UNIFORME DE PRISONNIER.

Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » © NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

2031077

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

Les suprémacistes blancs ont mis le monde sous cloche et quoi que fasse une personne non-blanche sur la planète a lieu au sein de ce seul et unique système qui gouverne le monde.

terre-sous-cloche.jpg

Titre :

UNIFORME DE PRISONNIER.

logo-1

Question : « Si le racisme qui est la suprématie blanche existe, et que le facteur dominant pour son existence, son expression et sa manifestation la plus directe se trouve être ma couleur de peau qui fait de moi une victime d’office, pourquoi devrais- je ignorer son existence sachant que celle ci est pour moi un danger permanent ? » L’auteur du Blog.

Citation : « L’uniforme n’est pas le costume l’uniforme est la couleur de peau » : Neely Fuller Jr

le-mouvement-black-lives-matter-slogan-repris-dans-cette-manifestation-du-4-avril-2018-a-sacramento-californie-denonce-la-disproportion-avec-laquelle-les-noirs-sont-tues-par-des-policiers-blancs-aux-etats-unis_6067034.jpg

https://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/usa-un-policier-tue-un-agent-de-securite-noir-qui-venait-de-neutraliser-un-tireur_2048209.html

Dans le Système de la Suprématie (Racisme) la couleur de peau noire est un uniforme de prisonniers(ère). Cet uniforme est la couleur de la peau, et cela doit être considéré 24/24 par tout personne classifiée non-blanche du fait de cette même couleur de peau. Aussi où qu’elles se trouvent, quoi qu’elles fassent, elles se doivent de comprendre qu’elles se trouvent sous haute surveillance et se doivent de s’attendre à être arrêtée, maltraitée, méprisée, dénigrée, tuée, de manière directe et indirecte.

Peu importe ce que vous avancerez pour vous défendre, quel que soit l’apparence que vous afficherez (être là dans cette prison du fait de l’existence telle est ce qui est à considérer, être noir sur la planète terre est synonyme de coupable) et cela doit être considéré sérieusement. Quoi que fasse une personne non-blanche, chanter, danser, passer à la télé, écrire des livres, agent de sécurité, être le président d’un dit état n’y change rien, dans ce système elle demeure en dépit de cela un(e) prisonniers(ère) et se doit de s’attendre à ce qu’elle soit à n’importe quel moment en danger dans ce système. Qu’elles rient ou pas, qu’elles se taisent ou pas, cela ne compte pas, l’uniforme est tout ce que considère le suprémaciste blanc dans son système. Sa culpabilité est de naître non-blanc dans ce système. Cela s’empirant d’ailleurs du fait de la confusion, qui est nourrie par le fait qu’un grand nombre de personnes non-blanches ne semblent pas prendre cela au sérieux, ne semblent pas comprendre, ne semblent pas vouloir comprendre,  ce qu’est et comment fonctionne le système de la suprématie blanche. Or cela est impératif.

Être noir tout en existant est dans ce système considéré comme un crime et fait de toute personne non-blanche un criminel. Du fait sa couleur de peau dès sa naissance toute personne non-blanche noire est sous le coup de la sentence de la peine de mort, elle devient de fait une cible désignée. Aussi qu’elle s’attende à subir cette peine à n’importe quel moment sous n’importe quelle forme. Dans ce système cela est un principe qui va de pair avec l’existence de ce système.

Prisonnier de Guerre est le seul titre, il n’y a rien d’autre, et des choses horribles peuvent arriver à n’importe quel moment en tant que prisonnier de guerre, ni nation, ni titre, ni quoi que ce soit, les personnes non-blanches ne sont rien d’autre à ce jour que des prisonniers(ères) de guerre et ce au delà des apparences et de tout ce qu’elles affichent et ce peu importe le domaine d’activité. Et ce tant que cette guerre durera et à ce jour elle continue par conséquent le statut de prisonnier de guerre demeure, et cette guerre pour qu’elle cesse implique l’élimination de ce système et son remplacement par un système de Justice. A ce jour c’est le seul contexte qui existe et ce quoi que disent les personnes non-blanches.

Que faut il donc comme preuve supplémentaire aux personnes non-blanches qui puisse les aider à comprendre leur condition de détention, condition de détention qui est inhérente à l’existence d’un système idéologique conçu pour les maintenir en situation de « subjugation » et de détention du fait de leur couleur de peau qui dans ce système pour celle set ceux qui le maintiennent en place est considéré comme un crime, crime qui au passage est inexistant mais sert de prétexte aux suprémacistes blancs hommes et femmes racistes pour pratiquer leur idéologie et en faire un principe directeur au quotidien et ce de manière directe et indirecte pour ce qui est de dominer et maltraiter toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau.. Avoir la peau non-blanche au sein de ce système est un crime et de ce fait, toute personne non-blanche dans ce système est qu’elle le veuille ou pas considéré comme un criminel.

