RESPONSABLE/RESPONSABILITÉ.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Un CODE est une procédure, une méthode, pour résoudre des problèmes. Une méthode qui est basée sur la méthode  des questions/réponses, car tous les problèmes sont résolus par la méthode des Questions et Réponses.




 Citation : Les personnes non-blanches fonctionnellement sont inférieures aux personnes blanches qui pratiquent la suprématie blanche(Racisme). La raison c’est que les personnes Non-Blanches n’ont pas été aussi volontaires pour mettre fin à la Suprématie Blanche (Racisme)  autant que les suprémacistes blancs ont été volontaires pour la pratiquer. © Neely Fuller Jr.

Préambule :

Monsieur, madame,

« Vous avez pris le dessus sur nous, nous avez réduit à l’état d’enfants, ce qui nous rend infantile, ce qui fait de nous des « garçons » et des « filles » , parce que c’est ainsi que vous nous appelez.
Vous-vous êtes donné le titre de « parents « par devant nous. Des « parents Illégitime » mais des « parents » quand même.

Monsieur, nous sommes votre produit, je suis votre produit, vous m’avez créé, éduqué, et vous-vous plaignez de ce que vous avez produit monsieur/madame ?
Vous dites de moi que je suis : « inférieur », « ignorant »,« incapable » ?

Qui est et a été mon professeur a part vous monsieur/madame durant tous ces siècles ? Vous avez fait de nous ce que nous sommes devenus à savoir des « monstres » et des « monstruosités », ne sachant plus quoi faire pour se sentir « important ». Évoluant et réagissant sans but tels des « zombies » des « caricatures primitives » des « robots » et ce à notre détriment car c’est cela qui vous intéresse, nous voir nous agiter et détruire, sans but constructif monsieur, et ce pour vous divertir et faire du profit !

Toute plainte qu’un suprémaciste blanc (homme et femme raciste) fait d’une personne noire (personne non-blanche) durant l’existence du système de la suprématie blanche (Racisme), quelle que soit la plainte, est de son fait, car il se plaint ce de qu’il a lui-même généré, favorisé, mis en place, maintenu, répandu et amélioré. Il se plaint de son produit basique.

Titre :

RESPONSABLE/RESPONSABILITÉ.

« Faire croire à une personne qu’elle est un associé dans une situation ou elle est une victime, n’est pas lui dire la vérité, c’est lui faire prendre part à un arrangement tragique, la tromper, et augmenter son degré de confusion ».

Le capitaine  d’un navire  est toujours  responsable de tout ce qui se produit sur son et à l’intérieur du navire, car il est celui qui est le garant de toutes les actions que celles ci soient correctes et incorrectes qui y sont produites par les individus qui l’occupent. Et le monde est un navire et ce navire est dominé et gouverné par les personnes blanches qui croient et pratiquent la suprématie blanche (Hommes et femmes racistes).

En plus d’avoir été piégées et trompées voire maltraitées , dénigrées, méprisées, et incitées à le faire entre elles, par les suprémacistes blancs(hommes et femmes racistes) leurs éducateurs,  les personnes non-blanches ont semble t-il fini par adhérer et à prendre plaisir aux pièges de ces mêmes suprémacistes blancs, des pièges qui sont des leurres conçues pour les maintenir à distance, leur faisant croire qu’elles sont In mais restent Out en vérité. Des pièges contenues dans tout ce que proposent les suprémacistes blancs à leurs victimes et ce quel que soit le domaine d’activité. Elles sont prises en otage et ont fini pour la plupart à considérer cette situation comme confortable, et en cela elles sont dans la confusion, car trouvent confortable une situation inconfortable, acceptable une situation inacceptable.

Aussi durant l’existence de la suprématie blanche toute personne non-blanche se doit d’éviter de commenter  tout acte incorrect et injuste commis par une personne non-blanche mais expliquer que  la responsabilité en incombe aux  suprémacistes blancs et à eux seuls, étant ceux en charge des personnes non-blanches, leurs sujets.

Définition : Le mot « responsable » signifie et indique la capacité pour un individu, pour une entité, d’être en mesure de pouvoir « répondre », à pouvoir trouver une réponse, une solution devant une situation, un problème.
Aussi toute personne qui est en mesure d’apporter une réponse/solution face à une situation, qui se trouve être souvent un problème, devient de fait une personne responsable, ayant pu répondre. Et cela n’a rien à voir avec l’âge ni le niveau de dite éducation etc.. Cela est inhérent à la capacité de tout un chacun quel que soit son âge et sa capacité. Un bébé qui comprend comment marcher est de fait devenu responsable car a pu trouver une réponse à son problème.

