« ILS NE SONT PAS TOUS PAREILS!! »


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 Titre :

« ILS NE SONT PAS TOUS PAREILS!! ».

Personne blanche : Pas de frères et sœurs Zelda ?
Personne non-blanche : Non  monsieur!
Personne Blanche : Ce n’est pas commun chez les gens comme vous.

Réplique tirée du film  » la forme de l’eau.

Un adversaire ne vous félicitera jamais d’avoir marqué plus de points que lui.

Capture d’écran 2018-03-13 à 17.07.59.png

« Les personnes non-blanches semblent négliger trop sérieusement le système de la suprématie blanche (racisme) en tant que système idéologique de pouvoir de domination de toute personne non-blanche par toute personne blanche, et ses effets.
Un système qui est une entreprise mais aussi et surtout une guerre, ayant
une capacité de destruction massive qu’ont développé au cours des âges et que développent encore à ce jour  les personnes blanches qui croient en la suprématie blanche (racisme) qui sont parmi les plus puissantes et les plus rusées d’entre les personnes blanches, sur l’ensemble de la planète.
Les suprémacistes blancs  (hommes et femmes racistes) ont un seul et unique dessein qui est celui de maintenir en place (c’est pour eux une nécessité), et ce par tous les moyens leur système, qui est un système de relation de pouvoir dynamique, et une religion, car consiste en une forte croyance appuyée par des actions et ce de manière quotidienne 24/7, et dans tous les domaines d’activités en usant de  mensonges et de la violence quand le mensonge ne suffit plus.
Ils n’accordent pas de valeur à la vie d’autrui,  entraînant leurs victimes que sont l’ensemble des personnes non-blanches à faire de même, finissant par les rendre toxiques et dangereuses pour elles mêmes, ce qui a pour résultat de transformer le monde en un véritable champs de bataille alimenté par la plus grande des confusions« .
L’auteur du blog.

ob_30694c_lynching-postcard.jpg

La plupart des personnes non-blanches manifestement ignorent ou semblent ignorer ce avec quoi elles sont confrontées, semblent n’avoir pas réellement pris la mesure de l’idéologie qui domine le monde et en quoi cette idéologie est pour elle plus qu’une menace mais un véritable un danger permanent, qui a fini par les rendre elles mêmes dangereuses car infectées, gangrenées,  par ce tout ce que cette idéologie répand au quotidien et pour ce qui les concerne est conçu pour les maintenir la tête sous l’eau, cette idéologie pour elles est un poison qui les rend toxiques.

Cette culture enseigne 24h/24h à vénérer la suprématie blanche (racisme) et ce sans le dire et c’est pour cela qu’elle est aussi puissante. Il est enseigné aux personnes non-blanches de vénérer les personnes blanches et aux personnes blanches de dévaluer les personnes non-blanches. C’est une religion, c’est LA RELIGION la plus puissante existante à ce jour sur la planète. Une religion dévastatrice car incite les individus à être hostiles les uns envers les autres, et à plus forte raison les personnes non-blanches entre elles, devenues des automates, éduquées et entraînées à faire ce que ce système attend d’elles à savoir qu’elles se fassent du tort et s’entre tuent, se méprisent, se dénigrent  refusent d’accepter leur propre image.

Citation : « Un esclave heureux est celui dont l’esprit est le plus endommagé. » Neely Fuller Jr.

Qui parmi les personnes non-blanches/noires, durant son existence n’a  pas entendu ne serait-ce qu’une fois lorsqu’il est question des personnes blanches et de leurs relations d’avec les personnes non-blanches/noires la phrase suivante : Oui mais « ils/elles ne sont pas tous pareils », pour signifier apparemment que toute personne blanche n’est pas systématiquement un(e) raciste ?

Il est à noter de plus, que beaucoup de personnes blanches qui disent ne pas être raciste, peuvent pratiquer le racisme et ce sans le savoir, car cette idéologie est extrêmement complexe à définir en terme pratique, y compris par un grand nombre de personnes blanches elles-mêmes, car est de l’ordre d’une approche du monde, et d’un rapport à l’autre qui est assimilé et ce dès le plus jeune âge par la personne blanche sans que cela lui soit dit ouvertement, enseigné par osmose, elle évolue dans un système qui est dédié tout à son avantage, depuis sa naissance, ce qui fait qu’elle ne se rend pas forcément compte de sa pratique raciste. Et tout ce qui lui est enseigné sert à ce qu’elle supporte ce système et ce sans le remettre en question du fait des immenses bénéfices et avantages qu’elle en tire, de manière directes et indirectes.

NB : Par conséquent il est possible et accepté de considérer que toute personne blanche certes n’est pas raciste, car « un poisson qui est né dans l’eau n’est pas conscient qu’il est dans l’eau », mais, et cette nuance est à considérer sérieusement, que toute personne blanche demeure, du fait de l’existence du système de la suprématie blanche et du fait de sa présence durant ce système qui plus est si elle est en capacité de le pratiquer, probablement  un *suspect raciste.

