COMPRENDRE .


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non– Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

COMPRENDRE.

Citation :
« *Beaucoup de personnes sont blessées qui ne devraient pas être blessées ».
« *Beaucoup de personnes sont à blâmer ».
« *Les personnes qui sont le plus à blâmer se cachent en pleine visibilité ».
« *Les personnes qui sont le plus à blâmer sont toutes les suprémacistes blancs ». Neely Fuller Jr.

Un grand nombre si ce n’est la majorité des personnes non-blanches (noires) semblent manifestement ne pas avoir compris la nécessité et l’urgence de régler le problème du racisme qui est le problème majeur en ce qui les concerne, comme une Priorité, préférant,  courir après la « gloire », l’argent, les titres, s’impressionner les unes les autres, faire le « SHOW »et tout cela dans une prison, en se mettant en scène de manière pitoyable,  se croyant importantes et ce quel que soit le domaine d’activité ( Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) alors qu’elles ne le sont nullement par devant les suprémacistes blancs qui les gèrent et les dominent. Elles semblent préférer se comparer, pour savoir qui est ou n’est pas à la « mode », qui est ou n’est pas dans le coup, adoptant toutes sortes de « modes » sans se rendre compte de leur insignifiance et de leur condition de détention, de prisonniers faisant briller leurs boulets et comparant la brillance de ceux-ci. Lorsqu’elles comprendront le sérieux, et la gravité de ce problème, de leur situation, il est à espérer qu’elles cesseront de perdre du temps et de l’énergie dans de l’insignifiance et des enfantillages, pour enfin s’occuper sérieusement à faire en sorte de sortir de  leur condition de détention qui fait d’elles en la circonstance des personnes misérables et pitoyables au delà des apparences et des cache misère..Qu’elles cessent de rêver, et surtout qu’elles cessent de se mentir.

brazil6

methode-times-prod-web-bin-d6249316-3fac-11e6-a28b-4ed6c4bdada3

Comprendre que la priorité est de faire en sorte que disparaisse la prison au sein de laquelle est sont retenues.
Les suprémacistes blancs qui sont en charge de la situation adorent observer cela.
Ils adorent voir les victimes se perdre à faire dans le non sens, à fonctionner comme des personnes sans têtes, à s’étourdir au point de perdre
de vue la réalité des barreaux qui composent leurs cellules, à se laisser entraîner dans des directions conçues pour les maintenir dans la léthargie, l’illusion,  l’artificiel,  en leur faisant croire que cela les aidera. À toujours chercher à attirer l’attention, en se mettant en scène.

041317-gucci-ad-campaign-1Il est temps pour elles de cesser  de prendre les choses stupides avec sérieux et les choses sérieuses de manière stupides. Il est temps qu’elles cessent de croire qu’elles sont sur un terrain de jeu, que tout va bien, alors que tous les voyants sont au rouge pour leur situation depuis longtemps.
Il est temps de cesser de s’amuser et de se mettre au travail. Il est temps de considérer la production de la JUSTICE comme la PRIORITÉ des PRIORITÉS.

EN TANT QUE PRIORITÉ N°1.

Car sans Justice tout et ce quoi qu’elles diront et feront, posséderont, sera sans valeur.

ethiopian-wedding-photographer-Africa-63

A  » Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

B « D’après mon expérience, une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Répliques tirées du film : L’affaire Roman J.Israel. 2018

L_affaire_Roman_J

Un enfant de 4 ans  dit (En fait il s’agit d’une question)  à sa mère : « Maman est ce que c’est mieux d’être blanc ou c’est mieux d’être Noir ? « .

Cette question m’a été rapportée lors d’une discussion avec une personne de sexe féminin, en fait cette mère, classifiée non-blanche (noire), posée par son enfant, une question  qui pour la mère à révélé l’ampleur d’une situation qu’elle savait exister, mais dont elle semblait ignorer, ou semblait sous-estimer la puissance de frappe, semblait sous-estimer l’ampleur, l’amplitude.
La mère au passage m’ayant laissé entendre  » Ils (les personnes blanches) ne sont pas tous pareils. Me mentionnant plus tard que le père lui est classifié blanc, ce qui expliquait cette remarque.

