Tout est supposé avoir un but, un but constructif.
Aussi si vous voulez être noir et fier, être noir et fier à cause de quoi ?
Si vous prenez les mots littéralement « Je suis noir et Je suis Fier » signifiant je suppose, je suis fier d’être noir, alors qu’est ce que cela signifie ?
Parce que la personne qui est fière d’être noire n’a rien à voir avec le fait d’être noire . Aussi être fière d’une chose dont vous n’avez rien à voir avec, que signifie cela ? Qu’est ce que cela est supposé signifier ? Quel type de progrès est-ce que cela est supposé indiquer ?
Vous êtes ce que vous êtes ? Maintenant! C’est que vous FAITES, c’est ce sur quoi cela suppose que vous devriez vous focaliser. Parce que le but  d’être ce que vous êtes, est de vous équiper pour ce que vous faites, ou ferez, ou êtes assigné de faire. Ou que vous pensez que vous êtes assigné de faire.
Cela est la logique, si vous suivez la logique, cela serait la logique. C’est comme une personne disant « j’ai des doigts et je suis fière d’avoir des doigts », « j’ai des oreilles et je suis fière d’avoir des oreilles », et marchant toute la journée disant je suis fière d’avoir des oreilles. Bien ! Cela pourrait être une activité, si vous voulez juste faire cela, et utiliser votre temps pour faire cela, mais pour qui parlez vous ? Et pour quelle raison ? Quel message envoyez-vous ? Et pour quel but ultime ? Alors vous avez des doigts, vous avez des oreilles, vous avez de la peau, vous pouvez marcher, et vous dites je suis fière d’être un marcheur, une personne qui peut marcher. Bien ! Cela est « bien » maintenant Quoi ?
Je veux dire quel est la raison de l’effort ? C’est cela que je dis ?

GTR Question :  Fiers de l’histoire des personnes noires, connaître l’histoire des personnes noires,savoir qu’elles ont fait de grands accomplissements et avoir cette fierté qui selon elles aidera à remplacer le système de la suprématie blanche par un système de Justice ?

N.F Jr Réponse : Tout ce que vous avez à faire pour remplacer la suprématie blanche par la Justice est de ce dire que cela est votre mission, et qui est de remplacer le système de la suprématie blanche par la Justice. Et cela n’a rien à voir avec rien d’autre. Et marcher autour et dire que vous êtes fier de vouloir être un conquérant, n’est pas une chose pour laquelle être fier, aucune personne ne devrait être fière d’être un conquérant, aller partout et piétiner des personnes, c’est ce que font les suprémacistes blancs,  nous n’avons pas à les imiter, et nous ne devrions pas. Nous devrions prendre les choses qu’ils font qui sont de valeurs constructives, comme le ferait comme toute personne individuelle que vous rencontreriez. Juste prendre les choses qu’ils font qui est de valeur constructive. Et s’assigner de cela comme une manière d’utiliser le temps et l’énergie, parce que tout est à propos d’utiliser le temps et l’énergie. Utiliser les ressources que vous avez, les dons qui vous ont été donnés, yeux, oreilles, nez, pieds un cerveau, vous utilisez ce cerveau, dire quelle est mon devoir ? Mon devoir est de résoudre des problèmes, de la manière le plus constructive. La vision du code compensatoire est de résoudre des problèmes sans en créer d’autres. Cela n’est pas toujours facile, en fait habituellement cela prend du temps de réfléchir pour faire cela, de résoudre des problèmes sans faire de nouveaux problèmes. Et vous faites tout de la manière la plus constructive……

Titre :

BLACK PANTHER POUR PRODUIRE QUOI ?

« Quel est le parasite le plus résistant ? Une bactérie ? Un virus ? Un ver intestinal ? Une idée, très résistante et très contagieuse ? Une fois que le cerveau est sous l’emprise d’une idée celle ci est presque impossible à éradiquer. Une idée qui est presque entièrement façonnée, pleinement intégrée ça s’incruste, la dedans quelque part ». Réplique tirée du film Inceptivo.

Citation : « Derrière chaque personne noire éminente présentée au monde comme une « sommité » se cache une personne blanche puissante ». Neely Fuller Jr.

Pourquoi ?
Parce que lorsque vous êtes   sur un vaisseau le capitaine est seul responsable de tout ce qui se passe sur le vaisseau, or la planète entière est un vaisseau, et la planète entière est dirigée par les personnes blanches qui croient en la suprématie blanche (racisme), et sont donc responsables de tout ce qui se passe sur la planète. Les suprémacistes blancs étant les plus malines et les plus puissantes d’entre l’es personnes blanches.

Et cela est soit Vrai soit Faux ?

BlackPantherPoster

Ne confondez pas confort et Justice.

Les personnes blanches et plus précisément les suprémacistes blancs (racistes) sont celles qui à ce jour possèdent le pouvoir de faire et ne pas faire, de décider de ce qui est et n’est pas   pour les personnes non-blanche (noires) leurs sujets maintenus en condition de détention et ce malgré les apparences, le plus incroyable est que ces dernières semblent fières de leur situation,  se vantent et se plaisent de contribuer et ce sans s’en rendre compte à renforcer le pouvoir en place qui les maintien en état de subjugation.

Mais bon ! Voilà et avec Black Panther  il est fort à parier encore une fois que beaucoup de personnes non-blanches confirmeront et ce à leur corps défendant ( car elles ne sont pas à blâmer du fait du fait de la confusion qui règne pour ce qui est de leur perception du problème)   l’adage suivant qui dit : « Si vous ne comprenez pas la suprématie blanche qui est le racisme ce que c’est et comment cela fonctionne tout ce que vous comprendrez d’autre ne fera que vous confondre ». Neely Fuller Jr..

Elle est un Objet soumis à une Confusion Maximale.

Et à ce jour il est vrai que la plupart des personnes noires sont celles qui sont dans la plus grande  confusion surtout quand leur ego est flatté pour mieux les endormir.
Se vanter par rapport à sa couleur de peau qui plus est celle appelée noire, et ce même au travers un dit personnage de BD considéré comme un « super héros » noir, est déjà donner raison à leur système, car vouloir prouver sa couleur de peau noire dans un système où cette couleur de peau est associée à l’idée qu’elle est une autorisation « légale » pour toute personne blanche à maltraiter et dominer toute personne non-blanche (noire) est en simple valider le fait d’accepter cette maltraitance et ce sur quoi se pratique cette maltraitance, en simple en voulant être noir dans le monde c’est accepter la condition que cette couleur de peau dans ce contexte idéologique implique, c’est accepter de se faire maltraiter et dominer.

Les victimes sortiront des salles de cinéma le torse bombé, contentes et fières, sans se rendre comte que leur problème n’est nullement réglé, car demeurent les sujets de ce système, et toujours avec le statut de prisonniers de guerre. Elles seront comme des prisonniers à qui il est accordé un moment de détente dans la cour oubliant leur condition de prisonniers, se grisant avec un somnifère sur mesure.

