CONFUSION.


Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non – Blanches se considérant victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre : CONFUSION.

Citation « Tout ce que les suprémacistes blancs font, répandent quelles que soient les formes employées, à commencer par leur idéologie, leur idéal, et qu’ils autorisent et incitent les personnes non blanches à faire et à avoir, a un motif suprémaciste blanc, et ce quel que soit le domaine d’activité concerné (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre). Tout ce que font les suprémacistes blancs a toujours un motif suprémaciste blanc, ils n’ont pas d’autres philosophie d’existence ni d’autres système de valeurs autre que celui de dominer et de maltraiter les personnes non-blanches du fait de leur couleur de peau. Tout ce qui est produit et répandu parmi les personnes non-blanches par les suprémacistes blancs doit servir à renforcer le système de la suprématie blanche ». Neely Fuller Jr.

« Toute intention de manipulation volontaire et délibérée, d’un individu sur un autre individu, ou sur un groupe d’individus, cache en son sein une idée de domination quelle que soit le socle sur laquelle s’appuie cette manipulation ». L’auteur du blog.

Oublier le contexte dans lequel il évolue, pour un individu classifié non-blanc est une erreur à éviter qui s’avère fatale, et ce quelle que soit la situation dans laquelle il se trouve. Aussi considérer ce à quoi consacrer son temps et son énergie est capital compte tenu de la situation qui préoccupe l’ensemble des personnes non-blanches à savoir celle qui est qu’elles évoluent dans un système qui est destiné à les maintenir en prison, et que ce système est conçu pour les dominer et les maltraiter d’une manière ou d’une autre, directement ou indirectement dans tous les domaines d’activités, qui sont tous reliés un domaine affectant et étant affecté par un ou plusieurs autres. Ce qui est fait en économie touche ce qui à trait au sexe, à la religion, à la politique  et vice versa et ce de manière interconnectées.

cropped-dgigjfaa1.png

ÉCONOMIE.

« En tant qu’individu / Entité/ Organisme vivant nous sommes tous impliqués dans une logique économique d’entreprise à chaque moment de notre existence de manière directe et indirecte et ce quel que soit le domaine d’activité en plus de l’Économie, il y a l’Éducation, le Divertissement, la Politique, le Travail, la Loi, la Religion, le Sexe et la Guerre/Contre Guerre ».

Une relation quelle qu’elle soit est en soi une entreprise.

Tout est Économie et toute entreprise (action de l’individu seul ou en groupe pour accomplir une chose) devient de fait un acte économique (se lever est déjà en soi une entreprise).

Cela commençant par son action,  où il est déjà question  d’usage du temps et de l’énergie. Un individu passe toute sa vie ) faire sa vie à faire usage du temps et de l’énergie qu’il lui est attribué dès sa naissance et ce jusqu’à sa mort, il est sa propre Entreprise pour lui même.

Tout individu dans son quotidien est amené et ce quel que soit le domaine d’activité au sein duquel il s’implique à se soucier de la Gestion et de son Temps et de son Énergie. Comment il utilise ces deux données et en fait usage.
Tout est Gestion de Temps et d’Énergie pour un individu quel qu’il soit, il n’est rien qui n’en fasse pas cas dans ce qu’il entreprend au quotidien, avoir la pleine compréhension de ce principe est d’une valeur inestimable. À commencer par l’usage de sa pensée, de sa parole et de ses actions.

Temps = Qui constitue la durée donnée à toute chose vivante entre le début et la fin de son existence.
Énergie = Qui constitue la puissance/force, donnée à toute chose vivante entre le début et la fin de son existence

Quel que soit l’acte et le domaine d’activité, ces deux données sont en permanence à prendre en considération, ce qui implique de fait de réfléchir au résultat que donnera l’usage de ce temps et de cette énergie, aux profits et aux pertes qui en résultent. Bénéfice ou Déficit. Profit/Perte.

Quel que soit l’acte et le domaine d’activité (économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe, guerre/contre-guerre), ces deux données sont en permanence à prendre en considération, ce qui implique de fait de réfléchir au résultat que donnera l’usage de ce temps et de cette énergie, aux profits et aux pertes qui en résultent. Bénéfice ou Déficit. Profit/Perte. Qui peuvent être constructifs et non-constructifs, produire de la JUSTICE nécessaire de considérer nécessaire l’usage de son temps et de son énergie de manière constructive.
Cela seul compte.