Par conséquent aucune personne non-blanche ne doit trouver surprenant de subir à un moment ou un autre un préjudice.

D’une part parce que ce système favorise un climat de violence et d’hostilité à ce jour inégalé et incite les personnes non-blanches à manifester de l’hostilité les unes envers les autres.

D’autre part parce qu’en prison un prisonnier(ère) se doit de s’attendre à subir de la part des geôliers et que ceux ci lui manifestent ou pas de la magnanimité, un traitement douloureux, une prison n’est pas un lieu pour se faire câliner mais bien pour être contraint. Cela ne doit constituer aucune surprise dans la tête des personnes non-blanches qui dans ce système sont Des prisonniers(ères) de guerre qu’elles le reconnaissent ou pas, quoi qu’elles puissent avancer au sein de ce système elles ne sont aux commandes de rien sans que cela ne soit pas approuvé de près ou de loin par une personne blanche.

Si vous êtes classifiée comme personne noire/non-blanche, il y a à comprendre que cette couleur est synonyme de cible vivante, comme être prisonnier est synonyme de punition.
Nier cette réalité en sert à rien car les racistes sauront leur  rappeler son existence.

La couleur de peau dans ce système synonyme de porter un uniforme de prisonnier de guerre, un monde au sein duquel cette couleur de peau est considérée comme incorrecte, comme un crime pour un suprémaciste blanc.
Un suprémaciste blanc face à une personne non-blanche se dit :  » je me dois de faire en sorte qu’elle subisse de manière directe ou indirecte de la maltraitance et ce afin de lui montrer d’une manière ou d’une autre que je suis celui qui commande, qui suis en charge de lui/d’elle, que je suis celui/celle qui domine et commande et que j’ai le droit de faire ce qui me plaît y compris mettre fin à sa vie d’une manière ou d’une autre ».

2031077

Aussi que les personnes non-blanches, quel que soit leur âge, leur statut social, leur diplôme, leur salaire, ne soient nullement surprises du traitement qu’elles reçoivent et de la part des suprémacistes blancs, et même des autres prisonniers,    cela doit être attendu en prison d’être la cible à la fois des gardiens prison qui font leur travail et des autres prisonniers, ce système nourrissant l’hostilité. Ce système n’est pour aucune personne non-blanche un système qui ne leur est pas hostile et ce peu importe l’endroit de la planète, bien au contraire et ce bien au delà des apparences qui font croire à certaines d’entre elles qu’elles sont en sécurité, ou que cela ne les concerne pas, cette sécurité est un leurre, une illusion qui est conçu pour tromper leur vigilance et leur compréhension de ce problème de manière global, pour augmenter la confusion.

MAINTENANT : En dépit de cette situation il est du devoir de chacune des personnes non-blanches  de persister, de continuer à œuvrer pour que disparaisse ce système, car n’ayant plus rien à perdre. Car plus la situation semble et apparaît sans espoir, le plus il est nécessaire d’être déterminé à continuer. Continuer à continuer…

Il Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes..

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME). UN SYSTÈME QUI A CE JOUR RÉGIT L’ENSEMBLE DES RELATIONS DES INDIVIDUS BLANCS ET NON-BLANCS/NOIRS DE LA PLANÈTE.

 

PERSONNES BLANCHES SEMANT LA CONFUSION MALGRÉ ELLES.

Citation : « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »… NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 À NOTER :  « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche, ainsi que les personnes non-blanches entre elles, et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) rien, ne sera là ou cela se devrait être, de telles entreprises au sein d’un tel système  ne sont que d’illusoires tentatives, des faux semblants,  car toutes ces relations ont lieu  dans un contexte global dominé par le racisme, un contexte global à échelle planétaire, au sein duquel les personnes non-blanches sont « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter du fait de leur couleur de peau .
Il ne peut en être autrement, et ce, tant qu’existera ce système idéologique.  Seule l’élimination Totale et Définitive,  de ce système permettra une réelle égalité, ce que ne permet pas le système de la suprématie blanche (racisme) et ce malgré toutes ces entreprises, manifestions, rencontres, regroupements et ce quel que soit le domaine d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre, qui ont lieu entre personnes blanches et personnes non-blanches durant l’existence de ce système. Toutes ces activités au sein desquels sont impliquées directement et indirectement l’ensemble des personnes non-blanches avec les personnes blanches,  et les personnes non-blanches entre elles sont affectées par cet axiome idéologique qui veuille que toute personne non-blanche soit rendue inférieure, à une personne blanche quelle qu’elle soit, et que toute personne non blanche soit rendue hostile envers une autre personne non-blanche comme elle. Le racisme qui est la suprématie blanche, dominant et gouvernant toutes ces relations, toutes ces entreprises, toutes ces manifestations et ce de manière quotidienne à échelle planétaire. Aussi n’est il pas surprenant d’observer un tel degré de confusion. Cela est de la logique. Et cela est soit Vrai soit Faux. » Mirtho Linguet.

