CONFUSION EXTRÊME.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » .…NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches qui se considèrent victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE, il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

« Faire croire a une victime qu’elle est un « associé » alors que sa condition dans le système demeure la même a savoir celle de victime, de prisonnier,  dans un système qui la maltraite sur la base du mépris lié a la couleur de sa peau  est lui faire prendre part a un « arrangement tragique ». C’est l’inscrire dans une plus grande confusion, ce n’est pas lui dire la vérité et la rendre servante victime et complice« .

« Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) et quelles que soient le domaine et l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être, car ces relations  ne servent qu’à une seule et unique chose qui est de donner encore plus de force à au système de la suprématie blanche, les suprémacistes blancs ayant cela à l’esprit 24/7 quoi qu’ils fassent et où qu’ils se trouvent. Cela ne doit nullement faire l’objet d’un oubli pour les victimes et ce peu importe les apparences.

Car 
au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice, dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

IMPORTANT : Quoi que fassent le suprémacistes blancs l’est pour renforcer leur système et ce même quand cela n’y semble pas en surface, quel que soit le domaine d’activité, avec eux il faut rester sur ses gardes en permanence. Les victimes doivent assumer cette suspicion.

Quoi que défendent et proposent les suprémacistes blancs (racistes) durant l’existence du système de la suprématie blanche (racisme) qui à ce jour est le système dominant, qui gouverne l’ensemble des relations des individus de la planète, a pour but unique et ultime de supporter et de renforcer cette idéologie , et de la maintenir en place, et ce quelle que soit la forme utilisée. Tant que ce monde sera dominé par cette idéologie rien ne sera comme il se devrait d’être. Ce système fonctionne comme une entreprise et tire ses bénéfices de son pouvoir de domination et de maltraitance sur l’ensemble des personnes non-blanches.

Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique de non-justice.  Seule son élimination, sa disparition totale,  et définitive,  permettra une réelle égalité. Égalité que ne permet nullement  le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (qui ont lieu entre personnes blanches et non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches, sont teintées et recouvertes par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit inférieure et ce quel que soit son titre, son statut, ses distinctions, au regard et par devant une personne classifiée blanche, quelle qu’elle soit. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, entreprises, manifestations et ce de manière quotidienne. Ce qui en fait est un arrangement tragique. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

CONFUSION EXTRÊME.

Interlocutrice A  « Je suis très  fière de ce que nous avons fait, je crois que nous avons fait des progrès significatifs dans de nombreux domaines ».

Interlocuteur B  « D’après mon expérience, une excuse qui sert à se sentir bien et à lâcher prise ».

Répliques tirées du film : L’affaire Roman J.Israel. 2018

 

Rappel : Soit le racisme existe soit  il n’existe pas, il n’y a pas d’entre deux, ce n’est pas une question d’efforts, ni de mètres gagnés sur un terrain de foot, ni d’approximation, d’à peu près. Il est question de faire disparaitre une fois pour toute ce système qui à ce jour nuit aux relations et à l’émergence de relations de qualité entre les individus de la planète, car tant que ce système sera en place rien ne sera comme il se devrait d’être. Ce qui doit être accompli est la disparition totale et définitive de ce système et rien d’autre, aussi aucune excuse n’a sa place en la circonstance pour ne pas faire ce qui doit être fait compte tenu de cette situation dévastatrice, la disparition de ce système qui pour les victimes est une prison. Toutes les actions et réactions  à ce jour des personnes non-blanches est le résultat effectif de ce système. Les essais ne comptent pas ce qui compte c’est que le problème soit réglé une fois pour toute, autrement ce n’est qu’une perte de temps et d’énergie. Toute personne quelle qu’elle soit se devrait de comprendre cela une fois pour toute, et cesser de se vanter d’une victoire alors que la guerre continue à faire rage. Il n’y a à ce jour pour les personnes non-blanches  de la planète Rien à célébrer.

La coupe du monde de football qui s’est tenue en Russie cette année courant juin/juillet 2018, vient de se clôturer, et avec elle, toute la ferveur qu’elle a générée, cependant cette coupe du monde s’inscrit et ce en dépit des apparences pourtant bel et bien dans la logique et au sein d’un système qui favorise avant tout et pour tout sa propre glorification, ce système étant le système de la suprématie blanche (racisme) qui à ce jour est le seul et unique gouvernement  de la planète.