Aussi par rapport à cette remarque « ils ne sont pas tous pareils » ici un rappel s’impose, un rappel à considérer avec la logique et non avec le filtre des émotions/sentiments :
RAPPEL : :  » Toute personne blanche en capacité d’être raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche, probablement en est un ».
À l’exception des bébés et des personnes séniles ces dernières ne disposant pas de la capacité leur permettant de faire de différence/distinction, entre les personnes du fait de leur couleur de peau et/ou tout autre distinction telle entre une fourchette et un couteau.

Citation : « Aussi longtemps que la Suprématie Blanche existe, il est juste et correct pour toute Victime du Racisme de suspecter toute personne blanche d’etre un(e) Raciste, si cette personne blanche n’a pas, par les deux mots et intentions, prouvée à cette Victime du Racisme, que il ou elle n’est pas un(e) Raciste. Neely Fuller Jr.

Aussi tant que le système de la Suprématie Blanche (Racisme) ne sera pas éliminé de la planète, toute personne blanche demeurera un(e) suspect raciste, car pour qu’existe le racisme il se doit d’être pratiqué par au moins une personne blanche, ce qui veut dire par n’importe laquelle d’entre toutes. Cela est logique. Tant que ce système est en place  il n’y aucune certitude qu’une personne blanche ne soit pas Raciste à 100%.

Effectivement, toute personne blanche n’est pas raciste quand elle ne promeut, ni ne supporte l’idéologie de la suprématie blanche (racisme), mais demeure suspecte du fait de l’existence du système de la suprématie blanche, et dans la mesure où il n’existe pas de répertoire, de liste nominative qui précise qui parmi elles est ou n’est pas raciste. Par conséquent elles sont toutes suspectes racistes. Ce qui veut dire qu’il n’y pas de réelle culpabilité, mais un réel doute (du fait de l’existence du système), de plus il n’y a qu’un raciste pour dénoncer un autre raciste, ils sont les spécialistes en la matière,  cependant la suspicion par devant toute personne non-blanche quant à elle demeure.

Il n’est pas question de critiquer ni d’accuser qui que ce soit, mais il y a à comprendre le contexte idéologique, et ce qu’il implique, et comment il affecte la vie et la perception des individus du fait de l’existence d’un contexte précis et entretenu, notamment pour les victimes qui oubliant ce contexte se laissent abuser, confondre.
Il est vrai qu’en matière de racisme les personnes les plus confuses sont les victimes du racisme elles mêmes pour un grand nombre, car ne comprennent pas ce qu’est et comment fonctionne le racisme qui est le système idéologique de la suprématie blanche.

Il se trouve que cet enfant de 4 ans  a rappelé à sa mère biologique, la réalité du monde idéologique au sein duquel lui et elle vivent, une réalité idéologique qui amène y compris à un enfant de 4 ans classifié non-blanc à poser une question qui n’aurait logiquement pas lieu d’être si ce monde était dominé idéologiquement par la JUSTICE.

L’enfant dont il est question ayant deux parents,  et au delà du fait qu’il s’agisse de son père et de sa mère, la problématique de la couleur de peau semble l’avoir affecté dans une certaine mesure la question est Pourquoi ?

Il n’ a pas demandé pourquoi papa à la peau blanche et toi maman pourquoi tu as la peau noire ? Ou comment la peau a de la couleur ?Ce qui en la circonstance pourrait se comprendre.

Il a demandé quel bénéfice il y a t-il à tirer d’avoir la  peau de couleur blanche et d’avoir la peau de  couleur noire ? Ce qui est selon toute vraisemblance déjà problématique.

Qu’ a donc pu observer ce petit garçon de 4 ans pour poser une telle question à sa mère ?
Pourquoi cet enfant  enfant de 4 ans  se demande t-il s’il vaut mieux être né de couleur de peau blanche ou de couleur de peau noire ?

Qu’a t’il  pu avoir vu, vécu et/ou observé qui puisse l’amener à poser une telle question ?