Titre :

PERSONNES BLANCHES SEMANT LA CONFUSION MALGRÉ ELLES.

Citation : « Les personnes blanches qui ne croient pas en la suprématie blanche ne sont pas parmi les plus intelligentes et les plus puissantes ».  Neely Fuller Jr

En dépit de leur sentiment de « bienfaisance », de « pitié », et tout autre sentiment de ce ordre , aussi louable qu’ils soient, qui amène des personnes blanches à se joindre aux personnes non-blanches qui subissent le racisme sous la forme la plus aboutie qui est celle du système de la suprématie blanche, se devraient de comprendre qu’en faisant cela elles n’aident pas à ce que ce problème soit réglé mais aident à produire plus de confusion dans l’esprit des victimes.

En vérité elles n’ont pas à venir parmi les personnes non-blanches pour leur dire comment elles trouvent insupportables la situation. Qu’elles le disent aux autres personnes blanches comme elles, et fassent en sorte de les convaincre de cesser de pratiquer le racisme,  car le racisme qui est la suprématie blanche est pratiqué par les personnes blanches envers les personnes non-blanches, il s’agit d’une relation de pouvoir imprimée/infligée par les personnes blanches sur les personnes non-blanches. Il n’existe qu’une seule et unique suprématie et c’est las suprématie blanche qui à ce jour est le seul et unique pouvoir en place. Deux suprématies ne pouvant exister en même temps. Cela ne se peut, soit vous êtes suprêmes soit vous en l’êtes pas.
Les personnes non-blanches ne décident pas de la destinée des personnes blanches, les personnes blanches par contre décident de la destinée des personnes non-blanches, elles sont celles à ce jour qui d’une manière ou d’une autre les dirigent et ce en tout et pour tout.

Elles ne sont pas à blâmer, ni à être insultées, ni à être molestées, ni à être maltraitées, pour cela,  mais il est important de le rappeler encore et encore et encore, et ce tant que ce système sera en place, que tant que ce système existe elles demeurent « suspectes car soit le racisme existe soit il n’existe pas et s’il existe c’est qu’il est pratiqué par au moins une personne blanche et il se pourrait bien que ce soit l’une de ces personnes blanches qui viennent parmi les personnes non-blanches et qui se disent  ne pas l’être.

Non pas que ces personnes n’aient pas elles aussi à  œuvrer dans le sens de devoir produire de la JUSTICE, mais en sachant que cela doit se faire de leur côté, tout au plus qu’elles s’évertuent à produire de la JUSTICE envers les personnes non-blanches et ce en ne cherchant rien d’autre que cela.

mug-joan-trumpauer-300

mug-margaret-leonard-300

Pourquoi ?

Parce que ces personnes blanches se devraient avant tout d’aller auprès de leurs amis (es) personnes blanches comme elles avec qui elles passent du temps au café, au bowling, sur les terrain de golf ou ailleurs, et dont elles savent que celles sont sont racistes pratiquent d’une manière ou d’une autre le racisme, et ce afin de les persuader de cesser de pratiquer le racisme. Cela doit cesser d’une manière ou d’une autre.

Parce que cela fait baisser la vigilance des victimes qui se laissent émouvoir au point d’oublier que durant l’existence de ce système toute personne blanche qui est en capacité d’être raciste probablement l’est et devient de fait un suspect raciste ? Cette suspicion allant de pair avec l’existence réelle de ce système.

Parce que les personnes non-blanches ont nourri l’émotivité, recherchant un sentiment de « bien être », de la reconnaissance »  ce qui les rend vulnérables au point d’oublier la logique, de ce fait quand ces personnes blanches se mêlent avec elles dans de telles circonstances sans le savoir elles se font abuser comme se font abuser des enfants par des adultes.
La reconnaissance n’étant pas une solution, ni le bien -être, encore moins la pitié.
Il y a à faire disparaître un contexte qui pour toute personne blanche qu’elle le reconnaisse ou pas est un contexte de terreur, un contexte de guerre, un contexte idéologique qui pour elles est une prison avec ce que cela implique de fait ) savoir de la domination et de la maltraitance. Perdre cela de vue les détourne de l’objectif ultime.

Parce ce qu’en venant parmi les personnes non-blanches elles augmentent la confusion.

Parce que ces personnes savant qu’elles sont blanches et savant qu’en dépit de certains préjudices leur condition est plus avantageuse.