Si les personnes non-blanches avaient la solution pour ne plus être victimes du système de la suprématie blanche (racisme), alors comment se fait-il qu’elles n’arrivent toujours pas à sortir de ce système qui les maintient en état de subjugation, les maltraite et les domine en tout et pour tout  ? 

Par conséquent les suprémacistes blancs sont les seuls véritables responsables du fait qu’ils continuent à trouver de véritables et effectives solutions pour maintenir en place leur système, et l’ensemble des personnes non-blanches sont Toutes non-responsables car semblent dans l’incapacité de trouver et d’apporter des réponses fiables et efficaces pour faire en sorte que prenne fin, et, cesse le système de la suprématie blanche (racisme) qu’elles subissent et qu’elles continuent de subir quotidiennement et ce 24/7 dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ) sans savoir et comprendre comment faire pour en sortir, sans sembler comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche (racisme) et ainsi se sortir de cette situation.

Par conséquent les personnes non-blanches se doivent de cesser de se dire responsables, leur situation en ce qui les concerne d’une part du fait qu’elles sont victimes du racisme, (n’étant pas celles qui ont généré cette idéologie en plus d’en être les victimes),   détenues  contre leur gré qu’elles sont du fait de leur couleur de peau, détenue pour une chose qui en soit n’est nullement un crime, d’autre part n’étant pas responsables de leur couleur de peau, au sein d’un système qui a ce jour demeure pour elle une prison dont elles n’ont manifestement pas encore les solutions pour faire en sorte d’en sortir, ni faire en sorte qu’il disparaisse et n’ayant pas encore prouvé et/ou avoir trouvé la réponse pratique et définitive  qui permettrait de régler ce problème. Et cela est soit vrai soit faux.

Cette non-responsabilité ne devant nullement pour autant leur éviter ni les priver de continuer à chercher à devoir agir pour pouvoir sortir de cette situation qui demeure un grand et véritable mystère familier, car ne comprennent pas comment s’y prennent les racistes pour faire ce qu’ils font et ce malgré leurs observations sur la pratique.

Les personnes non-blanches en tant que victimes, sujets et servants dans ce système sont des enfants, des filles et des garçons, nullement des hommes ni des femmes,  car dépendent en tout et pour tout des décisions des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) qui sont leurs parents, parents illégitimes mais parents quand même, et qui en fait des personnes n’ayant aucune réelle responsabilité. Et ce qu’elles le reconnaissent ou pas, il est ici question de considérer le contexte idéologique, les principes qui le gouvernent, sa logique et ce qu’il produit sur une base quotidienne. De voir qui est réellement en charge de qui. Qui se trouve véritablement au contrôle.

 Citation : « Beaucoup de personnes sont lésées qui ne devraient pas être lésées.
Beaucoup de personnes sont à blâmer.
Les personnes à blâmer le plus se cachent en pleine visibilité.
Les personnes à blâmer le plus sont toutes les suprémacistes blancs ».© Neely Fuller Jr.

Pour comprendre ce qu’est et comment fonctionne la Suprématie Blanche le critère d’observation est de voir qui détient à ce jour le pouvoir de la prise de décision finale et ce dans tout ce qui se fait pour et par les personnes non-blanches en : Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre à l’échelle planétaire. Aucune décision majeure n’est le fait des personnes non blanches et quand elles le sont ces décisions sont de prés ou de loin appuyées par une personne blanche suprémacistes car elles sont celles qui détiennent le pouvoir. Quelle critère est considéré valide ? Qui valide et a validé ce ou ces  critères ? Qui donne la mesure et décide de ce qui est et n’est pas ? Qui les domine réellement et comment e pratique réellement cette domination ?

Reconnaître une situation pour ce qu’elle est est nécessaire pour cesser de se mentir à soi, de plus en ce qui concerne cette situation, il n’est pas ici question de « feel good » il est question faire un de diagnostic précis et dans ce domaine trop de personnes non-blanches cherchent des pansements pour nier leur condition de détention, de reconnaître qu’elles ont jusqu’à ce jour fait preuve d’impuissance, et continuent à s’illusionner, refusant la vérité du diagnostic. La preuve étant contenue dans cette question qui est : « Est ce que le racisme existe ou pas ? Si il existe cela prouve qu’à ce jour ce problème n’ a pas encore été réglé de manière définitive voire pas du tout. Et en ce qui concerne ce problème comme tout problème soit il est réglé soit il ne l’est pas.

https://produiredelajustice.wordpress.com/2016/06/18/pour-les-victimes-non-blanches-qui-disent-etre-au-dessus-du-racisme/

