AMOUROMÈTRE 2…MOTIFS FALLACIEUX.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car  au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre :AMOUROMÈTRE 2

Citation : « Le véritable Amour, l’âme sœur,.. ce sont des mythes.
Les circonstances de nos rencontres nous influencent.
Nous décidons ou non de nous attacher, de donner des statuts, de donner de l’importance à certaines personnes dans nos vies.
C’est le désir qui influence nos choix ».
Toto Apasami

Citation : « Votre bonheur est un choix… pas un fardeau que vous imposez à un homme de faire pour vous ». Toto Apasami

Citation : « Les personnes du fait du sentiment qu’elles ressentent nourrissent des attentes et attendent de l’autre qu’il soit en mesure de les nourrir, car : « Tomber amoureux et avoir une relation sont deux choses différentes. Tomber amoureux est une émotion intense due aux circonstances et aux hormones, tandis que la relation est une question de choix, d’implication et de persévérance ». Toto Apasami.

Ci dessous un extrait de L’amour et de la Solitude un ouvrage de Jiddu Jrishnamurti.

« Qu’est-ce que l’amour ? Est-il plaisir ? Est-il désir ? L’amour est-il attachement, dépendance, possession de la personne que vous aimez et que vous dominez ? Est-ce de l’amour quand vous dites : « Ceci est à moi et pas à vous, cela m’appartient, j’ai des droits sexuels » – qui impliquent jalousie, haine, violence ? Et puis encore, on a partagé l’amour en sacré et en profane, c’est une partie de notre conditionnement religieux ; tout cela, est-ce l’amour ?
Pouvez-vous aimer et être ambitieux ? Pouvez-vous aimer votre mari, peut-il prétendre vous aimer s’il est ambitieux ? Peut-il y avoir amour, là où il y a concurrence et lutte pour la réussite ?
Rejeter tout cela, non seulement intellectuellement ou verbalement, mais le balayer de tout notre être, ne plus jamais être la proie d’aucune jalousie, d’aucune envie, d’aucune ambition, d’aucun désir de surclasser – rejeter tout cela c’est bien certainement l’amour. Et ces deux façons d’agir ne peuvent jamais aller ensemble. L’homme qui est jaloux, la femme qui est dominatrice, ne savent pas ce que signifie l’amour – ils peuvent en parler, dormir ensemble, se posséder l’un l’autre, dépendre l’un de l’autre pour leur confort, leur sécurité, leur crainte de solitude, mais tout cela ce n’est certainement pas de l’amour.
Si ceux qui prétendent aimer leurs enfants parlaient sérieusement, aurions-nous des guerres ? »

Les personnes non-blanches se devraient de se rééduquer, afin de faire en sorte qu’elles ne soient plus elles mêmes dans leurs relations génératrice d’une quelconque motivation qui aide à renforcer/supporter un système de pensée de paroles et d’actions qui à ce ce jour favorise le mensonge, l’hypocrisie,la violence directe et indirecte, et le maintien d’une situation plus que tragique pour elles, se devant de considéré que ce système(le système de la suprématie blanche /Racisme) en la circonstance pour elles demeure en dépit des apparences un piège, une prison, qui les maintient en en situation de détention. Car effectivement quoi qui leur est enseigné durant l’existence du système de la suprématie blanche qui est le racisme par les suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) l’est dans le seul et unique but qui consiste de continuer à faire en sorte :

1 Que les personnes non-blanches entre elles ne puissent s’accorder.
2 Que les personnes non-blanches demeurent victimes, servantes et sujets du système de la suprématie blanche.

En simple les maintenir en situation De détention et de subjuation en les dominant et les maltraitant et ce au travers d’un attirail de concepts qui ne disent pas la vérité si ce n’est qu’en apparence, des concepts trompeurs qui les bercent d’illusion et les endort.

Aussi que tout ce qui leur est enseigné par les suprémacistes blancs soit soumis au test de vérité, et finisse par produire de la justice, à savoir vérifier qu’a la fin que personne ne sorte de la situation/relation sans être lésé. A commencer dans leurs interactions dites « amoureuses ».

Qu’elles cessent de confondre, amour avec désir, avec plaisir , avec exploitation, avec abus, avec volonté de domination avec tromperie pour gagner un avantage sur l’autre, agir ainsi est tout sauf du dit amour.

Qu’elles cessent de valoriser des motifs fallacieux au nom de ce dit amour, car pour aimer cela suppose produire de la justice et non chercher à favoriser une relation de conflit quel qu’il soit, faire cela s’appelant faire la guerre. De plus avoir des sentiments n’est pas aimer, avoir des sentiments est avoir des sentiments et ceux ci peuvent être d’ordres divers (colère, haine, envie, jalousie etc…).
Voir en l’autre un moyen d’assouvir ses fantasmes étant en soi dans des relations de l’ordre de l’exploitation.

« EN VÉRITÉ UNE FLEUR NE S’OCCUPE PAS DE SAVOIR QUI VIENT HUMER SON PARFUM OU QUI S’EN DÉSINTÉRESSE, IL EN EST DE MÊME POUR L’AMOUR ».

Avoir une vraie relation signifie ne pas dépendre l’un de l’autre, ne pas fuir votre solitude à travers un(e) autre, ne pas tenter de trouver, grâce à l’autre, un réconfort, une compagnie. Quand, à travers l’autre, on cherche un réconfort, quand on est dépendant, avec tout ce que cela suppose, une quelconque relation est-elle possible ? N’est-ce pas en fait une exploitation réciproque ?
Face à tout cela, pouvons nous découvrir une manière de vivre où nous n’exploiterions pas autrui-où psychologiquement, émotionnellement, nous ne dépendrions pas d’autrui, où nous n’utiliserons pas l’autre comme un moyen de fuir nos propres tourments, nos propres désespoirs, notre propre solitude ?

En simple nul ne peut véritablement aimer tant qu’il est esclave de l’autre, et de ses principes. Pour aimer il importe avant tout d’avoir l’esprit libre, libre de tous ces schémas qui finissent par générer des carcans et qui ont pour effet de pervertir, de corrompre, notre rapport à autrui, et à soi, ce qui finit par polluer, pervertir, nuire aux relations.

Là où est le désordre ne peut exister l’amour car cela ne va pas ensemble, beaucoup trop de personnes se trouvent avoir l’esprit confus, dans le désordre aussi comment peuvent elles prétendre aimer ?

IL IMPORTE DE METTRE DE DE L’ORDRE.

Mettre de l’ordre en nous même est d’une importance primordiale. De cet ordre intérieur sortira un ordre extérieur.
On doit mettre de l’ordre dans sa maison, car personne sur terre ou dans les cieux ne va le faire pour vous, ni notre gourou,  ni nos serments, ni notre dévotion. Nous vivons, nous pensons, nous agissons de façon désordonnée. Comment un esprit désordonné peut-il percevoir ce qui est ordre absolu –  comme l’univers est ordre absolu.