Parce que ces personnes blanches en se mêlant aux personnes non-blanches retrouve,t une légitimité qu’elles n’ont plus auprès d’autres personnes blanches, et du coup profitent de la faiblesse des personnes non-blanches pour redorer leur blason quitte à devoir se faire maltraiter, bien au contraire cela participe à donner du prestige à leur action. Souvent ce sont des laissés pour compte et pour retrouver de l’importance elles vont parmi les victimes qui les accueillent sans se rendre compte de la supercherie. Il est pas dit qu’elles fassent exprès mais en observant de près cela est souvent le cas.  Ce sont parfois des personnes blanches qui se sentent abandonnées des leurs, ou cherchent à avoir de l’importance aux yeux des leurs sans en trouver. en simple elles profitent d’une situation sans se rendre compte parfois des dégâts opérés en terme de propagation de plus de confusion parmi les victimes.

7b8ec87d1382c15fe7d9216aa55c8ac2.jpg

Voir le personnage de « Billy » dans le fil ragtime un archétype de ce profil qui y est bien décrit photo ci-dessus.

4474866.jpg

Bien entendu ces personnes blanches aussi se doivent de s’attendre à des représailles de la part d’autres personnes blanches comme elles, car dans ce système toute personne blanche qui fait cela est considérée comme une menace pour ce système qui dans son cas est comme agir contre sa propre entreprise, ce que ne peuvent supporter ni tolérer les suprémacistes blancs qui les voient comme des personnes blanches  se comportant comme des personnes noires (Nègre), mettant en danger le commerce des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) car il s’agit bien d’une entreprise, le système de la suprématie blanche est un commerce avec recherche de plaisir, gloire,  et profit matériel. Une organisation criminelle dont elle attend de toute personne blanche qu’elle agisse pour le profit de ce système qu’elle l’accepte ou pas. Elle est un soldat devant servir une cause, une cause ignoble et inacceptable.

Et pour cela les personnes non-blanches se doivent de rester vigilantes.

A ce jour beaucoup de personnes blanches disent être concernées par le sort des personnes non-blanches mais nulle d’entre elles ne veut reconnaître et agir afin que cesse ce système, nulle d’entre elles ne demande que disparaisse le système de la suprématie blanche par un système de Justice or  c’est cela qui est à faire. Or de cette considération les personnes non-blanches observeront ce cirque de personnes blanches qui se disputent, se battent mais ces querelles n’ont pas pour but de faire disparaître la suprématie blanche elles sont juste des manifestations de discorde sur la manière de pratiquer la suprématie blanche. Parleront de capitalisme, de communisme, de mondialisation, de biodiversité sans jamais remettre en question le système de la suprématie blanche tout au plus s’en prennent aux produits dérivés qui font leur insatisfaction car se plaignent des bénéfices qui pour elles sont insatisfaisant, pas assez conséquents, alors que ce commerce est au détriment des personnes non-blanches globalement.

Que doivent elles faire  ces personnes Blanches ?

Elle se doivent d’éviter de dire  à une personne non-blanche une chose qui ne soit pas vraie.

En se doivent de ne pas cacher  volontairement aucune information constructive.

En se doivent de n’avoir aucune relation sexuelle avec une personne non-blanche et ce tant qu’existe le système de la suprématie blanche.

En se doivent de ne  pas s’engager dans une relation anti-sexuelle (Mâle-mâle/Femelle-Femelle) avec une personne non-blanche.

En se doivent de n’adopter aucune personne non-blanche.

En se doivent de faire tout ce qu’elles peuvent pour promouvoir le remplacement du Système de la Suprématie Blanche (Racisme) par un système de Justice (équilibre entre les personnes), et ne jamais dire ou faire quoi que ce soit qui n’aide pas à faire cela, incluant révéler la vérité dans un but constructif.

En se doivent de ne pas faillir, ni refuser, ni négliger, d’essayer de devoir avoir à  faire suivre à d’autres personnes blanches les requêtes/suggestions mentionnées ci-dessus.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de Relation de Pouvoir Dynamique politique et religieux global qui est exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

NB ♦ Ces articles, et l’existence de ce blog n’ont pas pour objectifs d’encourager et de promouvoir l’animosité, la haine et l’hostilité envers les personnes blanches, et/ou promouvoir la haine des personnes blanches du fait de leur blancheur, ou parce qu’elles sont blanches d’apparence à la vue et dans l’esprit de celui qui regarde.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

COMPTER SUR SOI. ÊTRE SA PROPRE UNITÉ DE SOUTIEN.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. »…NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.*

*Le Racisme est l’objectif basique commun des suprémacistes blancs qui consiste en la combinaison volontaire de pensée, parole, action par une ou des personnes, c’est leur raison de vivre. Cet objectif basique commun domine toutes les autres combinaisons de pensée, parole, et action.

Titre :

COMPTER SUR SOI. ÊTRE SA PROPRE UNITÉ DE SOUTIEN.

