NE PAS OUBLIER D’OÙ « NOUS » VENONS…


Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » © NEELY FULLER JR.

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

Titre :

NE PAS OUBLIER  D’OÙ « NOUS » VENONS…

Cette phrase revient souvent chez un grand nombre  personnes non-blanches notamment celles appelées noires, « il ne faut pas oublier d’où nous venons »…

Nul à ce jour ne sait vraiment d’où viennent les espèces, les entités, les individus qui constituent la planète, comment réellement a commencé l’existence.

Nul ne sait avec précision d’où est venu la point de départ, la premières ou les premières cellules qui ont généré l’existence, la vie et fait que certains disent que le berceau de l‘humanité est en Afrique mais où se trouvait ces cellules avant d’éclore en Afrique. Et Afrique ou pas il faut bien un début à toute chose.

Ce n’est pas « d’où nous venons »,
Savoir  qui vient d’où  ?

Si par « savoir d’où nous venons » implique venir d’Afrique,  il faut bien venir de quelque part, et il a bien fallu un point de départ, la question est surtout : Afin d’accomplir quoi ? Car ce qui compte est ce que nous faisons, qui est soit constructif, soit non constructif et ce peu importe d’où nous venons ou croyons venir, avec ce qui nous est donné pour agir, œil, bras, cerveau, mains, etc.. qui sont des outils.

Remarquez que la plupart des personnes blanches, et encore plus les suprémacistes blancs, elles ne se préoccupent pas de savoir d’où elles viennent, comme le font  les personnes non-blanches notamment celles appelées noires, en tous les cas pas pour les mêmes raisons, car bon nombre voire la plupart d’entre ces personnes blanches y compris les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) reconnaissent pour le plus grand nombre, que l’Afrique est le berceau de la dite « Humanité » ils en font même la propagande et l’enseignent, dans leurs écoles.
Ce qui compte par contre pour ces mêmes personnes blanches qui se disent ou pas racistes c’est surtout que perdure leur système qui pour elles est conçu pour produire une relation de pouvoir et de domination sur toute personne non-blanche. De maintenir en place un système conçu pour ce but ultime affiché ou pas.

Citation : » Nous devons donner du crédit à la grande « race » blanche, dans la mesure où, ils se battront entre eux, qu’ils tricheront entre eux en affaires, mais quand approche le futur et la destinée de la « race », une halte est immédiatement appelée. Pas tant pour le « Nègre » il ne sait pas quand et où cesser de se faire du tort « . (Philosophie et Opinons de Marcus Garvey © 1923 page 104)

Ce qui les intéresse c’est comprendre, chercher à comprendre et de faire en sorte que cette compréhension leur permette de conserver ce pouvoir de domination à leur donner pouvoir sur tout y compris sur la connaissance, renforcer ainsi leur domination qui à ce jours est totale, une domination cela dit incorrecte car n’ayant pas pour objectif de produire au final de la JUSTICE mais de flatter leur ego. Elles essaient de comprendre ce qui est une démarche différente car sont dans la recherche.

Et c’est là que devraient aussi se situer les personnes non-blanches, comprendre ce dans quoi elles sont à ce jour inscrites, devenir scientifiques, comprendre le contexte dans lequel elles sont inscrites et au sein duquel elles évoluent dans ce monde dominé par une idéologie qui est conçu, fabriqué, articulé, assemblé, pour les dominer et les maltraiter au point de les traumatiser, traumatisme qui les pousse à penser et à croire que le fait de savoir d’où elles viennent sera une solution pour les sortir de cette situation.

Qu’elles cessent de chercher des raisons pour se flatter l’égo, qu’elles cessent d’être dans l’émotionnel, qu’elles cessent de chercher se rassurer, qui plus est en s’appuyant sur l’idée qu’elles viennent d’Afrique.
Comme si l’Afrique était un paradis oublié, retourner en Afrique n’est pas la solution et ne le sera jamais. À ce jour personne n’est la qualité de personnes que les personnes se devraient d’être et puissent elles venir d’Afrique.
A ce jour Afrique ou pas Afrique, leur histoire qui est soit dit en passant est celle qui s’écrit à chaque seconde, de leur existence est une tragédie, un arrangement tragique, car elles sont ces personnes non-blanches, en situation de détention, elles sont dans une prison idéologique à ciel ouvert qui se nomme le système de la suprématie banche (Racisme), système idéologique global et globalisant s’étendant et étant répandu sur l’ensemble de la planète qui est mis à ce jour sous cloche.

Il n’est nul endroit sur la planète et nulle personne à ce jour qui ne soit pas soumis à l’influence de ce système et qui n’en subisse pas les effets, d’une manière ou d’une autre, que ces effets soient directs ou indirects et ce 24/24, 7jours/7.
Ce système à ce jour et depuis sa mise en œuvre celui qui construit leur vision, et les modèle, les éduque, système conçu pour favoriser les personnes classifiées blanches et pour défavoriser les personnes non-blanches et ce en dépit des apparences qui pourraient faire croire le contraire.