Il importe de comprendre pour les personnes non-blanches que tant qu’elles fonctionneront avec le logiciel des suprémacistes blancs quoi qu’elles fassent et feront entre elles sera d’entrée corrompu, faussé, altéré, perverti aussi qu’elles ne soient nullement surprises du résultat à savoir d’observer de l’incompréhension et des dysfonctionnements entre elles, ces logiciels mêmes dans leurs relations dites d’amour ne sont pas conçus pour qu’elles puissent avoir de l’harmonie entre elles.

Aussi quoi qu’elles considèrent dans leur relations qu’elles comprennent que l’enjeu réel n’est pas l’amour bien qu’un idéal attirant mais la production de la JUSTICE. Car la production de la Justice nourrira la production de ce dit amour.

Les victimes que sont les personnes non-blanches se doivent comprendre dans quelle situation elles se trouvent et ce à quoi elles sont exposées et e trouvent impliquées.

Elles se doivent d’apprendre à modifier leur méthode de communication en utilisant la méthode du questionnement permanent, car tout dans l’univers est QUESTION – réponse, mais aussi pour rester focalisé sur les ou le problème au lieu de rester focalisé sur à la personne.

Pourquoi :  Afin de permettre à chacun de définir ce dont il – elle parle et ainsi rester sur la logique de la discussion, que soit entre victimes, ou personne blanche et personne Non-blanche. Il est nécessaire d’avoir un code, une méthode en vue d’obtenir un résultat constructif. Ceci évitant de considérer les choses de manières personnelles. Cela permet aussi se savoir ce que veut l’autre au travers des mots et commentaires qu’il utilise pour exprimer une chose.

Savoir pourquoi une personne dit une chose, comprendre pourquoi elle dit ce qu’elle dit, fait ce qu’elle fait.

Sortir de l’émotion et utiliser la LOGIQUE.

Suivre sa logique, étant suivre son objectif sans se laisser détourner, en comprenant les choses afin de voir si leurs effets sont constructifs et/ou non constructifs.

Parler du sujet et éviter d’en faire une affaire personnelle. Éviter de considérer l’autre comme une propriété, une chose, un objet. Qu’elles comprennent qu’elles sont égales en ta,t que victimes et qu’aucune ne se doit d’appartenir à l’autre étant avant tout des associés, des amis prisonniers. N’avoir aucune obligation et aucune exigence l’une envers l’autre, et ne chercher en aucune manière à forcer ni contraindre l’un et l’autre pour quoi que ce soit. Les deux parties demeurent des individus ayant leur propre autonomie, leur propre individualité. Le principal objectif et la priorité, consiste à favoriser une relation de qualité saine, ils seront unis par ce seul et unique objectif et demeureront indépendants dans l’action, chacun faisant de son mieux pour que fonctionne cette relation. Ils ne seront soumis à aucune obligation l’un envers l’autre, ne s’imposant rien, ni ne s’exigeant rien.

Lorsque la personne émet un commentaire ou un jugement toujours adopter le mode suivant.
Soit se taire ou poser des questions, l’objectif amener la personne à s’expliquer, éviter les accusations sans preuve avérées, vérifiées et vérifiables.

Éviter de réagir au commentaire et éviter de suggérer une réponse, juste écouter et rester courtois (laisser la personne s’exprimer). Une question à la fois et sur la réponse reposez une question pour arriver et éliminer la confusions.

Éviter toute forme de violence directe et indirecte que celle ci soit physique ou verbale. En cas de violence physique, à savoir des coups portés, et ce, quels qu’ils soient, il sera considéré que cela marquera la fin effective, immédiate, et définitive de la relation,  pour toujours. Une fois sera considérée comme une fois de trop. Toute violence verbale et physique devra être soigneusement évitée.


N’avoir rien à devoir se prouver l’un envers l’autre sur ce qui concerne leurs dits sentiments « amoureux », partant du principe que ceux-ci ne devant nullement servir d’objet d’épreuve.

Avoir des relations codifiées l’objectif ultime demeurant la production de la justice ceci parce que :


IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.





AMOUROMÈTRE 1.

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et le l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car  au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre : AMOUROMÈTRE 1.

Citation : « Le véritable Amour, l’âme sœur,.. ce sont des mythes.
Les circonstances de nos rencontres nous influencent.
Nous décidons ou non de nous attacher, de donner des statuts, de donner de l’importance à certaines personnes dans nos vies.
C’est le désir qui influence nos choix ».
Toto Apasami

Citation : « Votre bonheur est un choix… pas un fardeau que vous imposez à un homme de faire pour vous ». Toto Apasami

Citation : « Les personnes du fait du sentiment qu’elles ressentent nourrissent des attentes et attendent de l’autre qu’il soit en mesure de les nourrir, car : « Tomber amoureux et avoir une relation sont deux choses différentes. Tomber amoureux est une émotion intense due aux circonstances et aux hormones, tandis que la relation est une question de choix, d’implication et de persévérance ». Toto Apasami.

Qu’est ce que l’Amouromètre ?
L’amouromètre si tant est qu »il faille donner un nom est cet outil conceptuel abstrait qui s’appuie sur des désirs et des attentes, des envies, fruit d’idées pour expliquer des émotions, souvent subjectives et personnelles ayant et considéré comme une vérité alors qu’il en est rien et qui fonctione comme un moyen pour évaluer une chose ayant pour nom l’amour qui ne peut être évalué, résultat cet outil rend confus toutes les relations entre les personnes de la planète et notamment entre personnels non-blanches ma^les et femelles ayant adhéré à ce concept d’amour qui leur a été communiqué par les suprémacistes blancs hommes et femmes racistes. Le dit amour est une invention certes peut être pour un idéal magnifique mais qui a ce jour rend compliqué les relations car favorisant de la défiance et des exigences. Cet amour qui leur est proposé pourquoi n’est il pas une réalité entre les personnes blanches et les personnes non-blanche comment se fait il que ces relations soient soumises au Racisme ? Peut on parler d’amour entre personnes blanches et non-blanches lorsque ces relations sont dominées par le Racisme ? Pourquoi les personnes non-blanches entre elles ne peuvent elles le produire ? Et si il est produit quelles sont les preuves ?