Aussi longtemps que le racisme (suprématie blanche) existe, tout ce qui est pensé, dit et fait, par les personnes, qui n’a pas pour intention de l’éliminer, et ce en vue d’aider à produire de la JUSTICE, ne sera qu’une perte de temps et d’énergie.

Pourquoi ?

Parce que le monde est à ce jour dominé par cette seule et unique idéologie conçue dès le départ pour dominer et maltraiter toute personne non–blanche du fait de sa couleur de peau. Quoi que fasse ou pas une personne non-blanche à ce jour s’inscrit dans cette seule et unique dimension idéologique gouvernant l’ensemble des individus de la planète et ce de manière tragique. Une domination de pouvoir qui est en faveur de toute personne blanche et au détriment de toute personne non-blanche. Un pouvoir Incorrect compte tenu des intentions et des conséquences incorrectes qu’ils nourrissent.

Et cela est soit vrai soit faux, car soit le racisme existe soit le racisme n’existe pas, il n’y a pas d’entre deux.

Citation : « Une compréhension de la Suprématie Blanche (Racisme), par ses victimes, augmente automatiquement chez ses victimes le désir et la  nécessité de l’éliminer. » Neely Fuller Jr.

Aussi : Tout personne non-blanche se doit de considérer sa condition d’individu, qu’elle soit sapropre unité de soutien et ne puisse assez souvent ne compter que sur elle, les personnes étant assez souvent peu fiables et ayant des faiblesse.
Fonctionner en tant qu’individu ayant son propre CODE afin de pouvoir savoir quoi faire en tant qu’individu.

Un CODE car il s’agit de disposer en permanence d’un guide,  une feuille de route, un plan, pour savoir quoi faire en tant qu’individu.
Avoir un code qui dise quoi faire et quoi dire et quoi ne pas faire et quoi ne pas dire, chaque et tous les jours.

Quand la personne se retrouve seule à un moment ou un autre et ce quelle que soit la situation, qu’elle puisse disposer d’une méthode à chaque minute chaque jour à l’instant quelle que soit la situation car une organisation n’est pas avec elle en permanence pour lui dire quoi faire et quoi dire. Aussi avoir un code qui lui dise quoi faire et dire quand elle se retrouve seule. Un guide. Un CODE qui puisse l’aider à avancer de manière précise et pour lui éviter des situations qui pourraient lui causer du tort dans ce monde rendu hositle par ce système rendant toute personne blanche comme non-blanche toxique. Il est question de précision.

Il est donc du devoir de chaque personne non-blanche qui comprend la suprématie blanche (racisme) et qui se considère victime de ce système, ce que cela implique pour elle dans ce système, de chercher et ce en toute légitimité à contrer et ce en permanence sur une base quotidienne, en pensée parole et action, une chose conçue pour les détruire plutôt que de s’en accommoder. D’être en Mode CONTRE-RACISTE et ce minute par minute. Ceci devant pour elle devenir sa raison d’être et de vivre. Hors de cette considération et quoi qu’elle dise et/ou pense si cela n’est pas la  priorité des priorités ce ne sera que perte de temps et d’énergie.

Citation : ** »Chaque et toute Victime du Racisme devrait minimiser le temps et l’énergie dépensé à faire quoique ce soit d’autre que penser, parler, et agir de manière à aider à éliminer le Racisme, et aider à établir la JUSTICE. Chaque et toute personne devrait chercher à faire cela, tous les jours, dans tous les domaines d’activité, incluant Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre ». Neely Fuller Jr

À ce jour tout, effectivement tout, ce que font les personnes non-blanches et ce quel que soit le domaine d’activité, quoi qu’elles veuillent croire et disent est directement ou indirectement une réaction au racisme, cet acte pouvant être constructif comme non-constructif mais motivé dans tous les cas par le racisme qui est la suprématie blanche, système idéologique dominant qui gouverne la planète.
Évoluant toutes et ce aux côté des personnes blanches et des suprémacistes blancs dans un monde qui à ce jour est principalement à l’image de l’idéal de celui qu’en ont les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes).

Aussi lorsqu’une personne non-blanche investit de son temps et son énergie dans une activité et qu’elle ne considère pas ce paramètre de départ, qui est qu’elle évolue dans un monde dominé par le racisme qui est la suprématie blanche ce qu’il est et comment il fonctionne,  tout ce qu’elle comprendra ne fera que la confondre.