Un système idéologique de domination qui veuille que toute personne non-blanche soit dominée et maltraitée de manière directe et indirecte du fait de sa couleur de peau par une personne blanche, et ce même par une autre personne non-blanche à qui il est enseigné qu’avoir la peau noire est un problème (cela est l’effet dévastateur principal dont sont victimes les personnes non-blanches qui d’ailleurs sont traitées de racistes alors qu’elles sont en fait les victimes de cette idéologie). Aucune personne non-blanche n’est raciste cela n’est pas possible car elle n’a aucun pouvoir et ne peut être raciste et subir le racisme en même temps, le racisme qui est la suprématie blanche est une relation de pouvoir dynamique de toute personne blanche et ce peu importe son statut devant toute personne non-blanche et ce peu importe son statut, il n’existe pas d’autre suprématie, et deux suprématies ne peuvent exister au m^me endroit en même temps, être suprême étant être au dessus de tout, être au stade ultime des décisions, son pouvoir est incontestable.

Le racisme qui est la suprématie blanche gouverne l’existence de l’ensemble des personnes non-blanches, celles-ci sont du fait de leur couleur de peau, la cible désignée, aussi qu’elles s’attendent ces dernières à tout instant à en subir les effets, il n’est rien qui pour elles qui ne soit pas associé de près ou de loin au racisme, car tout ce qu’elles font est en relation avec ce système de manière directe ou indirecte, car il est celui au sein duquel elles évoluent.

Le racisme est une idéologie qui porte en elle une déclaration de guerre, il est une guerre totale et globale, car faisant des ravages dans tous les compartiments d’activité des personnes non-blanche et ce à chaque seconde 24/7, une guerre menée  envers et contre toute personne non-blanche silencieuse, sournoise, brutale, sans pitié, ce système est une guerre et rien d’autre, une guerre où la couleur de peau de toute personne classifiée non-blanche, est considérée comme un uniforme ennemi, une guerre déclarée sur un motif idéologique artificiel ayant pour idéal de faire de toute personne blanche un être supérieur par devant toute personne non-blanche, un idéal devenu depuis un moteur relationnel idéologique poussant les individus à se défier sans voir qu’ils sont sous l’influence, emprise d’un mode de pensée malsain et destructeur.
Aussi les personnes non-blanches dan un tel contexte n’ont pas à être surprises de tant de préjudices à leur égard,  mais s’attendre à ce que leur existence soit dominée par ce contexte belliqueux, nourri par l’hostilité, l’opposition et non la complémentarité, la pensée suprémaciste valorise la division, fragmente tout et impose que les individus nourrissent un rapport de force les uns vis à vis des autres et le racisme est la pierre angulaire qui soutien leur pensée, au point de l’avoir glorifié et fait accepter comme une vérité et comme étant le seul mode de fonctionnement. Tout dans ce système est basé sur l’hostilité la confrontation.

Il est à noter que toute personne blanche et ce quelles que soient ses intentions est durant l’existence du système de la suprématie blanche qu’elle le veuille ou non, un soldat de cette armée, elle est et demeure un suspect raciste (suspect car nul ne peut dire qui d’entre elles est ou pas raciste) et cela qu’elle l’accepte ou pas, elle est enrôlée et fait partie de fait de cette guerre idéologique, de cette armée, elle y est enrôlée de fait, finissant par y adhérer sans se rendre compte car est éduquée à devenir un soldat de cette même armée, il lui est enseigné au quotidien sans que cela lui soit dit verbalement, que sa couleur de peau fait d’elle un être supérieur, tout le langage développé et l’imaginaire suprémaciste est conçu pour cela, pour en fait un « Roi » une « Reine » se devant dominer et surtout maltraiter toute personne non-blanche, ce qui en soi est une véritable offense à la  création car nul individu n’est supérieur à un autre de par sa couleur de peau, et n’a à se sentir supérieur par devant un autre individu, mais dans ce système tout est fait pour que cela soit une réalité. Elle en tire d’énormes bénéfices, des bénéfices dont parfois elle se plaint si elle les trouve pas suffisamment convenables, mais elle se sait malgré tout avantagée et ne remet jamais en question son système et ne tient pas à le voir disparaitre, quoi qu’elle dise.
Il en est ainsi du fait de l’existence de ce système et seule sa disparition totale et définitive par la décision de ces mêmes personnes blanches, pourra faire disparaitre cette suspicion et cette disparition se devant d’apporter en même temps un système de Justice.