Durant l’existence du système de la Suprématie Blanche qui est le Racisme, et ce en dépit de tout ce qui est dit, évoqué et produit au nom du dit Amour , force est de constater que ce terme demeure un slogan , un concept, un idéal, une prétention. Certes beaucoup de choses sont et ont été écrites au nom de ce dit amour mais à ce jour il demeure à produire, car ce dont il est question ici est juste le fruit de l’imagination, une manière de tenter de rationaliser une chose qui n’a rien de rationnel, car avant tout nourri par les émotions or les émotions qui souvent faussent le jugement car pas nourries par la réflexion et souvent motivées par des forces inconscientes force sur lesquelles nul n’a de prise et demeurant par trop souvent inconnues ignorées et autonomes.
En réalité il n’y a pas d’amour, en tous les cas tel qu’il est attendu, car cet amour dont il est question constitue une invention, il s’agit d’un concept car si l’amour tel qu’il est pensé existe alors pourquoi les hommes et les femmes n’arrivent ils pas au quotidien et ce quelles que soient leurs relations à véritablement produire de la Justice, car Amour et Justice étant en définitive une seule et même chose. Les personnes font preuve d’affection, de tendresse, manifestent de l’attention, s’attirent se repussent, s’apprécient ou pas, la personne se considère concernée ou se sent concernée, prend soin d’elle et de l’autre en fonction de ses capacités mais cela n’es pas de l’amour car l’amour est la pratique de la Justice, qui constitue avant tout une pratique consciente, non une question de sentiments ni d’émotions aléatoires. Un acte conscient ayant pour but de chercher à éviter de faire en sorte que quiconque ne se retrouve lésé. Ce n’est pas une question d’émotion.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Or force est de constater que ces deux choses font l’objet d’un amalgame, la personne donne à ses émotions le nom d’émotion lié à l’amour or nul: ne sait aujourd’hui véritablement ce que c’est excepté qu chacun s’ingénie à faire croire qu’elle sait. Or afin de savoir ce que pourrait être cet amour ne vaut il pas mieux de savoir ce qu’il n’est pas ?

Ci dessous un extrait de L’amour et de la Solitude un ouvrage de Jiddu Jrishnamurti.

« Être sentimental, être émotionnel, cela n’est pas de l’amour, parce que sentimentalité et émotions ne sont que des sensations.  La sentimentalité et l’émotivité en réalité ce n’est qu’une forme d’expansion de soi. Être plein d’émotion n’est manifestement pas de l’amour, parce qu’une personne sentimentale peut être cruelle, lorsque les sentiments n’éveillent pas la réciprocité, lorsque les sentiments n’ont pas de dégagement. Une personne émotionnelle peut se laisser exciter jusqu’à la haine, la guerre, la boucherie. Et  un homme sentimental, rempli de larmes pour ses dévotions, cet homme certes, n’a pas d’amour.  L’homme qui prie ne connaît pas l’amour. Puisque vous êtes possessif, puisque vous tendez vers un but, vers un résultat, par la dévotion, par la prière, ce qui vous rend sentimental, émotionnel, naturellement il  n’y a pas d’amour.
Lorsque vous découvrez par vous même ce que l’amour n’est pas, alors vous savez ce qu’il est.

La tolérance est l’ennemi de l’amour. Si il y a tolérance cela implique penser or l’amour n’est pas le fruit de l’intellect. Tolérer une personne n’est pas l’aimer, mais trouver des circonstances, des raisons, des motifs rationnels de l’ordre de la réflexion de l’intellect pour l’aimer, ce qui du coup n’est pas de l’amour. L’amour est sans cause, sans motifs, il s’exprime se donne à toutes et à tous sans distinction aucune.

« Si cependant, vous pouvez vivre avec votre femme/homme sans que la pensée crée ces états, contradictoires, sans entretenir en vous-même ces perpétuelles
querelles, alors peut être… peut être..saurez-vous ce qu’est l’amour, et vous serez libre, et elle/il le sera aussi, car nous sommes esclaves de la personne dont dépendent nos plaisirs. Ainsi lorsque l’on aime , il faut être libre, non seulement de l’autre de personne , mais par rapport à soi.
Le fait d’être, d’appartenir à quelqu’un, d’être nourri psychologiquement par cette personne, cet état de dépendance comporte de l’inquiétude, des craintes, de la jalousie, un sens de culpabilité. La peur exclut l’amour. Un état douloureux, sentimental ou émotionnel, le plaisir et le désir n’ont rien de commun avec lui. L’amour n’est pas le fruit de la pensée. La pensée étant le passé, ne peut le cultiver. L’amour ne peut pas être enclos dans le champ de la jalousie. La jalousie est le passé et l’amour le présent actif. Les mots « j’aimerai », « j’ai aimé », n’ont pas de sens. Si l’on sait ce qu’est aimer, on n’est tributaire de personne, l’amour n’obéit pas. Il est en dehors de respect ou de familiarité. »
Ne savez-vous pas ce que veut dire aimer réellement une personne, sans haine, ni jalousie, ni colère, sans vouloir vous mêler de ce qu’elle fait ou pense, sans condamnation ni  comparaison ? Ne le savez vous pas ? Lorsque l’on aime compare t’on ? Lorsque l’on aime de tout son cœur, de tout son corps, de son être entier compare t’on ? Lorsque l’on s’abandonne à cet amour l’autre n’est pas.
L’amour à t’il des responsabilités et des devoirs, et se sert il de ces mots ? Lorsque l’on agit par devoir, y a t’il de l’amour ?
La notion de devoir ne l’exclut elle pas ?
La structure du devoir emprisonne l’homme et le détruit. Tant qu’on s’ oblige à agir par devoir, on aime pas ce que l’on fait.
L’amour ne comporte ni devoir ni responsabilité.

« Savez vous ce que signifie l’amour ? »
L’amour qui ne demande rien à un autre.
Posez vous la question. Il ne demande rien à votre femme, à votre mari –  rien n’est demandé à un autre, ni physiquement, ni émotionnellement, ni intellectuellement. Pas de devoirs pas d’obligations qui sont sources de conflit, de guerre, de violence.
Ne pas suivre un autre, ne pas avoir de concept et suivre ce concept. Car l’amour n’est pas la jalousie, la possessivité, l’attachement, les attentes, l’amour n’a aucun pouvoir, dans le sens courant de ce mot. L’amour ne recherche pas une position sociale, pas du prestige, pas du pouvoir. Mais il a sa propre Habileté et sa propre intelligence.

L’amour n’est lié à aucun engagement : vous n’appartenez pas à votre femme/mari et votre femme/mari ne vous appartient pas. Mais en réalité, nous nous appartenons l’un l’autre car nous n’avons jamais éprouvé cette chose extraordinaire que l’on appelle amour, et c’est là notre difficulté. Être sensible à l’autre, éprouver ce sentiment dans toute sa pureté, vierge de toute Corruption de l’intellect—-c’est très certainement cela l’amour.