Pour en revenir à la notion de responsabilité, les seules personnes responsables à ce jour sont les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) qui sont ceux qui décident en tout et pour pour l’ensemble des personnes non-blanches/noires de ce qui est et n’est pas. Ils sont ceux qui autorisent et refusent aux personnes non-blanches noires. Ils sont ceux en charge des personnes non-blanches et en sont les seules véritables personnes responsables. Ils sont ceux qui ont maintiennent en place ce problème et sont ceux en mesure de le faire disparaitre. Un prisonnier n’est pas celui qui a bâti la prison, mais il peut tenter d’en sortir.
Par conséquent il est logique de demander aux personnes blanches quelles qu’elles soient ( celles et ceux qui se savent, défendent et pratiquent le racisme et celles qui disent le contraire )de faire en sorte que disparaisse pour les victimes et ce de manière définitive ce problème, qui est pour elles un fardeau, car se manifestant outrageusement pour les maintenir en situation d’infériorité et ce malgré les apparences qui servent à faire croire le contraire.
Pourquoi ?
Parce qu’à ce jour les personnes blanches ne sont en charge de rien, ne sont leader de rien. Un leader prend des décisions et ce sans que  quiconque puisse l’en empêcher. Les personnes non-blanches demandent mais ne peuvent exiger. Les suprémacistes blancs sont leurs véritables leaders car ils sont ceux qui décident en tout et pour tout pour les personnes non-blanches, ils sont comme des Jules César par devant les personnes non-blanches. Et cela est soit vrai soit faux.

Une personne non-blanche/noire durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) n’est en rien une personne responsable dans la mesure ou elle est et les preuves sont là, dans incapacité de pouvoir trouver une solution face à son plus grand problème qui est le racisme. Elle ne peut que constater et tenter de s’en sortir, étant encore à ce jour en situation de domination, en situation de subjugation, de domination.

En reconnaissant leur situation de subjugation,  les personnes non-blanches n’ont pas de honte à avoir, il n’y a aucune honte à reconnaître sa situation et ce même quand celle ci n’est pas avantageuse. Il n’y pas de honte à se dire la vérité.
Une situation est une situation un point c’est tout.
De même qu’il n’y a aucune honte à ne pas savoir. Ne pas savoir est ne pas savoir, ne pas savoir n’a rien à voir avec  avoir honte.

Responsable pour produire quoi ?
Les suprémacistes blancs si ils sont responsables le sont du fait de l’existence de leur système, qui est le système de la suprématie blanche, mais cette responsabilité est incorrecte car s’appuie sur une idéologique qui requiert de dominer et maltraiter toute personne non-blanche /noire du fait de sa couleur de peau. Et en cela cette responsabilité est incorrecte. Car ne produit pas de Justice.

Quand les personnes blanches demandent aux personnes non-blanches de prendre leurs responsabilités face au racisme est purement et simplement se moquer de ces personnes.

Pourquoi ?

Parce que dans le système et durant l’existence du système de la suprématie blanche toute personne non-blanche quel que soit son titre, son âge, son statut etc est un sujet, un enfant, un garçon et/ou une fille selon son sexe, un prisonnier de guerre,  et n’est dont pas en mesure dans ces conditions d’être responsable. Pour être responsable cela suppose que la personne n’ait pas à demander quoi que ce soit à qui que ce soit pour faire et dire ce qu’elle a à faire et dire.
Or à ce jour nulle personne blanche n’a ce pouvoir, elle se doit directement ou indirectement de devoir obtenir l’approbation de prés ou de loin d’une personne blanche. Elle évolue dans un système idéologique qui quel que soit le domaine d’activité ne lui donne et autorise aucun pouvoir. Elle vit par procuration et n’a aucun réel pouvoir, de sa naissance à sa mort elle est sous la tutelle, la gouvernance et ce à son détriment des suprémacistes blancs de manière directe ou indirecte.

Et les suprémacistes blancs sont bien au fait de cette situation. Par conséquent les personnes non-blanches se doivent de considérer les mots qu’utilisent les suprémacistes blancs en fonction du contexte et vérifier si ces mots révèlent la vérité, sachant que les suprémacistes blancs utilisent les mots pour confondre les victimes, pour mieux les tromper et les illusionner et ainsi les faire tourner en rond. Les suprémacistes blancs sont les seuls responsables car à ce jour le système en place est de leurs faits.

Par conséquent aucune personne blanche n’a à tenir une personne non-blanche responsable de sa condition, ce que cette personne blanche a à faire est d’œuvrer à remplacer le système de la suprématie blanche par un système de justice.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


* JUSTICE
= Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / (RACISME) N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s