Citation : « Vous ne pouvez accéder à la connaissance directe (vérité) quand celle-ci vous est dictée par une autorité qui vous l’impose pour des raisons idéologiques afin de vous maintenir sous sa domination, sous son contrôle, qui font que vous tourner en rond, car sous l’emprise de la  confusion ».

mi_ima_7662024032

Citation : « En tant que personne non-blanche victime du racisme (Suprématie Blanche) se dire à soi-même la vérité sur les effets du Système du racisme, sur tout ce que cela génère sur nous dans tout ce que nous entreprenons est un engagement quotidien que beaucoup d’entre nous cherchent à détourner ». Toto Apasami.

En tant que personne non-blanche vivante à ce jour qui en la circonstance est un sujet, une victime,n un (e) servant(e) du système de la suprématie blanche sa condition est celle d’un(e) prisonnier(ère).

Un(e) prisonnier(ère) ne possède rien même pas son corps qui est dans ce système propriété des suprémacistes blancs car est une forme de « monnaie », « marchandise », elle ne possède aucun titre excepté celui /celle de prisonnier(ère), elle ne fait partie et ne peut compter sur aucune dite communauté Noire, aucune nation Noire, aucun État Noir, il/elle est seul(e) du fait de sa détention de prisonnier de guerre livré(e) à lui/elle-même, tout lui est ôté. Il/Elle est un enfant, une fille, un garçon, un mâle, une femelle, mais nullement un Homme ou une femme car pour avoir ce statut cela suppose qu’elle ne soit pas un sujet d’une autre autorité que la sienne pour faire ce qu’il/elle a à faire, quand il/elle décide de faire ce qu’il/elle a à faire.Elles ne sont aux commandes de rien et ne possèdent rien. Elles sont touts démunies les unes envers les autres.
Nées et maintenues TOUTES quelle que soit leur âge dans une prison ayant comme nom le système de la Suprématie Blanche.

Elles sont  sujets de ces personnes blanches qui ont choisi d’être des suprémacistes blancs et qui les gouvernent en tout et pour tout quel que soit le domaine d’activité.

Elles ne sont ni des Rois ni des Reines, ni des Princes ni des Princesses, ni  père ni  mère, étant toutes des enfants au sein de ce système. Elles ne possèdent aucune Nation , car une Nation a du pouvoir et ne dépend d’aucune autre autorité que la sienne, est-ce le cas des personnes non-blanches (noires) qui parlent de Nation « Noire »  ?

Elles ne sont pas une Communauté car une dite Communauté ne dépend d’aucune autre autorité que la sienne, est-ce le cas de la dite Communauté des personnes non-blanches (noires) qui parlent de Communauté « Noire » ?

Ni un État car un État ne dépend d’aucune autorité que le sien est-ce le cas pour les personnes non-blanches (noire) qui disent avoir un État ?

Elles n’ont aucun pays car sont dépourvues de tout, leur condition de détention les prive de tout. Elles sont des prisonniers(ères) de guerre et vivent sous le dictât des suprémacistes blancs.

Et n’ont pas de famille, une famille étant en plus d’être composée d’individus, assignés à produire de la JUSTICE à ce jour il n’y a pas de famille, la seule qui soit est la famille des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) car ont décidé de produire de la non-justice et incitent les victimes que sont l’ensemble des personnes non-blanches à faire de même.
Les personnes non-blanches ne peuvent prétendre au titre de famille,  et être en même temps sujets de suprémacistes blancs, cela ne se peut, tout au plus elles sont des individus qui interagissent entre elles, comme le font des prisonniers dans une prison.

IMG-20190427-WA0003.jpg

Les personnes non-blanches (noires) dépendent en tout et pour tout des suprémacistes blancs leurs geôliers (ères) et ce quel que soit le domaine d’activité que ce soit en  économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre, tout ce qu’elle croient posséder leur est donné, autorisé, pris ou repris, refusé, par les suprémacistes blancs qui leur donnent ou pas selon leur volonté ce qu’elles croient posséder.
Aussi qu’elles se considèrent seules du fait de leur condition de détention, qu’elles apprennent à être leur propre unité de soutien, elles ne peuvent et ne doivent compter que sur elles-mêmes et sur personne d’autre, qu’elles comprennent qu’en attendant quoi que ce soit d’une autre personne non-blanche cela est s’exposer à des déceptions tôt ou tard.

Qu’elles n’aient aucune attente les unes envers les autres afin de ne pas nourrir le ferment de la déception.