Un amour qui utilise, qui exploite, puis s’en excuse ensuite, ne saurait être l’amour, car l’amour ne procède pas de la pensée.
Dés lors que vous vous servez de vos enfants, et de vote femme, de votre mari, pour votre progrès personnel il y a exploitation. Assurément ce n’est pas de l’amour. Lorsqu’il y a utilisation, le rapport de possession est inévitable, or la possession engendre inévitablement la peur, la jalousie, l’envie, la Suspicion. Lorsqu’il y a utilisation il ne peut y avoir amour. Car l’amour n’est pas du domaine de la pensée. Penser à une personne n’est pas aimer cette personne. Vous ne pensez à elle que lorsqu’elle n’est pas présente, lorsqu’elle est morte, qu’elle a pris la fuite, ou qu’elle ne vous donne pas ce que vous attendez d’elle. Alors, votre propre insuffisance met en marche le processus de la pensée. Quand cette personne est tout près de vous, vous n’ y pensez pas ; penser à elle quand elle est à proximité vous dérange, vous considérez sa présence comme allant de soi.—–elle est là, c’est tout. L’habitude est un moyen d’oublier d’être tranquille, toute perturbation est ainsi évitée. L’utilisation nous amène donc à perdre notre vulnérabilité, or ce n’est pas cela l’amour.
Vous connaîtrez l’amour lorsque votre esprit sera tout à fait immobile et silencieux, enfin affranchi de toute quête de gratification, de tout désir de fuite. Tout d’abord, l’esprit, le processus mental doit arriver à son terme, cesser complètement d’être.  L’esprit est le résultat de la pensée, et la pensée n’est qu’une voie de passage, un moyen permettant d’accéder à une fin. Lorsque la vie se réduit à une simple voie d’accès à quelque chose, comment l’amour pourrait il exister ? L’amour naît quand l’esprit est naturellement silencieux- sans qu’on l’y ai forcé.  Lorsqu’il voit  le faux et le vrai pour ce qu’ils sont.
Quand l’esprit est silencieux, alors toute action, quelle qu’elle soit, est issue de l’ amour, et non du savoir. L’amour naît lorsque nous comprenons l’ensemble du processus de l’être que nous sommes, et la compréhension de notre être même est le commencement de la sagesse ».

Questions codifiées issues du United Independent Compensatory Code/System/Concept. A compensatory Counter-Racist Codified Word-Guide :
Pourquoi le mort amour est il utilisé pour s’appliquer à des circonstances où les personnes sont soit en train de se maltraiter , où lorsque les personnes délibérément n’essaient pas d’aider les personnes qui ont besoin le plus d’aide ?
Peut il y avoir de l’amour là où il n’y pas de justice ?
Comment exactement une personne prouve t’elle « l’amour » à une autre personne ?
Quel est le « test » exact ?
Quelles personnes méritent « l »amour » ?
Combien ? Sous quelles conditions ? Dans quelles circonstances ? Est ce correct qu’une personne « aime » tout le monde ?
Si oui, comment devrait être exprimé cet amour ?
Quelles sont exactement les façons d’exprimer « l’amour » pour une personne dans chaque domaine d’activé dans chaque domaine d’activité économie, éducation, divertissement, politique, travail, loi, religion, sexe et guerre/contre guerre ?
Qu’est ce que l’amour exactement ?
Comment exactement une personne prouve t’elle à une autre personne qu’il ou elle l’aime ?
Est ce que la « romance » est la même chose que « l’amour » ?
Quelle est exactement la différence entre « amour » et « amitié » ?
Est de correct qu’une personne fasse du mal à une personne qu’elle dit « aimer » ?
Est-ce que l’amour produit de la maltraitance ?
Est ce que l’amour peut exister sans la Justice ?

Or dans le monde suprémaciste blanc (Raciste) ce dit amour est égal à possession, ce dit amour est égal violence, égal à exigence, égal à menaces et chantage affectif, produit de la jalousie, de l’esclavage, de l’hypocrisie, des attentes et donc par extension des frustrations lorsque non remplies. Car demande à être prouvé donc il s’agit dune épreuve or l’amour est ce une épreuve ? Du coup ces éléments de relation associés à l’idée de ce dit l’amour en question ne produisent au final et en vérité que du désastre des drames . Est ce donc cela qui doit être prôné , au moins que ce dit amour porte en e de telles manifestations les ferments de la terreur. Dans un monde dominé par l’illusion comment peut il être question ‘amour car un monde d’illusion favorise de l’illusion.

Les personnes non-blanches se devraient de réfléchir à cela , à savoir , pourquoi adhérer à un concept qui dans la réalité les concernant les amène, les incite et ce malgré elles car souvent en mode automatique à se détruire, à se détester, à se mépriser, à se défier, à se disputer au nom d’une chose dont le nom, à savoir le terme d’amour, n’a à ce jour nullement de réelle existence si ce n’est de manière fantasmée.
Elles e doivent de comprendre que cet amour qu’il leur est enseigné n’est qu’une invention, un concept sans réel existence si ce n’est de l’ordre d’un idéal qui est à atteindre et donc nécessite pour exister d’être véritablement produit et ce de manière totale et à chaque instant. Car Il ne peut coexister la justice et l’injustice en même temps comme il ne peut exister de suprématie blanche et de justice en même temps cela ne peut être. Soit le monde est dominé par l’amour soit il ne l’est pas soit le monde est dominé par la justice soit il ne l’est pas.

Quel type d’amour est-ce celui qui dit  » Si tu ne m’aimes pas prends garde à toi ? De quoi parlons nous ?


Les personnes non-blanches se devraient de reconsidérer leur idée de l’amour et ce que cette idée les incite à produire entre elles, en tous les cas celle d’idée de l’amour qui leur est enseignée par les suprémacistes blancs en considérant les ravages que ce concept produit et ce quoi qu’elle se disent et pensent. Elles parlent d’amour mais ne cessent de se détruire de s’entretuer de s se disputer de se faire violence, et ne cessent de se mentir en parlant d’amour alors qu’elles mêmes ne savent pas de quoi elles parlent n’étant pas à l’origine de ce concept grandiloquent et idéaliste mais nullement réaliste. Elles si elles considèrent qu’elles en sont à l’origine alors qu’elles le définissent avec précision et le manifestent entre elles à chaque instant. Qu’elles cessent de se regarder au travers d’un prisme dit d’amour qui déforme leur réalité et leurs sens. Qu’elles cessent d’utiliser leur sens comme un amouromètre pour pouvoir mesure des choses qui ne sont nullement mesurables. Or à ce jour force est de constater qu’elles se laissent encore abuser car prises dans la plus grande des confusions. Est ce que aimer est exiger de l’autre au point de lui déclarer la guerre pour cause d’insatisfaction personnelle ? De quoi parlons nous ?

Les victimes que sont les personnes non-blanches se doivent comprendre dans quelle situation elles se trouvent et face à quoi elles sont exposées.

