VICTIME.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Un CODE est une procédure, une méthode, pour résoudre des problèmes. Une méthode qui est basée sur la méthode  des questions/réponses, car tous les problèmes sont résolus par la méthode des Questions et Réponses.

Titre :

VICTIME.

Cas n°1 :
Vous roulez sur une route et vous voyez que vous perdez le contrôle de votre véhicule, constatez que ne pouvez rien faire pour le reprendre. Vous terminez dans le décor. Vous venez d’être victime d’un accident.

Cas n°2 :
Vous marchez dans la rue et vous faites face à une personne qui veut vous prendre votre sac, elle s’attaque à vous, et vous n’arrivez pas à faire en sorte que cette personne ne vous prenne pas votre sac, ni ne pouvez vous défendre, pour empêcher qu’elle vous prenne votre sac. Vous venez d’être victime d’un vol.

Cas n°3 :
Vous vous trouvez dans une maison et il se met à pleuvoir, la foudre s’abat sur le toit et met le feu à votre maison, malgré vos efforts, vous ne pouvez rien faire pour que cela prenne fin, vous perdez votre maison et vos biens. Vous venez d’être victime d’un incendie provoqué par la foudre.

Cas n°4 : Votre médecin vous annonce que vous souffrez d’un mal incurable, vous êtes victime d’une maladie incurable.

Ces  exemples  de situations peuvent être multipliés, cependant il est nécessaire de considérer ce mot « victime ».

Question/Définition :

Qu’est ce qu’une victime ?

Une victime est une personne qui se trouve dans une situation donnée et qui n’est pas en mesure de faire en sorte de ne pas subir ce qu’elle subit . Le mot victime n’est en fait que l’expression d’une situation une réalité de fait, par rapport à une situation donnée.
Ce mot exprime une situation, une condition, et reconnaître son état de victime n’est en soi rien de honteux. Se dire la vérité de sa situation est ce que peuvent faire de mieux les personnes non-blanches (noires) à ce jour compte tenu de leur situation au sein de ce système qui les maintient sous domination directe et indirecte, étant en détention, étant prisonniers de guerre, d’une guerre qui est menée contre elles et dont à ce jour elles n’ont pu faire en sorte qu’elle cesse et ce malgré toutes leurs tentatives qui souvent sont émotionnelles et non logiques à bien y regarder de près. Or une guerre s’appuie sur des principes logiques, il est question de stratégies, de méthodes, de process. Les suprémacistes blancs ne cessent de mettre en place et des méthodes pour conserver leurs victimes sous domination à commencer par la tromperie, la duperie.

 Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez, peu importe combien de médecins, d’avocats, de juges, de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classifié comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche (Racisme), lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing.

Petite histoire : « Le cheval sur la plantation fait le beau, il a une nouvelle selle et fait le fier et l’arbore sous le soleil. Il a oublié sa condition, il a oublié qu’il est un cheval, durant cet instant. Pourtant demain il continuera à devoir labourer le champ avec le maître sur le dos, le maître assis sur sa selle toute neuve qui lui évitera d’avoir mal aux fesses. Le cheval lui, malgré sa nouvelle selle et son contentement empli d’illusions de grandeur continuera de souffrir, continuera à devoir s’échiner,  car en vérité sa nouvelle selle n’aura en rien changé sa condition de cheval de somme.
Certains individus à défaut de selle, s’exhibent  avec autre chose. Cependant ils sont encore sur la plantation et labourent, souffrent et s’échinent, le maître, lui, les regarde en souriant de leur stupidité, regarde les personnes non-blanches s’illusionner et se vanter d’un pouvoir qu’elles ne possèdent nullement et ce même si elles s’en persuadent. »

Question ?

Qu’est ce le Racisme (suprématie blanche) ?

Réponse :  C’est l’idéologie globale dominante en place, à laquelle sont soumise l’ensemble des personnes de la planète qu’elles le reconnaissent ou pas, et au bénéfice des personnes blanches et au détriment des personnes non-blanches.
Le racisme qui est la suprématie blanche est une idéologie de domination qui veuille que toute personne blanche quelle qu’elles soit, soit supérieure et ce quel que soit le domaine d’activité à une personne non-blanche. C’est  une relation de pouvoir, voire une guerre totale qui sert à à maintenir cette domination sur une pratique qui favorise la non-justice avec utilisation de la confusion.