Savoir n’est pas comprendre.
Il y a une différence entre savoir et comprendre. Savoir une chose n’est pas nécessairement comprendre la chose. Une personne peut savoir  une chose du fait de l’existence de la chose, mais pas nécessairement comprendre ce qu’est et comment fonctionne et dans le détails cette chose, ce qui fait une différence. Savoir est avoir « conscience » de l’existence d’une chose, comprendre est de l’ordre de la mécanique logique, pourquoi ce qui est est, ce qu’est la chose et pourquoi elle existe et quels principes la régissent pour qu’elle puisse fonctionner.

Beaucoup de personnes non-blanches disent savoir que le racisme existe, mais n’en ont pas nécessairement la compréhension.

Citation : Beaucoup regardent, mais peu voient. Peu voient quoi ? Ce qu’elles regardent. Neely Fuller Jr




CONFUSION :

L’ensemble des personnes non-blanches essaient d’exister par devant l’ensemble des personnes blanches, car se elles se rendent compte et ce même quand elles veulent se le cacher, qu’elles n’existent pas ou que tout est fait pour qu’elles ne le soient qu’au travers du prisme de l’idéologie de la suprématie blanche. Ce qui prouve bien l’existence du racisme.
Elles n’existent pas car quoi qu’elles disent ou pensent doit être validé par les suprémacistes blancs qui définissent et décident de tout pour l’ensemble des personnes non-blanches, y compris en ce qui a trait à la valeur des choses.
Cette situation ne doit nullement être honteuse, car il n’y  a pas à avoir honte de reconnaître sa situation. Ce qui est honteux est de ne pas chercher à  sortir de cette situation de subjugation basée sur une idéologie incorrecte, ce qui est honteux c’est de refuser de se dire la  vérité, de faire semblant en supportant l’hypocrisie.

Les personnes noires (non-blanches) ne sont pas arrivées en Ray-Ban, avec leurs valises en vacances durant la traite, elles sont arrivées à fond de cale et sous les coups de fouet. Elles sont arrivées enchaînées, brisées, meurtries, en situation de subjugation, et cette situation de départ est celle qui leur a été imposée et demeure  la leur encore aujourd’hui dans la mesure où elles sont encore au sein de ce système soumises aux mêmes forces mais sous d’autres formes plus raffinées, plus subtiles. Elles sont encore  des objets, des meubles, des enfants, sur la planète dominée par l’idéologie des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes), cette situation à ce jour n’a pas changé et ce malgré les apparences. Et cela faute de l’admettre est la vérité. Les personnes noires, ne sont aux commandes de rien quoi qu’elles disent et fassent. Les titres qui leurs sont donnés et qu’elles se donnent n’ y changent rien, tant qu’existe ce système ses titres ne sont et ne servent qu’au maintien de  l’illusion.

Favoriser le confort à la JUSTICE est une erreur majeure que font beaucoup de personnes notamment les victimes de ce système que sont les personnes non-blanches (noires).

slaves-picking-cotton

Le Gospel, Blues, jazz, musiques nées sur les plantations, sur les champs de coton, des musiques nées en réaction au racisme, des musiques de résistance, nourries par la douleur, la souffrance, la maltraitance endurée par les esclaves, face au système en place qui permettait une telle situation.
Résistance au système de la suprématie blanche (Racisme)  sous la forme de l’esclavage des personnes non-blanches (noires), et cela est soit vrai soit faux. Dès lors quand une personne non-blanche aujourd’hui  investit de son temps et son énergie dans une activité quelle qu’elle soit et ce bien que cela soit considéré comme du divertissement, et qu’elle ne considère pas ce paramètre qui est qu’elle évolue encore à ce jour dans un monde dominé par le racisme qui est la suprématie blanche,  tout ce qu’elle comprendra ne fera que la confondre.
Il se trouve que cela est souvent le cas, car prises dans la confusion elles en oublient ce qui motive et les motivé à de telles créations/réactions,  et ce même sous ces formes musicales.
Une confusion qui l’est encore plus lorsqu’elles se retrouvent avec des personnes blanches qui sont pour la plupart loin de ces considérations, et s’amusent avec ces personnes non-blanches, ces personnes blanches ne cherchant nullement à faire en sorte que disparaisse le racisme, ne sachant pas pour la plupart comment faire, ce qui a pour effet de maintenir le statu quo, ce qui là encore ne règle rien.

« Les personnes blanches qui pratiquent la suprématie blanche le prouvent.
Les personnes blanches qui ne  pratiquent pas la suprématie blanche ont à le prouver ».