Elles se doivent d’apprendre à modifier notre méthode de communication en utilisant la méthode du questionnement permanent, car tout dans l’univers est QUESTION – réponse, mais aussi pour rester focalisé sur les ou le problème au lieu de rester focalisé sur à la personne.

Pourquoi :  Afin de permettre à chacun de définir ce dont il – elle parle et ainsi rester sur la logique de la discussion, que soit entre victimes, ou personne blanche et personne Non-blanche. Il est nécessaire d’avoir un code, une méthode en vue d’obtenir un résultat constructif. Ceci évitant de considérer les choses de manières personnelles. Cela permet aussi se savoir ce que veut l’autre au travers des mots et commentaires qu’il utilise pour exprimer une chose.

Savoir pourquoi une personne dit une chose, comprendre pourquoi elle dit ce qu’elle dit, fait ce qu’elle fait.

Sortir de l’émotion et utiliser la LOGIQUE.

Suivre sa logique, étant suivre son objectif sans se laisser détourner, en comprenant les choses afin de voir si leurs effets sont constructifs et/ou non constructifs.

Parler du sujet et éviter d’en faire une affaire personnelle.

Lorsque la personne émet un commentaire ou un jugement toujours adopter le mode suivant.
Soit se taire ou poser des questions, l’objectif amener la personne à s’expliquer.

Éviter de réagir au commentaire et éviter de suggérer une réponse, juste écouter et rester courtois (laisser la personne s’exprimer). Une question à la fois et sur la réponse reposez une question pour arriver et éliminer la confusions.


IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

LE VOILE DE LA CONFUSION

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car  au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre : LE VOILE DE LA CONFUSION

Les personnes non-blanches se rendent elles compte de la situation désastreuse qu’elles continuent et ce malgré elles à favoriser, et ce en dépit des apparences et de les toutes les stratégies de compensation qu’elles mettent en place pour résister malgré elles à ce système de domination et de maltraitance.
Se rendent elles compte de ce que c’est que de continuer à perpétrer le système de la suprématie blanche et toutes les composantes visibles invisibles et lexicales qui le constituent ? A un point tel qu’il devient urgent de remettre en question le modèle qui leur est proposé à défaut actuellement de le faire disparaitre une fois pour toute.
Comprennent elles que tout ce qu’elles se disent et font demeure lié à l’éducation reçue au travers ce système qui en plus de les maintenir en esclavage, les incite à continuer à produire des relations de type maîtres à esclaves entre elles, une relation basée sur la violence, le mensonge, la coercition. Les conduisant à des relations qui ne peuvent nullement les amener à favoriser de l’harmonie, car faussées et corrompues par un schéma de pensée malsain.

Considérer toujours son point de vue par rapport à la situation dans le système en place, la comparer à celle d’un détenu qui reste un détenu même quand on lui donne des fonctions au sein de la prison, sa condition de prisonnier demeure la même, il n’a aucun réel pouvoir et cela lui est interdit.

Ne pas perdre de vue qu’un détenu qui fait une tâche n’a pas le choix car celle ci lui est assignée par le directeur ou les gardiens, de cette m^me prison, qui utilisent des prisonnier pour être aussi des gardiens de prisonniers .

Aussi ne pas se tromper de cible, lorsqu’il s’agit de pointer du doigt la ra personne responsable de la situation, le véritable pouvoir est aux mains du Chef d’établissement, il importe donc qu’entre victimes d’éviter de se focaliser sur d’autres victimes car elle sont utilisée plus qu’autre chose.

Dans le système de la suprématie blanche, nous sommes tous en tant que personnes non-blanches des prisonniers / victimes et tous les titres et gadgets et grades qu’ils nous donnent ne changeront rien à notre situation, tant que ce système sera en place, et perdurera, tant que nous seront maintenus en subjugation dans leur système.

C’est le critère de la Codification. Si nous ne bloquons pas ce principe dans nos têtes le code n’a pas de sens ni de raison d’exister.

Considérer le « CODE »  comme un programme bloqué, car nul  ne sait qui est ou qui n’est pas raciste parmi les personnes blanches, toute personne blanche est  suspecte.tant que ce système sera en place.Si je suis un détenu appelez-moi détenu car c’est ma véritable condition, et me faire croire le contraire est me tromper, et semer la confusion ne pas me dire la vérité.

C’est de la « LOGIQUE ». 

Tous les suspects racistes sont égaux car ils sont de grands trompeurs.

Quand il y a quelqu’un qui est accusé et ou inculpée d’un viol, il y a une victime de viol et un violeur, il n’est pas dit que ce violeur est victime, de même qu’une personne qui harcèle n’a jamais été considérée comme une victime de harcèlement, cela n’a jamais existé. Par contre dès lors qu’il s’agit de racisme c’est la seule situation  où ceux qui perpétuent les actes se font aussi passer pour des victimes, au même rang que celles qui subissent cette maltraitance. Ceci est une stratégie de la part de ces personnes pour semer la confusion et cela est aussi un acte de « Racisme ». que de considérer les victimes noires comme responsables de ce qu’elles subissent, c’est un moyen détourné de les victimiser encore plus en les rendant responsable et donc trouver des prétextes supplémentaires pour les maltraiter subtilement.

Commencer par Admettre que nous ne sommes en charge de rien et ce  afin de commencer à résoudre le problème, et ainsi aller à la source afin de voir qui est responsable et demander à ceux qui le sont de régler le problème.

Ce n’est pas une tare de reconnaître son impuissance.

PS : Pour résoudre un problème il faut comprendre l’énoncé et s’il est totalement faussé par le voile de la confusion et de l’éblouissement le problème reste insoluble.

Dans ce système, les revendications de victimes pour leur drapeau et leur langue ne changeront rien pour ceux qui dominent car « ONE SIZE FITS ALL ».

Cela ne pose pas de problèmes aux suprémacistes blancs car ils sont en charge de la condition des victimes ( l’ensemble des personnes non-blanches de la planète, qui collaborent ou résistent mais demeurent victimes et servantes), laisser un prisonnier rire et s’exprimer ne pose pas de problème au geôlier.

Le prisonnier est inoffensif et le geôlier sait  ce prisonnier à sa merci, ce dernier en prison et ne pouvant aller nulle part. *Expliquer aux victimes qui ne comprennent pas ce code que cela n’est pas personnel mais il en va de la compréhension et de la nécessité de remplacer ce système qui certes aide à produire du progrès matériel mais néanmoins détruit les relations entre les individus de la planète peu importe leur âge et leur sexe et ce en faussant celles-ci. L’enjeu : Changer la Prison en Hôpital, faire d’un lieu qui maltraite un lieu qui SOIGNE.

Et quand ils nous refusent une chose cela est inhérent au rôle du geôlier qui est de maltraiter et maintenir le prisonnier en situation de subjugation car c’est leur logique, il est dans son rôle. Cela doit cesser .