Qu’elles comprennent qu’elles sont toutes en situation d’impuissance, n’ayant aucun pouvoir les unes sur les autres et les unes envers les autres. Qu’elles comprennent la nécessité de cesser d’accorder de l’importance aux choses stupides comme étant sérieuses, et qu’elles apprennent à cesser de prendre les choses sérieuses avec stupidité. Qu’elles cessent toute forme de compétition, qu’elles cessent de se mettre en difficulté et commencent à apprendre à fonctionner correctement les unes envers les autres et ce en produisant de la JUSTICE qui est le ferment qui permettra de faire disparaître ce système qui en est pour elles le problème majeur et rend désastreuses les relations entre elles qu’elle que soit le domaine d’activité.

Qu’elles cessent de nourrir envie,  jalousie, qu’elles cessent de d’être exigeantes les unes envers les autres, qu’elles de se donner des ordres pensant avoir de l’autorité les unes(es) sur les autres car en la circonstancie en tant que prisonnier de guerre elles sont toutes égales.

Citation :  « Aussi longtemps que le système de la suprématie blanche existe, il est correct pour les personnes non-blanches mâles et femelles, de ne consacrer qu’une quantité très minime de temps et d’énergie, d’argent, etc… à se « divertir » entre elles, et/or à rechercher de « l’attention personnelle », les unes des autres. » Neely Fuller Jr.

Tout au plus qu’elles fassent part de leurs suggestions, car nulle n’ayant à ce jour trouvée la solution par rapport à ce problème qui pour elles demeure un mystère familier, elles le voient à l’œuvre mais ne sachant comment font les suprémacistes blancs pour avoir autant d’efficatité pour les maintenir en prison, et faire ce qu’ils font.

Qu’elles cessent de chercher à se flatter et à être flattées car n’ayant à ce jour rien accompli (toutes confondues) de significatif à ce jour compte tenu du fait qu’elles sont toujours en situation de détention et semblent ne pas savoir comment faire pour en sortir

Aussi que les personnes non-blanche (noire) victimes du racisme,  se mettent au travail, qu’elles utilisent leur temps et leur énergie qu’à une seule et unique chose, un seul et unique OBJECTIF/BUT et ce à échelle individuelle qui est de remplacer le système de la suprématie blanche qui pour elles est une prison par un système de Justice.

Tout ce qu’elles penseront, diront et feront sur une base quotidienne qui n’aura pas cet objectif comme PRIORITAIRE quoi qu’elles pensent, disent et fassent ne sera que perte de temps et d’énergie.

AVOIR UNE APPROCHE SCIENTIFIQUE DU PROBLÈME PLUTÔT QU’ÉMOTIONNELLE.

Qu’elles cessent de vénérer leurs cheveux, leur couleur de peau, et tout autre chose, qu’elles cessent de se regarder, de chercher à attirer l’attention sur elles, qu’elles cessent de demander de l’attention, il y a à se mettre au travail pour aider à remplacer le système de la suprématie blanche par un système de Justice. Tout temps utilisé et toute énergie servie pour autre chose que cela ne fera que les mettre loin du but, car ne seront que distractions, ni une manière logique de régler ce problème, bien au contraire en faisant cela elles continuent à faire briller leur boulet.

Elles ne doivent avoir d’autre PRIORITÉ que celle qui est de travailler à remplacer le système de la Suprématie Blanche par un système de Justice, cette priorité doit être leur raison de vivre, d’exister et pour respirer.

En matière de Race, Racisme, Contre Racisme, les personnes non-blanches qui ont considéré ce problème qu’est pour elles le système de la suprématie blanche (racisme) se doivent de comprendre que cela ne concerne qu’elles en tant qu’individus, et par conséquent qu’elles n’attendent rien de personne d’autre excepté d’elles mêmes, qu’elles considèrent qu’elles sont seules, carne peuvent attendre le salut d’autrui.
Contrer le Racisme est prendre des mesures pour soi et ce sans chercher à convaincre qui que ce soit.

Contrer le Racisme est une manière de penser, de parler et d’agir et cela ne concerne uniquement et ce de manière individuelle que celui ou celle qui a décidé de considérer cela à son niveau personnel.

Il/elle ne peut attendre de qui que ce soit que cela soit fait pour lui/elle, cela doit venir de lui/d’elle et ce pour lui/elle elle se doit d’être sa propre unité de soutien.

Et ce pour la simple raison qu’aucune personne non-blanche qui comme elle se trouve ne détention ne possède la solution autrement pourquoi se trouve t-elle encore ne prison ?

Qu’elle n’ait aucune attente, et ce pour s’éviter des déceptions, qu’elle s’attende à l’inattendu et  ce tant que ce système sera en place, qu’il/elle comprenne que rien ne sera comme il se devrait être.

La plupart si ce n’est la majorité des personnes non-blanches au sein de ce système sont rendues si toxiques par ce même système qui les éduque et les façonne, qu’il est difficile qu’elles se comprennent et/ou se rencontrent sans que cela ne soit pas affecté par le poison instillé au sein de ce même système.