Car il n’y a pas à être ou ne pas être fier d’être né noir, et ce même si cela se comprend, cette recherche de reconnaissance n’est rien d’autre qu’une réaction (somme toute logique au racisme qui est la suprématie blanche de ce qu’il produit envers les victimes étant soumises et méprisées du fait de cette même couleur de peau, ce mépris représentant une injustice majeure), il en demeure pas moins que ce sentiment n’est rien d’autre qu’une réaction au racisme. Une réaction qui loin de l’affaiblir ne fait que le renforcer et ce au détriment des personnes qui en tirent un sentiment de fierté.

cela est en fait valider l’idée d’être considéré comme un noir non en tant que personne mais en tant que couleur qui plus est dans un système qui est basé sur un principe que celle ci est un justificatif pour dominer et maltraiter toute personne non-blanche du fait de cette même couleur de peau.
Ce qu’il y a à comprendre au-delà de la réaction c’est qu’il y a surtout à produire ce qui est à produire à savoir, produire un monde de Justice et ce à chaque seconde,et cela est plus important que de se vanter de sa couleur de peau.
« Noir une couleur, mais pas une personne et encore moins une race ».
C’est ce que fait l’individu qui compte et qui est soit constructif soit non-constructif et cela n’est pas lié à une question d’apparence épidermique, mais bien du fait de l’intention de l’individu.

Citation : « Aussi longtemps que la Suprématie Blanche existe, toutes les personnes non-blanches sont victimes de la Suprématie Blanche. Ceux qui volontairement et délibérément coopèrent avec la Suprématie Blanche sont victimes tout autant que celles qui y résistent« . Neely Fuller Jr.

Black-Panther-poster-main-xl.jpg

Que propose ce film qui soit constructif ?
Quelles sont les preuves ?
Car excepté le fait qu’il soit globalement composé de personnes non-blanches noires, quel est le message à retenir ?

Quel est l’effet constructif ?
Quelles leçons tirer ?
Quel problème règle t-il véritablement ?
Est il question de remplacer le système de la suprématie blanche par un système de *Justice ?

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Compte tenu du contexte idéologique au sein duquel évoluent l’ensemble des personnes non-blanches appelées noires, elles se doivent de considérer que ce qui compte pour le suprémaciste blanc c’est  le maintien optimal,  de leurs personnes, au sein de cette  prison idéologique, car les personnes non-blanches noires et ce quel que soit l’âge et le sexe sont des prisonniers de guerre, et cela est vrai ou faux, il ne peut en être autrement.

Soit le racisme existe soit il n’existe pas, il n’y a pas d’entre deux. Soit vous êtes prisonnier soit vous ne l’êtes pas, il n’y a pas d’entre deux soit cela est soit cela n’est pas. Soit vous êtes sous la domination du système de la suprématie blanche soit vous ne êtes pas.
Aussi la seule chose qui importe le plus logiquement n’est  sûrement pas de se vanter, les prisonnier du fait de leur condition n’ont à se vanter de rien, ni de leur âge, ni de leur sexe, un prisonnier quel que soit son sexe et son âge même avancé, quel que soit sa tâche en prison, même s’il travaille dans le bureau du directeur de prison et parle au directeur de prison, reste  un prisonnier, il n’a pas plus de droit qu’un autre prisonnier, ni de quoi se vanter par rapport à cela, ils sont tous égaux dans leur situation de détention.

Ce qu’il y a à faire c’est de régler ce problème, il y a à travailler à sortir de la prison, à faire en sorte que disparaisse ce système qui est une prison. Il n’y a rien, ni quoi que ce soit qui justifie de se vanter, tant que cette condition de détention n’aura pas disparue pour elles.  Et combien même cette situation réglée il y a aura à passer à régler tous ceux qui ne l’ont pas été.  La seule et unique raison pour laquelle existe un problème est celle qui nécessite qu’il soit réglé. Une fois un problème réglé passer au suivant qui ne l’est pas et cela sans chercher à s’en vanter. Régler un problème est faire ce qu’il y a à faire pour que ce soit réglé le problème est cela sans avoir à chercher à en tirer de la gloire, ou à se flatter l’ego.

Par conséquent d’abord régler le problème majeur, car il est celui qui initie, et est à l’origine des autres problème, le racisme étant la source de tous les problèmes sur la planète en ce qui concerne les relations des individus et ce quel que ce soit le domaine d’activité, il est celui qui provoque toutes les réactions observées du côté des victimes, y compris ce besoin de dite « reconnaissance » qui dans ce cas est une erreur.
Pourquoi une erreur ?
Parce que dans leur situation cette « reconnaissance » n’est en rien une solution, cela ne servant qu’à  les  faire sentir bien et à rien d’autre, alors que le problème demeure, et c’est cela qui est à l’œuvre. Cette reconnaissance n’éliminant nullement leur condition réellement.

Parce qu’il n’y a pas à se faire reconnaitre il y a à sortir de cette condition de prisonnier.

Dans un tel système il n’y a aucun moyen d’avoir ce qui doit être atteint, et ce qui doit être atteint est  la Justice, étant en tant que personnes non blanches des prisonniers de guerre, les prisonniers n’ont aucun pouvoir, comme ils ne contrôlent rien dans la prison, ils ne font que ce qu’on leur dit de faire, ce qui est la condition d’un prisonnier. Ils ne sont que des individus qui essaient de faire du mieux qu’ils peuvent pour interagir de la manière la plus constructive possible les uns pour les autres au mieux.
Sous le système de suprématie blanche, rien n’est là où cela se devrait être.

En tant que personne non-blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche elles n’ont à se vanter de rien car elles sont prisonniers de guerre et n’ont à se vanter de rien. Prisonnières qu’elles sont du début à la fin de la journée et c’est cela qui doit conditionner leur motivation, à savoir sortir de la prison. Cela est la priorité.

Qu’un détenu demande de la reconnaissance à celui qui le maintient en détention équivaut à demander au détenteur de reconnaître la condition de détention de celui ou celle qui demande de la reconnaissance. Et cela n’est pas perdu de vue de la par les suprémacistes blancs. Une reconnaissance qui n’est en rien une disparition effective de la condition et c’est cela que perdent de vue les détenus. Cette reconnaissance est du même ordre que demander au gardien de prison de reconnaître le numéro qui est cousu sur la tenue du prisonnier, et cela est absurde.
Le gardien sait que vous êtes en prison et connaît la raison de la détention, le prisonnier ne lui apprend rien de nouveau,  et de plus le gardien ne se préoccupe en réalité que d’une chose qui est de faire en sorte que le prisonnier demeure en prison, et ce par tous les moyens, et peu importe ce que clame le prisonnier et la tâche qu’il occupe dans la prison. Pour le gardien  c’est Taille Unique pour TOUS.