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com

POURQUOI LE MARIAGE DANS UN TEL SYSTÈME POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES N’EST NULLEMENT UN ACCOMPLISSEMENT ?

Citation « SI VOUS NE COMPRENEZ PAS LA SUPRÉMATIE BLANCHE QUI EST LE RACISME, CE QUE C’EST, ET COMMENT CELA FONCTIONNE, TOUT CE QUE VOUS COMPRENDREZ D’AUTRE NE FERA QUE VOUS CONFONDRE. » …NEELY FULLER JR

LA SUPRÉMATIE BLANCHE/RACISME EST UN SYSTÈME GLOBAL

Avant-propos par Mirtho Linguet :  Ce blog est dédié à toutes les personnes Non-Blanches  qui du fait de leur couleur de peau, sont victimes du système de la Suprématie Blanche (Racisme) de par le MONDE. Il a pour but d’aider à comprendre ce problème et à proposer des suggestions pour produire de la JUSTICE afin de remplacer le système de la Suprématie Blanche (Racisme). Le système de la Suprématie Blanche (Racisme) n’est pas un problème  d’ordre AFFECTIF, c’est un problème d’ordre IDÉO-LOGIQUE,  il s’agit d’un MODE de pensée. Le Racisme est causé et pratiqué par des personnes. Les victimes du Racisme sont des personnes, les mots utilisés pour maintenir et répandre le Racisme sont produits et prononcés par des personnes.

 « Quoi que fassent les personnes blanches avec les personnes non-blanche et ce durant l’existence de la suprématie blanche (racisme) et quels que soient le domaine et l’endroit, l’espace où ont lieu, leurs relations, rien ne sera là ou il se devrait être.
Car  au sein d’un tel système,  de telles relations, et ce, pour quoi qui soit entrepris, ne sont que des faux semblants, du factice,   dans la mesure où ces relations ont lieu  dans un contexte global qui est dominé par le racisme, dans un contexte global à échelle planétaire, dans lequel les personnes non-blanches sont du fait de leur couleur de peau « condamnées » et ce en dépit des apparences, à demeurer les sujets de l’idéologie dominante des personnes blanches, et des victimes de ce système  conçu pour les dominer et les maltraiter et cela tant qu’existera ce système.

Titre :

POURQUOI LE MARIAGE DANS UN TEL SYSTÈME POUR LES PERSONNES NON-BLANCHES N’EST NULLEMENT UN ACCOMPLISSEMENT ?

Tout ce que promotionne, favorise, produit et communique un suprémaciste blanc de manière directe ou indirecte aux victimes que sont les personnes non-blanches et ce quel que soit le domaine d’activité, l’est soit par la  la tromperie, soit par la violence. Ce système n’a et ne sert qu’a une seule et unique chose qui est que son maintien en place. Cela est sa seule raison de vivre. Un suprémaciste blanc ne fera rien qui puisse mettre en péril son système, il vous dira tout et son contraire pour que perdure son système, il utilise la confusion comme une arme absolue. Ce système malheureusement ne conçoit aucunement la production de la JUSTICE mais son contraire qui est la pratique de la non-justice. Et cela est à considérer sérieusement par les victimes qui ne cessent sans comprendre, ni chercher à comprendre, ce qu’est et comment fonctionne le système (car c’en est un) de la Suprématie Blanche.

Par conséquent La Priorité des Priorités. La Priorité N°1 est de comprendre ce qu’est et comment fonctionne ce système et produire de la JUSTICE ceci afin d’aider à mettre fin à ce dernier.

Citation :  » Il est initialement difficile de communiquer l’idée du « Code Contre -Raciste » à toutes les Victimes du Racisme (personnes non-blanches) , d’une manière qui effectivement les motive toutes, ou la plupart d’entre elles à penser, parler, et agir en accord avec les suggestions de ce « Code ». Neely Fuller Jr.

POURTANT
Il n’est, et ne peut être plus important pour l’ensemble des personnes non-blanches de la planète à chaque instant et ce en toute situation et dans toutes leurs relations minute par minute le fait de considérer comme principal objectif le remplacement du Système de la Suprématie Blanche (Racisme) par un système de JUSTICE.
Tant que cet objectif ne sera pas La Priorité des priorités, pour les personnes non-blanches notamment celles appelées noires du fait de leur couleur de peau qui sert au maintien de cette injustice à leur égard, celles ci, ne feront que perdre leur temps et leur énergie et aider à maintenir en place un système qui pour elles est dangereux, les rendant hostiles à elles mêmes, car conçu et ce dès le départ, pour les dominer et les maltraiter directement et indirectement et dans tous les domaines d’activité, à les rendre non-constructives, à en faire des serviteurs pour un programme hautement destructeur et chaotique.

« Là ou il y a volonté de domination et volonté de subjugation d’autrui quelle qu’elle soit il n’y a pas et il ne peut y avoir de JUSTICE, or c’est cela que génère/produit, et incite à faire et ce même aux victimes à savoir les personnes classifiées non-blanches  le Système de la Suprématie Blanche (racisme) pour le plaisir, la gloire et le gain matériel des suprémacistes blancs (Hommes et Femmes Racistes) ».

* »La priorité des priorité pour l’ensemble des personnes non-blanches de la planète est et doit être l’élimination, la disparition, l’éradication totale et définitive du système de la suprématie blanche, cela se doit d’être la priorité n°1 , et ce en produisant un monde de JUSTICE. Tant qu’il ne sera pas considéré prioritaire  cet objectif, rien n’aura de réelle valeur, l’existence de se système rendant nulle tout ce qu’elles valorisent et croient posséder, ni considérer comme comme étant un accomplissement. Le seul accomplissement qui soit pour elles à ce jour étant la disparition totale et définitive de ce système qui en la circonstance les maintien en état de détention, en fait des sujets et des prisonniers aux commandes de rien, ne possédant rien ni elles mêmes, car étant dépendantes et à la merci des suprémacistes blancs (hommes et femmes racistes) ayant autorité totale sur elles de manière directe et indirecte. »




Extrait traduit p 284
Oui. Ce sont les Hommes et les Femmes racistes (Suprémacistes Blancs collectivement) qui, à travers le système de la Suprématie Blanche,  systématiquement produisent les conditions générales qui résultent que les personnes non-blanches de sexe masculin et les personnes non blanches de sexe féminin soient enseignées, entraînées, et/ou forcées à interagir entre elles de manière « vulgaires », « ordurières « et « terroristes » et ou destructives. Les Suprémacistes Blancs travaillent à garantir que les personnes non-blanches de sexe féminin et de sexe masculin fonctionneront dans des conflits entre elles dans tous les domaines d’activité Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, religion, Sexe et Guerre/Contre Guerre.