En temps de guerre le fait de se mettre dans un trou, à l’abri,  pour se protéger de la guerre n’empêche pas la continuité de la guerre, car une bombe peut tomber dans le trou  aussi,  toute personne qui se trouve sur un champ de bataille ( ce qu’est à ce jour la planète avec ce système pour les personnes non-blanches) est une cible sur ce champ de bataille,  et aussi victime de la guerre tant qu’elle n’est pas en mesure de faire en sorte que cesse la guerre menée contre elle, elle en subira d’une manière ou d’une autre les effets directement ou indirectement et ce sous toutes les formes possibles et inimaginables, des plus grossières aux plus subtiles.
Et à ce jour beaucoup de personnes non-blanches pensent se mettre à l’abri en clamant  » je ne suis pas une victime du racisme » cela n’empêchant nullement le racisme de continuer à être pratiqué y compris contre elles. Ce n’est pas une manière logique que d’aborder le monde que de se refuser à voir la vérité d’une situation. Certes Elles sont qualifiées pour dire ce qu’elle disent et ne doivent pas être contredites, mais reste une question qui est : « Est ce la vérité » ?

Il n’est pas question de « feel good », ni de se trouver des excuses, il est question de vérité, de dire ce qui est,  car cela est la première et la dernière chose qui compte en toute circonstance.
LE RESPECT EST LE REFUS DE SE MENTIR À SOI-MÊME SUR SA CONDITION, ET IL EN VA DE MÊME DE LA DIGNITÉ.

Il n’y a pas à avoir peur, ni de honte, à avoir devant  la vérité d’une situation.

Toute personne non-blanche et ce tant que ce système sera en place et ce quelle que soit son niveau de dite éducation, le niveau de son compte bancaire, ses diplômes, ses distinctions, et tout ce qu’elle possède ou pense posséder qui globalement lui vient des suprémacistes blancs (car sont ceux en charge de l’éducation des personnes non-blanches /noires), à ce jour toutes ces choses ne comptent pas. Tout ce que possède à ce jour une personne non-blanche  est sans valeur, car lui vient ou lui est autorisé de près ou de loin par une personne blanche, et ici commence la révélation de la vérité, et n’est pas garanti pour produire de la justice.

Pour ne pas être victime du racisme cela suppose avoir trouvé la solution qui permette que cesse le racisme et ses multiples effets sur la personne, qu’elle soit en mesure d’empêcher toute manifestation du racisme à son égard, ce qui ne la circonstance est impossible, elle aura beau dire cela ne l’atteint pas, celle ne pourra empêcher que cela soit. Pour ne plus être victime cela suppose la capacité d’empêcher que le racisme soit pratiqué d’une manière ou d’une autre. Ne pas et ne plus être touché de manière directe et indirecte. or tout personne non-blanche directement ou indirectement dans se retrouve maltraité dans ce système du fait de sa couleur de peau, parfois cela est subtil mais elle se fait tout de même maltraiter, car c’est pour cela qu’existe la suprématie blanche  c’est sur ce principe que s’appuient et se nourrissent les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes), c’est leur raison de vivre.

Aussi si une personne non-blanche considère qu’elle n’est pas victime du racisme elle serait donc une personne exceptionnelle, qui aurait trouvé LA solution à ce problème, sachant qu’ à ce jour nulle personne non-blanche n’a réussi à faire en sorte que cesse le racisme, et non des moindres un grand nombre y ont passé leur vie et ce sans avoir trouvé la solution, aussi  si cette personne existe elle se devrait de s’empresser de faire en sorte que sa formule soit reconnue comme la solution du siècle, puisque depuis des siècles nombre de personnes non-blanches et non des moindres, n’ont eu de cesse de chercher des solutions et ce au péril de leurs vies pour la plupart, sans avoir pu faire en sorte que cesse cette domination, qui perdure à ce jour et demeure extrêmement vivace et difficile à discerner car très subtile selon les lieux où elle est pratiquée.
Les racistes modifient leurs méthodes en fonction des victimes, mais l’idée demeure les dominer et les maltraiter.