En effet dès lors que certaines personnes non-blanches, pas toutes, entretiennent des relations avec des personnes blanches et qui plus est intimes à savoir : parce qu’elles ont des relations sexuelles avec elles, ou parce que ces personnes blanches sont d’un abord « amical », « gentil », « sympathique », avenant, ces personnes non-blanches finissent par  oublier, (ce qui est quelque part attendu et à prévoir et même logique), le contexte idéologique au sein duquel sont entretenues et s’inscrivent ces relations, et ce au point de perdre de vue la réalité voir la tête, pour finir par se laisser absorber et abuser par les émotions et les sentiments plutôt que de considérer le contexte et la logique systémique que celui ci implique.

Pourtant il est nécessaire de considérer sérieusement le contexte, car il est la pierre angulaire en toute chose, et de considérer la logique et les principes qui régissent, régulent ce système qui en la circonstance constitue  le contexte global au sein duquel évoluent l’ensemble des individus de la planète à savoir les personnes blanches et les personnes non-blanches. Dans un monde de Justice ces relations seraient innocentes mais dans un monde dominé par le racisme ces relations sont corrompues du fait du contexte qui ne permet pas que de telles relations soient dominées par un système de justice.

Qui plus est si cette personne non-blanche considère que le racisme soit n’existe pas soit ne l’atteint pas, ce qui dans les deux cas au vu de la situation reste peu probable, car il est impossible pour une personne non-blanche existante de ne pas être atteinte de manière directe ou indirecte par le racisme, pour la simple et unique raison que le monde actuel est dominé en tout et pour tout 24h/24h, par cette seule et unique idéologie qui régit l’ensemble des relations des individus de la planète et à plus forte raison celles entretenues entre personnes blanches et personnes non-blanches.

La personne non-blanche qui dit : « Ils/elles ne sont pas tous pareils »,  apparemment n’a pas une lecture précise de la situation, ce qui là aussi est à prévoir,  soit parce que souvent confuse du fait de sa proximité d’avec une ou des personnes blanches qui de fait faussent sa réalité, et/ou nie sa condition de victime au sein de ce système pensant que le fait de nier la protégera des effets du racisme, tout en perdant de vue qu’elle est l’objet d’une guerre idéologique sournoise, une guerre menée à chaque instant contre et envers elle, une guerre ayant  pour but principal de la maintenir en situation de domination et de maltraitance toute personne non-blanche, et dont elle porte l’uniforme qui permet de la reconnaître, cet uniforme étant sa couleur de peau.

un soldat reste un soldat. Un ennemi reste un ennemi. Cela est le principe qui régit toute forme de guerre. Mais plus grave encore dans le système de la suprématie blanche, tuer est un divertissement au point d’en avoir fait et d’avoir développé une sauvagerie sophistiquée, sous couvert de décoration et de design.

6132-trophee-tete-de-cerf-deco-murale.jpg

Quoi qu’ils fassent cela est pour le Plaisir, la gloire, et le gain matériel de leur système idéologique, de leur idéal, ainsi que de son maintien.

Rappel :
La gentillesse n’est pas la Justice, la sympathie n’est  pas la Justice, l’amitié n’est pas la Justice qui plus est lorsque celle ci a lieu au sein du système de la suprématie blanche qui est un système de non-justice, qui veuille qu’une personne blanche quelle qu’elle soit soit supérieur à n’importe quelle personne non-blanche fusse t’il un roi, un président, etc…. Sa couleur de peau est le seul élément qui l’identifie et cet élément dans ce système lui confère de fait un traitement de « faveur » qui se manifeste qu’il le reconnaisse ou pas par la domination et la maltraitance directe ou indirecte.
Un individu peut faire preuve de gentillesse avec son chien mais il sait que c’est un chien quoi qu’il dise et le traitera quoi qu’il dise pour ce qu’il est à savoir un chien, collier et autres artifices n’y changeront rien.
Soit le racisme existe soit il n’existe pas. Soit vous êtes en bonne santé soit vous êtes malade.
Si le racisme existe alors cela seul suffit à ne pas considérer ces sentiments comme réels mais comme artificiels et ce en dépit de la volonté des personnes qu’elles soient blanches ou non-blanches, le fait que cela soit contenu dans ce contexte rend ces formes de relations faussées dès le départ, de plus engendrent plus de confusion dans l’esprit des victimes qui baissent leur garde plutôt que de rester sur leurs gardes.
Ces relations sont faussées car les deux individus évoluent dans un contexte qui rend supérieure et puissante une personne blanche et inférieure et impuissante une personne non-blanche, un rapport d’inégalité  malsain, car entretenu par un silence qui maintient le statu quo, l’hypocrisie.