772px-Calinda-Dumoulin-IMG_5527
Combien de personnes non-blanches considèrent elles que le blues, le gospel, le jazz, ces rythmes,  sont nés et ont prise naissance du fait de la condition qui encore à ce jour les préoccupe, à savoir qu’elles sont et ont été dominées et maltraitées du fait de leur couleur de peau, du fait d’avoir été plongées au sein d’un monde dominé par un système sans savoir dans quoi elles ont été plongées. Ces chants et danses et rythmes, avaient toutes une fonction.

Et rien n’a changé depuis et ce en dépit des apparences. La guerre  contre les personnes  classifiées non-blanches continue et par conséquent elles se doivent de rester en éveil, jusqu’au jour où cette guerre prendra fin, à savoir quand ce système sera remplacé par un système de JUSTICE.

ForFrankPBS-14-1024x681

Citation : Un homme en prison ne peut ne pas se rappeler sa condition, ce rappel est sa raison de vivre, se rappeler pour ne pas se laisser tromper par les apparences ».

Qu’est il observé ?
Il est observé que ces chants, ces musiques, ces danses, sont devenus de simples divertissement or  la condition des personnes non-blanches demeure. La plantation a changé de forme mais est encore d’actualité. Ces divertissements sont nourris par la confusion que s’ingénie à mettre les suprémacistes blancs et ce pour leur plaisir, leur gloire et le gain matériel, mais surtout pour faire croire que le racisme a disparu alors qu’il en est rien, que la suprématie blanche n’est plus, alors qu’elle est plus puissante que jamais.

Par conséquent perpétuer ces chants, ces danses, devraient plutôt correspondre à adhérer à participer à poursuivre la résistance, et ce en connaissance de cause, pour éliminer ce problème, qu’est le racisme sous la forme de l’idéologie de la suprématie blanche. Considérer sérieusement la logique qui a initié ces réactions et aborder ce problème logiquement, cesser de se divertir pour se divertir, comprendre qu’à ce jour le problème demeure et mérite une concentration totale. Ce que ne veulent surtout pas les suprémacistes blancs (racistes) incitant les victimes à s’étourdir, à se laisser divertir, à les éloigner de la volonté de chercher à sortir de leur condition.
Cesser de laisser éblouir par le show. Il s’agit de poursuivre l’objectif et ce tant que ce problème n’aura pas disparu.

Car il apparait logique que perpétuer une tradition qui plus est pour produire de la JUSTICE, et ce quelle qu’elle soit sans comprendre  l’intention de départ qui motivait cette tradition et le contexte, autrement dit, perdre de vue cette intention de départ, perdre de vue le contexte qui a généré ce besoin, cette nécessité, cette motivation,  si le problème demeure encore non-résolu, provoque aussi logiquement l’illusion, puisque n’ayant considéré ce qui a nourrit l’émergence de ces musiques et donc étant dans un savoir, une reproduction, une redite dénué de sens et de compréhension. Cette approche ressemble dans ce cas à du « feel good » et à rien d’autre.

Il est question de fondamentaux et de fonction des choses face à un contexte idéologique qui nécessite d’être éliminé une fois pour toute.

Par conséquent il est important de se rappeler que tant que ce système qui est le système de la suprématie blanche (racisme) conçu pour maltraiter et dominer toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau, sera en place ces chants, ces musiques, se devront d’avoir une fonction lié au contexte,  à savoir permettre de se rappeler que leur fonction première était d’aider à résister avant tout, aider à rester focus, et ce pour limiter au maximum la collaboration (arrangement tragique)avec un système qui les maintient dans assujettissement, la subjugation directe et indirecte.
La fonction de telles pratiques musicales et leur perpétuation devant du fait de l’existence actuelle de ce système  servir à cela  encore, et ce sans chercher à s’en glorifier car il n’est nullement raison de glorifier quoi que ce soit en l’état actuel des choses. Il est question de résoudre ce problème majeur avant tout.

Toute manifestation quelle qu’elle soit et quelle que soit le domaine d’activité que produit une personne non-blanche dans le système de la suprématie blanche est causé  par le  système qui en est la source. Et se doit d’être dans une logique contre-raciste.

Le contexte de départ  est ce sur quoi se focaliser.
Considérer le contexte, ses effets, et la nécessité de continuer à œuvrer contre ses effets. Faire ce qu’il y à faire et ce en produisant quoi ? En produisant de la JUSTICE.
A ce jour il n’est rien qui n’ait pas été corrompu par les suprémacistes blancs, et les victimes se devraient s’en rappeler, rien n’est réglé bien au contraire.

Il y a favoriser un monde de JUSTICE.

LA PRIORITÉ DES PRIORITÉS EST DE REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.


Il est question de tout reconstruire.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

 Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.
Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s