Le racisme n’est pas que ces cris de singe ou d’autres termes qui certes participent, le racisme c’est la relation de pouvoir au sein duquel sont impliquées toute personne blanche avec toute personne no-blanche du fait de sa couleur de peau qui dans ce système a servi et sert à donner ce même pouvoir à toute personne blanche par devant toute personne non-blanche de manière directe ou indirecte. Un système qui couvre tous les secteurs d’activité car les racistes ne laissent aucun espace de libre aux personnes non-blanches, rendant ces dernières dépendantes et victimes car subissent sans pouvoir s’en protéger, réagissent et/ou collaborent.
Une idéologie qui considère que naître non-blanc équivaut à demeurer inférieure à toute personne classifiée blanche et reconnue comme tel par les suprémacistes blancs selon leurs critères au sein d’un système conçu pour cela .

Alors certes pour certains et certaines personnes particulièrement parmi toutes celles et tous ceux d’entre les individus classifiés non-blancs voire pour un grand nombre,  cette coupe du monde n’est et ne représente à leurs yeux qu’une compétition de football, un moment de liesse, une sorte de réunion cordiale entre personnes qu’elles soient blanches ou non-blanches, ou une simple compétition dite internationale, il n’en demeure pas moins que  cette compétition est inscrite, s’inscrit  sein d’un contexte idéologique de domination, fait partie de la guerre, ce qui fait que ces jeux ne sont qu’un un artifice, un simulacre grandiloquent.

Tout ce que fait un suprémaciste blanc durant l’existence du système de la suprématie blanche n’a pour seul et unique but que celui de rendre plus fort son système.

Cette dite coupe du monde, est avant tout et surtout un instrument de guerre idéologique permettant de continuer à asseoir cette même domination idéologique sous couvert de divertissement.
Et  la participation des dites équipes « africaines », « asiatiques » qui y changent nullement la donne, d’ailleurs devant un suprémaciste blanc ces noms n’existent plus car soit vous êtes classifié blanc soit vous êtes classifié non-blanc, pour lui c’est taille unique pour tous.  Un africain et un asiatique de plus est à produire. Si vous êtes classifié non-blanc et peu importe ce que vous prétendrez, tant que ce système sera en place vous demeurez une victime de ce système car il est celui qui gouverne l’ensemble des actes et pensées de l’ensemble des individus de la planète de manière directe et indirecte et ce quel que soit le domaine d’activité (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre/contre guerre) 24/7. Les suprémacistes blancs sont le métronome, ils sont ce qui décident et donnent la mesure, évaluent et dévaluent, ils ont le moniteur,ils sont ceux et celles qui décident au stade ultime.

Ils sont ceux qui incitent, motivent, et l’ensemble des personnes non-blanches les suivent sans se rendre compte qu’elles sont l’objet d’un arrangement tragique, car ce système propose de glorifier la maltraitance et la non-justice, il est celui qui est la cause de désastres à ce jour inégalé sur le plan des relations, sur le rapport à environnement, incitant même les victimes à y prendre part afin  de les punir de les accuser ensuite.

Pour s’en rendre compte il suffit de regarder à s ce jour sue l’ensemble de la planète quel standard est celui qui prime le plus et ce dans tous les domaines, ils sont devenus et a ce au détriment des victimes, les guides. Tout pour les personnes non-blanches tôt ou tard mène à voir que leurs problèmes est lié directement et/ou indirectement au racisme (le système de la suprématie blanche)

Aussi tels les jeux du cirque, la coupe du monde sert à divertir, à distraire l’attention, à camoufler la vérité du monde qui est en place, mais est surtout une glorification masquée, et qui plus est dans ce contexte, car l’ensemble des personnes non-blanches  et ce qu’elles le veuillent ou pas, encore, se trouvent être inscrites dans un arrangement tragique. Se pensant IN mais étant OUT, se croyant Branchées mais étant en réalité Débranchées.