Le racisme n’est pas une question d’affect, c’est avant tout et surtout  l’invention d’un système idéologique, un idéal politique et systémique de rapport de domination maintenu par un système élaboré de relation de pouvoir pour le bénéfice direct et indirect des personnes blanches qu’elles se disent ou pas raciste au détriment de toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau, et cette idéologie à ce jour est la plus puissante qui gouverne les relations des individus de la planète, au point de confondre les victimes qui elles mêmes participent à leur détriment à maintenir en place ce système sans se rendre compte qu’elles sont l’objet d’une véritable mystification, rendues hostiles les unes pour les autres alors que le suprémaciste blanc sait que cela est à son avantage que de voir les personnes non-blanches se maltraiter pour la gloire de son système.

Le monde ne peut à la fois être dominé par la Justice et par la non-justice à la fois cela ne peut être, comme d’un corps il ne peut être sain et malade à la fois. Soit le corps est sain soit il est malade, il n’y a pas d’entre deux. Soit vous êtes guéri soit vous ne l’êtes pas.

Car comment savoir si une personne blanche est ou pas raciste ?
A ce jour  nulle personne non-blanche ne peut répondre avec précision à cette question , car la pratique du racisme est du fait du suprémaciste blanc (raciste)  lui ou elle seule peut en définir les éléments qu’elle utilise pour cette pratique et donc est en mesure de répondre à cela. Seul un raciste peut dénoncer et/ou reconnaître un(e) autre raciste.

Car comment savoir avec exactitude si une personne blanche est ou pas raciste ?
Il n’existe à ce jour aucune liste officielle pour savoir qui d’entre les personnes blanches est ou pas raciste par devant toute personne non-blanche, de ce fait toute personne blanche demeure un suspect raciste.
Il n’existe à ce jour aucun appareil de mesure permettant de dire avec précision si un personne blanche  est ou n’est pas raciste.

Dire « ils ne sont pas tous pareils » est faire abstraction du fait que  si ce système fonctionne il est du fait qu’il y a au moins une personne blanche qui puisse permettre son fonctionnement or qui est elle ?  De ce fait comment savoir qui est ou pas raciste et dire « ils ne sont pas tous pareils ».
Car le suprémaciste blanc est un expert en matière d’illusion et de tromperie, il sait confondre et rompre ses victimes, et l’histoire est pleine d’exemples le prouvant.

Tant que le monde sera dominé par l’idéologie de la suprématie blanche aucune relation entre personne blanche et personne non-blanche ne sera  harmonieuse.

« Ils ne sont pas tous pareils » est une réponse qui à ce jour maintien le statu quo et sème la confusion dans l’esprit de celui ou celle d’entre toute personne non-blanche qui affirme cela, et dire cela en la circonstance n’est nullement une solution, ni se rendre service  entre les personnes blanche est les personnes non-blanches dans un tel contexte dominé par le racisme. Il ne s’agit pas de détester qui que ce soit y compris les personnes blanches, mais de considérer avec acuité la situation, or à ce jour toute personne non-blanche durant l’existence du système de la suprématie blanche est sous la gouvernance des personnes blanches qu’elle le reconnaisse ou pas. Ils sont des prisonniers de guerre, car le racisme est une guerre déclarée à toute personne non-blanche sur l’ensemble de la planète du fait de sa couleur de peau.

Il n’existe pas à ce jour d’outils de mesure qui permette de savoir avec précision qui est ou n’est pas raciste parmi les personnes blanches,il n’existe pas de détecteur de racistes, cela n’existe pas.

Comment savoir si une personne blanche est ou pas raciste ?
Un gardien de prison est un gardien de prison, et un prisonnier un prisonnier, le fait que le gardien sourit, parle et échange avec les prisonniers n’y change rien, il demeure un gardien de prison en charge de maintenir les prisonniers en prison,  et cela seul compte, pour un prisonnier, oublier cette donnée est s’exposer à de grandes illusions et déceptions, se mettre en danger.

Toute personne non-blanche durant l’existence du racisme a le devoir de rester vigilant dans ses relations d’avec toute personne blanche et ce tant que sera en place le système de la suprématie blanche, toute personne blanche étant de fait enrôlé qu’elle le veuille ou pas, au sein de cette armée qui ne dit pas son nom et qui pourtant existe bel et bien. Cette armée a pour bannière le système de la suprématie blanche qui garantit des bénéfices à toute personne blanche par devant tout personne non-blanche, le premier de tous étant celui qui leur donne les pleins pouvoirs sur une personne non-blanche, que cette personne blanche veuille ou pas utilisé ce pouvoir,  il lui demeure disponible et à sa disposition de fait, il n’ a pas à le demander. Un pouvoir malsain et nourri par l’injustice.