Se vanter de quoi que ce soit dans une telle situation est le propre d’un esprit confus, d’un esprit qui a perdu le contact avec la réalité, d’un esprit qui a oublié sa condition.

Aussi pour que disparaisse cette condition de détention forcée, seule la disparition de ce système qui est le système de la suprématie blanche et son remplacement par un système de Justice compte et rien d’autre. Que ce problème soit réglé une fois pour toute.
Que chaque personne non-blanche notamment celle qui se dit noire, cesse de se laisser distraire et émerveiller par la poudre aux yeux qui lui est envoyée à grands renforts de paillettes par les suprémacistes blancs pour les éblouir au point de les aveugler, au point de les rendre stupides, de leur faire dévier encore plus de leur trajectoire. Depuis que les personnes non-blanches (noires) ont été au contact des personnes blanches, elles n’ont cessé d’être déviées de leur trajectoire, pour à ce jour vivre dans un quotidien qui dans ce système est pour elles un quotidien de confusion, vivant au contact de personnes blanches une relation qui est un arrangement tragique.

A  « Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

B « D’après mon expérience, une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Répliques tirées du film : L’affaire Roman J . Israel Esq. 2018

Il n’y a aucun progrès pour quelque personne non-blanche que ce soit tant que ce système sera en place, uns système qui pour elles est une disgrâce. Les efforts ne comptent pas seuls comptent les résultats.

Quoique quoi que fasse un suprémaciste blanc (raciste) il le fait dans le but de préserver le maintien de son système et ce à son unique et absolu avantage, et cela passe par l’illusion qui est celle de faire croire aux prisonniers de guerre que sont les personnes non-blanches, qu’elles ne sont plus en prison en les divertissant. C’est pour cela qu’il a mis en place ce système et pour rien d’autre, à savoir garder les personnes non-blanches sous la juridiction du système de la suprématie blanche, et ce en générant  de la confusion.

Les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) celles et ceux qui sont les plus raffinés flatteront l’ego des personnes non-blanches en leur faisant croire qu’elles en ont du pouvoir, qu’elles sont importantes, que le racisme est terminé, alors que cela est les tromper.
Les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) raffinés riront, danseront, blagueront, auront des relations sexuelles avec les personnes non-blanches leurs victimes, se marieront avec elles, Leur donneront des titres ronflant, des dites « responsabilités » des bureaux,  des présents, favoriseront un divertissement qui leur fera croire qu’elles sont au pouvoir, mais ils savent qu’à la fin qu’ils sont ceux qui contrôlent car sont ceux qui décident au stade ultime. Leur diront combien grandes elles sont ainsi que de leur passé, combien intelligentes elles sont, leur donneront de l’argent et les aideront à avoir de grandioses monuments, et se feront des clins d’œil entre eux en voyant comment ils sèment la confusion dans l’esprit des personnes non-blanches, contentes d’elles sans voir qu’elles manipulées pour être mieux dominées. Leur feront croire qu’elles ont du pouvoir. Les confondent en félicitations, en flatteries, pour encore mieux les dominer.
C’est ainsi qu’agissent et fonctionnent les suprémacistes blancs(racistes) pour conserver leur pouvoir.

Aussi les victimes se doivent elles de rester vigilantes, en considérant le résultat, et surtout le contexte idéologique au sein duquel est conçu ce film. Ce super héros n’est en rien une solution s’il n’a pour objectif ultime la production de la Justice qui est synonyme de « héros ». Un héros produit de la Justice, il ne crée pas le chaos, la destruction, ni des explosions, ni de la désolation, comme cela est le cas dans le monde suprémaciste blanc et dont les victimes semblent considérer cela comme une vérité, voir comme un spectacle et un modèle à imiter, un standard. Accepter cela est encore une manière indirecte de supporter un système et ses lois sanguinaires.
Héros se doit d’être synonyme de Justice. La Justice ou RIEN !

G9RhRtq.jpg

Il n’y a donc aucune fierté à tirer d’un film  dans un tel contexte et ce en aucune circonstance. Ce fil au delà, des apparences est encore une fois une glorification au système de la suprématie blanche et de tout ce qui est prôné et vénéré au sein de ce système et le fait de mettre une personne qui sert de catalyseur de modèle de héros aux victimes n’y change rien bien au contraire cela est plus que dangereux.

Ce film est il et donne t’il une vision nouvelle des personnes non-blanches (noires) et ce au delà des effets spéciaux, et des costumes ?

Propose t’il un autre mode de vie, de comportement qui soit le contraire de ce que prône le monde suprémaciste blanc qui lui n’est que violence, hostilité, explosion, meurtre, et monstruosité…. ?

En simple ce film dans son ensemble remet il en  question l’idéologie du système de la suprématie blanche ?

Propose t’il la vision pour l’éducation  à un monde de JUSTICE au sein duquel il est et serait observé :
JUSTICE * Équilibre entre les personnes.
JUSTICE * Garantir que personne ne soit maltraité.
JUSTICE * Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus reçoive  le plus d’aide constructive.

Dès lors que le résultat est non-constructif quel que soit ce qui est fait est sans valeur.

Si ce film ne propose pas et ce à plus forte raison parce que globalement composé de victimes, une alternative différente à ce que propose le système de la suprématie blanche dans ses fondements,  alors il est à considérer qu’il participe aussi à renforcer l’idéologie du système en place, et n’est en rien un réel l’accomplissement mais un film de plus qui sert à faire en sorte que les victimes se « sentent bien » et là est le piège. À voir les résultats en ce qui concerne les personnes non-blanches force est de constater que  ce piège fonctionne à merveille.

La seule et unique raison de chercher et de vouloir prétendre être un noir et ce quel que soit le sexe, l’âge, la situation, est celle qui veuille que cela implique un individu qui produit de la JUSTICE. Cela est un devoir. Ce principe seul de JUSTICE doit être considéré.

Considérer nécessaire ce principe afin de faire en sorte de  :

1 * Régler des problèmes sans en créer d’autres ( ce qui nécessite de la réflexion sérieuse)

2 * Minimiser les conflits et éviter les contacts non-constructifs.

3 * Être dans une démarche produire des Résultats Constructifs.

4 * Produire de la Justice.

IL EST URGENT DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

http://www.producejustice.com

 

 

COMPRENDRE .

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non– Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

COMPRENDRE.

Citation :
« *Beaucoup de personnes sont blessées qui ne devraient pas être blessées ».
« *Beaucoup de personnes sont à blâmer ».
« *Les personnes qui sont le plus à blâmer se cachent en pleine visibilité ».
« *Les personnes qui sont le plus à blâmer sont toutes les suprémacistes blancs ». Neely Fuller Jr.