Cette question à laquelle se devra de répondre la mère à ce petit garçon, pris déjà dès son plus jeune âge dans un dilemme qui se trouve être la manifestation et les effets du problème du racisme, dont il est déjà victime sans le savoir. Il ne sait pas que dans ce système du fait de sa couleur de peau il est déjà désigné comme une victime, cela va avec le territoire qu’il l’accepte ou pas. Seule l’élimination de ce système par un système de JUSTICE sera en mesure de rétablir véritablement la situation le concernant lui et toutes les personnes classifiées non-blanches.

Sortir du problème et en guérir ou maintenir le problème en l’état et ne pas en sortir.

Ce qui demeure un fait  c’est de considérer que  la mère de cet enfant de 4 ans a semblé négliger, perdre de vue, ne pas considérer,  que le problème du racisme est permanent du fait de la permanence du système idéologique qu’est le racisme et/ou système de la suprématie blanche. À ce jour  il est le système idéologique dominant et il en existe pas d’autres, et si il en existe d’autres ils ne sont pas en mesure apparemment de faire en sorte de le remplacer, ce qui en fait le système dominant, majoritaire, suprême étant au dessus des autres. La suprématie blanche est le système suprême, il n’y a pas d’autre système au dessus de lui, ce qui fait que les suprémacistes blancs, et les personnes blanches qui se disent ou pas racistes,  sont ceux qui bénéficient de cette suprématie, et ce pour leur plaisir, leur gloire, et le gain matériel.

Un bénéfice incorrect puisqu’il s’appuie sur la maltraitance et la domination de l’ensemble des personnes non-blanches de la planète, maintenues au sein d’une prison idéologique dont un grand nombre a fini par prendre « goût » sans comprendre qu’elles se laissent emprisonner. Une prison au sein de laquelle tout ce qu’elles pensent, possèdent et observent et lié à leur condition de prisonnier.

À  ce jour la plupart des personnes non-blanches, n’ont du monde que la perception qui leur est donnée les suprémacistes blancs, ces derniers étant ceux et celles qui éduquent, décident en tout de ce qui est et n’est pas et ce dans tous les domaines d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre. Ils sont les maîtres à penser et définissent les standards pour l’ensemble des personnes non-blanches qui suivent car n’ont pas le pouvoir de décision ultime. le problème demeurant que ce système est conçu au détriment des victimes que sont ces personnes non-blanches aussi n’ont elles à se vanter DE RIEN DU TOUT, compte tenu de leur condition de détention.

Aussi :
Ce qui demeure un fait c’est que tant que les personnes non-blanches appelées noires, continueront de négliger la portée dévastatrice de ce système, elles se devront de s’attendre à ces situations, qui sont avant tout un signal d’alarme devant servir à les réveiller, à, les alerter, à les sortir du profond sommeil dans lequel un bon nombre semble être plongé. Un profond sommeil  accepté de gré ou de force car généré par un contexte de confusion global conçu pour favoriser ce profond sommeil pour ce qui concerne les personnes non-blanches.
Un sommeil si profond qui fait que beaucoup d’entre elles baissent la garde et se laissent happer sans comprendre ce qui leur arrive, et ce qui a pu leur arriver.
Et en ce domaine la liste est longue car le racisme est pratiqué subtilement et sournoisement selon le domaine d’activité où il est pratiqué, et  les rouages sont complexes mais bien réels,  bien lubrifiés.

Ce qui demeure un fait c’est que rien à ce jour n’a changé, le racisme étant bel et bien établi, et il tient la forme plus que jamais, car raffiné à un tel point que nombre de victimes se persuadent ou sont persuadées que ce problème concerne certaines personnes non-blanches et pas d’autres, où pensent que cela est du passé. Cette idée, ou cette croyance est la plus grande erreur qu’elles peuvent faire.
POURQUOI UNE ERREUR ?