Pour ce qui est des personnes non-blanches appelées noires, il est plus que nécessaire et surtout URGENT qu’elles comprennent que se retourner vers l’Afrique, ou voir l’Afrique comme une référence reste un fantasme,  car cette même Afrique est gouvernée, exploitée et demeure car est devenue propriété des suprémacistes blancs, qui gèrent ce lieu comme ils gèrent les autres tous les autres endroits de la planète et tout ce que contient ces endroits.Une phrase nourrie par la confusion.

Ce qui compte c’est comprendre  la situation actuelle et en sortir.

NB : *Suprématie = Suprême, il n’y a personne au dessus.
Deux suprématies ne peuvent exister en même temps au même endroit, soit vous êtes au suprême soit vous ne l’êtes pas. Si vous êtes suprêmes personne ne vous commande, personne ne remet en question vos décisions, et à ce jour seuls(es) les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) possèdent ce pouvoir de décision ultime car sont aux commandes des affaires de manière directe ou indirecte des personnes non-blanches que celles ci le reconnaissent ou pas, sinon ils ne seraient pas suprêmes. Ils sont ceux qui à ce jour fixent les règles et définissent ce qui est ou n’est pas à ou pas de la valeur.

Pas « D’où nous venons » ?
Plutôt pour faire quoi ? Pour produire quoi ? Afin d‘accomplir quoi ? C’est de cela dont il est question en réalité, et ce peu importe l’entité, sa forme, sa couleur, son apparence, ce qui va compter du début à la fin de la journée, c’est ce qui sera fait ou pas, ce qui sera produit, accompli au final par cette entité, par l’individu. Qui est soit constructif ou non constructif, produit de la justice ou n’en produit pas.

D’où venons nous ? Pour aller où ? Et pour quel but ultime ?

Que l’ensemble des personnes non-blanches et particulièrement celles appelées et qui se font appeler noires, comprennent la nécessité qui est qu’elle se doivent d’agir et ce à chaque instant, à chaque seconde,  où qu’elles soient, quel que soit le lieu, le moment, quelle que soit l’activité au sein de laquelle elles s’engagent à utiliser leur temps et leur énergie, à tendre à faire en sorte que disparaisse le système de la suprématie blanche qui est le racisme, système qui a fait que ces mêmes personnes du fait de leur couleur de peau continuent à subir ses effets au point de vouloir se rassurer à savoir d’où elles viennent, en produisant de la JUSTICE qui est l’antidote à ce poison qu’est le système de la suprématie blanche qui un système de non-justice.

*JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

 *JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée, parole et ou action et ce 24/7

 *JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7

Vouloir savoir « d’où elles viennent » compte tenu de leur situation «  (même si cela semble  important pour certains(es) est en réalité une perte de temps et d’énergie, il n’y a pas une seconde à perdre.  Il y a à surtout  a utiliser ce temps et cette énergie à chercher à comprendre ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche pour en sortir une fois pour toute. Car l’enjeu réel est Faire disparaître ce système et avec lui ses effets.

D’où nous venons semblant encore qu’une manière de chercher à sa faire du bien…… Et « Nous » qui ?
Une abeille ne vole pas par ce qu’elle s’appelle abeille, elle vole car elle utilise ce qui lui a été donné pour voler.

Que les personnes non-blanches utilisent leur cerveau, et tout ce qui les constitue pour produire de la JUSTICE. Et s’il faut se définir comme noir, pourquoi pas ? Cela doit être synonyme de production de JUSTICE.

Pour ce qui concerne  les personnes blanches notamment celles qui se disent ne  pas être racistes, qu’elles fassent en sorte d’agir auprès des autres personnes blanches que sont leurs amis (es) avec qui elles sont allées et vont encore à l’école, avec qui elles vont faire du sport, prennent le café, jouent au golf, et dont elles les savent racistes, qu’elles aillent leur dire de faire en sorte que cesse cette pratique, qu’elles en ont assez.
Elles savent ce qu’il y a à faire, car si le système perdure c’est qu’elle le maintiennent en place. Mais qu’elles ne viennent surtout  pas parmi les victimes que sont les personnes non-blanches pour leur dire combien elles sont désolées, désolé n’est pas une solution en la circonstance, qu’elles cessent de favoriser la confusion en se donnant bonne conscience, qu’elles s’abstiennent soigneusement de cela, et cela n’a rien de personnel ce sont les affaires.

Citation : « Les personnes blanches qui ne croient pas en la suprématie blanche ne sont pas parmi les plus puissantes et les plus « intelligentes ». Neely Fuller Jr

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

*JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

 *JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée, parole et ou action et ce 24/7

 *JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et *religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanches de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Home Page

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s