Un grand nombre si ce n’est la majorité des personnes non-blanches (noires) semblent manifestement ne pas avoir compris la nécessité et l’urgence de régler le problème du racisme qui est le problème majeur en ce qui les concerne, comme une Priorité, préférant,  courir après la « gloire », l’argent, les titres, s’impressionner les unes les autres, faire le « SHOW »et tout cela dans une prison, en se mettant en scène de manière pitoyable,  se croyant importantes et ce quel que soit le domaine d’activité ( Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) alors qu’elles ne le sont nullement par devant les suprémacistes blancs qui les gèrent et les dominent. Elles semblent préférer se comparer, pour savoir qui est ou n’est pas à la « mode », qui est ou n’est pas dans le coup, adoptant toutes sortes de « modes » sans se rendre compte de leur insignifiance et de leur condition de détention, de prisonniers faisant briller leurs boulets et comparant la brillance de ceux-ci. Lorsqu’elles comprendront le sérieux, et la gravité de ce problème, de leur situation, il est à espérer qu’elles cesseront de perdre du temps et de l’énergie dans de l’insignifiance et des enfantillages, pour enfin s’occuper sérieusement à faire en sorte de sortir de  leur condition de détention qui fait d’elles en la circonstance des personnes misérables et pitoyables au delà des apparences et des cache misère..Qu’elles cessent de rêver, et surtout qu’elles cessent de se mentir.

brazil6

methode-times-prod-web-bin-d6249316-3fac-11e6-a28b-4ed6c4bdada3

Comprendre que la priorité est de faire en sorte que disparaisse la prison au sein de laquelle est sont retenues.
Les suprémacistes blancs qui sont en charge de la situation adorent observer cela.
Ils adorent voir les victimes se perdre à faire dans le non sens, à fonctionner comme des personnes sans têtes, à s’étourdir au point de perdre
de vue la réalité des barreaux qui composent leurs cellules, à se laisser entraîner dans des directions conçues pour les maintenir dans la léthargie, l’illusion,  l’artificiel,  en leur faisant croire que cela les aidera. À toujours chercher à attirer l’attention, en se mettant en scène.

041317-gucci-ad-campaign-1Il est temps pour elles de cesser  de prendre les choses stupides avec sérieux et les choses sérieuses de manière stupides. Il est temps qu’elles cessent de croire qu’elles sont sur un terrain de jeu, que tout va bien, alors que tous les voyants sont au rouge pour leur situation depuis longtemps.
Il est temps de cesser de s’amuser et de se mettre au travail. Il est temps de considérer la production de la JUSTICE comme la PRIORITÉ des PRIORITÉS.

EN TANT QUE PRIORITÉ N°1.

Car sans Justice tout et ce quoi qu’elles diront et feront, posséderont, sera sans valeur.

ethiopian-wedding-photographer-Africa-63

A  » Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

B « D’après mon expérience, une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Répliques tirées du film : L’affaire Roman J.Israel. 2018

L_affaire_Roman_J

Un enfant de 4 ans  dit (En fait il s’agit d’une question)  à sa mère : « Maman est ce que c’est mieux d’être blanc ou c’est mieux d’être Noir ? « .

Cette question m’a été rapportée lors d’une discussion avec une personne de sexe féminin, en fait cette mère, classifiée non-blanche (noire), posée par son enfant, une question  qui pour la mère à révélé l’ampleur d’une situation qu’elle savait exister, mais dont elle semblait ignorer, ou semblait sous-estimer la puissance de frappe, semblait sous-estimer l’ampleur, l’amplitude.
La mère au passage m’ayant laissé entendre  » Ils (les personnes blanches) ne sont pas tous pareils. Me mentionnant plus tard que le père lui est classifié blanc, ce qui expliquait cette remarque.

Aussi par rapport à cette remarque « ils ne sont pas tous pareils » ici un rappel s’impose, un rappel à considérer avec la logique et non avec le filtre des émotions/sentiments :
RAPPEL : :  » Toute personne blanche en capacité d’être raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche, probablement en est un ».
À l’exception des bébés et des personnes séniles ces dernières ne disposant pas de la capacité leur permettant de faire de différence/distinction, entre les personnes du fait de leur couleur de peau et/ou tout autre distinction telle entre une fourchette et un couteau.

Citation : « Aussi longtemps que la Suprématie Blanche existe, il est juste et correct pour toute Victime du Racisme de suspecter toute personne blanche d’etre un(e) Raciste, si cette personne blanche n’a pas, par les deux mots et intentions, prouvée à cette Victime du Racisme, que il ou elle n’est pas un(e) Raciste. Neely Fuller Jr.

Aussi tant que le système de la Suprématie Blanche (Racisme) ne sera pas éliminé de la planète, toute personne blanche demeurera un(e) suspect raciste, car pour qu’existe le racisme il se doit d’être pratiqué par au moins une personne blanche, ce qui veut dire par n’importe laquelle d’entre toutes. Cela est logique. Tant que ce système est en place  il n’y aucune certitude qu’une personne blanche ne soit pas Raciste à 100%.

Effectivement, toute personne blanche n’est pas raciste quand elle ne promeut, ni ne supporte l’idéologie de la suprématie blanche (racisme), mais demeure suspecte du fait de l’existence du système de la suprématie blanche, et dans la mesure où il n’existe pas de répertoire, de liste nominative qui précise qui parmi elles est ou n’est pas raciste. Par conséquent elles sont toutes suspectes racistes. Ce qui veut dire qu’il n’y pas de réelle culpabilité, mais un réel doute (du fait de l’existence du système), de plus il n’y a qu’un raciste pour dénoncer un autre raciste, ils sont les spécialistes en la matière,  cependant la suspicion par devant toute personne non-blanche quant à elle demeure.

Il n’est pas question de critiquer ni d’accuser qui que ce soit, mais il y a à comprendre le contexte idéologique, et ce qu’il implique, et comment il affecte la vie et la perception des individus du fait de l’existence d’un contexte précis et entretenu, notamment pour les victimes qui oubliant ce contexte se laissent abuser, confondre.
Il est vrai qu’en matière de racisme les personnes les plus confuses sont les victimes du racisme elles mêmes pour un grand nombre, car ne comprennent pas ce qu’est et comment fonctionne le racisme qui est le système idéologique de la suprématie blanche.

Il se trouve que cet enfant de 4 ans  a rappelé à sa mère biologique, la réalité du monde idéologique au sein duquel lui et elle vivent, une réalité idéologique qui amène y compris à un enfant de 4 ans classifié non-blanc à poser une question qui n’aurait logiquement pas lieu d’être si ce monde était dominé idéologiquement par la JUSTICE.

L’enfant dont il est question ayant deux parents,  et au delà du fait qu’il s’agisse de son père et de sa mère, la problématique de la couleur de peau semble l’avoir affecté dans une certaine mesure la question est Pourquoi ?

Il n’ a pas demandé pourquoi papa à la peau blanche et toi maman pourquoi tu as la peau noire ? Ou comment la peau a de la couleur ?Ce qui en la circonstance pourrait se comprendre.

Il a demandé quel bénéfice il y a t-il à tirer d’avoir la  peau de couleur blanche et d’avoir la peau de  couleur noire ? Ce qui est selon toute vraisemblance déjà problématique.