Citation :  » Il est initialement difficile de communiquer l’idée d’un code contre-raciste, à toutes les Victimes du Racisme (Personnes non-blanches), de manière à les motiver effectivement toutes, ou la plupart d’entre elles à penser, parler et agir en accord avec les suggestions de ce « code ». Neely Fuller Jr

S’inscrire dans cette opération est une affaire individuelle avant tout. Et cela ne comprend pas de mettre autrui en difficulté, ni léser qui que ce soit. Il est question de chercher en permanence produire de la JUSTICE et cela dépend de l’individu cela ne peut venir que de lui et non d’autrui. Qu’il n’attende pas que quelqu’un d’autre fasse cela à sa place.
Bien qu’en situation d’impuissance, il sait que quelque chose peut être fait, et cela commence par l’état d’esprit qu’il développera pour lui pour évoluer au sein d’un système qui produit du poison, eu au sein duquel  il/elle agira en ayant décidé de produire de l’antidote.

Le Code que celui ou celle-ci suivra dans cette direction contre raciste compensatoire doit fonctionner pour elle et non contre lui/elle. Il est question de régler des problèmes sans en créer d’autres.
Il est question de minimiser les conflits.
Il est question de produire de l’antidote.
Il est question de révéler la vérité.

Il est question de compter sur soi et sur personne d’autre, la seule chose à suivre étant la logique qui est cause et effet.

IL EST QUESTION DE RESTER FOCUS, et ce peu importe ce que diront les autres que celles-ci soient blanches ou non-blanches. La codification est une affaire individuelle.

Et cela est soit vrai soit Faux……

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / (RACISME) N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

TOUS SUSPECTS.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche durant l’existence de du système de la suprématie blanche (Racisme) et quels que soient le domaine d’activité, l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera comme elles se devraient être.
Car 
au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets, des victimes, des prisonniers de l’idéologie dominante de la suprématie blanche (racisme), système  conçu pour les dominer et les maltraiter de manière directe ou indirecte.

Titre :

TOUS SUSPECTS :

« Les personnes Non-Blanches ont trop souvent été dupées par des racistes qui leur apportaient des cadeaux en déclarant qu’ils n’étaient pas racistes.

« Je n’ai pas un os raciste dans mon corps ».

– Oh oui c’est ce que vous dites, quelle raison ai-je de vous croire?

« Parce que je le dis et j’ai beaucoup d’autres personnes ».

– Beaucoup d’autres personnes comme qui ?

« Eh bien, il y a beaucoup de personnes noires qui disent que je ne suis pas raciste ».

– Bien supposons que vous les ayez dupées.

« Oh allez!!!  je veux dire que vous devez bien croire quelque chose ».

– Oui, je crois que vous pourriez être raciste, c’est ce que je crois, car le Racisme existe toujours, et personne n’en a encore jamais trouvé un. Les personnes Blanches et les personnes Noires disent que le racisme existe toujours. C’est toujours un problème majeur et tout le monde est d’accord sur cela.

– Vous êtes blanc, je veux dire, vous savez, les gens qui pratiquent le racisme sont probablement assis devant la table, si vous n’en n’êtes pas un vous-même ou les deux. Je veux dire que vous pouvez leur parler ». Neely .Fuller Jr



PS : Les deux = signifie être blanc et pratiquant la suprématie blanche … ce qui fait deux choses. Un suprémaciste blanc (raciste) est une personne blanche qui en plus de cela pratique le racisme.




 

Telle est réellement la situation en ce qui concerne les relation entretenues entre les personnes blanches et les personnes non-blanches et ce tant qu’existe le système de la suprématie Blanche (Racisme) qui en l’occurrence est synonyme de Guerre déclarée envers toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau, guerre qui fait rage de multiple manière, douce, subtile, par la tromperie, duperie,  et la violence, et ce à chaque instant sans que cela soit considéré comme tel pour les victimes, prises dans une confusion qui les empêche de prendre la mesure de celle-ci malheureusement.
Pourtant il s’agit bien d’une guerre,  qui est menée contre elles et ce dans tous les domaines d’activité  : L’économie, l’éducation, le divertissement, la politique, le travail, la loi, la religion, le sexe et la guerre.

Toute personne blanche qui a réussi à convaincre un personne blanche qu’elle n’est pas raciste se doit de le prouver et ce au quotidien 24/24 a toute autre personne non-blanche qu’elle cherchera à convaincre et cela durant toute son existence à chaque seconde, à chaque instant, quitte a ce que cela prenne toute une vie pour elle. Qu’une personne blanche dise ne pas être raciste cela peut être entendu, mais la question est le Racisme existe t-il ou n’existe t-il pas ?
C’est le seul critère qui vaille, le seul et l’unique car soit le problème est réglé soit il ne l’est pas. 
Si le racisme existe c’est qu’il est pratiqué par au moins une personne blanche et nul ne sait qui précisément, il se peut même que ce soit cette personne blanche qui dit ne pas l’être qui soit celle ci.