Parce qu’elles ne comprennent pas ou ne semblent pas comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (Racisme), n’en perçoivent pas les contours et négligent les manifestations limitant celles ci aux vulgaires phrases du type « sale n… » ou autre, ce racisme là est brut et connu, mais celui qui est subtil, raffiné est moins perceptible mais tout autant dévastateur, et c’est pour cette raison que de nombreuses victimes perdent la vigilance, sont confuses.
Le racisme qui est la suprématie blanche est, et il  faut l’avoir à l’esprit, un système de pouvoir de relation basé sur la domination et la maltraitance qui concerne l’ensemble des personnes non-blanches (rouge, jaune, noires, beige, brunes). Un système qui du fait de sa prévalence est celui qui affecte tout ce que font et ne font pas l’ensemble des personnes de la planète, qu’elles soient blanches ou non-blanches, ce système idéologique étant l’axiome qui régit les relations entre personnes blanches et non-blanches et entre les personnes non-blanches entre elles.

Il est à noter que, soit les personnes non-blanches résistent au racisme, soit elles collaborent avec le racisme, mais dans les deux cas elles se doivent de comprendre qu’au sein de ce système elles demeurent toutes des victimes égales les unes vis à vis des autres, qu’aucune d’elles n’est au dessus de l’autre, par conséquent elles n’ont pas à se comparer de quelque manière que ce soit, ni à se vanter pour quoi que ce soit, ni se croire l’une supérieure à l’autre.

Et qu’il n’y a donc pas à se satisfaire d’une situation qui manifestement demeure problématique, il y a à en sortir et cela seul compte et rien d’autre.

A  » Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

B « D’après mon expérience une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Un grand nombre de personnes non-blanches ayant considéré le problème comme épisodique ou étant celui des autres et non le leur,  perdent de vue que ce problème, en fait est une guerre totale ouverte contre elles, et cette guerre n’a jamais été aussi dévastatrice, car la confusion ne cesse de grandir.
Beaucoup de victimes aujourd’hui? Selon l’endroit de l’hémisphère, où elles se trouvent, ne sentant apparemment plus, pas ou peu les coups, s’imaginent que cela est fini, terminé, alors qu’en fait la guerre a juste changé de forme  et continue de plus belle, et fait des dégâts d’une précision chirurgicale ( Racisme raffiné).
En fait elles sont l’objet d’une énorme tromperie, d’un mensonge faramineux.
Le Racisme est là mais elles ne le voient pas comme tel, ou ne le voient pas du tout car déguisé avec des artifices dont les mots qui permettent de confondre les victimes en sont l’ossature, la colonne vertébrale, le ciment servant à les maintenir dans la confusion.

Cette guerre fait rage avec encore plus de violence, avec encore plus de virulence, avec plus de vices, une violence dont les victimes pour un grand nombre sont devenues les piliers-renforts, car instruites, éduquées, « élevées », formées, incitées, motivées, qu’elles sont  à soutenir un système dont l’idée principale est qu’il soit à leur détriment et ce par tous les moyens nécessaires, à commencer par la tromperie, et surtout le maintien de la confusion afin de faire en sorte que ne soit pas révélée la vérité.

Et ce point est essentiel à considérer car il fait toute la différence pour ce qui est de la compréhension de ce problème, le négliger une erreur de jugement plus que fatale.
Ce point qui semble un détail fait TOUTE LA DIFFÉRENCE. Car quand vous déviez de votre trajectoire (compréhension) d’un petit  degré aussi infime soit il, c’est toute votre trajectoire qui change, puisque vous éloigne irrémédiablement de votre point de chute défini au départ.
Comme pour tout problème il est nécessaire de comprendre l’énoncé de celui-ci pour pouvoir être en mesure de le résoudre correctement.

TRAJECTOIRE DÉVIÉE :full_56ddb15c4c4b1-carte1.jpg

Ce degré perdu, et ce depuis que le racisme (suprématie blanche) a été instauré, cette erreur de cap, est le chaînon manquant qui pourrait permettre aux personnes non-blanches de comprendre,  afin de se re-diriger vers la production de la JUSTICE, plutôt que de continuer à vivre dans une prison idéologique qui leur demande de participer au maintien de la prison, en s’éloignant de l’objectif à atteindre, à savoir faire en sorte que disparaisse ce système par la production de la Justice, sachant que ce système est pour elles une torture quotidienne, un carcan, et ce même quand cela n’y parait pas, car est devenu acceptable, confortable pour certains, voire pour un grand nombre, et cela est incorrect. Il n’y a as à s’accommoder d’un mal il faut s’en débarrasser.