Citation : « Durant l’existence du système de la suprématie blanche, toute personne blanche qui est en capacité d’être une(e) raciste, probablement l’est ». Neely Fuller Jr

Par conséquent : Toute personne blanche à ce jour se doit de prouver à chaque personne non-blanche avec qui elle entre en contact et ce en permanence qu’elle n’est pas raciste, et ce tant que le système de la suprématie blanche sera en place. Hors de ces conditions elle demeurera un suspect raciste par devant toute personne non-blanche quoi qu’elle veuille bien dire et croire.

Citation : « Il est très difficile d discuter du racisme sans que les personnes blanches ne se sentent embarrassées et les personnes non-blanches offensées ». Neely Fuller Jr

Questions à poser à toute personne classifiée blanche qui souhaite aborder le sujet du racisme  et/ou se dit  ne pas être raciste :

*Le Racisme (Suprématie Blanche) existe t-il ou n’existe t-il pas ?

*Êtes vous maintenant ou avez vous jamais été un raciste ?

*Maintenez vous volontairement et délibérément et par choix personnel des relations avec des personnes blanches dont vous savez qu’elles ont des raisons de croire en la suprématie blanche (Racisme) ?

*Que faites vous maintenant , et qu’avez vous toujours fait volontairement et délibérément , pour éliminer le racisme (Suprématie Blanche) ?

*Que suggérerez vous  aux victimes du racisme (personnes non-blanches) dans ce qu’elles peuvent, pourraient et devraient faire, pour s’assurer que le Racisme (Suprématie Blanche) soit immédiatement éliminé et/ou que les victimes puissent être compensées ?

En faisant quoi ?

*En œuvrant à faire en sorte que disparaisse ce système par la production de la justice.

*En disant toujours  la vérité à toute personne non-blanche avec laquelle elle se trouve en contact et ce quel que soit le domaine d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

*En parlant et en agissant pour mettre un terme ua racisme de manière volontaire et délibérée et en œuvrant à vouloir le remplacer par la justice et ce dans tous les domaines d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

*En ne faisant aucune rétention d’information constructive qui pourrait aider toute personne non-blanche et ce quel que soit le domaine d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

*En refusant de soutenir tout ce qui supporte le système de la suprématie blanche que ce oit par l’usage du langage,  d’images, de comportements qui directement et indirectement permettent le maintien, l’expansion et le raffinement du système de la suprématie blanche (racisme) dans tous les domaines d’activités : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

*En ne maltraitant nulle personne non-blanche de manière directe et indirecte et ce quel que soit le domaine d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre.

*En refusant l’adoption et la promotion de l’adoption de personnes non-blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche.

*En utilisant l’ensemble de son temps et de son énergie à parler et agir pour le remplacement du système de la suprématie blanche par un système de justice, (équilibre entre les personnes) et ce dans tous les domaines d’activité : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre..

*En refusant d’avoir des relations sexuelles et anti sexuelles (homosexualité) avec ou contre des personnes non-blanches durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) cette relation dans un tel contexte étant de l’abus sexuel d’un adulte sur un enfant, étant donné que dans ce système les personnes non-blanches ne sont ni des hommes ni des femmes, ni des époux et épouses, mais des enfants, des sujets, des prisonniers de guerre maintenus en détention. Une telle relation de fait est incorrecte.

*En acceptant et ce sans se fâcher le fait qu’elle soit reconnue comme suspecte raciste par devant toute personne non-blanches et ce tant que le système de la suprématie blanche n’aura pas disparu, qu’il ne sera pas éliminé définitivement.

Par conséquent qu’elle œuvre à aider à faire en sorte par la production de la justice et ce au quotidien et dans tous les domaines d’activité que ce que ce système disparaisse pour que disparaisse la suspicion.
PS : *Suspect raciste il s’agit d’un fait lié  du fait de l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) dont nulle personne non-blanche à ce jour ne peut dire et ce avec la plus grande certitude, qui d’entre les personnes blanches est, ou pas, n’est pas raciste.

Il est à noter que si le racisme existe c’est qu’il est pratiqué par au moins une personne blanche or qui est ou sont  elles exactement cette ou ces personne blanches qui pratiquent ?

Citation : »Le racisme est pratiqué par des personnes. »
« Les victimes du racisme sont des personnes. »
« Les mots et actes qui soutiennent le racisme sont pratiqués par des personnes. »Nelly Fuller Jr

« Ils ne sont pas tous pareils » mais sont par conséquent tous suspects et ce aussi longtemps que ce système sera en place. Rien de personnel cela est logique.
Il n’y pas à considérer l’idée de  » ils ou elles ne sont pas tous pareils ».

IL Y A  À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE UNE FOIS POUR TOUTE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / (RACISME) N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s