Qu’ a donc pu observer ce petit garçon de 4 ans pour poser une telle question à sa mère ?
Pourquoi cet enfant  enfant de 4 ans  se demande t-il s’il vaut mieux être né de couleur de peau blanche ou de couleur de peau noire ?

Qu’a t’il  pu avoir vu, vécu et/ou observé qui puisse l’amener à poser une telle question ?

Cette question à laquelle se devra de répondre la mère à ce petit garçon, pris déjà dès son plus jeune âge dans un dilemme qui se trouve être la manifestation et les effets du problème du racisme, dont il est déjà victime sans le savoir. Il ne sait pas que dans ce système du fait de sa couleur de peau il est déjà désigné comme une victime, cela va avec le territoire qu’il l’accepte ou pas. Seule l’élimination de ce système par un système de JUSTICE sera en mesure de rétablir véritablement la situation le concernant lui et toutes les personnes classifiées non-blanches.

Sortir du problème et en guérir ou maintenir le problème en l’état et ne pas en sortir.

Ce qui demeure un fait  c’est de considérer que  la mère de cet enfant de 4 ans a semblé négliger, perdre de vue, ne pas considérer,  que le problème du racisme est permanent du fait de la permanence du système idéologique qu’est le racisme et/ou système de la suprématie blanche. À ce jour  il est le système idéologique dominant et il en existe pas d’autres, et si il en existe d’autres ils ne sont pas en mesure apparemment de faire en sorte de le remplacer, ce qui en fait le système dominant, majoritaire, suprême étant au dessus des autres. La suprématie blanche est le système suprême, il n’y a pas d’autre système au dessus de lui, ce qui fait que les suprémacistes blancs, et les personnes blanches qui se disent ou pas racistes,  sont ceux qui bénéficient de cette suprématie, et ce pour leur plaisir, leur gloire, et le gain matériel.

Un bénéfice incorrect puisqu’il s’appuie sur la maltraitance et la domination de l’ensemble des personnes non-blanches de la planète, maintenues au sein d’une prison idéologique dont un grand nombre a fini par prendre « goût » sans comprendre qu’elles se laissent emprisonner. Une prison au sein de laquelle tout ce qu’elles pensent, possèdent et observent et lié à leur condition de prisonnier.

À  ce jour la plupart des personnes non-blanches, n’ont du monde que la perception qui leur est donnée les suprémacistes blancs, ces derniers étant ceux et celles qui éduquent, décident en tout de ce qui est et n’est pas et ce dans tous les domaines d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre. Ils sont les maîtres à penser et définissent les standards pour l’ensemble des personnes non-blanches qui suivent car n’ont pas le pouvoir de décision ultime. le problème demeurant que ce système est conçu au détriment des victimes que sont ces personnes non-blanches aussi n’ont elles à se vanter DE RIEN DU TOUT, compte tenu de leur condition de détention.

Aussi :
Ce qui demeure un fait c’est que tant que les personnes non-blanches appelées noires, continueront de négliger la portée dévastatrice de ce système, elles se devront de s’attendre à ces situations, qui sont avant tout un signal d’alarme devant servir à les réveiller, à, les alerter, à les sortir du profond sommeil dans lequel un bon nombre semble être plongé. Un profond sommeil  accepté de gré ou de force car généré par un contexte de confusion global conçu pour favoriser ce profond sommeil pour ce qui concerne les personnes non-blanches.
Un sommeil si profond qui fait que beaucoup d’entre elles baissent la garde et se laissent happer sans comprendre ce qui leur arrive, et ce qui a pu leur arriver.
Et en ce domaine la liste est longue car le racisme est pratiqué subtilement et sournoisement selon le domaine d’activité où il est pratiqué, et  les rouages sont complexes mais bien réels,  bien lubrifiés.

Ce qui demeure un fait c’est que rien à ce jour n’a changé, le racisme étant bel et bien établi, et il tient la forme plus que jamais, car raffiné à un tel point que nombre de victimes se persuadent ou sont persuadées que ce problème concerne certaines personnes non-blanches et pas d’autres, où pensent que cela est du passé. Cette idée, ou cette croyance est la plus grande erreur qu’elles peuvent faire.
POURQUOI UNE ERREUR ?

Parce qu’elles ne comprennent pas ou ne semblent pas comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (Racisme), n’en perçoivent pas les contours et négligent les manifestations limitant celles ci aux vulgaires phrases du type « sale n… » ou autre, ce racisme là est brut et connu, mais celui qui est subtil, raffiné est moins perceptible mais tout autant dévastateur, et c’est pour cette raison que de nombreuses victimes perdent la vigilance, sont confuses.
Le racisme qui est la suprématie blanche est, et il  faut l’avoir à l’esprit, un système de pouvoir de relation basé sur la domination et la maltraitance qui concerne l’ensemble des personnes non-blanches (rouge, jaune, noires, beige, brunes). Un système qui du fait de sa prévalence est celui qui affecte tout ce que font et ne font pas l’ensemble des personnes de la planète, qu’elles soient blanches ou non-blanches, ce système idéologique étant l’axiome qui régit les relations entre personnes blanches et non-blanches et entre les personnes non-blanches entre elles.

Il est à noter que, soit les personnes non-blanches résistent au racisme, soit elles collaborent avec le racisme, mais dans les deux cas elles se doivent de comprendre qu’au sein de ce système elles demeurent toutes des victimes égales les unes vis à vis des autres, qu’aucune d’elles n’est au dessus de l’autre, par conséquent elles n’ont pas à se comparer de quelque manière que ce soit, ni à se vanter pour quoi que ce soit, ni se croire l’une supérieure à l’autre.

Et qu’il n’y a donc pas à se satisfaire d’une situation qui manifestement demeure problématique, il y a à en sortir et cela seul compte et rien d’autre.

A  » Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

B « D’après mon expérience une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Un grand nombre de personnes non-blanches ayant considéré le problème comme épisodique ou étant celui des autres et non le leur,  perdent de vue que ce problème, en fait est une guerre totale ouverte contre elles, et cette guerre n’a jamais été aussi dévastatrice, car la confusion ne cesse de grandir.
Beaucoup de victimes aujourd’hui? Selon l’endroit de l’hémisphère, où elles se trouvent, ne sentant apparemment plus, pas ou peu les coups, s’imaginent que cela est fini, terminé, alors qu’en fait la guerre a juste changé de forme  et continue de plus belle, et fait des dégâts d’une précision chirurgicale ( Racisme raffiné).
En fait elles sont l’objet d’une énorme tromperie, d’un mensonge faramineux.
Le Racisme est là mais elles ne le voient pas comme tel, ou ne le voient pas du tout car déguisé avec des artifices dont les mots qui permettent de confondre les victimes en sont l’ossature, la colonne vertébrale, le ciment servant à les maintenir dans la confusion.