The United Independent Compensatory Code/System/Concept A Compensatory Counter-Racist Code 2016 © Neely Fuller Jr Revised/Expanded Edition.



Beaucoup de personnes non-blanches de sexe féminin, pour de multiples raisons, rêvent de mariage, rêvent et souhaitent ardemment se marier.
Cela peut se comprendre, seulement voilà,  ne pas considérer le contexte global idéologique au sein duquel elles sont inscrites, et  oublier que leur couleur de peau dans ce contexte global idéologique les cantonne à demeurer des sujets filles,  et non des femmes encore moins de véritables épouses, ne fait qu’augmenter leur confusion et celle au passage de leur dit partenaire qui se croit un mari alors que lui aussi dans ce contexte est un sujet.

Ce contexte pour elles est un fardeau, et leur mariage se voit de fait être et plier sous ce même fardeau.
L’idée qu’elles ont du mariage si tant est qu’il est compréhensible, se devrait pour avoir lieu bénéficier d’un contexte qui globalement protège ce dit mariage, ce que ne propose nullement le système de la suprématie blanche (Racisme) pour elles du fait qu’elles soient des personnes classifiées non-blanches.

Ce mariage dans un tel contexte n’a aucune réelle valeur, car ces personnes ne sont aux commandes de rien, le dit époux n’en est pas un, la dite épouse n’en est pas une, ils sont tous deux des sujets au sein du système de la suprématie blanche, des prisonniers de guerre, et un prisonnier n’a d’autre statut quoi qu’il dise et veule prétendre dans un tel contexte que celui de prisonnier. Un prisonnier et un prisonnier, et c’est ce que sont les personnes non-blanches de sexe masculin et féminin au sein de ce système. Ils sont tous deux dépendants des suprémacistes blancs qui les déplacent à leur guise, et sont ceux qui décident de tout en ce qui concerne les personnes non-blanches. Vous ne pouvez être un époux et un épouse dans un système qui vous subjugue, un système qui fait de vous un sujet.

Mariés pour produire quoi ?

Ce mariage fait il disparaitre les barreaux du système de la suprématie blanche ?

Dans ce système les personnes non-blanches ne sont ni ministres, ni rois, ni reines, ni princes, ni princesses, ni président, ni époux, ni épouses,   elles ne sont que des prisonniers d’une guerre ayant pour nom le Racisme qui est la Suprématie Blanche, des prisonniers à qui il est donné qu’elles qui accomplissent une tâche au fond d’une prison afin de permettre le fonctionnement de la prison, et ce tout en étant prisonniers (cette prison étant pour elles mondiale, car les suprémacistes blancs ont mis le monde sous leur coupe),  , elles n’ont aucun réel pouvoir, leur seul et unique statut étant celui de prisonniers de guerre.
Elles évoluent au sein d’un système idéologique au sein duquel elles sont maintenues en détention et ce dans tous les domaines d’activité (Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) Elles ne décident de rien et ce même s’il leur est fait croire qu’elles décident car cela est un leurre pour les maintenir dans une plus grande illusion, dans une plus grande confusion.
Une prison au sein de laquelle il leur est demandé de participer de gré ou de force mais toujours à leur détriment. Car dès le départ dans ce système leur sort est déjà scellé, non-blanc = À DOMINER ET À MALTRAITER par tous les moyens y compris la tromperie, le faux semblant et l’illusion, le mensonge.
Un suprémaciste dit une chose et fait son contraire, et même quand il dit la vérité il s’arrange pour la pervertir, il ne tient pas à « perdre la face », ni ne pas pouvoir jouir de sa capacité de nuisance, cela est son adrénaline.

ob_4f240f_simone-gbagbo-prisonnier-en-1988.jpg

Aussi les personnes non-blanches avant de considérer le mariage, se devraient de considérer le contexte idéologique global dominant au sein duquel s’inscrit ce mariage et ce quoi qu’elles pensent, comprendre leur condition à ce jour dans ce monde gouverné par ce contexte global idéologique, pour comprendre que ce dit mariage, qui n’est du fait de leur condition qu’une tentative de mariage et que celui-ci compte tenu de ce contexte global,  n’est pour elles en rien un accomplissement, ni une solution et ce tant qu’il se tiendra et tentera de s’exprimer au sein d’un tel système qui les soumet et les maintient en situation de détention, de subjugation, n’ayant aucune autorité sur elles car prisonnières et ne décidant réellement de rien. Car toutes leurs décisions sont celles qu’acceptent ou refusent que soient ou pas les suprémacistes blancs en haute instance, ils sont ceux qui définissent tout pour les personnes non-blanches.
Considérer la condition qui leur est assignée dans ce système, qui est celle de détenu.
Comprendre que quoi qu’elles pensent, disent et fassent entre elles en tant que détenu, prisonnier de guerre, n’aura aucune valeur, si ce quelles entreprendront n’est pas couvert et protégé par un système qui favorise, produit, et incite réellement à produire de la JUSTICE.

Tant que le monde ne sera pas dominé par un système idéologique global de JUSTICE pratiqué minute par minute par chaque individu, qu’il soit classifié blanc ou classifié non-blanc, rien n’aura de réelle valeur pour les personnes classifiées non-blanches, étant toutes sous la juridiction de la suprématie blanche (racisme), étant toutes en tant que personnes non-blanches en situation de détention.

Il est question de voir émerger un homme et une femme universels fonctionnant en mode constructifs 24/7 et épris de Justice à chaque seconde de son existence, pour que cela soit le monde doit être dominé par l’idéologie de la Justice et non du racisme qui est la suprématie blanche favorisant l’injustice majeure, qui pousse les individus à se dénigrer et à s’entretuer.

Que les victimes que sont les personnes non-blanches,  se rappellent que le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme.
En effet une personne blanche n’est pas de fait raciste mais du fait de l’existence de ce système devient d’autorité suspect raciste car il n’existe aucune manière de distinguer parmi elles qui est et ou n’est pas raciste, il n’y pas de liste précise, qui explique qui et comment il/elle pratique ou pas le racisme, cela est très difficile à discerner car la confusion est extrême.
Le racisme en tant qu’idéologie  se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement, pour les rendre non-productives et non-constructives, qui les incite à être hostiles entre elles. Les victimes se doivent d’être très très très vigilantes en ce qui concerne les méthodes et manières utilisées par une personne blanche de manière consciente ou inconsciente pour pratiquer le racisme, étant devenu un programme qui fait partie de leur éducation, cela ne leur est pas dit mais c’est cela qui leur est appris et ce dès le plus jeune âge, aussi n’ont elles aucun problème à le manifester, cela va avec le territoire. Le suprémaciste blanc lui sait. Un raciste raffiné est très habile à tromper sa victime, celui qui fait flotter le drapeau un mégaphone à la main est le plus facile d’entre eux. Il fait du bruit mais le plus vicieux avance en silence, fait profil bas, mange, boit, rit et s’amuse avec vous, a des relations sexuelles avec ses victimes pour mieux les endormir, c’est le plus dangereux car nourrit l’illusion parfaite et victimise encore plus la victime car la maintient dans le mensonge, l’illusion.