Certes effectivement une personne blanche n’est pas obligatoirement raciste, cependant elle peut se dire blanche et aussi pratiquer le racisme donc devient un(e) suprémaciste blanc (che) cela qui constituant deux choses distinctes, néanmoins, toute personne blanche demeure suspecte par devant toute personne non-blanche,  et ce tant que sera pratiquée et maintenue l’idéologie du racisme.
Question :
Est ce que cela  change la condition de la personne non-blanche au sein du système de la suprématie blanche (Racisme) ?

Si oui quelles sont les preuves ?

Cela contribue t-il à faire disparaître le système de la suprématie blanche ?

Si oui Comment ?

Si non Pourquoi ?

Par conséquent en accord avec le CODE Compensatoire Contre-Raciste il est de rigueur de considérer que :
« Toute personne blanche qui est en capacité d’être raciste durant l’existence du système de la suprématie blanche probablement l’est ». Neely Fuller Jr.

Ne sont pas comprises dans cette suspicion les bébés et les personnes blanches séniles car incapables pour les uns de définir les couleurs étant des nourrissons, et pour l’autre de faire la différence entre une fourchette et une cuillère, n’ayant plus toute ses facultés mentales, elle a pu avant avoir été une raciste pratiquante voire fervente, mais ne le peut plus du fait de sa sénilité.

Comprendre cela pour toute personne non-blanche est nécessaire pour  ne pas se laisser abuser dans cette guerre, ou il peut arriver de confondre du fait des sentiments qui peuvent être nourris mais la réalité de la situation est ce sur quoi s’appuyer le jugement et ce pour éviter de se laisser confondre. Quoi que dira à ce jour une personne blanche la seul compte  :  » Est ce que le Racisme existe ou est-ce qu’il n’existe pas » ?

C’est le seul critère.

De ce fait si le racisme existe il n’y a pas à accorder d’attention à une personne blanche qui parle contre le racisme durant l’existence du système de la suprématie Blanche (racisme), que cesse le racisme une fois pour toute voilà ce qui compte.

Qu’une personne blanche  vienne et se confier auprès d’une victime pour se plaindre du du comportement de l’un(e) de ses amis(es), collègues, et autres qui comme elle sont des personnes blanches et dont elles critiquent le comportement doit au contraire inciter les victimes à avoir plus de vigilance à l’égard de cette personne blanche, rester logique, car cette personne blanche en faisant cela ne règle pas le problème, elle ne fait qu’inscrire la victime dans une plus grande confusion, de plus cela n’enlève pas les barreaux de la cellule au sein de laquelle est détenue la victime, ni ne fait disparaître une fois pour toute le système, et c’est cela qui doit en la circonstance être considéré, une telle empathie nourrissant la  confusion dans l’esprit des victimes.

Cette personne blanche s’adresse à une personne non-blanche qui du fait de sa condition de détention ne possède aucun pouvoir.

De ce fait que cette personne blanche utilise de son temps et de son énergie pour aller le dire à celles et ceux d’entre ses amis(es), collègues, associés(es) qui sont des personnes blanches comme elle, personnes blanches dont elle sait qu’ils/elles  pratiquent et soutiennent le racisme, personne dont elle critique les agissements.
Qu’elle comprenne cette personne blanche qu’elle ne fait que créer plus  confusion, faisant croire à la victime qu’elle se sent concernée par le problème, et ce sans pour autant agir afin que cesse le problème non seulement pour la victime mais pour l’ensemble de celles ci, et fasse en sorte que ces personnes blanches dont elles condamnent les agissements cessent.
Sa confidence pourrait dans cette situation être considérée en fait comme un aveu d’impuissance, aveu travesti par de la compassion, de la magnanimité,  un acte qui nourrit l’hypocrisie.
Cet acte est GRAVE de conséquence car permet le renforcement, le maintien du système de la suprématie Blanche, du fait de l’illusion supplémentaire qui y est favorisée.

Qu’un gardien vienne trouver un prisonnier pour lui dire combien il trouve que sa situation de détention est horrible est rendre encore plus  hypocrite la situation, que ce gardien aille voir le directeur de la prison et lui fasse lui même la remarque cela sera plus logique.

Dans une telle situation les personnes non-blanches se doivent de se méfier de ces manifestations d’affection, de magnanimité, qui parfois quoi que se voulant sincères ne règlent en  rien le problème, car le prisonnier reste prisonnier. Or c’est cela dont il est question ?

« EST CE QUE LE PROBLÈME EST RÉGLÉ « ?

« EST CE QUE DIRE A UNE VICTIME QUE SA SITUATION EST HORRIBLE  RÈGLE LE PROBLÈME » ?

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).