Cette guerre fait rage avec encore plus de violence, avec encore plus de virulence, avec plus de vices, une violence dont les victimes pour un grand nombre sont devenues les piliers-renforts, car instruites, éduquées, « élevées », formées, incitées, motivées, qu’elles sont  à soutenir un système dont l’idée principale est qu’il soit à leur détriment et ce par tous les moyens nécessaires, à commencer par la tromperie, et surtout le maintien de la confusion afin de faire en sorte que ne soit pas révélée la vérité.

Et ce point est essentiel à considérer car il fait toute la différence pour ce qui est de la compréhension de ce problème, le négliger une erreur de jugement plus que fatale.
Ce point qui semble un détail fait TOUTE LA DIFFÉRENCE. Car quand vous déviez de votre trajectoire (compréhension) d’un petit  degré aussi infime soit il, c’est toute votre trajectoire qui change, puisque vous éloigne irrémédiablement de votre point de chute défini au départ.
Comme pour tout problème il est nécessaire de comprendre l’énoncé de celui-ci pour pouvoir être en mesure de le résoudre correctement.

TRAJECTOIRE DÉVIÉE :full_56ddb15c4c4b1-carte1.jpg

Ce degré perdu, et ce depuis que le racisme (suprématie blanche) a été instauré, cette erreur de cap, est le chaînon manquant qui pourrait permettre aux personnes non-blanches de comprendre,  afin de se re-diriger vers la production de la JUSTICE, plutôt que de continuer à vivre dans une prison idéologique qui leur demande de participer au maintien de la prison, en s’éloignant de l’objectif à atteindre, à savoir faire en sorte que disparaisse ce système par la production de la Justice, sachant que ce système est pour elles une torture quotidienne, un carcan, et ce même quand cela n’y parait pas, car est devenu acceptable, confortable pour certains, voire pour un grand nombre, et cela est incorrect. Il n’y a as à s’accommoder d’un mal il faut s’en débarrasser.

Ce chaînon manquant est ce qu’a rappelé ce petit garçon à sa mère. Lui rappelant que le cap qui leur incombe se doit d’être retrouvé pour que ni lui, ni elle, ni qui que ce soit ne subisse la dérive initiée par le cap des suprémacistes blancs (racistes) à leur encontre. Un cap qui pour ce qui concerne les victimes les dirige droit vers le désastre, à favoriser le statu quo, l’hostilité, dans une relation qui pour elles d’avec les personnes blanches durant l’existence de ce système est un *Arrangement Tragique. Ce cap suprémaciste étant celui qui  mène les personnes non-blanches à se retrouver  maltraitées et dominées et à se faire du tort entre elles. Un cap malsain qui ne conçoit nulle JUSTICE.

Par voie de conséquences,  que les personnes non-blanches ne soient nullement surprises par les formes multiples et inattendues des manifestations que prennent et peuvent prendre le racisme pour être exercé et pratiqué pour exister.

• Il est nécessaire de considérer l’idée de s’attendre à de  l’inattendu et ce tant qu’existera ce système, qui est le fruit d’une pensée, et d’une pratique qui lui permet de se maintenir et d’être maintenu en place.

• Il est nécessaire de considérer que tout ce qu’observent et vivent au quotidien, les personne non-blanches que ce soit entre elles et que ce soit entre elles et les personnes blanches dans toutes leurs relation est affecté par l’existence de ce système idéologique, est l’AXE autour duquel s’articule  la manière dont fonctionne le monde, toutes les relations entre les individus de la planète, qui sont observées sur la terre à ce jour.
Le Racisme est devenu comme de l’oxygène, et est respiré quotidiennement par les victimes.
Cette idéologie est l’oxygène  qui nourrit les relations  des personnes blanches et non-blanches et des personnes non-blanches entre elles.

*Arrangement tragique : Il s’agit d’une relation ou  l’une des deux personnes subit un préjudice mais ne le considère pas comme tel. Du fait qu’elle ne le considère pas comme tel, ne  comprend pas le préjudice, ne le voyant pas comme tel du fait d’une approche émotionnelle et non logique.
En ce qui concerne les personnes non-blanches n’étant pas dans une relation d’égalité d’avec les personnes blanches du fait de l’existence de ce système, toute relation quelle qu’elle soit et quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) particulièrement le sexe car devient de fait de l’abus sexuel, de l’abus d’enfant( la personne non-blanche étant dans ce système un enfant, un objet, et la personne blanche un adulte), est de fait spoliée, et ce malgré les sentiments qui peuvent être nourris. Cette relation est un arrangement tragique, la personne blanche étant au dessus de la personne non-blanche, car cela est la raison d’être du système de la suprématie blanche, qu’elles l’acceptent ou pas. C’est le contexte est ce qui détermine la nature de la relation et ce contexte n’est dans ce cas nullement en faveur et à l’avantage des personnes non-blanches par devant les personnes blanches.

220px-Gyroscope_operation-2.gif

cropped-dgigjfaa1.png

Le racisme qui est la suprématie blanche est l’idéologie la plus destructrice qui ait jamais existé, car motivé nos seulement   par la volonté de vouloir dominer mais surtout par l’idée de perpétrer et perpétuer l’idée de maltraitance comme un standard, une nécessité, une nécessité qui en fait est le fruit d’un esprit corrompu. Le suprémaciste blanc et son système  corrompent tout à commencer la perception des individus qui à ce jour sont tous nourris par cette seule et unique source. Ce système possédant un haut degré et pouvoir de corruption/toxique tant pour ceux qui le maintiennent et pratiquent que pour celles qui le subissent à savoir les personnes non-blanche. Il corrompt tout autant celui qui fait du tort que celui qui subit le tort, en simple.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

IL EST QUESTION D’UNE SEULE ET UNIQUE CHOSE QUI EST :

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

SAVOIR FAIRE LA DISTINCTION.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non– Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

SAVOIR FAIRE LA DISTINCTION.

Femme Blanche :  » Vous savez Dorothy, malgré ce que vous pouvez croire je n’ai rien contre vous tous ».
Femme Non-Blanche : « Je sais, je sais surtout que vous en êtes persuadée ».

Réplique tirée du Film Les figures de l’ombre.

« Les personnes blanches n’ont pas à dire aux personnes non-blanches notamment et assez souvent à celles classifiées comme noires qui sont les cibles de choix de ce système, qu’elles ne ssont pas racistes, ou qu’elles font des efforts pour que cesse le racisme. Que ces personnes blanches, se parlent entre elles pour régler ce problème une fois pour toute, car c’est la seule chose qui compte en vérité, il est question de résultat non de « flatter l’égo et de se sentir bien ». Flatter l’égo, des personnes non-blanches/noires en leur disant cela, n’est en rien leur rendre service, à plus forte raison si le système en place demeure, leur flatter l’ego est les induire en erreur et favoriser encore plus de confusion dans leurs esprits. Qu’elles fassent en sorte que  ce système disparaisse seul cela comptera ». L’auteur du Blog

Un suprémaciste Blanc quoi qu’il fasse et dise et promeuve, y compris même quand cela ne vient pas de lui,  agira et parlera toujours en vue de renforcer et de maintenir en place son système et ce en toute circonstance, et cela est à comprendre par les victimes pour se prémunir de la confusion, et de la tromperie orchestrée, un suprémaciste blanc pratique la confusion, vous dira tout et son contraire afin de garder le contrôle.