Les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) sont des maîtres dans l’art de  l’illusion,ils vous diront tout e et leur contraire car seul compte pour eux du début à la fin de la journée de conserver le contrôle et leur domination.

Ce ne sont pas les millions que gagnent et dont il est fait mention pour certaines et certaines victimes non-blanches choisies, qui y changeront quelque chose, rappelons la condition des esclaves pris en « Afrique » dont certains avaient été achetés pour un prix exorbitant, les choses n’ont pas changé aujourd’hui sauf qu’elles le semblent. Cette personne non-blanche demeure un prisonnier, car il n’en est nullement aux commandes, dans cet contexte il n’est qu’un trophée, servant l’ego, un trophée qui est exhibé, pour le plaisir, la gloire et le gain matériel des suprémacistes blancs dont à ce jour dans ce système il est la propriété.

(1) VITRINE RACIALE / CONFUSION : Mettre un grand nombre de personnes noires (non blanches) afin qu’elles montrent leurs connaissances et leurs compétences, pour mettre en valeur leurs connaissances, afin de faire croire aux personnes noires qu’il est pas question de Racisme.
Mais la Suprématie Blanche/Racisme est un « business » ( fonctionne ne terme de profits, de pertes et de pourcentage) . Les Suprémacistes Blancs /Racistes savent ce que cela coûte et connaissent le prix à payer et les bénéfices qu’ils tirent pour mettre en avant les personnes noires quand elles sont mises en valeur. Cependant dans le même temps des milliers de millions de personnes noires à travers le monde ne seront même pas en mesure d’avoir un biscuit. Il est donné/accordé à ces personnes non-blanches soigneusement choisies des « titres d’importance » , d’avoir de confortables biens matériels, des récompenses, des félicitations, des célébrations, présentées comme n’étant pas victimes, et sujets des suprémacistes blancs,tout ceci afin de semer plus de confusion  et ainsi favoriser l’illusion que le système de la suprématie blanche n’existe plus.
Mais la suprématie blanche est un commerce et comme tout commerce fonctionne sur la logique des profits et pertes ce qui veut dire des ^pourcentages? et celui qui fait du commerce s’attend à des pertes. Les suprémacistes blancs savent que le coût de leur commerce implique des profits et des pertes.

Par conséquent Il y a à comprendre, que durant l’existence de ce système si vous êtes classifié non-blanc et ce peu importe les titres et statuts qui vous seront attribués voire les tâches que vous aurez à accomplir, votre condition demeure, qui est celle d’être un prisonnier de guerre, une victime du système de la suprématie blanche, un sujet.
De ce fait un prisonnier qui joue dans l’équipe des gardiens de prison reste un prisonnier et cela semble malheureusement échapper à un grand nombre d’entre eux, et d’entre elles, persuadées qu’elles sont sur le même pied d’égalité. Penser cela est l’erreur la plus grossière et la plus terrible qu’ils et elles puissent faire. Un prisonnier et peu importe sa fonction en prison est un prisonnier, c’est là sa condition et c’est de cela dont il est question dans ce système, de la place occupée au sein de ce système selon que vous soyez classifié comme personne blanche (avantage) ou non-blanche (victime, servante, sujet, prisonnier) car c’est à cela et pour cela qu’a été mis en place ce système.

*Aussi il n’est pas correct de la part d’une personne non-blanche d’envier une autre personne non-blanche mise en avant au sein de ce système,  car cette dernière demeure elle aussi une victime comme toutes les autres personnes non-blanches et ce tant qu’est et que sera en place ce système, titre et récompenses n’y changent rien, elles sont égales en tant que victimes du même système. Toute personne non-blanche éminente mise en avant l’est du fait de l’action directe ou indirecte des suprémacistes blancs.