Ce chaînon manquant est ce qu’a rappelé ce petit garçon à sa mère. Lui rappelant que le cap qui leur incombe se doit d’être retrouvé pour que ni lui, ni elle, ni qui que ce soit ne subisse la dérive initiée par le cap des suprémacistes blancs (racistes) à leur encontre. Un cap qui pour ce qui concerne les victimes les dirige droit vers le désastre, à favoriser le statu quo, l’hostilité, dans une relation qui pour elles d’avec les personnes blanches durant l’existence de ce système est un *Arrangement Tragique. Ce cap suprémaciste étant celui qui  mène les personnes non-blanches à se retrouver  maltraitées et dominées et à se faire du tort entre elles. Un cap malsain qui ne conçoit nulle JUSTICE.

Par voie de conséquences,  que les personnes non-blanches ne soient nullement surprises par les formes multiples et inattendues des manifestations que prennent et peuvent prendre le racisme pour être exercé et pratiqué pour exister.

• Il est nécessaire de considérer l’idée de s’attendre à de  l’inattendu et ce tant qu’existera ce système, qui est le fruit d’une pensée, et d’une pratique qui lui permet de se maintenir et d’être maintenu en place.

• Il est nécessaire de considérer que tout ce qu’observent et vivent au quotidien, les personne non-blanches que ce soit entre elles et que ce soit entre elles et les personnes blanches dans toutes leurs relation est affecté par l’existence de ce système idéologique, est l’AXE autour duquel s’articule  la manière dont fonctionne le monde, toutes les relations entre les individus de la planète, qui sont observées sur la terre à ce jour.
Le Racisme est devenu comme de l’oxygène, et est respiré quotidiennement par les victimes.
Cette idéologie est l’oxygène  qui nourrit les relations  des personnes blanches et non-blanches et des personnes non-blanches entre elles.

*Arrangement tragique : Il s’agit d’une relation ou  l’une des deux personnes subit un préjudice mais ne le considère pas comme tel. Du fait qu’elle ne le considère pas comme tel, ne  comprend pas le préjudice, ne le voyant pas comme tel du fait d’une approche émotionnelle et non logique.
En ce qui concerne les personnes non-blanches n’étant pas dans une relation d’égalité d’avec les personnes blanches du fait de l’existence de ce système, toute relation quelle qu’elle soit et quel que soit le domaine d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre) particulièrement le sexe car devient de fait de l’abus sexuel, de l’abus d’enfant( la personne non-blanche étant dans ce système un enfant, un objet, et la personne blanche un adulte), est de fait spoliée, et ce malgré les sentiments qui peuvent être nourris. Cette relation est un arrangement tragique, la personne blanche étant au dessus de la personne non-blanche, car cela est la raison d’être du système de la suprématie blanche, qu’elles l’acceptent ou pas. C’est le contexte est ce qui détermine la nature de la relation et ce contexte n’est dans ce cas nullement en faveur et à l’avantage des personnes non-blanches par devant les personnes blanches.

220px-Gyroscope_operation-2.gif

cropped-dgigjfaa1.png

Le racisme qui est la suprématie blanche est l’idéologie la plus destructrice qui ait jamais existé, car motivé nos seulement   par la volonté de vouloir dominer mais surtout par l’idée de perpétrer et perpétuer l’idée de maltraitance comme un standard, une nécessité, une nécessité qui en fait est le fruit d’un esprit corrompu. Le suprémaciste blanc et son système  corrompent tout à commencer la perception des individus qui à ce jour sont tous nourris par cette seule et unique source. Ce système possédant un haut degré et pouvoir de corruption/toxique tant pour ceux qui le maintiennent et pratiquent que pour celles qui le subissent à savoir les personnes non-blanche. Il corrompt tout autant celui qui fait du tort que celui qui subit le tort, en simple.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

IL EST QUESTION D’UNE SEULE ET UNIQUE CHOSE QUI EST :

REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s