Assez souvent il est observé qu’il y a une confusion qui est faite en ce qui concerne la compréhension de ce qu’est la notion de personne blanche, et de suprémaciste blanc. Souvent lorsqu’il est mentionné suprématie blanche, beaucoup de personnes blanches se mettent en colère. Pourtant il n’est question de personne de manière spécifique mais d’un mode de pensée qui est développé par une catégorie de personnes blanches et cela est à discerner sérieusement.
Aussi une précision est à fournir afin de mieux se situer et mieux considérer le problème car c’en est un.

Mais avant tout il est important de distinguer :

Les personnes blanches.
Les personnes non-blanches.
Les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes).

Qui sont  les  personne Blanches ?
Réponse : Les personnes « Blanche » sont les  personne qui se classifient elles mêmes comme « Blanche » , est acceptée comme « Blanche » par les autres personnes classifiées comme « Blanche » et qui fonctionne généralement comme  « Blanche » dans tous les 9 domaines d’activités incluant Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre .

Qui sont  les personnes Non-Blanches ?
Réponse : Les personnes Non-Blanches sont toutes les  personnes qui ont été  classifiées comme « Non-Blanches », et /ou qui généralement fonctionnent comme « Non-Blanches » dans leurs relations avec les autres, et avec les personnes classifiées comme « Blanches », dans tous les 9 domaines d’activités incluant Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

Qui sont  les Suprémacistes Blanc ?
Réponse : Les « Suprémacistes Blanc » ( Racistes)  sont des personnes qui se classifient elles-mêmes comme « Blanches », et qui généralement fonctionnent comme des « Blancs », et qui pratiquent la subjugation raciale ( basée sur la classification « Blanc »- Non-Blanc ») contre les personnes classifiées « Non-Blanches », en tout temps, en tout lieu, dans un, ou plusieurs des 9 domaines d’activités incluant Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

Lorsqu’il est question de Racisme il est question des suprémacistes blancs (Hommes et femmes racistes qui croient et défendent cette idéologie du Système de  la Suprématie Blanche et/ou Racisme)  et ils/elle savent qui ils/elles sont.
Il y a aussi à considérer ce fait qui est que toutes les personnes blanches ne sont pas racistes, mais cependant du fait qu’il n’existe aucune liste officielle de qui est ou n’est pas raciste parmi l’ensemble des personnes blanches, du fait qu’existe ce système qu’est la suprématie blanche (racisme)  elles se doivent de considérer que par devant toute personne non-blanche d’être des suspects racistes. Cela est logique et n’a rien de personnel.

Extrait :

Toutes les personnes Non-Blanches, étant sujets de la classe puissante, sont, par conséquent, de la classe impuissante.

Certaines personnes non-blanches pensent que certaines personnes blanches sont victimes de la suprématie blanche. Elles croient cela lorsqu’elles voient et entendent certaines choses faites par des personnes blanches pour porter atteinte et faire du tort à d’autres personnes blanches. Elles concluent alors que certaines personnes blanches pratiquent la Suprématie Blanche entre elles. Une telle conclusion est incorrecte.

Certaines personnes blanches, pratiquent des actes de non-justice les unes envers les autres, mais il n’est pas possible pour une personne blanche de pratiquer l’acte majeur d’injustice de la Suprématie Blanche contre une personne blancheToutes les personnes cependant, Blanches et Non-Blanches pratiquent des actes d’injustice les unes envers les autres, en tout temps, en tout lieu, dans tous les domaines d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre. L’injustice majeure, néanmoins, est la Suprématie Blanche et est seulement pratiquée par des personnes blanches, contre des personnes non-blanches.

Aucune personne blanche n’est sujet de la « Suprématie Blanche ». Il est, cependant, possible pour une personne blanche d’être « impuissante » pour faire quelque chose qui est inefficace contre la pratique de la Suprématie Blanche. Quelques exemples  de ces personnes sont les personnes blanches  qui sont « infantiles », et/ou si « séniles » d’esprit et de corps, elles sont complètement dépendantes des autres pour tous leurs soins, et sont complètement « incapables » de faire du tort à autrui. P 26 The United Independent Compnesatory Code/System/Concept, a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) © Neely Fuller Jr 1984.

Ici il n’est pas question de sentiments,  il est question de logique (causes et effets). En temps de guerre l’ennemi reste l’ennemi et ce même s’il vous sourit. La situation est qu’il est votre ennemi du fait du contexte qui en fait un ennemi, car ce contexte est dans le cas de la suprématie blanche une guerre, une guerre menée contre toute personne blanche du fait de l’existence de ce système.Aussi durant l’existence du système de la suprématie blanche toute personne blanche du fait de l’existence de ce système qui est en soi une guerre,  est un suspect raciste. Ce n’est rien de personnel, ce sont les affaires.

Extrait :

Par conséquent tout ce que chaque personne blanche dit et fait, qui aide à promouvoir la Suprématie Blanche (Racisme) est toute une part du « Code Blanc » et toute part du « Code Blanc » a pour but de maintenir la Suprématie Blanche. P 32 The United Independent Compnesatory Code/System/Concept, a textbook/workbook for thought, speech and/or action for victims of racism (white supremacy) © Neely Fuller Jr 1984.

Lorsqu’il est question de suprémaciste blanc il est question avant tout des personnes blanches qui croient et défendent cette idéologie avant tout durant l’existence de ce système.  Il y a discerner la personne blanche qui durant l’existence du système qui peut être considérée suspecte, Elle n’est pas reconnue raciste, mais, et cela est logique elle le devient de fait suspecte par devant toute personne non-blanche. Nulle personne non-blanche ne  peut dire qui d’entre les personnes blanches est ou pas raciste, cela est impossible, il n’y a a qu’un suprémaciste blanc (raciste) qui puisse reconnaître un autre suprémaciste blanc (raciste).

Ici il n’est pas question de détester qui que ce soit du fait de la couleur de sa peau, ni de glorifier qui que ce soit du fait de sa couleur de peau,  il s’agit du fait qu’existe ce système dédié totalement au bénéfice de toutes les personnes blanches sur le plan idéologique, et par conséquent celles  ci demeureront suspectes tant que ce système sera en place et ce aux yeux de toute personne classifiée non-blanche.