Tout ce que fait ou ne fait pas une personne blanche est dominé par cette seule et unique idéologie qui est une relation de pouvoir exercé sur toute personne non-blanche du fait de sa couleur de peau. Tout est associé dans leur système à cette idéologie TOUT.
Toute personne blanche en capacité d’être raciste, est un membre de cette puissante armée et ce même quand elle souhaite s’en dissocier, elle sait qu’elle fait toujours partie de cette armée, si elle vous dit le contraire elle ne vous dit pas la vérité. Tant qu’existe son système elle en fait partie de manière directe ou indirecte,  tant qu’existe ce système c’est qu’il y a a au moins une personne blanche qui le maintient en place, donc dire qu’elle en fait pas partie est faux et ce tant qu’existera ce système. Tant que la guerre fait rage un soldat reste un soldat, tant que le contexte de guerre demeure un soldat reste un soldat.
Et c’est cela qui est à comprendre, à savoir que tant que ce système sera en place toute personne blanche se doit de comprendre qu’elle demeurera suspecte raciste, cela n’a rien de personnel ce sont les affaires. La seule et unique condition pour que disparaisse la suspicion est la disparition totale et définitive de ce système. Cela est logique. Plus de suprématie blanche plus de racisme, car le racisme est la suprématie blanche, il n’existe pas d’autres formes de racisme. Il y a les personnes blanches, les suprémacistes blancs et les personnes non-blanches qui dans ce système sont celles qui sont les victimes du racisme

Au sein du système de la suprématie blanche, les personnes blanches qui pratiquent la suprématie blanches font en sorte de garantir que toutes les personne non-blanches de sexe masculin et de sexe féminin ne puissent être capables de fonctionner comme des hommes et des femmes, qu’elles soient en conflit entre elles, qu’elles soient forcées de fonctionner  comme des enfants mâles et femelles.
Tant que les personnes non-blanches perdront de vue le contexte global idéologique dans lequel elles  évoluent, et ce qu’implique ce contexte, ce qu’il est et comment il fonctionne, alors elles continueront à se laisser  tromper, et abuser par les illusions, et ces mariages auront pour effet final de les faire participer hautement à un arrangement tragique, et à aider à rendre plus fort  ce système plutôt que de  l’affaiblir au point de le faire disparaitre.



Extrait traduit p 279
« N’attendez que personne soit  soit dite   « sexuellement morale » en tous temps, sous toutes les condition. N’attendez que personne soit dite « propre » dans ce qu’il/elle devrait faire en matière de sexe (interaction entre un mâle et une femelle).

Note : S’attendre à ce que toute personne parfois fasse des erreurs majeures, ou surprenantes ou des changements perturbants, dans sa conduite sexuelle; et attendez d’elle ou lui de faire cela d’une manière qui ne soit ni logique, ni facile à expliquer.

Soyez informé des faiblesses et forces sexuelles de tout un chacun, et des « particularités »  incluant les vôtres. Soyez prudent dans vos jugements et conclusions. Soyez vigilant dans ce que vous dites  ou faites,  qui pourrait ajouter de la confusion à propos, ou faire de de grands torts non-constructifs à, ceux impliqués dans une ou plus situations sexuelles « discutables » – spécialement durant l’existence de la Suprématie Blanche (Racisme).

Un comportement sexuel correct ne peut avoir lieu seulement dans un système correct. le système de la Suprématie Blanche (Racisme) est un système incorrect.

Pour toute personne non-blanche qui souhaite s’engager dans une relation y compris sexuelle avec une autre personne non-blanche il est à considérer :

The United Independent Compensatory Code/System/Concept A Compensatory Counter-Racist Code 2016 © Neely Fuller Jr Revised/Expanded Edition.

WORKBOOK-COVER-NEW

« Ne pas s’impliquer dans un  « engagement sexuel » sérieux (rapports sexuels, etc) avec toute personne qui n’essaie pas sérieusement  de parler et d’agir pour éliminer le Racisme (Suprématie Blanche), et/ou de produire la Justice. Dites à cette personne que «l’arrangement» que vous avez avec elle, ne doit pas être considéré comme «sérieux», si vous et cette personne n’êtes  pas sérieusement impliqués à essayer de remplacer le Système de la Suprématie Blanche (Racisme) avec le Système de Justice (équilibre entre les personnes) ». P.338



Que ce système disparaisse et laisse place à un système de JUSTICE cela est la priorité des priorité. Les affaires d’abord après viendra la distraction.

IL Y A À REMPLACER LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE PAR UN SYSTÈME DE JUSTICE.

* JUSTICE = Équilibre entre les personnes.

* JUSTICE = Garantir que personne ne soit maltraitée en pensée parole et ou action et ce 24/7.

* JUSTICE = Garantir que la personne qui a besoin d’aide le plus, reçoive le plus d’aide constructive en pensée, parole, et/ou action et ce 24/7.

Définition du système de la Suprématie Blanche (Racisme).

Le système de la Suprématie Blanche (Racisme), est un système de pouvoir dynamique politique et religieux global ( Religieux car il s’agit d’une forte croyance appuyée par des actions)  exercé et pratiqué par tous les hommes blancs, et toutes les femmes blanches qui croient en cette idéologie ayant pour nom le racisme, et qui se manifeste de manière directe ou indirecte voire raffinée, au travers un modèle de pensée, de paroles et d’action qui ont pour objectif de maintenir en place un système conçu pour dominer et maltraiter ainsi qu’affecter toutes les relations et activités des personne non-blanche de la planète directement et indirectement. Il s’agit d’une forme de « guerre » idéologique menée contre et envers toutes les personnes non-blanches de la planète et ce dans tous les domaines d’activités des victimes. Économie, Éducation, Divertissement, Politique, Travail, Loi, Religion, Sexe et Guerre (Conflit) 24/7 de manière directe et/ou indirecte par la tromperie et/ou la violence directe ou indirecte.

Définition : LE SYSTÈME DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE / RACISME N’EST PAS UN PROBLÈME D’ORDRE  AFFECTIF, C’EST UN PROBLÈME D’ORDRE IDÉO-LOGIQUE,  UN MODE DE PENSÉE EXERCÉ ET PRATIQUÉ PAR TOUS LES HOMMES BLANCS, ET TOUTES LES FEMMES BLANCHES EN CAPACITÉ DE LE FAIRE QUI CROIENT EN CETTE IDÉOLOGIE AYANT POUR NOM LA SUPRÉMATIE BLANCHE (RACISME).

http://www.producejustice.com