L’ensemble des personnes non-blanches tant qu’existe ce système sont toutes des prisonniers de guerre et sont sous la domination qu’elles le reconnaissent ou pas du système de la suprématie blanche (racisme), par conséquent toutes ces quelques personnes non-blanches affichées comme des symbole de « réussite » durant l’existence de ce système sert  avant tout et pour à semer plus de confusion car sont des « Showcase » exposées afin de faire croire que le racisme n’existe plus ce qui en la circonstance est faux, car le racisme est la suprématie blanche et la suprématie blanche est le racisme, qui en la circonstance soit existe soit n’existe pas pas, il ne peut en être autrement.

Par conséquent les personnes non-blanches et ce en dépit du fait qu’elles puissent y trouver une certaine satisfaction ne devraient pas et ce tant que sera en place ce système célébrer quoi que ce soit. Il n’y a rien à célébrer.

Citation :  » Ne confondez pas confort et Justice ». Neely Fuller Jr.

Il y a à comprendre que dans et durant l’existence de ce système si vous êtes classifié non-blanc et ce peu importe l’endroit où vous vous trouvez sur la planète, et peu importe ce que vous faites, vous n’avez aucun pouvoir, pour la simple et unique raison que toute personne non-blanche durant l’existence de ce système est rendue impuissante et dépendante en tout et pour tout des suprémacistes blancs, il ne lui est accordée aucune réelle égalité et ce en dépit des apparences.

Citation : « Peu importe combien vous pouvez réduire la taille de votre nez, peu importe combien de médecins, d’avocats, de juges, de professeurs, de chercheurs, vous pouvez produire, peu importe combien de Einstein, de Freud, de Marx et de Rubenstein vous produirez, peu importe combien d’argent, de diamants et d’or, vous pouvez obtenir, si vous êtes classifié comme « non-blancs » dans les conditions de la domination de la suprématie blanche (Racisme), lorsque le marteau de la suprématie blanche tombe vous serez sous le marteau. » Dr Frances Cress Welsing.

Autre élément à considérer, qui est que, durant l’existence de ce système une personne blanche qui croit en la suprématie blanche n’est ni française, ni anglaise, ni américaine, ni quoi qu’elle dise, elle est et sert un seul et unique but qui est le maintien du système de la suprématie blanche, cela est sa véritable et unique identité tout ce qu’elle affichera ne servira qu’à tromper les victimes, à les endormir et leur faire baisser la garde.

A ce jour un américain, un français, un anglais, si tant est que cela devrait exister est à produire , car ces concepts à ce jour sont à produire.

Petite histoire : « Le cheval sur la plantation fait le beau, il a une nouvelle selle et se sent fier et l’arbore sous le soleil. Il a oublié sa condition, il a oublié qu’il est un cheval, durant cet instant. Pourtant demain il continuera à devoir labourer le champ avec le maître sur le dos, le maître assis sur sa selle toute neuve qui lui évitera d’avoir mal aux fesses. Le cheval lui, malgré sa nouvelle selle et son contentement empli d’illusions de grandeur continuera de souffrir, continuera à devoir s’échiner,  car en vérité sa nouvelle selle n’aura en rien changé sa condition de cheval de somme.
Certains individus à défaut de selle, s’exhibent  avec autre chose. Cependant ils sont encore sur la plantation et labourent, souffrent et s’échinent, le maître, lui, les regarde en souriant de leur stupidité, car regardent les personnes non-blanches s’illusionner et se vanter d’un pouvoir qu’elles ne possèdent nullement. »

L’erreur que font à ce jour beaucoup de personnes non-blanches est celle de perdre de vue le contexte idéologique au sein duquel elles évoluent et cette perte d’observation en la circonstance leur est fatale.

Il ne peut exister de relations saines entre personnes blanches et personnes non-blanches et ce tan t que ce monde sera dominé par une telle idéologie, et cela est logique. ce système est conçu pour produire de la non-justice et ne produira que ce pour quoi il est conçu.

Comprendre ce qu’est et comment fonctionne la suprématie blanche pour toute personne non-blanche à ce jour est une nécessité absolue, autrement elle continuera à tourner en rond et à vivre dans une extrême confusion, à demeurer dans les limbes.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / (RACISME) N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.pro

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s