Cette suspicion s’appuyant sur de la logique et ne devant nullement être considérée comme un affront ou une accusation envers une quelconque personne blanche, cette suspicion vient de  fait avec l’existence de ce système.
A charge à chaque personne blanche qui dit ne pas être raciste de le prouver et ce dans tous les domaines d’activité minute par minute sur une base quotidienne dans sa relation avec toute personne non-blanche en économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi religion, sexe et guerre/contre guerre, sachant que cette preuve ne sera vraie que le jour ou aura définitivement disparu le système de la suprématie blanche de la planète. Car soit le racisme existe soit il n’existe pas , et si il existe c’est qu’il est pratiqué par au moins une personne blanche et à ce jour aucune personne non-blanche ne peut dire avec exactitude qui d’entre ces personnes blanches est ou n’est pas un suprémaciste blanc (raciste) un membre de cette société qui régit le monde par la terreur, le mensonge, le vol et la confusion.

Il est question de remplacer le système de la suprématie blanche qui est le racisme, il est question de considérer la nécessité de faire en sorte que cette idéologie malsaine et contagieuse finisse par disparaitre. Devenir suprémaciste blanc cela s’apprend aussi les personnes blanches plutôt que de favoriser le maintien et l’expansion de ce mode pensée, de ce système idéologique, se devraient de favoriser un monde de pensée qui permette la production de la JUSTICE, et ce ne œuvrant entre elles à faire ne sorte que cesse de manière réelle et pratique la suprématie blanche et ce qu’elle requiert pour être pratiquée. Pour cela elles ont à le prouver.

Prouver en faisant quoi ?

. En ne faisant pas de rétention  d’information constructive pour une personne non-blanche.

. En disant la vérité à une personne non-blanche.

. En ne  trompant,  pas une personne non-blanche.

. En refusant durant l’existence du système de la suprématie blanche d’avoir des relations sexuelles et/ou homosexuelles avec une personne non-blanche.

. En utilisant la plupart de son temps et de son énergie à penser, parler, agir pour remplacer le système de la suprématie blanche (racisme) par un système de Justice (équilibre entre les personnes ) dans tous les domines d’activité.

Si elle ne fait pas l’une de ces choses elle devient d’autorisé un suprémaciste blanc (raciste).

La suprématie blanche qui est une relation de pouvoir dynamique est soutenue de manière directe et indirecte par toute personne blanche du fait qu’elle est associée à ce système et ce même quand elle veut s’en dissocier. La seule et véritable dissociation est celle qui sera effective en œuvrant à la disparition de ce système qui nourrit une relation de pouvoir dynamique qui veuille que soit maltraitée et dominée  toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau.

Lorsqu’il est question de suprématie blanche il s’agit de pointer du doigt les suprémacistes blancs et leur système avant tout. Il ne s’agit pas de pointer du doigt toutes les personnes blanches.
Parler de suspects racistes est parler de la possibilité qu’une personne blanche soit raciste non dire qu’elle est raciste.

Citation : « Toute personne Non-Blanche durant l’existence du système de la Suprématie Blanche en capacité d’être raciste probablement l’est ». Neely Fuller Jr

Un suprémaciste blanc (raciste) et le système  qu’il  soutient est un véritable danger pour toute personne non-blanche qui de fait évolue au sein de ce système, et elle se doit d’avoir à l’esprit qu’elle est en terrain ennemi, cette suspicion est saine et ce aussi longtemps que ce système sera en place. Cette suspicion ne pouvant disparaitre qu’avec la disparition totale du système de la suprématie blanche (racisme).

Aussi les personnes blanches se doivent de comprendre la réaction des personnes non-blanches devant faire face chaque jour à un « mystère familier ».
Un mystère familier car elles voient les racistes agir mais ne peuvent comprendre comment il font ce qu’ils font.

Le problème d’un grand nombre de personnes non-blanches notamment celles qui sont appelées noires, qui subissent depuis des siècles cette domination, qui en fait est une guerre,  est qu’elles semblent toutes oublier ou avoir oublié l’existence du problème comme s’il n’existait plus, ou comme s’il s’agissait de manifestations événementielles et ponctuelles.
La plupart des personnes non-blanches ont fini par accepter de vivre dans un monde où tout leur semble « naturel », s’accommodant, plutôt s’étant institutionnalisées avec  des choses inacceptables devenues semble t-il pour acceptables, au point de participer grandement à un spectacle dont elles sont le clou, et les victimes. Devenues elles mêmes de grands supporters de ce système et n’ayant de cesse de se mettre en scène et ce souvent de manière tragique et ridicules, horribles, car étant devenues toutes plus toxiques les unes que les autres, plus violents.
C’est quotidiennement qu’elles sont l’objet d’un endoctrinement de plus en plus puissant et raffiné, leur faisant accepter ce qui leur est imposé et qui les maintient dans la situation de domination les concernant qui est observée aux quatre coins du monde.
Se satisfaisant de dites victoires qui certes flattent leur sentiment de progrès, de bien être mais en fait les fait lâcher prise, perdant de vue que la guerre continue et qu’il n’est pas question d’effort mais de résultat final, qu’il n’y pas à se satisfaire mais à rester concentré.

Question : Pourquoi les personnes non-blanches sont elles encore dans cette situation de subjugation, qu’elles l’acceptent ou pas pourquoi sont elles dominées et maltraitées par les suprémacistes blancs  ?
Réponse : Parce que les suprémacistes blancs travaillent plus qu’eux, en veulent plus qu’eux, pont un idéal plus grand, et ce afin de les  maintenir en situation de domination, alors que les dominées que représentent l’ensemble des personnes non-blanches semblent travailler moins, cela est logique, autrement pourquoi sont elles encore dominées et en détention dans ce système idéologique, qui est pour elles une véritable prison idéologique, un carcan si lisse qu’elles ont du mal à trouver l’issue ?

Quand une personne ne  peut se défaire d’une emprise, n’y arrive pas et ce malgré de nombreux  efforts, c’est parce que celui qui la maintient sous cette emprise est soit plus malin, soit plus fort, soit plus intelligent,  ce qui est certain c’est que la personne qui est sous l’emprise qui essaie de de s’en sortir, ne sait pas comment s’y prendre pour se dégager, cela est LOGIQUE.
Et les personnes non-blanches devraient commencer par se dire la vérité concernant  leur situation, cela serait un bon début, commencer faire leur auto analyse, reconnaître leur faiblesse et ce malgré leur sentiment de satisfaction liées aux quelques victoires qui à ce jour n’ont ne rien fait mis un terme définitif à leur problème qui est à ce jour que le système de la suprématie blanche est encore en place et ce plus que jamais. Sortir de leur zone de confort qui pour elle est une illusion. Commencer par cesser de s’illusionner.

Les suprémacistes blancs (racistes) apprécient que leurs  victimes acceptent volontairement de supporter d’être des sujets des suprémacistes blancs, à s’habituer à croire que cela est le meilleur arrangement   possible entre les personnes blanches et les personnes non-blanches. C’est là qu’est le raffinement et le piège, aussi il est nécessaire de savoir faire la distinction.

IL EST QUESTION D’UNE SEULE ET UNIQUE CHOSE QUI EST :

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com