now-791a1d48-43f7-445d-b774-8b6608282394-1210-680.jpg

Beaucoup de personnes peuvent être victimes de maltraitance, par n’importe qui, mais seules les personnes non-blanches sont victimes du Racisme (Suprématie Blanche) et continueront de l’être aussi longtemps que le racisme (suprématie blanche) existera.
Apartheid = Suprématie Blanche Racisme.
Colonialisme = Suprématie Blanche Racisme.
Gentrification = Suprématie Blanche Racisme.
Discrimination Positive = Suprématie Blanche Racisme, une discrimination n’est ni positive ni négative.
Libéralisme = Suprématie Blanche Racisme………

Qui mieux que la victime peut définir sa condition de victime ?
Éviter d’argumenter avec une personne non-blanche (noire) qui dit ne pas être victime du Racisme. Car cela ne ferait que renforcer le système de la suprématie blanche qui nourrit les disputes entre personnes non-blanches du fait de la confusion, et du fait que ce sujet est un sujet très embarrassant pour les personnes non-blanches, qui sont les victimes et en première ligne à être confrontées à ce problème.

Au mieux lui demander qu’est ce qu’elle vous suggère  que vous devriez faire d’autre que ce que vous faites actuellement en relation avec les 9 domaines d’activités suivants et en détail ( Économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe, guerre).

MINIMISER LES CONFLITS.

Pour ne pas être victime du racisme cela suppose que le racisme n’existe plus du tout, qu’il ait totalement disparu de la surface de la terre. Car tant qu’il sera en place toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau tombe déjà et/ou tombera tôt ou tard sous le feu nourri de cette idéologie et ce parfois sans s’en rendre compte, car éduquée à en accepter les conditions bien  que celles ci soient injustes. Il est à noter que beaucoup de personnes non)blanches  ont fini par accepter que ce système est ce qu’il y a  de mieux pour elles et ne veulent pas en sortir sans se rendre compte qu’elles ne font que participer à un arrangement tragique à leur détriment qui plus est.

Citation : « L’esclave heureux est celui dont le maître a le plus endommagé l’esprit. » Neely Fuller Jr.

Certes pour un grand nombre de personnes non-blanches se dire victime du racisme semble un aveu de faiblesse, et préfèrent ne pas avouer cela. Mais il n’est rien de pire que de se mentir à soi-même. reconnaitre sa faiblesse n’est en rien une honte. Celui qui veut apprendre se doit de reconnaitre son ignorance, de même que celui qui veut se soigner se doit d’admettre qu’il est malade.
Trop de personnes non-blanches du fait de leur position dans ce système refusent de se dire victimes, alors qu’elles observent tous les jours les manifestations y compris à leur encontre du racisme, mais continuent à dire qu’elles ne sont pas victimes, comme le soldat dans le trou qui se persuade que parce qu’il est dans son trou que la guerre a cessé. Mais si la guerre a cessé alors pourquoi se terrer ?

Il est nécessaire d’affronter la vérité pour commencer un processus de guérison, persister à refuser la vérité est le meilleur moyen de sombrer dans une forme de folie nourrie par le déni de leur condition.

NB :
Si les suprémacistes blancs étaient des personnes « stupides » (admettons)  alors dans ce cas que seraient les personnes non-blanches qui à ce jour semblent pour le plus grand nombre ne pas savoir comment faire pour empêcher ces personnes dites stupides de les dominer ?

Vous ne pouvez être « stupide » et contrôler un tel système avec autant de sophistication, de méthode et d’efficacité.

Aussi ces personnes non-blanches qui disent ne pas être victimes du racisme peuvent continuer de se persuader que le racisme ne les atteint pas si cela flatte leur personne, mais elles savent au fond d’elles mêmes, et ce, si elles sont « sincères » qu’elles ne disent pas la vérité. Elles vivent dans un monde ou du fait de leur couleur de peau elles demeurent et ce en dépit de certaines apparences les victimes désignées d’un système idéologique, mis en place, maintenu, répandu et raffiné qui veuille que soit dominé de manière directe et indirecte toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau et ce dans tous les domaines d’activité (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre). Elles ne sont aux commandes de rien et dépendent en tout et pour tout des personnes blanches qui croient et défendent le système de la suprématie blanche qui sont parmi les plus puissantes et les plus rusées. Et cela est soit vrai soit faux.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


* JUSTICE
= Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / (RACISME) N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s